AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ijn taiho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ijn taiho   Ven 24 Mai 2013, 20:18

Le porte-avions IJN Taiho marque un tournant dans la conception des porte-avions japonais.
Initialement prévu pour être le premier bâtiment d'une nouvelle classe de porte-avions, l'IJN Taiho sera finalement un modèle unique, il est doté pour la première fois d'un ilot, d'un pont d'envol et d'une coque blindé, prévu pour résister aux impact de bombes et de torpilles.

Construit par les chantiers navals Kawasaki de Kobe, l'IJN Taiho entra en service au sein de la Marine Impériale le 7 Mars 1944.
Le blindage du porte-avions alourdi terriblement le bâtiment, ce qui fit que les hangars à aéronefs se trouvaient au niveau de la ligne de flottaison, mais beaucoup plus grave, les puits d'ascenseurs avant et arrière se trouvaient sous cette ligne de flottaison, les réservoirs de carburant ne sont quant à eux dépourvu de blindage, ces détails causeront la perte de l'IJN Taiho.
Outre ces deux ascenseurs, le porte-avions dispose de deux catapultes et, son pont blindé n'est plus en bois mais recouvert d'une couche de caoutchouc par dessus les tôles de métal. L'IJN Taiho est également équipé de deux radar de Type 21 pour le contrôle et la veille aérienne, ce type de radar avait une porté de 80 nautiques.

Dès son entrée en service l'IJN Taiho est intégré à la première division de porte-avions avec le Shokaku et le Zuikaku.

Le 11 Juin, l'IJN Taiho est en route pour la Mer des Philippines pour participer à l'opération A-GO.
Le 19 Juin, avec neuf autres porte-avions japonais, l'IJN Taiho débute ce qui sera nommé le Bataille de la Mer des Philippines.
A 7h45, après avoir catapulté une première vague d'appareils, le porte-avions est repéré par le sous-marin américain SS-218 USS Albacore, qui lance contre lui six torpilles. Malgré une action désespéré d'un de ses pilotes, Sakio Komatsu, qui jettent délibérément son appareil dans les flots faisant exploser une des torpilles, quatre autres manque le porte-avions, mais la sixième explose à l'avant du bâtiment perforant les réservoirs de fuel et de carburant aviation.
Le carburant et l'eau de mer commencent alors à remplir la fosse de l'ascenseur avant faisant plonger la proue de l'IJN Taiho.
Le vice-amiral Ozawa qui commande le porte-avions commet alors une erreur qui sera fatale, plutôt que de rompre le combat et de ventiler les hangars pour sauver le bâtiment, il ordonne de remettre en état l'ascenseur avant pour continuer les catapultages. Avec cet ordre (ainsi que celui de maintenir l'ascenseur arrière en position haute pour les appontages), les vapeurs d'hydrocarbures s'accumulèrent dans les hangars et, à 14h30 l'inévitable se produit, l'IJN Taiho est secoué par une violente explosion, les vapeurs accumulés dans les hangars viennent d'atteindre le point d'explosivité, une autre explosion se produit encore à 16h28.
L'IJN Taiho sombre immédiatement après cette nouvelle explosion, entrainant avec lui 1 650 marins.


L'IJN Taiho en chiffres

Déplacement: 37,870 tonnes
Longueur: 260,6 m
Maitre beau: 27.4 m
Tirant d'eau: 9.6 m

Motorisation: huit chaudières Kanpon RO Go de 160 000 ch, quatre turbines à vapeur Kanpon et quatre hélices.
Vitesse: 33 nœuds

Armement:
12× canon anti-aériens de 100 mm
51× canons anti-aériens de 25 mm

Appareils: 65
22x Mitsubishi A6M5 Zero
22x Yokosuka D4Y1 Judy
4x Yokosuka D4Y1-C Judy (version de reconnaissance)
3x Aichi D3A2 Val
18x Nakajima B6N2 Jill

Equipage: 2 150 marins

Revenir en haut Aller en bas
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1283
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 24 Mai 2013, 20:57

c'est sympa de vouloir nous faire profiter de ta passion, mais c'est aussi sympa de ne pas pomper sur d'autre site : http://www.aeronavale-porteavions.com/viewtopic.php?f=16&t=1036
on risque des ennuis pour les droits d'auteurs
merci donc d'essayer de rediger un texte toi meme la prochaine fois (en plus tu feras des progres en français)

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ijn taiho   Sam 25 Mai 2013, 07:52

je peut pas mettre de lien .
Revenir en haut Aller en bas
DraniBrut
Quartier Maître 1ère classe
Quartier Maître 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 499
Age : 46
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

MessageSujet: Re: ijn taiho   Mar 28 Mai 2013, 11:02

aurelien wolff a écrit:
/// Outre ces deux ascenseurs, le porte-avions dispose de deux catapultes et, /// A 7h45, après avoir catapulté une première vague d'appareils, ///
patzekiller a écrit:
c'est sympa de vouloir nous faire profiter de ta passion, mais c'est aussi sympa de ne pas pomper sur d'autre site :/// on risque des ennuis pour les droits d'auteurs
merci donc d'essayer de rediger un texte toi meme la prochaine fois (en plus tu feras des progres en français)
L'inconvénient de "pomper" d'autres sites, c'est non seulement d'enfreindre la règle des droits d'auteur, mais aussi, tout bêtement, de risquer de reproduire servilement des erreurs et de les propager (et de contribuer ainsi à intoxiquer la "toile" de fausses informations).

Si les Japonais ont bien envisagé d'installer des catapultes sur le Taihō, ces dernières n'ont jamais été montées à son bord (ni à bord d'aucun autre PA de la marine impériale nippone). Et aucun catapultage n'a donc jamais pu y être opéré, même pas pendant l'opération A-GO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ijn taiho   Mar 28 Mai 2013, 13:12

"L'inconvénient de "pomper" d'autres sites, c'est non seulement d'enfreindre la règle des droits d'auteur, mais aussi, tout bêtement, de risquer de reproduire servilement des erreurs et de les propager (et de contribuer ainsi à intoxiquer la "toile" de fausses informations)"

On dépasse la largement le problème du pompage; quelque soit la manière dont on procède, il faut bien trouver ses informations quelque part, la difficulté est de trouver des sources sures; on n'est jamais à l'abri d'une erreur que se propage, à partir d'un auteur que l'on pense fiable.

Alain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: ijn taiho   Mer 29 Mai 2013, 20:45

pour cela il faut lire sur plusieurs sites et faire de ces multiple source d'info une INFO complète... a TA sauce et pas a la leurs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1283
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: ijn taiho   Jeu 30 Mai 2013, 19:28

les livres, ça marche aussi... Wink

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ijn taiho   Jeu 30 Mai 2013, 21:22

patzekiller a écrit:
les livres, ça marche aussi... Wink

D'accord mais il y a des erreurs dans les livres également!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11732
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ijn taiho   Jeu 30 Mai 2013, 23:48

bonsoir
certes, certes… mais un peu moins, et en lisant, on améliore son français. ce qui - vu la qualité de l'enseignement actuel - n'est pas vraiment un luxe. et puis, apprendre à faire la synthèse des données de sources diverses n'est pas une perte de temps.
sur ce forum, d'ailleurs, sévissent quelques auteurs de talent. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15737
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 31 Mai 2013, 08:52

Tout à fait d'accord avec warburton, ce qu'il faut c'est avoir l'esprit critique en éveil, ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est vrai, il faut multiplier les sources, tout en se méfiant, parfois elles tirent leurs informations de ....la même source!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alferez
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 643
Age : 41
Ville : Malaga
Emploi : Alferez-Ph.D.
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 31 Mai 2013, 16:24


... Et quand tu publies un article, il est conseillé de ne pas oublier que le lecteur peut être
quelqu'un mieux informé et plus intelligent que toi.
Alors parfois, les réactions sont plus intéressant que le post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11732
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 31 Mai 2013, 17:27

NIALA a écrit:
Tout à fait d'accord avec warburton, ce qu'il faut c'est avoir l'esprit critique en éveil, ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est vrai, il faut multiplier les sources, tout en se méfiant, parfois elles tirent leurs informations de ....la même source!

Alain

oh oui. il suffit pour s'en convaincre de constater que de nombreux sites ne font que reprendre les informations de wikipedia; lesquelles ne sont pas toujours très fiables (bien qu'il existe pire).
et, comme le dit si bien Alferez, certains lecteurs possèdent de grandes connaissances.
il ne s'agit pas de vous décourager, mais de vous inciter à travailler votre sujet. en procédant ainsi, vous pourrez apprendre et - qui sait ? - apprendre aux autres. quel que soit le niveau que l'on atteigne, on apprend toujours.
bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 03 Jan 2014, 17:53

affraid  affraid  affraid Houp ! houp ! houp ! Je me permets de redresser quelques raccourcis un peu hâtifs...
aurelien wolff a écrit:
(...)Le blindage du porte-avions alourdi terriblement le bâtiment, ...
terriblement, n'exagérons rien !
Citation :
...ce qui fit que les hangars à aéronefs se trouvaient au niveau de la ligne de flottaison, ...
En fait, le pont hangar inférieur était à deux mètres au-dessus de la ligne de flottaison. Il ne s'est retrouvé dessous qu'après l'enfoncement du navire. Les hangars n'étaient situés qu'un pont plus bas que sur les SHŌKAKU.
Citation :
... mais beaucoup plus grave, les puits d'ascenseurs avant et arrière se trouvaient sous cette ligne de flottaison,...
Idem, le fond des fosses d'ascenseurs se sont retrouvés sous la flottaison qu'après l'enfoncement du navire. S'ils avaient été noyés sous l'eau de mer dès le torpillage, ce qui a suivi ne se serait jamais produit.
Mais il reste que la réserve de flottabilité du TAIHŌ était inférieure à celle de ses prédécesseurs.
Citation :
... les réservoirs de carburant ne sont quant à eux dépourvu de blindage, ces détails causeront la perte de l'IJN Taiho.
Les réservoirs d'essence étaient situées à l'intérieur du caisson blindé, mais leur protection n'était pas à la hauteur de celles des porte-avions US. Ils n'étaient entourés d'une maille vide que sur les quatre côtés, le fond et le sommet (qui constituait le fond des puits d'ascenseurs) étaient à simple cloison. C'est ce qu'on appelle des réservoirs semi-intégraux, en jargon technique. La torpille de l'ALBACORE ayant déformé un des réservoirs, celui-ci s'est fissuré et des vapeurs d'essence ont envahi le hangar par le puits de l'ascenseur avant. Les plates-formes des ascenseurs n'étaient pas blindées, pour des questions de poids. Le pont du hangar inférieur l'était à 125mm. Le blindage de 80mm du pont d'envol ne courait qu'entre les deux ascenseurs, pas au-dessus des extrémités.
Citation :
Outre ces deux ascenseurs, le porte-avions dispose de deux catapultes ...
Non, aucun porte-avions japonais n'a eu de catapultes pendant la guerre.
Citation :
...et, son pont blindé n'est plus en bois mais recouvert d'une couche de caoutchouc par dessus les tôles de métal.
ce n'était pas du caoutchouc mais un revêtement synthétique antidérapant et résistant à l'essence, mais n'ergotons pas.
Citation :
L'IJN Taiho est également équipé de deux radar de Type 21 pour le contrôle et la veille aérienne, ce type de radar avait une porté de 80 nautiques.
Deux radars Type 21 pour le réglage de tir anti-navire et la veille surface, deux radars Type 13 pour la veille aérienne. La portée de ces radars dépendait de la taille du but. Sur un grand groupe d'avions, le Type 13 pouvait effectivement avoir une portée de 50 à 60 Nq. Sur un avion isolé, cette portée était beaucoup plus faible (20 à 30 Nq). Le Type 13 ne pouvait pas servir au contrôle aérien, à cause de ses très mauvaises précision et discrimination en gisement + le fait qu'il ne donnait pas l'altitude.
Citation :
(...)Le vice-amiral Ozawa qui commande le porte-avions commet alors une erreur qui sera fatale, plutôt que de rompre le combat et de ventiler les hangars pour sauver le bâtiment, il ordonne de remettre en état l'ascenseur avant pour continuer les catapultages. Avec cet ordre (ainsi que celui de maintenir l'ascenseur arrière en position haute pour les appontages), les vapeurs d'hydrocarbures s'accumulèrent dans les hangars et, à 14h30 l'inévitable se produit, l'IJN Taiho est secoué par une violente explosion, les vapeurs accumulés dans les hangars viennent d'atteindre le point d'explosivité, une autre explosion se produit encore à 16h28.
L'IJN Taiho sombre immédiatement après cette nouvelle explosion, entrainant avec lui 1 650 marins.
Le commandant du TAIHŌ était le capitaine de vaisseau Kikuchi Tomozo. Le contre-amiral Ozawa commandait l'escadre et ne se serait pas permis d'outrepasser les prérogatives du commandant du navire. Plusieurs décisions furent fatales au TAIHŌ, montrant bien que l'entraînement et l'organisation des Japonais en termes de lutte contre les avaries de combat n'étaient généralement pas à la hauteur de celles des Américains (malgré quelques exceptions notables) : fermeture de toutes les ouvertures et ventilations du hangar pour éviter d'attiser le début d'incendie, puis démarrage des ventilateurs électriques pour évacuer les vapeurs d'essence. C'est une étincelle sur les balais d'un ventilateur qui a fait exploser les vapeurs d'essence. D'après pratiquement toutes les sources (toutes basées sur le récit du commandant, qui a survécu) c'est l'officier sécurité du bord qui a eu cette initiative malheureuse.
Citation :
Maitre beau: 27.4 m
maître bau, pas beau...
Citation :
Appareils: 65
22x Mitsubishi A6M5 Zero
22x Yokosuka D4Y1 Judy
4x Yokosuka D4Y1-C Judy (version de reconnaissance)
3x Aichi D3A2 Val
18x Nakajima B6N2 Jill
De tête, 22+22+4+3+18 = 69, pas 65... Les 4 D4Y1-C étaient parmi les 22 D4Y1 cités.
La capacité d'emport du TAIHŌ était de 64 à 84 avions selon les sources (et le type d'avion, probablement), dont 53 opérationnels et les autres partiellement démontés et destinés à être remontés pour remplacer les pertes au combat. La composition du groupe aérien n'était pas fixe ; depuis les réformes instillées par l'amiral Koga Mineichi, grand réorganisateur qui avait succédé à Yamamoto, les groupes aériens n'étaient plus organiquement rattachés à un navire précis. Le groupe aérien de la 1e division de porte-avions (SHŌKAKU, ZUIKAKU, TAIHŌ) était le 601e Kokutai. Sa composition et la répartition de ses avions entre les trois porte-avions varient fortement selon les sources. Il comprenait effectivement les avions mentionnés dans la liste.

Il est toujours bon de vérifier ses sources...

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 03 Jan 2014, 18:48

Dranibrut a écrit:
[…] Si les Japonais ont bien envisagé d'installer des catapultes sur le Taihō, ces dernières n'ont jamais été montées à son bord (ni à bord d'aucun autre PA de la marine impériale nippone). Et aucun catapultage n'a donc jamais pu y être opéré, même pas pendant l'opération A-GO.
Takagi a écrit:
: affraid: […] Houp ! houp ! houp ! Je me permets de redresser quelques raccourcis un peu hâtifs
Citation :
Outre ces deux ascenseurs, le porte-avions dispose de deux catapultes…
Non, aucun porte-avions japonais n'a eu de catapultes pendant la guerre.
… ainsi que cela a été signalé par le post précédemment cité…
Takagi a écrit:
Citation :
... les réservoirs de carburant ne sont quant à eux dépourvu de blindage, ces détails causeront la perte de l'IJN Taiho.
Les réservoirs d'essence étaient situées à l'intérieur du caisson blindé, mais leur protection n'était pas à la hauteur de celles des porte-avions US. […] Il est toujours bon de vérifier ses sources... : karate:
Je me permets, à mon tour, d'ajouter mon grain de sel !  Embarassed 
Le terme « réservoirs » (de carburant ou d'essence) me paraît impropre (sauf mauvaise compréhension de l'idée sous-jacente).
Le réservoir est destiné à « stocker le carburant d'un véhicule automobile ou d'un aérodyne » (pour son usage propre). Pour les navires et les bâtiments (militaires) on emploie plutôt celui de soutes. Même s'il s'agit de réservoirs destinés, non pas à leur propulsion, mais à celle des appareils embarqués.


Pour stocker ce qui est destiné à leur propulsion (surtout à l'époque du charbon et du mazout), on emploiera, plutôt que de carburant, celui de « soutes à combustible »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3737
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 03 Jan 2014, 18:54

DahliaBleue a écrit:
(...)Le réservoir est destiné à « stocker le carburant d'un véhicule automobile ou d'un aérodyne » (pour son usage propre). Pour les navires et les bâtiments (militaires) on emploie plutôt celui de soute. Même s'il s'agit de réservoirs destinés, non pas à leur propulsion, mais à celle des appareils embarqués. (...)

Soit ! le grain de sel est le bienvenu.   

Et quand je raccorde une chaudière à ma soute, je dois dire que j'ai un poêle à ma soute ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10389
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ijn taiho   Ven 03 Jan 2014, 18:56

Takagi a écrit:
[…]Et quand je raccorde une chaudière à ma soute, je dois dire que j'ai un poêle à ma soute ?
 

J'espère qu'Aurélien ne va pas (trop) se formaliser de ce "hors-sujet"  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ijn taiho   

Revenir en haut Aller en bas
 
ijn taiho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Asie :: Japon-
Sauter vers: