AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 nom du PA2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: nom du PA2   Jeu 29 Juin 2006, 12:11

Second porte-avions : Richelieu et Saint-Exupéry en tête de notre sondage
29/06/2006


Vous êtes déjà plus de 1300 à avoir donné votre avis sur le nom du futur porte-avions français, dans le cadre du sondage estival que nous avons lancé vendredi dernier (*). Sur les 21 noms en liens avec l’histoire, la politique et l’Europe, Richelieu arrive largement en tête, avec 24% d'opinions favorables. Cette position est assez logique, le cardinal ayant marqué la marine du 20ème siècle, au travers d’un célèbre cuirassé, sans oublier qu’il devait être attribué au Charles de Gaulle, avant que François Mitterrand ne le débaptise. Si Richelieu n’est donc pas une surprise, la suite du classement est, en revanche, plus inattendue. Vous êtes 12% à avoir placé Antoine de Saint-Exupéry en seconde position, devant Charlemagne, qui recueille 10% des voix. Viennent ensuite Europe, avec 8%, puis Colbert et France (6%). Le premier homme politique contemporain est François Mitterrand (4%), qui devance de quelques votes La Fayette. 3% d’entre-vous ont préféré Leclerc, Robert Schuman et Strasbourg. Viennent ensuite, à 2% et moins, par ordre décroissant, Jeanne d’Arc, Jean Monnet, Georges Pompidou, Clemenceau, Paris, Léon Blum, Foch, Pierre Mendès-France, Jacques Chaban Delmas et Marie Curie.
Ce sondage, réalisé à l’initiative de notre rédaction, se poursuivra tout l’été, des points réguliers étant communiqués sur Mer et Marine.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: nom du PA2   Jeu 29 Juin 2006, 16:19

Le Saint-Exupéry, cela sonne bien..........pour un peu presque mieux que Richelieux.

Et puis même si il n'etait pas de la Royale, c'etait un grand pilote......et puis il est mord en Mer.

le Saint-Ex.................moi j'aime bien


Eric
Revenir en haut Aller en bas
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Jeu 29 Juin 2006, 16:26

Oui celà sonne très bien! thumleft Je pense que ce serait un très bon choix, apolitique et sans arrières pensées...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Ven 30 Juin 2006, 13:01

et un bel hommage à cet homme talentueux aussi bien avec un manche qu'avec une plume

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Lun 03 Juil 2006, 16:41

vu sur meretmarine.com , les problèmes de la construction du PA2

La coque du second porte-avions peut-elle échapper à Saint-Nazaire ?
03/07/2006


Pression commerciale ou menace réelle ? Alors qu’un consensus semblait régner autour de la réalisation, par les ex-Chantiers de l’Atlantique, de la coque du futur porte-avions de la Marine nationale, les rumeurs vont bon train, ces derniers temps, sur une option étrangère. Bien qu’il soit encore trop tôt pour déterminer le montage industriel, les entreprises en charge de la maîtrise d’œuvre du programme, DCN et Thales, regarderaient avec attention toutes les options qui leur permettraient de réduire le prix du navire. Or, dans cette optique, Saint-Nazaire aurait « peu de chances pour des raisons de coût », explique-t-on chez l’un d’eux. Deux pistes sont évoquées : Celle d’une réalisation en Grande-Bretagne, qui regrouperait les trois porte-avions du projet franco-britannique, soit une construction « dans un autre chantier disposant des compétences techniques nécessaires ». En France, seule l’ancienne filiale d’Alstom Marine dispose des infrastructures capables d’accueillir un bateau de 283 mètres de long. En revanche, des chantiers d’Europe de l’Est, on pense notamment aux Polonais de Gdansk, pourraient être en mesure de fabriquer les blocs d’un tel bâtiment. Certaines sources estiment d’ailleurs qu’un, ou plusieurs chantiers étrangers, auraient fait des offres à DCN, à l’époque du projet Juliette (*).

« La Grande-Bretagne aura du mal à construire ses deux porte-avions »

Du côté de Saint-Nazaire, on a, bien entendu, eu vent des rumeurs. « Nous avons fait des propositions qui entrent dans l’enveloppe budgétaire », affirme-t-on chez Aker Yards France, où on se refuse à limiter sa participation au simple soudage des blocs : « Ce projet n’a d’intérêt que si nous réalisons une plateforme propulsée et aménagée », nous expliquait, il y a quelques mois, Patrick Boissier, ex-président des Chantiers de l’Atlantique. Malgré la menace, la nouvelle société, détenue par les Norvégiens, semble rester optimiste sur ce contrat, estimé, en ce qui la concerne, à 800 millions d’euros. Pourquoi une telle confiance ? Tout d’abord en raison des capacités industrielles britanniques : « Les Anglais sont incapables, tout court, de faire le bateau, indépendamment du fait que le prix serait le double ». Le projet industriel envisagé outre Manche prévoit la réalisation de « méga blocs » chez VT Group, BAE et Swan Hunter. Il s’agit, pour le gouvernement de Tony Blair, de profiter du programme pour restructurer l’industrie navale anglaise. Un problème de taille existe toutefois car les chantiers de sa majesté sont sous dimensionnés par rapport aux 65.000 tonnes des porte-avions. « Ils veulent faire leurs navires sur des sites de la taille de Lorient. Ainsi, Govan va fabriquer des blocs de porte-avions sur une cale inclinée ! », souligne un ingénieur. Les délais de réalisation plaideraient également en faveur de l’estuaire de la Loire, où, fort de ses performances en matière de pré-armement, on affirme pouvoir réaliser une plateforme aménagée et propulsée en deux ans, dont 8 mois pour l’assemblage. Au Royaume-Uni, le calendrier de construction s’annonce beaucoup plus long. Pour le plus gros des trois blocs de la partie basse, la section arrière, les industriels britanniques prévoiraient 36 mois de réalisation, auxquels il faudrait ajouter l’armement du bloc puis l’assemblage avec les autres éléments, l’ensemble étant soudé chez Babcock, en Ecosse. « La Grande-Bretagne aura déjà beaucoup de mal à construire ses deux porte-avions, ce n'est pas pour en faire un troisième ». Ainsi, la perspective de voir le marché traverser la Manche semble donc peu probable, le vrai danger se situant plus, aux yeux de certains Nazairiens, au niveau de l’Europe de l’Est. En attendant que le montage industriel soit défini, « On se force à garder une place pour le porte-avions, entre 2009 et 2011 mais on ne pourra peut être pas tenir cela pendant encore un an », précise-t-on au sein du chantier français.

Les technologies du civil pour réduire la facture

Porté par la volonté politique de voir aboutir un programme d’armement européen majeur, le projet britannique Carrier Vessel Future (CVF) et sa déclinaison française, le CVF-FR, se heurtent aux restrictions budgétaires des deux pays. En Grande-Bretagne, les premières estimations ont littéralement explosé, atteignant jusqu’à 6 milliards d’euros pour deux bateaux, selon la presse anglaise. Le coût par navire annoncé par les industriels était alors identique à celui du Charles de Gaulle, le bâtiment européen le plus cher de l’histoire (en raison de sa complexité, de son caractère unique et du ralentissement à quatre reprises de sa construction). Pour Londres, comme Paris, une telle facture est impensable. Le ministère britannique de la Défense a donc demandé à ses entreprises de revoir leur copie. Alors que la réflexion autour des bienfaits de la coopération se poursuit (études communes, commandes d’équipements identiques…), les Britanniques seraient de plus en plus sensibles aux technologies du civil, plus simples et nettement moins onéreuses, ainsi qu’à une conception moins traditionnelle de leurs bateaux : « Le coût est tel que les Anglais reconsidèrent certains points. Ainsi, ils battent en arrière toute sur la résistance au choc. S’il est touché, ils demandent désormais que le navire survive, mais plus qu’il puisse continuer de combattre. Cette position s’explique par la réalité des attaques. On n’a pas vu de porte-avions se faire attaquer depuis la deuxième guerre mondiale et la stratégie est bâtie sur un assaillant au même niveau de développement que le pays qui possède le porte-avions », affirme une source proche du dossier. A Saint-Nazaire, où on a réalisé la partie avant du BPC Mistral, on prétend que « si le niveau de redondance est suffisant, le système peut être moins durci et le recours à des solutions issues du civil est envisageable ». Dans le même ordre d’idées, après avoir opté pour une adaptation des moteurs installés sur leurs destroyers, les Britanniques regarderaient de plus près les systèmes de propulsion utilisés dans le commerce.

Une première notification en fin d’année pour la commande des gros équipements

Avant d’en arriver à la découpe de la première tôle du navire français, prévue en 2009, de nombreuses étapes doivent, néanmoins, être passées avec succès. Après la revue de conception interne, qui s’est déroulée le 22 juin, MOPA2 (société commune de DCN et Thales en charge du projet), présentera fin juillet à la Délégation Générale pour l’Armement (DGA) le résultat des études d’adaptation du design britannique aux besoins de la Marine nationale, ainsi qu’une première estimation financière. Le projet de coopération ayant pris du retard, la commande, initialement souhaitée fin 2006, ne pourrait désormais pas intervenir avant le second semestre 2007. D’ici là, les industriels espèrent, avant le début d'année, une notification de la DGA pour poursuivre les travaux d’études. « Ce contrat permettra d’engager les études détaillées et la commande de certains équipements, dont les délais d’approvisionnements sont plus longs », explique l'industrie militaire. Ces équipements dépendent essentiellement de la partie aviation et concernent les catapultes, systèmes de freinage et systèmes de production de vapeur. Soutenu par Jacques Chirac et Michèle Alliot-Marie, le projet de second porte-avions fera, vraisemblablement, l’objet de quelques prises de position en marge de la campagne présidentielle, à l’heure où chaque candidat comptera ses soutiens. « Nous continuons de jouer gagnant. Il n’y a pas de raison de ne pas croire à quelque chose de souhaité et de voulu par les décideurs politiques, de même qu’on peut difficilement admettre qu’avec les missions qui lui sont confiées, la marine n’ait plus de capacité aéronavale permanente » (**), juge-t-on aux ex-Chantiers de l’Atlantique, où certains n’hésiteront sans doute pas, le moment venu, à rappeler que ce bateau représente deux ans de charge et des milliers d’emplois. Chez DCN, la situation est légèrement différente. Bien que le PA 2 soit un programme majeur, la jeune entreprise se doit d’abord, pour sa pérennité, de se battre en priorité sur le projet des sous-marins nucléaires d’attaque du type Barracuda. Contrairement au porte-avions, qui ne représenterait, pour les anciens arsenaux, « que » deux ou trois cent ingénieurs, les futurs SNA permettraient d’assurer le plan de charge de DCN Cherbourg et DCN Propulsion (Nantes-Indret) jusqu’en 2026. A eux seuls, les deux sites emploient 3500 personnes, soit près d’un tiers de la masse salariale des anciens arsenaux.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1483
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Lun 03 Juil 2006, 17:44

Mouais, Ce n'est pas bien rassurant tout ça. Sad

Si la décision de mise sur cale est prise en 2007...Les présidentielles seront déterminantes pour la France.


Avec un président de droite = 1PA probable thumright
Avec un(e) président(e) de gauche, je n'y crois pas... Thumb down

-------------------------
Bel article Claus
thumleft
-------------------------

Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: nom du PA2   Lun 03 Juil 2006, 19:12

Si présidente de Gauche, elle signera qd même. Pragmatisme politique...........Et puis pas de programme PA2 cela veux dire pas mal de licenciements: pour débuter une présidence on a vu mieux.

Le vrai risque selon moi est que nous nous orientons vers un porte avion au rabais avec énormement de normes civiles dans la construction du navire..........un minimum de redondances au niveau des commandes, des senseurs et autres........................si cela continue ce n'est pas un portes avions que nous allons avoir mais un porte conteneurs de grande capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: PA 2   Lun 03 Juil 2006, 19:57

La question serait plutôt de se demander si un deuxième porte-avions est indispensable. Surtout si ce choix se fait au détriment de la deuxième série de FREMM.
Pendant l'indisponnibilté du CDG, il suffira de faire comme d'habitude: serrer les fesses . La MN n'a que deux FAA et lorsqu'une est au bassin, il n'en reste plus qu'une pour défendre toute une task force. Si cela continue, la France aura autant de PA que de FAA.
Les horizons ne seront là à deux ans prêt qu'au moment où Jean Bart et Cassard iront à la retraite. Donc toujours que deux batiments anti-aériens.
Il serait plus judicieux de prévoir notre flotte à long terme qu'hypothéquer sur une flotte "in being".
Je resume ainsi que choisir : un PA2 ou une deuxième série de FREMM avec un par aérien de 40 Rafales sur le CDG?
Car je vois mal comment réussir avec les budgets actuels l'entretien des vielles et honorables F70 et la commande de nouvelles FREMM!!!!
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Lun 03 Juil 2006, 20:15

Jefgte a écrit:
Mouais, Ce n'est pas bien rassurant tout ça. Sad

Si la décision de mise sur cale est prise en 2007...Les présidentielles seront déterminantes pour la France.


Avec un président de droite = 1PA probable thumright
Avec un(e) président(e) de gauche, je n'y crois pas... Thumb down

-------------------------
Bel article Claus
thumleft
-------------------------

Jef salut

merci mais je n'ai fais que la mise en page, l'article est de meretmarine.com

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: nom du PA2   Ven 18 Aoû 2006, 17:04

Perso je serais plus pour nommer le PA 2 avec le nom d'un gars qui a fait qq chose pour la marine (Richelieu) , ou alors le nom d'un grand général (Joffre).

Mais de la à le nommer François mitterand, cela me mets dans une colere Evil or Very Mad Boulet !!!!!!!!! Qu'a fait ce pauvre type pour la marine, et pour l'armée, à part etre le champion du monde des restrictions budgétaires. Qu'a t'il fait pour la france en comparaison d'un Joffre, d'un Foch, d'un Charlemagne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Ven 18 Aoû 2006, 20:42

et les mauvaises nouvelles n'arrivant jamais seules, le rafale vient d'etre refusé oar l'arabie saoudite au profit de l'eurofighter... previsible

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org En ligne
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6587
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: nom du PA2   Sam 19 Aoû 2006, 18:45

Les dernières infos concernant le PA2




http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=102142

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: nom du PA2   Sam 19 Aoû 2006, 18:57

beau bebe mais ca fait pas un peu juste 25 noeuds pour la mise en oeuvre des rafales? scratch
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: nom du PA2   Mer 23 Aoû 2006, 19:23

Cela dependra aussi de la puissance des catapultes mais c'est vrai que 25 noeuds c'est un peu juste mais si je ne me trompe pas les Horizon feront à peine 30 noeuds et les FREMM 27 noeuds

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nom du PA2   

Revenir en haut Aller en bas
 
nom du PA2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: