AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marine de pêche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 11:25

Bonjour,
Je ne trouve pas de rubrique consacrée à la Marine de pêche.
On vient de me confier un ouvrage (Non Edité me semble-t-il) sur les marins pêcheurs entre 1939 et 1945.
Je le découvre et de ces documents il semble que les flottilles de pêche aient payé un lourd tribut au cours de la seconde guerre mondiale.
En premier lieu les chalutiers espagnols fuyant la guerre d'Espagne et qui sont venus se réfugier sur la cote Atlantique et en particulier à La Rochelle.
En suite les unités de Belgique qui également ont fuit les envahisseurs Nazis.
Ces documents renferme également de nombreuses copies des documents définissant les zones de pêche ainsi que les restrictions de navigation.
Il y a également en fin des actes de résistance comme la mise en sécurité de l'or de la Banque de France de La Rochelle pour la soustraire aux allemands au moment de la poche de La Rochelle.

Si ce chapitre peut vous intéresser dites le moi et je mettrai au fur et à mesure les faits marquants.
Par ailleurs de très nombreux noms sont cité qui si vous avez dans votre entourage des personnes ayant été à la pêche dans ces années là sur la zone de La Rochelle (Devenu le port de pêche le plus important en Atlantique durant ces années là) qui sait ce document répondra à quelques questions.
Pour moi c'est tout neuf à suivre si vous le voulez bien et si cela répond aux critères du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 11:46

exemple de document

url=http://www.servimg.com/view/17071147/484][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10330
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 16:58

Gilles17137 a écrit:
[…] Je ne trouve pas de rubrique consacrée à la Marine de pêche.
On vient de me confier un ouvrage (Non Edité me semble-t-il) sur les marins pêcheurs entre 1939 et 1945.[…]
Il s'agirait donc de la contribution des marins-pêcheurs à l'effort de guerre de la Seconde Guerre mondiale ? Mais en tant que combattants, et non spécifiquement en tant que pêcheurs ? S'agirait-il des navires réquisitionnés ? Ou enrôlés (volontairement) ? Ou seulement des pêcheurs, individuellement ou en équipage, armant des bâtiments militaires ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2446
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 17:50

Gilles17137 a écrit:
exemple de document

[/url]

C'est du bateau de pêche, çà ?

Copié sur Forum  14-18 :
Identification probable : "vapeur allemand DUALA (ex ARMANISTAN), livré à la France après la guerre en dédommagement de LA LOIRE. Il fut rebaptisé MARTINIERE en 1921, et servit également au transport des forçats. Il aurait alors été photographié à Nantes après sa livraison à la France et avant d'être rebaptisé. Il mesurait 109 m de longueur. Sa cheminée, peut-être déjà changée, fait penser aux cheminées des navires de la Société Nantaise de Navigation."

Vu la photo ci-après, il y a une belle ressemblance :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 19:57

En effet ce fut un bateau prison son rapport avec la pêche est qu'il à servi au sauvetage d'un équipage à la pêche au départ de La Rochelle où il se trouvait pendant la guerre
les détails plus tard quand je commencerai par le début de cette masse de documents dénichés par un marin pécheur.
C'était un essai de transfert de photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 20:01

Pour répondre à Dahlia Bleu il y a les bateaux réquisitionnés les bateaux coulés par les sous-marins allemands mais aussi les bateaux coulés par les anglais
je vais essayer de passer au fur et a mesure chaque histoire avec les rapports tels qu'ils sont rapportés par les capitaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10330
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 11 Jan 2016, 22:22

Gilles17137 a écrit:
Pour répondre à DahliaBleue il y a les bateaux réquisitionnés les bateaux coulés par les sous-marins allemands mais aussi les bateaux coulés par les anglais
je vais essayer de passer au fur et à mesure chaque histoire avec les rapports tels qu'ils sont rapportés par les capitaines.
… donc il n'y a plus qu'à attendre les posts correspondants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Jeu 14 Jan 2016, 20:26

Un exemple de récit
extrait des recherches d'Yves Joncour Marin Pêcheur

"Je sous signé Joseph Allais patron du chalutier à vapeur "Les Bargrs II LR 2880 armé à la pêche hauturière 2°zone par 15 hommes d'équipage, Armateur M.O. Dahl et Cie déclare:
Le chalutier "Les BargesII "a repris armement le 17 Novembre 1939après une remise en état générale, révision complète de la machine et de la chaudière, de l'arbre porte hélice, du gaïac etc... Lavage de tous les locaux peinture renouvelée partout, piquage de la rouille, soute et superstructures puis peinture au bitusmatic.
départ à la mer de La Pallice le 12 Novembre à 11 heure 30 pour la pêche cap au sud 80 ouest.
Le 13 Novembre mis en pêche à 4 heure et continué la pêche.
Le 21 Novembre par 45°35 latitude nord et par 235 mètres de fond nous avons aperçu par tribord à 12 heure 10un sous-marin venant vers nous. Après avoir mis nos pavillons ignorant totalement sa nationalité. Arrivé à 100 mètres de nous environs, nous sommant par une salve de mitrailleuse à blanc d'évacuer le bord, avons compris tout de suite que c'était un sous-marin Allemand.
Avons pris immédiatement toutes disposition pour évacuer. Il nous envoient une deuxième salve pour évacuer l'évacuation.
Etant à environs 100 mètres du bord dans l'embarcation de sauvetage après 7 coups tirés dans l'espace de dix minutes le chalutier "Les BargesII coula.
Le commandant du sous-marins nous fit signe de rejoindre un groupe de chalutiers espagnols qui se trouvait un peu plus au sud
Deux de ces bateaux se sont détachés du groupe pour venir nous prendre. D'après le témoignage des patrons Espagnols le sous-marin les avait prié de venir nous chercher.
Avons été environs une heure dans l'embarcation avant d'être recueilli par les chalutiers "PAS" et "TROBAJO" du port de PASSAJES où nous sommes arrivés le 22 Novembre à 11 heure.
En foi de quoi j'ai rédigé le présent rapport sincère et véridique dans tout son contenu me réservant le droit d'amplifier si besoin.
Le Patron signé: ALLAIS, le second signé: DORHO
La Rochelle le 4 Décembre 1939

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Jeu 14 Jan 2016, 20:38

c'est une sacré trouvaille, je m'installe et j'attend la suite

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Ven 15 Jan 2016, 17:59

Récit du premier voyage du "MESSIDOR" sur le témoignage de Claude Gueguen
Au début de 1945 les habitants de la poche de La Rochelle tenue par les Allemands maquent de tout et sont assiégés par les Forces Françaises libres .
Les Allemands tentèrent de nombreux coups de main pour se ravitailles dans les campagnes qui entourent La Rochelle.
La décision fut prise d'armer sous le signe de la Croix Rouge un navire qui irait à Rochefort chercher du ravitaillement pour les rochelais assiégés.
Le Chalutier MESSIDOR de l'armement Maillet de Dieppe réfugié à La Rochelle lors de la débâcle de 1940 fut désigné.
Un équipage mixte arma le navire, marins pompiers basés à la caserne Duperré sous le commandement d'un Maitre Principal canonnier et un patron de pèche Joseph Stéphan pour les civils. Les responsabilités restant aux militaires.
Le Messidor fut armé par la Marine Nationale le 15 Février 1945
L'équipage militaire: MANACH François, capitaine Maitre Principal canonnier
Tanguy Yves Mécano Second-Maitre Mécanicien, Donnars Pierre Quartier-maître timonier, Savy René Quartier-maitre mécanicien,
Equipage civil Stéphant Joseph Marie Patron
Sancéo Phirmin matelot, Hermon Maximin Matelot, Lotodé Mathurin ° chauffeur, Launay Chauffeur, Le Visage Hypolite Chauffeur,
Nous embarquons le 15 Février 1945 et appareillons quelques jours plus tard, nous avons également une passagère inconnue de nous. Nous mouillons le soir sous l'Ile d'Aix la navigation de nuit étant interdite Phare et bouées éteint nous attendons le jour pour remonter la Charente. Etant le plus jeune je suis chargé de prendre le pilote sur l'ile avec le youyou
Le lendemain matin nous levons l'ancre avec la marée montante et nous embarquons le commandant Meyer (Futur amiral)
A Rochefort nous accostons à quai dans l'arsenal et plusieurs jours se passent en attendant la marchandise L'équipage se ravitaille à la caserne Martrou.
Je suis chargé de peindre une grande croix rouge de chaque coté du navire vers l'avant.
Un jour nous recevons l'ordre d'appareiller pour Tonnay Charente et la nous recevons Farine Sucre et Haricots par sacs de 100 KGS nous embarquons également des fagots de bois pour les boulangers.
Le chargement terminé quelques FTP envahirent le navire et emmenèrent l'équipage prisonnier dans un hotel de la ville sous prétexte que nous ravitaillons les Allemands.
Nous devons être jugés le lendemain une sentinelle monte la garde à la porte de chaque chambre occupée par deux d'entre nous.
Au petit jour branle bas nous sommes réveillés par cette fois de l'armée régulière et non par des maquisards et reconduit à bord sous bonne escorte chaque coin de rue étant gardé. Le temps de monter en pressionles moteurs et la marée aidant nous appareillons et nous sommes accompagnés sur les berges pour éviter tout incident.
Arrivé à La Rochelle,sans encombre nous sommes sommairement fouillés par les allemands les sacs de marchandise sondés avec de longues tiges de fer.
L'équipage civil est débarqué le 9 Mars 1945 et ici se termine le premier voyage du Méssidor qui en fit deux autres par la suite.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10330
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Ven 15 Jan 2016, 19:31

Gilles17137 a écrit:
Récit du premier voyage du "MESSIDOR" sur le témoignage de Claude Gueguen[…]
Je suis admirative de la qualité et de la précision de ce récit ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 14:21

Le récit est assez long je vais donc le retranscrire en plusieurs fois. Pardonnez-moi s'il vous plait.
L'énigme du trois mat "Notre Dame du Chatelet"
url=http://www.servimg.com/view/19399427/3][/url]


Ce batiment fut considéré jusqu'à la fin de la guerre comme ayant été détruit par les amglais jusqu'au jour où un extrait du journal de bord du:
Sous-Marin "U BOOT 43" sema le doute dans les esprit.
Le texte est signe LEROUX
Ce morutier inscrit à Saint Malo inscrit sous le numéro 50 201quitta le port de La Pallice le 10 mai 1941 faisant route pour se rendre sur les lieux de pêche au Groenland.
Dans son rapport de mer le lieutenant Eugène LEROUX de Saint Malo commandant en second précise:
Le 14 Mai à midi nous aperçûmes un sous-marin qui nous suivait par l'arrière. On stoppa le moteur et quelques minutes plus tard le Sous-Marin était à quelques mètres de nous sur notre tribord.
Le commandant s'adressa au Capitaine
-Vous savez que que vous ne devez pas signaler la présence des Sous-Marins rencontrés?
-Je ne risque pas de vous signaler , je n'ai pas de TSF à bord
-Où allez vous ?
-Au Groenland pêcher la morue!
-All right vous pouvez continuer votre route !

Il était déjà dans l'écoutille ou il disparut aussitôt suivi de ses deux compagnons. Il vira de bord et fit route dans le sens opposé.
J'avais pris le quart à huit heures du soir. Jusqu'à minuit nous faisions route à la voile avec une jolie brise de Nord-Est à une visite de 4 nœuds.
A minuit j'appelle la bordée suivante
A une heure trente j'entend un bruit formidable de coups de canon contre la coque du navire.
Je saute de ma couchette et prend mes vêtements au plus vite. A ce moment tout l'avant du navire était en flammes et le sous-marins n'arrêtait pas de tirer. On mit rapidement les doris à l'eau.
Le capitaine fit embarquer les mousses et les novices dans la première embarcation.
Je pris place dans l'avant dernière avec Giquel, Lafont, Chevalier qui était blessé ainsi qu'Edouard François, blessé lui aussi.
Le capitaine pris la dernière doris et vint vers nous pour nous dire de ne pas s'éloigner en attendant que le navire coule et ensuite de venir le rejoindre. Aussitôt le bateau coule nous nous rendîmes sur le lieu du drame . Nous y vimes une seule embarcation criblée de balle avec deux hommes à bord impossible à identifier en raison du mauvais temps .
Alors nous décidâmes de faire route à l'Est Sud-Est. Le 19 Chevalier et Edouard François succombaient. Le 24 nous fumes recueillis par le chalutier "Bernadette" et ramené le 26 A Lorient.
Signé sincère Leroux.
Je mettrai plus tard l'épopée des DORIS transformés en canot de sauvetage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 14:23

url=http://www.servimg.com/view/19399427/4][img]http://i68.servimg.com

Le Bernadette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 14:24

Le Bernadette
url=http://www.servimg.com/view/19399427/5][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 15:08

L’épopée des Doris transformées en canot de sauvetage
Avant l’attaque du sous-marin sur le pont huit doris de sécurité étaient grées. Dans chacun il y avait cinq caissettes de biscuit et cinq bidons de deux litres d’eau. Des huit doris mise à l’eau il semblen’y en avoir que six à ce moment-là à la mer.
Le Capitaine Joseph Delaunay cria « On mettra le cap sur l’Espagne mais on embarque tous les blessés »
A cet instant une rafale de mitrailleuse tua un marin le surnommé « PIN OUIN » Le lieutenant Leroux mit le cap sur la Bretagne et les trois hommes valides se relayèrent courageusement sur le banc de nage. Dès le deuxième jour Edouard François le plus atteint des blessés meurt. Le quatrième jour, le second blesse Joseph chevalier le cuisinier décède à son tour. Comme son collègue il est immergé. Les rameurs n’ont pas d’autre choix s’ils veulent avoir une chance d’aller au bout. Ce même jour Leroux et ses compagnons boivent leurs dernières gouttes d’eau. Nous rappelons que l’attaque du morutier eut lieu le 15 Mai.
Le 24 Mai au matin le chalutier Lorientais « Bernadette » en p^che au large de Belle Ile aperçoit le Doris. Eugène Leroux, Joseph Lafont et Jean-Marie Gicquel sont sauvés et débarquent à Lorient le 26 Mai.
Sur un doris, un des marins perdit soudainement la raison Il secoua le canot dans tous les sens et était devenu si dangereux pour ses camarades qu’ils furent désespérés de s’en débarrasser. Peu après lors d’un coup de vent Emile Chateaugiron de Plouër passa pardessus bord et ne peut être repéré. Il avait 20 ans.
Un des canot de sauvetage ne sera découvert que 19 jours plus tard en Galice renversé avec le cadavre de Jean-Baptiste Legrain à l’intérieur. Quels furent ses compagnons d’infortune ?
On ne le saura jamais mais ce dont on peut etre sur c’est que dans l’équipage de ce doris il y avait bon nombre de solides dorissiers qui réussirent à nager longtemps puisqu’ils amenèrent leur barque près du cap Finisterre avant de succomber.
Cinq autres rescapés auraient débarqués à Lisbonne.
René Orhan de Saint-Jacut second capitaine du Notre Dame du Chatelet et François Le Perf de Pleslin ramèrent a deux jusqu’au 7 ème jour puis épuisé n’ayant plus la force de s’adresser la parole se couchèrent au fond du doris attendant la fin Le 23 Mai à la mi-journée ils furent sauvés par un sous-marin italien « Otaria » Les deux bretons réussirent a se redresser dans leur esquif balloté comme un bouchon Au bout de trois heures, d’une manœuvre plusieurs fois répétées les deux marins affaiblis furent enfin accrochée aux filières du submersible et seront débarqués à Bordeaux. Quinze ans plus tard la médaille du sauvetage français sera décerné au lieutenant « Carlo Dughera » officier torpilleur de « l’Otaria »

A suivre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 16:33

La lecture de ce document n'est pas facile car souvent illustrés de photos de documents d'époque parfois peu lisible.
Il reste que la marine de commerce et particulièrement celle de la pêche fut victime d'attaques qui n'avaient rien a voir avec les enjeux du conflit mondial.
Dans ce même recueil on trouve de nombreux récits de chalutiers victimes de mines crochetées dans les filets.
Rien que sur l'armement de la Charente maritime le nombre est considérable. Pourtant les monuments aux morts ne portent la plus part du temps aucune plaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 16 Jan 2016, 19:28

Voila la fiche trouvée sur internet concernant l'auteur qui a recueilli les témoignages que je retranscrit

En mars 1942, mon père est matelot sur la Slack qui était en convoi avec l’Ile de France et la Marie-Gilberte. Ces deux derniers chalutiers rentrent au port mais la Slack manque à l’appel… « L’inquiétude grandit quand le patron du Tadorne apporte une nouvelle peu réjouissante : ils avaient rencontré le grand canot de sauvetage de la Slack avec l’avant fracassé… Les soupçons sont alors confirmés. Cette fois le navire avait entièrement disparu. Du moins le croyait-on. » (Extrait du livre d’Yves Joncour, « Drames de mer en Charente-Maritime1939-1945 »).

Yves Joncour, orphelin, assiste au service funèbre de son père et de l’équipage du Slack… Le soir même un message de la BBC apprend que, si les bateaux avaient été bien coulés, les marins eux étaient sains et saufs et débarqués en Angleterre. Pour coder ces messages, les marins avaient utilisé leurs surnoms connus de tous à La Rochelle. Skion (penché en Breton) embrassait donc sa femme Anna, son fils Yves et sa fille, Louisette…

De mousse à patron de pêche

A 14 ans, Yves Joncour embarque sur le Jouet des flots, une pinasse à sardines construite à l’île de Ré. Il avait tout organisé et rassemblé les papiers sans rien dire à sa mère qui ne voulait pas qu’il navigue. Dans ce temps là, pendant la guerre, les risques étaient grands et les adieux sur les quais étaient poignants.

A 24 ans, il devient patron. Il confie que ce n’était pas évident à cet âge de commander un chalutier. Il fallait faire ses preuves, avoir de l’autorité sur les marins plus âgés que vous et le plus souvent les bateaux que l’on vous confiait au début n’étaient pas de premier choix ! Son premier bateau en tant que patron, ce fut l’Othello (armement Lebon). Il se souviendra de sa troisième marée à bord : il avait perdu du matériel et ne ramenait presque pas de poissons. « J'ai entendu Ramona ! » raconte-t-il ! Il terminera sa carrière sur le Fomalhaut géré par Horatius (armement Onfroy) qu’il commandera…18 ans ! Un record national de durée de commandement sur un même bateau, pense-t-il !

Yves Joncour évoque ses aînés qui pêchaient avant-guerre. Ils travaillaient dans des endroits plus faciles sans craindre d’avoir des « croches » qui occasionnaient des avaries et des heures de « soupe à l’aiguille » pour les matelots. Ils pouvaient faire des coups de chalut très longs de 4h à 6h. Avec le Fomalhaut, il pêchait dans un espace délimité par les îles Berlingues au sud, Penmarc’h au Nord et Porcupine à 200 miles à l’ouest de l’Irlande. Quel patron était-il ? lui avons-nous demandé …Il avoue qu’il poussait souvent des coups de gueule et qu’il conseillait à son équipage de ne pas y faire attention : c’était sa manière à lui de libérer le stress qui était souvent présent à bord quand on avait la lourde responsabilité d’être patron !



Récit d’Yves Joncour collecté et réécrit en 2010 par le Musée Maritime de La Rochelle


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 23 Jan 2016, 20:11

Rapport de mer de Joseph Largouet
Je soussigné Largouet Joseph patron du chalutier Marie Gilberte déclare que le vendredi 27 Mars 1942 à 7 heure 30 GMT étant par une latitude de 47°en pêche avec l'Edmond René nous avons assisté à une attaque de deux contre-torpilleurs contre un sous-marin. Le tir s'est effectué à environs trois à quatre cents mètres . La première salve de coups de canon a porté en plein au moment ou le sous-marin plongeait; suivi d'une décharge de grenades sous-marines. L'attaque a duré environs dix minutes. Après avoir croisé pendant environs une heure les contre torpilleurs sont repartis vers le Nord-Ouest
Il est probable que le sous-marin soit coulé. Nous n'avons pas pu distinguer leurs nationalité.
Le Samedi 28 Mars nous avons été attaqué par un quadrimoteur. Il nous a lâché cinq bombes dont une à cinquante centimètres de la ferme arrière ou passait le câble de pêche qui tenait les panneaux du chalut. Aussitôt j'ai fait disposer les embarcations de sauvetage. Comme le bateau ne semblait pas avoir trop souffert malgré les fortes explosions subies, nous avons viré notre train de pêche et fait route au Sud-Est. A 17 heure par une latitude de 46°25 nous avons rencontré trois bombardiers anglais. Ils ne nous ont rien fait. Dix minutes plus tard survenait un bombardier allemand. Nous avons rencontré ensuite un chalutier lorientais par 46°40. Il avait été également bombardé. Puis nous avons continué notre route. Par 46°20 à 10h30 GMT nous avons rencontre les chalutiers "Rialto" et "Ile de France" qui avait également été bombardés. Nous avons décidé de faire route ensemble pour La Rochelle où nous sommes arrivés le Dimanche à 17H30
Fait à La Rochelle le Lundi 30 Mars 1942
Signé Largouet Patron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Sam 23 Jan 2016, 20:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10330
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Dim 24 Jan 2016, 18:52

Gilles17137 a écrit:
25 septembre, parfait ! Mais de quelle année ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robunker
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 35
Ville : La Rochelle
Emploi : Cuisinier
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Lun 25 Jan 2016, 09:52

Gilles17137 a écrit:
Bonjour,
Je ne trouve pas de rubrique consacrée à la Marine de pêche.
On vient de me confier un ouvrage (Non Edité me semble-t-il) sur les marins pêcheurs entre 1939 et 1945.
Je le découvre et de ces documents il semble que les flottilles de pêche aient payé un lourd tribut au cours de la seconde guerre mondiale.
Gilles17137 a écrit:

Si ce chapitre peut vous intéresser dites le moi et je mettrai au fur et à mesure les faits marquants.
Par ailleurs de très nombreux noms sont cité qui si vous avez dans votre entourage des personnes ayant été à la pêche dans ces années là sur la zone de La Rochelle (Devenu le port de pêche le plus important en Atlantique durant ces années là) qui sait ce document répondra à quelques questions.
Pour moi c'est tout neuf à suivre si vous le voulez bien et si cela répond aux critères du forum.  

Ce document semble fort intéressant. Étant rochelais et passionnée par cette période de l'histoire, j'attends avec impatience la suite de vos publications.

Merci pour le partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Jeu 04 Fév 2016, 10:00

Les restrictions
Le peu d'essence attribuée mensuellement ne permet pas faire beaucoup de route, et comme pour réparer les voiles usées ou déchirées, la toile devient rapidement introuvable, le pêcheur ne peut pas s'éloigner beaucoup du port... Jean Marie Le Bris : « tous les moteurs des Molénais étaient stockés dans l’ancien abri du canot de sauvetage (actuelle maison de la Coopérative. C’étaient des 10/12 Baudouin, ils avaient des étiquettes avec le nom de leur propriétaire. Les Conquétois avaient pu garder leurs moteurs mais ne pouvaient obtenir que quelques litres d’essence par mois. On utilisait le moteur seulement pour passer les courants trop forts, puis les voiles ont commencé à pourrir par le bas, alors on a pris un ris, puis deux. On n’avait pas de chaînes non plus pour amarrer les bateaux, par contre de goudron pour coaltarer les coques on n’a pas manqué. Les Allemands camouflaient les blockhaus avec, ils peignaient même les cailloux autour. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robunker
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 35
Ville : La Rochelle
Emploi : Cuisinier
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Marine de pêche   Jeu 04 Fév 2016, 12:52

Gilles17137 a écrit:
Les Allemands camouflaient les blockhaus avec, ils peignaient même les cailloux autour. »

 

 
Il faisait surtout l'étanchéité de ces ouvrages avec le goudron. Pour le camouflage en lui-même c'était plus souvent de la peinture. C'est un témoignage donc pas toujours totalement exact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marine de pêche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marine de pêche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SPACE MARINE 1500pts
» Essai - Ulysse Nardin Marine Diver
» [vente] Flottes BFG, ork, impériale/space marine
» [vente] Man O'War et Epic Space Marine (le retour)
» INFANTERIE DE MARINE JAPONAISE 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Votre Forum :: Annonces-
Sauter vers: