AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les contre-torpilleurs français

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16692
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mar 04 Sep 2018, 08:33

Les essais des contre-torpilleurs suite

La classe Vauquelin


Le Tartu; vitesse aux essais, 41,01 noeuds; 38, 58 noeuds aux essais de 8 heures.


Le Maillé Brézé;avec 39, 19 nœuds c'est le meilleur de la série aux essais de 8 heures; toutefois le Cassard avec 42, 85 nœuds est le meilleur de la série en vitesse pure, mais il manque de souffle puisqu'il ne fait que 38, 93 nœuds de moyenne sur 8 heures.


Le Vauquelin manque de peu les 40 nœuds, puisqu'il fait 39, 99 nœuds aux essais, et il fait 38,19 nœuds aux essais de 8 heures.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16692
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 05 Sep 2018, 08:09

Les essais des contre-torpilleurs suite


La classe LE FANTASQUE

Avec la classe Le Fantasque on arrive au summum  du contre-torpilleur en France;  sur les six de la classe; cinq d'entre eux dépasseront les 43 nœuds aux essais, et le 5ém les frôlera de peu; parmi eux Le Terrible dépassera les 45 nœuds devenant le navire de guerre d'un tonnage équivalent le plus rapide au monde, en développant une puissance de  94240 ch; pour 74000 ch prévus au cahier des charges! ces contre-torpilleurs conserveront tout au long de leur carrière d'excellents résultats, c'est ainsi que le Triomphant en janvier 1945 après une refonte qui l'avait alourdi à 3120 t, et 10 ans après son entrée en service donnait encore 38 nœuds sans difficulté en service courant.


Le Triomphant ; il donne 43,24 nœuds aux essais; 42, 18 de moyenne aux essais de 8 heures.


Le Malin; donne 43,11 nœuds aux essais et 41, 49 aux essais de 8 heures



Le Terrible; avec 45,02 nœuds aux essais; un record mondial qui n'a jamais été égalé pour un navire de tonnage équivalent; il donne encore 42,92 nœuds aux essais sur 8 heures, la aussi le meilleur résultat de la série. (la légende donne 44,9 nœuds sur 8 heures, je préfère m'en tenir aux chiffres donnés par Henri le Masson qui a puisé aux sources officielles)


Le Fantasque après sa refonte aux Etats Unis en essais le 13 juin 1943, avec un déplacement porté à 3700 t, reclassé croiseur léger, et en dépit des années, il dépasse encore largement les 38 nœuds.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16692
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 06 Sep 2018, 08:41

Les essais des contre-torpilleurs suite

La classe MOGADOR

Avec la classe Mogador on arrive à l'apogée  du contre-torpilleur en France; par rapport à la classe le Fantasque, il y a maintien des performances, tout en augmentant la puissance de feu on arrive à de véritables petits croiseurs; l'armement est considérable; 8 canons de 138,6 mm en quatre tourelles doubles; 4 x 37 mm; 10 TLT; le tonnage passe à 2884 tw soit 3600 t en charge normale et 4018 t en pleine charge.
Pour conserver les performances des Le Fantasque, il faut bien sur accroire la puissance motrice; la puissance prévue est de 92000 ch, mais la aussi elle sera largement dépassée aux essais puisque les moteurs du Volta montèrent jusqu’à 127000 ch sur deux hélices soit plus de 63000 ch par arbre ce qui est énorme; tous les deux dépassent 43 nœuds aux essais.; malheureusement le sort ne leur fut pas favorable, parce que tous les deux furent sabordés à Toulon un funeste 27 novembre 1942.
Les tranches navales 1938b et 1938c ont prévu la construction de quatre contre-torpilleurs de la classe Mogador supplémentaires mais les événements  n'ont pas permis leur construction.



Le Volta (à mon grand regret je n'ai pas trouvé de photo des Mogador en essais et c'est bien dommage parce que des navires pareils à 43 nœuds cela devait être impressionnant).
Le Mogador fait 43,45 nœuds aux essais; 41,274 nœuds aux essais de 8 heures.
Il sera battu par le Volta avec 43,80 nœuds et 42,09 nœuds aux essais de 8 heures, monumental pour des navires qui déplaçaient alors plus de 3000 t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SAGHAAR
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 60
Age : 71
Ville : ST POL SUR MER
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 11/07/2017

MessageSujet: torpilleurs français   Jeu 06 Sep 2018, 14:42

Bonjour à tous,
Le JAGUAR a été coulé lors de l'opération DYNAMO à DUNKERQUE (26 mai 4 juin 1940).Par grandes marées,il est possible de voir encore un canon avant.L'épave se trouve à une cinquantaine de mètres de la jetée est du port.

Bien cordialement.Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 10 Oct 2018, 04:59

Le contre-torpilleur CASQUE, premier achevé de la classe BOUCLIER qui fut la deuxième classe de contre-torpilleurs construite pour la marine française en 1910-1912. Sous la flottaison, le BOUCLIER et le CASQUE se distinguaient de leurs dix sister-ships par leurs trois lignes d’arbres. Le CASQUE se différenciait en outre de ses onze congénères parce qu’il était le seul à n’avoir que trois cheminées au lieu de quatre.


Mis en service en juin 1911, le CASQUE passa toute sa carrière en Méditerranée jusqu’à ce qu’il soit rayé des listes le 26 mars 1926. L'armement initial comprenait deux canons de 100mm, quatre de 65mm et deux tubes lance-torpilles de 450mm. Pendant la guerre de 1914-18, un canon antiaérien et deux mitrailleuses de 8mm furent ajoutés et une dizaine de grenades ASM embarquées sur la plage arrière.

Le FAULX, déjà illustré plus haut (Jeu 12 Avr 2018, 16:37), était de la même classe avec quatre cheminées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16692
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 10 Oct 2018, 09:04

Belle photo du Casque, mais étrangement il donne de la bande à quai, a t'il été endommagé? à moins qu'il ne soit en période d’essais de stabilité, il serait intéressant de connaitre la date du cliché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 12 Oct 2018, 03:58

NIALA a écrit:
Belle photo du Casque, mais étrangement il donne de la bande à quai, a t'il été endommagé? à moins qu'il ne soit en période d’essais de stabilité, il serait intéressant de connaitre la date du cliché.

Je n'ai malheureusement pas la date du cliché. Cependant, plusieurs détails laissent à penser qu'il s'agit d'un essai ou d'une gîte due à un chargement asymétrique : le CASQUE a l'air intact, le personnel sur la plage arrière ne semble pas particulièrement inquiet, la coupée est en place, un velum est encore roulé au-dessus de la plage arrière, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Dim 14 Oct 2018, 07:45

Le contre-torpilleur JAGUAR de la classe éponyme à quai à Saint-Malo en  1933 :


La classe JAGUAR de 1922 a déjà été présentée plus haut dans cette rubrique (Mar 15 Avr 2014, 12:03). study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16692
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Dim 14 Oct 2018, 09:24

A mon avis il ne s'agit pas du CT Jaguar mais d'un torpilleur de 1500 t; en effet le Jaguar voir photo ci dessous à un tripode à l'arrière et la hauteur de ses trois cheminées vues de la poupe paraissent décalées.


Le Jaguar vue arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Dim 14 Oct 2018, 16:47

Probable. En outre, la coplanéité des sommets de cheminée sur la photo du haut ne se retrouve pas sur celle du bas. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mar 23 Oct 2018, 06:24

Le contre-torpilleur LE TRIOMPHANT de la classe LE FANTASQUE en opérations en Atlantique Nord en 1939


La photo a été publiée par l'Office of Naval Intelligence et est conservée à l'U.S. Naval History and Heritage Command Photograph sous le numéro NH 86560.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5060
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 03 Nov 2018, 05:43


Cette autre vue du CASQUE est datée de 1912 et aurait été prise à Ajaccio. Elle pourrait avoir été prise le même jour que la précédente (Mer 10 Oct 2018, 02:59), avec laquelle elle partage beaucoup de détails, et expliquer la gîte du navire : on y voit une importante brèche dans le bordé bâbord arrière, résultat probable d’un abordage et qui aurait pu amener à ballaster le CASQUE pour lui éviter d’embarquer de l’eau ou pour faciliter une réparation provisoire.

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les contre-torpilleurs français
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les contre-torpilleurs français
» Les torpilleurs français
» "Lieutenant BOURAKOV" contre-torpilleur de 300 tonnes - 1905.
» Sasori contre Deidara
» Marine et bandes dessinées (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: