AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dix-huit photos du I-53

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3558
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Dix-huit photos du I-53   Mar 10 Nov 2015, 19:00

L’aspirant de marine Koyama Teijirō (小山悌二郎) a été embarqué sur le sous-marin I-53 en février 1945. Enfreignant les ordres permanents de protection du secret militaire, et à la demande de ses camarades d’équipage, il a pris dix-huit clichés de la vie à bord pendant les quelques mois qu’il y a passés. Il a participé à la dernière sortie Kaiten du submersible, puis a eu la chance (ainsi que tous les membres d’équipage du I-53) de voir la fin de la guerre et le désarmement de son navire.

Après la démobilisation, une fois rentré chez lui, il n’a jamais parlé à sa famille de ses souvenirs de guerre, et n’a jamais révélé l’existence de ces 18 photos.

Ce n’est que récemment, à l’âge de 93 ans, qu’il a appris que les Garde-Côtes du Japon avaient localisé l’épave du I-53 et d’autres sous-marins sabordés par les Américains en avril 1946. Il s’est alors décidé de montrer les photos à ses proches, puis au quotidien Mainichi Shimbun qui les a publiées dans son édition japonaise du 10 novembre 2015.

Voici cet exceptionnel témoignage visuel de la vie à l’intérieur d’un sous-marin japonais de la guerre du Pacifique, dont il n’existe pratiquement aucune photo d’intérieur…





































pour les curieux, l'article est là : http://mainichi.jp/select/news/20151110k0000e040205000c.html
salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15573
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mar 10 Nov 2015, 19:38

Merci, document particulièrement intéressant. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10296
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mar 10 Nov 2015, 19:42

Takagi a écrit:
L’aspirant de marine Koyama Teijirō (小山悌二郎) a été embarqué sur le sous-marin I-53 en février 1945. Enfreignant les ordres permanents de protection du secret militaire […].

Il s’est alors décidé de montrer les photos à ses proches, puis au quotidien Mainichi Shimbun qui les a publiées dans son édition japonaise du 10 novembre 2015.

Voici cet exceptionnel témoignage visuel de la vie à l’intérieur d’un sous-marin japonais de la guerre du Pacifique, dont il n’existe pratiquement aucune photo d’intérieur…
pour les curieux, l'article est : salut:

On ne peut que se réjouir de disposer de ce précieux témoignage ! De bonne qualité, qui plus est !
Sait-on avec quelle optique photographique l'artiste a travaillé ?


Dernière édition par DahliaBleue le Mar 10 Nov 2015, 21:52, édité 2 fois (Raison : rétabli syntaxe du lien vers l'article)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mar 10 Nov 2015, 20:36

bonsoir
un de plus. thumleft
et en quel format ? avec quel films ?
compte-tenu de la sensibilité des films de l'époque, les photographies d'intérieur sont d'une qualité extraordinaire.
Messieurs Nikon, Canon, et Fuji, sévissaient-ils déjà ?
quel dommage qu'il n'y ait pas davantage d'images !
magnifique; merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3558
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 02:59

DahliaBleue a écrit:
(...)Sait-on avec quelle optique photographique l'artiste a travaillé ?

warburton a écrit:

et en quel format ? avec quel films ?
compte-tenu de la sensibilité des films de l'époque, les photographies d'intérieur sont d'une qualité extraordinaire.
Messieurs Nikon, Canon, et Fuji, sévissaient-ils déjà ?
quel dommage qu'il n'y ait pas davantage d'images !
magnifique; merci.

L’article ne précise pas l’appareil avec lequel les photos ont été prises. Il est cependant manifeste que Koyama Teijirō avait une réputation et du matériel de photographe quand il a embarqué, sinon il n’aurait probablement jamais été autorisé à prendre ses photos et il n’aurait pas été « couvert » par sa hiérarchie. C’est d’ailleurs peut-être ses qualités de photographe qui lui avaient évité d’être envoyé au combat plus tôt (il s’était engagé en 1939 et avait déjà 23 ans en 1945). On note une grande maîtrise du flash, du grain et de la profondeur de champ sur ses photos. On note aussi que, sur certaines photos, les membres d’équipage et les officiers prennent visiblement la pose, ce qui implique leur complicité.

Nikon a été fondé en 1946 par fusion de Nippon Kōgaku (日本光学, « optique du Japon », qui fabriquait les excellentes lentilles des télémètres et des jumelles de marine) et de la marque Ikon de Zeiss, installée au Japon depuis la fin des années 1930 mais dont l’usine avait été détruite par les bombardements. Elle n’a sorti son premier appareil photo qu’en 1948. Ce n’est donc pas un Nikon que Koyama Teijirō a utilisé.

Canon a été fondée en 1933 sous le nom Seiki Kōgaku Kenkyūjo (精機光学研究所, «  Laboratoire d'instruments optiques de précision ») dans le but de mettre au point et de commercialiser des appareils photos de qualité. Son premier modèle, un 35mm inspiré des Leica fabriqués au Japon, est mis au point en 1933, suivi par un premier appareil de série, le Kwanon, en juin 1934. En 1935, la société dépose le nom de Canon (qui est une occidentalisation du nom du dieu Kannon) pour donner un nom à sa gamme d’appareils, et en 1947 c’est toute l’entreprise qui prend le nom de Canon. Il se peut donc que Koyama Teijirō ait travaillé avec un Canon en 1945.

Fuji, ou plus exactement Fujifilm (富士フイルム株式会社 Fujifirumu Kabushiki Kaisha, « société anonyme des films Fuji ») a été créée en 1934 mais ne produisait que des pellicules. Elle ne s’est lancée dans la production d’appareils photo qu’en 1970. Koyama Teijirō n’a donc pas pu utiliser un appareil photo Fuji ; en revanche, il a pu utiliser des pellicules Fuji…

Zeiss et Leica étaient aussi implantées au Japon avant la guerre. Les journalistes utilisaient souvent des Leica, comme leurs homologues étrangers.

Les trois dernières photos de la série n’ont peut-être pas été prises avec le même appareil que les autres : elles sont techniquement moins réussies (à mon humble avis d’amateur).

Car les quinze premières photos sont vraiment techniquement très réussies… Je reste admiratif devant celle des deux opérateurs radio assis devant leurs instruments : elle a été prise sans flash, à la lumière des ampoules de l’éclairage du bord, sa profondeur de champ est exceptionnelle, les mains des opérateurs ne sont pas floues alors qu’ils sont en train de travailler, donc la photo a été prise avec une pellicule alliant une bonne sensibilité et un grain d’une grande finesse, avec un appareil à grande ouverture doté d’une optique exceptionnelle. Du grand art !

thumright


Dernière édition par Takagi le Mer 11 Nov 2015, 07:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5122
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 07:16

Pourquoi les photos japonaises (notamment celles des bâtiments de surface) de la période sont-elles en règle générale plus mauvaises que les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3558
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 07:55

pascal a écrit:
Pourquoi les photos japonaises (notamment celles des bâtiments de surface) de la période sont-elles en règle générale plus mauvaises que les autres ?

Pour plusieurs raisons :
  • la prise de photos et l'embarquement d'un appareil photo personnel étaient interdits
  • très peu de Japonais « ordinaires » possédaient un appareil photo, et souvent il s'agissait d'appareils bas de gamme
  • très peu de photographes officiels participaient aux sorties à la mer
  • un grand nombre de photos ont été détruites par les bombardements en 1944-45 ou par les Japonais eux-mêmes en 1945 (les meilleures photos des Yamato ont été retrouvées dans un fonds qui avait échappé à la destruction… parce que ceux qui auraient dû le détruire avaient été tués)
  • il reste pas mal de photos privées encore inconnues (celles du I-53 ou celle de l'Akagi en flammes en sont de bons exemples) ; les Japonais qui ont vécu ou fait la guerre n'en ont que très peu parlé, et très peu ont écrit leurs mémoires
  • l'intérêt de la photo (à des fins de renseignement ou de communication) n'était pas reconnu : les journaux japonais n'imprimaient pas de photos, il n'y avait pas de magazines en dehors de quelques cercles professionnels (banques par exemple), on se souvient aussi que les sous-marins ne prenaient pas de photo périscopique, etc.

Donc il ne reste que des photos de seconde zone, des photos d'avant-guerre et des photos industrielles prises pendant la construction ou les essais des navires.
J'ai plusieurs fois fouillé les librairies et l'Internet au Japon pour voir s'il existait au Japon des photos méconnues en Occident : peine perdue, je n'en ai trouvé qu'une poignée et de piètre qualité.
Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10296
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 09:40

Takagi a écrit:
[…] sur certaines photos, les membres d’équipage et les officiers prennent visiblement la pose, ce qui implique leur complicité.[…]
celle des deux opérateurs radio assis devant leurs instruments […] les mains des opérateurs ne sont pas floues alors qu’ils sont en train de travailler […]
« […] prennent visiblement la pose », c'est particulièrement vrai pour les trois clichés de groupe pris à l'extérieur :


La plupart des autres semblent bien prises sur le vif, dont celle des opérateurs radio et la descente d'échelle (ventre face à l'échelle ! ) ainsi que l'instant du repas

Apparemment, ces clichés sont des scannings d'épreuves papier… les négatifs ont probablement disparu. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3558
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 11:25

Je doute fortement que les photos au flash de gens au périscope aient été prises en opérations (le flash éblouit tout le monde). Idem pour celle prise devant le poste central de plongée, pour la même raison. La pose des torpilleurs sur celle prise dans le poste torpilles avant me paraît complètement fabriquée (deux opérateurs qui tiennent les poignées de tubes verrouillés…).
Les photos d'intérieur prises sans flash me semblent prises en situation, en revanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10296
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 22:30

Takagi a écrit:
[…] La pose des torpilleurs sur celle prise dans le poste torpilles avant me paraît complètement fabriquée (deux opérateurs qui tiennent les poignées de tubes verrouillés…).
Les photos d'intérieur prises sans flash me semblent prises en situation, en revanche. : marinsimspon:
On remarque aussi que les marins ont coiffé leur bandana… le serre-tête du sacrifice ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3558
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Mer 11 Nov 2015, 23:12

DahliaBleue a écrit:

On remarque aussi que les marins ont coiffé leur bandana… le serre-tête du sacrifice ?

Le serre-tête fait partie de l'habit traditionnel des paysans (entre autres travailleurs non atteints du syndrome du lemming) et en l'occurrence je pencherais plutôt vers un usage de gobe-sueur, dussent le cliché et la bienséance en pâtir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   Jeu 12 Nov 2015, 01:20

bonjour
pour Fuji, je pensais évidemment aux films.
manifestement, les dernières photo ont été prises avec un autre appareil.
le format est différent, la qualité est médiocre. sans doute un "box" amateur.
ayant pratiqué la photo argentique pendant quelques décennies, je suis un peu dubitatif en ce qui concerne les conditions de prise de vue.
si on tient compte de la faible sensibilité des films, comme de celle de la luminosité des objectifs de l'époque…
je ne crois absolument pas qu'elles aient été prises en lumière disponible.
comme le fait remarquer Takagi, la profondeur de champs, la finesse du grain, l'absence de flou…
même dans les années 70 on ne disposait pas de films "rapides" donnant cette qualité. j'en sais quelque chose; j'aurais aimé qu'il en existe.
j'explique: pour pouvoir photographier en lumière faible, il faut un film "rapide".
et ceux-ci donnent un grain grossier et un contraste excessif. exemple le film Kodak Recording.
la photo du repas a été prise au flash; cela saute aux yeux (avant-plan "grillé", arrière-plan "enterré").
celle des opérateurs radio pourrait avoir été prise avec un éclairage d'appoint indirect.
quoi qu'il en soit, c'était un bon photographe.
pour ce qui est de la mauvaise qualité des photographies japonaises, je connais quelques sites britanniques qui publient d'aussi mauvaises images, et certainement pour la même raison; appareils "amateur".
comparez des photo faites avec un "Instamatic" des années 60/70, avec celles  prises par un "réflex" de la même époque; c'est édifiant.
la plus belle documentation photo de ces années là est incontestablement celle de l'US Navy; mais elle employait des photographes professionnels, et leur fournissait les meilleurs matériels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dix-huit photos du I-53   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dix-huit photos du I-53
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dix-huit photos du I-53
» Parc d'attractions Grand Huit et Montagnes Russes !!!
» Photos d'arbrisseaux : Dryade à huit pétales - Dryade octopétale - Thé des Alpes - Chênette - Herbe aux cerfs - Herbe à plumets - Thé suisse - Dryas octopetala
» Les appareils photos de Willy RONIS
» [Gallerie Photos]Soirée Hommage aux artistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: