AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Bataille de Tshushima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Bataille de Tshushima   Mar 23 Aoû 2005, 13:00

Quel était la composition des différentes escadres? Comment s'est déroulé
la bataille? Quelles sont les causes de la défaite russe?
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 14:30

Suite à un plantage, j'ai perdu tous les raccourcis que j'avais gardé pour la guerre Ruso japonaise.

Tu devrai trouver des infos en lancant comme recherche:
- tsoushima 1905
- kniaz suvarov 1905
- nakhimov 1905
- tsoushima mikasa
...

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 17:37

Ordre de bataille à Tsushima

Côté Russe

Corps de bataille:
1ere division (vice-amiral Rojestvensky)
cuirassé Kniaz Souvaroff (navire amiral) coulé 27/05/1905
cuirassé Empereur Alexandre III coulé 27/05/1905
cuirassé Borodino coulé 27/05/1905
cuirassé Orel

2eme division (contre amiral Von Felkersham)
cuirassé Osslyabia (navire amiral) coulé 27/05/1905
cuirassé Sissoï Veliky démoli après la bataille
cuirassé Navarin coulé 28/05/1905
croiseur cuirassé Amiral Nakhimoff coulé 28/05/1905

3eme division (contre amiral Nébogatof)
cuirassé Empereur Nicolas 1er (navire amiral)
cuirassé garde-côtes Général-amiral Apraxine
cuirassé garde-côtes Amiral Seriavine
cuirassé garde-côtes Amiral Ouchakoff coulé 28/05/1905
croiseur de 3eme classe Izumround échoué le 29/05/1905
croiseur de 3eme classe Jemtchug

Division des croiseurs:
1ere division (contre-amiral Enquist)
croiseur de 1ere classe Oleg (navire amiral)
croiseur de 1ere classe Aurora
croiseur cuirassé Dmitri Donskoï sabordé 29/05/1905
croiseur cuirassé Vladimir Monomakh coulé 28/05/1905
croiseurs auxilliaires Rion et Dniepr

2eme division (commodore Schéïne)
croiseur de 2eme classe Svietlana (navire amiral) coulé 28/05/1905
croiseurs auxilliaires Terek, Koubane et Ural

Destroyers et torpilleurs
Bezuprechny coulé 28/05/1905
Blestyaschy coulé 28/05/1905
Buiny coulé 28/05/1905
Buistry échoué le 28/05/1905
Gromky coulé 28/05/1905
Biedovy, Bodry, Bravy, Grosny

Côté japonais

1ere escadre:
1ere division (vice-amiral Togo)
cuirassés Mikasa (navire amiral), Fuji, Sikishima, Asahi
croiseurs cuirassés Kasuga, Nisshin
aviso Tatsuta

3eme division (vice-amiral Dewa)
croiseurs lourds Kasagi (navire amiral), Chitose
croiseurs légers Otowa, Niitaka

2eme escadre:
2eme division (vice-amiral Kamimura)
croiseurs cuirassés Adzuma (navire amiral), Tokiwa, Yakumo, Asama, Iwate
Aviso Chihaya
4eme division (contre-amiral Uriu)
croiseurs lourds Naniwa (navire amiral), Takashiha
croiseurs légers Akashi, Tsushima

3eme escadre:
5eme division (vice-amiral Kataoka)
croiseurs lourds Itsukushima (navire amiral), Matsushima, Hashidate
cuirassé ancien Chinyen
Aviso Yaeyama

6eme division (contre-amiral Masaji Togo)
croiseurs légers Suma (navire amiral), Chiyoda, Akitsushima, Idzumi

7eme division (contre-amiral Yamada)
cuirassé ancien Fuso (navire amiral)
garde côtes Takao
avisos Tsukushi, chokai, Maya, Uji

Destroyers et torpilleurs

1ere division (commandant Fujimoto)
Harusame, Fubuki, Ariake, Arare, Akatsuki II

2eme division (commandant Yashima)
Inadzuma, Ikadzuchi, Akebono

3eme division (commodore Yoshijima)
Usugumo, Kasumi, Sazanami

4eme division (commodore Suzuki)
Asagiri, Murasame, Shirakumo, Asaskiwo

5eme division (commodore Hitose)
Shiranui, Murakamo, Yugiri, Kagero


Sources diverses et variées (la principale: La guerre russo-japonaise sur mer de G. Piouffre; Marines édition)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 18:07

Merci. Combien d'hommes cela faisaient-il? Pourquoi les Russes ont-il perdu? A cause de l'entrainement supérieur des japonais? De leurs tactiques?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 18:29

Les russes ont perdu parce qu'ils avaient presque fait le tour du monde pour venir se battre et mourir en Asie.
De mémoire l'affaire a été très mal préparée coté russe, les équipages sont arrivés exténués en asie.
Partis de St Peterburg (Lennigrad Wink apres 1917) ils ont traversés la mer du nord ou ils ont cru être ataqués par des torpilleurs Anglais (accident quasi diplomatique) puis descente de l'Atlantique, cap de Bonne Espérance, des incidents(tentative de mutinerie?) à bord de certains navire bref tout pour plaire.
Durant la bataille les japonais ont employés bon nombre de torpilleurs pour la premiere fois dans l'histoire navale.
Je dis tout cela en vrac mais cela mériterait un post plus élaboré........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 18:45

Herve perrot a écrit:
Les russes ont perdu parce qu'ils avaient presque fait le tour du monde pour venir se battre et mourir en Asie.
De mémoire l'affaire a été très mal préparée coté russe, les équipages sont arrivés exténués en asie.
Partis de St Peterburg (Lennigrad Wink apres 1917) ils ont traversés la mer du nord ou ils ont cru être ataqués par des torpilleurs Anglais (accident quasi diplomatique) puis descente de l'Atlantique, cap de Bonne Espérance, des incidents(tentative de mutinerie?) à bord de certains navire bref tout pour plaire.
Durant la bataille les japonais ont employés bon nombre de torpilleurs pour la premiere fois dans l'histoire navale.
Je dis tout cela en vrac mais cela mériterait un post plus élaboré........

Et pour compléter, meilleur tactique des Japonais (les russe se batter à la maniére du XVIII eme siécle, en file indienne, bateaux les uns derriere les autre etc...) et aussi ce qu'il ne faut pas oublier: utilisation de la TSF pour les Japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 19:12

La ligne de file, de front, en diamand ou en losange est toujours usité dans toutes les marines du monde.
Dans une escadre tous le monde obéi à quelqu'un c'est organisé très schématiquement comme suit:

l'amiral à sa marque sur un des navires d'une des divisions(en général le plus gros et le plus beau)
L'escadre sous ses ordres est fractionné en divisions qui ont pour chef un "flagship" en général le commandant le plus ancien de la division .
une division est en général composé de deux à six navires qui évoluent de conserve en tenant compte des ordres de mission de l'amiral et des ordres d'évolution du "Flagship".
Aucun commandant n'est autorisé à quitter une formation sans un motif valable (navire en avarie, ordre pour une action individuel ect)
Dans une formation tous les navires maintiennent un intervalle strict entre eux (de 500 à 1000 yards en fonction de la taille du navire).
le joyeux bordel est interdit, l'iniative individuelle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 20:14

j'avais lu quelque part que l'amiral russe avait retardé l'engagement d'une journée parce que le lendemain c'etait l'anniversaire du tsar et qu'il voulait lui offrir une victoire Rolling Eyes

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 21:12

27 mai 1905 au large de la pointe sud de l'île de Tsushima.

13h31 - Les 2 corps de batailles entrent en contact - distance 7 milles -
Les russes cap nord nord est - Les Japonnais cap au sud sud est pour reconnaitre le dispositif russe.
13h39 - Togo s'éloigne, cap nord ouest
La ligne russe termine de se former.
13h58 - Togo donne l'ordre de viré de bord par la contre marche (demi-tour) pour prendre un cap parrallèle à la ligne russe.
14h06 - Début du demi-tour japonnais.
14h08 - Le Kniaz Souvarov ouvre le feu sur les navires japonais, la ligne russe s'embrase - distance 11700m.
Les navires Japonais se masquant les uns les autres ne peuvent répondre.
Au fur et à mesure que la manoeuvre se déroule, les navires japonnais ouvrent le feu.
14h15 - Suvarov Touché
14h20 - Le Mikasa, l'Asama,le Nishin, l'Asahi, sont touchés.
Les japonnais concentre le feu sur le Kniaz Suvarov et l'Osliabia - distance 7000 à 5500m.
14h50 - les cuirassés russes ont durement encaissés- l'Osliabia est en feu et son étrave est percée, il s'enfonce par l'avant.
Les japonais plus rapide gagne sur l'avant de la ligne russe et l'oblige à fléchir vers l'est.
14h58 - 15h06- Retournement de Togo pour barrer le T aux russes
15h - Le Suvarov hors de combat sort de la ligne - la barre est en avarie - l'amiral est blessé -
15h06 - Les cuirassés japonnais continuent de marteler la ligne russe
Alexandre III- Borodino, Orel, ...
15h10 - l'Osliabia coule.
15h10 - Rojestvensky, grièvement blessé est évacué sur le destroyer Buini.
La visibilité s'est détériorée à cause des fumées...
La ligne russe est désordonnée.
Suvarov et Alexandre III sont à nouveaux touchés.
15h42 - Retournemernt de Togo.


à suivre...


Dernière édition par le Jeu 25 Aoû 2005, 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 22:44

Si vous le trouvez, je vous conseille un excellent travail sur le sujet :
Tsoushima, Frank Thiess, Flammarion-1942
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Mer 24 Aoû 2005, 22:46

Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Jeu 25 Aoû 2005, 00:26

15h42 - Retournemernt de Togo. Dans le même temps, Togo donne l'ordre aux divisions de torpilleurs de passer à l'attaque.
Les croiseurs japonais attaquent les transports et les croiseurs russes.
16h 16h30 - Le Suvarov repousse des attaques de torpilleurs.
Les croiseurs et destroyers russes se défendent avec acharnement mais nombre d'entre-eux sont durement touchés:
Vladimir Monomakh, Dimitri Donskoi, Aurora, Bravi, Blestyasthtchi...
17h06 - Dans la confusion et la fumée, l'escadre russe reprend sa route au nord.
17h27 - Togo qui croisait le T à l'escadre russe remet le cap au nord en ligne de file.
18h - l'Alexandre III, toujours maître de son feu, prend place dans la 3eme escadre (Seniavin, Ushakov...).
Nishimura engage à nouveau les cuirassés russe. bientot suivis par les cuirassés de Togo.
18h30 - L'Alexandre III très durement éprouvé s'enfonce.
19h - Le Suvarov, avec 2 officiers et une trentaine de marins valides subit une dernière fois l'attaque des torpilleurs.
Touché par 2 torpilles, il coule à 19h17.
19h03 - L'Alexandre III chavire et coule à 19h07.
19h20 - Le Borodino est touché dans une soute à munition explose et coule.
19h10 - Nebogatov sur le Nicolai I hisse le pavillon "suivez-moi"
19h30 - Les croiseurs et transports russe survivants sont isolés des cuirassés survivant de Nebogatov.
20h - Enquist qui commandait Les croiseurs et transport russe survivants décide d'abandonner et met cap au sud. Nebogatov est seul dans la nuit.


Durant la nuit, les destroyers et torpilleurs japonais attaquent les cuirassés de Nebogatov.
le Navarin et le Nakhimov sont touchés, le Monomakh touché également fini par coulé. Le Navarin heurte une mine mouillée par un destroyer. Il explose et coule. Le Sissoi Veliki à son gouvernail détruit par une torpille. Trop endommagé, Il fini par coulé. Le Nakhimov, proue arraché doit se sabordé.

Au petit matin, Nebogatov poursuit sa route au nord. Sont présent:
le Nicolai I, l'Orel, l'Apraksin, le Seniavin, l'Izumrud.

5h - L'escadre de Nebogatov est repérée par des croiseurs japonais.

10h34 - l'escadre de Nebogatov est encerclée par les cuirassé et croiseurs japonais. Les japonais ouvrent le feu.
10h38 - Nebogatov hisse le pavillon de la capitulation.

L'Izumrud, l'Ushakov et le Donskoi qui avait perdu le contact avec l'escadre pendant la nuit seront ratrapé et coulé par les croiseurs japonais. (Combats héroique, pas de capitulation!).

Les croiseurs et transports russes ayant mis le cap au sud sont internés dans des port neutres.

Le croiseur Almaz et les torpilleurs Grosni et Bravi rejoindront Vladivostock.


BILAN
Pertes russe - 216 officiers - 4614 marins
prisoniners russe - 278 officiers - 5629 prisoniers
Pertes japonaise - 117 hommes - 583 blessés
3 torpilleurs

Les navires japonais ont encaissés:
37 obus de 305
4 obus de 254
3 obus de 229
3 obus de 203
50 obus de 152
27 obus de 120, 76...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Jeu 25 Aoû 2005, 12:21

Les causes de la défaite russe

- Les russes étaient fatigués par une croisière de plus de 7 mois.
- Les japonais étaient frais et disponible.

- Les russes avaient un entraînement peu poussé.
- Togo avait préparé depuis plusieurs mois ses hommes.

- Les équipages russes n’avaient pas l’expérience du feu.
- Les équipages japonais avaient eu plusieurs batailles avant – Bataille de la Mer Jaune - Port Arthur…

- Togo était calculateur, un bon stratège qui savait écouter ses officiers.
- Rodjestvensky était taciturne, solitaire. Les manœuvres d’entraînement au large
de Madagascar n’étant pas une réussite, il n’estimait pas ses officiers. Il était
résigné.

- Les escadres japonaises bien organisées ont bien manoeuvrées.
- Les escadres russes étaient mal organisées, elles ne formaient pas une ligne continue ou des escadres manoeuvrantes.

- Le tir Japonais grâce à l’expérience des combats et des
entraînements était rapide précis et efficace…pas celui des russes.

- La qualité des obus russes s’était dégradée à cause des conditions climatiques tropicales.
- Les japonais utilisaient un nouvel explosif « shimose », efficace.

- Les escadres japonaises avaient une vitesse supérieure ; 18kts pour les
cuirassés et 20kts pour les croiseurs.
- Fatigués par cette interminable tour du monde, Les escadres cuirassés russe avait une vitesse de 10kt à 16kts. Elles étaient ralenties par le train d’escadre.
Ainsi, les Japonais ont pût réduire les distances de combat et marteler
les navires russes avec des tirs rapides de 152 mm et 203 mm.
-------------------------------------------------
Le Mikasa a été le cuirassé japonais le plus endommagé .Il a reçu plus de 40 obus soit 20 obus de 305 et 22 de 152 + des obus de moindres calibres.

Les cuirassés russes de la classe Borodino ont remarquablement résistés.
Durant 5 heures, ils ont, encaissés un grand nombre de projectiles avant de succomber.
L’Osliabia, son étrave percée dés le début de la bataille n’a pas pût aveugler la voie d’eau. Il a coulé par l’avant en moins d’une heure.

Malgré leurs courages et leurs résistances, les marins russes ont perdu la bataille. Certain navires ont fait preuve d’héroïsme comme l’Ushakov, qui, seul, et encerclé par quatre croiseurs cuirassé a refusé de capituler…


Dernière édition par le Jeu 25 Aoû 2005, 19:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Jeu 25 Aoû 2005, 12:40

affraid

Eh ben thumright Bravo pour ces posts. On peut pas dire que vous n'avez rien fait : thumleft

Par contre, à part, le "Borodino", "Orel" et les autres navires de cette classe, le reste de la flotte était-il vétuste?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Jeu 25 Aoû 2005, 18:10

A signaler un récent ouvrage, en français, sur la guerre russo-japonaise:

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2909675564/qid=1124986146/sr=1-5/ref=sr_1_8_5/402-0477138-1513703

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Jeu 25 Aoû 2005, 23:23

Voila ma prose sur la bataille se Tsushima

sources: encyclopedie des armes edition atlas chapitre "pre dreadnougth"


MASSACRE A TSUSHIMA
l'amiral Rojdestvenski l'amiral Togo


La première attaque contre Port Arthur fut loin d'être décisive et il s'ensuivit une guerre d'attrition qui se caractérisa par une utilisation très efficace des mines dans chaque camp. Si les japonais subirent la perte de deux cuirassés, les russes eux, perdirent l'amiral Makarov quand le "Petropavlovsk" coula. La perte de ce chef de valeur et l'agressivité toujours croissante des japonais en mer finirent par démoraliser l'escadre russes qui était prisonnière à Port Arthur, maintenant assiégé de surcroît par les force terrestres. En 1904 , grâce à un décret du Tsar en personne, la force navale russe réussit à s'échapper pour regagner le calme relatif de Vladivostock ou était ancrée une deuxième escadre. L'amiral japonais Togo l'intercepta peu après son départ mais, dans cette première bataille navale des temps modernes, il fut surpris par la précission des premières salves russes à 18 000 mètres .La portée de son propre vaisseau , le "Mikasa" ne dépassait pas 14 000 mètres. Après plusieurs heures de manœuvres incertaines au cours desquelles le "Mikasa" fut plusieurs fois touché par des obus de 305 mm à 13000 mètres, le navire amiral "Tsesarevich" fut atteint par deux obus, qui sans toutefois beaucoup endommager le batiment, tuèrent l'amiral Vitgeft et coinçèrent la barre. Sans gouvernail et sans maître , le navire était sans contrôle. Ne sachant pas ce qui ce passait , le reste de l'escadre se désorganisa et Togo eut alors le beau jeu d'encercler son ennemi démoralisé; mais au lieu de l'anéantir , il le laissa s'échapper vers la sécurité trompeuse de Port Arthur. Les croiseurs n'avaient pris aucune part au combat , et les canons de moyens calibres, atout majeur des japonais, n'avaient absolument pas servi.

LE MIKASA
Dans cette bataille de la mer jaune, les gros canons avaient régné en maîtres. Les japonais ne surent pas exploiter leur victoire, et ce fut la même chose quelques jours plus tard quand l'escadre russe de Vladivostok fut interceptée au large d'Ulsan.
On était maintenant en août 1904 et les deux escadres du Pacifique avaient été humiliées chacune leur tour.. Dès juin leur gouvernement avait annoncé que le gros de la flotte de la Baltique seraient envoyé à leur secours, mais il fallut attendre octobre avant qu'elle ne prenne la mer sous le commandement de l'amiral Rojdestvenski qui s'était taillé une solide réputation par sa nature impitoyable et ses propos injurieux. En théorie , les huit cuirassés, les sept croiseurs, les neuf escorteurs et la concentration de navire de servitude constituaient une force redoutable , mais les vaisseaux n'étaient pas tous de même valeur et leurs équipages avaient reçu une assez mauvaise instruction. De plus au bout d'un périple de 29000 km les attendait un ennemi avide et bien aguerri.
Au début de 1905 , ils avaient fait le tour de l'Afrique et atteint Madagascar, ou ils apprirent la chute de Port Arthur et la perte de son escadre. Il falait donc envisager Vladivostok ou rien.
La flotte de la Baltique resta ancrée dans l'île pendant des semaines , car son gouvernement n'était pas capable de prendre une décision ferme en ce qui concernait la suite des évènements. Ce climat débilitant commença à affecter les matelots qui étaient au bord de la mutinerie. Ayant reçu l'ordre d'attendre des renforts (en réalité le rebut de la liste de réserve), l'amiral russe passa outre et pris la mer le 16 mars 1905. Il fut toutefois obligé de faire une escale en Indochine française pour exécuter cet ordre, et il ne repris la mer que le 14 mai pour la dernière étape de ce voyage. Vladivostok se trouve sur la mer du Japon et on ne peu y accéder que par des détroits. La géographie donnait certainement l'avantage à l'amiral Togo. Il ne lui restait donc plus qu'a attendre patiemment.
A 2h 45 le 27 mai, le navire de servitude "Shinano Maru" aperçut les feux de route peu normaux d'un navire dans la brume, au clair de lune. Il garda le contact et juste avant 5 heures, après un changement de visibilité, il fut récompensé par le spectacle de la flotte russe naviguant sur deux colonnes en direction du nord-est. Il lança immédiatement un appel radio, et la flotte de Togo quitta sa zone d'attente au large de la côte coréenne du détroit pour se lancer dans ce qui allait être la plus grande bataille navale depuis Trafalgar.
Avec douze cuirassés chacune, les deux flottes étaient théoriquement de force égale. N'oublions pas toutefois que la première division de Rojdestvenski comprenait quatre cuirassés flambant neufs, le" kniaz Suvorov" battant son pavillon.

A 13h45 , Togo aperçut les vaisseaux russes déjà désorganisés dans leur nouvelle formation. Avec l'avantage de la vitesse (de 4 et même 7 nœuds plus grande), il coupa la route des russes en naviguant de droite à gauche, et, par une manoeuvre téméraire, il changea la sienne de 12 quarts pour se retrouver en position parallèle à celle de son adversaire. Au cours de cette manœuvre , les batiments de Togo se génèrent mutuellement pour faire le coup de feu. Les russes qui ouvrirent l'attaque à 7000 mètres causèrent quelques dégâts. Les japonais se rapprochèrent de 1000 mètres avant de servir un tir nourri sur l'avant -garde russe, tout en se concentrant sur les chefs de file des 1er et 2eme divisions; ce dernier "l'Osliabya , battait le pavillon de l'amiral Folkersam qui était mort de sa belle mort quelques jours auparavant. On ne l'avait naturellement pas ébruité pour ne pas démoraliser les troupes, particulièrement fatigués.

l'Osliabya
La ligne de bataille russe qui faisait cap au nord-est fut fléchie en direction du sud-est. Bien que se déplaçcant sur un plus grand arc, Togo avait la vitesse necessaire pour garder le contact et dicter la portée. Une artillerie disciplinée et préçise se chargea du reste.
Le "Kniaz Suvorov" qui avait perdu ses cheminées, un mât et la tourelle de retraite, avait un incendie à bord et sorti de la ligne de bataille, désemparé comme un bateau ivre, pour devenir une proie facile. Rojdestvenski, qui était séreiuseemnt blessé, fut évacué par un escorteur et, plus tard, transféré sur un autre ou il fut capturé par les japonais.
Les deux nouveaux chefs de file des deux divisions, l"Impérator Alexander III" et le "Sessoi Veliky", souffrire aussi en dépit d'une défense russe tenace. La phase critique n'avait pas durée plus d'une demi-heure (de 14h15 à 14h45), et les dés étaient maintenant jetés. Néanmoins , vers 15h00, les russes reprirent leur cap au nord vers Vladivostok pour se retrouver une fois de plus en route parallèle s aux force de Togo, qui utilisa la vitesse supérieure de ses croiseurs cuirassés pour dépasser l'avant-garde russe mal en point et la faire fléchir en direction de sud.
Vers 17h00, les russes tentèrent une dernière percée pour atteindre leur objectif, mais la plupart de leur batiments étaient dans un piètre état. Au crépuscule du jour fatidique, Togo rapella ses vaisseaux de ligne et donna ordre à ses croiseurs et ses torpilleurs de partir en chasse. Le "Kniaz Suvorov" coula sous l'impact de trois torpilles, "l'Impérator Alexander III" sombra après un incendie à bord et le "Borodino" explosa. Quatre autres vaisseaux furent torpillés au cours de cette longue nuit, mais seuls le "Navarin" et le "Sessoi Veliky" coulèrent.


le "Navarin"

A l'aube du 28 mai, les russes ne comptaient plus que cinq vaisseaux de lignes, sous le commandement de Nebogatov qui avait hissé son pavillon sur "l'Impérator NicolasI". Ols continuaient leurs route vers le nord mais leur objectif était encore à 480 km de là. A la lumière du jour apparurent les escadres japonaises et à 10h30, après un bref échange de tirs, Nebogatov se rendit pour éviter un autre carnage. Cette décision lui valut le déshonneur dans son propre pays.

torpilleur japonais
Le reste n'était plus qu'un opération de nettoyage pour les japonais. En fin de compte , seuls un croiseur de 32em classe et deux escorteurs regagnèrent Vladivostok, ou ils firent le réçit de cette cuisante défaite au large de Tsushima.
Pour la perte de trois escorteurs, les japonais avaient coulés huit vaisseaux de ligne et capturé quatre autres. Sur huit croiseurs, les russes en comptaient trois coulés , un détruit et trois internés; sur neuf escorteurs, trois coulés, trois inernés et un capturé; sur huit navires de servitudes, cinq coulés et deux capturés. Cent dix sept japonais périrent contre 7830 russes.
L'ampleur de cette victopire précipita la fin de la guerre en faveur du Japon et fut une des cause de la révolution russe. Elle eprmit au Japon d'accéder au rang de puissance maritime et donna satisfaction au Royaume Uni qui avait pratique construit la flotte et formé les cadres.


bataille de tshusima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Ven 26 Aoû 2005, 00:26

Cher Hervé,
Quel magnifique résumé complet sur cette grande bataille.
J'ai toujours cru, d'après mes lectures d'il y a près de 50 ans, que c'était les japonais qui avaient entamé le combat en tirant d'une plus longue portée. Je constate qu'il s'agit plutôt d'une victoire tactique de l'amiral japonais ( le fait de couper la ligne de file russe, en formant ainsi la barre du T, donnait un avantage aux japonais et rendait plus de canons portants)
Merci beaucoup pour cette étude.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Ven 26 Aoû 2005, 18:20

Navires récents - 1er rang
Kniaz Souvaroff
Empereur Alexandre III
Borodino
Orel
Oslyabia
Izumrud
Jemtchug
Oleg
Aurora
Svetlana
tous les Destroyers et torpilleurs

Navires plus anciens - 2eme rang
Empereur Nicolas 1er
Sissoï Veliky
Navarin


Navires très anciens
Amiral Nakhimof
Dmitri Donskoï
Vladimir Monomakh

Navires très anciens et inadaptés à la mission
Général-admiral Apraxine
Admiral Seniavin
Admiral Ouchakof
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Ven 26 Aoû 2005, 19:52

Citation :
Navires plus anciens - 2eme rang

Navarin

Je crois que le Navarin est resté trés peu endommagé jusqu'à sa destruction,
en dépit des coups directs qu'il a recu. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Sam 27 Aoû 2005, 09:46

Exact.
En fait tous les navires russes se sont montrés coriaces. Aucun n'a coulé facilement.
Bonne conception.
Bonne construction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Sam 27 Aoû 2005, 12:47

Citation :
Exact.
En fait tous les navires russes se sont montrés coriaces. Aucun n'a coulé facilement.
Bonne conception.
Bonne construction.

Je reconnais bien les russes! Mr.Red

Donc, en suposant que le niveau d'entrainement soit plus important, que la flotte n'aie pas à venir de la Baltique et, qu'ils aient utilisé de meileures tactiques, ils auraient peut-etre pu gagner? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Sam 27 Aoû 2005, 13:06

Possible, mais ils n'ont pas gagné. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Sam 27 Aoû 2005, 14:03

ça fait un pacson de conditions... comme on dit : si ma tante en avait Laughing Laughing Laughing
lol!

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Sam 27 Aoû 2005, 19:34

scratch C'est sur que certaines conditions étaient impossibles. De toute facon ce qui est fait est fait
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   Dim 28 Aoû 2005, 00:11

La vitesse constitue un élément important. Si les russes avaient fait jeu égal en vitesse, la victoire japonaise aurait été moins écrasante, ou plus longue à obtenir.

Dans vos simulations de batailles navales, existe t'il une victoire russe à Tsoushima?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bataille de Tshushima   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bataille de Tshushima
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Bataille de Tshushima
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» Petit rapport de bataille entre amis Mordor VS Numenor (SDA)
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Russie / Union Soviétique-
Sauter vers: