AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nishida Masao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 00:14

bonjour
je recherche un homme; (non, ce n'est pas pour l'épouser), celui là:



il s'appelait Masao Nishida, et commandait le Hiei lors de sa perte à Guadalcanal.
d'après ce que je sais, il ne fut pas vraiment récompensé pour sa ténacité.
j'aimerais en savoir plus à son sujet. si vous savez… merci d'avance.


Dernière édition par warburton le Ven 03 Oct 2014, 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 18:26

bonjour
personne ne connait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6626
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 20:33

Plus rapide que JJ.................lol! lol! 


14 November 1942:
Vice Admiral Abe is relieved of command. On their return to Japan, both he and Captain Nishida face a Board of Inquiry into the loss of HIEI.

20 December 1942:
Abe is reassigned to the Naval General Staff. Nishida is placed on the Reserve List. BatDiv 11 is deactivated and HIEI is removed from the Navy List

Captain Nishida is later recalled and serves as CO of the 256th and 951st NAGs, but he is not promoted to flag rank and never again serves on a warship.




_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 20:52

bonsoir Monsieur Le Breton
vous êtes décidément précieux.thumright mes renseignements sont peut-être incomplets ou faux, mais il semble que cet homme ait fait tout son possible pour sauver son navire et son équipage, ce qui est tout à son honneur. je me demande pourquoi la hiérarchie japonaise l'a sanctionné.
trop de caractère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 21:17

LE BRETON a écrit:
Plus rapide que JJ.................lol! lol! 


lol! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Jeu 26 Sep 2013, 22:56

quand on défie JJ… lol!
mais bon; renseignements incomplets; je ne sais toujours pas si Masao Nishida aimait les suchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Ven 27 Sep 2013, 09:29

Pour les suchis je ne sais pas, mais il y a une marque de saké qui porte son nom. ( pas en mémoire de son évincement Sad  )lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Y'a pas de souchis   Mer 01 Oct 2014, 05:35

Pour les suchis, je ne sais pas, mais quand on parle la langue on trouve des trucs sur l'internet nippon...


Nishida Masao (西田 正雄 pour les intimes) est né le 26 octobre 1895 à Tatsuno dans la préfecture de Hyōgo.

Beau-frère du général Tanaka Shizuichi, il a été présenté avant-guerre comme une gloire de sa ville natale.

Après de brillantes études primaires et secondaires, il entre à l’Académie Navale d’Etajima dont il obtient le brevet en novembre 1916, classé 3e de sa promotion. Pendant la Première Guerre Mondiale, il sert à bord d’un navire de la 2e Flottille de Contre-Torpilleurs que le Japon avait envoyée en Méditerranée pour participer à l’escorte des convois.

Il fait partie (comme Yamamoto Isoroku) de la délégation japonaise à la Conférence de Londres de 1924. Puis, pendant deux ans, il est attaché naval de l’ambassade du Japon en Grande-Bretagne.

De retour au Japon, diplômé de l’École Supérieure des Torpilles (école de spécialité des officiers destinés à servir sur les destroyers et croiseurs) en décembre 1928, il prend en 1931 le commandement du destroyer SHIMAKAZE (島風) de la classe MINEKAZE. À ce poste, il confirme ses qualités d’officier et ses compétences en attaque à la torpille. En novembre 1935, il accompagne l’amiral Nagano à la deuxième Conférence de Londres sur les armements navals. Puis il devient instructeur à l’école supérieure de guerre, commande le porte-hydravions CHITOSE, sert un temps à la direction du personnel militaire de la Marine Impériale avant de prendre le commandement du croiseur lourd TONE. Promu capitaine de vaisseau, il prend le commandement du cuirassé HIEI le 10 septembre 1941.

À ce poste, il participe à l’attaque sur Pearl Harbor, à l’invasion de Rabaul et Kavieng en janvier 1942, aux opérations de soutien à l’invasion de Java (destruction par canonnage du destroyer USS EDSALL le 1er mars), au raid en Océan Indien en mars-avril 1942, à l’invasion des Aléoutiennes en marge de l’attaque sur Midway (juin 1942) avant que le HIEI et le KIRISHIMA forment la 11e division de cuirassés, rattachée à la 3e Flotte commandée par le vice-amiral Nagumo et basée à Truk (juillet 1942).

À ce poste de commandement du HIEI, il détone par rapport à ses collègues artilleurs, majoritaires dans les divisions de cuirassés. Après le raid de bombardement réussi par le KONGŌ et le HARUNA contre Henderson Field (13 octobre 1942), il manifeste son opposition à une répétition de l’attaque, arguant que les Américains ne se laisseront pas avoir deux fois et qu’il est dangereux de répéter plusieurs fois une même tactique. Il n’est pas écouté.

Le 12 novembre 1942, au cours de la 3e bataille des Salomon, le HIEI est endommagé (et Nishida Masao est blessé aux jambes quand la passerelle est frappée par un obus). Son appareil à gouverner étant bloqué, le cuirassé ne parvient pas à s’écarter suffisamment de Guadalcanal avant le lever du jour. Alors que son équipage est enfin arrivé à réparer et remettre en fonction l’appareil à gouverner, le HIEI subit plusieurs attaques aériennes. Nishida rend compte d’avaries mineures jusqu’à ce que la propulsion du navire, noyée, perde toute sa puissance.

Bizarrement, même après la perte de la propulsion, il envoie encore trois messages ne faisant état que de dégâts mineurs. Peut-être comptait-il encore pouvoir réparer et remettre en route.

Quand il donne l’ordre d’abandonner le navire, tout espoir perdu, il décide de sombrer avec le HIEI. Son commandant en second, le capitaine de vaisseau Sakamoto Matsusaburo, essaie de le persuader de quitter le navire, en arguant que la Marine Impériale a besoin de chefs tels que lui. Il s’obstine, et finit par être emmené de force par Sakamoto et trois autres hommes jusque sur la plage arrière, au niveau de la tourelle principale n°3. Là, depuis le sommet de la tourelle, il supervise l’évacuation du cuirassé mais refuse encore de quitter le bord, ce qui donne lieu à une querelle en public avec Sakamoto.

Finalement, Sakamoto fait emmener de force son commandant et le transfère à bord du destroyer YUKIKAZE, alors que l’ordre de saborder l’épave du HIEI a été donné et que les vannes Kingston ont été ouvertes à fond de cale. La querelle s’apaise, Nishida Masao reprend ses esprits et monte dans le plus grand calme à bord du destroyer.

Le compte-rendu d'enquête sur la fin du HIEI ne lui est pas favorable. On lui reproche d'avoir tardé à communiquer l'état réel du navire ainsi que quelques ratés de communication avant et pendant la bataille. Versé dans les forces de réserve, il ne reprend plus de commandement à la mer et n’est jamais promu contre-amiral.

Avant la fin de la guerre, il reprend du service et commande encore le 256e groupe aérien à Qingdao (Chine) puis le 951e groupe aérien créé à Sasebo en décembre 1944, avant de devenir directeur régional du personnel de la Marine Impériale à Fukuoka. Il est démobilisé en 1946 lors de la dissolution de la Marine Impériale, avec le grade de capitaine de vaisseau.

Rentré dans sa ville natale de Tatsuno, il travaille ensuite à la minoterie Somen pendant une vingtaine d’années et finit comme directeur de cette usine.

Il a eu deux fils et deux filles de son épouse, qui est morte relativement jeune. Son fils aîné est entré dans les Forces Aériennes d’Autodéfense, son second fils a suivi les cours de la prestigieuse Université de Tōkyō, une de ses filles a mené une vie de mère de famille après son mariage, et sa dernière fille est décédée de maladie.

Veuf, il a mené une vie assez simple, vivant seul dans une modeste maison et se rendant souvent au sanctuaire de Yasukuni pour prier pour ses camarades morts au combat. Il était très apprécié de ses collaborateurs à l’usine.

Il n’a jamais pardonné à Sakamoto Matsusaburo de ne pas l’avoir laissé mourir avec le HIEI. Une fois, on lui a fait passer un manuscrit d’une dizaine de pages que ce dernier avait écrit sur la 3e bataille de Guadalcanal et sur la fin du HIEI : sans le lire, il l’a rageusement déchiré.

L’écrivain Sagara Shunsuke l’a rencontré une fois, sans le savoir, sur le mémorial aux marins du croiseur TONE à Etajima. Le vieil homme n’a rien dit, ne s’est pas fait connaître, mais Sagara a pressenti qu’il avait eu une relation particulière avec le croiseur lourd et avec son équipage. Ce n’est que plus tard que l’écrivain a appris qui il était. Il lui a ensuite rendu visite à Tatsuno, pour l’interviewer. Nishida Masao lui a répété que Sakamoto lui avait volé sa mort.

Les deux hommes ont continué à correspondre par la suite. Sagara Shunsuke a publié un livre dont il a volontairement retiré tout le chapitre sur la fin du HIEI, à la demande de Nishida.

Ce n’est qu’après avoir pris sa retraite, malade, qu’il a accepté que Sagara publie l’intégralité de ses interviews, sous le titre 怒りの海 - 戦艦比叡・西田艦長の悲劇 (la tragédie du cuirassé HIEI – Nishida et le ressentiment d’un commandant à la mer).

Nishida Masao est mort le 19 mars 1974, à l’âge de 78 ans, dans sa maison, accompagné par un de ses fils pour ce dernier voyage.
salut


Dernière édition par Takagi le Lun 15 Déc 2014, 17:18, édité 8 fois (Raison : Détails rajoutés + mise en forme + mise en ordre chronologique + Minekaze)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 11:17

bonjour Monsieur Takagi
merci beaucoup. pour les suchi, bien sur je plaisantais.
hélas, je ne parle pas cette langue, et je ne suis pas davantage capable de la lire.
fascinant personnage que ce Nishida Masao.
si cet article peut le faire connaitre (un peu) en occident…
encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starling
Matelot de 1ère Classe
Matelot de 1ère Classe


Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 52
Ville : Là-bas
Emploi : Gênant
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 11:42

Quel dommage de ne pas lire le japonais ...

La "première bataille de Guadalcanal" fut une tragédie pour nombre de personnels mais aussi pour beaucoup d'officiers en situation de commander.
L'imbrication absolument inconcevable en temps normal des deux escadres, le fait que les bâtiments se fusillaient à bout portant ne donnait guère de possibilités aux commandants et aux amiraux de faire autre chose que subir une situation et un combat qui leur échappaient totalement.
Les amiraux Scott et Callaghan l'ont payé de leur vie.

A noter que le Hiei fut surtout endommagé par des tirs de 127, 40, 28 et 20 mm des destroyers qui ravagèrent ses superstructures et c'est finalement un coup heureux de 203 mm du San Francisco qui endommagea l'appareil à gouverner, sans ce coup heureux il est envisageable de penser que le cuirassé se serait échappé.

On parle toujours du Hiei dans ce combat mais on oublie le Kirishima qui traversa la confrontation comme une fleur ... avant d'être coulé deux jours plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 14:18

une dernière question (de politesse, mais avec la proverbiale politesse japonaise…):
doit-on dire: Masao Nishida, ou, Nishida Masao ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7797
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 16:42

en japonais,on place d'abord le nom de famille et ensuite le prénom study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 17:07

bonsoir Hamiral
merci; mais je ne connais pas tous les prénoms japonais.
Tetsuo Iwashima; ça va. j'aurais dû écrire Iwashima Tetsuo, si j'ai bien compris.
Nishida Masao ? j'ai bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7797
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 17:29

tout bon Amiral!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 17:51

merci.
vivement le retour de mon avatar sur la proue des porte-avions destroyers japonais. il est si beau !
j'ai un doute; est-ce que "proue" est le terme qui convient ? sinon, quel mot employer ?
faudrait créer un fil "termes marins".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 19:44

warburton a écrit:
bonjour Monsieur Takagi
(...)

Euh... pourquoi "Monsieur" ? J'ai l'impression qu'on me prend pour Mitsuhirato avec sa redingote... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 19:48

warburton a écrit:
une dernière question (de politesse, mais avec la proverbiale politesse japonaise…):
doit-on dire: Masao Nishida, ou, Nishida Masao ?
En japonais, on commence par le nom de famille puis on précise le prénom. Donc Nishida Masao.
C'est nippon : on commence par identifier le groupe d'appartenance (ici, la famille), puis on précise l'individu.
Mais en Occident, on fait souvent l'inverse, conformément à l'usage occidental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 19:52

Starling a écrit:
Quel dommage de ne pas lire le japonais ...

Ca s'apprend. Ce n'est pas très compliqué pour peu que l'on ait une mémoire graphique et le goût du dessin.
Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 19:54

Monsieur ?
simple marque de respect pour quelqu'un que je ne connais pas.
je suis un peu "formaliste" comme disaient mes amis teutons.
merci pour les précisions relatives aux mœurs japonaises.
donc ce photographe japonais que j'appréciais était Iwashima Tetsuo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 19:57

warburton a écrit:
merci.
vivement le retour de mon avatar sur la proue des porte-avions destroyers japonais. il est si beau !
j'ai un doute; est-ce que "proue" est le terme qui convient ? sinon, quel mot employer ?
faudrait créer un fil "termes marins".
Etrave ?
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Mer 01 Oct 2014, 20:01

Une autre photo de Nishida Masao :

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Ven 03 Oct 2014, 09:18

warburton a écrit:
merci.
vivement le retour de mon avatar sur la proue des porte-avions destroyers japonais. il est si beau !
j'ai un doute; est-ce que "proue" est le terme qui convient ? sinon, quel mot employer ?
faudrait créer un fil "termes marins".

j'adore et le yamato etait un contre-torpilleur côtier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11685
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Nishida Masao   Ven 03 Oct 2014, 09:38

bonjour
ce que la marine impériale appelait porte-avion, est un destroyer pour la JMSDF.
on peut donc se poser la question de savoir comment cette dernière désignerait un Yamato…
escorteur ? possible; il a bien effectué des escortes, n'est-ce pas ? lol!

p.s.
titre changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3559
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Musashi Miyamoto   Sam 01 Nov 2014, 09:28

Starling a écrit:
(...)On parle toujours du Hiei dans ce combat mais on oublie le Kirishima qui traversa la confrontation comme une fleur ... avant d'être coulé deux jours plus tard.

Ce qui donne rétrospectivement raison à Nishida : quand une tactique a réussi (le raid du KONGŌ et du HARUNA avait pris les Américains par surprise), il n'est pas sain de la reproduire. L'ennemi fait rarement plusieurs fois de suite la même erreur.

Un jugement analogue avait d'ailleurs été porté dans d'autres circonstances, après la débâcle du 5 mars 1943 en Mer de Bismarck, par Hara Tameichi dans son livre de souvenirs de commandant de destroyer. Je le cite : "En matière de combat, il n'est déjà pas bon de répéter une tactique, et la répéter une troisième fois est encore pire. Quand une action échoue, elle peut être suivie d'une deuxième tentative. Si celle-ci échoue, il faut adopter une tactique radicalement différente. Quand l'adversaire se pare en haut, frappez-le par le bas. Quand il se protège du bas, frappez-le par le haut. C'est un des secrets de l'art du sabre." Cette citation de Hara venait tout droit du Traité des Cinq Cercles (五輪書) de Musashi Miyamoto. Hara Tameichi l'employait au sujet des "officiers de moindre valeur" qui s'étaient cru inspirés de répéter en Mer de Bismarck les tactiques qui avaient si bien réussi à l'amiral Tanaka dans ses audacieux raids de transport vers Guadalcanal en novembre et décembre 1942, alors que la situation avait changé.
 
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nishida Masao   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nishida Masao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nishida Masao
» Journaliste de Masao Yajima et Funiwari
» SID
» Le château de Vascoeuil
» Recherches d'ouvrages, Ishi Press surtout.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: