AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon pays pollues par les barbares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
warburton
Amiral
Amiral


Masculin
Nombre de messages : 11340
Age : 69
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Sam 12 Déc 2015, 14:03

il ne semble pas que les allemands aient adopté ces armes.
pendant ce conflit, l'armée bavaroise utilisait (en quantité limitée), la Feldl 1870.
ce n'est qu'en 1896 que l'armée allemande s'équipera de mitrailleuses (très supérieures) avec les Maxim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 1944
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Sam 12 Déc 2015, 16:05

Bill a écrit:
C'est siderant le nombre de fois que je suis passes devant le monument de Woerth sans jamais me rendre compte de ces details concernant le canon mitrailleuse !
 

Est ce que le systeme a ensuite ete repris par l'armee allemande apres 1870 ?
Ou alors la "mitrailleuse" est restes a cet unique exemplaire francais ?

En ce qui concerne les "Prusco", ils ont passé leur temps à affirmer, péremptoirement, que c'était une arme "inutile", sans valeur opérationnelle, mais quand on analyse "finement" les pertes allemandes durant les différentes batailles du mois d'août 1870 (Sarrebrücken, Wissembourg, Froeschwiller, Spicheren, Borny, Vionville, Saint-Privat), il s'avère que ce n'est pas le cas.

Selon les propos du commandant Reboul (Revue d'Histoire rédigée à l’État-major de l'Armée, disponible en ligne à la BNF-Gallica), qui a publié, entre août 1909 et avril 1910, une étude intitulée "Les Canons à Balles en 1870" ...« l’action des canons à balles n’a pu être précisée que dans un certain nombre de cas. Dans d’autres, quoique indéniable, elle est restée indéterminée parce que les Prussiens ont souvent confondu ces salves avec celles de la mousqueterie et surtout parce qu’ils ont de parti pris dénigré cette arme dont ils redoutaient l’effet moral...»... mais quand un de leurs généraux se fait proprement découper par une vingtaine de balles, à plus de 1500 m ! (véridique!), ... il y a matière à réflexion! lol!

Il convient de resituer le contexte;  dans les années 1865-1870 :
1) Gatling faisait des effets de manche pour essayer de vendre, à l'exportation, sa "mitrailleuse", deux modèles 1862 et 1865, tous testés par l'armée française et achetés "sous le manteau", puisque le père Gatling faisait le forcing pour essayer de nous en fourguer un lot de 100 minimum, qu'il aurait été bien infoutu de nous vendre, vu que son usine venait de partir en fumée!
2) Montigny, un armurier belge, qui tentait, avec forces publicités, de vendre la sienne à sa Gracieuse Majesté et dont la ressemblance avec le canon à balles de Reffye fera dire à certains que nous l'avions honteusement pompée (affirmation erronée).
3) Les travaux "confidentiel défense" de Reffye, menés à titre personnel, lors de son affectation à l'Arsenal de Tarbes, puis, sur instigation de Badinguet, poursuivis à Meudon, y compris la fabrication des 190 exemplaires - même le Comité d'Artillerie (sauf le maréchal Leboeuf, évidemment!) n'était pas au courant ! -.

La lecture des journaux et revues scientifiques, qui précédèrent sa mise en service (et même après!) est réjouissante, car personne n'était capable, à son propos, d'aligner deux éléments sérieux et fiables de suite, car tous se fondaient sur les travaux des deux premières citées. En ce qui concerne les Gatling et la Montigny, les distances retenues pour les essais de tir ne dépassaient guère 500 m, avec la "Reffye", c'était 3000 m ! - nos pièces de campagne, y compris le "gros" 12 livres, avaient, alors, une portée efficace de 2600 m ! - et elle avait été conçue pour arroser entre 1500 et 2000 m, afin de compléter la zone de travail de nos pièces de campagnes.

Le gros problème du canon de Reffye restera, après la guerre de 1870... Mais à quoi sert-il et que sont ses conditions d'engagement ?
Les décideurs n'étaient pas les officiers subalternes (des capitaines), commandant les batteries, et nos généraux et maréchaux, qui avaient participé aux batailles évoquées, étaient les premiers à méconnaitre son efficacité - Mac-Mahon, par exemple, s'en battait royalement les flancs... c'était un peu comme refiler une paire de bottes en caoutchouc à un mec habitué à pêcher, pieds nus, par basse mer... A quoi çà sert ? -. Ils se débarrasseront du "bébé", en l'affectant comme pièce de forteresse...Amen! Sauf que, à la veille de la guerre de 1914, la France ne disposera que de 2 000 mitrailleuses "totomatiques" (Saint-Etienne & Hotchkiss) aux armées et de 3 000 pour la défense des places fortes, que, seule une dotation de 2 mitrailleuses par bataillon de l’armée d’active sera possible, en oubliant, soigneusement, la réserve!
Comme bien souvent, nous avions un coup d'avance mais nous n'avons pas su l'exploiter.

Côté prussien, si les Bavarois avaient bien une batterie de mitrailleuses, façon Billinghurst Requa Battery -tubes alignés à l'horizontale -, qui s'avèrera, rapidement, inefficace et finira la campagne en guise de "pots de fleurs", en dépit de leur affirmations et de leurs propos catégoriques, ils s'empresseront d'utiliser quelques pièces, capturées à Sedan, lors des batailles d'Orléans et du Mans, fin 1870.

La production des canons à balles de Reffye se poursuivra, entre le 1er septembre 1870 et le 1er février 1871, à Tarbes et Nantes, mais, sinon, personne n'exploitera, durant une bonne vingtaine d'année, les travaux de Reffye, y compris, lui-même (un peu dégouté, au passage, par le sort réservé à ces "inventions"), qui "défuntera" assez tôt des suite d'un accident de cheval. Dans la Royale, nous opterons pour un canon de type Gatling - pour mémoire, 25 canons à balles lui avaient été réservés, avant juillet 1870, mais les armes seront rétrocédées à l'Artillerie, après la Déclaration de Guerre -.

En ce qui concerne les mitrailleuses Gatling, la plupart des écrits nous rebattent les oreilles à propos de leur emploi, durant la guerre franco-prussienne; en réalité, le gouvernement républicain, issu du "coup d'état" de septembre 1870, en commandera bien un cent, mais il roupillera, aimablement, dans nos dépôts du Havre, jusqu'à la fin de la guerre, à l'exception d'une demi-douzaine, confiée à des marins, qui découvriront son emploi, dans le train qui les achemine au Mans, où elle sera engagée, sans résultat notable, d'autant que la bataille est une superbe veste pour les troupes françaises.  Sinon, durant le Siège de Paris, la maison "parisienne" Warral sera attributaire d'une commande pour la fabrication de 405 mitrailleuses "licence Gatling", dont 25 seront acceptées en commission et 7, réellement, livrées à l'Artillerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Currahee
Second maître
Second maître


Masculin
Nombre de messages : 508
Age : 50
Ville : Astaffort
Emploi : Batisseur en bois
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Sam 12 Déc 2015, 16:33

Je connaissais pas le Canon Reffye.
En cherchant je suis tombé sur cette vidéo qui explique le mécanisme. Très ingénieux.  





Dernière édition par Currahee le Sam 12 Déc 2015, 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 1944
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Sam 12 Déc 2015, 16:57

C'était une arme exceptionnelle, quasiment exempte - tout au moins, pour les 190 pièces construites sous le contrôle de Reffye - de défaut de fonctionnement, conçue, sans aucune médisance de ma part, dans ses moindres détails, par un Polytechnicien, un peu trop en avance sur son temps, mais que les états-majors n'ont jamais su exploiter, faute de toute expérience ou information sur sa mise en œuvre.
Il sera d’ailleurs prescrit aux unités d’infanterie de ne pas gêner le tir du canon à balles, sachant qu’aucun de ses cadres n’en a même jamais entraperçu ne serait-ce que la silhouette ! Preuve en sont les propos du commandant Vidal, lorsque fin août 1870, il croise avec ses hommes, une batterie de canons à balles... " Ce fut alors pour la première fois qu’il me fut donné de voir des mitrailleuses dont une batterie était sur notre route. La vue de ces mystérieuses pièces à la forme étrange, construites et essayées avec tant de secret, ne laissaient pas de nous inspirer une certaine confiance…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre


Féminin
Nombre de messages : 9626
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Sam 12 Déc 2015, 17:15

Loïc Charpentier a écrit:
[…] Ce n'était pas de la "mitraille" (dans son acceptation de l'époque : obus oblong à balles & boîtes à balles, chargés de billes d'acier) et les 25 percuteurs étaient armés et déclenchés successivement, pour éviter que l'arme ne se dépointe durant le tir.
Currahee a écrit:
Je connaissais le Canon Reffye.
En cherchant je suis tombé sur cette vidéo qui explique le mécanisme. Très ingénieux.

: marinpilote: : marinpilote:
… et explication très didactique, en allant d'étape en étape jusqu'au détail…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon pays pollues par les barbares    Aujourd'hui à 07:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon pays pollues par les barbares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» joli sampler ....chez "Au pays des biscornus"
» Le racisme des noirs dans les pays du maghreb
» Les 8 Heures du Pays Noir 1/24 LMS " en système DAVIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: