AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [interarmées] La force amphibie japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: [interarmées] La force amphibie japonaise   Jeu 16 Avr 2015, 05:01

Du 11 au 17 avril 2015, des manœuvres interarmées ont lieu dans les approches de Kyūshū. Leur thème est d’améliorer l’aptitude des trois forces armées japonaises à coopérer pour faire face à divers scénarios.

Le 14, le navire de débarquement KUNISAKI, à bord duquel se trouvaient 150 hommes et 10 véhicules de la Force Terrestre d’Autodéfense a effectué la mise à terre, à l’aide de son hovercraft, de sa cargaison (soldats du Régiment d’Infanterie de l’Armée Ouest, équipes d’intervention médicale et de transport, camions, 4x4 et bulldozer) sur la plage d’Ohama sur la côte nord de l’île d’Ukujima dans l’archipel des Goto.


Carte montrant la région de l'exercice et l'île d'Ukujima

Une dizaine d’hélicoptères de la Force Terrestre d’Autodéfense, dont un embarqué sur le KUNISAKI, ont également participé aux manœuvres, ainsi qu’un groupe de chasseurs de mines soutenus par le navire-base de guerre des mines BUNGO.


Le KUNISAKI

Des exercices similaires mais de moins grande ampleur avaient été organisés en avril et octobre 2014 dans l’archipel des Amami, au large de la préfecture de Kagoshima. D’autres suivront, à raison d’un tous les six mois, pour mettre au point les modalités de coopération tactique entre les trois forces armées japonaises.

Les difficultés à coopérer entre les trois armées avaient été criantes après la catastrophe de mars 2011. Certaines ont été résolues techniquement (modification des trois LST de la classe ŌSUMI, interopérabilité des réseaux de transmission), d’autres relèvent de l’amélioration des procédures et de l’entraînement.

Le Régiment d’Infanterie de l’Armée Ouest (西部方面普通科連隊 Seibu Hōmen Futsū-ka Rentai), basé à Sasebo dans la préfecture de Nagasaki, doit devenir, à l’horizon 2018, l’unique force amphibie projetable de la Force Terrestre d’Autodéfense. Il a été créé en 2002 pour pouvoir intervenir sur les îles isolées du sud du Japon en cas d’invasion ou d’intervention étrangère sur ces îles.

C’est pour améliorer les capacités amphibies de ce régiment, dont l’effectif vient d’être porté à 680 hommes, que le ministère de la Défense a décidé d’acquérir des engins amphibies AAVP-7 et des V-22 Osprey de transport ainsi que deux nouveaux modèles d’engins blindés à roues (MCV, LCV).

Le débarquement du 14 avril s'est limité à la mise à terre des unités. Aucune manœuvre terrestre ne l'a suivie. Des journalistes ont été invités à filmer la scène et un hélicoptère a été mis à leur disposition.


Les unités débarquées à Ukujima par l'hovercraft du KUNISAKI, lâché à 10 kilomètres de la côte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Jeu 07 Mai 2015, 01:28

Le 5 mai 2015, le Département d'Etat américain a approuvé l'autorisation d'exporter dix-sept V-22 vers le Japon.
Pour les USA, cette vente d'environ trois milliards de dollars sera la première exportation de cet appareil.
Pour le Japon, c'est un pas vers la modernisation de son régiment amphibie et de ses moyens d'intervention.

Ref = http://www.air-cosmos.com/2015/05/06/34103-feu-vert-pour-la-vente-du-v-22-osprey-au-japon

La future escadrille de V-22 sera basée sur l’aéroport de la ville de Saga, dans le nord-ouest de l’île de Kyūshū.
 
Les Forces d’Autodéfense devraient recevoir un total de 17 de ces V-22 dans les quatre ans à venir. L'unique escadrille qu'ils constitueront sera basée à Saga, dans le nord-ouest de l’île de Kyūshū, de manière à rationaliser leur entretien et l’entraînement des équipages. Cet aérodrome, géré par la préfecture de Saga, est civil mais plusieurs unités des Forces d’Autodéfense sont installées à proximité. On voit Saga sur la carte de l'article ci-dessus (16 avril).
 
L’aéroport de Saga a été retenu parce qu’il est près de la mer, ce qui permet aux V-22 d’embarquer rapidement sur les porte-hélicoptères de la marine, et parce qu’il est situé près de la base navale de Sasebo dans la préfecture de Nagasaki. Le régiment de fusiliers marins actuellement en cours de formation est également basé à Sasebo. Ce sont ses hommes qui seront les principaux passagers des V-22 en cas d'intervention militaire.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Jeu 16 Juil 2015, 19:48

Le Japon va devenir le premier client export du V-22 : les cinq premiers exemplaires vont être livrés d'ici 2018.


Pour 332,5M$, le ministère de la défense va acquérir cinq V-22 Block C avec leur logistique initiale et la formation.
Ref = http://www.aerobuzz.fr/defense/article/le-japon-devient-le-premier-client
bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Sam 05 Sep 2015, 07:09

Du 2 au 4 septembre 2015, trois navires de la Force Maritime d’Autodéfense ont participé aux côtés des Américains à l’exercice Dawn Hawk 2015 à Camp Pendleton en Californie. Le but de l’exercice était d’entraîner les participants à coopérer dans l’acheminement et la mise à terre de renforts dans un contexte de crise. Le Mexique était également présent avec le patrouilleur océanique Centenario de la Revolución, 130 fusiliers marins et des hélicoptères.

La Force Maritime d’Autodéfense avait envoyé le Hyūga (DDH 181), l’Ashigara (DDG 178) et le Kunisaki (LST 4003) avec à leur bord un total de 1100 soldats des trois forces armées. Le parc aérien du Hyūga était constitué pour l’occasion de trois hélicoptères SH-60J de la Force Maritime d'Autodéfense et deux CH-47JA de la Force Terrestre. Des MV-22 Osprey des U.S.Marines partis du LHD America ont également effectué plusieurs rotations à partir du Hyūga tandis que le LCAC 2106, mis en œuvre à partir du Kunisaki, mettait à terre des véhicules, de l’armement lourd et du ravitaillement.


Un MV-22 apponte sur le Hyūga pendant Dawn Hawk 2015

C’était la deuxième fois que le Japon participait à ces manœuvres, la première étant en 2013. Cette année, des journalistes ont été embarqués à bord des navires. Pour le ministère japonais de la défense, l’exercice a été l’occasion d’améliorer la collaboration entre ses trois forces armées et de préparer la mise en service des V-22 japonais.


Le LCAC 2106

Américains et Japonais collaborant à un débarquement : les temps ont changé depuis la fin de la guerre du Pacifique, il y a 70 ans. La presse américaine rapporte les propos d’officiers américains qui louent les progrès réalisés par les Japonais en matière d’intégration et de coopération interarmées – propos politiquement corrects dans le contexte d’une conférence de presse.

 


Dernière édition par Takagi le Dim 06 Sep 2015, 04:48, édité 1 fois (Raison : hélicos embarqués)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Mar 19 Jan 2016, 02:38

En février 2016, un détachement de la Force Terrestre d’Autodéfense coopèrera avec la Force Maritime d’Autodéfense à l’occasion de l’exercice « Cobra Gold ». C’est la première fois depuis 1945 qu’un tel détachement interarmées est déployé à l’étranger : des navires de transport de la marine débarqueront des véhicules et trois cents soldats de l’armée, le tout sans faire appel à d’autres nations et en interopérabilité avec le commandement militaire thaïlandais.

Neuf pays participeront à Cobra Gold, dont les USA, la Thaïlande, la Corée du Sud, Singapour, le Japon et la Chine.

Les agitateurs de muleta rouge y verront une renaissance du militarisme japonais des années 1920. D’autres y verront un entraînement à participer à des opérations internationales dans un contexte où personne ne parle japonais.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Mer 02 Mar 2016, 00:44

L’exercice international Cobra Gold qui s’est déroulé en Thaïlande jusqu’au 19 février 2016 a vu le premier déploiement outremer des véhicules de transport léger « Hayate ». La Force Terrestre d’Autodéfense a déployé quelque 300 personnes au sol dans cet exercice dont le thème était l’organisation des secours après un grand tremblement de terre en zone littorale.

Les Hayate utilisés dans l’exercice ont été acheminés par des C-130 de la Force Aérienne d’Autodéfense. Ce premier déploiement outremer fait suite à la décision prise par le gouvernement japonais d’autoriser l’utilisation des véhicules terrestres des forces armées japonaises dans les interventions d’urgence. Cette décision a été prise en janvier 2013 après que dix ressortissants japonais ont été tués dans une prise d’otages en Algérie ; auparavant, seuls les navires et les avions étaient autorisés à participer aux opérations de secours outremer.

Les Hayate ont servi à évacuer quatre-vingts sinistrés (joués par les élèves, le personnel et des parents d’élèves du collège japonais de Sattahip) jusqu’aux C-130 qui les ont emmenés en lieu réputé sûr.

Construit par Toyota, le Hayate peut emporter dix personnes et a une vitesse de pointe de 125km/h. Tout-terrain, transportable par les LCAC de la Force Maritime d’Autodéfense et aérotransportable par C-130 et Kawasaki C-1, il constitue le principal moyen de transport rapide des armées nippones en cas de catastrophe humanitaire. Dépourvu de blindages, il n’est cependant pas adapté aux interventions en zone de crise armée.


Un véhicule léger de transport Hayate

Pour ces missions, la Force Terrestre d’Autodéfense a commencé à se doter de Bushmaster, connu au Japon sous le nom de yusō bōgo-shada (輸送防護車, Véhicule de Transport et Protection) : les quatre premiers exemplaires ont été livrés en mars 2015 au Régiment à Déploiement Rapide (中央即応連隊, chūō sokuō rentai) basé à Utsunomiya (préfecture de Tochigi, à une centaine de kilomètres au nord de Tōkyō).


Un véhicule de transport et de protection Bushmaster

Le bas de caisse du Bushmaster, blindé et en forme de V, protège ses passagers des mines antipersonnel et des IED. Ses blindages de caisse sont à l’épreuve des armes légères d’infanterie. Il a cependant l’inconvénient de ne pas rentrer dans un C-130 ou un C-1, à cause de ses dimensions. Pour être aérotransporté, il doit être partiellement démonté au départ et remonté à l’arrivée, ce qui n’est guère compatible avec des missions d’urgence, surtout en zone hostile. La mise en service des Kawasaki C-2 l’année prochaine palliera à ce problème. En attendant, les Bushmaster devront être acheminés par les LST de la classe ŌSUMI ou par des avions de transport étrangers.

Vu du côté japonais, Cobra Gold a permis de valider un certain nombre de règles et de moyens de coopération entre les trois forces armées déployées loin de la métropole. Mais comme on est en temps de paix, les bagages des « sinistrés » ont été fouillés avant leur embarquement dans les C-130... Procédure quand tu nous tiens...



Dernière édition par Takagi le Mer 02 Mar 2016, 00:48, édité 1 fois (Raison : orthographe (non réformée))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   Ven 29 Juil 2016, 06:57

Quinze ans après la création d’un régiment spécialisé dans les opérations amphibies, la Force Terrestre d’Autodéfense va créer en 2018 un « Groupe de manœuvre amphibie » (水陸機動団, Suiriku kidō-dan).

Ce régiment, dont le nom complet est « régiment d’infanterie de l’armée ouest » (西部方面普通科連隊, Seibu hōmen futsūka rentai) mais qui est mieux connu par l’acronyme bâti sur ses initiales (西普連, Hiroshi ren), est basé à Aiura près de Sasebo dans la préfecture de Nagasaki. Il a été créé en 2002 dans le cadre du redéploiement du système de défense japonais, précédemment focalisé sur le risque d’attaque depuis le nord (URSS, Corée du Nord) et qui laissait tout le sud du Japon pratiquement vide de troupes. La zone dans laquelle il est censé intervenir couvre toutes les îles au sud de Kyūshū, soit une zone de 1200km du nord au sud et de 900km d’est en ouest où se trouvent 2600 îles dont un bon nombre sont inhabitées.

Le régiment a commencé sa montée en effectif : en 2018, il devrait compter 3000 personnes et recevoir ses premiers blindés amphibies, tandis que la Force Maritime d’Autodéfense achèvera la modification de ses LST de la classe ŌSUMI et que la Force Aérienne d’Autodéfense mettra en service ses premiers V-22 de transport. Six AAV-7 sont actuellement en cours de test pour mettre au point leur tactique d’emploi ; à terme, le Hiroshi ren comptera 56 de ces AAV-7 ainsi que d’autres blindés amphibies. En attendant, il peut être mis à terre par les LCAC des LST ou par les hélicoptères de transport embarqués sur les grands escorteurs porte-hélicoptères de la Force Maritime d’Autodéfense.

 
Depuis 2012, c’est-à-dire depuis que le gouvernement a analysé les limites de ses forces armées en matière d’opération depuis la mer (limites criantes lors du tsunami de mars 2011), le régiment suit un programme d’entraînement opérationnel, dont les étapes les plus visibles sont ses participations à des manœuvres de débarquement (Iron Fist, Dawn Blitz, RimPac) avec les US Marines ou d’interventions humanitaires en cas de catastrophe naturelle (Cobra Gold). Les 30 et 31 juillet 2016, dans le cadre de RimPac 2016, une partie du Hiroshi ren va débarquer à Oahu.

Parallèlement, les navires de la Force Maritime d'Autodéfense ont entrepris un programme d'entraînement dont ils n'avaient pas l'habitude: tir contre la terre au 127mm, mise en œuvre des hélicoptères de combat de la Force Aérienne d'Autodéfense, embarquement d'états-majors interarmes, mise à terre de fantassins, de véhicules et d'engins du génie.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [interarmées] La force amphibie japonaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
[interarmées] La force amphibie japonaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [interarmées] La force amphibie japonaise
» [Aviation] Aéronavale Japonaise
» [video] Pliage de vêtement... à la japonaise !!!
» Star Wars : Force Unleashed [Xbox360 & PS3]
» WWE Flex Force Breakdown Brawl Wrestling Ring

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: