AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Destroyers japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5148
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Mer 10 Mai 2017, 22:37

dites les diptères volent avec des caleçons blindés en ce moment non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Jeu 11 Mai 2017, 05:21

Les destroyers UME et KUSUNOKI de la classe KABA en construction aux chantiers Kawasaki de Kobe le 24 février 1915. Les deux navires seront lancés le 31 mars suivant.




双翅目が低い飛ぶ避けます。
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Jeu 11 Mai 2017, 10:26

On remarque que les japonais lançaient leurs destroyers presque terminés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Sam 24 Juin 2017, 07:04

Le YAMAKAZE de la classe UMIKAZE de 1911, dont deux photos ont déjà été publiées plus haut.

Un des enseignements de la guerre russo-japonaise de 1904-1905 sont que les torpilleurs de la Marine Impériale d’alors sont trop petits pour la haute mer. Inspirés des modèles de la Royal Navy, les deux UMIKAZE de 1911 reprennent les lignes générales des IKAZUCHI de 1899 mais en plus grand et avec quatre cheminées évacuant les gaz de huit chaudières Kampon type イ qui alimentent trois turbines Parsons. Ce sont les premiers grands destroyers océaniques construits au Japon, l’UMIKAZE à l’arsenal de Maizuru et le YAMAKAZE au chantier Mitsubishi de Nagasaki. L’armement comprend deux canons de 120mm/L40, cinq de 76mm et trois tubes lance-torpilles de 457mm. Le déplacement est de 1150t, les dimensions 98.49m (hors tout) x 8,56m x 2,74m.

Mis sur cales le 01/06/1909, le YAMAKAZE est lancé le 29/11/1911 et mis en service le 21/10/1911. Rapidement, il s’avère que les deux UMIKAZE, qui marchent au fuel, consomment beaucoup trop et que leur autonomie est notoirement insuffisante : 850 Nq, à comparer aux 1600Nq des IKAZUCHI. Six de leurs chaudières sont modifiées pour brûler du charbon, les deux autres restant alimentées au fuel à cause du manque de place à proximité pour stocker le charbon. Ainsi modifiés, les UMIKAZE étendent leur autonomie à 2700Nq à 15nd. Le YAMAKAZE embarque 178t de fuel et 250t de charbon. Prévu pour développer 20500cv et filer 33nd, il fait 28921cv et 34.61nd.


Carte postale représentant le YAMAKAZE

Le 28 août 1912, il est classé « destroyer de première classe » parce qu’il dépasse les 1000t. Pendant la première guerre mondiale, il est détaché dans le Pacifique Sud. En 1915, il est de retour au Japon ; les 6 et 7 mars, il reçoit la visite du prince Hiro-Hito alors âgé de 14 ans et qui assiste à un lancement de torpille dans la baie de Suruga. En 1918, le YAMAKAZE est en Sibérie pour soutenir l’intervention des Japonais contre les Bolcheviques du Kraï de Primoriye, puis rentre au Japon avant d’être stationné en Corée à partir de décembre 1926. Le 1er juin 1930, il est déclassé comme dragueur de mines n°8. L'ex-YAMAKAZE (dont le nom est repris par le deuxième destroyer de la classe SHIRATSUYU) est désarmé le 1er avril 1936 et mis à la ferraille.


Le YAMAKAZE dans la baie d'Ōminato pour la revue navale du 12 novembre 1912

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Lun 30 Oct 2017, 22:44

Le destroyer MUTSUKI et deux de ses sister-ships de la 30e division à Shanghai en février 1932. Les destroyers sont sur coffre. En ville, la situation est tendue : les armées de Tchang Kaï-check ont refusé de s'éloigner à 20 km des concessions internationales, les Japonais ont renforcé leur dispositif et la tension croît.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Dim 12 Nov 2017, 17:44

Le Kamikaze en 1922


Le Kamikaze en 1922, a l'époque il portait le N°1 les destroyers des classes Kamikaze et Wakatake portait des numéros jusqu'en 1928 ou ils ont alors reçu des noms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Dim 12 Nov 2017, 18:24

NIALA a écrit:
Le Kamikaze en 1922, a l'époque il portait le N°1. Les destroyers des classes Kamikaze et Wakatake portait des numéros jusqu'en 1928 ou ils ont alors reçu des noms.

Les destroyers de la classe KAMIKAZE portaient des numéros impairs (1, 3, 5, etc.) et les MINEKAZE des numéros pairs (2, 4, 6, etc.). C'est un moyen commode pour les reconnaître à cette époque. Comme on le voit sur la photo du KAMIKAZE, ces numéros étaient peints à l'arrière du gaillard d'avant. Les numéros peints près de l'étrave, qui firent leur apparition plus tard, étaient ceux des divisions ; quand ils apparurent, les numéros des destroyers migrèrent vers le milieu de la coque, où ils furent remplacés en 1928-29 par le nouveau nom des destroyers, écrits en katakana de droite à gauche.


Le MINEKAZE en 1932.
ミ=mi, ネ=ne, カ=ka, ゼ=ze, et le n°2 est celui de la division

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Dim 12 Nov 2017, 18:56

Merci Takagi pour cette précision, j'avoue que la numérotation des destroyers japonais avant 1928 a toujours été pour moi un mystère, j'ai cherché en vain une explication logique à ces numéros; c'est d'ailleurs le cas également, mais c'est hors sujet pour les sous-marins Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Destroyers japonais   Dim 12 Nov 2017, 20:48

Autre illustration : le destroyer n°21 (qui deviendra plus tard le KISARAGI de la classe MUTSUKI, lequel était alors le n°19) photographié en février 1925. Il est rattaché à la 30e division comme indiqué à l'étrave. En 1928, les katakana ギラサキ remplaceront le 21 au milieu de la coque.


study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destroyers japonais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destroyers japonais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: