AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Missiles antinavires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3392
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Missiles antinavires   Lun 26 Juin 2017, 20:48

Un petit aperçu historique des missiles antinavires japonais


Chronogramme des principaux missiles antinavires développés par Mitsubishi H.I.

L’histoire commence en 1980 avec la mise en service du missile air-mer ASM-1 (Air-Sea Missile 1) connu au Japon comme 80式空対艦誘導弾 (80 Shikikūtaikan'yūdōdan, missile air-mer Type 80). Ce missile construit par Mitsubishi H.I. peut être lancé par les Mitsubishi F-1 et F-2 ou par les F4EJ-kai de la Force Aérienne d’Autodéfense. Propulsé par turboréacteur, il fait 600kg, 4m de long, sa charge explosive est de 150kg, sa vitesse est subsonique, sa portée de 27Nq et son guidage est inertiel passif sauf en final où il passe en autoguidage radar actif. Conformément à la politique d’emploi des forces d’autodéfense, il a été conçu pour la défense antinavire des atterrages japonais.


Un ASM-1 Type 88 sur un Mitsubishi F-1

Ce missile a donné naissance au SSM-1, ou 88式地対艦誘導弾 (88-Shiki chitaikan'yūdōdan, missile sol-surface Type 88), mis en service en 1988 comme son Type l’indique. Comme son nom l’indique aussi, ce SSM-1 est un ASM-1 légèrement modifié monté sur un lanceur terrestre. La Force Terrestre d’Autodéfense dispose de 54 camions lance-SSM-1 portant chacun six missiles. Le Type 88 se distingue principalement du Type 80 par un allègement de sa cellule et par l’ajout de deux boosters à poudre qui font passer sa masse à 661kg, sa longueur à 5,08m et surtout sa portée maximale à 108Nq. Sa charge militaire a été portée à 225kg. La navigation inertielle peut être recalée à mi-parcours par une transmission de données. Sans cette dernière, le Type 88 n’est généralement tiré qu’à une soixantaine de nautiques de portée, le radar de tir étant incapable de repérer les cibles au-delà de cette distance. Avec recalage à mi-parcours (par un navire, un avion ou un hélicoptère), il peut être tiré à 97Nq de portée pratique. L’autodirecteur a bénéficié de plusieurs étapes de durcissement contre les contre-mesures. Entre autres, il s’est vu adjoindre un imageur infrarouge à reconnaissance automatique de cible et recherche de point chaud. Le missile peut être programmé pour ne pas mettre son radar en fonction et pour avoir une approche entièrement passive.


Camion portant six SSM-1 en conteneurs cylindriques

Ce Type 88 a donné à son tour le SSM-1B, ou 90式艦対艦誘導弾 (90 Shikikantaikan'yūdōdan, missile surface-surface Type 90), mis en service en 1992 comme son Type ne l’indique pas. Il s’agit essentiellement d’un SSM-1 installé dans un conteneur de lancement navalisé. Sa portée pratique est de 81Nq. Il a remplacé dans la Force Maritime d’Autodéfense les missiles RGM-84 Harpoon.


Lancement d'un SSM-1B à partir d'un navire de surface

Le SSM-1B a rapidement donné l’ASM-1C ou 91式空対艦誘導弾 (91 Shikikūtaikan'yūdōdan, missile air-surface Type 91), version air-surface destinée à être lancée par les P3-C de patrouille maritime de la Force Maritime d’Autodéfense. Il a également été adopté par la Force Aérienne d’Autodéfense sur les F1 en remplacement du ASM-1 Type 80.


ASM-1C Type 91 monté sous un P-3C.
Le missile peut aussi équiper le Kawasaki P-1

L’ASM-2 ou 93式空対艦誘導弾 (93 Shikikūtaikan'yūdōdan, missile air-surface Type 93), adopte l’autodirecteur radar/IR des Type 88, 90 et 91. Son poids a encore été réduit (530kg) et sa portée pratique est de 91Nq. La furtivité a été améliorée grâce à de nouvelles ailettes, l’explosif de la charge militaire remplacé par un plus puissant. Depuis 1993, le Type 93 équipe les F2 et les F4EJ-kai de la Force Aérienne d’Autodéfense sur lesquels il a remplacé les ASM-1 Type 80.


Deux ASM-2 Type 93 sous un Mitsubishi F-2

L’ASM-2B ou 93B式空対艦誘導弾 (93B Shikikūtaikan'yūdōdan, missile air-surface Type 93B), est un développement du précédent, la précision du guidage inertiel ayant été améliorée en rajoutant un GPS.

La Force Terrestre d’Autodéfense a attendu 2012 pour remplacer ses SSM-1 Type 88 par des Type 12 ou 12式地対艦誘導弾 (12-Shiki chitaikan'yūdōdan, missile sol-surface Type 12). Celui-ci reprend plusieurs modifications apportées entre l’ASM-1 Type 80 et l’ASM-2B Type 93B : booster à poudre, guidage inertiel assisté GPS puis guidage actif ou passif radar et IR, environ 700kg, lancement vertical. Quatre sections de quatre camions 8x8 portant chacun 6 missiles ont été commandés au titre du budget 2014. Le Type 12 n’est entré en service qu’en 2015 et ses caractéristiques sont encore assez mal connues.


Camion 8x8 portant six Type 12 en conteneurs à section rectangulaire

En 2016, comme elle l’avait fait en 1990, la Force Maritime d’Autodéfense a émis le souhait de remplacer ses SSM-1B Type 92 par une version navalisée du Type 12.

Entretemps, Mitsubishi a développé le XASM-3, projet de missile air-surface largement supersonique. Le turboréacteur de tous les missiles antérieurs a été remplacé par un statoréacteur à deux entrées d’air qui le font ressembler à un missile Meteor ou à un ASMP-A français. La vitesse passe au-dessus de Mach 3, la portée pratique serait de 80 à 110 Nq, le guidage inertiel avec assistance GPS puis radar actif ou passif. Le poids de l’engin est de 900kg. Il peut être tiré par le F2 ; il n’est pas prévu d’en équiper les F4EJ-kai. Les premiers lancements d’essais ont été faits en 2016. L’ex-DDH143 SHIRANE devait lui servir de cible mais le tir n’a pas encore eu lieu.


Image de synthèse d'un XASM-3

Le XASM-3 n’est pas encore en service. Il va donner lieu à une nouvelle famille de missiles, avec une version sol-surface XSSM dotée de boosters à poudre puis une version navalisée de cette dernière, ce qui satisfera au souhait de la marine de remplacer ses SSM-1B sans passer par une version navalisée du Type 12. En janvier 2017, le bâtiment d’essai ASUKA a été photographié rentrant à quai avec des conteneurs XSSM (reconnaissables à leur section rectangulaire) vides, ce qui a fait dire que les essais à la mer de la variante navale ont commencé.


L'ASUKA avec ses conteneurs de lancement à section rectangulaire pour XSSM

Au salon MAST 2017, la firme canadienne Qinetiq a révélé que le Japon lui a commandé dix exemplaires de son drone naval Barracuda pour les essais du XSSM.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xav
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 35
Ville : Osny
Emploi : Rédacteur
Date d'inscription : 07/10/2014

MessageSujet: Re: Missiles antinavires   Sam 22 Juil 2017, 13:51

Le missile anti-navire XASM-3 va entrer en production et en service l'an prochain (sous la désignation ASM-3)

Japan to Produce and Procure XASM-3 Supersonic Anti-Ship Missile in 2018

Citation :
According to Japanese news site Yomiuri Online, Japan's next geenration XASM-3 supersonic anti-ship missile will enter mass production in 2018. The missile will also be officially introduced with the Japan Air Self-Defense Force (JASDF), it will then be called ASM-3. The Japanese MoD likely conducted a test earlier this year as we previously reported.
http://www.navyrecognition.com/index.php/news/defence-news/2017/july-2017-navy-naval-forces-defense-industry-technology-maritime-security-global-news/5405-japan-to-produce-and-procure-xasm-3-supersonic-anti-ship-missile-in-2018.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.navyrecognition.com
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3392
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Missiles antinavires   Sam 22 Juil 2017, 18:42

Le premier porteur de l'ASM 3 devrait être le Mitsubishi F-2.

La vue ci-dessous montre un de ces F-2. Elle permet de voir la différence entre en un ASM-3 sous l'aile gauche et un ASM-2 Type 93 sous l'aile droite.


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missiles antinavires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missiles antinavires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missiles antinavires nouvelle génération
» Exocet et autres missiles antinavires
» Le système de missiles russe sol-sol S-300 (Photos)
» Missiles pyrotechniques
» Des missiles pour hélico ou avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: