AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Croiseurs français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Ven 06 Jan 2017, 05:18

NIALA a écrit:
Le camouflage original du croiseur Gloire de novembre 1943 à juin 1944.


Le camouflage de la Gloire en novembre 1943 à sa sortie de refonte aux Etats Unis


La Gloire la nuit scratch cherchez le croiseur


Quelques tirs d'entrainement après refonte


Coté bâbord


En janvier 1944 à Mers el Kébir


Vue bâbord arrière


Tribord est pas mal non plus!

Camouflage dit en catastrophe de chemin de fer

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Jeu 26 Jan 2017, 12:18

Nous avons vu le croiseur Thionville ex austro-hongrois Novara avec les croiseurs de cette Marine, mais son arrivée en France en février 1920 ne fut pas de tout repos, voici en images les péripéties de son voyage de Cattaro (Kotor) à Bizerte.


-Il coule dans la tempête en arrivant à Brindisi


-le renflouement du Novara par des remorqueurs et des bateaux pompes venus de Toulon


-renfloué le Novara peut poursuivre son voyage jusqu'a Bizerte à il sera remis en état


Le Thionville ex Novara au début des années 1930

-Novara est mis sur cale le 9 décembre 1912  au chantier Danubius de Fiume; il est lancé le 15 février 1913;  il entre en service le 10 janvier 1915;   en septembre 1915 4 TLT sont ajoutés;  en 1917 un canon de 66 mm est ajouté; en 1920 il est attribué à la France et prend le nom de Thionville; remis en état à Bizerte  il rejoint Toulon ou il arrive le 17 octobre 1921  il est aménagé en navire école de canonnage et de lancement de torpilles et de chauffeurs jusqu'en 1932; l'armement sous pavillon français est de 9 x 100 mm; 1 x 75 mmAA; 7 TLT; en 1932  il est alors désarmé et utilisé comme caserne; il est démoli en 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10282
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: "Vapeur"…   Jeu 26 Jan 2017, 18:06

Citation :
Nous avons vu le croiseur Thionville ex-austro-hongrois Novara avec les croiseurs de cette Marine, mais son arrivée en France en février 1920 ne fut pas de tout repos, voici en images les péripéties de son voyage de Cattaro (Kotor) à Bizerte. […].
Donc, le Novara était un "vapeur"… puis un contre-torpilleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Jeu 26 Jan 2017, 20:49

Je ne sais pas qui a écrit ces commentaires sur les photos, mais l'important ce sont les photos elles mêmes, d'autre que ces péripéties ne sont pas du tout connues, j'ignorais avant de les trouver que le Novara avait du être renfloué avant de nous parvenir, elles ont à mon avis une certaine valeur historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2402
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Ven 27 Jan 2017, 16:06

DahliaBleue a écrit:
Citation :
Nous avons vu le croiseur Thionville ex-austro-hongrois Novara avec les croiseurs de cette Marine, mais son arrivée en France en février 1920 ne fut pas de tout repos, voici en images les péripéties de son voyage de Cattaro (Kotor) à Bizerte. […].
Donc, le Novara était un "vapeur"… puis un contre-torpilleur ?

Cà sent, tout simplement, la légende journalistique! Pour son auteur, tout "bateau", avec des cheminées, était un "vapeur"! Néanmoins, il avait, quand même, précisé, entre parenthèses, qu'il s'agissait d'un "contre-torpilleur autrichien" (sic), peut-être, après le passage, derrière son épaule, d'un collègue plus averti. Wink. Par expérience, j'ai pu constaté que les photos, aux légendes approximatives ou erronées, pullulent, même, dans les archives nationales (France, Allemagne, Royaume-Uni, USA, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 08:19

Vue plongeante sur le COLBERT dans sa première configuration de croiseur antiaérien "tout-canon"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 10:23

Un pur produit de la "Jeune école" le croiseur porte-torpilleurs FOUDRE


Cette photo aérienne montre bien la disposition des ponts roulants de la Foudre pour mise à l'eau des torpilleurs  



Le croiseur porte-torpilleurs Foudre dans sa configuration d'origine

La Foudre était un navire original inspiré des théories fallacieuses de la "Jeune École",il s'agit d'un bâtiment conçu pour transporter et amener au contact de l'ennemi 8 petits torpilleurs de 14 tonnes,17 nœuds,un tube lance torpille de 380 mm; 9 torpilleurs embarquables nommés par les lettres A à I sont construits; quatre ponts roulants permettaient la mise à l'eau des torpilleurs, ses capacités de porte-torpilleurs étaient illusoires, le moindre clapot empêchant leur mise à l'eau; elle fut à plusieurs reprises modifiée. Il semble en effet que la marine eut quelque mal à lui trouver un usage; elle ne cessa toute sa carrière d'être transformée.


Mise à l'eau d'un torpilleur par la Foudre montrant le système des ponts roulants utilisés


La Foudre déplaçait 5 971 tonnes;6089 tonnes en pleine charge;ses machines de  11 800 cv lui permettaient une vitesse de 19,6 nœuds; 2 hélices; ses soutes contenaient 798 tonnes de charbon lui donnait un rayon d'action de 7 500 miles à 10 nœuds; il s'agissait d'un croiseur protégé  par cofferdam et un pont de 105mm.
Armement:8 canons de 100 mm;4 x 65mm, et 4 x 47 mm; 4 tubes lance torpilles

La Foudre est construite aux chantiers de la Gironde à Bordeaux, elle est mise sur cale en juin 1892; lancée le 20 octobre 1895 et est entrée en service en 1897.
Jusqu'en 1907 elle est porte-torpilleurs,bien qu'il soit pratiquement impossible de mettre à l'eau les torpilleurs des que la mer est un peu formée,le concept se révèle complètement utopique.  
En 1896 elle est affectée à l'escadre de Méditerranée;
le 15 septembre 1898 elle transporte des troupes en Crête à la place du Bien-Hoa en avarie.
Elle est en réserve de 1902 à 1904.


Débarquement du sous-marin Protée à Saigon  

Le 23 mars 1904 elle transporte de Cherbourg à Saigon les sous-marins Protée et Lynx
D' août à octobre 1905 elle transporte les sous marins Perle et Esturgeon de Toulon à Saigon    
En 1907 elle est aménagée en navire-atelier.
En 1910 elle devient mouilleur de mines ;80 mines sont embarquées.


En 1911 la Foudre aménagée en transport d'hydravions; après les sous-marins et les torpilleurs, les hydravions! Remarquez le hangar derrière les cheminées

En 1911 elle est aménagée en transport d'aviation,un hangar est installé ainsi qu'une grue pour manœuvrer les avions
En 1913 elle devient ravitailleur pour 4 à 8 hydravions.


La Foudre en 1914, un mat de charge a été ajouté à l'avant; les cheminées ont été surélevées

En avril 1914 une plate forme d'envol est installée à l'avant permettant le décollage d'un Caudron G3.
En décembre 1914 elle est utilisée comme bâtiment base des chalutiers armés aux Dardanelles  


La Foudre en 1915 à Milo, elle est maintenant ravitailleur de sous-marins

1915 à 1916 elle est utilisée comme ravitailleur de sous-marins à Milo
De janvier à mars 1916 elle est navire de commandement en Méditerranée orientale
de 1916 à 1917 elle est à Argostoli en Grèce
la Foudre est condamnée le 27 juillet 1921,et vendue le 27 mai 1922 à un chantier de démolition.

     

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 13:03

Détail de la partie centrale de la FOUDRE (du FOUDRE ?) montrant le portique ainsi que le hangar et la grue du gyroplane :


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 13:20

Un essai d'aérostation sur la FOUDRE, décidément bonne à tout transporter


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 14:04


Pour compléter: la Foudre en transport de sous-marins Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10282
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 15:09

Takagi a écrit:
Détail de la partie centrale de la FOUDRE (du FOUDRE ?) montrant le portique ainsi que le hangar et la grue du gyroplane : : study:
… de la Foudre, bien sûr (le phénomène météo.)… à ne pas confondre avec le foudre (de guerre).

(Voir aussi -> ici).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10282
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Jeanne d'Arc 1899   Dim 05 Fév 2017, 17:47

La Jeanne d'Arc aux six tuyaux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 05 Fév 2017, 18:02

Le photo précédente est prise le 23 janvier 1903, lors de ses essais de vitesse, elle tente d'atteindre les 23 noeuds contractuels que finalement elle n'atteindra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2402
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Lun 06 Fév 2017, 13:57

NIALA a écrit:
Le photo précédente est prise le 23 janvier 1903, lors de ses essais de vitesse, elle tente d'atteindre les 23 noeuds contractuels que finalement elle n'atteindra pas.

Notamment, en raison des vibrations (insupportables), générées par la biellerie de sa machinerie alternative. Les rares bâtiments, quelque soit leur nationalité, qui, avec une machinerie de ce type, parviendront à tenir 24 noeuds ou légèrement plus, vibraient comme des "malades". Seul, l'emploi des turbines à mouvement rotatif éliminera ou, plus concrètement, repoussera le seuil "fatidique" des vibrations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Mer 19 Avr 2017, 14:05

Les croiseurs protégés de la classe Friant

Les croiseurs protèges de la classe Friant dessinés par l'ingénieur Lhomme en 1890 sont au nombre de trois: Friant; Bugeaud et Chasseloup Laubat; déplacement 3740 t; 9500 cv; 18 nœuds; armement: 6 x 164 mm; 4 x 100 mm; 4 x 47 mm; 11 x 37 mm; 2 TLT.


Le Friant descendant la Charente avant la Première Guerre Mondiale


Le Friant en décembre 1918 à Constantinople; aménagé en batiment base pour les sous-marins il n'a plus qu'une cheminée


-Friant est mis sur cale à Brest le 8 décembre 1891; il est lancé le 17 avril 1893; il entre en service le 15 mai 1895; le 28 mars 1898 lors d'un exercice de nuit aborde et coule le torpilleur de haute mer Ariel; de 1900 à 1902 il effectue une croisière en Extrême Orient; en novembre 1916 il essuie une énorme tempête au nord ouest du Cap Finistère o répare les dégâts à Gibraltar; de décembre 1917 à juin 1918 il est transformé en bâtiment base pour sous marins, il n'a plus alors qu'un cheminée il est envoyé à Moudros, il rentre à Toulon le 28 décembre 1918, il est mis en réserve, il est rayé le 21 juin 1920; il est démoli en 1922.


Chasseloup Laubat en mai 1907



Chasseloup Laubat en 1917 transformé en usine distillatoire il a perdu sa cheminée centrale

-Chasseloup Laubat est mis sur cale à Cherbourg le 29 octobre 1891; il est lancé le 17 avril 1893; il entree en service le 25 juin 1895; de 1900 à 1902; désarmé en 1910; condamné en mars 1911; en 1912 ponton à l'école des mécaniciens à Toulon jusqu'en 1914; en 1915 il est transformé en usine distillatoire et envoyé à Moudros puis Corfou; en 1919 il est envoyé à Port Etienne ou il sert toujours d'usine distillatoire; en 1920 il est vendu et sert de bâtiment base pour les chalutiers à Port Etienne jusqu'en 1923; démoli en 1925.


Le Bugeaud à Toulon en 1898


Le Bugeaud en réserve à Rochefort en 1904

-Bugeaud est mis sur cale à Cherbourg le 5 avril 1892; il est lancé le 29 août 1893; il entre en service le 24 juin 1896; il est affecté en Méditerranée; de 1900 à 1904 il est en Extrême Orient, à son retour à Rochefort il est mis en réserve; en mauvais état et vu le coût des travaux à réaliser il est rayé en 1906; démoli en 1907.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Jeu 20 Avr 2017, 08:41

Les croiseurs protégés de la classe Cassard

Les croiseurs protégés de la classe Cassard : commandés en 1892 sont au nombre de trois : Cassard; Du Chayla et D'Assas; version légèrement plus grande des Friant ils s'en distinguent par une plus grande longueur et un tonnage plus important; ils s'en distinguent aussi extérieurement par la 3ém cheminée légèrement décalée vers l'arrière alors qu'elles sont équidistantes sur les Friant.
Déplacement 3950 t; 10 000 cv; 19 nœuds; armement: 6 x 164 mm; 4 x 100 mm; 12 x 47 mm; 11 x 37 mm; 2 TLT.


Le Cassard ne vous fiez pas à la légende,croiseur à barbette, cela ne signifie rien!


Le Cassard en 1924, école de canonnage

-Cassard est mis sur cale à Cherbourg en 1895; il est lancé le 27 mai 1896; il entre en service le 7 février 1898; il est affecté en Méditerranée; en 1908/1909 il est en mission aux Antilles; en 1914 il est au Maroc; le 2 avril 1916 il aborde de nuit le paquebot Iméréthie qu'il prend ensuite en remorque mais l'Iméréthie finit par couler, le Cassard se rend à Saint Nazaire pour réparations suite à cette collision; de 1916 à 1918 il est en Mer Rouge; en 1918 il est affecté au Levant; en 1919 il est en Mer Noire; en novembre 1922 il rentre à Toulon, il est alors utilisé comme navire école de canonnage; il est rayé le 27 juillet 1924; il est vendu à la démolition en novembre 1925.


Du Chayla avant 1908, avec sa coque noire et ses superstructures couleur dite toile mouillée, encore une légende erronée ce n'est pas un croiseur cuirassé, mais un croiseur protégé.  


Du Chayla en 1912 quitte Rochefort pour une mission au Maroc, il porte la nouvelle livrée grise.

-Du Chayla est mis sur cale à Cherbourg en 1894; il est lancé le 18 novembre 1895; il entre en service le 19 février 1898; il est affecté en Méditerranée; campagne du Maroc en 1907; Atlantique ouest en 1914; le 7 septembre 1915, il bombarde Agadir; 1916 à 1918 il est en Mer Rouge; en 1918 il est affecté au Levant; il est en Mer Noire en 1919; il est rayé le 27 octobre 1921; de 1922 à 1925 il sert à l'école des mécaniciens de Brest; de 1925 à 1933 il est utilisé comme citerne à mazout à Lorient; vendu à la démolition le 15 novembre 1933; en décembre 1933 il est remorqué à Saint Nazaire pour démolition.


Le D'Assas lançant une torpille, les deux tubes lance torpilles débouchent de chaque coté sous la plage avant légèrement en avant de la passerelle   


Le D'Assas en 1911, utilisé comme citerne à Lorient dans l'attente de sa vente à la démolition.


-D'Assas est mis sur cale à Saint Nazaire le 1er avril 1894; il est lancé le 28 mars 1896; il entre en service le 27 avril 1898; il est affecté en Méditerranée; de 1904 à 1906 il est en Extrême Orient a son retour à Lorient il est mis en réserve; en mauvais état et vu le coût des travaux à réaliser il est rayé en 1910; utilisé comme citerne à Lorient jusqu'en 1912; démoli en 1914.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Ven 21 Avr 2017, 08:53

Les croiseur-cuirassés de la classe Amiral Aube

Les cinq croiseur-cuirassés de la classe Amiral Aube sont une amélioration des Gueydon; déplaçant 10400 t;  20500 cv; vitesse 21, 5 noeuds; armement: 2 x 194 mm; 8 x 164 mm (4 en tourelles et 4 en casemates); 6 x 100 mm;18 x 47 mm;5 TLT.



La Marseillaise

-Marseillaise est mis sur cale en janvier 1900 à l'arsenal de Brest; il est  lancé le 14 juillet 1900; il entre en service en 1903; 2ém escadre légère en Manche; 1916/1917 aux Antilles; 1918 escorte des convois en Atlantique; 29 juin 1920 escorte le paquebot Georges Washington lors du retour aux EU du Président Wilson; 1922/1923 en réserve; en 1925 les deux 194 mm sont remplacés par 2 x 164 mm supplémentaires, de 1925 à 1929 il est école de canonnage; il est rayé en 1929; condamné le 13 février 1932; de décembre 1933 à avril 1934 il est démoli à Brégaillon.


Amiral Aube

-Amiral Aube est mis sur cale le 9 août 1899 au chantier de la Loire et de Penhoet à Saint Nazaire; il est lancé le 9 mai 1902; il entre en service le 17 avril 1904; en novembre 1913,1er division légère; en1914 en Manche; 1915/1916 escadre du Levant; 1917/1918 division des Antilles; mai à novembre 1918 en Mer Blanche; 1er octobre 1919 en réserve à Lorient; rayé le 4 avril 1922, il est vendu à la démolition à Lorient le 15 septembre 1922.


La Gloire en 1913

-Gloire est mis sur cale le 10 janvier 1900 à l'arsenal de Lorient; il est  lancé le 27 juin 1900; il entre en service le 28 avril 1904; en février 1907 tente de déséchouer le croiseur Jean Bart sur les cotes sahariennes; août 1907 campagne du Maroc; 1914 division d’instruction de l'Océan; 1914/1915 en Manche; 1916/1918 en Atlantique sud; 10 décembre 1916 recherche un corsaire allemand vers Terre Neuve; 1er mai 1918 abordage avec le paquebot US City of Athens, réparé à New York; en 1918/1919 il escorte des convois dans l'Atlantique; 1920 escadre de l'Atlantique; 7 juillet 1922 il est condamné et démoli à Brest.


Le Sully à Toulon avant son départ pour l’Extrême Orient  


Le Sully échoué en Baie d'Along en février 1905


Quelque temps après il ne reste plus grand chose du Sully cassé en deux par des tyhons

-Sully est mis sur cale le 24 mai 1899 aux Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne; il est  lancé le 4 juin 1901; il entre en service en juin 1904; il est affecté en Extrême Orient pour peu de temps, le 30 septembre 1905 il s'échoue en Baie d'Along et se brise en deux.


Condé en 1910


Le Condé vers 1930, école des fusiliers marins à Lorient


En 1942 le Condé coule après avoir servi de cible pour l'entrainement de la Luftwaffe

-Condé est mis sur cale le 20 mars 1901 à l'arsenal de Lorient; il est  lancé le 12 mars 1902; il entre en service le 12 août 1904; en février 1907 tente de déséchouer le croiseur Jean Bart sur les cotes sahariennes; 1914/1915 aux Antilles et au Mexique; 1918 il escorte des convois dans l'Atlantique; 1920 il est en réserve; de 1922 à 1933 il est école des fusiliers à Lorient; à partir de février 1933 il n'est plus qu'un ponton caserne;1940 il est capturé par les allemands à Lorient, il est dépôt pour les U-Boote; en 1942 coulé comme cible par l'aviation allemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Sam 22 Avr 2017, 08:46

Les croiseur-cuirassés de la classe Gueydon

Les trois croiseur-cuirassés de la classe Gueydon sont  une version réduite de la Jeanne d'Arc avec quatre chaufferies au lieu de six, mieux armés ce sont des navires plus équilibrés; déplaçant 9 500 t ;  20 000 cv; vitesse 21 nœuds; armement: 2 x 194 mm; 8 x 164 mm en casemates; 4 x 100 mm; 16 x 47 mm; 2 TLT; 10 mines.


Le Gueydon à son entrée en service  


Le Gueydon après sa refonte de 1926, aménagé en navire école il a désormais une passerelle plus importante pour dégager de la place, ainsi qu'un télépointeur et de nouveaux projecteurs.


Le Gueydon en 1941 dans la rade de Brest après sa capture par les allemands (cliché tiré d'une vidéo de l'époque)


Le Gueydon a été aménagé par les allemands en faux Prinz Eugen, les superstructures ont été remplacées par des constructions en bois devant faire illusion vues du ciel et tromper la RAF.

-Gueydon est mis sur cale le 13 août 1897 à l'arsenal de Lorient; il est  lancé le 20 septembre 1899; il entre en service le 1er septembre 1903; de 1903 à 1906 il est en Extrême -Orient; il est en 1910 en Atlantique sud; 1915 Atlantique; 1916 Amérique du sud et Antilles; refondu en 1923 à Brest; en 1926 refondu à Toulon comme navire école; 1927 école de canonnage;  rayé le 24 juillet 1935; 1935 à 1940 ponton caserne à Brest; 1940 capturé par les allemands; grimé en faux Prinz Eugen pour tromper les aviateurs alliés; coule pendant les bombardements de Brest en 1944.




Le Montcalm dans son état d'origine


Le Montcalm le 3 janvier 1919 en escale à Copenhague


La fin du Tremintin ex Montcalm en 1942, capturé par les allemands en 1940, abandonné sans entretien il a fini par se remplir d'eau doucement et par couler en rade de Brest  

-Montcalm est mis sur cale le 22 décembre1897 aux Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne; il est lancé le 27 mars 1900; il entre en service le 24 mars 1902; de 1903 à 1906 il est en Extrême -Orient ; novembre 1906 il perd son hélice bâbord en Méditerranée réparé à Bizerte, du 31 janvier 1910 au 25 juin 1911 il quitte Brest pour l’Extrême -Orient; en 1914 à Tahiti; 1915 protection du canal de Suez; 1916/1917 aux Antilles; 1919 division de la Baltique; 1921/1922 Extrême-Orient; rayé le 28 octobre 1926; 1931 annexe de l'école des apprentis; 1er octobre 1934 prend le nom de Tremintin; 1934 à 1940 caserne-école des mousses à Brest; capturé par les allemands en 1940; par suite du manque d'entretien prend l'eau et coule en rade de Brest en 1942.  




Le Dupetit-Thouars en 1905

-Dupetit-Thouars est mis sur cale le 17 avril 1899 à l'arsenal de Toulon; il est  lancé le 5 juillet 1901; il entre en service le 28 août 1905; 1914 division d'instruction de l'océan; 1914/1915 en Manche; 1916/1917 en réserve à Brest; 1918 transporte des troupes à Dakar; escortes USA-France; le 7 août 1918 alors qu'il escorte un convoi parti de New York, il est torpillé par le U62  à 400 milles de Brest et coule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Dim 23 Avr 2017, 08:43

Les croiseur-cuirassés de la classe Dupleix

Les trois croiseur-cuirassés de la classe Dupleix: Dupleix; Desaix et Kleber sont  des croiseur-cuirassés conçus pour le service outre-mer, à cette fin ils avaient un doublage en bois et une bonne autonomie, de tonnage inférieur aux autres croiseur-cuirassés français contemporains, ils avaient la particularité d'avoir leur artillerie principale disposée en losange; une tourelle double à chaque extrémité et une tourelle double au centre de chaque bord.
Déplacement 7 700 t ;  17 000 cv; vitesse 21 nœuds; armement: 8 x 164 mm en tourelles; 4 x 100 mm;10 x 47 mm; 4 x 37 mm; 2 TLT.


Le Dupleix en 1902 quittant l'arsenal de Rochefort ou il a été construit pour entreprendre ses essais; le Dupleix est le plus grand navire construit à Rochefort.


Le Dupleix en 1910

-Dupleix est mis sur cale le 13 août 1897 à l'arsenal de Rochefort (il est le plus grand navire construit à Rochefort); il est  lancé le 28 avril 1900; il entre en service le 1er septembre 1903; de 1905 1910 il est en réserve; de 1910 à 1914 il est en Extrême -Orient; en mai 1915 il bombarde la ville de Boudrum en Turquie; de mars à octobre 1916 carénage à Lorient; 1917 protection du canal de Suez; 1917 à 1919 il est à Dakar; en avril 1919 il rentre à Brest; 1er mai 1919 désarmé à Brest; rayé le 27 septembre 1919; 1920 à 1922 bâtiment central de la réserve à Lendevennec; 1923 démoli à Brest.




Le Desaix quitte Saint Nazaire ou il a été construit pour entamer ses essais

-Desaix est mis sur cale le 28 décembre1897 aux Ateliers et chantiers de Loire à Saint Nazaire; il est lancé le 21 mars 1901; il entre en service le 6 août 1902; 1907 transporte à Sfax 400 mutins du 17 ém RI déportés à Gafsa; 1er janvier 1908 sauve l'équipage du transport Nive échoué dans le sud de Casablanca; août 1914 est en Manche; décembre 1914 départ pour l’extrême- Orient ; 1915 Syrie, division d'Egypte, défense du canal de Suez; 1916 il est à Dakar; en 1917 les 100mm sont débarqués pour armer des navires marchands et remplacés par 2 x 47mmAA; de 1919 à 1921 il est en Extrême-Orient; 31 mars 1921 retour à Toulon; rayé le 27 juillet 1921; en 1925 projet de cession à la Pologne; 1927 démoli à Toulon.  




Le Kleber lors de son lancement le 20 septembre 1902, il est terminé, ce qui ne lui a pas réussi puisqu'il a endommagé sa coque lors du lancement, il a du être réparé, et n'a pu entreprendre ses essais qu'a la fin de 1903.  


Le Kleber

Épave du Kleber


Une ancre encore en place dans son écubier


Les guindeaux du Kleber


Un arbre de transmission

-Kleber est mis sur cale le 28 décembre 1897 aux Forges et Chantiers de la Gironde à Bordeaux ; il est  lancé le 20 septembre 1902 tout achevé endommagent sa coque ce qui retarda son départ du chantier jusqu’à la fin de 1903; il entre en service le 4 juillet 1904; en 1904 il est affecté à l'escadre de la Méditerranée; 1906 à 1907 division navale des Antilles;7 mars 1907 aborde et coule le vapeur US Ugomak à Vera Cruz; 1908 est au Maroc; 1911 à 1913 est en Extrême- Orient; mars 1913 retour à Lorient; 1915 dans les Dardanelles; 31 octobre 1915 bombarde la Bulgarie;  1916/1917 à Dakar; le 27 juin 1917 de retour de Dakar saute sur une mine larguée par le sous-marin allemand UC61 devant Molène alors qu'il regagnait Brest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Lun 24 Avr 2017, 11:30

Alger classe croiseurs protégés

Les trois croiseur protégés de la classe Alger: Alger; Jean Bart et Isly  sont issus du programme de 1886; l'Alger construit sur plan Marchal diffère un peu des Jean Bart et Isly dessinés par M.Thibaudier; en 1897 les mats militaires sont remplacés sur les trois croiseurs par des mats pibles pour améliorer la tenue à la mer et notamment diminuer le roulis.
Déplacement 4 165 t ; 8 200 cv; vitesse 19 nœuds; armement: 4 x 164 mm ; 6 x 138 mm;2 x 65 mm; 10 x 47 mm; 6 x 37 mm; 4 TLT.


Le croiseur Alger dans son état d'origine avec ses mats militaires


Le croiseur Alger après 1897 et la suppression des mats militaires pour améliorer la tenue à la mer


L'Alger, ponton à Rochefort, il ne sera démoli qu'en 1940  

-Alger est mis sur cale en novembre 1887 à l'arsenal de Cherbourg; il est  lancé le 24 novembre 1889; il entre en service en1891; il est affecté en Méditerranée; de 1894 à 1897 il est en Extrême- Orient, en 1897 il rentre à Toulon ou on débarque ses mats militaires; en 1906 il repart pour l'Extrême-Orient jusqu'en 1910; il rentre à Rochefort le 10 novembre 1910; il est désarmé le 10 décembre 1910; il est rayé le 29 novembre 1911; il est ponton d'accostage dans l'arsenal de Rochefort jusqu'à la fermeture de cet arsenal en 1926, il ne sera démoli qu'en 1940.




Le croiseur Jean Bart dans son état d'origine avec ses mats militaires


Le croiseur Jean Bart après la suppression en 1897 dans mats militaires

-Jean Bart est mis sur cale en septembre 1887 à l'arsenal de Rochefort; il est lancé le 24 octobre 1889; il entre en service en 1891; il est affecté en Méditerranée; en avril 1893 il représente la France à l'exposition de Chicago aux EU; de 1894 à 1896 il est basé à Brest; en 1897 on débarque ses mats militaires; le 8 décembre 1897 il quitte Brest pour l'Extrême-orient, il rentre en métropole en mai 1901; il est placé en réserve à Lorient jusqu'en janvier 1907, il quitte alors Lorient pour les Antilles via les cotes du Maroc; le 12 février 1907 il s'échoue sur un récif non porté sur la carte entre la Pointe de Galhe et l’île Virginie; l'équipage regagne le rivage, les secours partis de France arrivent sur place, mais le 23 février le navire se casse en deux, on sauve une partie de l'artillerie, le navire est vendu en avril 1907 et démoli sur place.  




L'Isly dans son état d'origine avec ses mats militaires


L'Isly en réserve à Rochefort, il a perdu lui aussi ses mats militaires en 1897

-Isly est mis sur cale en août 1887 à l'arsenal de Brest ; il est  lancé le 23 juin 1891; il entre en service en 1893; de septembre 1893 à mars 1894 il effectue une tournée en mer du Nord et en Baltique; en octobre 1894 il part en Extrême - Orient, il rentre à Brest le 29 avril 1897; on supprime les mat militaires; en mars 1899 à septembre 1902 il effectue des missions à Saint Pierre et Miquelon; de 1908 à février 1909 il est au Maroc; puis retourne à Saint Pierre et Miquelon; il rentre à Lorient; il est désarmé le 13 mars 1911; il est rayé le 23 novembre 1911; il est vendu à la démolition le 11 avril 1914.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10282
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Lun 24 Avr 2017, 12:16

NIALA a écrit:
ALGER classe croiseurs protégés […] en 1897 les mâts militaires sont remplacés sur les trois croiseurs par des mâts pibles pour améliorer la tenue à la mer et notamment diminuer le roulis. […] Le croiseur Alger dans son état d'origine avec ses mâts militaires Le croiseur Alger après 1897 et la suppression des mâts militaires pour améliorer la tenue à la mer […]
Tout compte fait, sinon à nuire à la stabilité transversale, ces mâts militaires ne devaient pas servir à grand chose puisque leur remplacement par des mâts pibles leur a surtout procuré une ligne plus élégante, sans leur faire perdre de capacité militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Lun 24 Avr 2017, 13:16

Les hunes et les mats militaires contenaient des pièces de petit calibre, destinées à arroser l'ennemi dans un combat rapproché, elle ne se justifiaient plus étant donné que les combats se déroulaient à une distance de plus en plus grande, et elles augmentaient le poids dans les hauts donc l’amplitude du roulis, elles ont disparues à la fin du XIX é début du XX ém sur tous les navires.


Détail d'une hune militaire montrant les pièces de petit calibre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3452
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Sam 20 Mai 2017, 05:18

Le croiseur cuirassé de deuxième classe CHANZY de la classe AMIRAL CHARNER. Mis sur cales en 1890 par les chantiers de Gironde, lancé et mis en service en 1894, il sert d’abord en Méditerranée. En 1906, il part pour l’Extrême-Orient : Bizerte, Suez, Djibouti, Colombo, baie d’Along où il arrive le 29 décembre 1906. Le 20 mai 1907, lundi de Pentecôte, à quatre heures du matin et alors qu’il naviguait dans la brume, il s’échoue sur le récif O. Ballard dans l’archipel des Zhoushan près de Shanghai. Son commandant refuse l’assistance de la canonnière allemande LUCHS ; les tentatives de le renflouer restent vaines. Le 30 mai 1907, il est abandonné par son équipage et est déclaré perdu le 30 juillet. Son épave sera démantelée sur place.


Le croiseur cuirassé de 2e classe CHANZY


Le CHANZY échoué sur un récif des îles Zhoushan à la pointe orientale de la Chine continentale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Sam 20 Mai 2017, 08:57

On est encore dans la mauvaise période pour les croiseur français; après le Sully; le Jean Bart voici le Chanzy qui s'échoue, on pourrait aussi ajouter le transport à voiles Nive, mauvaise passe pour notre marine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15479
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs français    Sam 20 Mai 2017, 09:27

Voici une autre photo du Chanzy sur son récif, il finit par couler par la poupe.


On aperçoit deux des trois croiseurs qui sont venu tenter vainement de déséchouer le Chanzy; à l’extrême droite le D'Entrecasteaux et a gauche le Bruix le 3ém l'Alger n’apparaît pas sur la photo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croiseurs français    

Revenir en haut Aller en bas
 
Croiseurs français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Doublage des films : québécois vs français
» les voix française des personnages
» Pénétration de la pipe française sur le marché US et sur le Net
» WM6.5 en français Pack [WM6.5 français Lang Package]
» Chansons ss-titrées en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: