AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CEP, Neptune et Catalina…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 12:47

L'atoll de Hao (ou de Mururoa ?) en 1970 :


On y voit aussi des Catalina…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 14:48



Alors, là, je viens d'apprendre kêke chose! Nous avions encore des Cata dans la Royale! Je pensais qu'ils avaient été déclassés en même temps que les Sunderlands.
Il n'y en avait plus en Métropole, dès les années 1965, en dehors de ceux qui avaient été recyclés en bombardiers d'eau, pour le compte de la Protection Civile, et étaient généralement pilotés par d'anciens volants "Pingouins". Je ne suis même pas sûr que c'étaient des "anciens" Cata de la Royale, car ils avaient encore les jauges à essence type vieille 2CV...chaque bouchon de réservoir (sur les ailes) avait sa jauge témoin (une barrette graduée). lol! et, toujours, en queue, les célèbres verrières bulbeuses latérales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 15:03

Loïc Charpentier a écrit:
: merci: Alors, là, je viens d'apprendre kêke chose ! Nous avions encore des Cata dans la Royale! Je pensais qu'ils avaient été déclassés en même temps que les Sunderlands.
Il n'y en avait plus en Métropole, dès les années 1965 […].
Eh bien me voilà ravie (et flattée) d'avoir pu en apprendre à un briscard (que je n'irai pas jusqu'à qualifier de vieux… un peu de respect tout de même, pour les Anciens !).

Je me demande (il faudrait le vérifier) si les Catalina du CEP n'avaient pas été rachetés pour la circonstance (vers 1965 ? un peu comme certains paquebots anciens, voire des LCT (?) ) et ne proviendraient donc pas des escadrilles en ligne depuis les années '1950 (alors destinés à l'Indochine ?)…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 15:12

En tous cas, celui que l'on voit en train de rouler sur le taxiway a, à l'évidence, fait l'objet d'une cure de rajeunissement (disparition des verrières de queues).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 15:24

J'avoue, aussi, toute honte bue, que j'ai toujours évité, en sortie des cours, de choisir une affectation "tahitienne"... tourner en rond sur un atoll, devoir se baigner avec des méduses (je parle des superbes sandales en plastique!) et, une fois, tous les X semaines, faire le coup de poing avec les "montagnes' tahitiennes, entièrement élevées à la bière et particulièrement pointilleuses sur l'innocence de leurs "sœurs" (même quand elle est blonde aux yeux bleus et qu'ils ne la connaissent "ni des lèvres ni des dents"! )
... Je préférais largement notre belle côte méditerranéenne (en évitant soigneusement Toulon et ses environs!). Tant pis pour les primes!Boulet lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Jeu 07 Jan 2016, 19:54

Loïc Charpentier a écrit:
[…] Je préférais largement notre belle côte méditerranéenne (en évitant soigneusement Toulon et ses environs!). […]
Il ne restait donc guère que Aspretto, Nîmes (-Garons), Cuers (-Pierrefeu), Fréjus (Saint-Raphaël)… (j'écarte Saint-Mandrier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: SL-PAC   Jeu 07 Jan 2016, 22:31

moi-même a écrit:
[…] Je me demande […] si les Catalina du CEP n'avaient pas été rachetés pour la circonstance (vers 1965 ? […]
Il semble bien que ces PBY aient été acquis par la DIRCEN au profit du CEP, en 1964. Au nombre de trois + trois remplaçants de crashes.


Ces appareils ont formé, de 1964/65 à ~1971 la SL-PAC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 09:02

, pour les infos et le lien.

Acquis par l'UTA...çà sous-entend que c'étaient des versions commerciales (fret, passagers) "d'occase", d'où leur "aménagement" (disparition des verrières "bulbes", entre autres). C'était la "belle époque" où on pouvait faire acheter, par une société d'état, du matériel pour l'armée; aujourd'hui, çà ferait un vrai scandale. lol!


DahliaBleue a écrit:
Il ne restait donc guère que Aspretto, Nîmes (-Garons), Cuers (-Pierrefeu), Fréjus (Saint-Raphaël)… (j'écarte Saint-Mandrier).

La Corse, c'était joli, il y faisait beau mais, à l'époque, il n'était pas rare de devoir être évacuer en urgence, à l'arrière d'une camionnette et chargé dans le premier avion de l'escadrille qui partait pour le "continent"... pour des raisons affectives difficilement compatibles avec le concept familial local ...un peu comme à Tahiti mais, là, c'était vraiment la sœur ou la cousine.
Cuers, de mon temps, avait, déjà, été converti en ECAN.
Restaient, effectivement, la BAN Saint-Raphaël, joli petite base (nous devions y être 400/500, à tout casser) en bord de mer, très sympa et la BAN Nimes-Garons, beaucoup plus importante mais un poil pommée dans les vergers et très exposée au mistral (fatiguant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 09:11

Loïc Charpentier a écrit:
[…] la BAN Saint-Raphaël, jolie petite base (nous devions y être 400/500, à tout casser) […].
Ce qui me semble un effectif non négligeable (si ce n'est que militaire… à moins que ça comprenne aussi des civils ? scratch )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 09:32

DahliaBleue a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:
[…] la BAN Saint-Raphaël, jolie petite base (nous devions y être 400/500, à tout casser) […].
Ce qui me semble un effectif non négligeable (si ce n'est que militaire… à moins que ça comprenne aussi des civils ? scratch )

Pour une base aéronavale, c'est peanuts ; à Nimes, nous devions être autour de 2500/2800.
Il y avait, effectivement, un peu de personnel civil, par exemple, à Saint-Raph, l'atelier chaudronnerie (spécialisé alu, vu les zincs), à Nimes, l'atelier Parachutes, Dinghies & Mae-West (essentiellement du personnel féminin), etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 09:43

Loïc Charpentier a écrit:
[…] un peu de personnel civil, par exemple […] à Nimes, l'atelier Parachutes, Dinghies & Mae-West (essentiellement du personnel féminin), etc.
Du personnel féminin pour s'occuper des Mae-West, ça me paraît tout-à-fait pertinent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 09:56

DahliaBleue a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:
[…] un peu de personnel civil, par exemple […] à Nimes, l'atelier Parachutes, Dinghies & Mae-West (essentiellement du personnel féminin), etc.
Du personnel féminin pour s'occuper des Mae-West, ça me paraît tout-à-fait pertinent !

N'est-ce pas? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robunker
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 231
Age : 35
Ville : La Rochelle
Emploi : Cuisinier
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 19:00

A le P2V7.

Il y en a un en cours de restauration actuellement à l'Anaman à Rochefort. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Ven 08 Jan 2016, 19:38

robunker a écrit:
A le P2V7.

Il y en a un en cours de restauration actuellement à l'Anaman à Rochefort. cheers

C'est le site de l'ancien centre-école des mécanos "Pingouins" & "Gonfleurs d'Hélices" ou me goure-je ? Vu la présence de la piste, je pense que c'est çà. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robunker
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 231
Age : 35
Ville : La Rochelle
Emploi : Cuisinier
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 14:01

Bonjour,

Oui c'est tout a fait ça.

Pour tout savoir sur l'histoire des lieux, il existe un livre de Philippe Mauffrey Rochefort et l'aéronautique. Au fil du temps, au fil de l'air.
Quelques infos extraite du livre.

Les lieux seront tout d'abord le premier Centre d'Aérostation Maritime (CAM) créé sur décision ministérielle le 6 juin 1916, s'en suit la construction du premier hangar pour dirigeable qui sera fini en octobre 1916.

Les lieux deviendrons ensuite Ecole des Mécaniciens d'Aéronautique Militaire avant de devenir BAN de Rochefort puis BA 721, le SMER (Section Marine des Ecoles de Rochefort) devient alors une unités administratives.

Le musée de l'aéronautique navale actuellement géré par l'Anaman était enclavé à l'intérieur du périmètre de l'école de gendarmerie de Rochefort.
http://www.sudouest.fr/2013/08/02/un-espoir-pour-le-decollage-du-musee-1130926-1504.php
Mais la route temps attendu est enfin construite et le musée va pouvoir se développer, et montrer au grand jour la richesse de ces collections.

Actuellement, outre le P2V7, il y a un D520, un Aquilon une banane volante et un HSS en restauration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 14:32

J'y ai usé mes fonds de culotte, deux fois,...enfin... usé, tout est relatif, parce que les électriciens d'équipement "Pingouins", ainsi que les rares électroniciens et armuriers Aéro (pas très nombreux, non plus!) étaient, eux, basés dans la vieille (petite) caserne "vaubanesque" de Martrou, devenue, depuis lors, un centre d'archivage de la Marine). Nous allions juste faire (très rarement) du sport (foot & belote! Boulet ) sur les terrains de la base des Mécanos ou y passer une visite médicale.
Le Casino des Fleurs, les derniers boxons... toute une époque! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 14:55

robunker a écrit:
[…] Oui c'est tout-à-fait ça.
Pour tout savoir sur l'histoire des lieux […] Quelques infos extraites du livre.
Citation :
[…] Les lieux deviendront ensuite Ecole des Mécaniciens d'Aéronautique Militaire avant de devenir BAN de Rochefort puis BA 721, le SMER (Section Marine des Ecoles de Rochefort) devient alors une unité administrative. […]
… "marine", mais hébergée au sein d'une base de l'armée de l'Air…
Citation :
[…] Mais la route tant attendue est enfin construite et le musée va pouvoir se développer, et montrer au grand jour la richesse de ces collections.
Actuellement, outre le P2V-7, il y a un D520, un Aquilon une banane volante et un HSS en restauration.
… HSS-1, évidemment…
Je suis toujours étonnée qu'avant de devenir SH-3 (Sea King) le S-61 ait d'abord été désigné
HSS-2:
 
(au lieu de "HS2S")

HSS-1 et HSS-2 sont pourtant fort différents…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:05

DahliaBleue a écrit:
robunker a écrit:
un HSS en restauration.
… HSS-1, évidemment…
Je suis toujours étonnée qu'avant de devenir SH-3 (Sea King) le S-61 ait d'abord été désigné
HSS-2:
 
(au lieu de "HS2S")

HSS-1 et HSS-2 sont pourtant fort différents…

Essaye de prononcer plusieurs fois de suite HS2S, tu vas vite comprendre. lol! Wink
Dans la Royale, nous parlions de HSS "tout court"... vu que nous n'avions pas d'autre désignation pouvant prêter à confusion.
A vue de nez, il y avait de l'Helico, du Sikorsky et du Sea. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:11

Loïc Charpentier a écrit:
[…] prononcer plusieurs fois de suite HS2S, tu vas vite comprendre. : lol!: ; ) […]
scratch Ce serait donc ça ? Embarassed Même avec l'accent américain (étasunien) ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:12

Sauf erreur, chez les Biffins et les Gonfleurs d'Hélice, le HSS était désigné S-55.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:17

DahliaBleue a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:
[…] prononcer plusieurs fois de suite HS2S, tu vas vite comprendre. : lol!: ; ) […]
scratch Ce serait donc ça ? Embarassed  Même avec l'accent américain (étasunien) ? scratch

On peut être américain et, néanmoins, zozoter façon Isabelle Mergault. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:19

Loïc Charpentier a écrit:
Sauf erreur, chez les Biffins et les Gonfleurs d'Hélice, le HSS était désigné S-55.
… ou S-58 (désignation constructeur) ? Ou encore H-34 (désignation USAF/US Army) ?

PS : Dans la série des Sikorsky de l'époque, on recense également le HR2S-1 Mojave (S-56, constructeur ; H-37 pour l'USAF/US Army) pas forcément plus simple (sûr) à énoncer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2420
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 09 Jan 2016, 15:29

DahliaBleue a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:
Sauf erreur, chez les Biffins et les Gonfleurs d'Hélice, le HSS était désigné S-55.
… ou S-58 (désignation constructeur) ? Ou encore H-34 (désignation USAF/US Army) ?

PS : Dans la série des Sikorsky de l'époque, on recense également le HR2S-1 Mojave (S-56, constructeur ; H-37 pour l'USAF/US Army) pas forcément plus simple (sûr) à énoncer…

En général, sur le terrain, çà devait vite se résumer à "Mo"... abrégé de Mojave.
Les désignations officielles sont inscrites sur les manuels techniques, pour le reste, au quotidien, chaque Arme l'assaisonne à sa façon.
Chez les Pingouins, question hélicos, il y avait la II, la III, le HSS, le Super (Frelon), çà suffisait amplement... et si il en avait plusieurs sur le parking, son "N° d'ordre" était précisé... la II "35", etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 144
Age : 73
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 16 Jan 2016, 12:27

Bonjour à tous.

Des PBY et des P2V7, non seulement je les ai côtoyés, mais j'étais aussi présent lors du tournage de ce petit film ou sauf erreur l'on y voit le patron de la 23F le CC François Piquet.

En ce qui concerne les PBY ce n'était pas des avions civils rachetés mais bien des unités militaires d'origines, ce n'est pas parce qu'il manque les verrières latérales en forme de bulles, qu'ils ne seraient pas authentiques, ces bulles n'étant que sur les unités d'observation et de recherche de l'époque War II et suivant.

Leurs rôles étaient d'assurer le transport et les relèves des personnels vers les atolls (OPP), cela ne se faisant pas sans risque du fait bien souvent de l'état du lagon, ne pas amerrir avec un clapot égal ou supérieur à 1 mètre, pas toujours facile à évaluer en vol, plusieurs fois nous avons embouti la trappe du train avant, au risque de ne plus pouvoir sortir la roulette de nez et ensuite se poser sans trop de mal, ce qui fut fait plusieurs fois, comme Pax OPS, mon carnet de vol compte 96 heures de vol sur PBY, dont 27 amerrissages, et 1 atterrissage "dur" sur le nez, mais sans mal. Dès 70 ils furent largement remplacés par les SF de la 27S, sur les atolls possédant une DZ (j'étais chef de DZ à Turéïa en plus de ma fonction OPS sur le site).



Petit aparté sur les avions UTA prêtés à l'armée, ce n'est pas tout à fait exact, et rien n'a changé de nos jours, sauf que cela ne se voit plus. Pour les besoins du CEP la compagnie UTA était à l'époque la seule compagnie à desservir le Pacifique sud, la ligne passant par les Indes, Tahiti et terminal à Los Angeles, les besoins  furent conséquent ce qui obligea l'UTA à doubler voir tripler son parc sur cette ligne, ce fut fait en accord avec l'état qui avait également besoin d'aéronefs long courriers, il fut donc acheté en commun les type 55 puis 62, répartis comme suit, deux 55 pour UTA par moitié avec l'armée de l'air, ces avions faisant les lignes régulières 2 fois par semaines, 2 type 62 pour l'armée de l'air et enfin rachat du seul type 33 de la compagnie UTA, pour emploi exclusif à l'armée de l'air, ensuite les besoins de l'UTA étant moindre, l'armée de l'air acquit définitivement les 62 pour les ré-motoriser et ils devinrent des type 72, les 55 furent ensuite remplacés par des A310 puis des A320 en provenance d'Air France, qui entre temps avait racheté UTA et Air Inter, à ce jour nous n'avons plus de DC8 ceux ci étant remplacés par des A320, A 340 et un A330 (utilisé par le gouvernement). J'ai volé sur l'ensemble de ces machines sauf les derniers (340 et330), n'étant plus moi même en activité.

 
Le DC8 type 72 (remotorisation française)


Le premier A320 acquit en 93


l'A330 en principe réservé aux missions présidentielles, il est basé sur la base aérienne d'Evreux.


L'A340 quadriréacteur, le dernier acquit au sein de l'escadron "Estérel".

Tous ces avions quels qu'ils soient, ne sont jamais achetés neufs, mais acquit auprès d'une compagnie aérienne fiable, en l'occurrence Air France, leur entretien restant à la charge de la compagnie, c'est d'ailleurs le cas pour tous les matériels militaires de classe commerciale notamment les véhicules courants, ce n'est pas d'aujourd'hui et ces valable pour toutes les armées françaises sans exception, véhicules en location et entretenus par l'industriel.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   Sam 16 Jan 2016, 12:54

Cotentin a écrit:
[…] Des PBY et des P2V7, […] En ce qui concerne les PBY ce n'était pas des avions civils rachetés mais bien des unités militaires d'origines, ce n'est pas parce qu'il manque les verrières latérales en forme de bulles, qu'ils ne seraient pas authentiques, ces bulles n'étant que sur les unités d'observation et de recherche de l'époque War II et suivant.[…]
Il est en effet clair que tous les PBY sont, à l'origine, militaires… Pour ce qui est des six du CEP, il nous était paru possible que ce fût des appareils, anciennement militaires, bien sûr, mais ensuite reconvertis "civils", avant d'être "rachetés" par la DIRCEN (et rénovés par UTA).
Citation :
[…] comme Pax OPS, mon carnet de vol compte 96 heures de vol sur PBY, dont 27 amerrissages, et […]
expérience rare, et certainement appréciable ! thumleft
Citation :
[…] […]
Splendide photo !
Citation :
[…] Tous ces avions quels qu'ils soient, ne sont jamais achetés neufs, mais acquis auprès d'une compagnie aérienne fiable, en l'occurrence Air France, leur entretien restant à la charge de la compagnie, c'est d'ailleurs le cas pour tous les matériels militaires de classe commerciale notamment les véhicules courants, ce n'est pas d'aujourd'hui et c'est valable pour toutes les armées françaises sans exception, véhicules en location et entretenus par l'industriel.[…]
C'est assez cohérent avec la (relativement récente) politique de "privatisation"… mais c'en était alors (avant ~1990) une sorte d'anticipation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CEP, Neptune et Catalina…   

Revenir en haut Aller en bas
 
CEP, Neptune et Catalina…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CEP, Neptune et Catalina…
» Vous en pensez quoi ? [Neptune inside]
» La Neptune
» Cherche Vostok Neptune verte ou brune
» Neptune ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: