AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 PATROUILLES SNLE/SSBN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5379
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: PATROUILLES SNLE/SSBN   Lun 16 Juin 2014, 19:01

Après une longue discussion avec Henry où encore une fois, je m'arrêtais à ce que je croyais connaître, j'ouvre ce nouveau fil.

Henri K. a écrit:
PALEZ a écrit:
10 nds semblent quand même soutenus, surtout avec le passage de nombreux détroits assez encombrés... Bien qu'une fois dans l'océan Indien, il n'était pas difficile de courir avec un vitesse supérieure...
Mais ça se tient si on exclue une présence sur zone suffisamment longue à moins d'un ravitaillement à la mer par les navires chinois sur place (ce qui est clairement possible). L’autonomie de patrouille dépend normalement seulement de la quantité de vivres embarqués.

Pour moi l'autonomie (la durée de mission j'entend) est surtout conditionnée par le nombre de jours que les sous-mariniers arrivent à tenir à bord, et la distance franchissable est conditionnée par le réseau de communication à très longue portée.

Le record du monde est détenu par un Type 091 aux alentours de 90 jours sans faire surface, il me semble, mais les mecs sortaient couchés du bâtiment bien qu'ils ne soient pas morts.

C'est pour ça que les SNLE français et US ne dépassent pas 70 jours en moyenne en mer avec un cycle de rotation de 25 jours minimum.

Henri K.

PALEZ a écrit:
Henri K. a écrit:
PALEZ a écrit:
10 nds semblent quand même soutenus, surtout avec le passage de nombreux détroits assez encombrés... Bien qu'une fois dans l'océan Indien, il n'était pas difficile de courir avec un vitesse supérieure...
Mais ça se tient si on exclue une présence sur zone suffisamment longue à moins d'un ravitaillement à la mer par les navires chinois sur place (ce qui est clairement possible). L’autonomie de patrouille dépend normalement seulement de la quantité de vivres embarqués.

Pour moi l'autonomie (la durée de mission j'entend) est surtout conditionnée par le nombre de jours que les sous-mariniers arrivent à tenir à bord, et la distance franchissable est conditionnée par le réseau de communication à très longue portée.

Le record du monde est détenu par un Type 091 aux alentours de 90 jours sans faire surface, il me semble, mais les mecs sortaient couchés du bâtiment bien qu'ils ne soient pas morts.

C'est pour ça que les SNLE français et US ne dépassent pas 70 jours en moyenne en mer avec un cycle de rotation de 25 jours minimum.

Henri K.

Non, un SNLE US de la classe Ohio restait 180jours en mission... En France, un SNA restait 59jours en mission de guerre avec hélitreuillage de vivres.... Alors que les vivres sont limitées à 45 jours (vivres fraîches)
Un Triomphant peut rester sans difficultés plus de 90jours... tu peux compter sur 120jours..

Henri K. a écrit:
PALEZ a écrit:

Non, un SNLE US de la classe Ohio restait 180jours en mission... En France, un SNA restait 59jours en mission de guerre avec hélitreuillage de vivres.... Alors que les vivres sont limitées à 45 jours (vivres fraîches)
Un Triomphant peut rester sans difficultés plus de 90jours... tu peux compter sur 120jours..

Pour un Triomphant -

70 jours, précisément.

http://www.infosdefense.com/10-semaines-a-bord-du-snle-temeraire-52868/

http://videos.tf1.fr/reportages/temeraire-10-semaines-sous-les-mers-8241051.html

Pour un Ohio -

Voici le planning de déploiement et de rotation de 4 SNLE de classe Ohio, orange représente la période de maintenance, jaune l'entrainement, bleu l'équipage au sol, petite barre verte à la mer. Chaque petite barre verte dure... exactement 70 jours.



A vrai dire je n'ai jamais entendu dire qu'un SNA / SNLE passe plus de 80 jours en mer, en opération.

Henri K.

PALEZ a écrit:
Ce sont les plannings théoriques...
Sur Le Terrible (classe Redoutable) il y a eu des patrouilles d'essais à 120 jours...
Encore une fois, la seule limite de ces navires sont les vivres et la résistance psychologique... Mais les vivres arrivent avant :)
Durant les actions contre le détroit des Dardanelles durant la première guerre mondiale, un sous-marin britannique patrouillait plus de 90jours, il n'était pas nucléaire... Et le confort était tout différent... Même si il était en surface la plus part du temps.

Henri K. a écrit:
PALEZ a écrit:
Ce sont les plannings théoriques...
Sur Le Terrible (classe Redoutable) il y a eu des patrouilles d'essais à 120 jours...
Encore une fois, la seule limite de ces navires sont les vivres et la résistance psychologique... Mais les vivres arrivent avant :)
Durant les actions contre le détroit des Dardanelles durant la première guerre mondiale, un sous-marin britannique patrouillait plus de 90jours, il n'était pas nucléaire... Et le confort était tout différent... Même si il était en surface la plus part du temps.

2 liens de l'US Navy que j'avais gardé à côté dans mon fichier...

http://www.navy.mil/navydata/cno/n87/usw/issue_5/newssbn.html

http://www.navy.mil/navydata/cno/n87/usw/issue_5/confessions.html

Dans lequel le cycle d'opération est clairement écrit - 77 jours en mer, 35 jours de repos au sol, et ça tourne. C'est concordant avec les "10 semaines" de Le Téméraire soit 70 jours en mer.



La moyenne c'est bien 70 jours en mer pour les SNLE US -

http://blogs.fas.org/security/2013/04/ssbnpatrols/

Ou encore celà -

http://www.fas.org/nuke/guide/usa/slbm/ssbn-726.htm



Tout à l'heure tu parlais de 180 jours pour un Ohio, alors que le plus long connu n'est que de 105 jours semble-t-il. Il s'agit bien une exception mais pas une pratique opérationnelle.



De plus, si tu regardes la vidéo de TF1 que j'ai posté en haut, à plusieurs reprises ils parlent de missions de 2 mois, comme par exemple vers 14ème minutes 10, "prend 15kg en 2 mois ce n'est pas très très bon...".

J'ai déjà lu les mêmes éléments en chinois où les Chinois partagent un peu près les mêmes cycles, car selon leurs études psycho-médicales, au delà de 80 jours le risque opérationnel provoqué par l'équipage, même en rotation de 2 équipes, suit une courbe exponentielle, jugée non acceptable pour la sûreté d'opération.

Henri K.

PALEZ a écrit:
Pardonne, mais 105 jours de patrouille opérationnelle s'accompagne avec au moins une à deux semaines de préparation à la patrouille... Et cela est de la navigation avec pour les SNLE pas de retour à la maison.... C'est au moins 120jours... Mais les capacités sont supérieures... (d'où mon estimation à 180jours) Pour les Triomphants, les missions ont été réduites pour le confort des équipages mais aucunement pour une raison opérationnelle...

J'ai personnellement navigué sur SNA 42 et 43 jours d’affilée au plus et dont une mission avec plus de 2,5 mois de navigation avec seulement 2 escales de 5 jours (arrivée et départ compris) et une de 2 jours... Le reste étant à la mer avec 4 mois d'absence du port base...

Les séquelles psychologiques si il y en a, ne sont pas plus conséquentes que celles des gens qui passent leurs matinées et leurs soirées dans les métros ou embouteillages... Mr.Red

PALEZ a écrit:
Sauf erreur de ma part, la plus longue patrouille pour un SSN est anglaise par un Trafalgar, mais je ne suis pas capable de donner un nombre de jours et si cela est sans escale ou pas.

Les missions des SNLE occidentaux ont été réduites, car ils n'ont plus besoin de transiter loin de leurs ports bases grâce à la portée accrues de leurs missiles... ET l'important n'est pas seulement la durée de la mission mais la capacité à assuré la permanence... SI les navires peuvent se relever régulièrement cela est préférable que d'avoir un seul sous-marin sur place excessivement longtemps sans être capable de le remplacer... Il faut regarder la patrouille du SSN Conqueror anglais aux Malouines... Il a laissé Faslane le 3 avril au début de sa mission, coula le croiseur argentin le 2 mai... Mais je ne connais pas la date de son retour à quai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5379
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: PATROUILLES SNLE/SSBN   Lun 16 Juin 2014, 19:02

Car un nouveau record est apparu :

L'équipage Gold du SNLE américain USS Pennsylvania rentre d'une patrouille stratégique d'une durée record de 140 jours

http://sco.lt/87pHNZ

http://www.dvidshub.net/news/133135/pennsylvania-gold-sets-new-record-longest-ohio-class-ssbn-patrol#.U536oyjmdTp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5379
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: PATROUILLES SNLE/SSBN   Lun 16 Juin 2014, 19:06

Autre point très , même si cela semble drôle, c'est le papier toilette... Le stock doit être en rapport et l'aspect psychologique d'un manque est très néfaste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PATROUILLES SNLE/SSBN   

Revenir en haut Aller en bas
 
PATROUILLES SNLE/SSBN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PATROUILLES SNLE/SSBN
» SSBN type 094 "JIN"
» SSBN type 092 XIA
» Les Patrouilles
» PATROUILLES ACROBATIQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: