AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Combat de surface moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francis Marliere
Second maître
Second maître


Masculin
Nombre de messages : 566
Age : 43
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Combat de surface moderne   Mar 29 Mar 2016, 15:08

Il y a quelques jours, j'ai rédigé le compte-rendu d'une partie du wargame naval contemporain "Harpoon" (http://forummarine.forumactif.com/t8191-cr-harpoon-le-trident-de-lombardo), qui s'est achevée par un combat de surface au missile mer-mer au cours duquel tous les navires engagés ont été détruits ou sévèrement endommagés.

Je me demande si dans le monde réel un tel affrontement aurait la même issue où s'il y a des possibilités techniques et/ou tactiques de se soustraire aux tirs adverses.

Un des aspects essentiels du problème me semble être la distance de détection radar. Dans la partie à l'origine de cette discussion, ce n'est pas vraiment un problème car les navires des deux camps ont été repérés au radar et suivis par des hélicoptères Lynx. En l'absence d'hélicoptère, la détection est assure par le radar de veille surface des navires. Dans Harpoon, la portée de détection est déterminée en croisant la portée maximale théorique du senseur et la signature radar de la cible. Cette dernière est décrite de façon sommaire, la cible étant soit 'large' (>18.000 t), 'medium' (5.500 à 18.000 t), 'small' (350 à 5.500 t) ou 'very small' (<350 t). Contre une cible 'small', cad une frégate ou un petit destroyer (comme les Type 42), la portée de détection est de l'ordre d'une quinzaine de nautiques (par exemple le radar 1006 britannique est crédité d'une portée de 13 nautiques et le radar 967-968 des Type 22 de 18 nautiques). Ces valeurs vous semblent-elles cohérentes ?

Une tactique envisageable pour limiter la casse au cours d'un affrontement aux missiles mer-mer est de se soustraire à la détection ou d'inciter l'ennemi à tirer ses missiles sur de faux échos. Cela appelle deux questions. Les brouilleurs électroniques qui équipent de nombreux navires (et dont l'usage se traduit dans Harpoon par la réduction des chances d'impact des missiles) peuvent-ils avoir un effet sur les radars de veille surface ? Je me souviens avoir lu que les argentins parvenaient à brouiller les radars de veille surface des navires venant pilonner les positions ennemies aux Malouines.

Pareillement, des leurres électromagnétiques (par exemple largués par hélicoptères ou tirés par une pièce d'artillerie) peuvent-ils amener un opérateur radar à croire à la présence d'un navire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3373
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Combat de surface moderne   Mar 29 Mar 2016, 16:15

Francis Marliere a écrit:

Les brouilleurs électroniques qui équipent de nombreux navires (et dont l'usage se traduit dans Harpoon par la réduction des chances d'impact des missiles) peuvent-ils avoir un effet sur les radars de veille surface ?

Pareillement, des leurres électromagnétiques (par exemple largués par hélicoptères ou tirés par une pièce d'artillerie) peuvent-ils amener un opérateur radar à croire à la présence d'un navire ?
Bonjour
Il faudrait préciser quels radars surface qui seraient brouillés? Celui du porteur ou celui de la cible?
Pour ce qui est de l'meploi simultané des radars de veille et des brouilleurs, c'est un très long et fastidieux travail de compatibilité électromagnétique. C'est ce qui différencie les marines "pointues" des marines que je qualifierai d'empilage. La présence simultanée de très nombreuses antennes d'émisison et de réception sur les bâtiments soviétiques laissaient par exemple quelques doutes sur les perturbations réciproques que leur emploi simultané pouvait engendrer.
Pour ce qui est de l'emploi des leurres tels que vous les décrivez, ce n'est pas tant l'opérateur qu'il faut leurrer que l'autodirecteur du missile.
Maintenant, oui, il existe des moyens de présenter de faux échos à un radar de veille, si tant est qu'il ne soit pas de bonne et récente technologie
Vous pouvez trouver là un document interessant (en anglais) sur le sujet
www.navair.navy.mil/nawcwd/ewssa/.../NAWCWD%20TP%208347.pdf
A+

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
valdechalvagne
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1785
Age : 48
Ville : puget thenier
Emploi : artisant
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Combat de surface moderne   Mar 29 Mar 2016, 16:31

salut starshiy le lien renvoie ver une page web bloquer


Blocked Web Request

The URL you have requested has been blocked. If you feel that this is an error, please contact the National Help Desk at:
Phone (Toll Free): 1-888-292-5919
Phone (Local): (301) 342-3104
Email: nav_helpdesk.fct@navy.mil
Online (DoD PKI Required): https://nhd.navair.navy.mil/

Please provide the following information at the time of your call:
Name: First & Last
Email: yourname@example.com
Phone Number: (555) 555-5555
Support ID: AT9502339672050572046

The event will be routed to & reviewed by the appropriate technicians, who will then contact you should further information be required.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Marliere
Second maître
Second maître


Masculin
Nombre de messages : 566
Age : 43
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Combat de surface moderne   Mar 29 Mar 2016, 16:34

Starshiy a écrit:
Il faudrait préciser quels radars surface qui seraient brouillés? Celui du porteur ou celui de la cible?

Ce que j'évoque ici est le brouillage du radar de veille de l'ennemi pour éviter que celui-ci puisse tirer ses missiles.

Starshiy a écrit:
Pour ce qui est de l'meploi simultané des radars de veille et des brouilleurs, c'est un très long et fastidieux travail de compatibilité électromagnétique. C'est ce qui différencie les marines "pointues" des marines que je qualifierai d'empilage. La présence simultanée de très nombreuses antennes d'émisison et de réception sur les bâtiments soviétiques laissaient par exemple quelques doutes sur les perturbations réciproques que leur emploi simultané pouvait engendrer.

Remarque très intéressante. Je ne saisis cependant pas si le problème est le nombre / l'incompatibilité des radars ou la compétence des opérateurs. Dans le cas des Type 42 argentins (flambants neufs) par exemple, l'usage simultané des brouilleurs et des radars est-il envisageable ?


Starshiy a écrit:
Pour ce qui est de l'emploi des leurres tels que vous les décrivez, ce n'est pas tant l'opérateur qu'il faut leurrer que l'autodirecteur du missile.

L'usage classique des leurres électromagnétiques est certes de créer un nuage de faux échos pour dévier les missiles. Ce que j'évoquais dans mon précédent message était une utilisation plus atypique : faire en sorte que l'ennemi "gâche" ses missiles sur un faux écho et se retrouve ensuite désarmé (à cette époque la dotation classique en Exocet est de 4 missiles).


Starshiy a écrit:
Maintenant, oui, il existe des moyens de présenter de faux échos à un radar de veille, si tant est qu'il ne soit pas de bonne et récente technologie

Est-ce possible pour des navires de l'époque de la guerre des Malouines (1982, en sachant que certains navires datent des années 60) ? Est-ce uniquement une question de matériel ou le facteur humain est-il important / prépondérant ?

Merci beaucoup pour ces précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3373
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Combat de surface moderne   Mar 29 Mar 2016, 16:52

Re
Bon, pour les radars de veille, tout est possible... à condition d'y mettre les moyens. Un brouilleur à bruit de très forte puissance pouvait à l'époque engendrer de très fortes perturbations. C'est déjà plus difficile aujourd'hui.
Pour l'incompatibilité entre radars et brouilleurs, elle est avant tout technique, puisque normalement étudiée au moment de la conception du navire. Après, les limitations étant connues, l'opérateur devient prépondérant. On a longtemps pensé que la destruction du Sheffield par les AM-39 argentins provenaient du faitr qu'étant en communication satellitaire, le Sheffiled était devenu aveugle vis-à-vis des autodirecteurs des AM-39. [rappelons tout de même que les Britanniques connaissaient beaucoup de choses sur les missiles de la famille de l'Exocet, puisqu'ils en étaient équipés]
Pour les type 42 argentins, s'agissant d'une version "export" les bridages étaient plus que vraisemblable. Et malgré tout, les opérateurs de ce pays n'étaient peut-être pas au niveau de leurs équivalents britanniques (réponse un peu jésuitico-diplomatique).
Pour le leurrage des radars des années 60, il est très probable (utilisation des lobes secondaires de l'antenne pour injecter de faux échos par exemple)
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat de surface moderne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat de surface moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat de surface moderne
» FREGATES LEGERES DE COMBAT CLASSE VALOUR
» [JEU] MODERN COMBAT SANDSTORM : Nouveau thriller d'action [Payant]
» [RESOLU]disparution de Modern Combat 3?
» [ANDROID - JEU : MODERN COMBAT 4: ZERO HOUR] La saga se poursuit [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Votre Forum :: Quid de Marine Forum-
Sauter vers: