AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15496
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Mer 30 Avr 2014, 19:14

Le Général Belgrano était l'ex croiseur léger américain CL46 Phoenix de la classe Brooklyn de 10 000 t, armé de 15 canons de 152 mm, lancé le 12 mars 1938,  par l'arsenal de New York; entré en service en octobre 1938;  et acquis par l'Argentine en avril 1951; en même temps que le Boise de la même classe devenu le Nueve de Julio; le Nueve de Julio sera démoli en 1978, alors que le Général Belgrano est modernisé.


Le Général Belgrano

Fin avril 1982, une force opérationnelle de la Royal Navy se dirige vers les îles Malouines, pour soutenir le débarquement britannique; trois groupes opérationnels argentins se rapprochent pour contrer l'escadre britannique; le 30 avril le croiseur Général Belgrano est détecté au sud des Malouines par le sous-marin nucléaire britannique Conqueror; celui ci le suit discrètement; le 1er mai, l'amiral argentin Juan Lombardo ordonne aux forces navales argentines de rechercher et d'attaquer les forces britanniques; son message est intercepté par les services de renseignements britanniques.
Bien que situé en dehors de la zone d'exclusion de 200 miles autour des îles Malouines décrétée par les britanniques, le Général Belgrano constitue une menace pour les forces britanniques, aussi Madame Thatcher, Premier Ministre, autorise l'attaque du croiseur; à 15h 57 le sous marin Conqueror lance trois torpilles sur le navire argentin;  deux de ces torpilles atteignent le Général Belgrano; l'une près de la proue; l'autre au niveau de la salle des machines; la production d'électricité du croiseur s’arrête et avec elle les pompes, les portes étanches étant restées ouvertes, le navire se rempli d'eau rapidement, vingt minutes après l'attaque, l'ordre d'abandonner le croiseur est donné. Les destroyers d'escorte ne se rendent pas compte avec la nuit venue de la situation, ils ont néanmoins détectés le sous-marin et lancent des grenades sous marines, l'état de la mer empire dispersant les canots et radeaux de survie; les navires argentins réalisant enfin la situation, ainsi que des chiliens se portent au secours des naufragés et sauvent 772 hommes de l'équipage; il y aura néanmoins 323 victimes.


Le Général Belgrano coulant

La flotte argentine retourne dans ses bases et ne jouera pas un rôle majeur jusqu'à la fin du conflit.
Le fait que le Général Belgrano ait été coulé sans sommation, en dehors de la zone d'exclusion britannique a créé un différent supplémentaire entre les deux États portant sur la légalité de cette attaque, d'autant que les argentins affirmeront que le Général Belgrano a été attaqué alors qu'il se dirigeait vers sa base, ce qui contesteront les britanniques, pour qui l'attaque est un acte de guerre légitime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Mer 30 Avr 2014, 19:32

légalité dans une guerre... Rolling Eyes 
y'en a qui croient à la poupée qui tousse, y'a pas de règles dans une guerre
techniquement, qu'est ce qui empêcherait un pays disposant de la bombe A d'en balancer une si jamais on envahit une partie de son territoire (à part le fait que celui qui aurait donné l'ordre passerait à la haye pour crime, et le risque d'une dangereuse escalade façon 14 18)
les argentins de l'epoque ont joué avec le feu, et ils ont meme eu de la chance de ne pas perdre également le 25 de mayo également
quand on pense qu'à quelque années, voire mois prés, ils auraient pu recuperer ces iles par la negociation...

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11663
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Mer 30 Avr 2014, 19:41

l'aventurisme des généraux argentins de 1982, fait penser à celui des colonels grecs de 1974.
avec le même résultat: la défaite.
mais il faut reconnaitre que les latinos se sont mieux comportés; Machisme oblige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Jeu 01 Mai 2014, 09:16

les anglais n'auraient jamais "rendu" les malouines.

Pour moi l'erreur principal des argentins c'est le timing, encore quelque semaines et les brits perdait un de leur porte avions vendu a l’Australie.
mais une fois la décision prise (pour l'invasion), tout les moyen doivent être mis en oeuvre pour réussir, pas juste se qui "devrai" être suffisant, mais tout les moyens, les britanniques c'est quant même l'une des plus grandes armées du monde, et ne parlont pas de la navy.

Quant tu veux intercepté l'escadre de la royal navy, tu y vas avec toute ta flotte, porte avion y compris, soum etc etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Jeu 01 Mai 2014, 10:47

adama a écrit:
les anglais n'auraient jamais "rendu" les malouines.
il y avait des négociations de prévues avec un référendum, les anglais de l'époque étaient beaucoup moins tatillons sur la souveraineté de ce bout de rocher...
on ne peut pas savoir ce qu'il serait ressorti de ces négociations, les deux options avaient autant de chances de se produire, au pire, le sujet serait resté sur la table plusieurs années, tout aurait dépendu de ce que les argentins auraient été prêt à mettre sur la table

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Lun 11 Aoû 2014, 10:25

A propos du Belgrano, je lisais il y a quelques semaines un article sur le différent Argentino-britannique à ce sujet.

Les familles des victimes continuent d'espérer, plus de trente ans après, une condamnation du royaume-uni, mais de l'autre, les militaires argentins vétérans de ce conflit voir même certains survivants du navire, n'attendent rien. Un des gradés cités expliquait d'ailleurs clairement que la guerre c'est la guerre et que l'on est au courant des risques. C'est donc plus les civils qui attendent quelque chose.

A ce propos, il y a encore une discussion sur le fait que le navire s’éloignait de la zone d'exclusion ou se dirigeait vers elle. Seule l'exploration de l'épave permettrait de trancher à propos de cette anecdote.

Avis personnel, je partage celui mentionné plus haut dans ce sujet : les argentins ont fait cela de manière timide, un peu à l'image de l'offensive de la Sarre en 1939.
On a l'impression qu'ils voulaient faire du Mussolini ('"Laissez moi avoir une douzaine de morts que je puisse m’asseoir à la table des négociations"). Pour intercepter la Royal Navy de l'époque ils auraient du mettre le paquet, et pas faire dans la dentelle, à l'instar encore, des Italiens en 1940.

Sinon question que je me suis souvent posé :
J'ai lu il y a quelques années les mémoires de "La Dame de Fer", elle disait que le navire représentait une menace pour sa flotte. En dehors du contexte militaire (où il n'y a pas de règles), est-ce que l'on peut considérer ce navire comme dangereux? Je veux dire, il s'agit d'un ex-croiseur US, hérissé de canons, datant de 1944 si je me souviens bien. A part bien sûr le cas très très hypothétique où "il tombe nez à nez" avec la flotte anglaise, qu'elle est la menace? A part une piste pour hélico, le navire n'a pas l'air d'avoir été trop modernisé (missiles?). L'aviation embarqué british aurait pu facilement "s’entraîner" dessus, les canons du vieux croiseurs étant conçus pour lutter contre des Zéro... (Ce raisonnement ne tient bien sûr pas compte de la présence de destroyer modernes pour l'escorter).


Dernière édition par ecourtial le Lun 11 Aoû 2014, 11:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Starling
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe


Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 52
Ville : Là-bas
Emploi : Gênant
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   Lun 11 Aoû 2014, 11:44

Les Mark VIII qui coulèrent le Belgrano étaient les mêmes que celles qui étaient tirées par les s/m britanniques de la WWII (dont une tirée par l'Urge endommagea le Vittorio Veneto en décembre 1941)

Citation :
les argentins ont fait cela de manière timide, un peu à l'image de l'offensive de la Sarre en 1939.

Les argentins ont mis tout ce qu'ils avaient; notamment au niveau aérien, les seuls appareils qui ne furent pas engagés à un degré ou à un autre furent une poignée de F 86 ...
Pour ce qui est de la Marine il n'avaient guère le choix l'action du Conqueror porte un nom "l'acquisition de la supériorité navale sur zone", la démonstration du Belgrano suffit aux Argentins pour comprendre qu'ils n'auraient aucun moyen de contrer l'action des 3 SNA brits dans leurs eaux

L'armée argentine essentiellement constituée de conscrits qu'il fallu équiper en catastrophe de vêtements chauds civils, avant tout calibrée pour la lutte anti insurrectionnelle (en clair cintrer sa propre population) n'avait guère de chance contre les pros de l'armée britannique

La guerre révéla les insuffisances parfois édifiantes de l'une et l'autre partie en matière d'équipements de tactiques de formation, mais au final la logique fut respectée même si cela ne passa pas très loin notamment du fait des actions aériennes et aéronavales des argentins

L'une et l'autre partie savait pertinemment que la perte d'un porte-avions britannique signifiait la fin de la partie.

Le problème des tristes sires de la junte argentine est qu'ils n'ont jamais cru que l'épicière enverrai la Navy, ce en quoi il commirent une grave erreur.

Ne jamais sous estimer son adversaire surtout quand elle porte la culotte et des talons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano   

Revenir en haut Aller en bas
 
2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 mai 1982, torpillage du croiseur argentin Général Belgrano
» dansons sur les quais Tango argentin avec tangomania
» Bal Argentin Boucau (64)
» Croiseur classe D'Assas .Scratch 1/700éme
» [Disney] Tron (1982)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: