AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Sam 09 Juil 2016, 11:31

Vulcain ex Kronstadt; école des mécaniciens


Le Vulcain ex Kronstadt, à l'Angle Robert vers 1935

Je vous ai dejà parlé de l'histoire assez extraordinaire du Kronstadt voici le lien vers ce post:
http://forummarine.forumactif.com/t6161-la-longue-histoire-du-navire-atelier-vulcain-ex-kronstadt?highlight=vulcain

Je rappellerais donc ici uniquement sa carrière de navire école:

En 1933, il est affecté à l' école des apprentis mécaniciens et chauffeurs à Toulon, ou on pouvait apercevoir sa silhouette particulière à l'Angle Robert, à l'entrée de la vieille darse; il est désarmé en 1937, et vendu pour la démolition en 1938; toutefois sa démolition effective a eu lieu pendant la guerre en effet, le 29 mai 1940, une Note de la DP Toulon liste les bâtiments condamnés et vendus encore présents à Toulon dont le Vulcain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Sam 09 Juil 2016, 17:24

Océan ex Jean Bart; école des électriciens à Toulon


L'Océan ex Jean Bart vers 1938 à L'Angle Robert à l'entrée de la vieille darse, à gauche le navire-école Rhin

Nous avons déjà rencontré l'Océan ex Jean Bart à l'école des mousses à Saint Mandrier entre 1940 et 1942; or avant cela de 1936 à 1940 il avait été affecté à l'école des électriciens à l'Angle Robert (voir son historique complet à l'école des mousses)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3104
Age : 36
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Dim 10 Juil 2016, 07:56

Une carte postale représentant, d’avant en arrière, le BOUGAINVILLE, le BORDA et le BRETAGNE au mouillage devant Brest en 1887 (année incertaine).


Ce BOUGAINVILLE (1858-1889), aviso à hélice et corvette d’instruction, sert d’annexe au BORDA ; il sera rayé en 1889 et démoli à Brest en 1890 après avoir été remplacé par l’ex-transport ALLIER renommé BOUGAINVILLE.

Le BORDA est l’ex-VALMY, qui a remplacé l’ex-COMMERCE-DE-PARIS pour servir de vaisseau-école de 1864 à 1890.

Le BRETAGNE est alors le vaisseau-école des apprentis marins.



Dernière édition par Takagi le Dim 10 Juil 2016, 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Dim 10 Juil 2016, 15:28

Aviso-dragueur Chamois; école de pilotage


L'aviso-dragueur colonial Chamois en 1939, remarquez sa double passerelle pour les élèves pilotes

L'aviso Chamois prototype d'une série qui sera prévue à 24 exemplaires d'aviso-dragueurs de 647 t appelés coloniaux parce qu'ils avaient une teugue et pour les différentier de la classe Elan ayant les mêmes caractéristiques générales mais sans teugue et conçus pour naviguer dans les eaux territoriales; le Chamois est en outre conçu pour remplacer l'Ancre comme école de pilotage, il se distingue des autres aviso de sa classe; par une passerelle supplémentaire pour les élèves pilotes, une drome plus importante, un roof arrière plus grand et un gouvernail encastré à l'avant.

L'aviso Chamois du programme 1935 est mis sur cale le 2 novembre 1936 à Lorient; il est lancé le 29 avril 1938; il entre en service le 20 octobre 1939; il est affecté tout de suite à l'école de pilotage de la II e région maritime, mais pour peu de temps du fait de la guerre; en décembre 1939 il est affecté à la 5é escadrille d'avisos et effectue des missions d'escorte de convois; le 12 janvier 1941 il rentre à Toulon; le 27 novembre 1942 il est sabordé à Toulon; le 7 mars 1943 il est renfloué par les italiens et devient le FR53; le 9 septembre 1943 il est capturé par les allemands et devient le SG18; le 24 novembre 1943 il est coulé lors d'un bombardement; le 7 mars 1944 il est renfloué et emmené à Bregaillon ou il est échoué et démoli après la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Lun 11 Juil 2016, 11:13

Le cuirassé Lorraine 1945-1952 école de canonnage


Le cuirassé Lorraine en 1945 école de canonnage

La Lorraine est le troisième cuirassé de la classe Bretagne; construit à Saint Nazaire il est entré en service en 1916; de 1921 à 1940 il a subi quatre grandes refontes; le 3 juillet 1940 il est interné à Alexandrie; le 31 mai 1943 il rallie les forces françaises en Afrique du Nord; en mars 1944 sa DCA est renforcée; le 15 août 1944 il participe au soutien du débarquement en Provence; puis participe à la libération de Toulon en tirant notamment sur les batteries de Cepet; Sainte Elme; le 13 septembre 1944 La Lorraine pénètre avec l'escadre dans la rade de Toulon;en décembre 1944 elle est affectée à la French Naval Task Force pour réduire les poches de l'Atlantique: Royan; le 17 avril 1945 elle arrive à Brest, elle rentre à Toulon le 22 juin 1945 elle est aussitôt affectée à l'école de canonnage; à partir de février 1947 elle ne navigue plus bien que toujours affectée à l'école de canonnage; elle est désarmée le 29 novembre 1952; le 17 février 1953 elle est condamnée;et conduite à Bregaillon pour démolition en janvier 1954.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Lun 11 Juil 2016, 19:01

Goélettes L'Etoile et la Belle Poule  annexes de l'école Navale

Il n'est pas possible de décrire les navires écoles français sans présenter les célèbres goélettes la Belle Poule lancée le 8 février 1932 et l'Etoile lancée le 7 juillet 1932 construites à Fécamp, répliques des goélettes morutières de Paimpol; elles ont rejoint les Forces Navales Françaises Libres à Portsmouth durant la Seconde guerre mondiale; ces goélettes appartiennent à l'Ecole Navale et sont basées à Brest.


Les goélettes de l'école Navale l'Etoile et la Belle Poule naviguant en 2009 (avec l'autorisation de Netmarine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mar 12 Juil 2016, 11:11

Avisos ex allemands type M35 utilisés aux écoles
A partir de 1947 plusieurs aviso-dragueurs du type M35 vont être utilisés pour les écoles.
Voici dessous un tableau récapitulatifs des aviso-dragueurs type M35 et M40 réarmés par la Marine Nationale; ceux qui ont été affectés aux écoles sont indiqués dans la colonne observation.

Un certain nombre d'autres dragueurs des types M35 et M40 ont été utilisés pour le dragage des cotes de 1945 à 1947 la plupart du temps avec des équipages allemands, mais en trop mauvais état ils ont été rapidement condamnés.
J'ai indiqué en observation réserve, pour ceux qui ont été condamnés  avant 1953
Les Ailette; Laffaux; Yser; Belfort et Vimy retirés en 1956 ont été transférés en 1957 à la Bundesmarine leur date de démolition est donc sous pavillon allemand; l'Ailette ex M24 est indiqué coulé en 1973; il a été coulé comme cible le 25 octobre 1973.




La Meuse ex M28 annexe de l'école Navale de 1947 à 1953, le 13 mai 1951 à Rouen


La Somme ex M9 annexe de l'école Navale de 1947 à 1953


L'Ancre ex M252; école de pilotage de 1947 à 1956


L'Oise ex M38 annexe de l'école Navale de 1947 à 1956


Yser ex M85 annexe de l'école Navale de 1947 à 1956


Laffaux ex M81 annexe de l'école Navale de 1953 à 1956


Vimy ex M253 annexe de l'école Navale de 1953 à 1956
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mer 13 Juil 2016, 11:18

Croiseur Emile Bertin, école de canonnage



Le croiseur Emile Bertin en 1950

L'Emile Bertin vous a déjà été présenté dans la rubrique des croiseurs français, voici un rappel de quelques repères; il entre en service en 1934; de juillet 1940 à août 1943 il est aux Antilles; ensuite il est modernisé aux USA; à partir de février 1944, il est en Méditerranée; il participe au Débarquement en Provence, puis à la Flank force jusqu'en janvier 1945; il part alors pour l'Indochine; à partir de 1947 il est école de canonnage jusqu'en 1951; après 1951 il ne navigue plus, il est ponton de la division des écoles à Toulon, il est condamné en 1959 et démoli en 1961.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mer 13 Juil 2016, 17:20

Le croiseur lourd Suffren; ponton école de canonnage, rebaptisé Océan en 1963


Les pontons école de canonnage Emile-Bertin (à gauche) et Suffren à l'Angle Robert à Toulon vers 1955


-Le Suffren est construit  à l'arsenal de Brest; il est entré en service le 1er janvier 1930;le 18 mai 1940, il est affecté à la force X à Alexandrie,avec laquelle il sera immobilisé du 22 juin 1940 au 22 juin 1943 ; le 3 septembre 1943, le Suffren arrive à Dakar; ses catapultes, hydravions, tubes lance torpilles et mat arrière sont débarqués; il reprend ses patrouilles en Atlantique central jusqu'en juin 1944; de juin à août 1945 le Suffren est modernisé; les blocs passerelles avant et arrière sont modifiés pour recevoir la DCA, et un mat gaule est ajouté derrière le tripode pour supporter des radars.  le 9 février 1946 départ pour l'Indochine;  il rentre à Toulon le 24 mars 1947; le 1er octobre 1947, il est désarmé ; il sert de bâtiment base pour les écoles à l'angle Robert ou il restera jusqu'en 1971; le 1er janvier 1963, il prend le nom d'Océan; le nom de Suffren ayant été donné à une frégate; il est condamné le 24 mars 1972, et conduit à Brégaillon,; il est mis en vente le 5 novembre 1975, et quitte définitivement Toulon le 22 février 1976, pour être démoli en Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Jeu 14 Juil 2016, 14:49

L'aviso Ingénieur Elie Monnier ex allemand Albatros, école des scaphandriers, des plongeurs démineurs et base du GERS


L'aviso Ingénieur Elie Monnier

L'aviso Ingénieur Elie Monnier est l'ancien remorqueur de haute mer allemand Albatros construit en 1943, et transféré le 1er janvier 1947 au titre des réparations de guerre; il est affecté comme navire base du Groupe de Recherches Sous marines(1) et a ce titre utilisé pour la formation des scaphandriers et des plongeurs démineurs de 1947 à 1972; il est alors condamné; utilisé comme cible, il est coulé le 27 juillet 1972 par un missile exocet.

(1) Le groupe a fréquemment changé de nom au cours de son existence :
1945 : GRS (Groupe de Recherches Sous-marines)
1950 : GERS (Groupe d'Études et de Recherches Sous-marines)
1973 : GISMER (Groupe d'Intervention Sous la MER)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Jeu 14 Juil 2016, 20:51

Le contre-torpilleur Tigre; école des mécaniciens à Saint Mandrier


Le Tigre ponton à l'école des mécaniciens de Saint Mandrier en 1951

Le contre-torpilleur Tigre appartient au type Jaguar;construit aux chantiers de Bretagne à Nantes; il entre en service le 1er février 1926; il est affecté à l'escadre de Méditerranée; il rejoint Toulon ou il est mis en gardiennage d'armistice le 27 novembre 1942 par suite d'équipage insuffisant il n'est pas sabordé, intact il est remis par les allemands à l'Italie le 19 janvier 1943 et prend le sigle FR23; suite à la capitulation italienne du 9 septembre 1943 le Tigre nous est restitué le 28 octobre 1943 à Bizerte; il est modernisé et janvier à mars 1944 (DCA); le Tigre subit une refonte d’août 1944 à mars 1945 la chaudière avant est débarquée et remplacé par une citerne à mazout pour accroître son rayon d'action, il rejoint alors la Flank Force; le 25 août 1945 il escorte le Jean Bart de Casablanca à Cherbourg; il est affecté à l'école d'application du tir à la mer de juin 1947 à  juillet 1948; il est placé en réserve le 10 juillet 1948; d'octobre 1948 à septembre 1953 il est ponton à l'école des mécaniciens de Saint Mandrier; condamné le 4 janvier 1954 il est vendu en février 1955 et démoli à Bregaillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Ven 15 Juil 2016, 21:29

Le croiseur lourd Duquesne, école et caserne du centre d'instruction des opérations amphibies



Le croiseur lourd Duquesne à Arzew en 1949, remarquez les locaux aménagés à la base du tripode en 1948


Le croiseur lourd Duquesne est entré en service le 15 mai 1928;le 29 avril 1940, il porte le pavillon de l'amiral Godfroy, amiral de la force X, l'armistice entre la France et l'Allemagne étant signé; la force X dont le Duquesne se trouve bloquée à Alexandrie par les britanniques; le Duquesne ne quittera Alexandrie que le 3 juillet 1943. Le 18 août 1943, il arrive à Dakar; il a besoin de réparations importantes;en avril 1944, la catapulte, l'hydravion et les tubes lance torpilles sont débarqués; il est utilisé comme transport rapide entre Dakar, Casablanca et Toulon ou il arrive le 17 novembre 1944; en avril 1945, le Duquesne est rattaché à la French Naval Task Force, il est chargé d'attaquer les "poches de l'Atlantique", ports ou se sont retranchés les allemands; du 14 au 17 avril; du 28 avril au 1er mai 1945, il tire sur les batteries de l'ile d'Oléron. Du 14 juin au 15 novembre 1945 le Duquesne subit un carénage indispensable; à cette occasion on lui retire le mat arrière, et on renforce sa DCA et il reçoit des radars; le 22 décembre 1945 il est affecté aux forces navales de l'Extrême Orient, il quitte Toulon pour l'Indochine; il arrive à Saigon, le 26 janvier 1946; il participe au soutien des forces terrestres au Tonkin ; le 4 octobre 1946 le Duquesne quitte l'Indochine pour Toulon; il est de retour en Indochine le 17 janvier 1947 ou il reste jusqu'au 16 avril; il rentre alors à Toulon ou il arrive le 16 mai 1947. Le 1er septembre 1947, il est placé en réserve. Le Duquesne est remorqué à Oran; début 1948 il est affecté au Centre d'Instruction des opérations amphibies d'Arzew jusqu'au 2 juillet 1955, et est vendu pour la démolition le 27 juillet 1956.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Sam 16 Juil 2016, 11:35

Le contre-torpilleur Albatros, école d'application de tir à la mer



L'Albatros en 1949 la chaufferie et les deux cheminées avant hors d'usage après les avaries subies à Casablanca le 8 novembre 1942, n'ont pas été remplacées  

L' Albatros contre-torpilleur de la classe Aigle est mis sur cale aux chantiers de la Loire à Nantes en 1929, lancé le 27 juin 1930, en service en décembre 1931; l'Albatros est à Casablanca depuis le 23 décembre 1940, il escorte des convois entre Casablanca et Oran jusqu'au 25 septembre 1941; il est endommagé devant Casablanca le 8 novembre 1942 par la Task Force américaine 34, lors du débarquement en Afrique du Nord  et contraint de se jeter à la cote, déséchoué un mois plus tard, il est placé en réserve jusqu'en décembre 1945; il est alors remis en état de reprendre la mer puis il est remorqué à Toulon ou il arrive le 20 juin 1946; il entre alors en refonte et est remis en service en novembre 1948 comme bâtiment école d'application du tir à la mer. On a débarqué la chaufferie avant et les deux cheminées correspondantes; la puissance est passée de 72000 cv à 36 000 cv et la vitesse de 38 noeuds à 24 noeuds suffisante pour un navire-école; l'armement a été réduit à 3 canons de 138 mm; 2 x 75 mm AA et un canon Bofort de 40 mm AA; l'Albatros est désarmé le 10 septembre 1956;il est condamné le 9 septembre 1959, et démoli à Brégaillon en avril 1967.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Dim 17 Juil 2016, 13:53

Croiseur lourd Tourville, école des élèves aspirants de réserve, puis école de manœuvre



Le Tourville ponton-école en 1953 à Brest  


-Le Tourville est construit par l'arsenal de Lorient; il est entré en service le 20 juin 1928; il effectue un voyage autour du monde d'avril 1929 à janvier 1930.
Du 20 janvier au 7 février 1940, le Tourville assure un transport d'or vers Beyrouth. Le 4 mai 1940 le Duquesne portant la marque de l'amiral Godfroy et le Tourville arrivent à Alexandrie, l'armistice entre la France et l'Allemagne vient d'être signé; la force X se trouve bloquée à Alexandrie par les britanniques; le Tourville se trouve immobilisé et ne quittera Alexandrie que le 3 juillet 1943. Le 18 août 1943, le Tourville arrive à Dakar; il a besoin de réparations importantes; en avril 1944, la catapulte, l'hydravion et les tubes lance torpilles sont débarqués.  le Tourville est placé en réserve à Bizerte d' octobre 1944 à avril 1945; il sort de réserve pour des travaux de modernisation semblables à ceux du Duquesne à Toulon, du 1er décembre 1944 au 17 novembre 1945, le mat arrière est débarqué et la DCA est aussi renforcée par 8 canons de 40 mm et 16 de 20 mm, et des radars.
Le Tourville quitte Toulon pour l'Indochine, ou il arrive le 16 janvier 1946, il participe au soutien des forces terrestres au Tonkin ; le 2 juillet 1946 le Tourville  rentre sur Toulon; le 8 octobre 1946,il repart pour une deuxième campagne en Indochine qui dure jusqu'au 15 novembre 1947; il rentre alors à Toulon, puis continue sur Brest qu'il atteint le 23 décembre 1947, il est placé en réserve le 1er janvier 1948.
Le Tourville en réserve à Brest, abrite l'école des élèves aspirants de réserve jusqu'en 1956, puis l'école de manœuvre, il y sera successivement en compagnie du cuirassé Paris; du transport Île d'Oléron, puis du cuirassé Richelieu; le 28 avril 1961, le Tourville est placé en réserve pré-condamnation; le 8 mars 1962; il est acheté par le chantier de Brégaillon au fond de la rade de Toulon, le 15 janvier 1963, il part en remorque pour être démoli en cours d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3104
Age : 36
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Dim 17 Juil 2016, 17:49

Quatre autres photos de l'ALBATROS après sa remise en service :









study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Lun 18 Juil 2016, 13:45

L'aviso Bisson; annexe école Navale, école de pilotage


Le Bisson en 1955


Le A, aviso du type Chamois du programme 1939 (désignés A à L) est mis sur cale à l'arsenal de Lorient le 1er mars 1940 , il est nommé l'Ambitieuse puis Roux, il est construit à 25% en juin 1940, il est saisi par les allemands mais sa construction est interrompue pendant la guerre; il est lancé le 5 mars 1946 et prend le nom de Bisson; il entre en service le 6 octobre 1947; assez modifié: passerelle et armement notamment par rapport aux plans d'origine; il rejoint l'Indochine des 1947 il y reste jusqu'en fin 1950; après un carénage début 1951 il est affecté à l'Ecole Navale de 1951 à 1955 puis l'école de pilotage en remplacement de l'Ancre de 1955  jusqu'en 1964; il est mis en réserve en 1965; il sert alors de ponton pour les fusiliers marins à Lorient, il est condamné en 1974, il sert de brise lames jusqu'en 1980; en 1982 il est démoli à Lanester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mar 19 Juil 2016, 15:04

L'aviso Commandant Amyot d'Inville, annexe de l'école Navale



L'aviso Commandant Amyot d'Inville

La tranche 1939 prévoyait la construction de douze avisos de la classe Chamois: désignés provisoirement par les lettres A à L; 5 seront mis sur cale effectivement; 4 lancés et 3 terminés sur des plans modifiés par rapport à la conception d'origine, nous avons déjà vu la A devenu le Bisson en 1946; voici le H devenu le Commandant Amyot d'Inville.

Les H et I ont été autorisés par les allemands; mis à la disposition de la France en août 1941; la construction se poursuit au ralenti ils sont lancés en mai 1942, récupérés en bon état à la libération la construction est reprise sur des plans modifiés en tenant compte de l'expérience de la guerre et de l'armement prévu par les allemands; notamment la teugue est allongée.

Le H est mis sur cale le 10 décembre 1940 aux chantiers de la Loire à Saint Nazaire;  il porte alors le nom d'Amiral Duperré; les allemands autorisent sa construction; en aout 1941 il est mis à la disposition de la France; il est lancé le 13 mai 1942; il est mis en attente dans le canal de la Martinière; en 1945 la construction est reprise, il est renommé Commandant Amyot d'Inville; il reçoit son armement en 1946 à Lorient; en décembre 1947 il quitte Lorient pour Oran ou  il entre en service le 8 janvier 1948; il quitte Oran pour l'Indochine; le 11 décembre 1954 il quitte l'Indochine et rentre à Toulon; le 2 décembre 1955 il est envoyé sur les cotes de l'Algérie; en septembre 1956 il rentre à Brest et est affecté  à l'Ecole navale ou il reste jusqu'en août 1964; en 1965 il est placé en réserve; il est condamné le 15 juillet 1966; il est utilisé comme brise lames de 1970 à 1979, en 1979 il est démoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mer 20 Juil 2016, 11:55

L'aviso Commandant de Pimodan, annexe de l'école Navale


L'aviso Commandant de Pimodan

Nous venons de voir les aviso de la classe Chamois de 1939 A et H, le I a été autorisé dans les mêmes conditions que le H  (voir plus haut) et a subi  les mêmes modifications en cours de construction.


Le I est mis sur cale le 10 décembre 1940 aux chantiers de la Loire à Saint Nazaire; il est lancé le 29 mai 1942; jusqu'en 1945 il suit le même chemin que l'aviso H; sa construction est reprise,il est renommé Commandant de Pimodan; il passe à Lorient pour recevoir son armement ; il entre en service le 1er janvier 1948 à Oran, qu'il quitte le 8 février pour l'Indochine; il rentre en métropole en octobre 1950; en 1951 il subi un grand carénage à Bizerte; le 21 octobre 1951 il regagne Saigon; le 13 décembre 1954 il quitte l'Indochine pour la métropole; le 1er novembre 1955 il appareille de Toulon pour Oran, le 26 mai 1957 il quitte l'Afrique du nord et rentre à Brest; le 25 juillet 1957 il est affecté comme annexe de l'Ecole navale jusqu'en 1964; en 1965 il est mis en réserve; comme le Commandant Amyot d'Inville il sert de brise lames devant le château de Brest ; en 1976 il rejoint Landevennec ; il est condamné le 1er juin 1976 avant d’être démoli vers 1979.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Jeu 21 Juil 2016, 11:10

Nos 35 000 t, navires écoles  

Je ne vais pas vous faire l'affront de vous raconter l'histoire du Richelieu et du Jean- Bart ici; je pense que tous le monde connais; et dans le cas contraire la littérature ne manque pas, juste vous rappeler les derniers moments de nos cuirassés de 35 000 tonnes comme navires-écoles.

Richelieu, école de canonnage du 1er mai 1952 au 18 octobre 1955



Le Richelieu en 1953 école de canonnage


Par CM du 3 novembre 1951 le Richelieu est affecté  au Groupe des Ecoles de Méditerranée à compter du 1er mai 1952; il quitte Brest pour Toulon le 16 avril 1952;  l'installation de l'école de canonnage se fait à l'Angle Robert  du 8 au 14 mai 1952; le 18 octobre 1955 il est remplacé à l'école de canonnage par le Jean Bart;  le 26 janvier 1956  nos deux cuirassés de 35 000 tonnes naviguent ensemble pour la première et dernier fois; le 30 janvier le Richelieu quitte Toulon  pour Brest ou il arrive le 21 février 1956 pour s'immobiliser à tout jamais.


Le 26 janvier 1956 pour la seule fois de leur carrière; le Jean-Bart précédant le Richelieu; nos deux cuirassés naviguent ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Ven 22 Juil 2016, 08:32

Jean-Bart, école de canonnage du 18 octobre 1955 au 1er août 1957



Le Jean-Bart, école de canonnage photographié le 21 novembre 1955

Le cuirassé Jean-Bart est entré en service officiellement le 1er mai 1955, après un achèvement retardé par les événements depuis 1940 qui aura duré 15 ans; des le 18 octobre 1955 il remplace donc le Richelieu comme école de canonnage; cela durera moins de deux ans puisque le 19 juillet 1957 il s'amarrage définitivement à l'Angle Robert à Toulon,  il ne faut pas oublier pendant cette période l’interruption suite à l'opération Mousquetaire contre l'Egypte de Nasser; le 8 juillet 1956 l'artillerie du Jean-Bart est réarmée partiellement, il quitte Toulon le 24 octobre pour Alger, il rejoint la Force Navale d'Intervention après avoir embarqué le commando Hubert et le 1er Régiment Etranger de Parachutistes qui sont ensuite transférés sur les navires de la force amphibie; le 1er novembre il est à Port Said, il tire quatre coups de 380 mm contre la terre; il rentre à Toulon le 13 novembre; et reprend sa mission de navire école le 1er décembre 1956; et le 1er août 1957, il est placé en réserve spéciale A; cette décision est dictée par des mesures d'économie et un besoin en personnel pour armer les nouveaux bâtiments du Programme Naval; mais on ne peu que regretter la disproportion: 15 ans d'achèvement, et deux ans de service actif!



Le Jean- Bart le 2 novembre 1956 pendant l'opération Mousquetaire; le commando Hubert et le 1er Régiment Etranger de Parachutistes à bord du cuirassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Sam 23 Juil 2016, 11:20

Richelieu ponton-école des officiers de réserve à Brest de 1956 à 1967


Le Richelieu ponton école à Brest vers 1960

Nous avons vu que le Richelieu ne navigue plus depuis le 21 février 1956; il est mis en réserve le 25 mai 1956 et devient caserne de l'école des élèves officiers de réserve et de l'école des matelots d'équipage; il est désarmé le 30 septembre 1967; condamné le 16 janvier 1968; le 25 janvier 1968 deux canons de 380 mm sont débarqués pour être conservés; il est vendu à la démolition en août 1968; il quitte Brest le 25 août 1968 remorqué vers La Spezia ou il arrive le 8 septembre 1968  pour y être démoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Dim 24 Juil 2016, 14:21

Jean-Bart ponton école de canonnage de 1957 à 1970

Nous avons vu que le Jean- Bart est placé en réserve spéciale A le 1er aout 1957 pour raisons d'économie; il rejoint le groupe des écoles à l'Angle Robert ou se trouvent le croiseur Suffren école de canonnage depuis 1947 (voir plus haut) et le croiseur Emile Bertin depuis 1951; en septembre 1959 l'Emile Bertin est désarmé et remplacé par le croiseur Montcalm au groupe des écoles.

Le groupe des écoles de 1957 à 1959


Le groupe des écoles photographié le 27 juillet 1959; on voit en partant du premier plan, le croiseur Emile Bertin, le croiseur Suffren et le cuirassé Jean-Bart

Le croiseur Montcalm est ponton de l'école ASM de septembre 1959 au 31 décembre 1969; il est vendu à la démolition le 21 mai 1970.   

Le groupe des écoles de 1959 à 1970  


Le groupe des écoles en 1960; l'Emile Bertin a été remplacé par le Montcalm, pour accompagner le Suffren et le Jean Bart  


Le Jean-Bart est mis en réserve spéciale B le 1er janvier 1961; il est désarmé le le 14 janvier 1970; condamné le 10 février 1970; il est vendu à la société les Abeilles pour démolition le 21 mai 1970 en même temps que le croiseur Montcalm; le Jean Bart est emmené à Brégaillon le 24 juin 1970; le Jean Bart et le Montcalm sont démolis en 1971 et 1972; le survivant du groupe des écoles, le croiseur Suffren qui a pris le nom d'Océan en 1963 disparaîtra en 1975 comme nous l'avons vu plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Mar 26 Juil 2016, 17:56

La Duchesse Anne, école de pilotage puis  école de manœuvre à Brest de 1951 à 1981



La Duchesse Anne en mars 1977 à Brest


La Duchesse Anne, ex-Grossherzogin Elisabeth est le plus grand voilier, et le dernier trois-mâts carré, conservé en France. Construit en 1901 par le chantier Johann C. Tecklenborg de Bremerhaven-Geestemünde (Brême), il est considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture navale.
Ancien navire-école de la marine marchande allemande, passé en 1946 sous pavillon français et remis à la Marine nationale française comme dédommagement de guerre, basé à Lorient et Brest pour être réaffectée en 1951 comme bâtiment base à l’école de pilotage, annexe du Croiseur Tourville, puis, en 1956, il est mis à couple du groupe école Richelieu. il est désarmé en 1959, et même proposé à la démolition en 1960. il est provisoirement affecté au casernement, dans l'attente d'être remis à l'administration des domaines.Le navire est néanmoins utilisé de façon sporadique jusqu'en août 1968 pour la formation de jeunes, notamment de 1960 à 1967 par l'association « Jeunesse et Marine ». Toujours à couple du cuirassé Richelieu, il héberge quelques mois les classes de l'école de manœuvre de ce dernier, avant qu'elles rejoignent des locaux neufs. Le voiler est alors comme oublié dans un coin du port de Brest. Il y subit la dégradation du temps, n'attendant plus que sa vente aux ferrailleurs.

En 1981, il est racheté, pour le franc symbolique, par la ville de Dunkerque, Cet achat met fin à 35 années passées sous pavillon de la marine nationale française.
En mars 1982, à l'invitation du maire de Dunkerque, une association, Les Amis de la Duchesse Anne, se constitue, pour entreprendre sa restauration; elle est classée monument historique en novembre 1982.
Le 22 août 1998, restauré dans le respect des traditions, remâté et repeint dans ses couleurs d'origine la Duchesse Anne est remorqué elle rejoint sa destination finale, en face du Musée portuaire de Dunkerque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Jeu 28 Juil 2016, 19:08

Le Chateaurenault ex italien Attilio Regolo base-école des fusiliers commandos à Lorient  


Le Chateaurenault en mars 1967 à Lorient


-le croiseur léger italien Attilio Regolo de la classe des "Capitani Romani" entre en service le 14 mai 1942; en mai 1945 il est rendu aux Alliés; transféré à la France en application du traité de paix le 30 juillet 1948 il prend le nom de Chateaurenault , en refonte de mars 1953 à mai 1955, est reclassé escorteur d'escadre; il est désarmé en juin 1962; il devient alors école des fusiliers commandos à Lorient du 1er août 1962 jusqu'en novembre 1968;, il est  condamné le 2 juin 1969; il est vendu à la démolition en février 1970 et démoli à La Spezia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15017
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    Sam 30 Juil 2016, 15:59

Le Guichen ex italien Scipione Africano, annexe de l'Ecole Navale à Lanvéoc-Poulmic



Le Guichen en 1975, annexe de l'Ecole Navale à Lanvéoc-Poulmic

-le croiseur léger Scipione Africano de la classe Capitani Romani tout comme le Chateaurenault vu plus haut; il entre en service le 23 avril 1943; il transporte le Maréchal Badoglio à Malte pour signer l'armistice du 3 septembre 1943; il se rend alors aux Alliés; transféré à la France en application du traité de paix le 15 août 1948, il prend le nom de Guichen; il est en refonte de juin 1951 à février 1955, il est reclassé escorteur d'escadre; il est désarmé en avril 1961;à compter de juin 1963 il est batiment école à quai de l'Ecole Navale et sert aussi de brise-lames à Lanvéoc-Poulmic, il est condamné en juin 1976, il est alors emmené à Landevennec;  il est vendu à la démolition en janvier 1982.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les navires écoles français du XIX é à nos jours en photos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Cuirassés français - projets fictifs
» Photos Satellitte des navires US
» Les nouvelles Ford Ranger de l'armée Française sont arrivées
» Bollywood aujourd'hui
» uniforme tankiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: