AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Croiseurs japonais

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17168
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyMer 31 Jan 2018, 11:55

Deux belles photos du croiseur Ashigara prise le 19 mai 1937

Croiseurs japonais - Page 5 Ashiga10

Croiseurs japonais - Page 5 Ashiga11

Le croiseur Ashigara représentait le Japon à la revue navale de Spithead à l'occasion du couronnement du roi George VI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 5853
Age : 54
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyMer 31 Jan 2018, 14:24

Photos magnifiques, les clichés de l'Ashigara pris à cette occasion furent parmi les plus beaux et les plus nets de tous ceux des croiseurs japonais de cette époque ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyLun 02 Avr 2018, 20:56

Le croiseur lourd TAKAO en manœuvre avant la guerre du Pacifique. Le croiseur (ainsi que celui d'où la photo a été prise) vient de simuler une attaque à la torpille et dégage en virant sèchement sur sa gauche, ses canons de 203mm restant en poursuite sur sa cible.

Croiseurs japonais - Page 5 Takao_10

Croiseurs japonais - Page 5 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyLun 02 Avr 2018, 21:05

pascal a écrit:
Photos magnifiques, les clichés de l'Ashigara pris à cette occasion furent parmi les plus beaux et les plus nets de tous ceux des croiseurs japonais de cette époque ...
La présence de l'ASHIGARA à Spithead en 1937 en a fait le croiseur japonais le plus photographié. On note que les tubes lance-torpilles n'avaient pas été montés ; leurs ouvertures n'avaient même pas été percées sous le pont des hydravions. Les quatre plateformes quadruples et les deux caissons de quatre Longue Lance de recharge n'ont été installés qu'après le retour de l'ASHIGARA au Japon.
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 5853
Age : 54
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyLun 02 Avr 2018, 21:19

Quand on voit la gîte prise par le Takao sur une giration à grande vitesse on imagine par mer formée la situation au niveau des embrasures des TLT ou des champignons de ventilation visibles au premier plan sur la plage arrière d'un croiseur de la même catégorie ... ces croiseurs sont notoirement surchargés dans les hauts déjà avant guerre ! Cette photo est vraiment intéressante ces bâtiments ne devaient pas être faciles à mener dans le gros temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyLun 02 Avr 2018, 22:42

pascal a écrit:
Quand on voit la gîte prise par le Takao sur une giration à grande vitesse on imagine par mer formée la situation au niveau des embrasures des TLT ou des champignons de ventilation visibles au premier plan sur la plage arrière d'un croiseur de la même catégorie ...  ces croiseurs sont notoirement surchargés dans les hauts déjà avant guerre ! Cette photo est vraiment intéressante ces bâtiments ne devaient pas être faciles à mener dans le gros temps

14000 tonnes qui virent sur un rayon de quelques centaines de mètres à 30nd, ça gîte...
Tous les croiseurs lourds nippons étaient étonnamment bas sur l'eau et leurs équipages étaient souvent mouillés. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyLun 04 Juin 2018, 02:04

Le croiseur léger KUMA à Tsingtao en Chine en 1935

Croiseurs japonais - Page 5 Kuma_q10

Basé à Ryojun (l'ancienne Port-Arthur), le croiseur vient de sortir de sa refonte de la fin 1934 : un mât tripode avec deux projecteurs de 90cm et une plateforme de veille, ainsi qu'une catapulte Kure modèle 1 et un hydravion E8N ont été installés. Déployé à Tsingtao, le croiseur couvre les débarquements japonais en Chine et effectue des missions de blocus.
Croiseurs japonais - Page 5 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptySam 18 Aoû 2018, 06:52

Le croiseur lourd FURUTAKA au mouillage de Shinagawa (aujourd'hui arrondissement de Tōkyō) en octobre 1935

Croiseurs japonais - Page 5 Furuta10

Le croiseur a encore son artillerie principale en six tourelles simples. Il ne recevra ses trois tourelles doubles qu'à l'occasion de sa refonte de 1937-39. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17168
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptySam 18 Aoû 2018, 11:34

Croiseurs japonais - Page 5 Furuta10
Une belle photo du Furutaka après refonte (j'ai des dates fantaisistes pour cette photo entre 1937 et 1940!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptySam 18 Aoû 2018, 13:01

NIALA a écrit:
(...)
Une belle photo du Furutaka après refonte (j'ai des dates fantaisistes pour cette photo entre 1937 et 1940!)

Entre 1937 et le début de 1939, sûrement pas puisque le Furutaka était en travaux.
Cette photo a été prise en juin 1939 pendant les essais après refonte.
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17168
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptySam 18 Aoû 2018, 13:15

Merci Takagi je savais que je pouvais compter sur vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Yoshino (1893-1904)   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyDim 26 Aoû 2018, 20:18

Le YOSHINO (吉野) est un croiseur protégé de la Marine Impériale Japonaise qui tient son nom d’un mont de la région de Nara, cœur historique du proto-état japonais. Le mont Yoshino, connu pour ses vastes forêts de cerisiers sauvages et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un haut lieu de l’animisme Shintō et un incontournable des pèlerinages dans la chaîne des monts Kii.

Construit par Armstrong Whitworth à Elswick près de Newcastle-upon-Tyne, le YOSHINO est une amélioration du croiseur VEINTICINCO DE MAYO construit par le même chantier pour la marine argentine. Il n’en est pas pour autant un sister-ship du TAKASAGO (Cf. Jeu 03 Aoû 2017, 05:40), lui aussi dérivé du croiseur argentin et avec lequel il partage plusieurs caractéristiques. À sa mise en service en 1893, il est à la fois le plus grand bâtiment de la Marine Impériale (4150 tonnes, 109,72m à la flottaison) et le plus rapide croiseur du monde avec sa vitesse de 23nd.

Croiseurs japonais - Page 5 Yoshin11
Elswick, 1892 : un ingénieur japonais assiste à la livraison des chaises des lignes d'arbres du YOSHINO.
Les deux navires que l'on voit en construction en arrière-plan ne sont pas japonais.

En termes de conception, le YOSHINO est un croiseur à coque en fer compartimentée et étrave renforcée pour l’éperonnage. Ses douze chaudières en quatre salles de chauffe alimentent deux machines alternatives à triple expansion totalisant 15 000 cv. Les deux lignes d’arbres et les deux hélices sont le mode de propulsion privilégié : les deux mâts ne peuvent porter qu’une petite voilure d’appoint. Ses 1000 tonnes de charbon lui confèrent une autonomie de 9000 Nq à 10nd, confortable pour les missions dévolues aux croiseurs japonais de l’époque.

L’armement principal est constitué de quatre canons Elswick de 152mm /L40 à tir rapide, disposés de chaque bord à l’avant et à l’arrière. L’armement secondaire comprend huit canons Elswick de 120mm à tir rapide, montés sur les côtés, et pas moins de vingt-deux canons de 47mm Hotchkiss disposés un peu partout dans les superstructures et dans les hunes militaires. Deux tubes lance-torpilles submergés de 356mm complètent cet armement.

Le blindage est limité à un pont horizontal de 45mm prolongé sur les côtés par des parties inclinées de 115mm d’épaisseur recouvrant les œuvres vives jusqu’à la flottaison. Les masques de l’artillerie principale sont également blindés à 115mm sur leur face avant.

Commandé au titre de l’année fiscale 1891, le YOSHINO est mis sur cale en février 1892, lancé le 20 décembre 1892 et achevé le 30 septembre de l’année suivante. Dès son arrivée au Japon, il est envoyé patrouiller dans les eaux coréennes. La Corée est alors un état vassal de la Chine et l’intervention chinoise contre la révolte des Donghaks crée des tensions entre la Chine des Qing et le Japon de Meiji. Un contingent de soldats japonais débarque à Chemulpo (aujourd’hui Incheon), officiellement pour protéger les ressortissants japonais, et l’affrontement dérive en guerre ouverte entre la Chine et le Japon.

Le 25 juillet 1894, le YOSHINO, l’AKITSUSHIMA et le NANIWA interceptent la flotte chinoise du Beiyang et l’empêchent d’acheminer des renforts et du ravitaillement en Corée. La canonnière chinoise GUANGYI et le transport KOWSHING sont coulés, le croiseur JIYUAN fortement endommagé et la canonnière CAOJIANG capturée. Suite à ce premier engagement, le YOSHINO participe à plusieurs missions de blocus et de contrôle de la navigation. Durant la Bataille de la Mer Jaune le 17 septembre 1894, il porte la marque de l’amiral Kōzō Tsuboi, commandant le groupe de croiseurs (YOSHINO, TAKACHIHO, NANIWA, AKITSUSHIMA). Il contribue à couler les croiseurs chinois JINGYUAN et ZHIYUAN et endommage le LAIYUAN. Sur la fin de la guerre, il quitte les eaux coréennes et participe à l’invasion de Taiwan en bombardant les fortifications chinoises de Cihou près de Kaohsiung le 13 octobre 1895.

Croiseurs japonais - Page 5 Yoshin12
Le YOSHINO au mouillage à Yokosuka en novembre 1896.

Neuf ans plus tard, le YOSHINO prend part au blocus de Port-Arthur au début de la guerre russo-japonaise. Le 15 mai 1904, il est accidentellement abordé par le croiseur cuirassé KASUGA dans un épais brouillard en Mer Jaune. Le choc est violent, l’éperon du KASUGA perce la salle des machines du YOSHINO sur bâbord. Le croiseur chavire, se retourne et coule avec 319 de ses 338 membres d’équipage.

Suite à cet accident, la Marine Impériale fait retirer les éperons de tous ses navires.

Croiseurs japonais - Page 5 Yoshin10
Piètre photo du YOSHINO.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyDim 07 Oct 2018, 03:12

Le premier SUZUYA de la Marine Impériale Japonaise est l’ancien croiseur protégé NOVIK de la marine russe, sabordé en eau peu profonde par son équipage après la bataille de la baie de Korsakhov (Sakhaline).

Croiseurs japonais - Page 5 Novik10
L'épave du NOVIK après la bataille de la baie de Korsakhov

Croiseurs japonais - Page 5 Cr_suz10
Le SUZUYA à Kure le 7 novembre 1908, en fin de reconstruction

Les Japonais décident de renflouer l’épave et de la réparer. Mais les dégâts sont importants et le renflouement dure un an, d’août 1905 à août 1906. C’est l’arsenal de Yokosuka qui assure les réparations. Les douze chaudières allemandes d’origine (le NOVIK a été construit par Schichau à Elbing) sont remplacées par huit chaudières Miyabara, ce qui fait passer la puissance de 18 000 à 6 000 cv et la vitesse de 25 à 19nd. Devenue inutile, une des trois cheminées est démontée. L’armement est considérablement allégé (2x120mm et 4x76mm au lieu de 6x120mm, débarquement des tube lance-torpilles, seul l’armement anti-torpilleurs restant inchangé avec 6x47mm et 2x37mm). Les travaux ne sont achevés qu’en décembre 1908. L’ex-NOVIK, rebaptisé SUZUYA d’après le nom du petit fleuve près de l’embouchure duquel il a été pris, est classé comme aviso et non comme croiseur. Ses missions doivent être l’éclairage et le recueil de renseignement. Le SUZUYA s’avère cependant trop lent pour espérer être d’une utilité quelconque en cas de rencontre à la mer, et le développement rapide de la télégraphie sans fil vide ses missions d’une part de leur intérêt. Le 28 août 1912, il est déclassé comme navire de défense côtière de deuxième classe, prélude à son retrait définitif du service et à sa vente pour ferraillage le 1er avril 1913.

shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyVen 07 Déc 2018, 07:28

Le KUMANO à l'ancre dans le canal de Möwe devant Kavieng le 5 décembre 1942. Le croiseur vient de transporter un détachement de l’Armée Impériale de Manille à Rabaul avant d’aller se mettre hors de portée de l’aviation américaine à Kavieng. Le 6 décembre, il hissera la marque du contre-amiral Nishimura Shōji, commandant la 7e division de croiseurs réduite aux seuls SUZUYA et KUMANO après la perte du MIKUMA et la mise hors de combat du MOGAMI à Midway.

Croiseurs japonais - Page 5 Kumano10

Au premier plan, un Mitsubishi F1M2 est prêt à décoller en cas de signalement d’un sous-marin, avec deux bombes de 60kg accrochées sous les ailes. Ce petit hydravion a servi de bonne à tout faire pendant toute sa carrière.

Croiseurs japonais - Page 5 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyDim 10 Fév 2019, 10:33

Le croiseur cuirassé IKOMA (生駒), seconde unité de la classe TSUKUBA de 1904.

Croiseurs japonais - Page 5 Ikoma10

Ces deux croiseurs ont été commandés au titre du Programme d’Urgence de Recomplètement de la Flotte de juin 1904 pour remplacer les deux cuirassés YASHIMA et HATSUSE perdus par mine au début de la guerre russo-japonaise de 1904. Comme on pouvait s’y attendre, ils n’ont été mis en service qu’après la fin de la guerre.

Le TSUKUBA et l’IKOMA ont été les deux premières grandes unités entièrement conçues et construites au Japon (avec de nombreux équipements d’importation). Leur carrière opérationnelle montra quelques défauts, notamment en matière de fiabilité de la machine.

La propulsion était assurée par deux machines à triple expansion verticale alimentées par pas moins de vingt chaudières Miyabara. L’ensemble de l’installation totalisait 20 500 cv et propulsait le croiseur à 20,5 nd. Les réserves de houille permettaient une autonomie de 5000 Nq. Par anticipation, les chaudières de l’IKOMA pouvaient aussi marcher au fuel. Aux essais, il atteignit 21,75 nd.

L’armement, puissant mais datant d’avant l’apparition du Dreadnought, comprenait 4x254mm en deux tourelles doubles, 12x152mm, 12x120mm et 4x47mm Hotchkiss. Tous les canons à l’exception des Hotchkiss français étaient de conception britannique.

Mis sur cale le 15 mars 1905 par l’arsenal de Kure, l’IKOMA fut lancé le 9 avril 1906 et admis au service le 24 mars 1908. En octobre de cette même année, il accompagna la Great White Fleet américaine dans la partie japonaise de sa circumnavigation. En 1910, il représenta le Japon au centenaire de l’indépendance de l’Argentine avant de continuer vers l’est, l’Europe, la Méditerranée et l’océan Indien puis de rentrer au Japon. En 1912, il fut reclassé « croiseur de bataille » avec son sister-ship à l’occasion de la réorganisation de la flotte qui suivit l’intronisation de l’empereur Yoshihito.
Au début de la Première Guerre Mondiale, l’IKOMA participa au blocus de la colonie allemande de Tsingtao. Après la chute de la colonie, il se vit successivement basé à Hong Kong, Singapour et Townsville (Australie) pour participer à la protection du trafic marchand contre les raiders de l’amiral von Spee. En décembre 1915, il était de retour en métropole pour la revue navale présidée par l’empereur. Il resta dans les eaux métropolitaines jusqu’à la fin de la guerre. Reclassé alors navire-école d’artillerie, il reçut en 1919 deux canons de 80mm antiaériens pour les besoins de l’instruction. En 1921, il se vit reclassé comme croiseur de première classe avant d’être désarmé en 1922 en application du Traité de Washington, puis rayé des listes de la Marine Impériale le 20 septembre 1923. Il finit sous les chalumeaux des démolisseurs des chantiers Mitsubishi de Nagasaki en 1924.

Son nom, qui est celui d’un mont situé à la limite des préfectures d’Ōsaka et de Nara et portant un des plus anciens sanctuaires shintō, a été repris pour un porte-avions inachevé de la classe UNRYŪ.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 5389
Age : 39
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 EmptyMar 12 Fév 2019, 05:50

En plus de la photo précédente, prise en 1908 à Portsmouth, deux autres vues de l'IKOMA :

Croiseurs japonais - Page 5 Ikoma_11
Les matelots et quartier-maîtres sont moins stricts dans leur garde-à-vous que les officiers-mariniers et les officiers

Croiseurs japonais - Page 5 Ikoma_10
L'IKOMA à Sasebo en 1918 avec des filets pare-torpilles

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Croiseurs japonais - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Croiseurs japonais   Croiseurs japonais - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Croiseurs japonais
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE TONE
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE AOBA
» Le japonais, comment ça marche ?
» Restaurant Japonais près de chez vous
» Votre nom japonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: