AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [JCG] Garde-Côtes du Japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Dim 25 Juin 2017, 03:11

Le samedi 24 juin 2017, le 11e QG des Garde-Côtes du Japon a rendu compte de l’intrusion de quatre patrouilleurs chinois dans les eaux territoriales japonaises autour des Senkaku. Ils y sont rentrés comme d’habitude en file indienne vers 10h du matin et en sont ressortis au bout du temps habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Dim 02 Juil 2017, 08:27

Selon l’agence de presse Kyōdō, le navire de recherches chinois KAN 407 est revenu à l’intérieur de la Zone Économique Exclusive japonaise, ignorant les injonctions des Garde-Côtes du Japon qui lui ont demandé de quitter la zone.

Plus au sud, autour des Senkaku, quatre patrouilleurs chinois croisent depuis onze jours dans la Zone Contiguë. Le patrouilleur japonais en faction le 2 juillet leur a fait les rappels d’usage de ne pas pénétrer dans les eaux territoriales japonaises. La présence, le départ puis le retour du KĀN 407 n’a pas obligé les garde-côtes japonais à interrompre la permanence autour des îles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 06 Juil 2017, 04:12

Le 6 juillet, après le passage des pluies diluviennes qui ont frappé la région de Fukuoka sur la côte occidentale de Kyūshū, les autorités japonaises ont déployé cinq patrouilleurs des garde-côtes pour venir en aide aux habitants de villages côtiers isolés par le blocage des routes. Dix personnes ont été portées disparues dans la préfecture de Fukuoka après les pluies. Les autorités ont entrepris un recensement rapide de tous les dégâts, qui pourraient être les plus graves depuis des décennies.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Sam 08 Juil 2017, 05:00

Fin juin 2017, une trentaine de bateaux de pêche nord-coréens ont été vus en train de pêcher illégalement sur le banc de Yamato en mer du Japon. L’automne dernier, des centaines de bateaux de pêche nord-coréens et chinois avaient déjà effectué une intrusion sur ce banc de Yamato, connu des pêcheurs de calmars et qui est situé à l’intérieur de la Zone Économique Exclusive japonaise. Le mois dernier, aucun bateau chinois n’était là ; des bateaux de pêche japonais partis de la préfecture d’Ishikawa, craignant de se prendre les hélices dans des filets posés par les Nord-Coréens après avoir aperçu leurs bateaux, ont préféré quitter la zone et aller pêcher plus au nord début juillet.


L’Agence des Pêcheries japonaises a envoyé un navire d’assistance aux pêches pour s’assurer du départ des Nord-Coréens et pour garantir la sécurité des pêcheurs japonais, mais l’agence (qui a des moyens d’action limités) s’inquiète de la réaction des intrus : un seul navire ne peut pas grand-chose contre trente, à part constater les faits…

La coopérative des pêcheurs d’Ishikawa a également demandé aux Garde-Côtes du Japon d’intervenir. Le 7 juillet, ceux-ci ont envoyé un avion reconnaître la zone, dont les Nord-Coréens sont apparemment partis. Un patrouilleur des garde-côtes se tient prêt à appareiller en cas de besoin. Contrairement aux bateaux d’assistance de l’Agence des Pêcheries, les patrouilleurs des garde-côtes ont le droit d’arraisonner des intrus. Ils ont également des moyens de détection, d’action et de communications dont l’Agence des Pêcheries ne dispose pas.

Les Garde-Côtes du Japon s’inquiètent de la multiplication de ces intrusions de masse dans la ZEE japonaise, comme celles sur le banc de Yamato, dans l’archipel des Senkaku ou celui des Ogasawara. L’envoi de quelques patrouilleurs ne suffit ni à chasser les intrus dès lors qu’ils sont nombreux, ni à les arraisonner puisque le patrouilleur doit accompagner jusqu’au Japon le ou les bateau(x) arraisonné(s) et donc quitter la zone. Par ailleurs, si les Chinois peuvent payer l’amende et les indemnités qui leur permettent de recouvrer assez rapidement leur liberté, les Nord-Coréens sont en général insolvables et incapables de payer la moindre somme, ce qui risque de déboucher sur une accumulation de prisonniers nord-coréens au Japon sans solution pour les rapatrier rapidement sans déroger à la loi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 17 Juil 2017, 19:04

Le lundi 17 juillet 2017, le 2ème QG des Garde-Côtes du Japon, sis à Shiogama dans la préfecture de Miyagi, a signalé qu’un de ses patrouilleurs avait identifié deux bateaux de la police maritime chinoise à l’intérieur des eaux territoriales japonaises. Ils y sont entrés vers 08h05 du matin et y sont restés trois quarts d’heure à hauteur du cap Henashi, point le plus à l’Est de la préfecture d’Aomori. Ils ont attendu que le patrouilleur japonais vienne leur faire par radio le rappel d’usage à la loi de la mer pour ressortir des eaux territoriales. Toujours marqués par le patrouilleur japonais, ils sont ensuite allés à la hauteur du cap Tappi, à l’entrée du détroit de Tsugaru, pour y faire une autre intrusion entre 14h et 15h20.


Carte des lieux avec, en incrustation, un des patrouilleurs chinois photographiés devant le cap Henashi

L’arrivée de ces deux navires dans la Zone Contiguë avait été repérée dans la nuit du 16 au 17 ; c’est pourquoi un patrouilleur japonais avait été dépêché à leur rencontre et a pu intervenir sans délai.

De mémoire de garde-côtes, c’est la première fois que des bateaux des forces gouvernementales chinoises effectuent ce genre d’intrusion.



Dernière édition par Takagi le Mar 18 Juil 2017, 03:58, édité 1 fois (Raison : incrustation photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 18 Juil 2017, 04:21

Le samedi 15 juillet 2017, un bateau des garde-côtes chinois a effectué une brève intrusion dans les eaux territoriales japonaises au sud-ouest de l’île de Tsushima. Il est entré vers 11h50 du matin, a été intercepté et sermonné par un patrouilleur japonais qui lui a demandé par radio de quitter la zone, ce qu’il a fait vers 12h20.

Puis, vers 15h50, accompagné d’un autre patrouilleur chinois, ce même navire a effectué une autre intrusion à 10Nq au nord de l’île d’Okinoshima. Les deux intrus sont ressortis des eaux territoriales japonaises peu après 17h.


Ni les Garde-Côtes du Japon ni le gouvernement n’ont précisé s’il s’agissait des mêmes patrouilleurs qui ont effectué deux autres intrusions près de la préfecture d’Aomori au nord de Honshū le surlendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 18 Juil 2017, 04:33

Le lundi 17 juillet 2017, les quatre patrouilleurs chinois HǍI JǏNG 2106, 2113, 2306 et 2308 ont effectué une très brève intrusion dans les eaux territoriales japonaises autour des Senkaku. Ils ont franchi la ligne des 12Nq au nord-nord-ouest de l’îlet d’Uotsuri vers 10h25 du matin et l’ont refranchie en sens inverse vers 10h40 après s’être fait rappeler à l’ordre par le patrouilleur japonais de permanence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 20 Juil 2017, 17:39

Pour faire face à l’augmentation des intrusions de navires chinois, coréens et russes dans ses eaux territoriales, le Japon a dû multiplier les sorties de ses avions de patrouille, plus adaptés à ce genre de mission de relocalisation et d’identification que les hélicoptères, plus lents et au rayon d’action réduit.

Les Garde-Côtes du Japon alignent à ce jour vingt-six avions dont les missions vont du sondage météorologique à la patrouille au-dessus de la ZEE en passant par la recherche et sauvetage en mer et la mesure de la pollution. Les dernières missions anti-intrusion ont montré quelques lacunes des pilotes de ces avions, notamment en matière de prises de risques face à un intrus dont les intentions sont inconnues.

L’agence va donc se doter de moyens de formation professionnelle pour améliorer et maintenir les compétences opérationnelles de ses pilotes : simulateurs, programmes de maintien des qualifications opérationnelles, stages d’intervention en situation de crise, etc. comme elle l’a fait ces dernières années pour les équipages de ses navires de patrouille. Ce programme sera mis en place en s’inspirant de ce qui existe dans la Force Aérienne d’Autodéfense.


Un De Havilland Canada DHC-8G de l'agence des Garde-Côtes du Japon

Sous la pression de ses voisins, l’agence des Garde-Côtes du Japon quitte le monde de la béatitude et apprend à exercer l’action de l’état en mer.
Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 20 Juil 2017, 18:43

L’agence de presse Kyōdō publie ce 20 juillet 2017 un article qui donne une idée d’un des problèmes auquel sont confrontés les Garde-Côtes du Japon.

Face à la recrudescence récente de bateaux de pêche nord-coréens surpris à l’intérieur de la Zone Économique Exclusive nippone, les autorités ont lancé une « campagne de vigilance » : patrouilleurs et avions se relaient pour garder la pression sur les intrus, qui se concentrent sur le banc de Yamato (大和堆, Yamato Tai), haut-fond bien connu pour la pêche au calmar et près duquel est retombé le missile balistique nord-coréen tiré le 4 juillet.

Surpris par ces allées et venues, ces survols, par les prises de photos et de vidéos et par les rappels à l’ordre en coréen dont ils font l’objet, les pêcheurs filent se mettre à l’abri hors de la ZEE. Entre le 9 et le 19 juillet, ce sont ainsi quelque 460 bateaux de pêche nord-coréens qui ont été obligés d’interrompre leurs activités non autorisées et de quitter la zone.


Une vue asséchée de la mer du Japon montrant le banc de Yamato.
En médaillon, un pêcheur nord-coréen surpris et photographié la semaine dernière.

La campagne de vigilance se poursuit. Il reste encore trop de Nord-Coréens sur le banc de Yamato pour que les pêcheurs japonais puissent y venir sans prendre de risques, notamment vis-à-vis des filets dérivants.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Dim 23 Juil 2017, 04:30

Les Garde-Côtes du Japon ont fourni quelques détails sur les récentes activités du navire de recherche chinois KAN 407 dans la Zone Économique Exclusive japonaise. Le KAN 407 a effectué trois campagnes de mesures dans les parages des Senkaku la première quinzaine de juin, puis de la fin juin au début juillet, puis enfin du 10 au 15 juillet. Il a effectué des relevés de sédiments marins toutes les 30mn à l’aide d’un godet spécial, sans qu’aucune demande n’ait été faite auprès des autorités japonaises. « Nous effectuons ces relevés avec l’autorisation du gouvernement chinois », a-t-il répondu aux garde-côtes japonais qui lui demandaient ce qu’il faisait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 25 Juil 2017, 01:02

À trois ans de l’ouverture des Jeux Olympiques 2020 à Tōkyō, la Police Métropolitaine et les Garde-Côtes du Japon se sont livrés ce lundi 24 juillet 2017 à un exercice fortement médiatisé dans la baie de Tōkyō.

Une alerte a d’abord été émise signalant deux embarcations suspectes près du stade nautique Uminomori. Des zodiacs des garde-côtes sont partis en interception mais, quand ils sont arrivés à portée de vue des suspects, ceux-ci s’étaient séparés, de sorte que les garde-côtes n’en ont arraisonné qu’un. L’autre bateau de supposés terroristes a réussi à atteindre la gare maritime d’Ariake mais la police anti-émeute et les chiens de sécurité l'y attendaient et en ont maîtrisé les occupants.

Le but de l’exercice était de tester les moyens de communication et de coordination entre les deux administrations.


Un bateau des terroristes sur lequel
les marques de la Police Métropolitaine de Tōkyō
avaient été masquées et un pavillon pirate
complaisamment affiché

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 25 Juil 2017, 01:31

Le patrouilleur KOJIMA (PL-21) est arrivé à Manille ce lundi 24 juillet 2017 avec cinquante élèves à bord en plus de ses quarante membres d’équipage. Le KOJIMA effectue en ce moment une corvette d’instruction à la navigation et à la conduite nautique au profit des élèves de l’école des Garde-Côtes du Japon. Il restera à Manille jusqu’au 28.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 31 Juil 2017, 08:22

La France n’a pas l’exclusivité du mille-feuilles administratif : dans certains domaines, elle est largement battue par le Japon.

À titre d’exemple, l’archipel ne dispose d’aucune loi régissant l’arrivée des navigateurs de plaisance, lesquels se voient appliquer le régime de la navigation commerciale générale. Bilan : en touchant terre, le navigateur touristique doit remplir jusqu’à quatre déclarations papier : une pour les douanes, obligatoire dans tout le pays, et d’autres pour les garde-côtes, l’immigration et la quarantaine, requises dans certains endroits mais pas partout.

Le parcours commence avant la première arrivée dans un port du Japon (en général, il s’agit d’un des ports d’Okinawa) : le navigateur doit déclarer tous les ports japonais dans lesquels il compte passer au moins une nuit, fournir la liste des dix derniers ports où il a fait escale (avec les dates d’arrivée et de départ) et le détail de sa cargaison avec les quantités et les ports de chargement… même s’il ne transporte aucune cargaison commerciale. Il doit également remplir un formulaire listant les produits et équipements dangereux qu’il transporte, comme le font les passagers des avions.

Ce n’est évidemment pas fini : lors de sa deuxième escale japonaise, le plaisancier se verra demander une nouvelle déclaration en douanes, semblable à la première, décrivant la cargaison restante à bord, les quantités déchargées à l’escale précédente, la liste mise à jour des dix dernières escales et de celles restantes à faire au Japon. Je passe sur les détails : vous avez compris ce qui se passe à la troisième, puis à la quatrième et à toutes les autres escales. Cette déclaration est la première démarche que vous devez faire, avant toute autre y compris le raccordement aux réseaux du quai et l’avitaillement. Que les ports d’escale soient ou non dans la même préfecture ne vous dispense pas de la démarche. Si les autorités ne viennent pas vous attendre sur le quai, il vous appartient de vous rendre à leur bureau avant toute autre chose. Si, par malchance, vous faites escale dans un petit port où il n’y a pas de bureau, vous devez prendre le bus ou un taxi pour aller remplir ledit dossier dans les locaux des douanes les plus proches. Tant pis pour vous si vous ne parlez pas japonais : la plupart des chauffeurs de bus et de taxi ne parlent aucune langue étrangère, sauf dans les grandes villes. Les douaniers sont censés maîtriser l’anglais maritime, une veine. Évidemment, la télédéclaration n’est pas possible : le papier, rien que le papier, recopié par les douanes pour les besoins de l’archivage et du traitement si vous l’avez faxé.

Ce n’est pas tout. Il y a au Japon 120 ports déclarés ouverts à la navigation commerciale ; c’est là où se rendent cargos, tankers, minéraliers et porte-conteneurs, donc il y a assez peu de chances que le plaisancier veuille y faire escale. En général, ce dernier préfère les petits ports de pêche ou de plaisance. Tous les ports du Japon autres que les 120 « ouverts » sont réputés « fermés » à la navigation commerciale, y compris les ports de pêche situés juste à côté des ports ouverts. Le plaisancier devra donc déposer, deux semaines à l’avance et auprès du ministère du Territoire, des Infrastructures et des Transports, une demande d’autorisation spéciale de faire escale dans un port fermé. Par chance, on peut ne remplir qu’une autorisation spéciale pour plusieurs escales. Il vous faudra tout de même donner les noms (en lettres romaines et en kanji…) de chaque port où vous comptez vous arrêter avec les dates prévues d’arrivée et de départ ainsi que les positions en latitude / longitude de chaque port. Si vous vous trompez en écrivant les noms, l’administration vous retournera le formulaire, donc il vaut mieux utiliser un traitement de texte et s’y prendre bien avant les deux semaines règlementaires. Bien sûr, à chaque port fermé visité, il faut préciser à l’avance la cargaison que l’on compte débarquer : quantité, nature, valeur, expéditeur, consignataire, destinataire final, date et lieu de déchargement. Le fax est autorisé : on n’arrête pas le progrès. N’oubliez pas de dater (en japonais) et de signer le formulaire avant de l’envoyer. Il n’y a pas de formulaire en ligne, seul le papier fait foi. Il y a des milliers de ports fermés le long des 29 751 km de côtes du Japon.

Il y a au Japon un total de 148 海の駅 (umi no eki, c’est-à-dire gare maritime), stations-service où le plaisancier peut faire le plein, acheter des denrées nécessaires à ses traversées et faire des réparations. La plupart de ces stations sont dans des marinas, des ports de pêche ou de plaisance qui sont bien entendu des ports fermés si vous avez bien suivi. D’où d’autres papiers à remplir : demande de travaux, liste du matériel ou des rechanges à acheter, approvisionnement requis, etc. à déposer selon les modalités habituelles via un formulaire papier en japonais SVP. Cela ne vous dispense évidemment pas des démarches commerciales pour commander les pièces auprès du shipchandler : l’administration n’en est pas chargée…

Je passe sur les formalités de visa : un étranger qui vient au Japon n’a en général qu’un visa de tourisme, valable trois mois, qu’il doit renouveler au bout de 90 jours après être sorti du territoire et avant d’y re-rentrer. Les bureaux de l’immigration ne sont pas au même endroit que ceux des douanes, ce serait trop simple.

Et évidemment la lutte contre la contrebande, l'immigration illégale et l'entrée non autorisée dans les ports japonais fait partie des mission régaliennes des Garde-Côtes du Japon. Vous voyez ce qui vous attend si vous décidez de vous affranchir des formalités administratives ou si vous vous y prenez mal ou trop tard.


et pourtant, ça, c'est beau ! même en hiver !

Le boum économique de ces dernières décennies a vu se multiplier les marinas et les ports de plaisance, notamment dans la mer de Seto (la mer Intérieure). Contrairement à ce qu’on observe en Europe, ces installations sont largement sous-utilisées : 50% des anneaux n’y sont pas loués. Ce sont surtout les retraités japonais qui en profitent : la plaisance n’est pas un loisir très répandu dans la population active.

On imagine le casse-tête, la préparation et la logistique à mettre en place pour un étranger qui voudrait venir se livrer à sa passion dans les paysages superbes de la mer de Seto, de la baie d’Ise ou de celle de Matsushima, en laissant sur place son voilier de croisière entre deux saisons.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15576
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 31 Juil 2017, 11:25

Merci Takagi pour ces renseignements; c'est très dissuasif en effet; les japonais chercherais t'ils à dissuader les étrangers de venir au Japon?, du moins en bateau scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 31 Juil 2017, 16:32

NIALA a écrit:
Merci Takagi pour ces renseignements; c'est très dissuasif en effet; les Japonais chercheraient-ils à dissuader les étrangers de venir au Japon?, du moins en bateau scratch

Je ne sais pas de quand datent toutes ces règles, mais elles fleurent bon l'époque Tokugawa (où il n'y avait qu'un seul port ouvert : l'îlot de Deshima à Nagasaki). Je pense que la question du tourisme nautique étranger ne s'est pas souvent posée : ni les Chinois du continent, ni les Nord-Coréens, ni les Russes ne sont de grands plaisanciers... quand ils ont le droit de sortir de leur pays. Les Taiwanais sont meilleurs navigateurs, mais c'est surtout pour le commerce et la pêche (avec des équipages de Philippins, de Vietnamiens, d'Indonésiens, de Birmans, de Malais et de Chinois du continent). Je crois tout bonnement que la question ne s'est jamais vraiment posée. Les propriétaires des marinas commencent seulement à le faire, maintenant que le Japon connaît une ouverture touristique.

Ceci dit, l'administration nippone n'est pas tenue en très haute estime par la population : on a vu lors de la catastrophe de mars 2011 combien les services de l'état étaient lourds à bouger, pétris qu'ils sont de tonnes de règlements tatillons.
Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7797
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 31 Juil 2017, 17:14

est-ce que les japonais connaissent notre Courteline??? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 31 Juil 2017, 18:30

Bernard P. A. a écrit:
est-ce que les Japonais connaissent notre Courteline??? affraid

Je ne pense pas qu'il ait été traduit. Si vous avez l'occasion de voir le film policier 64 (roku-yon, c'est-à-dire 6-4) vous verrez ce que donne à la sauce policière nippone la critique (feutrée mais assassine) de l'administration policière provinciale. Mais on s'écarte du sujet, là... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 01 Aoû 2017, 06:28

Les autorités japonaises ont décidé d’équiper les garde-côtes de brouilleurs d’ondes radio pour lutter contre les intrusions de drones dans l’espace aérien japonais. La décision fait suite à l’utilisation d’un drone par les Chinois dans le secteur des Senkaku en mai dernier. L’engin avait été détecté par un avion de patrouille maritime puis filmé par un patrouilleur des Garde-Côtes du Japon mais n’était pas apparu sur l’écran radar du F-15 qui avait décollé pour l’intercepter.




La pertinence d’une interception par moyens classiques s’est alors posée : le petit drone est très ardu à repérer au radar par un chasseur et difficile à accrocher en visuel par le pilote à cause de sa petite taille et de la différence de vitesse. En outre, que peut faire le chasseur ? Le drone ne voit pas les gestes et n’entend pas les appels radio du pilote pour l’inciter à le suivre, est incapable de suivre un chasseur et peut rester insensible aux tirs de semonce, ne laissant au chasseur que la possibilité de l’abattre au canon sans autre forme de procès, une option que le gouvernement japonais n’envisage pas d’utiliser.

Le fait que les drones soient parfaitement repérables au radar par les avions de patrouille maritime est en revanche rassurant : les Senkaku sont surveillées vingt-quatre heures sur vingt-quatre par des avions qui se relaient pour surveiller les allées et venues des bateaux chinois et pour aider les patrouilleurs japonais à les intercepter.
 
D’où l’idée de doter les patrouilleurs des garde-côtes de brouilleurs pour qu’ils puissent prendre le contrôle des drones. De tels équipements ont déjà été achetés par les forces de l’ordre après qu’un drone a survolé le palais impérial de Tōkyō. Les garde-côtes assurent une permanence de patrouilleurs sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre autour des Senkaku.

Au-delà des aspects techniques, l’installation de ces brouilleurs va demander quelques amendements aux textes juridiques. La loi japonaise prévoit que la police de l’air incombe à la Force Aérienne d’Autodéfense et il n’entre pas dans les attributions des Garde-Côtes du Japon d’y participer. La modification de ces textes de loi prendra quelque temps. Les garde-côtes doivent procéder à des essais de brouilleurs sans attendre que cela soit fait, de façon à être prêts à installer les équipements dès que leurs conditions d’utilisation seront clarifiées.

L’empêchement de l’utilisation par les Chinois des « zones grises » entre les missions de police et les conditions d’emploi des Forces d’Autodéfense est sur la feuille de route du gouvernement Abe depuis la campagne électorale qui a mené Shinzō Abe au pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Dim 06 Aoû 2017, 07:55

Campagne conjointe à Tahara dans la préfecture d’Aichi : le 5 août, les Garde-Côtes du Japon ont mené une sensibilisation à la sécurité nautique, l’association des maîtres-nageurs sauveteurs a mis en garde les baigneurs contre les risques de noyade, et la police de Tahara a rappelé aux mêmes baigneurs de ne pas laisser d’objets de valeur en vue dans leurs voitures pendant qu’ils se baignent pour ne pas tenter les voleurs. Laquelle police a renforcé ses patrouilles à l’arrivée de l’été et se réjouit de voir le nombre de voitures fracturées baisser d’année en année.


La plage de Koiji sur la presqu'île de Tahara

La presqu’île de Tahara ferme la baie de Mikawa, qui est une ramification de la baie d’Ise. La campagne conjointe de prévention a été mise en place il y a neuf ans. Depuis, les trois organismes concernés coopèrent pour améliorer la sécurité des touristes.

Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 10 Aoû 2017, 18:51

Le matin du jeudi 10 août 2017, deux patrouilleurs de l’agence chinoise de police maritime ont effectué une intrusion dans les eaux territoriales japonaises devant la préfecture de Kagoshima (Kyūshū). Les garde-côtes japonais les suivaient depuis quelques jours ; ces deux patrouilleurs rentraient d’un déploiement de plusieurs semaines dans le Pacifique Nord où ils ont participé à une campagne internationale contre la surpêche. Le 8 août, ils sont passés au large du cap Sata à l’extrémité de la péninsule d'Ōsumi, puis ils ont fait route vers la mer de Chine orientale en passant au large de la péninsule de Satsuma. C’est alors qu’ils se sont déroutés pour entrer à l’intérieur des eaux territoriales japonaises. Ils y sont restés pendant environ cinq heures et demie. Des images prises par un avion des Garde-Côtes du Japon ont été diffusées dans le flash d’informations de la NHK.


Carte des lieux avec deux images diffusées par la NHK

C’est la première fois que la préfecture de Kagoshima reçoit ainsi la visite non autorisée de navires étatiques chinois. Le ministère japonais des Affaires étrangères a fait part de sa désapprobation à l’ambassade de Chine à Tōkyō : rien ne justifie un tel passage sans préavis de navires étatiques dans les eaux territoriales, passage qui ne saurait ni être qualifié de transit innocent ni assimilé à une opération du maintien de la liberté de navigation.

 
Vous noterez l'effort pour faire découvrir la géographie de ce beau pays


Dernière édition par Takagi le Jeu 10 Aoû 2017, 20:07, édité 1 fois (Raison : Avant l'août, foi d'animal !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15576
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 10 Aoû 2017, 19:01

Comment interpréter ces violations flagrantes des eaux territoriales japonaises par les chinois, il ne s'agit là ni d'une revendication territoriale, ni d'un test des forces maritimes japonaises, les chinois savent très bien qu'ils seront repérés, alors pourquoi ne pas se signaler comme en transit innocent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 10 Aoû 2017, 19:18

NIALA a écrit:
Comment interpréter ces violations flagrantes des eaux territoriales japonaises par les Chinois, il ne s'agit là ni d'une revendication territoriale, ni d'un test des forces maritimes japonaises, les Chinois savent très bien qu'ils seront repérés, alors pourquoi ne pas se signaler comme en transit innocent?

Ça n'engage que moi, mais je pense qu'il s'agit de mesures de rétorsion et de harcèlement suite à l'alignement du gouvernement japonais sur les USA dans leur campagne "Freedom of Navigation" autour des îles accaparées par les Chinois en mer de Chine méridionale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Lun 21 Aoû 2017, 04:27

Le patrouilleur moyen TOKASHI (PM-04) va être retiré du service le 6 septembre 2017 après trente-six ans et neuf mois de service. Basé à Hiroo sur la côte sud-est de Hokkaidō, il ne peut plus être raisonnablement prolongé : l’état de sa coque et les fuites du circuit de refroidissement de son moteur obligent l’équipage à tellement d’interventions qu’il n’est plus considéré comme suffisamment fiable.


Il avait commencé sa carrière en 1981. Déplaçant 325t et filant 22nd, il représentait alors l’état de l’art du patrouilleur des garde-côtes. Pendant des années, son activité a tourné autour de la rechercher et sauvetage en mer et de la mise en application des règlementations relatives aux pêches. Plus récemment, il est intervenu après le séisme et le tsunami de mars 2011 et lors de l’intrusion de dizaines de pêcheurs chinois dans l’archipel des Ogasawara pour piller le corail. Lors de cette dernière mission d’importance, son manque de fiabilité a convaincu l’administration qu’il était temps de procéder à son remplacement.

Son successeur est déjà en construction.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Jeu 24 Aoû 2017, 02:27

Le 22 août 2017, deux navires draguant du sable devant Hirado dans la préfecture de Nagasaki ont coulé. Il s’agit du AOI MARU n°8 (第八あをい丸) et du AOI MARU n°6 (第六あおい丸). Ils étaient en train de draguer à 5600m au nord-est de Hirado quand une alarme voie d’eau s’est déclenchée, selon les survivants. Il y avait en tout six personnes à bord des deux bateaux ; deux sont mortes et une est portée disparue. Deux patrouilleurs et une vedette des garde-côtes se sont immédiatement rendus sur les lieux du naufrage, aidés par un hélicoptère. Les premières mesures prises, les moyens maritimes sont restés sur place pour rechercher le disparu. Des plongeurs ont pu filmer et inspecter les épaves. Une enquête a été ouverte le 23 et un navire de relevage de la Force Maritime d’Autodéfense s’est rendu sur place.

La NHK a publié une brève vidéo dans son article du 23.
Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   Mar 29 Aoû 2017, 05:52

Les Garde-Côtes du Japon ont émis un avis urgent aux navigateurs le 29 août 2017 à 06h03 (heure locale) pour prévenir du risque de chute dans le nord de l’archipel du missile balistique tiré cette nuit par la Corée du Nord. Le missile a survolé Hokkaidō avant de s’abîmer dans le Pacifique Nord.

Une mise à jour a été diffusée à 07h36 précisant que le missile « s’est séparé en trois et les trois parties sont retombées en mer à 640Nq à l’est du cap Erimo ». Tout navigateur trouvant des débris à la surface est prié de contacte les garde-côtes.

Ce matin, le gouvernement précise que les Forces d'Autodéfense n'ont pas cherché à intercepter le missile. De toute façon, leurs moyens antibalistiques ne sont pas déployés à Hokkaidō mais dans la région de la Mer Intérieure.

Shocked


Dernière édition par Takagi le Dim 10 Sep 2017, 06:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JCG] Garde-Côtes du Japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JCG] Garde-Côtes du Japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JCG] Garde-Côtes du Japon
» laurent - Garde Impériale 5000 points - Terminé
» Garde Nationale - "Volontaires" - Département de la Drôme - 1791-1805
» [WBF-EN] liste (sans Garde noir) 2500pts corsé Cac
» Garde eaux et forêts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: