AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 nos "grands" marins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10079
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: à développer…    Ven 10 Fév 2017, 09:03

Citation :
[…] de même pour l'armée de terre ; des Joffre, Mangin, Nivelles… […]
pascal a écrit:
Nivelles est l'exemple typique de […]
Cela en faisait-il un bon commandant en chef, apparemment non.
Parlons-nous bien ici de Nivelle ? (Robert, Georges…).
Non seulement artilleur, mais polytechnicien ?
Après avoir pâti de sa funeste décision d'Offensive, il a finalement été réhabilité.
Décision politique (de la Chambre bleu horizon et du Bloc national) ?

Citation :
[…] … après Turenne et Bonaparte… : affraid:
Phrase incomplète : idée à développer… (même si on s'éloigne un peu des marins).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11470
Age : 69
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: nos "grands" marins   Ven 10 Fév 2017, 14:44

bonjour
nivelles sans S…
inconsciemment j'ai dû penser qu'un seul suffisait. Mr.Red
plus jamais ça !
à propos des généraux:  je ne faisais que les comparer aux amiraux.
du temps des rois, ces deux fonctions étaient réservées aux nobles; avec la chose-publique, elles sont devenues le domaine réservé de coteries.
les plus brillants étant écartés s'ils ne faisaient pas partie de celles-ci, ou déplaisaient aux politiciens-affairistes (Lyautey, ou Gallieni, par exemple).
on ne peut pas dire qu'on y a gagné. nous avons juste changé d'oligarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2095
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: nos "grands" marins   Ven 10 Fév 2017, 16:28

Bonjour,

En se cantonnant à la seule période précédant le télégramme, le téléphone et la radio, il est très difficile de comparer les compétences de chefs militaires terrestres avec leur pendant naval. Les temps d'informations et de réactions étaient, totalement, différents.

Si on prend l'exemple de Villeneuve, en 1805, les ordres de Napoléon lui avaient été remis avant qu'il ne lève l'ancre, sachant, de plus, qu'ils l'expédiaient aux Antilles, pour tenter d'y attirer la flotte britannique. Là-dessus, s'écouleront des semaines, ou, au mieux, une frégate ou une corvette, expédiée comme courrier, réussira à assurer la liaison. Difficile, dans un tel contexte d'affiner ou corriger les ordres, en fonction de la situation existante.  

A l'inverse, à terre, en trois jours, avec des courriers à cheval, il était possible de "rester en communication" avec une armée en Italie ou en Allemagne;  durant les Guerre de la Révolution, grâce au télégraphe de Chappe, les temps de communication entre Paris et nos frontières de l'Est étaient de 4 à 5 heures! Comparé aux délais maritimes, c'était de l'instantané! lol!

Par contre, sur le terrain, si le vent lui était favorable, une escadre manœuvrait plus vite que plusieurs divisions, d'autant que son artillerie était à bord. Contrairement à des pioupious ou des cavaliers, il n'était pas nécessaire de faire étape ou d'effectuer des haltes.

D'autres paramètres sont, également, à prendre en compte.

Ainsi, à Austerlitz, l'artillerie française alignait 150 pièces d'artillerie (de 12 livres, au maximum). A Aboukir, sur la base d'une moyenne de 80 pièces par bâtiment, multipliée par, à la louche, 14 navires de ligne de part et d'autre, çà nous fait plus de 2200 pièces (avec une majorité de canons de 24 livres et plus), soit sur un seul bord, 1100 pièces (plus de 500 pour chaque adversaire)!... le tout, abrité derrière des murailles de 60-80 cm de chêne!

L'engagement, lors d'une bataille navale, était intense, mais sa durée était, relativement, brève, guère plus de quelques heures, pour les plus longues; à terre, une bataille pouvait se poursuivre durant plusieurs jours, avec une succession de temps faibles et des temps forts, des changements de secteur, l'arrivée de renforts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nos "grands" marins   

Revenir en haut Aller en bas
 
nos "grands" marins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Faune maldivienne sous-marine (grands animaux)...
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» [Périodique] Grands feuilletons du jeudi
» La montre des Grands Hommes [historique]
» [GRANDS CHAMPIONS/SCHLEICH] ceux de Tite Cinière surtout ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: