AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etude comparative des navires de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15636
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Lun 14 Juil 2014, 21:54

Pascal, la perfection n'est pas de ce monde, l'important est de faire réfléchir! et là il y a matière à réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Lun 14 Juil 2014, 22:20

Certes mais par exemple conférer un 10 à l'artillerie du Richelieu ou seulement un 7.5 à la protection du Bismarck ...

En revanche pour les conduites de tir ou la protection s/m c'est "accurate"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15636
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Lun 14 Juil 2014, 22:44

Pour l'artillerie du Richelieu les auteurs donnent 9 et non 10; ils expliquent pourquoi dans les commentaires qui sont particulièrement intéressants; bien sur ils n'indiquent pas le nombre de coups au but pour aucun navire; cela dépend d'autres facteurs directions de tir, performances du personnel; je sais que les problèmes de l'artillerie du Richelieu n'ont été résolu que par le tir décalé 2 à 2 parce que l'interaction des tirs des pièces voisines partant simultanément provoquait une dispersion anormale; mais ce genre de désagrément relatif aux tourelles quadruples a probablement été constaté dans d'autres marines sans qu'elles s'en soient vantées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mar 15 Juil 2014, 07:45

L'effet de sillage n'était pas propre aux tourelles quadruples, ainsi les tourelles doubles italiennes équipant les premières générations de "condotierre" et les croiseurs lourds; les tourelles doubles des croiseurs lourds japonais et last but not least les tourelles triples des Yamato.
Le fait que les tourelles soient quadruple était moins important que l'écart entre les tubes ou bien l'emploi de dispositifs de séquençage. A priori les tourelles des KGV n'avaient pas ce problème de dispersion (elles en avaient d'autres ...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mar 15 Juil 2014, 10:33

La dispersion des tourelles quadruple a été évoquée lors de la conception des cuirassés de la classe Normandie en 1912.
Les ingénieurs avaient présenti ce problème et avaient recommandée un tir de pièces 2 par 2 (probablement 1 & 3 puis 2 & 4).
Cela permettait également de limiter les contraintes mécanique sur les chemins de roulement de la tourelle.
Dommage que le savoir des anciens ne fut pas retenu pour les Richelieu.

Jef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15636
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mar 15 Juil 2014, 11:51

Ce qui est étonnant c'est que si ce problème avait été évoqué en 1912, il etait donc connu; alors pourquoi pour le Richelieu il a fallu attendre 1948 pour y penser  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mar 15 Juil 2014, 15:58

Les problèmes de pertes de compétences au sein des bureaux d'étude est un phénomène récurant c'est un risque quand les programmes ne se "tuilent" pas et qu'une génération part avant d'avoir pu communiquer son expérience à la suivante. C'est actuellement le risque évoqué chez Dassault Aviation par exemple au sein du BE militaire où les gens qui ont conçu et développé le Rafale partent peu à peu à la retraite.

Pour ce qui est des années 30, le moratoire imposé par le traité de Washington a pu conduire à ce genre de chose entre 1921 et 1935 ... Durant plus de 15 ans on a rien construit. Même si on a pu songer à des solutions, des innovations on a rien construit de concret, d'où certainement ces erreurs. Il est extraordinaire de constater que dès 1912 en France et dans les années 30 au Japon on pointe le phénomène de l'effet de sillage et qu'il faudra attendre 1948 pour que le Richelieu soit équipé d'un dispositif séquenceur qui sera installé par exemple sur les Yamato dès leur conception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11720
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mer 16 Juil 2014, 18:08

le côté intéressant des cuirassés de 35.000 tonnes, comme d'ailleurs des croiseurs de 10.000 tonnes, ce sont les choix effectués par les diverses marines.
pour un tonnage imposé, il fallait trouver un équilibre entre l'armement, la protection, la vitesse, et (ce que l'on oublie souvent) le rayon d'action. il a fallu faire des choix.
il est évident que face à l'immensité du Pacifique, les préoccupations des Américains et des Japonais n'étaient pas les mêmes que celles des Français et Italiens en Méditerranée.
l'usage que firent, les Britanniques, de leurs croiseurs "Washington",  est assez révélateur à cet égard.
pour en revenir aux 35.000 tonnes:
l'US Navy a toujours favorisé la protection et l'armement. la Regia Marina, la vitesse.
libérés des contraintes du Traité, les Bismarck, représentent un cas particulier.
ce que j'aimerais savoir, c'est quel type de cuirassé a représenté le meilleur compromis, dans le cadre étroit des règles édictées par ce Traité.
à noter: certains Anglais soupçonnent les Américains d'avoir triché en ce qui concerne le déplacement. doutes justifiés, ou jalousie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15636
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mer 16 Juil 2014, 18:26

La seule façon de savoir qui a triché c'est connaitre le devis des poids; on voit à quel tonnage on arrive sans le combustible et l'eau de réserve selon le définition du déplacement Washington.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15636
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mer 16 Juil 2014, 18:51

[quote="warburton"]le côté intéressant des cuirassés de 35.000 tonnes, comme d'ailleurs des croiseurs de 10.000 tonnes, ce sont les choix effectués par les diverses marines.
pour un tonnage imposé, il fallait trouver un équilibre entre l'armement, la protection, la vitesse, et (ce que l'on oublie souvent) le rayon d'action. il a fallu faire des choix.

Pas le rayon d'action warburton; parce que les anglo-saxons qui naviguent sur toutes les mers du globe se sont arrangés pour que la définition du déplacement Washington figurant dans le traité du 6 février 1922 exclue à dessein, le carburant et l'eau de réserve des machines; donc le rayon d'action des navires n'est pas impacté par les clauses des traités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11720
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    Mer 16 Juil 2014, 19:45

CQFD. les Anglo-saxons ont encore roulés les autres dans la farine. c'est devenu une tradition; voir greentruc ou amnisty-chose. Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etude comparative des navires de guerre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Etude comparative des navires de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Etude comparative des Resorts Disney
» L'extreme vulnérabilité des navires de guerre modernes ?
» Classification des navires de guerre aujourd'hui
» Prix des navires de guerre
» Recherche silhouettes navires 2e GM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: