AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Infrastructures des ports français en 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 33
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Infrastructures des ports français en 1940   Mer 24 Fév 2016, 22:06

Bonjour à tous

Je suis à la recherche d'informations sur les infrastructures (construction, cales sèches, capacité de maintenance, docks flottants) des ports français en 1940.
J'ai des informations parcellaires pour certaines : Brest, Saint-Nazaire et Toulon.

En fait, le seul que j'ai vraiment en détails (enfin je pense) c'est celui de Mers-El-Kébir.

Or, des ports capables d'effectuer des opérations de maintenance (à des degrés divers) à l'époque, il y en avait évidemment une petite liste (non exhaustive):

France:
Métropole: Brest, Cherbourg, Saint-Nazaire, Toulon (et alentours),
Algérie: Oran, Alger

Colonies:
Bizerte (Sidi Abdalah), Casablanca, Dakar, Saïgon...

J'hésite à acquérir le livre "Les ports de guerre français en 39-45", mais il semblerait que cela ne concerne que les ports ayants subits des dommages, et surtout que ce soit plutôt des images que des explications.

Est-ce que quelqu'un aurait des informations à partager ou un ouvrage à conseiller? study

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 65
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Jeu 25 Fév 2016, 16:59

Bonjour,

On pourrait citer aussi Lorient.

Le contexte
Jean Randier écrit dans La Royale :
"En 1919, la pauvreté des crédits oblige la Marine, faute de pouvoir les entretenir, à céder pour utilisation la plupart de ses bases, à l'Administration civile, voire à des sociétés privées. C'est ainsi que l'arsenal de Saïgon, la rade militaire de Dakar, Diego-Suarez, furent remis aux bons soins de l'Administration coloniale. L'arsenal de Rochefort fut désaffecté. Les installations de Fort-de-France cédées à la Transat. Mais à partir de 1925 projets et travaux reprennent."

Les travaux en question ont concerné Brest, Dakar, Mers-el-Kébir.

La construction de capacités de stockage de combustibles liquides a représenté un effort important, dans le cadre de la suppression de la chauffe au charbon.

Les formes de radoub

D'une façon générale, les grandes infrastructures d'aujourd'hui existaient en 1940.
Par exemple, à Brest, mises à part la forme 10, à la sortie de la Penfeld, destinée à l'entretien des sous-marins nucléaires, et bien sûr les cellules de la base sous-marine, les formes militaires d'aujourd'hui sont celles qui existaient en 1940.

Diverses informations sur les infrastructures en Afrique dans ce forum.

Certaines installations civiles de métropole pouvaient également être mise à contribution. Par exemple, la petite cale sèche de La Ciotat, murée dans les années 1970, a été utilisée occasionnellement pour l'entretien de bâtiments de guerre.

Construction
Des informations disponibles sur le net (Wikipedia, Net-Marine...) pour ce qui est des arsenaux. Une partie très importante des constructions était réalisée par les chantiers privés (Dunkerque, Le Havre, Le Trait, Saint-Nazaire, Nantes, Bordeaux, La Seyne, Chalon-sur-Saône...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15827
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Jeu 25 Fév 2016, 17:27

"J'hésite à acquérir le livre "Les ports de guerre français en 39-45", mais il semblerait que cela ne concerne que les ports ayants subits des dommages, et surtout que ce soit plutôt des images que des explications"


Ce livre décrit les ports de guerre au sens large puisque outre les grands ports on y trouve des bases et même des lieux comme Landevennec, les Glénans ou Mururoa etc...qui peuvent difficilement êtres qualifiés de ports; outre les photos une explications d'une page environ et des pictogrammes:nombre de bassins; période d'activité; type de port et localisation; les photos sont intéressantes mais on n'y trouve pas des informations poussées.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 33
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Jeu 25 Fév 2016, 18:57

Merci à tous les deux pour vos réponses! salut

Je vais aller voir ce lien et me procurer ce livre study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 10:33

Citation :
[…] outre les grands ports on y trouve des bases et même des lieux comme Landevennec, les Glénans ou Mururoa […]
Mururoa, port de guerre en 1939-45 ? Il s'agit peut-être de Papeete ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15827
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 10:58

DahliaBleue a écrit:
Citation :
[…] outre les grands ports on y trouve des bases et même des lieux comme Landevennec, les Glénans ou Mururoa […]
Mururoa, port de guerre en 1939-45 ? Il s'agit peut-être de Papeete ?
Les deux y figurent; Mururoa est indiqué pour le site de tirs à partir de 1962; on est bien loin de 1939-1945, c'est une extension un peu abusive de l'auteur. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 65
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 11:07

Bonjour,

Papeete ne représentait pas grand-chose non plus en 1940. La DCAN n'y fut implantée officiellement que de 1964 à 2003.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 11:12

Citation :
[…] Papeete ne représentait pas grand-chose non plus en 1940. La DCAN n'y fut implantée officiellement que de 1964 à 2003.
Certes, mais c'était tout de même une (petite) base navale, depuis la fin du XIXème siècle.
Un "port de guerre" n'est pas obligatoirement doté d'un arsenal.
Mers el-Kébir (au contraire de Sidi Abdallah) n'avait pas non plus d'arsenal (lequel était implanté à Oran).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15827
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 11:24

Au vu du texte la mention 1939-1945 est abusive dans le titre de cet ouvrage, on y trouve tous les lieux plus ou moins utilisés par la Marine française au cours de son histoire: Villefranche; Arromanches; les Glénans ou Landevennec peuvent difficilement êtres classés port de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 65
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 12:36

Finalement, tout ceci pose la question de la définition d'un port de guerre : du simple quai réservé dans un port de commerce, voire d'un coffre dans un port secondaire, à une base navale complète, dotée d'installations de commandement, de casernement, de stockage de consommables, de munitions et de pièces de rechange, de remorqueurs et bâtiments de servitude, de moyens de réparation, de moyens de défense etc.

Une diversité reflétée à travers les années dans le vocabulaire : "Port", "Unité Marine", "Escale Marine" etc.
Voir par exemple les cas de Nouméa ou Djibouti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 14:57

Il y avait aussi une base navale sur l'Adour et Marine Bayonne mais surtout la marine du Rhin qui a dû disparaître au début des années 60 il me semble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 17:17

Gilles17137 a écrit:
Il y avait aussi une base navale sur l'Adour et Marine Bayonne mais surtout la marine du Rhin qui a dû disparaître au début des années 60 il me semble
Le transfert à l'armée de Terre (arme du Génie) des moyens amphibies et de quelques remorqueurs de la Flottille du Rhin (Forces maritimes (françaises) du Rhin) date de ~1966.

À Strasbourg, il y avait un Comar (commandant la Marine à Strasbourg) et son état-major, alors que la flottille était à Bingen (RFA, Rhénanie-Palatinat, ce que l'on pourrait donc appeler la base navale du Rhin.

Auparavant, dans l'entre-deux Guerres, la flottille du Rhin était basée à Strasbourg, à Ludwigshafen et à Coblence.


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 27 Fév 2016, 09:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15827
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Ven 26 Fév 2016, 17:24

Si il y a des lieux qui est difficile de considérer comme des bases navales françaises, il y a donc des omissions également, parce que la station sur l'Adour et la base de Strasbourg de la flottille du Rhin qui ont duré plusieurs décennies auraient mérité d'y figurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2554
Age : 71
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Sam 27 Fév 2016, 15:17

En ce qui concerne les "sites" de construction, avant 1914, on en dénombre neuf, en métropole, selon la taille des bâtiments mis en chantier. Hormis les arsenaux nationaux de la marine, les chantiers "privés" sont mentionnés entre parenthèses:
Brest
Bordeaux (CAG)
Cherbourg
La Seyne-sur-Mer (FCM)
Le Havre-Graville (FCM)
Lorient
Rochefort
Saint-Nazaire (ACL)
Toulon

Après, entrent en jeu la taille des chantiers, leur environnement immédiat et la méthode de lancement - par exemple, à Bordeaux (CAG), les bâtiments étaient mis à l'eau sur "le flanc", ce qui limitera la capacité du chantier à la construction d'unités de moins de 8000 tonnes (croiseurs-cuirassés Chanzy, en 1890, et Kleber, en 1898)-. L'arsenal de Lorient était, également, limité en tonnage et en tirant d'eau, de part la présence du Blavet, du Scorff et de leurs fonds, etc.
En 1940, les Allemands avaient répertorié le bassin de Saint-Nazaire, où avait été construit et lancé le paquebot Normandie, comme le seul chantier français, en Atlantique, capable d’accueillir le Bismarck et le Tirpitz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 65
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   Sam 27 Fév 2016, 18:22

Bonjour,

Loïc Charpentier a écrit:
En ce qui concerne les "sites" de construction, avant 1914, on en dénombre neuf, en métropole, selon la taille des bâtiments mis en chantier.

Une liste qui mériterait, je crois, d'être étoffée pour ce qui est des chantiers privés :

- Au Havre : également les Chantiers Augustin Normand,
- A Saint-Nazaire : également les Chantiers de Penhoët, qui ne fusionnèrent avec les ACL qu'en 1955,
- A Nantes : Ateliers et Chantiers de la Loire, Chantiers Dubigeon, Chantiers De La Brosse et Fouché,
- A Chalon-sur-Saône : Schneider.

Tous ces chantiers avaient notamment bénéficié de commandes de torpilleurs du temps de la "Jeune École". Certains avaient également construit des sous-marins, voire des unités plus importantes (ex. : croiseur "Descartes" en 1895 aux ACL à Nantes).

Je n'ai pas d'infos précises sur d'éventuelles commandes militaires aux Chantiers de Normandie à Grand-Quevilly, près de Rouen, avant 1914, ni à Dunkerque.

Entre les deux guerres, parmi les constructeurs de bâtiments de guerre, il faut ajouter les Ateliers et Chantiers de France (ACF) à Dunkerque et les Ateliers et Chantiers de la Seine Maritime (ACSM), au Trait, en aval de Rouen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infrastructures des ports français en 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infrastructures des ports français en 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infrastructures des ports français en 1940
» vend timbres colonies françaises avant 1940
» Officiers et soldats de l'armée française de 1940
» armes françaises de 1940
» soldats Français de 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: