AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des nouvelles du FORBIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 10 Jan 2007, 21:02

Ah sa c'est du DE GAULLE tout craché lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 10 Jan 2007, 21:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 10 Jan 2007, 21:12

La munition d'Otto Melara est dénommée DAVIDE System 76/62 mm

Les spécifications et un vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 10 Jan 2007, 21:12

Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 10:33

comme le montre cet article de meretmarine, les AWACS de l'armée de l'air vont être jumelés avec le Forbin

Citation :
Les AWACS de l'armée de l'air jumelés avec la frégate Forbin
Citation :

Un Awacs de l'Armée de l'Air crédits : Sirpa Air

Avions de surveillance de l'espace aérien et frégate de défense aérienne avaient un point commun tout trouvé. C'est pourquoi le 36ème escadron de détection et de contrôle aéroportés, basé à Avord, a été jumelé avec le Forbin, actuellement en achèvement à Lorient. « Les E3-F AWACS de l'escadron «Berry» de l'armée de l'air et la frégate Forbin ont vocation, dans un proche avenir, à travailler de concert dans le cadre de la défense aérienne, qui constitue pour l'un comme pour l'autre la mission principale », souligne la Marine nationale, qui précise que « ce jumelage témoigne dès à présent de la volonté des marins et des aviateurs de partager et renforcer leurs savoir-faire respectifs », selon la formule figurant sur la charte de jumelage signée par les deux chefs d'état major. Pour sa nouvelle frégate, qui sera mise en service en 2008 et suivie d'une seconde, le Chevalier Paul, en 2009, la marine a retenu le nom de frégate de défense aérienne, restant fidèle à sa tradition des appellations typiquement françaises. A l'instar des avisos (corvettes), contre-torpilleurs et autres escorteurs d'escadre (destroyers), le Forbin entre dans la catégorie des navires plus connus à l'étranger sous le nom de destroyers lance-missiles. Cette appellation a d'ailleurs été retenue pour les deux navires italiens du programme Horizon. En retenant la formule « FDA », le ministère de la Défense souhaite démarquer ces navires de leurs prédécesseurs, étant donné leurs capacités de contrôle et de maîtrise de l'espace aérien, nettement plus importantes. Capable de détecter et pister 300 cibles potentielles dans un rayon de 400 kilomètres, le Forbin et le Chevalier Paul pourront en engager plusieurs simultanément, notamment grâce aux 48 missiles Aster qu'elles embarquent.

Suivant les missions, elles pourront être associées aux AWACS de l'armée de l'air. Ces appareils, conçus par Boeing à la fin des années 70, sont entré en service en 1991 dans les forces françaises. Il mesure 46 mètres de long pour une envergure de 44 mètres. D'un poids de 152 tonnes, il est armé par 17 membres d'équipage, dont 9 contrôleurs ou opérateurs de défense aérienne, 1 technicien, 1 opérateur transmissions, 1 opérateur informatique et 1 technicien radar. L'AWACS se distingue par son énorme radôme de 9 mètres de diamètre, abritant un radar AN/APY-2 de Westinghouse, d'une portée supérieure à 300 kilomètres. L'ensemble des moyens de l'appareil lui permet de détecter 3000 cibles d'en suivre plus de 400. L'armée française dispose de 4 AWACS, contre 32 pour l'US Air Force, 7 pour le Royaume-Uni et 8 pour l'Arabie Saoudite, sans compter les 17 avions dépendant de l'OTAN.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 13:32

HARPOON a écrit:
La munition d'Otto Melara est dénommée DAVIDE System 76/62 mm

Les spécifications et un vidéo
More info

http://www.finmec.com/dart.asp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 18:44

Un futur tandem de choc en perspective thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 18:58

clausewitz a écrit:
comme le montre cet article de meretmarine, les AWACS de l'armée de l'air vont être jumelés avec le Forbin

Citation :
Les AWACS de l'armée de l'air jumelés avec la frégate Forbin
Citation :

Un Awacs de l'Armée de l'Air crédits : Sirpa Air

Avions de surveillance de l'espace aérien et frégate de défense aérienne avaient un point commun tout trouvé. C'est pourquoi le 36ème escadron de détection et de contrôle aéroportés, basé à Avord, a été jumelé avec le Forbin, actuellement en achèvement à Lorient. « Les E3-F AWACS de l'escadron «Berry» de l'armée de l'air et la frégate Forbin ont vocation, dans un proche avenir, à travailler de concert dans le cadre de la défense aérienne, qui constitue pour l'un comme pour l'autre la mission principale », souligne la Marine nationale, qui précise que « ce jumelage témoigne dès à présent de la volonté des marins et des aviateurs de partager et renforcer leurs savoir-faire respectifs », selon la formule figurant sur la charte de jumelage signée par les deux chefs d'état major. Pour sa nouvelle frégate, qui sera mise en service en 2008 et suivie d'une seconde, le Chevalier Paul, en 2009, la marine a retenu le nom de frégate de défense aérienne, restant fidèle à sa tradition des appellations typiquement françaises. A l'instar des avisos (corvettes), contre-torpilleurs et autres escorteurs d'escadre (destroyers), le Forbin entre dans la catégorie des navires plus connus à l'étranger sous le nom de destroyers lance-missiles. Cette appellation a d'ailleurs été retenue pour les deux navires italiens du programme Horizon. En retenant la formule « FDA », le ministère de la Défense souhaite démarquer ces navires de leurs prédécesseurs, étant donné leurs capacités de contrôle et de maîtrise de l'espace aérien, nettement plus importantes. Capable de détecter et pister 300 cibles potentielles dans un rayon de 400 kilomètres, le Forbin et le Chevalier Paul pourront en engager plusieurs simultanément, notamment grâce aux 48 missiles Aster qu'elles embarquent.

Suivant les missions, elles pourront être associées aux AWACS de l'armée de l'air. Ces appareils, conçus par Boeing à la fin des années 70, sont entré en service en 1991 dans les forces françaises. Il mesure 46 mètres de long pour une envergure de 44 mètres. D'un poids de 152 tonnes, il est armé par 17 membres d'équipage, dont 9 contrôleurs ou opérateurs de défense aérienne, 1 technicien, 1 opérateur transmissions, 1 opérateur informatique et 1 technicien radar. L'AWACS se distingue par son énorme radôme de 9 mètres de diamètre, abritant un radar AN/APY-2 de Westinghouse, d'une portée supérieure à 300 kilomètres. L'ensemble des moyens de l'appareil lui permet de détecter 3000 cibles d'en suivre plus de 400. L'armée française dispose de 4 AWACS, contre 32 pour l'US Air Force, 7 pour le Royaume-Uni et 8 pour l'Arabie Saoudite, sans compter les 17 avions dépendant de l'OTAN.

Revenir en haut Aller en bas
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 21:47

ben oui, avec la liaison tactique 16, c'etait largement previsible ce genre de capacité...

là ou ça devient interessant c'est que le rafale qui reçoit ce genre de liaison peut operer en silence radar et voir toute la situation tactique telle qu'elle es dans le central ops du forbin, sans soutien d'awacs...

ou que le forbin puisse lancer ses aster en aveugle à partir des données awacs et n'allumer son radar pour eclairer vraiment qu'au tout dernier moment.

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3372
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 22:33

Bonjour

Déjà fait au moins en exercice avec la liaison 11 en .....1982

Rien de nouveau sous le soleil.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 11 Jan 2007, 22:50

D'après ce que je sais, les suedois utilisaient déjà la liaison de donnée dans les années 50 mais à l'époque c'était top secret et sur le cockpit des Lansen et autres Draken aucun ecran precis n'indiquait la presence d'une liaison de donnée

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Ven 12 Jan 2007, 18:09

Citation :
D'après ce que je sais, les suedois utilisaient déjà la liaison de donnée dans les années 50 mais à l'époque c'était top secret et sur le cockpit des Lansen et autres Draken aucun ecran precis n'indiquait la presence d'une liaison de donnée

Oui moi aussi j'ais entendu parler de cela
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Ven 12 Jan 2007, 20:33

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Ven 12 Jan 2007, 23:24

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 08:12

Source M&M

Citation :
Frégate Forbin : Des problèmes de corrosion détectés


Après les aléas de mise au point du système de combat et les problèmes de ligne d'arbres, consécutifs aux premiers essais en mer, la frégate Forbin rencontre des soucis de corrosion. Réalisée en coopération avec l'Italie, le bâtiment, livrable mi-2008 par DCN Lorient, débute de nouveaux essais en Atlantique. Pour cette sortie, le Forbin ne devrait compter que sur sa ligne d'arbres bâbord, l'autre étant conservée en secours. Comme nous vous le révélions le 9 janvier, la ligne tribord a subi des avaries durant les premiers essais mer, qui avaient vu le navire marcher à pleine puissance et frôler les 31 noeuds. A son retour à Lorient, des pièces seront remplacées au cours d'un passage en cale sèche, prévu en février. Outre ce problème de propulsion, le 23 janvier, client et industriels ont visité le navire pour faire le point sur des soucis de corrosion. En effet, selon une source proche du dossier, la présence de « zones fortement corrodées, sans explication réelle » a été constatée, alors que « certaines zones dégradées ou très sales ne pourront jamais retrouver un état nominal pour un bâtiment neuf ». Du côté de DCN, on assure que la présence de rouille sur le navire n'a rien de catastrophique : « C'est tout à fait normal pour un bateau ayant fait ses premiers essais mer depuis plus de sept mois. Il s'agit, de plus, de ce qu'on appelle des zones de regard sales, c'est-à-dire des parties superficielles. Il n'y a pas de zones où la corrosion est telle que les performances ou la qualité de la frégate seraient remises en cause ».

Les travaux devraient être menés dans 12 à 15 mois

A la suite de la visite du 23 janvier, il a été noté que des phénomènes de « piles » pourraient expliquer certaines dégradations. « Il s'agit d'une corrosion se développant en général entre deux métaux, qui créent entre eux des différences de potentiel électrique, phénomène aidé par la présence d'eau salée conductrice. L'un des métaux est alors complètement attaqué et "consommé", comme les anodes en zinc que l'on soude sur les coques, pour protéger l'acier », explique un spécialiste. Face à « l'ampleur du phénomène », la remise en état immédiate de la frégate aurait un impact important sur le calendrier, retardant la livraison de plusieurs mois. La tête de série du programme Horizon subissant déjà un glissement d'un an et demi, suite aux difficultés de mise au point de son système de combat, des solutions alternatives doivent être trouvées. Plusieurs réponses auraient été avancées par les industriels. Concernant la reprise des travaux de soudure, DCN indique que « des zones vont être totalement modifiées et des tôles changées. On ne va donc pas faire du soudage maintenant alors que les travaux nécessaires sont prévus dans 12 à 15 mois », tout en soulignant que « toutes les zones concernées seront remises en état avant la livraison ». En attendant, les points les plus critiques devraient tout de même être traités dans les prochaines semaines. L'ensemble des parties corrodées sera, par ailleurs, cartographié, et bénéficiera d'une surveillance renforcée. La seconde frégate, le Chevalier Paul, lancée en juillet dernier, devrait en outre bénéficier de l'amélioration de certaines procédures, comme une « reprise plus systématique des zones atteintes par les opérations de soudure ou de meulage ».
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: forbin   Mer 31 Jan 2007, 08:54

de mieux en mieux...
on va bientôt rattraper l'Angleterre en matière de construction navale...
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 09:48

Euh... corrosion, la, c'est du boulot de chinois!
Incroyable!
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 09:53

Apres ca , ben y restera plus qu'a peindre en vert et ca fera un beau camouflage pour les operations terrestres thumleft

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 11:20

lamentable Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 13:44

Pour 800 millions d'euros ils pourraient au moins en prendre soin de cette frégate il faut pas la laisser pourir Boulet salut
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6655
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 17:34

J'espère que la DCN à une bonne assurance......... Boulet

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Mer 31 Jan 2007, 20:24

Vaut mieux pour eux sinon ils vont casquer lol!
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 08 Fév 2007, 11:27

Citation :
Frégates Horizon : Les essais qui rassurent

Citation :

La FDA Forbin source : meretmarine
La frégate Forbin, tête de série du programme Horizon, a effectué, du 30 janvier au 2 février, de nouveaux essais en mer. Pour ses concepteurs et ses futurs propriétaires, cette sortie était cruciale. Après les essais de plateforme l'an passé, pour la première fois, le système de combat a été testé à la mer. Conçu par DCN, Thales et le groupe italien Finmeccanica, le Combat Management System a rencontré de grosses difficultés de mise au point, entraînant un décalage des essais à la mer. Le programme accuse désormais 18 mois de retard, la livraison du Forbin étant retardée de décembre 2006 à mi-2008. Cette fois, le CMS semble, néanmoins, avoir passé un cap important : « Jusque là, des essais avaient été menés sous-système par sous-système mais, à chaque fois que l'on tentait de faire jouer l'orchestre ensemble, c'était la cacophonie la plus complète », explique un proche du dossier. Après des essais sur une plateforme à terre, à Toulon, la semaine dernière, le Forbin a pu véritablement tenir une situation tactique au large de la Bretagne, faisant jouer ensemble, et en harmonie, la plupart de ses principaux senseurs. Les radars du Principal Anti Air Missiles System (PAAMS) ont notamment été branchés au système de combat. Pour mettre à l'épreuve le CMS de la frégate de défense aérienne et opérer des poursuites multi-senseurs, hélicoptères et avions (Super-Etendard et Atlantique 2) ont participé aux manoeuvres. Si les essais avaient, avant tout, pour but de tester les performances techniques du système, de véritables simulations d'attaque ont été menées, avec des approches en piqué et des avions volant au ras des flots. Le résultat ? « Ca c'est vraiment très bien passé. Les essais sont très encourageants, les résultats bons et les performances du système très impressionnantes ». L'équipage aurait été impressionné par la poursuite infrarouge d'un Super Etendard et les capacités du radar de veille longue portée, sans équivalent dans la marine.

Encore de longs mois de mise au point
Présenté comme les bâtiments de combat les plus « complexes d'Europe », les frégates Horizon devront détecter, pister, reconnaître et éventuellement engager simultanément plus de 12 avions ou missiles. Pour cela, de très nombreux équipements sont nécessaires : un radar de veille tridimensionnel à longue portée (LRR) S 1850 M, un radar multifonctions à balayage électronique EMPAR (capable de suivre 300 cibles), un ensemble complet de guerre électronique, comprenant notamment des brouilleurs et lance-leurres de nouvelle génération, une conduite de tir pour l'artillerie et un sonar d'étrave. Pour traiter la menace, le CMS et ses opérateurs disposeront de 32 missiles Aster 30 (portée de 100 km), 16 missiles Aster 15 (30 km), deux pièces de 76 mm, 8 missiles anti-navire MM 40 Block III et deux tubes lance-torpilles pour MU 90. Ces quelques éléments laissent imaginer la complexité des logiciels du système de combat, permettant de recevoir, traiter et coordonner, en temps réel, la mise en oeuvre des armes et l'ensemble des informations recueillies par les senseurs. En tout, le CMS comprend 22 modules logiciels, 24 consoles, 10 calculateurs et 3.5 millions de lignes de codes. Bien que les essais de la semaine dernière aient été « très encourageants », laissant entrevoir des capacités « exceptionnelles » et une idée du potentiel de la frégate, le travail de mise au point du système de combat, en retard sur le planning initial, est loin d'être achevé : « Le système n'est pas encore mûr à ce stade. C'est normal, mais la route est encore longue avant d'atteindre les performances demandées ». Le CMS a pu fonctionner, d'affilée, plusieurs heures sans bug. Il doit désormais être fiabilisé pour être opérationnel en permanence. Ceci passe par un important travail de « débugage » des logiciels, chaque traitement d'erreur entraînant classiquement l'apparition de nouveaux bugs, le tout au sein du système informatique le plus compliqué jamais embarqué sur un navire français. De très nombreux mois seront donc encore nécessaires avant de parvenir à une situation satisfaisante permettant au Forbin d'être opérationnel à 100%.

Un montage industriel aussi complexe que le système en lui-même...
L'énorme complexité du système de combat des Horizon n'est, toutefois, pas la seule et unique raison du retard et des problèmes rencontrés. Le montage industriel retenu pour le premier grand programme naval en coopération a, lui-aussi, une bonne part de responsabilité dans les déboires rencontrés. « Le programme a connu un glissement naturel du fait de la mise au point d'un système très complexe, mais aussi et souvent, à cause de la complexité de la coopération internationale et du montage industriel retenu », soulignent deux spécialistes. C'est en 2000 que la commande des navires a été signée par Rome et Paris. Côté industriel, le projet a été confié à Armaris (filiale de DCN et Thales) et Orizzonte (filiale de Finmeccanica et Fincantieri), l'ensemble étant regroupé dans une nouvelle filiale, Horizon SAS créée, pour l'occasion, afin d'assurer la maîtrise d'oeuvre d'ensemble. Sous Horizon SAS, DCN et Fincantieri sont chargés, pour la partie plateforme, du développement et de la construction. Dans le même temps, une autre société, EuroSysNav, a été voulue par Armaris et Finmeccanica dans le but d'assurer la maîtrise d'oeuvre et l'intégration du système de combat (CMS). De EuroSysnav dépendent, à la fois, un pôle DCN/Thales/Finmeccanica, en charge du système de direction de combat, mais aussi SIGEN (filiale de Thales et Electtronica) pour la guerre électronique et NICCO (autre filiale de Thales et Electtronica) pour les communications intégrées. Au niveau du CMS, les 22 éléments logiciels sont d'abord partiellement intégrés en quatre grandes fonctionnalités, confiées à Thales Naval France, DCN, SELEX (ex-Alenia) et DATAMAT puis bénéficient ensuite d'une intégration d'ensemble. Cette intégration est d'abord menée, en simulation, sur une plateforme terrestre à Rome puis, avec les équipements réels, sur la plateforme SIF à Toulon.

Le problème des responsabilités
Des inquiétudes sont nées lorsque la réalisation de certaines parties sensibles du CMS a été confiée à des partenaires dont l'expérience était limitée sur les domaines concernés. Logiquement, ces attributions ont soulevé des difficultés prévisibles, amplifiées par le montage industriel dont nous venons de voir l'extrême complexité, alors que chaque intervenant réalisait ses propres modules : « TNF a commencé les premiers modules logiciels, puis Alenia a intégré ses modules et enfin, le tout a été envoyé à DCN. Le problème, c'est qu'avec un tel montage industriel, personne n'est responsable de rien et à la fois responsable de tout. Quand les difficultés ont commencé à apparaître, ce fut le début d'un jeu de pingpong où on pouvait se renvoyer à l'infini les responsabilités», commente, agacé, un ingénieur. En effet, dans un montage international en forme de cascade de Joint Ventures croisées, les responsabilités se dissolvent et même certains industriels finissent « par y perdre (leur) latin » [en Français dans le texte; ndlr], pour reprendre la formule de l'un d'entre-deux, qualifiant littéralement la situation d'« ubuesque » et ajoutant que « dans cette affaire, tout le monde est en retard mais personne ne veut s'afficher ». Le cas du CMS et du PAAMS est, à lui seul, très révélateur. Si, chez MBDA, on dément catégoriquement que le système d'armes soit responsable de l'actuel retard d'Horizon, à DCN, on continue de montrer du doigt l'équipement du missilier européen. « Ni sur Horizon ni sur les T 45 britanniques, le système PAAMS n'est la cause du retard », assure-t-on chez MBDA, une affirmation avec laquelle DCN n'est, à ce jour, « pas d'accord ». Au ministère de la Défense, on indique « qu'aujourd'hui, chaque programme a son propre retard mais que les retards sont décorélés. Le retard du PAAMS n'impacte pas Horizon et vice-versa ». Pour une autre source ministérielle : « La Délégation Générale pour l'Armement a fait son travail de maîtrise des impacts croisés de ces décalages calendaires pour maintenir l'alignement des deux programmes et conserver les principaux rendez-vous ». Dans le nouveau calendrier fixé l'an passé, la dernière version du PAAMS a été livrée à l'heure, en décembre, pour être intégrée au CMS et être testée en mer la semaine dernière.

Une dizaine d'autres programmes se greffent sur Horizon

Pour en ajouter à cette situation difficile, Horizon intègre pas moins de neuf nouveaux programmes d'équipements, tous plus ambitieux les uns que les autres. Radar LRR, système de transmission par satellite Syracuse N2000, Système de Lutte Anti-Torpilles (SLAT), guerre électronique, missiles Aster 30 et Exocet MM 40 Block III, torpille légère MU 90, hélicoptère NH 90 et, bien entendu, le coeur du système d'armes des frégates, le Principal Anti Air Missile System (PAAMS). Bien que s'étant retirée du programme Horizon en 1999, la Grande-Bretagne a maintenu sa participation sur ce projet pour ses destroyers de la classe Daring (T 45). Industriellement, le PAAMS est porté par Europaams, qui sous-traite la réalisation à Eurosam. Cette société, qui regroupe Thales et MBDA (Initialement Aérospatiale Matra Missiles et Alenia Marconi Systems), livre ses équipements aux Etats, lesquels mettent le PAAMS à disposition d'Horizon SAS. L'industrie britannique participe également à ce programme, au travers de BAE Systems, en charge notamment de fabriquer des sous-ensembles. Les équipes anglaises ont, par exemple, installé le LRR sur le Forbin. Comprenant les radars S 1850 (Thales) et EMPAR (Alenia Marconi Systems), les missiles Aster et leur lanceurs, ainsi qu'un système de commande et de contrôle, le PAAMS ne doit pas être confondu avec le système de combat (CMS), noyau logiciel gérant l'ensemble des systèmes et des senseurs. Système d'armes, le PAAMS est intégré au CMS mais peut, et c'est une spécificité de ces bâtiments, fonctionner seul, avec la conduite de tir (EMPAR) et son module de commande. Cette configuration permet au bâtiment de poursuivre le combat en cas d'impact adverse ou d'avarie du système de combat. Si le programme PAAMS a connu, lui-aussi, du retard il n'est pas, contrairement a ce qui a pu être avancé parfois, responsable du retard d'ensemble d'Horizon, ce que confirme aujourd'hui le ministère de la Défense. Presque achevé, la dernière version du système a été livrée à l'heure, en décembre, pour être intégrée au CMS.

Le bout du tunnel en vue
Après des débuts plus que laborieux, le programme Horizon serait donc en passe de trouver sa vitesse de croisière : « Le montage industriel est très compliqué et les différents groupes, qu'ils soient français, italiens ou britanniques, n'avaient pas l'habitude de travailler ensemble, chacun ayant une culture et des procédés très différents. Il a fallu instaurer un dialogue, mettre en place des processus communs. En 2006, on a vu les industriels étrangers monter sur le navire et installer leurs systèmes. C'est là qu'on a recollé les morceaux du lego. La période de rodage a été longue mais, après les derniers essais, qui étaient une phase délicate, nous voyons que nous avançons et nous sommes rassurés », explique-t-on à la Délégation Générale pour l'Armement (DGA). Afin de gérer, au mieux, la mise au point du CMS, l'intégration des différents sous-systèmes sera progressive. Pendant un an, les essais se poursuivront sur la plateforme terrestre de Toulon, qui reproduit notamment la mâture d'une frégate Horizon. Toutefois, les conditions en mer étant plus délicates (problèmes d'interférences électromagnétiques, réflexion de l'eau, mouvements de la plateforme...), une série supplémentaire de tests au large a été intégrée, l'an passé, au contrat.

Trois versions du CMS testées d'ici l'été
En janvier, la sortie a concerné la lutte au dessus de la surface. Les capteurs, essentiellement du PAAMS, ont été intégrés au CMS, tout comme d'autres moyens de détection du navire, ainsi que la conduite de tir des canons de 76 mm. Après cette version du CMS, la V 3, une nouvelle version, la V 3.1, est attendue en avril. Elle intégrera la guerre électronique, regroupant détecteur, intercepteur, brouilleurs (JASS) et lance-leurres (NGDS). L'ensemble fait actuellement l'objet d'une qualification à Brest. Dans cette configuration, le CMS V 3.1 sera validé à Toulon puis testé à la mer en avril. Une longue période de sortie suivra, ensuite, jusqu'en juin. Enfin, d'ici l'été, une version 3.2 sera développée, intégrant les fonctionnalités déjà testée et, cette fois, la lutte anti-sous-marine, avec le sonar 4110 CL et le système de lutte anti-torpille (SLAT). A l'issue de cette longue période d'essais, début 2008, le CMS disposant de toutes ses capacités devrait être qualifié à Toulon puis, à la mer, juste avant la livraison. A ce moment, la Marine nationale disposera de l'outil de défense aérienne le plus performant de son histoire, apte à gérer un espace aérien en opérations interarmées complexes, à commander la défense aérienne depuis la mer, à traiter tous types de menaces et à protéger ses unités précieuses, à commencer par ses porte-avions.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 08 Fév 2007, 13:48

Euh c'est le bug de l'an 2000 en retard sur les HORIZON lol!
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   Jeu 08 Fév 2007, 20:01

Suffisait d'acheter l'AEGIS lol! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des nouvelles du FORBIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des nouvelles du FORBIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 22Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles du FORBIN
» De nouvelles set-top-box bientôt chez naxoo
» nouvelles figurines au 72°
» Les nouvelles Pequignet Manufacture calibre Royal
» Nouvelles chaînes ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: