AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les contre-torpilleurs français

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mar 27 Fév 2018, 15:47

Le 23 février 2015, je vous montrais le contre-torpilleur le Terrible à 45 noeuds en 1935; 20 ans plus tard il avait toujours de bonnes jambes, si j'ose dire, comme le prouve la photo ci dessous.


Le Terrible en 1955
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 12 Avr 2018, 18:37

Le contre-torpilleur FAULX de la classe CASQUE (ou classe BOUCLIER).


Construit par De la Brosse & Fouché à Nantes et mis en service en octobre 1912, le FAULX a passé toute sa brève carrière en Méditerranée. Il a fini le 10 avril 1918 coulé dans le Canal d'Otrante après avoir été abordé par le contre-torpilleur français MANGINI. Son nom vient de la faulx, instrument agraire qu'on écrit aujourd'hui faux.
A en croire Wikimachin (qui ne propose qu'une version tronquée de ce cliché), la photo aurait été prise en 1914.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mar 24 Avr 2018, 01:00

Le PROTET de la classe BISSON photographié en Adriatique le 5 septembre 1917.


Comptant six unités (BISSON, RENAUDIN, COMMANDANT LUCAS, PROTET, MANGINI et MAGON), la classe BISSON, version améliorée des BOUCLIER, a été construite en 1911-1914. Son premier de classe tient son nom de l’ enseigne de vaisseau Hippolyte Bisson, célèbre pour le fait d’armes qui lui a coûté la vie contre les pirates grecs le 5 novembre 1827. Le PROTET est le seul des six à avoir été construit à l’arsenal de Rochefort où il a été lancé le 13 octobre 1913. Il porte le nom du contre-amiral Auguste-Léopold Protet, tué lors de l'attaque sur la cité fortifiée de Nekio (ou Né-Kiaio) près de Shanghai en 1862.

Pendant la guerre de 1914-1918, les six navires ont principalement servi en Méditerranée. Le PROTET ne sera rayé des listes qu’en 1933.
  • Armement : 2x100mm, 4x65mm, 4xTLT de 450mm en deux affûts doubles
  • 791 tonnes, 78,10m de long entre perpendiculaires, 8,60m de large, 3,10m de tirant d’eau
  • 4 chaudières Indret, 2 turbines Parsons, 15 000 cv, 30 nd, autonomie 1950 Nq à 14nd


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 05:53

De gauche à droite, au premier rang : les contre-torpilleurs STYLET (classe CLAYMORE, en service de 1907 à 1921), FLEURET (classe CLAYMORE, 1909-1920)  et BOMBARDE (classe ARQUEBUSE, 1903-1920).


Je n'ai pas reconnu l'endroit : Cherbourg ? quelque part sur la Seine ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 08:58

Le lieu serait La Ninon à Brest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10792
Age : 37
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 09:58

Citation :
[…] Je n'ai pas reconnu l'endroit : Cherbourg ? quelque part sur la Seine ? : scratch:
Citation :
Le lieu serait La Ninon à Brest.
… ou bien au Conquet ? (le plan d'eau a l'air plutôt resserré…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 10:05

J'ai le même cliché en CP avec comme légende:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10792
Age : 37
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 10:12

Citation :
J'ai le même cliché en CP avec comme légende :
Ça explique en effet la réponse précédente. thumleft  

Resterait à situer La Ninon, dans la rade de Brest.

Spoiler:
 

Plus tard aménagé (sous le nom de Laninon) en bassins de radoub ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 10:44

La Ninon est un quartier de Recouvrance, qui existait bien avant les bassins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10792
Age : 37
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 15:32

Citation :
La Ninon est un quartier de Recouvrance, qui existait bien avant les bassins.
Certes. Mais ces torpilleurs ne sont (évidemment) pas mouillés en ville.
À la rigueur, en contrebas du quartier en question ; du côté des bassins de Laninon.
Mais le panorama n'évoque pas vraiment la (vaste) rade abri (qui n'était alors pas encore fermée à son ouest).
Il y a, à gauche, un bout de quai ; et à droite un léger relief, non urbanisé.
Les torpilleurs sont donc dans un petit "bras" de mer, ou plutôt dans un estuaire ou un aber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 15:47

Je vais poser la question à des brestois, si on est vraiment à Brest il reconnaîtrons surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 18:48

Takagi a écrit:
De gauche à droite, au premier rang : les contre-torpilleurs STYLET (classe CLAYMORE, en service de 1907 à 1921), FLEURET (classe CLAYMORE, 1909-1920)  et BOMBARDE (classe ARQUEBUSE, 1903-1920).


Je n'ai pas reconnu l'endroit : Cherbourg ? quelque part sur la Seine ? scratch


Une rapide comparaison du paysage avec celui de la photo ci-dessus, qui montre la promo EN1925 à l'école de manoeuvre de Laninon, premet effectivement de conclure : les torpilleurs étaient bien à Laninon.
Fin du suspense. Merci à Alain pour m'avoir mis sur la voie.
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 03 Mai 2018, 21:30

C'est ce que l'on peut conclure également avec les renseignements que m'ont donné les brestois, c'est vrai que c'était une plage au début du XXém siècle, heureusement les collines en arrière elles n'ont pas changées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 20 Juil 2018, 22:11

Le contre-torpîlleur MAMELUCK de la classe SPAHI photographié à Monaco en 1912.


Le bâtiment est pratiquement neuf : commencé en 1907 aux chantiers de la Loire, lancé le 30 mars 1909, il a été mis en service le 27 juin 1911. Il sera retiré du service le 28 décembre 1927.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 20 Juil 2018, 23:33

Il ne s'agit pas du Mameluk qui avait quatre cheminées espacées en deux groupes de deux (photo)



Je pense qu'il s'agit du Tirailleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 21 Juil 2018, 06:20

Soit... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Vauban (classe Guépard) 1931-1942   Ven 17 Aoû 2018, 06:02

Construit par les Ateliers et Chantiers de France à Dunkerque, le VAUBAN est le sixième et dernier contre-torpilleur de la classe GUÉPARD de 1931, laquelle inaugure les quatre cheminées qui vont caractériser les destroyers français des années 1930. Lancé le 1er février 1930 et achevé le 9 janvier 1931, il sera sabordé à Toulon le funeste vendredi 27 novembre 1942.


Le VAUBAN à Beyrouth le 19 juillet 1937


Carte postale du VAUBAN photographié devant Toulon vers 1940 en 1931

Principales caractéristiques
  • Déplacement : 2398 t standard, 3170 t à pleine charge
  • Longueur : 130,20 m
  • Largeur : 11,50 m
  • Tirant d’eau : 4,30 m
  • Machinerie : quatre chaudières Du Temple, deux groupes de turbines, 64 000 cv
  • Vitesse maximale : 35,5 nd (en condition opérationnelle, proche de 40 nd à feux poussés et en conditions d'essais)
  • Autonomie : 3000 Nq à 14,5 nd
  • Armement d’origine : 5 canons de 138 mm, quatre canons de 37 mm AA, six tubes lance-torpilles de 550 mm, 28 grenades ASM




Dernière édition par Takagi le Ven 17 Aoû 2018, 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 17 Aoû 2018, 11:26

Pour la 2m photo du Vauban de ce jour, il a porté la marque "3" entre le 1er mai et le 1er septembre 1931.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5053
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 17 Aoû 2018, 15:16

NIALA a écrit:
Pour la 2m photo du Vauban de ce jour, il a porté la marque "3" entre le 1er mai et le 1er septembre 1931.
C'est corrigé, merci ! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 31 Aoû 2018, 18:09

Nos contre-torpilleurs de l'entre deux guerres se signalaient notamment par leur grande vitesse, ce qui donne l'occasion de belles photos de ces navires déplaçant selon les séries de 2100 à 2884 tonnes et pourtant qui ont pour beaucoup dépassés 40 nœuds aux essais; en voici quelques-unes.

La classe Jaguar

Le Jaguar le 12 mai 1926 il atteint 35, 27 nœuds au déplacement Washington, et 34, 75 nœuds de moyenne aux essais poussés de 8 heures.


Le Chacal de la même série atteindra 35, 30 nœuds et 34, 60 nœuds aux essais de 8 heures.  


La Panthère à 35, 60 nœuds; 35, 20 nœuds sur 8 heures.
Le records de la série sera pour le Tigre 36, 70 nœuds; 35, 93 nœuds sur 8 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5725
Age : 53
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 31 Aoû 2018, 19:14

Ces records ne voulaient rien dire en termes opérationnels car obtenus sur des bâtiments dépourvus de toute ou partie de leurs équipements militaires
Cela permettait de remplir le Guinness des records et aux chantiers d'obtenir les primes de recette ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 31 Aoû 2018, 20:04

Tous les pays faisaient pareil, et les italiens bien plus encore puisque ils faisait leurs essais avec des coques pratiquement vides,pour avoir des records à faire connaitre à la presse, alors pourquoi pas nous. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 01 Sep 2018, 07:41

Les essais des contre-torpilleurs suite

Les guépard

Le Lion, des six guépard le Lion a eu les meilleurs résultats aux essais de vitesse au déplacement Washington avec 40, 40 nœuds; par contre aux essais poussés sur 8 heures il a été dépassés par le Valmy; 36,09 nœuds pour le Lion et 37,07 nœuds pour le Valmy.


Le Valmy meilleur résultat aux essais de 8 heures (voir ci dessus)


Le Verdun; 40,16 nœuds; 36,70 nœuds sur 8 heures.


Le Vauban;40,15 nœuds; 36,35 nœuds sur 8 heures.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Dim 02 Sep 2018, 07:59

Les essais des contre-torpilleurs suite

Les Aigle


Le Gerfaut; avec 41, 20 nœuds aux essais et 40, 01 nœuds aux essais poussés de 8 heures, le Gerfaut effectue les meilleurs essais de la série.


L'Aigle à ses essais; il fera le moins bon score de la série: 38, 66 nœuds et 37, 20 nœuds aux essais de 8 heures, on voit qu'entre le meilleur et le moins bon de la série, il y a une différence de presque 3 nœuds ce qui n'est pas négligeable.


Le Vautour; avec 40, 18 nœuds et 37, 77 aux essais de 8 heures il se situe dans le fourchette moyenne de la série.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16688
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Lun 03 Sep 2018, 08:18

Les essais des contre-torpilleurs suite

Les contre-torpilleurs MILAN et EPERVIER

Ces deux contre-torpilleurs constituent une classe à part,  budgétairement rattachés à la série des Aigle, ils préfigurent la série suivante des Vauquelin du point de vue des formes de coque; de l'armement: 7 T LT au lieu de 6 etc... , et surtout ils expérimentent des nouvelles chaudières à surchauffe. La recherche continue du gain de puissance va booster la recherche sur la surchauffe et l'amélioration du rendement des moteurs des contre-torpilleurs; entre les Jaguar et les Mogador, la puissance motrice va être multipliée par deux pour un poids à peine plus élevé de 30%, toute les catégories de navires vont bénéficier de ces progrès.


L'Epervier au début de sa carrière (je n'ai pas trouvé de photo de ses essais)
L'Epervier a les meilleurs résultats des deux avec 41, 94 nœuds; 39, 728 nœuds aux essais de 8 heures


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les contre-torpilleurs français
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les contre-torpilleurs français
» Les torpilleurs français
» "Lieutenant BOURAKOV" contre-torpilleur de 300 tonnes - 1905.
» Sasori contre Deidara
» Marine et bandes dessinées (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: