AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tatahouinard
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 57
Ville : Ales,Choisy le Roi
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)   Dim 08 Mai 2016, 01:05

Bonsoir.Je recherche des informations sur la Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890) qui a succede a la Compagnie de Discipline de la Marine de Lorient (1824-1867) et qui a precede la "Section Speciale des Disciplinaires Inscrits".Les "marsouins" et "bigors" n en faisaient pas partie car ils avaient été diriges vers le Corps Disciplinaire Colonial,cree en 1860.Il me serait utile de savoir si cette compagnie a servi au Tonkin (1882-1890).Cordialemen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2403
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)   Dim 08 Mai 2016, 13:59

Bonjour,

Je me dois de faire appel à votre expertise car j'ai  un "petit" problème de compréhension. Very Happy

Je récapitule, pour mémoire, les méthodes de recrutement de la Marine pour les équipages de la Flotte (gens de mer), tels qu'ils existaient, en 1867, (et qui, en gros, ont survécu jusqu'à la suppression du service militaire obligatoire) :

1° - Par les engagements volontaires
2° - Par les appels des inscrits maritimes
3° - Par la portion des contingents annuels affectée à l'armée de mer


L'armée de mer, qui correspond aux "Équipages de la Flotte", est une entité spécifique au sein du Ministère de la Marine et des Colonies, tel qu'il existe, à l'époque, sachant que l'Infanterie (dite) de Marine, si elle est, également, rattachée à ce même ministère, est une troupe "terrestre", officiellement, organisée selon la structure des régiments de ligne de l'Armée de Terre (en principe, Ministère de la Guerre ou équivalent). L'embarquement de l'infanterie de marine, à bord des bâtiments, était de trois sortes, en tant que "garnison" du bord, dans le cadre de son acheminement maritime vers sa garnison "coloniale", ou suite à la constitution d'un corps d'infanterie expéditionnaire destiné à opérer dans des territoires étrangers en "voie de colonisation" (comme nous dirions de nos jours) - exemples : Madagascar, Indo-Chine (sic). A l'origine, durant leur séjour à bord, "garnison" & "troupes passagères" participaient aux tâches du bord (mise en place de la voilure, service du canon, etc.), mais, avec l'évolution technologique de la Royale, cet usage s'était peu à peu perdu.

C'est assez compliqué, car les règlements & textes officiels existant, peu explicites, semblent établis sur une distinction, officiellement et historiquement admise, connue de tous...au sein du Ministère et de ses différentes branches... Conclusion : il y a les Équipages de la Flotte, d'un côté, et, de l'autre, tous les autres corps, dont l'infanterie de marine (et coloniale).  

En ce qui concerne les "inscrits maritimes", natifs, exclusivement, des zones littorales "directes" (secteur de l'arrondissement maritime) ou "indirectes" (départements immédiatement mitoyens) si les besoins dépassent le nombre d'inscrits, ils étaient incorporés à 21 ans révolus (ou par devancement d'appel à partir de 18 ans - et une taille minimale de 1,56 m! -). Tous devaient faire valoir une expérience maritime (deux campagnes au long cours sur un bâtiment d’État ou du commerce, soit 18 mois de navigation ou 2 ans de petite pêche).  
Là, il est évident que la Royale, compte-tenu de leur "expérience",  va , en priorité et logiquement, les affecter à bord. A noter, également, que les dispenses sont nombreuses, en temps de paix, et que le statut de l'Inscrit Maritime est soigneusement encadré depuis Colbert.

A la louche, jusqu'en 1856,  il n'y a pas matière à discussion. Cette année-là, est constitué, par décret, le 5 juin (révisé le 10 décembre), un bataillon d'instruction de marins fusiliers, placé sous la direction d'un chef de bataillon d'infanterie de marine et sous l'autorité supérieure du commandant de la division de Lorient
L'objet de cette institution est d'assurer, à bord des bâtiments de la flotte, le service de la mousqueterie et des compagnies de débarquement.
Les marins apprentis fusiliers se recrutent exclusivement parmi les hommes provenant des contingents annuels
(point N°3, ci-avant) et parmi les engagés volontaires - les inscrits maritimes en sont exclus, de fait -.
Le décret du 10 décembre 1856 sera modifié, le 23 février 1861, les huit compagnies, de 100 hommes, chacune, sont réparties en deux bataillons. Dans la réalité, les bataillons d'apprentis marins fusiliers cessent de compter à la suite du régiment (d'infanterie de marine) à Brest, pour former un corps spécial.

Ouf...je vais en rester là lol!  et revenir à la question qui me turlupine... "la Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)"!
Dans la mesure où les Équipages de la Flotte n'étaient pas concernés par les "compagnies disciplinaires", réservées aux seules troupes de l'Infanterie de Marine ou Coloniale, et que les "Inscrits Maritimes" étaient, eux, exclus du personnel (des dépôts) versé dans les bataillons de marins apprentis fusiliers, j'aimerais bien comprendre comment on en était arrivé à constituer une telle compagnie et, accessoirement, quels avaient pu être ses effectifs. J'ai eu beau fouiller, je n'ai, de mon côté, rien trouvé qui s'y rapportait.  , d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatahouinard
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 57
Ville : Ales,Choisy le Roi
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: disciplinaires   Dim 08 Mai 2016, 21:05

Bonsoir.Pour parler franchement,la distinction entre les gentils et les méchants,je n y crois plus depuis bien longtemps;il y a des brebis galeuses partout.Il serait sans doute interessant de savoir s il y a sur le forum un specialiste qui aurait travaille sur la matricule de recrutement.On pourrait alors savoir ou passent disciplinairement et donc géographiquement les cinq categories de sujets qui suivent:
-les alcooliques,permanents ou temporaires,mais incurables.
-les simulateurs,definitifs ou occasionnels,qui font faire leur boulot par les autres.
-les intellos,qui parlent tout le temps ou qui ont systematiquement raison,surtout lorsqu ils ont rate le bac.
-les resquilleurs,de nourriture ou de vêtements qui se plaignent tout le temps, alors qu ils proviennent de milieux defavorises ou on manque de tout.
-les lascars,qui tentent de se faire une place pour beneficier des egards dus aux femmes (authentiques).Autrefois,il y en avait un dans chaque bateau.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2403
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)   Lun 09 Mai 2016, 09:36

tatahouinard a écrit:
Bonsoir.Pour parler franchement,la distinction entre les gentils et les méchants,je n y crois plus depuis bien longtemps;il y  a des brebis galeuses partout.Il serait sans doute interessant de savoir s il y a sur le forum un specialiste qui aurait travaille sur la matricule de recrutement.On pourrait alors savoir ou passent disciplinairement et donc géographiquement les cinq categories de sujets qui suivent:
-les alcooliques,permanents ou temporaires,mais incurables.
-les simulateurs,definitifs ou occasionnels,qui font faire leur boulot par les autres.
-les intellos,qui parlent tout le temps ou qui ont systematiquement raison,surtout lorsqu ils ont rate le bac.
-les resquilleurs,de nourriture ou de vêtements qui se plaignent tout le temps, alors qu ils proviennent de milieux defavorises ou on manque de tout.
-les lascars,qui tentent de se faire une place pour beneficier des egards dus aux femmes (authentiques).Autrefois,il y en avait un dans chaque bateau.
Cordialement.

Bonjour,

Je ne suis pas naïf Wink;  je cherchais juste les documents officiels qui attestaient de l'existence d'une compagnie de discipline au sein de la Marine.
J'ai fini par mettre la main sur un Cours de Législation et d'Administration Militaires, édité en 1862, qui en fait clairement mention...



Enfin, quand je dis "clairement", tout est relatif lol! ...

Corps de troupe placés dans les attributions du Ministère de la Marine et des Colonies... En résumé, il y a les Équipages de la Flotte et les troupes qui ne sont point destinées à ce service.




2° En suivant, Répartition du personnel des équipages (de la Flotte)...
5 divisions (Brest et Toulon, divisions de 1ère classe) (Cherbourg, Lorient, Rochefort, divisions de 2ème classe)




A ce stade, le détail des compagnies de dépôt, selon la classe de division, n'en indique aucune à vocation disciplinaire   ...

On continue de chercher study  ....

Troupes qui ne sont point destinées au service de la flotte

...figure, à la fin de l'énumération, la Compagnie de Discipline de la Marine.    




suivie, quelques pages plus loin, d'un paragraphe précisant sa destination...

Compagnie de discipline de la marine (il s'agit, alors, de celle de Lorient)




... à noter qu'il est précisé qu'elle est destinée à recevoir, également, "...les marins des équipages de la flotte" et que "les disciplinaires de la marine ne font aucun service militaire; ils sont employés à tous les travaux du port auxquels ils peuvent être utiles."

De fait, cette compagnie et ses disciplinaires "n'appartenaient" pas (ou plus) au Corps des Équipages de la Flotte!  lol!

Je n'avais pas aucun doute quant à votre expertise sur le sujet, mais je ne comprenais pourquoi il n'en était fait nulle mention dans tous les textes se rapportant aux troupes affectées au service de la flotte...et pour cause, puisque la compagnie de discipline est comptabilisée dans les troupes qui ne sont point destinées au service de la flotte... Une façon comme une autre de "garder le gilet propre", comme on dit, en alsacien.  Very Happy

pour nous avoir fait connaitre ce "petit" détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatahouinard
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 57
Ville : Ales,Choisy le Roi
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: disciplinaires   Lun 09 Mai 2016, 10:13

Bonjour.Parlons franchement,les "disciplinaires" c est la poubelle de l armee,et non des soldats qui seraient brimes par des fonctionnaires en uniforme jaloux de l audace des autres.Un disciplinaire est forcement un militaire traduit en conseil de discipline et sanctionne par cet organe collegial,ce qui evite l arbitraire d une decision individuelle,par une expulsion de son corps d origine,ou sa propre conduite ne justifie plus son maintien.L armee, qui est etrangere aux textes de 1852 sur la transportation et de 1885 sur la relegation,permet au disciplinaire de retrouver sa dignite.Mais elle a l obligation d appliquer les dispositions du code penal lorsque ce dernier commet des infractions relevant des tribunaux.Aussi,l Empire a etabli des textes qui classent toutes les unites de l armee en trois series,chacune alimentant le bataillon d Afrique correspondant.
Ce serait des marins du 3eme BILA (campagne de Chine,1860-1864) puis du bataillon de marche de "la campagne des boxers"(2eme campagne de Chine,1900) qui auraient introduit l opium chinois a Marseille,afin de concurrencer les réseaux de vente de cannabis (a verifier).
La section speciale de discipline des inscrits est mise en place en 1890,en meme temps que celles des bataillons d Afrique, c est a dire avec 20 ans d avance sur le reste de l armee...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatahouinard
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 57
Ville : Ales,Choisy le Roi
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: disciplinaires   Lun 09 Mai 2016, 22:12

Bonsoir.La date de la creation de cette compagnie de discipline (1867) m intrigue car elle semble n avoir aucun rapport avec la future loi sur le recrutement (1872) mais en revanche correspond a la fermeture de la prison militaire du fort de Saint Jean d Ulloa,au moment de la fin de la campagne du Mexique (1862-1867).Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compagnie Disciplinaire des Inscrits Maritimes (1867-1890)
» Les compagnies maritimes
» Lignes Maritimes d'Afrique Equatoriale
» Compagnie antichar 7
» La Compagnie des Alpes: 1er actionnaire du Futuroscope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: