AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Galissonniere, 1958

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dima11
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 630
Age : 42
Ville : Moscou
Emploi : directeur
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: La Galissonniere, 1958   Dim 17 Jan 2016, 19:04

Chers amis,
Bonjours a tous,

Et a tous bon Nouvel an!



Dernière édition par Dima11 le Jeu 10 Mar 2016, 16:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battleships.ru
Dima11
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 630
Age : 42
Ville : Moscou
Emploi : directeur
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Au secours   Dim 17 Jan 2016, 19:08



Dernière édition par Dima11 le Jeu 10 Mar 2016, 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battleships.ru
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 18:27

Impossible pour moi de voir les profils postés...  scratch
Voilà mes 2 profils de La Galissonnière en 1963 en haut (la Reine des Quais !!) et 20 ans plus tard en 1983 :


Dessins sauf TdB (c) JJMM


Dernière édition par JJMM le Lun 22 Fév 2016, 11:22, édité 1 fois (Raison : Correction du nom !!!)
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 18:38

JJMM a écrit:
Impossible pour moi de voir les profils postés…  : scratch:[…]
Ils semblent en effet avoir disparu. Et Dimitri n'est pas revenu, depuis longtemps. Crying or Very sad
Citation :
[…] Voilà mes 2 profils de La Galissonnière en 1963 en haut (la Reine des Quais !!) et 20 ans plus tard en 1983 :
[…]
Illustration qui tombe bien à propos, à l'occasion des comparaisons des vitesses entre les F 60 et les T47/53/56.
Le La Galissonnière était réputé (réf/ FdC 1962) le plus rapide de la série, avec 38 nœuds aux essais. Mais il n'a pas été le seul EE dans ce cas. La plupart des EE atteignaient cette vitesse à feux poussés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 18:41

Oui, c'est vrai des vraies Formule 1 et ça avançait vite, j'ai connu 0,8 PMP sur le Forbin en 1967... bounce
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16398
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 18:52

Beau dessin; le La Galissonnière, est de tous les E.E. celui qui a le moins été modifié tout au long de sa carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 19:15

NIALA a écrit:
Beau dessin; le La Galissonnière, est de tous les E.E. celui qui a le moins été modifié tout au long de sa carrière.
Si l'on excepte les T53, La Bourdonnais, Tartu et Jauréguiberry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16398
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 19:27

Vous avez raison ces trois là, n'ont pratiquement pas été modifiés, d'ailleurs il me semble que ce sont les premiers à être  retirés du service, ils auraient pu être refondus comme le Duperré, c'est certainement un manque de crédits qui a écourté leur carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 19:45

NIALA a écrit:
Vous avez raison ces trois là, n'ont pratiquement pas été modifiés, d'ailleurs il me semble que ce sont les premiers à être retirés du service, ils auraient pu être refondus comme le Duperré, c'est certainement un manque de crédits qui a écourté leur carrière.
Sans doute. Mais ils avaient déjà plus de vingt ans d'âge. Et les nouvelles corvettes C-70 commençaient à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 21 Fév 2016, 22:31

moi-même a écrit:
[…] Et Dimitri n'est pas revenu, depuis longtemps. : cry:[…]
À ce propos, (et c'est encore l'enquiquineuse qui vient semer la zizanie  Embarassed v. note) le titre du présent sujet comporte une faute d'orthographe : La Galissonnière s'écrit avec deux 'n'.
En raison de l'absence constatée de Dimitri, un Admin. (ou un modo.) sera peut-être en mesure de le rectifier ?

Note : Ce n'est pas pour le plaisir de fanfaronner : souvenons-nous de l'influence (déplorable ! affraid ) de ce qui se consulte publiquement sur le ouèbe ; surtout quand ce sont des erreurs (celles qui se répandent le plus vite !) ou de l'intox (i.e. : "conspirationnisme"). Dès qu'une erreur nous saute aux yeux, il nous paraît important de (tenter) de la rectifier ; pour le bien du forum (sa réputation de sérieux) et pour cerner au mieux la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Lun 22 Fév 2016, 11:38

Ouais pour le La Galiss', c'est comme la Méditerranée on fait parfois l'erreur entre les R et les N !!! Et ça va pas s'arranger avec la réforme de l'orthographe de nos ministres ! lol!
Pour revenir au sujet, le La Galissonnière a été bien plus modifié que les T53 (hors Duperré), notons un changement de poupe réutilisée sur le Vauquelin, tout comme le sonar, puis la passerelle de type Cdt Rivière totalement refaite comme les EE refondus, ou encore la suppression du lance roquettes, donc de l'assez lourd quand même...
Pour les carrières des escorteurs d'escadre, j'ai fait en son temps un tableau les concernant, c'est le Chevalier Paul qui a tiré sa révérence le premier, mais le Forbin est revenu de loin quand il a été mis en réserve en 1973...

NB les "performances" de distance sont celles qui ont été indiquées et il y a des absences ! Mais avec 3 campagnes de tirs et 8 campagnes avec le GAOM, le record de milles/année de service doit tenir la route, de même que le nombre d'escales...
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16398
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Lun 22 Fév 2016, 12:08

Intéressant votre tableau, il rectifie certaines erreurs d"appréciation sur la durée de vie des E.E.; j'avais toujours pensé que le Surcouf désarmé le premier suite à sa collision qui l'avait coupé en deux, avait en la carrière la plus courte, mais le Chevalier Paul qui l'a suivi de peu était entré en service plus de deux ans après d'ou une carrière encore plus courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Lun 22 Fév 2016, 14:35

Citation :
[…] le La Galissonnière a été bien plus modifié que […] ou encore la suppression du lance roquettes, donc de l'assez lourd quand même… […] […]
Intéressant tableau statistique ! thumleft Je suppose que le « lance-roquettes » dont il est question, est en fait le mortier ASM de 305 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Lun 22 Fév 2016, 15:22

Oui, mortier ASM Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 68
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Ven 02 Mar 2018, 15:04

Avec le dessus, le seul T56 La Galissonnière en version finale, hangar fermé :



A suivre la version d'origine avec la passerelle type Aviso Escorteur de la 1ère série et le mortier...
Dessins (c) JJMM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 541
Age : 66
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Sam 03 Mar 2018, 09:19

"Le commandant est le CF Le Roy".

Patronyme assez fréquent dans la Marine. Qui me rappelle une vieille blague pas (trop) méchante et que je ne relierai pas à l'intéressé, auquel je ne veux aucun mal...  

Petit dialogue :

A : Le Roy...
B : Lequel ?
A : Le c. !
B : Oui, mais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 11:41

Bonjour à toutes et à tous.

Si vos le permettez je voudrais rétablir la vérité sur le "La Galissonnière"
Totalement différent des autres et pour cause, il fut dès sa conception sur le papier un modèle unique devant préfigurer les futurs navires de combat, innovants et rapides à la fois. Pour ce il faut bien regarder le calendrier
1956, c'est le projet et le début de sa conception sur le papier, à ces dates; les 6 T47 A sont en service et opérationnels, les 6 T47 B sont en cours de finition ou aux essais, seul le Vauquelin entra en service à le fin de l'année 56.
Les 5 T53 sont déjà lancés et en cours d'armement

Dois je rappeler que contrairement aux voitures, avions et trains, la marine ne peut se permettre de construire des prototypes, en cette période non troublée, elle va enfin se le permettre en utilisant une plateforme flottante pour expérimenter de nouvelles armes notamment en détection sous marine, ce sera le rôle du futur T56.
Dés sa conception il fera 133 mètres de long, pourquoi, tout simplement que l'on envisage de mettre en place un sonar dans l'étrave dans une espèce de bulle, l'on envisage aussi de pouvoir disposer d'un système permettant la lise à l'eau d'un leurre ou sonar dans le sillage du navire, la poupe sera donc inclinée tout en restant arrondie, , la proue devra pouvoir mouiller les ancres sans dommage pour le petite protubérance sous elle pour ce faire la guivre sera plus longue et plus inclinée.
L'armement diffère, avec la mise en place des canons de 100 mm de type 53, d'un lance roquette quadruple de 405mm et surtout d'un hangar  dépliable pouvant accueillir à l'époque une Alouette II plus tard une type III
C'est donc en 1962 que ce navire sera mis en service, enfin l'apparition d'une nouvelle arme contre les sous marin, le Malafon, genre de petit planeur propulsé par deux micro fusées en bout d'aille et emportant une torpille courte de type L4. Ce navire est donc totalement différent des 17 autres Escorteurs d'escadre.

L'armement diffère, avec la mise en place des canons de 100 mm de type 53, d'un lance roquette quadruple de 405mm et surtout d'un hangar  dépliable pouvant accueillir à l'époque une Alouette II plus tard une type III
C'est donc en 1962 que ce navire sera mis en service, enfin l'apparition d'une nouvelle arme contre les sous marin, le Malafon, genre de petit planeur propulsé par deux micro fusées en bout d'aille et emportant une torpille courte de type L4. Ce navire est donc totalement différent des 17 autres Escorteurs d'escadre.

"Reine des quais", que non du moins pas plus que le A633 Duperré, mais nous en reparlerons plus tard.

Le début de carrière de ce navire pourrait paraître monotone, non il fait son travail chaque jour, il travaille surtout avec les sous marins mais aussi les avions de l'aéro, c'est son rôle d'expérimentateur,

Navire le moins modifié de sa carrière comparé aux autres EE, tout est relatif, dès sa conception il porte déjà ce que seront plus tard les EE refondus ASM, avec en plus l'expérimentation de l'emploi opérationnel des armes de détection, les sonars d'étraves se succèderont de fait le petit appendice d'origine s'agrandira au fil des expérimentations, idem pour les sonars remorqués, ceux ci sont testés sur le A 633 Duperré, et mis en conditions réelle par le D638, le système de mise à l'eau s'améliorera mais aussi en volume, ce qui demandera le changement de la poupe avec une nouvelle en forme de tableau.


Cliché Marine Nationale

Ce navire n'est pas allé faire de grandes croisières mais son travail de solitaire ne devrait surtout pas être oublié, rappelons nous des drames , la "Minerve" en février 68 puis plus tard "l'Eurydice", tandis que tout espoir de retrouver des survivants était perdu, le "La Galissonnière" continuait son travail de recherche afin de percer le mystère.

Ce n'est que lorsque l'ensemble des EE ASM, mais également les C70 furent OPS, que le "La Galissonnière" put prendre une retraite bien méritée mais avant , ce navire et ses équipages méritèrent eux aussi, de voyager hors des eaux fermées de la Méditerranée, et voir de nouveaux horizons de 1984 à 1990.



JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 541
Age : 66
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 13:02

Cotentin a écrit:
Si vos le permettez je voudrais rétablir la vérité sur le "La Galissonnière"

Je n'avais pas l'impression que la vérité avait été malmenée, mais sait-on jamais. En tout cas, merci pour les infos.

A ce propos, il me semble que
- le mortier était plutôt de 305 que de 405 ?
- Et que les sorties hors de Méditerranée avaient commencé bien avant 84 (Norfolk et Halifax en 70, Dakar en 71, Cochin en 78 etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starshiy
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4152
Age : 68
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Olé, caracoles !
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 13:11

Bonjour
http://netmarine.net/bat/ee/lagalissonniere/escales.htm
A Djibouti, nous avions organisé un bizutage de midship, en permutant les états-majors de la Galis et du Bouvet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.soumarsov.eu
Cotentin
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 14:38

Pour Bleu Marine et Starshiy, c'est exact, 305 au lieu de 405, erreur de frappe que j'ai oublié de corriger, il y en avait d'autres mais corrigées avant envoi. c'est également exact, pour les sorties hors Méditerranée mais ce sont de brèves virées d'ailleurs dans le cadre de l'Otan, des sorties communes avec des unités de l'Otan afin de vérifier et confirmer la concordance opérationnelle, nous ne sommes pas encore à l'époque de la liberté donnée à ce navire, toujours considéré comme un expérimentateur et non une unité de combat à part entière, Pour la virée à Djibouti, je connais bien l'endroit et le passage pour l'avoir utilisé, Le Caire, le canal de Suez, la mer rouge et l'on arrive à "Djibout" et le palmier en zinc
Pour mémoire je cumule 33 années d'activités à travers le monde et pour finir 10 années de réserve opérationnelle qui m'ont tout de même menés en Suède et en Norvège au nord, puis en Turquie, mer rouge, péninsule Arabique sud, ce n'était que des retours quelques années plus tard, j'y ai rencontré bon nombre de nos navires anciens les années 80 puis 90 et plus récents fin 90 et début des années 2000, j'ai terminé ma carrière définitivement en novembre 2004.

Pour mémoire la grande majorité des sorties ou exercices ne se font pas seuls, les unités navales travaillent toujours avec sans la voir, une couverture aérienne, je me souviens dans les années 68-69 et 70, ou nos amis de l'aéro nous disaient, vous les aviateurs au dessus de l'eau vous êtes perdus, en fait sur le théâtre des opérations dans le Pacifique nous travaillons en coopération très étroite, les Alizés au ras des vagues, les Etendards en protection (couverture) et nous en observation électronique en haute et moyenne altitude (C135 F), avec un potentiel de 12 heures de vol sans escale ni ravitaillement en patrouille parfois avec les P2V7 de la 23F (de bons vivants ces gars là), mais en contact permanent avec les trois EE de la force Alpha "Delta Xray" pour le Forbin, "Lima November" pour le "Jojo" j'ai oublié le "La Bourdonnais", sans oublier le "Clem" Alpha Whiskey"
En ce qui concerne "La Galiss", de longues années de contact avec"Delta Juliet"

Ah le bon temps que beaucoup n'ont pas connu.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 68
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 15:02

Souvenir très proche de notre départ de la Force Alfa (et non Alpha !) le 12 mars 1968.
L'indicatif du La Bourdonnais, le vrai sister-ship du Forbin, était "Oscar Oscar". salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
Cotentin
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 15:23

Jacques, te reste-il des photos, car moi je les ai perdues dans un sinistre, une inondation du sous sol de ma maison neuve en 1978, j'ai perdu environ 3500 diapos et clichés papiers, seuls mes films super 8 ont put être partiellement sauvés, mais l'humidité résiduelle à continuée de faire son œuvre malfaisante.
Il ne me reste que ma mémoire, merci pour "Oscar" deux fois, pour Alfa, déformation pros des opérateurs radio tout étant en alphabet de communication "Anglais", d'où "Alpha", alpha étant la première lettre du grec A et qui se prononce Alpha, diminutif d'alphabet, c'est comme cela, et il ne faut pas chercher plus loin, mais il est vrai que Alfa est plus commun et proche de notre parlé, mais qui ne correspond à rien, mis à part une plante ou une voiture, l'Alfa Roméo, etc. Mais n'allons pas plus loin, nous donnons du grain à moudre pour notre Dalhiableue. Rolling Eyes pardon Véro Sad nous t'aimons bien.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 16:04

Citation :
[…] pour Alfa, déformation pros des opérateurs radio tout étant en alphabet de communication "Anglais", d'où "Alpha", alpha étant la première lettre du grec A et qui se prononce Alpha, diminutif d'alphabet, c'est comme cela, et il ne faut pas chercher plus loin […]
Mais en phonie, il n'y a pas de différence entre les prononciations de "Alpha" et de "Alfa" ;
Citation :
[…] il est vrai que Alfa est plus commun et proche de notre parler
… notre "parler"… français ?
Citation :
[…] mais qui ne correspond à rien, mis à part une plante ou une voiture, l'Alfa Roméo, etc. Mais n'allons pas plus loin, nous donnons du grain à moudre pour notre Dalhiableue. : roll: […]
C'est tout pardonné. Mais ça correspond à mieux que rien : Alfa, ce n'est pas pour la marque automobile : c'est effectivement pour la plante monocotylédone, herbacée vivace (régions arides) et qui sert notamment à fabriquer du papier.
Et "Alfa" n'est pas une fantaisie de Franchouillard : c'est le code international des signaux.

Donc ce n'est pas seulement pour la Force ("Alfa") qu'il faut rectifier, mais aussi pour l'indicatif du Clemenceau = Alfa Whisky.

En franchouillard, c'est "Anatole".  




Dernière édition par DahliaBleue le Dim 04 Mar 2018, 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 17:06

Tout à fait d'accord, mais remettons les choses dans leur contexte.
Les télécom utilisent, les prénoms en priorité d'où une certaine confusion je l'admet, c'était d'ailleurs le défaut de nos transmetteurs de l'armée de terre dans les îles, qui utilisaient principalement les prénoms autrement que le code international, je suis parfaitement d'accord avec le code des signaux de la marine qui n'est pas d'aujourd'hui mais bien avant les transmissions par radio, il reste l'aviation qui elle dépend du code international des transmissions aéronautiques, cela donne ceci; Alpha, Bravo, Charly, Echo, Delta, Foxtrot, Golf, Hostel, India, Juliett, Kilo, Lima, Mike, November, Oscar, Papa, Quebec, Romeo, Sierra, Tango, Uniform, Victor, Whiskey, Xray, Yankee et Zulu.

Que remarque t'on, la différence  d'écriture et de prononciation des lettres, tantôt coté français et de l'autre britannique, pourquoi ne pas écrire zoulou, alors que le code donne zulu, hotel se lit hostel pourquoi, mais la prononciation reste identique, mais la logique voudrait qu'il y ait un ^ sur le mot en français, idem pour Charly ou Juliett qui son anglophone et non francisés.

Le principal, dans tout cela c'est de se comprendre, quelque soient les origines ou la nationalité, en avion, l'on passe très vite d'un pays à l'autre et la liaison doit être immédiate et compréhensive entre les deux interlocuteurs.

Bonne fin de soirée

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   Dim 04 Mar 2018, 17:30

Cotentin a écrit:
[…] Que remarque-t-on, la différence  d'écriture et de prononciation des lettres, tantôt côté français et de l'autre britannique, pourquoi ne pas écrire zoulou, alors que le code donne zulu, hotel se lit hostel pourquoi, mais la prononciation reste identique, mais la logique voudrait qu'il y ait un ^ sur le mot en français, idem pour Charly ou Juliett qui son anglophone et non francisés.

Le principal, dans tout cela c'est de se comprendre, quelles que soient les origines ou la nationalité, en avion, l'on passe très vite d'un pays à l'autre et la liaison doit être immédiate et compréhensive entre les deux interlocuteurs.[…]
C'est exactement la raison d'être du code international : il n'est pas conçu pour les correspondances entre Français (ni même entre anglophones) mais bien pour les communications internationales, entre locuteurs de n'importe quelle origine linguistique.

La nature d'un code international n'a rien à voir avec une logique grammaticale ou orthographique régionale.
Les aviateurs utilisent nécessairement le même code que les marins, puisqu'ils sont amenés à échanger avec ces derniers et réciproquement.
De plus, la marine met en œuvre ses propres aéronautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Galissonniere, 1958   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Galissonniere, 1958
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Galissonniere, 1958
» Vespa ACMA 1958, Galère ou pas ?
» 1958 Buick Caballero wagon FINI 22/11/08
» 1958 BUICK LIMITED RIVIERA H/T...
» 1958 Edsel prototype

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Dessins et Plans de navires-
Sauter vers: