AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16556
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Sam 10 Juin 2017, 15:36

L'épave du cacciatorpedinière Artiglière de la classe Soldati de 1938 coulé le 12 octobre 1940 a été retrouvée; lien vers l'article et une vidéo de l'épave.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/1941/reader/reader.html#!preferred/1/package/1941/pub/2285/page/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16556
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Sam 10 Juin 2017, 15:46

Pour compléter le post ci dessus, voici l'Artiglière:



Et la fin de l'Artiglière le le 12 octobre 1940:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16556
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mar 16 Jan 2018, 14:41

Le Camicia Nera/Artigliere/Z12/Lovkyi
Voici l'histoire en photos du Camicia Nera de la classe Soldati qui reprendra en 1943 le nom d'Artiglière à ne pas confondre avec le premier Artiglière de la même classe perdu le 12 octobre 1940 (voire ci dessus).


Le Camicia Nera construit chez OTO Livourne est lancé le 8 août 1937, et entre en service le 30 juin 1938


Le Camicia Nera en pleine vitesse


Le Camicia Nera en mai 1942 avec son camouflage


En 1946 l'Artiglière ex Camicia Nera.
Le 30 juillet 1943 avec la chute du régime fasciste, le Camicia Nera a repris le nom d'Artiglière devenu disponible après la perte du cacciatorpedinière de ce nom le 12 octobre 1940.



Le Lovkyi ex Z12 ex Artiglière ex Camicia Nera

L'Artiglière ex Camicia Nera fait partie des navires italiens remis à l'URSS en 1948, en application du Traité de Paix; il prend d'abord la marque Z12 puis le nom de Lovkyi, il aurait été rayé des listes de la Marine Soviétique vers 1958.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4789
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mar 15 Mai 2018, 20:28

D’aucuns y verront malice : l’EURO torpillé par la Grande-Bretagne…  Mr.Red


Plus sérieusement : le destroyer EURO (qui porte un nom de vent) a été torpillé par un Swordfish de l'EAGLE alors qu’il était au mouillage devant Tobrouk le 5 juillet 1940. L’EURO était de la classe TURBINE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4789
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Jeu 17 Mai 2018, 23:52

De la même classe que l’EURO ci-dessus, le destroyer TURBINE entrant dans le port intérieur de Tarente en 1934. Lancé au Cantieri Navali Odero le 21 avril 1927, il a donné son nom à une classe de huit destroyers mis en service lancés par trois chantiers (CN Odero,  Ansaldo, CN Riva Trigoso) en quelques mois (avril 1927 - janvier 1928). Il s’agissait essentiellement d’une classe SAURO légèrement rallongée (1090 t standard, 93,20m de long) et mieux motorisée (40 000 cv, 36nd). Six unités de cette classe ont été perdues entre juin et septembre 1940 (ESPERO, ZEFFIRO, OSTRO, NEMBO, AQUILONE, BOREA), un septième en 1943 (EURO) et le dernier (TURBINE) le 16 septembre 1943. À l’exception de l’ESPERO qui a été coulé au canon par le croiseur SYDNEY devant Tobrouk, tous ont péri sous les coups directs ou indirects (mines) de l’aviation britannique (5 unités), allemande (1) ou américaine (1).


Armement : 4x120mm, 2x40mm, 2x13,2mm, 6xTLT 533mm, 52 mines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4789
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Ven 15 Juin 2018, 00:28

Le destroyer ESPERO de la classe TURBINE de 1927, reconnaissable à son bigramme ES à l’étrave, portait le nom d’un vent méditerranéen. Mis sur cales aux chantiers Ansaldo de Gènes le 29 avril 1925 et lancé le 4 avril 1927, il a été mis en service le 31 août suivant. Il commença sa carrière à La Spezia dans la 1e escadrille de la 1e flottille de contre-torpilleurs. Après l’incident de Shanghai du 28 janvier 1932 et le mois de combat qui s’ensuivit, le gouvernement italien décida d’envoyer le croiseur lourd TRENTO et l’ESPERO avec le bataillon San Marco pour protéger ses ressortissants. Les deux vaisseaux quittèrent Gaète le 5 février 1932. Le TRENTO atteignit Shanghai le 4 mars, jour où la Société des Nations votait une résolution demandant le cessez-le-feu qui allait mettre un terme à l’incident entre le 5 et le 8 mars. Retardé par le mauvais temps en mer de Chine méridionale, l’ESPERO ne rallia Shanghai que le 7 mars. La situation s’étant calmée, le TRENTO repartit pour l’Italie le 14 mai, laissant l’ESPERO assurer la présence navale italienne en Chine pendant une année.


L'ESPERO à couple du TRENTO à Shanghai en mars 1932


L'ESPERO à Tarente

Rentré en Italie en 1933, l’ESPERO fut ensuite basé à Tarente. Le 28 juin 1940, alors qu’il effectuait sa première mission de guerre (une mission de transport entre Tarente et Tobrouk), il fut le premier contre-torpilleur italien coulé pendant la 2e guerre mondiale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4789
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Jeu 16 Aoû 2018, 20:29

Mis en service le 14 décembre 1938, le destroyer GENIERE de la classe SOLDATI a fini coulé à quai lors du bombardement de Palerme par les Américains le 1er mars 1943. Les deux photos du bas montrent l'épave après le bombardement.





 
Principales caractéristiques : 1650t standard, 106,70m x 10,15m x 3,15m, 48000cv, 38nd, 2200Nq à 20nd, 4x120mm, 12x13mm, 6xTLT 533mm, 48 mines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4789
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Lun 20 Aoû 2018, 02:44

L’esploratore TIGRE de la classe LEONE déjà présentée plus haut par Alain (Mer 22 Juil 2015, 12:53). Avec leur armement de huit pièces de 120 en quatre tourelles, ces bâtiments disposent d’une puissance de feu qui ne sera dépassée que par les PORTER américains de 1936.


Le TIGRE en 1938. Le bâtiment est basé en Mer Rouge.

En 1935, alors qu’ils commencent à accuser leur âge, ils sont déployés à Massawa en Érythrée avec quatre unités de la classe SAURO. Ils s’y trouvent encore quand le déclenchement de la deuxième guerre leur coupe toute possibilité de rentrer en Italie et les condamne à la pénurie de ravitaillement en munitions et en pièces détachées. Ils mènent quelques actions contre la navigation britannique en Mer Rouge. Le 31 mars 1941, à bout de logistique, ils appareillent pour une mission censée être sans retour : le bombardement par surprise de positions britanniques dans la région de Suez. La mission avorte quand le LEONE s’échoue sur un récif et quand le TIGRE et le PANTERA l’achèvent au canon : plus question alors de passer inaperçu… Les bâtiments survivants, avec à leur bord l’équipage du LEONE, retournent à Massawa. L’avancée britannique sur terre ne laisse que quelques jours de sursis à la base navale italienne. L’amiral Bonetti repart le 2 avril pour une autre mission sans retour, à savoir une attaque sur Port Soudan. Rapidement repéré par des avions de la Fleet Air Arm, le raid n’a aucun espoir de prendre les Anglais par surprise. Harcelés et massacrés par les Blenheim et les Wellesley de la RAF et les avions de l’EAGLE, ils n’ont aucune chance de survivre compte tenu du mauvais état de leur DCA et de l’épuisement de leur maigre stock de munitions. Dans la nuit du 2 au 3, le TIGRE et le PANTERA, à court de fuel, mouillent l’ancre à 14Nq de Djeddah en Arabie Saoudite (alors neutre). Ils y sont découverts et attaqués le lendemain par les avions de la RAF. La nuit suivante, le capitaine de vaisseau Gasparini, qui commande ce qui reste de la division des trois LEONE, ordonne de les saborder sur place après que leurs équipages les ont évacués. Tous les hommes sauf deux arrivent à la côte. Ils resteront internés en Arabie Saoudite jusqu’en mars 1943, date après laquelle ils reprendront du service dans les deux camps italiens au gré de leurs destins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)
» [MFA] BATAILLE NAVALE DE BENGHAZI 7-13 JANVIER 1949
» Camions italiens utilisés par la Wehrmacht
» PAINS ITALIENS
» Et les Italiens ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: