AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les escorteurs d'escadres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: les escorteurs d'escadres    Mer 26 Oct 2016, 12:03

le Chevalier Paul lors de différentes escales







A Saint-Mandrier


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15358
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mar 06 Déc 2016, 09:20

Je m'aperçoit que l'article ouvert sur les escorteurs d'escadres est en jachère, étrange pour cette série de magnifiques navires qui ont à la fois marqué le renouveau de la marine d'après guerre, et fait la transition entre le contre-torpilleur d'avant guerre et la frégate moderne, aussi je relance avec le Bouvet


Le Bouvet dans son état d'origine que personnellement je préfère, on retrouve un peu la ligne élégante des derniers contre-torpilleurs.


Le Bouvet le 7 novembre 1965 à Toulon (avec l'autorisation de Netmarine), après sa refonte Tartar si il a gagné en efficacité, il a perdu sa ligne séduisante


Le Bouvet que j'ai photographié personnellement le 28 juin 2006 lors d'un passage à Lorient; brise-lames, il n'attendait plus que d’être vendu à la démolition ce qui adviendra en 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Dim 18 Déc 2016, 16:47

le Vauquelin au début des années soixante



_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean veillon
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 79
Ville : SANARY/Mer
Emploi : retraité MN
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Dim 18 Déc 2016, 20:12

Pour compléter le message de Niala, le BOUVET au cours de son transit dans le canal Weland, pardon, la canalisation du Saint Laurent

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mar 20 Déc 2016, 19:42

le Du Chayla  avec les voitures au premier rang, c'est facile de dater la photo lol!


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9365
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mar 20 Déc 2016, 22:32

Et avec le cargo en arrière plan années soixante-dix ?

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean veillon
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 79
Ville : SANARY/Mer
Emploi : retraité MN
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mar 20 Déc 2016, 23:19

La photo proposée par l'ami David nous présente le Chevalier Paul amputé de sa cheminée AR. La raison? je vous la propose ci-après et je m'explique:

La chaudière 21 donc chaufferie AR à Td a été prélevée dans les années 73/74 pour être déplacée vers le GEM et remplacer la vielle chaudière Du TEMPLE du CT Melpomène sabordé à Toulon. J'ai assisté au déplacement de la bête et son transfert du quai vers le hall vapeur na pas été triste.....
Cette chaudière et sa lanterne ont connu à n'en pas douter des jours meilleurs.....





Pour en revenir à nos moutons, une photo du FORBIN pendant ses essais de recette. La peinture était à peine sèche....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 21 Déc 2016, 14:00

Curieuse et rare cette vue du Chevalier Paul avec 1 seule cheminée et son explication !
Par contre, désolé de te contredire Jean (c'est rare !!) mais la vue de "notre" Forbin est plus récente et située après 1970 (grande passerelle et surtout Bombards, ainsi que la fin de la marque de chef de division. Je pense même que tu pouvais être à bord !
Voilà une vue de 1957 lors des essais de garantie :


Petite passerelle, radeaux type Brest et pas encore de Tacan. Ancres et lignes de mouillage grises pour l'Escadre Légère à Brest.
Photo (c) Anciens des Forbin, G.Dufrêche.
Le Forbin est resté pratiquement dans son "jus" toute sa carrière de 23 ans, sauf la plateforme hélico.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
jean veillon
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 79
Ville : SANARY/Mer
Emploi : retraité MN
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 21 Déc 2016, 15:58

JJMM, tu as évidemment raison quant à la date de la photo. Je l'avais mal classée et je n'ai pas fait attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10228
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 21 Déc 2016, 16:21

Citation :
[…] la vue de "notre" Forbin est plus récente et située après 1970 (grande passerelle et surtout Bombards […]
Effectivement ; si le bloc passerelle élargi date de 1966, les conteneurs de radeaux gonflables doivent lui être un peu postérieurs (fin 1969 ? après son grand carénage ?)
Citation :
[…] ainsi que la fin de la marque de chef de division.[…]
Indice imparable, en effet : donc après le remplacement de Chapalain par Ghesquière, en février 1971 ; et donc avant sa mise en réserve de mars 1972. Voilà qui cerne avec certitude la datation du cliché.
Citation :
[…] Voilà une vue de 1957 lors des essais de garantie : Petite passerelle, radeaux type Brest et pas encore de Tacan. Ancres et lignes de mouillage grises pour l'Escadre Légère à Brest.[…]
Henri Le Masson (in "Flottes de Combat", 1960, 1962) prétend que cette photo date de 1959. Mais "FdC" n'est pas forcément une référence absolue, et certaines erreurs perdurent, intactes, dans plusieurs éditions successives.
Citation :
[…] Le Forbin est resté pratiquement dans son "jus" toute sa carrière de 23 ans, sauf la plateforme hélico.
… et sauf son bloc passerelle (+ SENIT et Tacan) ainsi que ses radeaux gonflables.
Citation :
[…] Voilà une vue de 1957 lors des essais de garantie[…]
Questionnement un peu "hors sujet" : ce terme ("garantie") était-il alors en usage ? Qui se portait "juridiquement" garant ? Sachant que le constructeur (la DCAN - de Brest - ou le STCAN) et le client relevaient de la même entité (l'État), cela ne revenait-il pas à dire que l'État se garantissait lui-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 21 Déc 2016, 17:13

dans la littérature de marines éditions ( avant le rachat par ecomer grrrrrrrrrr) j'ai surtout vu le mot garantie dans le sens de visite de garantie. En gros, après un nombre donné d'heures de fonctionnement, le constructeur visitait certaines organes et pratiquais les derniers réglages

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 22 Déc 2016, 11:28

Oui bien sûr, il s'agissait des essais après les visites de garantie. Il ne faut pas perdre de vue que les escorteurs d'escadre ont subi des essais à feux poussés (pour quelle raison ?), donc bien au-delà de la puissance maximale !
Pour le Forbin à 3175 tonnes de déplacement pour 3750 tonnes à plein charge prévus, celle-ci a été de 71980 ch, une vitesse de ligne d'arbres de 330,98 t/mn et une vitesse (non précisée) de plus de 38 nœuds...
Au cours de ces visites, les chaudières et les turbines ont été inspectées, avec contrôle des tubes pour les premières et des ailetages pour les secondes, on imagine le travail réalisé en partie avec l'aide des mécanos du navire, selon mon regretté ami à bord, SM2 à la machine AV !
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15358
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 22 Déc 2016, 11:51

"Oui bien sûr, il s'agissait des essais après les visites de garantie. Il ne faut pas perdre de vue que les escorteurs d'escadre ont subi des essais à feux poussés (pour quelle raison ?), donc bien au-delà de la puissance maximale !"

C'est vieille habitude datant d'avant guerre, les contre-torpilleurs subissaient toujours des essais à feu poussé, et c'était même une question de prestige, les média de l'époque s'en emparaient et donnaient les vitesses maximum obtenue; les 45 noeuds 74 du Terrible sont restés célèbres jusqu’à nos jours, puis l'habitude s'est perdue, la vitesse n'étant plus une donnée primordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 73
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 22 Déc 2016, 12:09

Bonjour à toutes et à tous.

Et bien non, le forum vit, ce n'est pas parce que l'on ne réponds pas aux sujets que nous ne sommes pas présents, ma modeste contribution en ce qui concerne les EE plus précisément les T53

En premier le D636 "Tartu", le seul qui ne fut jamais refondu totalement, contrairement aux autres, principalement les 3 de la force Alpha, ce qui ne l'empêcha pas de recevoir le TACAN prévu pour l'ensemble des T53 et le T56



Ensuite deux vues du "La Bourdonnais".




Il s'agit ici de clichés personnels.
Le "Tartu" possède encore ses radeaux type Brest, le "La Bourdonnais" possède, les radeaux gonflables en conteneur

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 22 Déc 2016, 12:39

une réussite des refontes des T47. La refonte asm.

le Maillé Brézé à Nantes il y a cinq ans


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 22 Déc 2016, 13:40

En fait si, le Tartu a été modifié avec une grande passerelle comme les 3 de la Force Alfa et avec des radeaux gonflables, mais en 1974, le Tacan avait lui été, pour sa part, mis en place bien avant.
Des 5 T53, seul le Duperré sera refondu profondément, après sa période "expérimentation", en bâtiment de commandement ASM.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10228
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Dim 08 Jan 2017, 23:16

Cotentin a écrit:
[…] En premier le D636 Tartu […] Ensuite deux vues du La Bourdonnais. Il s'agit ici de clichés personnels. […]
Superbes clichés !
Depuis quel bâtiment sont-ils donc pris ? Sur celui du milieu on pourrait presque distinguer une marque de coque "blanche" (sur fond gris) ; Allemagne ? Espagne ? US Navy ? Porte-aéronefs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15358
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 09 Fév 2017, 11:31

Le Surcouf; prototype des escorteurs d'escadres  



Surcouf le 11 mai 1954 lors de ses essais en mer


Le Surcouf juste après l'abordage du 6 juin 1971 par le pétrolier soviétique General Busharov.  


La partie arrière du Surcouf a été remorquée à Toulon, l'avant à coulé (photo avec l'autorisation de NetMarine)

Les causes de l'abordage
Selon les règlements de navigation  le General Busharov (Генерал Бу́чаров) était prioritaire car il venait de la droite du bâtiment français.

Au cours de la dernière heure de navigation, les deux bateaux faisaient sensiblement routes inverses, le Surcouf au cap à l'est-nord-est (au 060°) à 14 nœuds, ayant à son gisement tribord 015° le navire soviétique, cap à l'ouest (au 265°) à la vitesse de 16 nœuds. Vers 03h30 du matin une distance de 15 milles les séparait.

Dans les tout derniers instants précédant la collision, le navire soviétique est venu sur sa droite d'environ 60 degrés, précipitant l'abordage et le drame. Cette manœuvre in extremis s'explique par une réaction de bon sens : le pétrolier voyant l'escorteur français à moins de deux milles sur son avant (ou légèrement sur son bâbord), en inclinaison (incidence horizontale) très faible considéra qu'il y avait risque imminent de collision (quasi frontale). La mesure d'urgence dans ce cas voulant que chacun des deux navires vienne sur sa droite, le General Busharov lança une giration en ce sens, anticipant celle du Surcouf ; ce que ce dernier n'effectua malheureusement pas.

Sans doute parce que le pétrolier n'imaginait pas un défaut de vigilance de la part de l'escorteur, aucun signal sonore ne semble avoir été émis par le General Busharov, alors que cela aurait pu utilement alerter le Surcouf.

En conséquence, le pétrolier soviétique se retrouva in fine au plein travers tribord du Surcouf, enfonçant la coque de ce dernier sur la moitié de sa largeur, soit de 6 à 8 mètres.

Sans cette ultime manœuvre, réglementaire mais malencontreuse, les deux bateaux se seraient croisés à contre-bord, de près mais sans abordage ou dommage. Il ne fut cependant fait aucun reproche au navire soviétique, et le bâtiment français endossa l'entière responsabilité de la catastrophe.

Le 22 mai 1972 la partie arrière de l'escorteur deviendra coque Q 4951 et servira de cible à un missile Exocet qui la coulera quelques mois plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 724
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 09 Fév 2017, 16:21

des morts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15358
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Jeu 09 Fév 2017, 16:29

Le bilan de l'accident s'établit à neuf disparus (les mécaniciens de la chaufferie avant) et un blessé grave (le boulanger du bord)1, qui décédera de ses brûlures au Centre de traitement des grands brûlés de l'Hôpital Édouard-Herriot de Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10228
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Escorteurs d'escadre.   Mer 15 Fév 2017, 08:53

Non pas une (seule) photo, mais un diaporama :


Avec la même erreur de titre que celui du présent sujet :

"Les escorteurs d'escadres…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15358
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 15 Fév 2017, 12:12

Cela dépend, si on a qu'une escadre, inutile de mettre un S à escadre lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10228
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    Mer 15 Fév 2017, 19:25

Citation :
Cela dépend, si on a qu'une escadre, inutile de mettre un S à escadre : lol!:
"Lol", en effet.
La question n'est pas de savoir s'il y a plusieurs escadres (comme c'était effectivement le cas, à l'époque), mais de constater que, n'ayant pas le don d'ubiquité, notre escorteur ne peut donc pas en escorter plusieurs, simultanément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les escorteurs d'escadres    

Revenir en haut Aller en bas
 
les escorteurs d'escadres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES ESCORTEURS D'ESCADRE (4) HISTORIQUE-2- T47B7 A T47B12
» Navires escorteurs, sous-marins et porte-avions
» Capacités ASM des escorteurs de l'US Navy
» Capacité ASM des escorteurs d'aujourd'hui et de demain
» LES ESCORTEURS D'ESCADRE (2) LES GRANDES REFONTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: