AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cuirassés japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5097
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 12 Mar 2016, 13:13

A priori si ma mémoire est bonne (...) la seule fois où il eut l'occasion de tirer en opération ce fut le 24/10/44 sous les attaques notamment des appareils de l'Enterprise et du Franklin du TG 38.4 lors du 4e raid essuyé par la force centrale de Kurita ...

L'Amiral Inoguchi accepta la requête du tirer des Sanshikidan chose qu'il s’était refusé à faire auparavant d'après les sources que j'ai lu étant soucieux d'économiser ses tubes dont le potentiel avait déjà été entamé par plusieurs écoles de feu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 12 Mar 2016, 13:21

Photographiée par un aviateur britannique à l’Académie Navale d’Etajima en 1947, l’ancienne tourelle de 410mm n°4 du cuirassé MUTSU. Elle avait été débarquée du MUTSU dans les années 30 pour y être remplacée par une tourelle initialement destinée aux cuirassés de la classe TOSA.


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 12 Mar 2016, 13:27

On reconnaît aisément sur cette photo le cuirassé HYŪGA. La photo date de 1933.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5097
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 12 Mar 2016, 13:33

Citation :
aisément

pourquoi tu as reconnu quelqu'un sur la photo ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 12 Mar 2016, 13:44

pascal a écrit:
Citation :
aisément

pourquoi tu as reconnu quelqu'un sur la photo ? Mr.Red

Mais non, voyons ! Le nom du bateau apparaît sur le ruban légendé du deuxième marin à partir de la gauche sur le portemanteau tribord arrière ! Mr.Red Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 725
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Dim 13 Mar 2016, 12:55

toujours surchargé dans le haut les navires japonais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Marliere
Second maître
Second maître


Masculin
Nombre de messages : 540
Age : 42
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Lun 14 Mar 2016, 18:16

pascal a écrit:
Celle du Musashi est exceptionnelle ! elle vient d'où ?

Cette photo est parue dans un journal japonais, puis très rapidement sur Internet il y a quelques semaines. De mémoire, elle vient des archives personnelles d'un officier de marine qui vient de décéder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Lun 16 Mai 2016, 06:34

La 2e division de cuirassés en manœuvres, sur une carte postale complètement kitch de la fin des années 1930.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 28 Mai 2016, 07:22

L'épave du cuirassé HARUNA en cours de démantèlement après la guerre. On distingue encore les quatre tourelles principales.


Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Lun 30 Mai 2016, 18:19

Le cuirassé NAGATO sous pavillon américain, le 12 octobre 1945, avec le remorqueur ATR 35 à couple sur bâbord arrière et le pétrolier WAUPACA sur tribord. On notera que ce qui reste de la cheminée a été partiellement obturé avec des tôles. Le mât principal avait été démonté (au chalumeau...) par les Japonais pour dégager le champ de tir des batteries antiaériennes, après que la Marine Impériale avait renoncé à le faire naviguer.


Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Mer 08 Juin 2016, 21:07

C'était un 8 juin...

Une vue prise depuis le blockhaus de la plage avant du MUTSU à pleine vitesse vers 1936-37, suivie d'une vue d'une tourelle récupérée sur l'épave du cuirassé qui a explosé sur rade le 8 juin 1943 dans la baie de Hiroshima :




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 11 Juin 2016, 00:17

Prise lors de la revue navale de 1940, une vue du cuirassé HIEI avec, au loin à gauche, le croiseur lourd TAKAO :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Sam 18 Juin 2016, 08:09

Le cuirassé pré-dreadnought YASHIMA (classe FUJI) à Yarrow vers 1897. Le navire avait été construit par les chantiers d’Elswick et lancé le 26 février 1896. On notera l’inscription « BANZAI » sur la barbette de la tourelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Dim 19 Juin 2016, 06:58

Le MUTSU mène la ligne de file des cuirassés. On note, derrière les couronnes de veille, un dirigeable partiellement masqué par le haut de la tour. La Marine Impériale utilisa des dirigeables de 1920 à 1932.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Dim 19 Juin 2016, 09:58

Le MUTSU dans la baie de Kagoshima en 1941 :


Une comparaison avec la photo précédente permet de saisir l'importance des modifications apportée à la tour du cuirassé au cours des refontes des années 1930.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Ven 24 Juin 2016, 20:43

Des matelots du cuirassé FUSŌ quittent le bord en chaloupe et en tenue de sortie d’été. Le cuirassé est sur coffre.
Photo prise à Kure dans la préfecture de Hiroshima en mai 1943.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Ven 01 Juil 2016, 02:27

Le cuirassé FUSŌ à Mitajiri en 1928. Mitajiri est un petit port marchand de la mer Intérieure, construit en extension du port de pêche de Hōfu. On notera le ballon d’observation captif remorqué par le bâtiment ; l’installation sera démontée quand une catapulte sera installée et des hydravions embarqués sur la plage arrière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Jeu 07 Juil 2016, 05:31

Démontage de l’élévateur à munitions d’une des tourelles principales du cuirassé SHIKISHIMA. La photo a été prise le 14 novembre 1923. Le pré-dreadnought est en cours de conversion en navire-école.


Les deux autres photos montrent le cuirassé avant et après conversion.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Dim 10 Juil 2016, 20:29

Une vue aérienne de l’arsenal de Yokosuka peu après le grand tremblement de terre du Kantō en 1923. Le grand bâtiment que l’on voit dans la cale sèche aux portiques est le croiseur de bataille AMAGI. Les tins ont cédé pendant le séisme, et tout l’arrière du bâtiment de ligne s’est affaissé sur bâbord jusqu’à toucher le fond de la cale, vrillant et déformant irrémédiablement la coque. La Marine Impériale dut se résigner à démolir la coque, qui était en cours de conversion en porte-avions depuis le 18 janvier 1923.


La démolition de l’AMAGI fut achevée le 15 juillet 1924, libérant la cale. Fut-ce la fin de l’histoire ? Pas tout à fait. Une partie de ses installations fut recyclée (canons en batterie côtière, chaudières sur le KAGA, pompes à fuel sur le HARUNA lors de son abandon de la chauffe au charbon, etc.). Les tôles récupérées de sa coque connurent une seconde vie que seule la tatillonne administration nippone pouvait avoir suivie : elles furent utilisées pour construire le grand ponton flottant qui augmenta la taille et le nombre des postes à quai dans la base navale de Yokosuka dès 1925. Cet immense ponton flottant (connu comme « Ponton 1010 ») survécut à la guerre et servit à amarrer les porte-avions américains jusqu’en 2007, date à laquelle le remplacement du dernier porte-avions américain à propulsion conventionnelle par un nucléaire obligea à remplacer le ponton 1010 par un autre, plus moderne et mieux équipé pour la desserte et la sécurité des installations nucléaires. Le ponton 1010 est toujours à flot : en 2007, il a été remorqué dans les locaux de Japan Marine United d’Isogo (près de Yokohama) où il sert de quai pour le centre de Recherche & Développement.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: KŌTETSU & AZUMA   Dim 17 Juil 2016, 08:24


Le KŌTETSU alors qu'il s'appelait encore CSS STONEWALL

De tous les cuirassés japonais, le KŌTETSU est certainement celui qui a eu l’histoire la plus politiquement mouvementée. Commandé secrètement auprès de Lucien Arman en juillet 1863 par John Slidell, émissaire des États Confédérés d’Amérique auprès de Napoléon III, le navire s’appelle d’abord SPHYNX et est censé avoir été commandé par l’Égypte. Les États Confédérés sont en effet en guerre de Sécession contre l’Union et la France ne vend pas d’armes aux nations en guerre. Mais le secret s’évente avant la livraison du navire quand un employé d’Arman se rend à l’ambassade de l’Union à Paris et étale des documents prouvant que son patron a contourné la loi. Sous la pression de Washington, le gouvernement français fait alors annuler la vente du SPHYNX et de son sister-ship CHEOPS. Lucien Arman s’en tire en vendant le SPHYNX au Danemark qui le rebaptise STÆRKODDER, et le CHEOPS à la Prusse – deux pays en guerre l’un contre l’autre.

Armé par un équipage danois, le STÆRKODDER appareille de Bordeaux le 21 juin 1864, alors que les discussions sur le prix du bateau se poursuivent. Elles n’aboutissent pas : le 30 octobre, les négociations sont rompues. Les Confédérés reprennent alors la main et envoient un équipage réduit à Copenhague ; le 6 janvier 1865, le STÆRKODDER, toujours à l’ancre sans avoir touché le quai, devient le STONEWALL et entreprend la traversée vers les États Confédérés. Il touche brièvement Quiberon pour embarquer le reste de son équipage mais, victime d’une entrée d’eau, il gagne l’Espagne pour s’y faire réparer. En février, il mouille l’ancre devant La Corogne. Son équipage entreprend les réparations au mouillage.

Pendant ce temps, l’Union a dépêché plusieurs navires pour tenter de l’intercepter avant qu’il ne puisse traverser l’Atlantique. De février à mars, les USS SACRAMENTO et NIAGARA épient à distance le STONEWALL, toujours à l’ancre. Le 24 mars, le capitaine de vaisseau Thomas Jefferson Page, commandant le STONEWALL, reprend la mer. Les vaisseaux de l’Union s’enfuient à son passage. Page vogue vers Lisbonne, où il ravitaille avant d’entreprendre la traversée qui le mènera à Port Royal en Caroline du Sud. Le 6 mai, le STONEWALL arrive sans encombre à Nassau puis, de là, gagne Cuba où son commandant apprend que la guerre est finie. Il s’arrange alors pour céder son bâtiment contre 16000$ au gouverneur général de Cuba (alors espagnole), lequel le revend pour la même somme au gouvernement américain. Le STONEWALL désarmé est ensuite interné et stationné dans un arsenal de l’Union. Puis Washington entame des discussions pour le céder au Japon, encore sous gouvernement shogunal des Tokugawa. Ce dernier verse 30000$. En 1868 cependant, alors que le Japon doit encore 10000$ aux USA pour finaliser la vente, l’empereur Meiji met fin au shogunat. La guerre de Boshin éclate entre les partisans du shogun et ceux de l’empereur, et Washington décide de bloquer le transfert du navire – on ne vend pas d’armes à des parties en guerre.

C’est finalement aux forces impériales que le STONEWALL est remis le 3 février 1869. Celles-ci le rebaptisent KŌTETSU (甲鉄), ce qui signifie « armure », et le mettent en service le 25 octobre. Avec d’autres, le bâtiment est envoyé à Hokkaidō où la guerre s’éternise et où les derniers partisans des Tokugawa ont proclamé une éphémère République d’Ezo avec l’aide des anciens conseillers militaires français auprès du shogun. Le 25 mars 1869, au cours de la bataille navale de la baie de Miyako, le KŌTETSU repousse une attaque surprise en pleine nuit grâce à ses mitrailleuses Gatling. Puis il participe à plusieurs engagements, dont la bataille navale de Hakodate où il mène l’escadre impériale à une victoire écrasante. Avec sa ceinture cuirassée, ses trois canons en casemates blindées et ses mitrailleuses Gatling, il passe alors pour l’arme absolue face aux sampans, jonques et autres barques en bois des adversaires du tennō. Il est l’un des plus beaux fleurons de la Marine Impériale, créée en 1868 et qui grâce à lui dispose, moins de dix ans après la marine française, de son premier ironclad.

Rebaptisé AZUMA (吾妻) en 1871, il n’est retiré du service que le 28 janvier 1888 et vendu à la démolition.


L'AZUMA en livrée de la Marine Impériale

salut


Dernière édition par Takagi le Ven 29 Juil 2016, 07:41, édité 6 fois (Raison : KOTETSU, et pas KOTESTU...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Asahi   Ven 29 Juil 2016, 07:39

Mis en service le 28 avril 1900, l’ ASAHI participe à tous les grands engagements de la guerre russo-japonaise de 1904-1905. Après la Première Guerre Mondiale, il prend part à l’intervention japonaise contre les bolcheviques en Sibérie.

Reclassé comme navire de défense côtière en septembre 1921, il est désarmé en 1922 en application du traité de Washington. Il sert ensuite de navire école et de dépôt pour équipages de sous-marins en 1923. Il est ensuite modifié pour pouvoir servir de navire de sauvetage de sous-marins, avant d’être placé en réserve avec un équipage réduit en 1928. Réarmé en 1937 à l’occasion de la deuxième guerre sino-japonaise, il sert de transport de troupes. En 1938, il est converti en navire-atelier et est déployé à Shanghai puis à Cam Ranh en Indochine française en 1941. Au début de 1942, il gagne Singapour pour y réparer un croiseur léger endommagé. Puis, en mai, il repart pour le Japon, escorté par le chasseur de sous-marins n°9. Sur le trajet du retour, il est torpillé et coulé par le sous-marin américain SALMON (26 mai 1942) ; 582 membres de son équipage (sur 598) sont récupérés par le chasseur 9.


L' ASAHI flambant neuf en juin 1900


L' ASAHI en navire de sauvetage de sous-marins


L' ASAHI à Shanghai en 1938

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Jeu 04 Aoû 2016, 08:06

Le KONGŌ en cale sèche dans l'arsenal de Yokosuka en 1930 :


La censure a caviardé le négatif pour éviter que les installations militaires soient visibles, d'où le halo blanc qui masque toutes les collines avoisinantes.

On notera que le franc-bord est sensiblement supérieur à ce qu'il sera en 1941, les modernisations n'ayant pas encore alourdi le bâtiment. On voit également que les bulges ne sont pas encore en place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Mar 16 Aoû 2016, 01:09

La tour du NAGATO photographiée après la guerre, le 1er octobre 1945 :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Mer 07 Sep 2016, 05:48

Le FUSŌ en train d'essayer son système de ballastage censé lui permettre de rétablir son assiette en cas d'entrée d'eau. Les trois hydravions à l'arrière sont des E8N Dave.
Les rares inscriptions qui n'ont pas été effacées de la photo indiquent qu'elle a été prise le 20 avril 1941.


Non, ce n'est pas la photo d'un navire nippon après un abordage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3322
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   Lun 10 Oct 2016, 01:03

Le MUTSU en travaux à Yokosuka le 20 février 1936.
On notera l'inélégant vide-ordures de la cuisine, dont on voit le conduit à droite de la photo. En dessous de son orifice inférieur, qui est à plus de 3m de la flottaison, la coque du MUSTU et du NAGATO est sale, pour ne pas dire dégueulasse, sur toutes les photos où on le voit.


C'est pendant cette refonte que les canons d'origine sont remplacés par ceux récupérés de la classe TOSA. L'opération est manifestement en cours sur la tourelle n°2. C'est également pendant cette refonte que le MUTSU perd sa cheminée avant, dont on voit encore la forme en creux dans la plateforme de timonerie sur l'arrière du bloc passerelle. La nouvelle cheminée unique est en place, entourée d'échafaudages. Les bulges sont déjà installés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuirassés japonais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuirassés japonais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuirassés japonais
» Epaves des cuirassés japonais HYUGA et ISE à Kuré
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO
» Un cuirassé japonais de 600 000 tonnes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: