AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Sam 01 Fév 2014, 11:27

Le Vittorio Alfieri; un des quatre destroyers de la classe Oriani.



Le Vittorio Alfieri par le chantier O.T.O.de Leghorn; il est mis sur cale le 4 avril 1936; lancé le 20 décembre 1936 et entre en service le 1er décembre 1937; il est coulé par les britanniques en Méditerranée le 28 mars 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 02 Fév 2014, 14:04

Voici un des 12 navigatori de 1 628 tw: l'Alvise da Mosto; jusqu'en 1938 les navigatori étaient classés Exploratori (1)


L'Alvise da Mosto a été mis sur cale à Fiume en 1927; il est lancé le 1er juillet 1929; il entre en service le 15 mars 1931; il est coulé le 1er décembre 1941 par l'artillerie britannique devant Tripoli.

(1) classement des flottilles italiennes avant la loi du 5 septembre 1938:
-Exploratori            déplacement entre  1300 t et 3 000 t
-Cacciatorpedinière                             1 000 t et 1 300 t
-Torpedière                                          200 t et 1 000 t
-Torpedière costieri                            < 200 t


Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6586
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 02 Fév 2014, 20:20

Pour être plus précis il coulé par la force K composé des croiseur légers HMS AURORA et PENELOPE et du destroyer HMS LIVELY


Et pour le Vittorio Alfieri il est coulé par les des DD HMS Greyhound, Havock et HMAS Stuart

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.


Dernière édition par LE BRETON le Dim 02 Fév 2014, 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 02 Fév 2014, 20:29

Merci Le Breton je n'avais pas cette précision.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mer 05 Fév 2014, 15:59

Voici un exploratore(1) le Carlo Mirabello de 1784 t d'une série de trois; le Carlo Alberto Racchia a sauté sur une mine devant Odessa en 1920, et le dernier l'Augusto Riboty qui devait être remis à l'URSS en application du Traité de Paix a en définitive été démoli en Italie en 1951.


Le Carlo Mirabello construit chez Ansaldo Sestri Ponente est mis sur cale en novembre 1914; il est lancé le 21 décembre 1915; il entre en service le 24 aout 1916; il est coulé par mine devant le Cap Dukato le 21 mai 1941.

(1) classement des flottilles voir Alvise da Mosto

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le Folgore   Dim 16 Mar 2014, 10:38

Voici le Folgore de la classe Folgore qui avec la classe Dardo constituent les premières classes de destroyers italiens ayant les chaudières évacuant les gaz chauds dans une seule cheminée volumineuse, créant ainsi la silhouette qui caractérise tous les destroyers italiens suivants jusqu'à la fin de la guerre.


Le Folgore

Le Folgore est construit au chantier OCP de Naples; il est mis sur cale le 30 janvier 1930; il est lancé le 26 avril 1931, et entre en service le 1er juillet 1932; il sera coulé le 2 décembre 1942 par le feu des croiseurs et destroyers britanniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le Legionario    Mer 07 Mai 2014, 12:11

le Legionario appartient à la seconde série de cacciatorpedinière de la classe Soldati;  les 12 de la classe Avière de 1715 t entrés en service en 1938/39 ayant donné toute satisfaction, ils ont été reproduits dans le programme de guerre italien à 7 exemplaires dont 5 ont été terminés avant la capitulation italienne de septembre 1943.


Le Legionario en 1947 avant son transfert à la France


Le Legionario est mis sur cale le 21 octobre 1940 au chantier Odero-Terni-Orlando de Livourne; il est lancé le 16 avril 1941 et entre en service le 1er mars 1942; il est l'un des premiers navires italiens équipés d'un radar de type allemand; survivant à la guerre le Legionario est renommé provisoirement L6 dans l'attente de son sort;  il est transféré à la France en application du traité de Paix avec trois de ses sister-ships le 15 aout 1948; renommé Duchaffault, il est mis en réserve des octobre 1948;  il est rayé le 12 juin 1954 sans avoir pris la mer une seule fois sous pavillon français; il est démoli en 1956.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le Grecale et ses transformations    Ven 02 Jan 2015, 11:34

Le Grecale est un des quatre cacciatorpediniere (contre-torpilleur italiens) de la classe Maestrale, je l'ai choisi parce qu'il est celui qui a eu la plus longue carrière, il est lui aussi protéiforme ; les trois autres de cette classe ont été coulés pendant la guerre : le Libeccio en novembre 1941 ; le Maestrale capturé par les allemands en septembre 1943 a été coulé en avril 1945 ; et le Scirocco en mars 1942.

Le Grecale est mis sur cale le 25 septembre 1931 au chantier CNR Ancone ; il est lancé le 17 juin 1934 ; il entre en service le 15 novembre 1934.


Le Grecale dans son état d'origine en 1935

De 1936 à 1939 il participe à la surveillance des cotes espagnole pendant la guerre civile ; à l'entrée de l'Italie dans la guerre il participe à des missions d'escorte de convois vers la Lybie; il participe à la bataille de Punta Stilo le 9 juillet 1940; en avril 1941 il escorte un convoi allemand de l'Afrika Korps; le 9 novembre 1941 il est avarié lors d'un engagement avec les britanniques par le croiseur Aurora et rentre réparer à Tarente ; les réparations dureront jusqu'en mars 1942 ; le 22 mars 1942 il participe à la seconde bataille de la Syrte.


Le Grecale photographié le 8 aout 1942 au Pirée


En décembre il effectue des transport de troupes vers la Tunisie. Il est à Palerme le 3 janvier 1943 lors de l'attaque des torpilles humaines britanniques au cours de laquelle fut coulé le croiseur léger Ulpio Taiano, le Grecale ne fut pas attaqué ; le 12 janvier 1943 son étrave est écrasée lors d'une collision avec le torpilleur Ardente au cours d'une tempête ce qui nécessite un passage au bassin pour réparations, à la proclamation de l'armistice le Grecale quitte la Spezzia en même temps que le reste de la flotte italienne pour rejoindre Malte ou il arrive le 11 septembre 1943.  
Le 22 juillet 1944 il participe à l'action contre La Spezzia occupé par les allemands au cours de laquelle fut coulé le croiseur lourd Bolzano.


Le Grecale est conservé par l'Italie en vertu du Traité de paix; il est la première unité modernisée à  La Spezzia en 1947/1948 on modernise l'armement et installe un radar moderne.  


Le Grecale en 1948, il vient de subir sa premier refonte importante, il a maintenant un mat porte-radars


En 1953 il prend la marque OTAN:D552; en 1954 il est la première unité à entrer dans le port de Trieste redevenu italien.
En 1955 des travaux sont entrepris pour le transformer en frégate.


Le Grecale en 1956, il a maintenant une passerelle et des radars modernes

En 1959/1960 il est transformé en navire de commandement de l'escadre pour remplacer le Duc de Abruzzes rayé et le Giuseppe Garibaldi en refonte ; l'armement est débarqué à l'exception d'un affut double de 40mm.


Le Grecale navire de commandement, son armement a été débarqué sauf deux 40 mm, la teugue a été prolongée jusqu'à l'arrière pour aménager des locaux pour l'amiral et son état major; les moyens de transmissions ont été développés.


Il est désarmé le 31 mai 1964 ; rayé le 10 avril 1965, il est vendu à la démolition en 1966.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le GIOVANNI NICOTERA et la classe SELLA   Lun 09 Mar 2015, 09:25

Le GIOVANNI NICOTERA est l'un des quatre cacciatorpidiniere (destroyers italiens) de la classe Sella construits chez Pattison à Naples les Quintino Sella; Bettino Ricasoli sont entrés en service en 1926; Francesco Crispi et Giovanni Nicotera en 1927. Déplaçant 935 t, ils étaient armés à l'origine de 3 canons de 120 mm; portés à quatre peu de temps après leur entrée en service; ils sont donné pour 38 nœuds aux essais; bâtiments expérimentaux, ce sont les premiers d'une nouvelle génération de cacciatorpedinière, dont s'inspireront les unités suivantes.
En mars 1940 les Bettino Ricasoli et Giovanni Nicotera seront vendus à la Suède (en même temps que deux torpilleurs de la classe Spica; les Spica et Astore).   


Le Giovanni Nicotera début 1940

Le Giovanni Nicotera est mis sur cale en 1925 chez Pattison à Naples; il est lancé le 24 juin 1926; il entre en service le 8 janvier 1927; de construction légère les superstructures sont renforcées en 1928; en mars 1940 il est vendu à la Suède et prend le nom de Psilander; le Bettino Ricasoli prenant le nom de Puke; le 18 avril 1940 alors qu'ils partaient vers la Suède, le Puke et le Psilander sont entrés en collision ; après réparations ils sont arrivés le 19 juin dans les iles Féroé, ils sont alors saisis par des destroyers britanniques; le 22 juin la Suède exige la restitution des navires; le Psilander et le Puke appareillent le 25 avec des équipages britanniques escortés par le destroyer HMS Mashona, les deux navires arrivent à Kirkwall; le 2 juillet ils sont enfin en Suède; entre 1941 et 1942, l'armement est modifiée; suite aux performances décevantes ils sont mis en réserve entre 1943 et 1944; le 13 juin 1947 le Psilander ex Giovanni Nicotera et le Puke ex Bettino Ricasoli sont rayés; ils sont démolis en 1949.

Sort des deux restés italiens: le Quintino Sella est coulé à Venise le 11 septembre 1943 par des schnellboot allemands et le Francesco Crispi capturé par les allemands et devenu le TA15 est coulé par une attaque aérienne le 12 octobre 1944.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les cacciatorpedinière de la classe TURBINE   Jeu 28 Mai 2015, 09:19

Les huit cacciatorpedinière de la classe Turbine sont une amélioration de la classe Sauro déplaçant 1090 t, armés de 4 x 120 mm 2 x 40 mm; 2 x 13,2 mm; 6 TLT, pouvant transporter 52 mines, mis sur chantier en 1925, ils sont représentatifs des torpilleurs italiens d'avant 1930, avec leur deux cheminées de hauteur différente et leur imposant télépointeur au dessus de la passerelle qui leur donnait une silhouette particulière; aux essais ils ont tous donné entre 38,4 et 38,9 nœuds, vitesse qu'il convient de tempérer quand on connait les conditions des essais des navires italiens!; tous disparaîtront pendant la guerre; 6 d'entre eux les Aquilone, Borea, Espero, Nembo, Ostro et Zeffiro ont été détruits des 1940; l'Euro a été coulé par les allemands le 1er octobre 1943; le chef de file de la classe le Turbine a été capturé par les allemands le 9 septembre 1943, il est coulé par l'aviation américaine le 15 septembre 1944.



Le Nembo

Le Nembo est mis sur cale au Cantieri del Tirreno de Riva Trigoso le 21 janvier 1925; il est lancé le 27 janvier 1927; il entre en service le 14 octobre 1927; il est coulé par une torpille aérienne britannique le 20 juillet 1940 à Tobrouk lors de l'attaque de six avions torpilleurs Fairey Swordfish de l'Escadron 824e de la Fleet Air Arm. 



Une photo prise en décembre 1941 montrant le détail de la passerelle typique du Turbine surmontée de son énorme télépointeur cylindrique, une caractéristique propre aux navires italiens de cette époque.

Le Turbine est mis sur cale au chantier Odero, Sestri Ponente le 24 mars 1925; il est lancé le 21 avril 1927; il entre en service le 27 août 1927; capturé par les allemands au Pirée le 9 septembre 1943 après la capitulation italienne; il devient le TA14 et est réarmé le 28 octobre 1943 sous pavillon allemand, il est incendié par un bombardement de l'aviation américaine le 15 septembre 1944 alors qu'il était en réparation dans le port de Salamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les exploratori de la classe LEONE   Mer 22 Juil 2015, 14:53

Les exploratori étaient une classe typiquement italienne intermédiaire entre les croiseurs et les destroyers, déplaçant de 3000 t à 1300 t ils ont été supprimés par la loi du 5 septembre 1938 et les survivants reclassés cacciatorpediniere (contre-torpilleurs) parmi ceux ci voici la classe Leone de 1742 t; armés de 8 x 120mm; 4 TLT; 60 mines et filant 34 noeuds.

Les Leone dérivent des Mirabello que nous avons déjà vus sur ce fil; le projet date du 18 janvier 1917; les plans ont été étudiés par les chantiers Ansaldo de Sestri Ponente (Gênes); cinq étaient prévus, le manque d'acier a retardé leur construction et deux ont été purement et simplement annulés, les Leopardo et Lince; le 30 octobre 1920 la décision a été prise de construire les trois autres; le Leone; le Pantera et le Tigre commandés chez Ansaldo SP.



Le Leone au début de sa carrière 

Le Leone est mis sur cale le 23 novembre 1921; il est lancé le 1er octobre 1923; il entre en service le 1er juillet 1924; il sera perdu le 1er avril 1941 devant Massawa en Eritrée après s’être échoué sur les rochers



Le Pantera en 1935

Le Pantera est mis sur cale le 19 décembre 1921; il est lancé le 18 octobre 1924; il entre en service le 28 octobre 1924; il est sabordé dans la nuit du 3 au 4 avril 1941 en mer Rouge après une attaque aérienne britannique


Le Tigre à Tarente dans les années 1930 

Le Tigre est mis sur cale le 23 janvier 1922; il est lancé le 7 août 1924; il entre en service le 10 octobre 1924; il est sabordé dans la nuit du 3 au 4 avril 1941 en mer Rouge après une attaque aérienne britannique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: La classe ALESSANDRO POERIO   Dim 25 Oct 2015, 10:16

Il s'agit d'une classe de trois navires, d'abord classés exploratori à leur entrée en service reclassés cacciatorpedinière le 1er juillet 1921 pour les deux survivants; construits tous les trois chez Ansaldo à Gênes Sestri Ponente; déplaçant 911t, 20 000 cv; vitesse 31,5 nœuds; armement 6 x 102 mm; 2 x 40 mm; 4 TLT; 42 mines; après la guerre l'armement a été réduit à 5 x 102 mm. 


L'Alessandro Poerio 

L'Alessandro Poerio est mis sur cale le 26 juin 1913; il est lancé le 4 août 1914; il entre en service le 25 mai 1915; il est rayé en juin 1938 , transféré à la marine Nationaliste espagnole il est renommé Huesca ; il est rayé en 1949, et démoli en août 1953.


L'espagnol Huesca ex Alessandro Poerio



Le Cesare Rossarol

Le Cesare Rossarol est mis sur cale le 30 juin 1913; il est lancé le 15 aout 1914; il entre en service le 6 aout 1915; il est coulé le 16 novembre 1918 par une mine dans le nord de l'Adriatique sur les cotes de l'Istrie.


Le Guglielmo Pepe 

Le Guglielmo Pepe est mis sur cale le 2 juillet 1913; il est lancé le 17 septembre 1914; il entre en service le 20 août 1915; il est rayé en juin 1938; transféré à la marine Nationaliste espagnole il est renommé Teruel; il est rayé en 1947, et démoli en 1948.


L'espagnol Teruel ex Guglielmo Pepe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Ven 01 Jan 2016, 10:12

J'ai commencé ce fil avec le Vittorio Alfieri de la classe Oriani voici donc l'Alfredo Oriani lui même; bien connu en France, puisque c'est l'un des quatre cacciatorpediniere devenus français en 1948 en application du Traité de Paix avec l'Italie, et le seul survivant de sa classe.


L'Alfredo Oriani en 1942 à Naples

L'Alfredo Oriani est mis sur cale le 28 octobre 1935 au chantier Odero Terni Orlando de Livourne; il est lancé le 30 juillet 1936; il entre en service le 15 juillet 1937; après la bataille de Matapan du 29 mars 1941 au cours de laquelle il a été endommagé trois tubes lance torpilles sont supprimés, la DCA est renforcée, il reçoit un radar Seetakt allemand; à la signature de l'Armistice italienne du 3 septembre 1943 il prit la fuite du port de La Spezia et fut interné à Malte.


L'Alfredo Oriani après la guerre juste avant son transfert en France (la seule photo que je connaisse de ce navire sous pavillon français est une Marius Bar que vous ne verrez donc pas Grr!!! ) 

L'Alfredo Oriani est transféré à la France le 8 août 1948, il est rebaptisé D'Estaing mais ses chaudières demandant un retubage qui n'a pas été effectué faute de crédits, il ne navigue pas sous pavillon français, il est mis en réserve des le 24 février 1951; il est rayé le 12 juin 1954, il rejoint Bregaillon pour démolition en 1955.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Ven 01 Jan 2016, 16:18


A défaut de pouvoir vous montrer de près le D'Estaing ex Alfredo Oriani sous pavillon français voici en 1951 une vue générale à Toulon de quelque uns des navires transférés par l'Italie en 1948(sauf La Mayenne bien sur); en partant du premier plan: le Guichen ex croiseur léger Scipione Africano; le pétrolier La Mayenne; et les quatre ex cacciatorpedière: D'Estaing ex Alfredo Oriani; Jurien de la Graviere ex Mitraglière; Duperré ex Velite et Duchaffault ex Legionario, les trois derniers de la classe Soldati répétition de la classe Oriani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Cacciatorpediere MITRAGLIERE et VELITE   Mer 24 Fév 2016, 10:04

MITRAGLIERE devenu en 1948 JURIEN DE LA GRAVIERE
et VELITE devenu DUPERRE


J'au dejà eu l'occasion de vous présenter sur ce fil deux des quatre cacciatorpediere devenus francais en 1948 en application du traité de paix avec l'Italie; le Legionario devenu le Duchaffault et l'Oriani devenu le D'Estaing.

Voici donc les deux derniers le Mitragliere devenu le Jurien de la Graviere et le Velite devenu le Duperré
comme le Legionario ces deux navires appartenaient à la classe Soldati 2; réplique de la classe soldati de 1938/39 construits pendant la guerre à sept exemplaires dont cinq ont été terminés.



Le Mitragliere en janvier 1942 à Ancone 

Le Mitragliere est mis sur cale le 7 octobre 1940 au chantier naval d'Ancone; il est lancé le 28 septembre 1941; il entre en service le 1er février 1942


Le Mitragliere en 1947 à Tarente avant son transfert à la France

Le Mitragliere est transféré à la France le 15 juillet 1948 il prend le nom de Jurien de la graviere.



Le Jurien de la Graviere ex Mitragliere au cours de ses essais en 1949, il est le seul à être repeint d'une livrée bicolore; couleurs des navires de guerre français à l'époque; ces essais révéleront un mauvais état général qui aurait nécessité une refonte que nous n'avions pas les moyens de financer, aucun des quatre n'entrera en service dans notre Marine.  

A la suite à des essais en 1949, le Jurien de la Graviere est mis en réserve en 1951 les chaudières nécessitant un retubage qui n'est pas effectué faute de crédits; il est condamné le 12 juin 1954; il est démoli en 1956.




Le Velite en septembre 1942

Le Velite est mis sur cale le 19 avril 1941 an chantier O.T.O. de Livourne; il est lancé le 31 août 1941; il entre en service le 31 août 1942.


Le Velite en 1944

Le Velite est transféré à la France le 24 juillet 1948 il prend le nom de Duperré.



Le Duperré ex Velite en juillet 1948 a son arrivée en France, il ne sera pas réarmé

Le Duperré est mis en réserve en 1951; condamné le 12 juin 1954; il sert de caserne; il est vendu à la démolition en 1961.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Lun 06 Juin 2016, 21:50

Nous avons déjà vu ici l'Alvise da Mosto un des 12 navigatori de 1 628 tw: voici le Nicoloso da Recco de la même classe; le Nicoloso da Recco est le seul navigatori à avoir survécu à la guerre.


Le Nicoloso da Recco en 1940 à la tete d'une flottille de navigatori.


Le Nicoloso da Recco en 1942

Le Nicoloso da Recco est mis sur cale le 14 décembre 1927 au chantier naval d'Ancone; il est lancé le 5 janvier 1930; il entre en service le 20 mai 1930; il est rayé le 15 juillet 1954.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mer 29 Juin 2016, 04:48

Une flopée de Cacciatorpediniere à quai dans les années 1930. De gauche à droite, on reconnaît les FULMINE (FL), FOLGORE (FG), OSTRO (OT), NEMBO (NB), STRALE (ST), SAETTA (SA) et BOREA (BR).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mer 24 Aoû 2016, 20:09

Un navire à la carrière bien remplie :

  • Sur cales le 19 août 1913
  • Lancé le 25 mai 1915
  • Mis en service le 6 juillet 1915 comme cacciatorpediniere
  • Reclassé comme torpediniere le 1er octobre 1929
  • Converti et reclassé comme dragamine (dragueur de mines) côtier en 1953
  • Rayé des listes le 1er septembre 1958.


C'est le GIUSEPPE CESARE ABBA de la classe PILO, que les deux photos montrent dans son état final.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 16 Oct 2016, 06:33

L'UGOLINO VIVALDI (classe NAVIGATORI) en feu près de Pantelleria pendant l’opération Harpoon, le 15 juin 1942. Construit comme esploratore par les chantiers Sestri Ponente à Gênes, lancé le 9 juin 1929, admis au service le 6 mars 1930 et reclassé cacciatorpediniere en 1938, le navire survit à cette attaque ; il sera coulé en 1943.


L'UGOLINO VIVALDI porte le bigramme VI à l'étrave.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mer 30 Nov 2016, 05:05

Le contre-torpilleur SIROCCO de la classe MAESTRALE en construction sur la rampe du chantier de Riva Trigoso le 30 septembre 1933


Le navire sera déclaré achevé le 21 octobre 1934.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Sam 14 Jan 2017, 07:10

Après le FULMINE expérimental, le LAMPO (éclair) est un des premiers véritables cacciatorpediniere de la marine italienne. Tête de liste de la classe éponyme qui compte six unités (LAMPO, FRECCIA, DARDO, STRALE, EURO et OSTRO) toutes construites par le chantier allemand Schichau d’Elbing, il est mis sur cales le 16 mai 1899, lancé le 7 octobre suivant et livré le 23 juin 1900. Il participe à la guerre italo-turque de 1911-1912 qui voit l’annexion par l’Italie de la Tripolitaine, de la Cyrénaïque, du Fezzan et du Dodécanèse.


Le LAMPO à La Spezia en 1901

Pendant la guerre de 1914-18, il est déjà dépassé et ne sert plus en première ligne. En 1915, il est modifié pour pouvoir emporter au choix douze mines, des grenades ASM ou des torpilles remorquées anti-sous-marins. Rayé des listes en 1920, le LAMPO finit à la ferraille.

Principales caractéristiques : 320t, 60m x 6,50m x 2,60m, 4 chaudières, 2 machines à vapeur alternatives, 2 lignes d’arbres, 6000cv, 30nd, 2000Nq à 12nd.
Armement : 1x76mm, 5x47mm, 2xTLT de 356mm (+ modifications de 1915)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Ven 24 Fév 2017, 00:46

L'UGOLINO VIVALDI de la classe NAVIGATORI, présenté plus haut, prêt pour un mouillage de mines :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Mar 28 Mar 2017, 19:06

Trois des quatre contre-torpilleurs de la classe ORIANI, de gauche à droite et poupe à quai, le GIOSUÈ CARDUCCI (CD), l’ALFREDO ORIANI (OA) et le VITTORIO ALFIERI (AF). Celui à quai en arrière-plan est le CAMICIA NERA (CN) de la classe SOLDATI.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 28 Mai 2017, 17:41

L’esploratore ANTONIO DA NOLI de la classe NAVIGATORI. La première photo montre son lancement à Riva Trigoso le 21 mai 1929, la deuxième le montre à Venise dans les années 30 et la troisième avec son camouflage de guerre en 1942. Reclassé cacciatorpediniere en 1938, il participe à de nombreuses missions d’escorte et de mouillage de mines entre 1939 et 1943. Après l’armistice de 1943, au cours d’une mission d’interdiction entre la Sardaigne et la Corse, il saute sur une mine à à cinq milles à l'ouest du phare de Pertusato le 9 septembre. Cassé en deux, il coule et ne laisse que 39 survivants. Son épave a été retrouvée en 2009.






On note que le bloc passerelle est différent d'une photo à l'autre. Le premier, trop haut, avait dû être rabaissé pour améliorer la stabilité du navire.



Dernière édition par Takagi le Dim 28 Mai 2017, 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Dim 28 Mai 2017, 17:53

Comme dix des douze navigatori, lors de la refonte l'étrave a été redessinée pour une meilleure tenue à la mer, comparer la 3ém photo et les deux premières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)
» [MFA] BATAILLE NAVALE DE BENGHAZI 7-13 JANVIER 1949
» Camions italiens utilisés par la Wehrmacht
» Les génériques Italiens / Cristina d'Avena
» PAINS ITALIENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: