AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé

Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16652
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 05 Déc 2013, 09:19

Il a déjà été question du Graf Zeppelin ici; mais il y a fort longtemps; or,le 8 décembre prochain, il y aura 75 ans que ce navire était lancé, voici donc un petit rappel.  

En 1935, le III ème Reich décide d'inscrire un porte-avions au programme naval, et d'en confier l'étude à l'ingénieur Wilhelm Hadeler, l’Allemagne n'ayant aucune expérience de ce type de navire, il essaye d'obtenir des renseignements sur les réalisations étrangères, notamment sur le USS Lexington,le HMS Courageous,mais sans beaucoup de succès; le réarmement allemand étant suivi avec suspicion; certains de ses collaborateurs se rendent au Japon plus réceptif, pour y étudier le porte-avions Akagi.
Des essais de catapultes sont réalisés en avril 1937.
La mise sur cale du porte-avions "A", a lieu le 28 décembre 1936 au chantier Deutsche Werke de Kiel, sur la cale laissée libre par le lancement du cuirassé Gneisenau.

Les caractéristiques sont à l'origine:
déplacement 23 200 tonnes 33 550 tonnes en pleine charge
dimensions:L: 257,20 m;l: 31,50 m;tirant d'eau 7,30 lège
pont d'envol 242 m de longueur sur 30 m de largeur
2 hangars superposés de 185 m et 172 m
des systèmes de propulsion Voith-Schneider sont installés à l'étrave, pour faciliter les manœuvres portuaires et maintenir le navire dans le vent pendant l'envol des avions.
Une ceinture cuirassée de 100 mm à 80 mm longue de 135 mètres, et un pont blindé de 60mm, le protège.
Propulsion:16 chaudières alimentent quatre turbines développent 200 000 cv,vitesse 33,8 nœuds
4 hélices et 2 gouvernails, rayon d'action 8 000 miles à 19 nœuds.
Armement:16 canons de 150 mm en casemates
12 canons de 105mmAA à tribord
22 x 37 mmAA
28 x 20 mmAA
40 avions;des essais furent faits avec des avions Messerschmitt bf109  des  Arado 197 et des Ju 87 Stuka  navalisés pour être employés sur le porte-avions.
2 catapultes pneumatiques à l'avant du pont d'envol.

Le Graf Zeppelin est lancé le 8 décembre 1938, à la déclaration de guerre, le Graf Zeppelin est achevé à 85%.
En mars 1940, une proue Atlantique est installée, comme sur toutes les grandes unités allemande portant la longueur totale à 262,50 mètres; le 29 avril, l'amiral Raeder commandant en chef de la flotte allemande demande d’arrêter les travaux; les patrouilleurs et dragueurs étant plus utiles pour protéger les cotes.
l'armement déjà installé est débarqué pour être utilisé en Norvège.
Le 12 juillet 1940, le Graf Zeppelin quitte Kiel pour Gotenhafen en remorque, pour le soustraire aux attaques aériennes.
Le 19 juin 1941, il est remorqué à Stettin pour le protéger des bombardiers soviétiques.
Le 17 novembre 1941, il retourne à Gotenhafen toujours en remorque, puisque ses machines ne sont pas terminées.
L'évolution de la guerre sur mer et notamment les succès des portes-avions japonais à Pearl Harbour  et contre la force Z britanniques, convainc les allemands de l'utilité du porte-avions; l'amiral Raeder revisant son jugement, demande la reprise des travaux sur le Graf Zeppelin le 13 mai 1942.
Les britanniques inquiets de l'avancement du Graf Zeppelin, déclenchent un raid aérien contre lui le 27 aout 1942, sans succès.
Le Graf Zeppelin doit subir des travaux importants, renforcement de la DCA, installation de radars, un capot de cheminée, des projecteurs, une passerelle aviation,des bulges pour assurer sa stabilité, il est donc renvoyé à Kiel pour ces travaux, le 25 novembre 1942.
Mais il allait subir la main mise d'Hermann Goéring sur les avions, qu'il ne veut pas céder à la marine! l'échec de l'amiral Kummetz le 31 décembre 1942 devant une escadre britannique moins importante que la sienne qui provoqua la colère d'Hitler contre sa marine, déclarant que les gros navires ne servaient à rien, provoqua la démission de l'amiral  Raeder, remplacé par le chef de l'arme sous-marine, l'amiral Donitz.
Le 30 janvier 1943, les ouvriers quittaient définitivement le Graf Zeppelin.
Le 20 avril, le Graf Zeppelin quitte son chantier pour Stettin, les reconnaissances aériennes  britanniques constatant qu'il n'y avait plus de travaux à bord, il fut petit à petit oublié jusqu'en 1945.
Le 25 avril 1945, à l'arrivée des soviétique le Graf Zeppelin fut sabordé, et coula en eau peu profonde.

Les russes le renflouèrent en mars 1946, il aurait été utilisé comme cible et coulé au large de Swinemunde le 18 juin 1947; toutefois des divergences existaient selon les sources sur la fin du Graf Zeppelin; le 26 juillet 2006, le navire spécialisé polonais Arctowski a identifié formellement l'épave du Graf Zeppelin par 80 mètres de fond, près du port de Leba mettant fin au mystère.  


Le 8 décembre 1938, lancement du Graf Zeppelin à Kiel


Le 21 juin 1940 la construction est bien avancée, il a notamment reçu l'étrave atlantique à guibre



En juillet 1947 à Swinemunde, le Graf Zeppelin va bientôt disparaitre

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10915
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 00:03

NIALA a écrit:
[…] 2 catapultes pneumatiques à l'avant du pont d'envol.[…]
Relativement courtes (20 mètres), si l'on se fie aux plans usuellement accessibles…


… et, donc, du même principe (pneumatique) que celles embarquées sur les croiseurs et autres bâtiments de ligne ? scratch 

Citation :
[…]des systèmes de propulsion Voith-Schneider sont installés à l'étrave, pour faciliter les manœuvres portuaires et maintenir le navire dans le vent pendant l'envol des avions.[…]
Propulsion:16 chaudières alimentent quatre turbines développent 200 000 cv,vitesse 33,8 nœuds
4 hélices et 2 gouvernails, […]
Si la disposition des Voith-Schneider est parfaitement justifiée pour les manœuvres de port (procédé qui se généralisera 50 ou 60 ans plus tard, d'abord sur les navires - marchands - puis, de nos jours, sur les bâtiments de guerre) elle se comprend moins pour les opérations avia.
Avec une puissance propulsive confortable, quatre lignes d'arbres, deux safrans, la tenue de cap au vent n'aurait pas dû poser de difficulté. Ou alors était-il envisagé de pouvoir lancer, machines stoppées, sans erre ? Dans des eaux resserrées, par exemple ?

N'en ayant pas l'expérience, en effet, les Allemands ne se doutaient probablement pas que (contrairement à la plupart des autres bâtiments !) la position d'équilibre, sans erre, du porte-avions est précisément "bout-au-vent". Si telle en était bien la finalité, les concepteurs du Graf Zeppelin se seront inutilement embarrassés d'un dispositif (sauf pour les manœuvres de port…).[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valdechalvagne
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1895
Age : 49
Ville : puget thenier
Emploi : artisant
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: catapulte   Ven 06 Déc 2013, 07:21

au court de la guerre on a vu les autre marine abandoné la catapulte car sa ralentisser la cadence de mise en l air d avions !! ma question est donc se peut il que ses deux catapulte a air comprimer ne soit destiné qu a des hydravions , appareil ayant en general une plus grande autonomie que les appareil prevu pour l embarquement ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16652
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 09:06

D'une part les allemands n'avaient aucune expérience du porte-avions; d'autre part ils n'ont pas été confrontés aux problèmes liés à l'utilisation en période de guerre d'un tel navire, il est certain que si il avait été terminé, des ajustements auraient été nécessaires pour en faire un navire de combat efficace.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 09:31

Tout de même, abandonner à ce stade de la construction, c'est pas sérieux. Evil or Very Mad 
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16652
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 09:44

Les allemands on construits de grands navires, mais sans avoir vraiment un programme d'utilisation de ceux ci; des cuirassés de 42000 t comme des Bismarck pour la guerre de course, c'est absolument inutile, un croiseur auxiliaire bien armé fait le même travail; idem pour le porte-avions ils ont voulu un porte-avions pour faire comme les autres, mais qu'en auraient ils fait?
Hitler en a pris conscience lorsqu'il a renvoyé Reader après l'échec de ses navires pour le remplacer par Donitz; et se lancer dans la guerre sous-marine à outrance, les grands navires étant mis en réserve. 

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5628
Age : 53
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 10:10

C'est pas que çà n'est pas sérieux, c'est l'illustration de plusieurs phénomènes, notamment l'absence de doctrine d'emploi de l'aéronavale avec un conflit larvé entre Luftwaffe et Kriegsmarine:

-la décision de Raeder est dictée par les impératifs du moment en Europe, la guerre navale côtière avec la RN est sans merci et effectivement la défense des côtes du Cap Nord à la Bidassoa çà requiert du monde.
-la décision de construire des porte-avions en Allemagne pourrait presque passer pour un "effet de mode". L'Allemagne est une puissance continentale, toute sa "philosophie d'action" est tournée vers le "Lebensraum" à l'Est pour le reste on ne peut pas dire que la stratégie soit très claire notamment sur l'eau. Hitler n'a qu'un intérêt lointain pour les bâtiments de surface.
-le plan Z prévu pour être achevé en 44/45 révèle au moins deux choses:
--le cuirassé reste la colonne vertébrale de la Kriegsmarine
--le plan en lui même n'est absolument pas une priorité du Reich puisque la guerre (provoquée par l'invasion de la Pologne) éclate bien avant sa réalisation.
-l'Allemagne n'est pas en économie de guerre elle ne le sera qu'en 44 dès lors les moyens industriels ne sont pas illimités.
-la Kriegsmarine vient de laisser énormément de plumes en Norvège: un croiseur lourd, deux croiseurs légers, dix destroyers coulés; un Panzerschiff immobilisé pour plus de 10 mois, les deux croiseurs de bataille torpillés et indisponibles pour 6 mois ... Tout çà pour une opération aux frontières maritimes de l'Allemagne !!!
Dans ces conditions l'emploi du porte-avions reste soumis à de grandes interrogations; que faire d'un seul p-a au sein d'une Marine hydrocéphale sans aucun moyen de projection avec si peu de bases outre mer, on verra bien vite que Brest est une souricière.

Alors aux côtés du Bismarck, çà aurait donné quoi ? une couverture de chasse certes bien sûr mais aussi une proie qu'il aurait fallut protéger de la RN.

Bref la décision de Raeder peut-être pas si mauvaise que çà à la réflexion ...

Dernière chose; apponter avec un Me 109 à train étroit sur le Graf Zeppelin en Atlantique Nord ... il fallait avoir des c... (pardon du métier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10915
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 06 Déc 2013, 19:25

pascal a écrit:
C'est pas que çà n'est pas sérieux, c'est l'illustration de plusieurs phénomènes, notamment l'absence de doctrine d'emploi de l'aéronavale avec un conflit larvé entre Luftwaffe et Kriegsmarine[…]
Bref la décision de Raeder peut-être pas si mauvaise que çà à la réflexion[…]
Pour ne pas être "hors sujet" du thème photo, reporté sujet dans : Le Graf Zeppelin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4852
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Sam 08 Sep 2018, 04:25

Pour compléter, j'ai mis une série de photos là : http://forummarine.forumactif.com/t9212-porte-avions-allemands
salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sgeorges4
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 18
Ville : batzendorf
Emploi : aucun
Date d'inscription : 11/10/2018

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 11:19

Nouvel aero journal sur le sujet pour ceux que ça intéresse:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3011
Age : 71
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 13:44

NIALA a écrit:
Les allemands on construits de grands navires, mais sans avoir vraiment un programme d'utilisation de ceux ci; des cuirassés de 42000 t comme des Bismarck pour la guerre de course, c'est absolument inutile, un croiseur auxiliaire bien armé fait le même travail; idem pour le porte-avions ils ont voulu un porte-avions pour faire comme les autres, mais qu'en auraient ils fait?

Alain

En fait, quand la guerre avait été déclarée, en septembre 1939, la Kriegsmarine ne disposait pas d'une vraie flotte de ligne; elle était, certes, prévue dans le "Plan Z", mais à l'horizon ... 1946-47! Dans ces conditions, les cuirassés allemands ne pouvaient pas être engagés dans un combat naval "traditionnel", face à la RN et, de toute façon, il s'avèrera, ultérieurement, que ce type d'affrontement avait, déjà, été condamné par la mise en service des PA.

Raeder s'était, donc, retrouvé, fin 1940, avec une joli "joujou" ... inutile! D'où les deux opérations de course successives, Unternehmen Berlin, Gneisenau & Scharnhorst (janvier- mars 1941), et Unternehmen Rheinübung, Bismarck & Prinz Eugen (mai 1941), sachant que, au départ, les préparatifs de cette dernière, établis courant mars, prévoyaient d'engager le Bismarck, le Tirpitz, le Gneisenau et le Scharnhorst ! Cà ne change pas grand-chose à l'inutilité coûteuse d'expédier du cuirassé couler des marchands, mais l'alignement de 4 bâtiments de ligne aurait pu poser de très sérieux problèmes à la RN.

En gros, Raeder n'ayant pas les moyens d'aller se mesurer avec la flotte de ligne britannique, avait été contraint de rabattre sur une solution de secours, pour, au moins, tenter d'utiliser ses grandes unités de surface.

Le concept de la "Guerre de Course" avait été, plus ou moins, "inventé" par les Français, quand, la "Royale", après une succession de déculottées navales, durant les Guerres de la Révolution et au début du Ier Empire, n'avait plus trop les moyens d'aller affronter, en ligne, la Royal Navy. A l'époque, comme il n'était pas question d'expédier du vaisseau chasser le commerce, vu ses médiocres performances nautiques, la course en haute mer avait été dévolue aux frégates, meilleures marcheuses et plus puissantes unités qui n'appartenaient pas à la Ligne.

On retrouve cette idée dans la mise en service, à la fin des années 1880, du croiseur-cuirassé Dupuy de Lome et, globalement, à l'exception de quelques unités plus ou moins ratées, pour l'ensemble de la "lignée françouaise".  Les croiseurs-cuirassés (armoured cruisers), plus tard, rebaptisés battle-cruisers, de la RN, puis les Großkruiser allemands, avec leur vitesse de près de 30 noeuds (Vive la turbine zàvapeur!), supérieure de 10 noeuds à celle d'un cuirassé (!) et leur puissant armement, collaient pile-poil au cahier des charges de la guerre de course, sauf que les deux marines s'étaient empressées de leur confier l'éclairage et l'avant-garde, collés comme des sparadraps à la Ligne! On est prié d'oublier, vite fait, l'épisode (unique) de la Bataille des Falklands, en septembre 1914 ... où, en plus, il n'y avait pas la queue d'un début de mission de guerre de course.  

Pourtant, à l'époque, en l'absence de toute couverture aérienne (en haute mer) et compte-tenu de la faible autonomie et la lenteur des premiers soums, ces bâtiments auraient pu faire des ravages dans les convois de marchands. Même, si, là, encore, il n'est pas du tout avéré que ce genre de travail aurait été "rentable".  D'après les études historiques les plus sérieuses, la Guerre de Course, même si elle est coûteuse à l'adversaire, n'a jamais eu d'influence décisive sur l'issue d'un conflit.

Le temps passe et le croiseur-cuirassé français, le croiseur de bataille, le grand croiseur allemand deviennent, dans les 30, le cuirassé rapide "tout court", capable de marcher, sans problème, à 30 noeuds... à la limite, c'est, désormais, le croiseur qui pédale, derrière le cuirassé, pour tenter de rester dans son sillage! Vitesse rarement dépassée - sauf par des unités plus légères -, puissance de feu impressionnante qui permettait d'affronter d'autres navires de ligne ennemis et de tenir à distance les unités "légères", même fin 1940 ou début 1941, c'était, largement, jouable.

Le Bismarck sera coulé à coups de canon, parce que, quelques heures plus tôt, l'aéronavale britannique lui avait endommagé son gouvernail, le contraignant, ou presque, à tourner en rond, en l’empêchant, ainsi, de rejoindre la zone de couverture aérienne allemande.

Le rapport "tonnage coulé/coût de revient de la mission" ne plaide pas en faveur de l'emploi de cuirassés rapides, néanmoins, la seule opération Berlin avait mis sur les dents la RN, qui s'était empressée de mettre en place un cordon de surveillance entre le Groenland et les Iles Féroé et renforcer l'escorte des convois, en leur adjoignant, à chacun, un navire de ligne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5628
Age : 53
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 18:55

Citation :
en leur adjoignant, à chacun, un navire de ligne
Paradoxe pour les grandes unités de la Kriegsmarine, privées de soutien, loin de leurs bases en plein Atlantique la seule présence d'un vieux classe "R" susceptible de leur coller 2/3 pavés de 15" et de les empêcher de distancer des poursuivants avertis et lancés à leur basques suffit à au moins une reprise à annuler une attaque de convoi ...


Dernière édition par pascal le Jeu 11 Oct 2018, 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 772
Age : 45
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 19:37

Raeder s'était, donc, retrouvé, fin 1940, avec une joli "joujou" ... inutile! D'où les deux opérations de course successives, Unternehmen Berlin, Gneisenau & Scharnhorst (janvier- mars 1941), et Unternehmen Rheinübung, Bismarck & Prinz Eugen (mai 1941), sachant que, au départ, les préparatifs de cette dernière, établis courant mars, prévoyaient d'engager le Bismarck, le Tirpitz, le Gneisenau et le Scharnhorst ! Cà ne change pas grand-chose à l'inutilité coûteuse d'expédier du cuirassé couler des marchands, mais l'alignement de 4 bâtiments de ligne aurait pu poser de très sérieux problèmes à la RN.


je suis pas sur, la RN aurai surement avoir les quatre en même temps, il y a quoi en face en 41 a scapa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5628
Age : 53
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 22:46

si on met des "si" d'un côté (les 4 allemands ensemble) il faut mettre des "si" de l'autre
à Scapa on a le Nelson, le Rodney, le Hood, le Repulse, le Renown, le KGV et le PoW ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11945
Age : 71
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Jeu 11 Oct 2018, 23:54

bonsoir
et si les quatre cuirassés allemand accompagnés de l'hypothétique Graf Zeppelin, avaient été commandé par lütjens, la présence du seul HMS Ramillies aurait suffit à les dissuader d'attaquer. (sissy; il obéissait aux ordres !)
c'était un foudre de guerre celui-là; la preuve: son dernier message adressé au Fureur.
Somerville, Tovey, ou Fraser n''étaient pas des fanatiques, mais ils étaient des chefs.
du côté allemand, on trouve bien des Dönitz et des Marschall; mais aussi des nullités telles que le sus-nommé ou kummetz.
n'est pas Hipper qui veut.
d'ailleurs, le "gros-amiral" raeder ne tolérait pas l'esprit offensif.
il a bien joué le couplet "anti-nazi" en accusant Gœring de tous les maux; l'échec du Graf Zeppelin est son œuvre.
puisqu'on en est aux "si".
et si Dönitz avait disposé, en 1940, du nombre de U.Boote qu'il estimait nécessaire ?
ach; les "si"; gross malher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3011
Age : 71
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 12 Oct 2018, 10:58

pascal a écrit:
si on met des "si" d'un côté (les 4 allemands ensemble) il faut mettre des "si" de l'autre
à Scapa on a le Nelson, le Rodney, le Hood, le Repulse, le Renown, le KGV et le PoW ...

Dans l'hypothèse où la mission des 4 cuirassés allemands avait pu se concrétiser :

Chez les Brits :
Le Nelson et le Rodney marchaient à 23 noeuds, le KG V et le PoW, à 28 noeuds, le Renown, le Repulse, à 30 - certaines sources indiquent 28 -, et le Hood à 31 noeuds
Chez les allemands :

Bismarck & Tirpitz : 29 noeuds
Gneisenau & Scharnhorst : 32 noeuds

En se basant sur la vitesse de progression la plus lente, généralement adoptée pour l'évolution de la Ligne, chez les Brits, elle aurait été inférieure ou égale à 23 noeuds, ou, alors, il fallait dissocier la ligne, en laissant les Nelson & Rodney progresser de "leur côté", tandis que les 5 autres, dont 3 battlecruisers - la précision est d'importance! - marcheraient entre 25 et 28 noeuds.

Chez les allemands, pour marcher de conserve, la vitesse maximale aurait été inférieure ou égale à 29 noeuds.

A la bataille du Détroit de Danemark (Bismarck + Prinz Eugen vs PoW + Hood), le Bibi avait, certes, été blessé, mais, en face, le Hood avait été envoyé par le fond et le PoW, plusieurs fois sérieusement atteint, sans compter ses problèmes d'artillerie.

Après la bataille, le Bibi avait du faire route vers le Golfe de Gascogne, mais le P.E., lui, avait poursuivi sa mission et était, "tranquillement", rentrée à Brest, sans être repéré par la RN. Une fois dépassés le Détroit du Danemark et entrés en Atlantique Nord, c'était la croix et la bannière pour remettre la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sgeorges4
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 18
Ville : batzendorf
Emploi : aucun
Date d'inscription : 11/10/2018

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 12 Oct 2018, 12:21

Est ce que ce serait possible de savoir si le fieseler Fi 167 avait un chariot différent du Bf 109 T ou pas? Et existe t'il des plans détaillés de la catapulte du porte avion(les photos de P-E sur le trumpeter au 1:350 ne me suffisent pas pour celle-ci):






Merci pour vos réponses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sgeorges4
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 18
Ville : batzendorf
Emploi : aucun
Date d'inscription : 11/10/2018

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 12 Oct 2018, 12:24

Ou quelque chose de semblable à l'arado ar 197(c'est un biplan donc ,je peux m'en inspirer non?):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3011
Age : 71
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 12 Oct 2018, 12:37

Ce n'est pas tant le fait que ce soit un monoplan ou un biplan qui est important, mais si l'appareil catapulté est doté d'un train fixe ou repliable.
Sur l'une des photos, on voit bien que le Me-109 "navalisé" est installé, train replié, sur le chariot de la catapulte.
A l'inverse, la maquette, où il a le train déplié, n'est pas réaliste, à moins qu'elle ne représente qu'une phase intermédiaire, au tout début de la mise en place de l'appareil sur le chariot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11945
Age : 71
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   Ven 12 Oct 2018, 18:40

bonjour
comme d'autre appareils construits par Fieseler, le Fi.167 était un avion remarquable.
il pouvait décoller sans l'aise de catapulte.
je vous conseille la lecture de "Ciel de guerre" dossier N°6: le porte-avion Graf Zeppelin.
de très intéressantes images.
soit dit, en passant; sur celles montrant des Bf.109 sur leur chariot, le train d'atterrissage est relevé.
ce qui confirme l'avis de Loïc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Graf Zeppelin, le porte-avions allemand inachevé
» Porte-avions allemand "Graf Zeppelin" et Porte-avions italien "Aquila".
» DES LIMBES DE L'HISTOIRE (2) : LES PORTE-AVIONS
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL
» Projet de porte-Avions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: