AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Croiseurs italiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11732
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Croiseurs italiens   Ven 22 Nov 2013, 19:20

le Giuseppe Garibaldi. croiseur-cuirassé lancé en 1899, torpillé en 1915 par le sous marin autrichien U.4 près de Dubrovnik.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Ven 22 Nov 2013, 23:15

Le croiseur-cuirassé Giuseppe Garibaldi fait partie d'une série de 10 navires dont seulement 3 feront carrière en Italie. Cette série assez compliquée mérite quelques explications voici dans l'ordre de construction:

1/ les argentins; vendus en cours de construction
-Général Garibaldi sur cale en 1894; lancé en 1895; en service en 1896; désarmé en 1935
a porté d'abord le nom de Giuseppe Garibaldi I italien
-Général San Martin sur cale en 1895; lancé en 1896; en service en 1898; désarmé en 1935
a porté d'abord le nom de Varese I italien
-Général Belgrano sur cale en 1896; lancé en 1897; en service en 1899; désarmé en 1948
a porté d'abord le nom de Varese II italien
-Général Pueyrredon sur cale en 1896; lancé en 1897; en service en 1901; désarmé en 1954
a porté le nom de Giuseppe Garibaldi III italien  

2/ l'espagnol ; vendu en cours de construction  
-Cristobal Colon sur cale en 1895; lancé en 1896; coulé a la bataille de Santiago le 3juillet 1898 avant même son entrée en service; a porté le nom de Giuseppe Garibaldi II  

3/ ceux conservés par l'Italie
-Giuseppe Garibaldi sur cale en 1898; lancé en 1899; en service en 1901; torpillé le 18 juillet 1915
-Varese sur cale en 1898; lancé en 1899; en service en 1901; désarmé en 1923
-Francesco Ferruccio sur cale en 1899; lancé en 1902; en service en 1905; désarmé en 1930  

4/les japonais; vendu d'abord à l'Argentine, puis au Japon
-Kasuga sur cale en 1902; lancé en 1902; en service en 1904; coulé le 18 juillet 1945
a porté les noms de Rivadavia argentin et de Mitra
-Nisshin sur cale en 1902; lancé en 1903; en service en 1904; démoli en 1935
a porté les noms de Mariano Moreno argentin et de Roca

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11732
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Ven 22 Nov 2013, 23:19

bravo Alain; et merci. je n'ai pas eu le courage de me lancer dans ce travail.
il est amusant de constater que les Italiens ont dû attendre leurs Garibaldi et Varese.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 26 Nov 2013, 14:30

Voici le Bartolomeo Colleoni un exemplaire de la première série des croiseurs légers italiens dit les Condottieri; les 4 barbiano du programme 1927/28 d'un déplacement de 5069 tw filant 37 n; ils étaient armés de 8 canons de 152mm; 6 x 100mm; 8 x 37mm; 8 x13mm; 4tubes lance torpilles; 1 catapulte 2avions, possibilité de mouiller des mines.



Le Bartolomeo Colleoni, on distingue bien l'avion sur la catapulte de la plage avant, une spécificité de beaucoup de croiseurs italiens.

Le Bartolomeo Colleoni est construit au chantier Ansaldo de Sestri Ponante; mis sur cale en juin 1928, il est lancé le 21 décembre 1930, il entre en service en février 1932, il est coulé le 19 juillet 1940 par le tir et les torpilles du croiseur australien Sydney et de quatre destroyers.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 26 Nov 2013, 15:00

Voici un exemplaire de la seconde série des Condottieri les 2 Armando Diaz; de caractéristiques identiques aux Barbiano mêmes coque, moteurs et armement; ils s'en distinguent par la silhouette; tour plus compacte; tripode arrière devant la seconde cheminée et catapulte derrière celle ci.



L'Armando Diaz construit par O.T.O.La Spézia est mis sur cale en juillet 1930; lancé le 10 juillet 1932,et entre en service en avril 1933; il sera coulé le 25 février 1941? torpillé par le sous-marin britannique Upright.
Le second de cette série le Luigi Cadorna survivra à la guerre, mais en mauvais état il sera condamné en 1951.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 26 Nov 2013, 16:05

Voici la troisième série des Condottieri; les 2 Raimondo Montecuccoli plus grands que les précédents , ils ont une légère ceinture cuirassée de 40mm le tonnage passe à 6941tw la puissance est accrue pour maintenir une vitesse de 37n; l'armement est semblable aux séries précédentes mais les 100mm sont regroupés à l'arrière, la catapulte est au centre.

 

Le Raimondo Montecuccoli en 1935

Le Raimondo Montecuccoli est construit chez Ansaldo Sestri Ponante; il est mis sur cale en octobre 1931; lancé le 2 aout 1934, il entre en service en juillet 1935, survivant à la guerre il fait une très longue carrière; en 1953 il est refondu, pour etre utilisé comme croiseur-école une tourelle de 152mm et deux chaudière sont débarquées sa vitesse passe à 29 n maxi; il est démoli en 1964.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 26 Nov 2013, 17:23

La quatrième série des condottieri comporte également deux navires, la progression par rapport à la série précédente porte surtout sur la protection; la ceinture cuirassés fait maintenant de 120 à 130 mm d'épaisseur; ils sont plus lourds 7283tw, un peu plus longs, la puissance est un peu augmentée pour maintenir une vitesse de 36,5 n.



L'Eugenio di Savoia en 1936
L'Engenio di Savoia est construit par O.T.O.Livourne mis sur cale en janvier 1932; lancé le 16 mars 1935, il entre en service en janvier 1936.
Les deux navires de cette classe survivent à la guerre et sont cédés en application du traité de paix de 1947; L'Emanuele Filiberto Duca d'Aosta a l'URSS; tandis que l'Eugenio di Savoia devient le grec Helli pour compenser la perte du croiseur Helli précédent, coulé le 15 aout 1940 par un sous-marin italien avant même la déclaration de guerre!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 26 Nov 2013, 18:10

Voici la 5 em et dernière série de condottieri qui marque l'apogée du croiseur léger italien; les 2 Giuseppe Garibaldi avec un déplacement de 7874 tw; 187m de long; 100 000 cv; 35n ; 10 canons de 152mm; 8 x 100mm; 8 x37mm; 8 x 13,2 mm; 2 mortiers; 6 tubes lance torpilles; 2 catapultes; 4 avions, possibilité de mouillage de mines; mais également une ceinture cuirassée de 120 à 130mm et un pont blindé de 38mm; sont des croiseurs équilibrés, équivalents aux meilleurs productions étrangères.


Luigi di Savoia Duca degli Abruzzi en 1938 ( souvent simplifié en Duc des Abruzzes)

LS Duca degli Abruzzi  est construit chez O.T.O. La Spezia mis sur cale le 28 décembre 1933, il est lancé le 21 avril 1936 et entre en service le 1er décembre 1937; survivant à la guerre il n'est rayé qu'en avril 1961, alors que le Giuseppe Garibaldi qui survit également aux hostilités est reconstruit en croiseur lance missiles de 1957 à 1962 et démoli en 1979.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Sam 07 Déc 2013, 10:19

Les croiseurs lourds italiens ont été construits au nombre de sept exactement comme les croiseurs lourds français; comme en France toujours les croiseurs lourds transalpins se répartissent en trois classes:les deux croiseurs lourds du type Trento ;les quatre croiseurs lourds du type Zara ;le croiseur lourd Bolzano seul de son type

Le Trento   

Les croiseurs du type Trento: Trento et Trieste appartiennent au programme 1923-1924.

-le Trento a été mis sur cale en février 1925 au chantier Orlando de Livourne; lancé le 4 octobre 1927 et est entré en service en avril 1929.

Ces bâtiments étaient très semblables; leurs caractéristiques étaient:
déplacement: officiellement 10 000 tw; en réalité 11 065 t; 13885 tonnes en pleine charge  
longueur: 196,60 m; puissance: 150 000 cv; vitesse 35 nœuds;
Armement: 8 canons de 203 mm;16 canons de 100 mm jusqu'en 1937;réduit ensuite à 12 pour renforcer la DCA ;8 tubes lance torpilles ;1 catapulte sur la plage avant; 2 avions


Le Trento en 1936

Historique du Trento
Après une croisière en Amérique du sud en 1930; et une présence en extrême orient en 1932; le Trento rentre en Méditerranée qu'il ne quittera plus. En juin 1940 il escorte des mouilleurs de mines dans le détroit de Sicile; il participe au combat de Punto Stilo contre les forces britanniques en Méditerranée, il est atteint par une bombe qui n'explose pas lors du raid de l'aviation britannique sur Tarente du 12 novembre 1940, il est présent lors de l'engagement du Cap Teulade fin novembre, et aussi à  la bataille du Cap Matapan en mars 1941, et la seconde bataille de la Syrte le 22 mars 1942, le 15 juin 1942 il fut atteint par une torpille lancée d'un avion Beaufort qui l'immobilise, le sous marin britannique Umbra l'achève par une torpille qui explose dans ses soutes; il coule rapidement.

Le Pola

Les croiseurs lourds du type Zara: Zara; Fiume; Gorizia et Pola peuvent être considérés comme le pendant dans la marine italienne de nos Suffren; comme eux ce sont des navires dont la construction s'est étalée dans le temps; Zara et Fiume appartiennent au programme naval 1928/1929; Gorizia au programme 1929/1930 et Pola au programme 1930/1931; comme eux il s'agit d'une évolution vers des navires moins rapides, mais mieux protégés.

-le Pola a été mis sur cale en mars 1931 au chantier O.T.O.de Livourne; lancé le 5 décembre 1931 et est entré en service en décembre 1932.

caractéristiques: déplacement: officiellement 10 000 tw; en réalité 11 900 t; 14 600 en pleine charge
longueur: 182,82 m; puissance: 95 000 cv; vitesse 32 nœuds
Armement: 8 canons de 203 mm ;16 canons de 100 mm jusqu'en 1937;réduit ensuite à 12 pour renforcer la DCA ;1 catapulte sur la plage avant; 2 avions


Le Pola en 1938

Historique du Pola
Fiume; Gorizia et Pola participe aux activités de la flotte italienne dans les eaux espagnoles en 1936/1937, pendant la guerre civile. En juin 1940, le Pola couvre l'opération de pose de champs de mines de Lampedusa; les quatre navires participent à la bataille de Punto Stilo le 9 juillet 1940; en septembre ils tentent d'intercepter les convois britanniques vers Alexandrie et Malte;  le 15 décembre le Pola est touché par une bombe dans la salle des machines n°3. En mars 1941,la bataille du Cap Matapan, tourne au désastre pour les italiens; d'abord le Pola est atteint par une torpille d'avion britannique dans la salle des machines qui l'immobilise; le Zara et le Fiume l'attendent  pour lui venir en aide; les navires italiens n'ont pas de radars, aussi n'ont  il pas vu arriver les cuirassés britanniques qui les surprennent de nuit et les bombardent à coup de 380 mm; Zara et Fiume sont exécutés rapidement; le Pola toujours immobilisé, et deux contre-torpilleurs italiens sont coulés, par les torpilles des destroyers britanniques.

Le Bolzano.

Le dernier croiseur lourd italien le Bolzano est seul de son type; c'est un Trento amélioré, c'est à dire un navire rapide, mais faiblement protégé. Il appartient au programme 1929.
-le Bolzano a été mis sur cale en juin 1930 au chantier Ansaldo Sestri Ponente à Gênes; lancé le 31 aout 1932 il est entré en service en aout 1933.

caractéristiques: déplacement officiellement: 10 000 tw ;en réalité 11065 t; 13 885 tonnes en pleine charge
longueur: 196,97 m; puissance: 150 000 cv; vitesse 36 nœuds
Armement: 8 canons de 203 mm ; 16 canons de 100 mm jusqu'en 1937; réduit ensuite à 12 pour renforcer la DCA ;1 catapulte entre les cheminées; 2 avions ; 8 tubes lance torpilles .



Le Bolzano en 1935

Historique du Bolzano
Le Bolzano se trouve à la bataille de Punto Stilo le 9 juillet 1940, ou il fut atteint mais pas gravement, il figure à la bataille de Matapan; cherche à intercepter les convois de Malte; le 25 aout  1941 il est atteint par une torpille tirée par le sous marin britannique Triumph; après trois mois de réparations, il repart tenter d'intercepter les convois de Malte, en rentrant il est torpillé par le sous marin britannique Unbroken le 13 aout 1942; ce qui cause un incendie, le Bolzano est remorqué jusqu'à Naples; trop gravement atteint pour les possibilités de ce port, il est remorqué ensuite à La Spézia; il n'est pas encore réparé lors de l'armistice du 9 septembre 1943, et tombe aux mains des allemands; le 21 juin 1944 toujours pas réparé, il est coulé en eau peu profonde par une attaque de "charriots" (torpilles humaines) anglo-italiennes partis de la vedette MS74; l'épave sera démolie en 1946.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Sam 07 Déc 2013, 12:14

NIALA a écrit:
Voici la 5ème et dernière série de condottieri qui marque l'apogée du croiseur léger italien;

Luigi di Savoia Duca degli Abruzzi en 1938 (souvent simplifié en Duc des Abruzzes)[…]
… dans la culture francophone, bien sûr ! study 

(Voir aussi -> Vagues d'étrave)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Sam 07 Déc 2013, 13:31

DahliaBleue a écrit:
NIALA a écrit:
Voici la 5ème et dernière série de condottieri qui marque l'apogée du croiseur léger italien;

Luigi di Savoia Duca degli Abruzzi en 1938 (souvent simplifié en Duc des Abruzzes)[…]
… dans la culture francophone, bien sûr ! study 

(Voir aussi -> Vagues d'étrave)
Les italiens aussi simplifient en supprimant "Luigi di Savoia"
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les croiseurs légers de la classe CAPITANI ROMANI   Jeu 30 Jan 2014, 23:50

Voici des photos des quatre croiseurs de la classe Capitani Romani qui ont été terminés; clausevitz ayant rédigé un article complet sur ces navires je vous invite à vous y reporter pour plus d'informations.


L'Attilio Regolo  entré en service en juillet 1942; en 1948 il sera cédé à la France en application du Traité de Paix et prendra le nom de Chateaurenault; refondu en 1953, il sera démoli en 1969.


Le Scipione Africano entré en service en mars 1943; en 1948 il sera également cédé à la France en application du Traité de Paix et prendra le nom de Guichen; refondu en 1953, il est démoli en 1976.


Le Pompeo Magno entré en service en 1943; refondu en 1955 par les italiens il est reclassé escorteur d'escadre sous le nom de San Giorgio, puis transformé en navire-école, il n'est démoli qu'en 1987.



Le Giulio Germanico en 1942; il est capturé par les allemands le 11septembre 1943 alors qu'il n'est pas terminé, il est sabordé le 28 septembre 1943; il est renfloué après la guerre et est refondu en 1955 par les italiens il est reclassé escorteur d'escadre sous le nom de San Marco; il est démoli en 1971.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Sam 01 Fév 2014, 10:32

Le croiseur-cuirassé San Marco; classe San Giorgio



Le San Marco est mis sur cale au chantier de Castellammare di Stabia à la suite de son sister-ship le San Giorgio le 2 janvier 1907; il est lancé le 20 décembre 1908et entre en service le 7 février 1911, il est le premier grand navire italien propulsé par des turbines; de 1931à 1935 il est transformé en navire cible radio commandé; il est capturé le 9 septembre 1943 par les allemands à la Spezia, il est retrouvé coulé en 1945.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Sam 01 Mar 2014, 15:25

Voici trois des quatre croiseurs lourds de la classe ZARA, photographiés en mai 1938 à Naples; on voit que toutes les tours  présentent des différences.  


De gauche à droite: le Zara avec un hydravion sur la catapulte de la plage avant; le Fiume au centre; et le Pola à l'extrême droite  reconnaissable au bouclier reliant la tour à la première cheminée qui est le seul de cette classe à posséder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le croiseur Bari ex Pillau ex Muraviev Amurski    Dim 27 Avr 2014, 13:54

Le croiseur Bari ex Muraviev Amurski a une longue histoire il fait partie des deux croiseurs du programme de 1912 commandés en Allemagne par la Russie Impériale; l'autre étant l'Admiral Nevelskoy; lors de l'entrée en guerre contre la Russie, les deux croiseurs alors en construction sont saisis par les allemands; le Muraviev Amurski devient le Pillau et l'Admiral Nevelskoy l'Elbing; l'Elbing sera coulé le 1er juin 1916 au Jutland, suite à une collision avec le cuirassé Posen; le Pillau survivra au conflit.


Le Bari dans son état d'origine avant la refonte de 1935

Le Muraviev Amurski est mis sur cale fin 1912 au chantier Schichau de Dantzig; il est lancé le 11 avril 1914; le 5 août 1914 il est saisi par les allemands et prend le nom de Pillau ; le 31 mai 1916, il est à la bataille du Jutland; il se rend le 5 novembre 1919 à Cherbourg; le 20 juillet 1920, il est attribué à l'Italie et prend alors le nom de Bari.


Le Bari en 1942; sa silhouette a été profondément midifiée par la refonte de 1935

Le Bari est refondu en 1934/35 pour le service colonial et perd une cheminée; au printemps 1943 il est en cours de transformation en croiseur antiaérien quand il est coulé par le bombardement américain du 28 juin 1943 à Livourne; l'épave est encore endommagée lors de l'armistice le 8 septembre 1943, à l'arrivée des allemands; elle sera finalement démolie par ceux ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le croiseur Giuseppe Garibaldi    Mer 31 Déc 2014, 11:22

Je vous ai parlé plus haut de la 5 em et dernière série de condottieri qui marque l'apogée du croiseur léger italien; les 2 Giuseppe Garibaldi avec un déplacement de 7874 tw; voici quelques photo du Giuseppe Garibaldi qui a eu une longue carrière protéiforme puisque entré en service en décembre 1937, figurant dans l'escadre présentée à Hitler par le Duce fier de sa marine, il fini comme croiseur lance missiles complétement transformé.


Le Giuseppe Garibaldi tout neuf; il est entré en service le 20 décembre 1937; il participe à la magnifique revue navale en présence de Victor Emmanuel III roi d'Italie, de Mussolini et de Hitler du 5 mai 1938 à Naples, ce jour là c'est pratiquement toute la marine italienne qui défile devant le Duce fier de monter à son invité une marine moderne et puissante.



Le Giuseppe Garibaldi le 26 février 1952 à Malte  
Il a peu été modifié; les catapultes et avions ont été débarqués; la DCA a été renforcée et des radars ont été installés dont on aperçoit les antennes dans la mature.



Le Giuseppe Garibaldi en juillet 1967
Le Giuseppe Garibaldi a été complétement reconstruit entre 1957 et 1962; les superstructures sont nouvelles, il n'a plus qu'une cheminée ; l'armement a été entièrement modifié il a 2 lance missiles Terrier; des canons de 135mm AA ont remplacés les 152mm; il a des puits de lancement pour des Polaris (mais pas de Polaris) des torpilles ASM et de nouveaux radars; il est désarmé en 1971; rayé en 1979 et démoli en 1980.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Jeu 05 Mar 2015, 10:55

Je vous ai déjà parlé des croiseurs lourd Trento et Trieste en voici quelques photos:


Le Trento (à gauche) et le Trieste


Le Trento en 1939 avec un hydravion sur la catapulte située dans la plage avant une particularité des croiseurs lourds italiens


Le Trento en avril 1942 à Messine


Le Trieste en 1930 dans son état d'origine, il n'a pas de capot de cheminée; il a encore ses 16 canons de 100 mm, les deux affûts doubles arrières seront débarquées en 1936/37 sur tous les croiseurs lourds italiens pour améliorer leur DCA


Le Trieste en 1942
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le croiseur italien LIBIA ex turc DRAMA    Mar 26 Mai 2015, 11:05

Le croiseur léger Libia est mis sur cale à Gênes pour la marine turque sous le nom de Drama; il est presque semblable au Hamidieh turc; suite au déclenchement de la guerre italo-turque, le navire est réquisitionnée par Marine italienne et entre en service sous le nom de Libia en 1913; le Libia était un navire rapide de 3800 t armé de 2 canons de 152 mm; 8 x 120 mm; 2 TLT; filant 22 nœuds; mais avec un faible blindage; il est utilisé pour représenter le pavillon italien de par le monde, puis pour le service colonial.


Le Libia en 1925 à Shanghai 

Le croiseur turc Drama est mis sur cale au chantier Ansaldo de Gênes en 1907; il est réquisitionné par l'Italie en 1911 lors de la déclaration de guerre à la Turquie et prend le nom de Libia; il est lancé le 11 novembre 1912; il entre en service le 25 mars 1913; du 10 mars 1921 à 20 février 1923, il faites un tour du monde. Il est aménagé pour le service colonial, son armement est modifié; il porte alors: 8 x 120 mm; 3 x 76 mm; 3 mitrailleuses.  

Il retourne en Chine en 1924 ou il reste près de 10 ans; en 1925, il remonta le Yang Tze Kiang jusqu'à Hankow; en 1932, il va au Japon et en 1933, il retourne en Italie pour y être désarmé; il est condamné le 11 mars 1937, et démoli en novembre 1937.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les essais des croiseurs italiens entre les deux guerres    Sam 18 Juil 2015, 17:12

Les essais des navires de guerre italiens entre les deux guerres ont donné lieu à des vitesses exagérées par rapport aux vitesse normales, c'est que le régime mussolinien en a fait une question de propagande, il fallait annoncer à la presse des vitesse exceptionnelles; c'est ainsi que les croiseurs lourds de la classe Zara par exemple dont  la vitesse maximum donnée par les annuaires était de 32 nœuds; ont donné 35, 2 nœuds aux essais parait'il; mais fait étrange au cours de la guerre ils n'ont jamais pu dépasser les 29 nœuds! vous avez ci dessous l'explication, les essais étaient fait avec une coque quasiment vide.
Idem pour les destroyers les Navigatori étaient donné pour 38 nœuds; certains ont même atteint 41,57 nœuds aux essais; mais au cours des hostilités aucun n'a dépassé 32 nœuds!
Avec l'armement complet, les soutes pleines et l'équipage, c'est sur que les vitesses réalisées n'avaient plus rien à voir avec la vitesse annoncée.   

Voici une photo du croiseur Fiume prise lors de ses essais en 1930:


Le Fiume lors de ses essais; il ne porte pas ses tourelles de 203 mm; ni ses télépointeurs; ni son armement secondaire; c'est un bâtiment non terminé qui procède à ses essais; aussi la propagande peut annoncer des performances lors de ces essais de plus de 35 noeuds, que bien sur ces navires ne retrouveront plus, et de loin en service actif.

L'exploratori Antoniotto Usodomare de la classe Navigatori à ses essais en 1929  

L'Antoniotto Usodimare à ses essais classé exploratori (croiseur léger),il sera reclassé cacciatorpedinière (contre-torpilleur) en 1938; les canons de 120 mm ne sont pas installés, c'est une coque pratiquement vide qui procède à ses essais.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les croiseur-cuirassés de la classe PISA   Jeu 22 Oct 2015, 10:12

Les croiseur-cuirassés de la classe Pisa de 9832 t armement 4 x 254 mm; 8 x 190 mm; 16 x 76 mm; 8 x 47 mm; 3 TLT; vitesse 23 nœuds; bien que très différents des San Giorgio comme silhouette ont pratiquement les mêmes caractéristiques et le même armement; ils ont été commandés à des chantiers privés alors que les San Giorgio ont été construit dans l'arsenal d'Etat de Castellammare di Stabia; les Pisa ont été dessinés par les ingénieurs de chez Orlando qui ont construits le Pisa; on peut rattacher à cette classe le grec G.Averof (voir marine grecque) qui n'en diffère que par l'armement principal de calibre 234 mm alors que les Pisa ont des canons de 254 mm.



Le croiseur-cuirassé Pisa 

Le Pisa est mis sur cale le 20 février 1905 dans le chantier Orlando de Livourne; il est lancé le 15 septembre 1907; il entre en service le 1er septembre 1909; le 1er juillet 1921 il est reclassé cuirassé de seconde classe; il est utilisé aux écoles; il est condamné le 28 avril 1937.


L'Amalfi dans son état d'origine; les Pisa n'avaient pas de mat avant à leur entrée en service  

L'Amalfi est mis sur cale le 24 juillet 1905 au chantier Odero de Sestri Ponente près de Gênes; il est lancé le 5 mai 1908; il entre en service le 1er septembre 1909; il est coulé le 7 juillet 1915 dans le nord de l'Adriatique par le sous-marin autrichien U26 qui n'est autre que l'allemand UB14 qui a conservé son équipage allemand; l'UB14 a été inscrit sur les listes de la Marine austro-hongroise pour tourner le droit international; l’Allemagne et l'Italie n'étaient pas encore officiellement en guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le croiseur ANCONA ex GRAUDENZ   Mer 30 Déc 2015, 10:05

Le croiseur italien Ancona ex Graudenz allemand est lancé le 25 octobre 1913 à Kiel c'est un sister-ship du Regensburg lequel est devenu notre Strasbourg; le Graudenz est  désarmé le 5 novembre 1919; amené à Cherbourg le 1er juin 1920 il a été attribué à l'Italie au titre des dommages de guerre.


Ancona ex Graudenz en 1925

Ancona subi une refonte de 1921 à 1924, il est remis en service le 6 mai 1925; il est doté d'un hydravion Macchi M7 en 1926.



Ancona en 1929, comme pinoccio sont nez s'est allongé...pour y installer une catapulte

Sa proue est allongée en 1928-29 pour recevoir une catapulte sur la plage avant; il reste en service jusqu'en 1932; il est placé en réserve à Tarente; il est démoli en 1937.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le camouflage des croiseurs lourds italiens    Dim 21 Fév 2016, 09:28

Je vous ai parlé au début de ce fil des sept croiseurs lourds italiens; les deux Trento; les quatre Zara et le Bolzano qui est un Trento un peu amélioré.
Voici quelques photos de leur camouflage pendant la guerre; des trois perdu les 28 et 29 mars 1941 pendant la bataille du Cap Matapan seul le Fiume a porté peu de temps avant sa disparition un camouflage, je ne connais qu'une seule photo du Fiume camouflé et encore elle est de mauvaise qualité, mais c'est mieux que rien!



Le croiseur Fiume en mars 1941 à Tarente peu de temps avant sa perte lors de la bataille de Matapan le 28 mars 1941, c'est la première fois qu'une grande unité italienne était camouflée 

Le survivant de la classe Zara après Matapan le Gorizia est souvent photographié camouflé; il en est de même des Trento et du Bolzano; vous avez déjà vu plus haut des photos des camouflage du Trento et du Trieste; voici donc les Gorizia et Bolzano camouflés.



Le Gorizia coté tribord en juillet 1942


Le Gorizia le 23 mars 1942 à Messine, le camouflage à bâbord



Le Bolzano en mai 1942, camouflage coté tribord



Le Bolzano en juin 1942; camouflage coté bâbord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15740
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mer 22 Juin 2016, 11:42

Les croiseurs protégés de la classe LOMBARDIA


Les six croiseurs protégés de la classe Lombardia déplaçaient de 2245 t à 2732 t; armement 4 x 152 mm; 6 x 120 mm; 8 x 57 mm; 2 TLT: puissance 7000 cv à 7600 cv; vitesse 17 à 19 noeuds; des différences existant selon le chantier constructeur.

LOMBARDIA

Le croiseur Lombardia

-Lombardia mis sur cale le 19 novembre 1888 au chantier de Castellammare di Stabia; lancé le 12 juillet 1890; entré en service le 16 février 1893; aménagé en 1908 en ravitailleur de sous-marins; rayé le 4 juillet 1920.

UMBRIA

Le croiseur Umbria échoué le 13 juillet 1906

-Umbria mis sur cale le 1er aout 1888 au chantier Orlando de Livourne; lancé le 23 avril 1891; entré en service le 16 février 1894; affecté dans les colonies; désarmé en juillet 1909 et vendu à Haiti en 1911; il est renommé Ferrier il coule le 22 mars 1923 par suite de l'inexpérience de son équipage .

ETRURIA

L'Etruria en 1909 à New York

-Etruria mis sur cale le 1er avril 1889 au chantier Orlando de Livourne; lancé le 23 avril 1891; entré en service le 11 juillet 1894; participe à la guerre italo-turque de 1911/1912; coulé le 13 août 1918 à Livourne par suite de l'explosion d'une barde chargée de munitions accostée au croiseur.

LIGURIA

Le croiseur Liguria

-Liguria mis sur cale le 1er juillet 1889 au chantier Ansaldo de Genes; lancé le 8 juin 1893; entré en service le 1er décembre 1894;participe à l'expédition contre les Boxers en Chine ou il reste jusqu'en 1903; remorque des ballons captifs après 1908 ; aménagé en mouilleur de mines en 1917;rayé le 15 mai 1921.

ELBA

Le croiseur Elba en 1915 alors qu'il a été transformé en transports d'avions


-Elba mis sur cale le 22 septembre 1890 au chantier de Castellammare di Stabia; lancé le 12 aout 1893; il entre en service le 1er décembre 1895; participe à l'expédition internationale contre les Boxers en 1900; est équipé d'un ballon captif en 1907; transport d'avions en juin 1914; rayé le 5 janvier 1920; vendu à la démolition le 22 mars 1923.

PUGLIA

Le Puglia en 1919 à Tarente

-Puglia mis sur cale en octobre 1893 à l'arsenal de Tarente; il est lancé le 22 septembre 1898; il entre en service le 25 mai 1901; est en Adriatique au cours de la Première guerre mondiale; aménagé en mouilleur de mines le 1er juillet 1916; rayé le 22 mars 1923.

Le Puglia condamné fut donné par la Regia Marina à Gabriele D'Annunzio. Celui-ci l'installa dans le parc du Vittoriale degli italiani après de durs travaux. En effet, il fallut découper le navire en pièces puis le transporter par train sur 300 km depuis La Spezia. Cette opération, dirigée par l'ingénieur du Génie Navale Silla Giuseppe Fortunato, nécessita 20 wagons ferroviaires et plusieurs camions de l'Armée italienne.

Seule la moitié avant du navire (De 88 mètres de longueur hors - tout à sa sortie de chantier) fut réinstallée à flanc de colline , la partie arrière (machines, chaudières ...etc) fut ferraillée mais une réplique (en pierre de taille, marbre et porphyre) fut construite sur place permettant de conserver les proportions du navire original.

Une fois le croiseur installé dans le parc, la proue du navire fut symboliquement tournée vers la Mer Adriatique et la Dalmatie et une figure de proue représentant une Victoire sculptée par Renato Brozzi (1885-1963) fut rajoutée à l'avant. Dans les étages du bas du Puglia est installé le Musée du Bord depuis 2002 dans lequel sont réunis plusieurs modèles de navire de guerre de l'époque faisant anciennement partie de la collection d'Amédée de Savoie-Aoste (1898-1942).




Le Vittoriale monument conçu par Gabriele d'Annuzio en utilisant des parties du croiseur Puglia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3740
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Lun 25 Juil 2016, 19:10

Le croiseur léger MUZIO ATTENDOLO (classe CONDOTTIERI, sous-classe RAIMONDO MONTECUCCOLI) photographié à Messine le 15 août 1942 après l’opération Pedestal. Au petit matin du 13 août, il a été atteint à l’étrave par une torpille du sous-marin britannique UNBROKEN. Le croiseur avançait alors à forte vitesse ; la pression de l’eau a replié l’étrave jusqu’au pied de la passerelle puis l’a arrachée. Fort heureusement, la cloison étanche en avant de la soute à munitions de la tourelle principale n°1 a tenu. Remorqué à Messine puis à Naples, le croiseur en a été quitte pour trois mois de réparations. Le 4 décembre 1942, des B-24 américains attaquèrent Naples ; une ou deux bombes atteignirent le MUZIO ATTENDOLO entre la cheminée et la tour arrière, ruinant la propulsion, crevant la coque et déclenchant un incendie. L’équipe de sécurité parvint à éteindre le feu, mais une deuxième alerte aérienne fit suspendre l’intervention. Le croiseur chavira et se retourna presque à 180° et se posa sur le fond, quille en l’air, à son poste d’amarrage. L’effondrement de l’Italie mussolinienne puis la fin de la guerre firent qu’il ne fut jamais réparé. Après la guerre, l’épave fut relevée et ferraillée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3740
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   Mar 16 Aoû 2016, 00:58

Deux lignes de croiseurs italiens se croisent à l'occasion de manœuvres. Photo prise depuis le croiseur léger ALBERICO DA BARBIANO.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croiseurs italiens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Croiseurs italiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: