AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ondulation Hiraga Yuzuru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3740
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 04:01

DahliaBleue a écrit:
C'est bien ce que je soupçonnais ! Ainsi, on ne peut pas écrire, à la fois : « le pont principal [est le] premier pont continu étanche, au-dessus de la ligne de flottaison », et : « le pont principal [n'est pas] le pont supérieur […] celui de la plage arrière ».

Fort juste ! Autant pour ma pomme. Ces bateaux n'avaient pas de pont principal au sens où on l'entend aujourd'hui.
 Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 07:19

Takagi a écrit:
[…] Fort juste ! […]. Ces bateaux n'avaient pas de pont principal au sens où on l'entend aujourd'hui. : oops:
Je dois convenir qu'il y avait de quoi s'égarer : le pont principal du croiseur Colbert (C 53), ici montré par la ligne verte, est le deuxième pont au dessus de la flottaison (la 10H), et n'est pas continu sur toute la longueur du bâtiment : les chaufferies et les machines l'interrompent clairement vers le milieu.


Colbert, pont principal, en plus grand, dans le Spoiler      :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 09:10

C'est assez normal sauf peut être sur les très grands navires, les machines et les chaudières occupent beaucoup d'espace en hauteur et donc nécessitent l'interruption de plusieurs ponts.

A propos qu'est ce qui détermine qu'un pont est dénommé pont principal; parce qu'il est sensé faire toute la longueur du navire, ou parce qu'il participe à la rigidité de la coque?

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 09:43

NIALA a écrit:
C'est assez normal sauf peut être sur les très grands navires, les machines et les chaudières occupent beaucoup d'espace en hauteur et donc nécessitent l'interruption de plusieurs ponts. […]
Sur le Colbert, classé comme grand bâtiment, le pont principal est interrompu à deux reprises, d'abord par la chaufferie_machine avant, puis par la chaufferie_machine arrière.
Ce qui n'est pas le cas des porte-avions PA 54, ou les compartiments propulsion ne traversent pas le pont principal, lequel conserve son intégrité continue sur toute la longueur du bâtiment.
Citation :
[…]  qu'est ce qui détermine qu'un pont est dénommé pont principal ? [est-ce] parce qu'il est censé faire toute la longueur du navire, ou parce qu'il participe à la rigidité de la coque ? […]
La rigidité de la poutre navire est assurée par ses deux semelles : la plus basse étant la quille, l'autre (la semelle supérieure) étant le pont principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 11:02

En fait, ce qui est peut-être trompeur, c'est la présentation de la coupe sur le plan (du Colbert) : il est possible que les compartiments propulsion ne constituent pas des solutions de continuité du pont principal, mais provoquent, seulement, de plus ou moins grands "trous" dans cette semelle. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 11:06

C'est fort probable, pour qu'il y ait rigidité de la structure, il est nécessaire qu'elle soit continue.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starling
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe


Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Ville : Là-bas
Emploi : Gênant
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 14:00

Citation :
La rigidité de la poutre navire est assurée par ses deux semelles : la plus basse étant la quille, l'autre (la semelle supérieure) étant le pont principal.

au risque de "tinoiser" (vous me connaissez un peu c'est pas mon genre) je complèterais cette description en ajoutant que sur les bâtiments à structure longitudinale les lisses disposées en réseau serré parallèlement à la quille contribuent à cette rigidité.
Tout comme me semble-t-il les cloisons verticales longitudinales délimitant dans la largeur notamment les compartiments propulsion. Ce qui signifie qu'au niveau notamment de la propulsion la rigidité de la poutre sera notamment le fait de la quille, des lisses disposées dans les fonds et des cloisons longitudinales plus ou moins longues mais qui quoiqu'il arrive se reprennent sur les cloisons étanches transversales avant et arrière.

Bref le réseau est assez serré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 16:12

Ce qui n'empêche que l'on a déjà vu des bâtiments; notamment des torpilleurs se casser en deux dans la tempête et se perdre corps et biens, ex le Branlebas.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 17:20

NIALA a écrit:
Ce qui n'empêche que l'on a déjà vu des bâtiments; notamment des torpilleurs se casser en deux dans la tempête et se perdre corps et biens, ex le Branlebas. […]
L'existence d'une poutre navire et d'un pont principal n'est pas une garantie absolue de leur résistance… de même qu'une coque bien étanche peut avoir une stabilité douteuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   Lun 27 Jan 2014, 17:30

Starling a écrit:
[…] au risque de "tinoiser" […] sur les bâtiments à structure longitudinale les lisses disposées en réseau serré parallèlement à la quille contribuent à cette rigidité. […]
Sans aucun doute ! Et ceci ne me paraît aucunement relever d'une quelconque tinoiserie…  thumleft 
Citation :
[…] comme […] les cloisons verticales longitudinales délimitant dans la largeur notamment les compartiments propulsion. Ce qui signifie qu'au niveau notamment de la propulsion la rigidité de la poutre sera notamment le fait de la quille, des lisses disposées dans les fonds et des cloisons longitudinales plus ou moins longues mais qui quoiqu'il arrive se reprennent sur les cloisons étanches transversales avant et arrière. Bref le réseau est assez serré.
 thumright Bien vu, en effet ! Les cloisons verticales longitudinales jouent le rôle de l'âme de la poutre, laquelle procure à la poutre navire son moment d'inertie (de torsion ou de flexion), et sans laquelle les semelles ne sont qu'un doublet de tôles sans résistance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Changement de fil   Mer 29 Jan 2014, 19:37

Poursuite du sujet dans le fil : -> Considerations sur la poutre navire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ondulation Hiraga Yuzuru   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ondulation Hiraga Yuzuru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: