AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Horloge à eau ou à billes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Horloge à eau ou à billes   Lun 14 Jan 2013, 10:22

C'est une curiosité à 40km de chez moi, ici :


Copier / coller de quelques commentaires du net :

" Au centre d’un triangle Roanne, Thiers et Vichy, à Lavoine se trouve la plus grosse horloge à billes et à eau du monde…

Il n’existe dit-on que 2 autres exemplaires de cette drôle de machine, à San Francisco et à Munich. Curiosité insolite, elle a été acquise par la municipalité pour le compte du Musée du Bois et de la Forêt et trône au centre du village.

Alimentée par la rivière et actionnée par la seule force de l’eau, elle égraine les minutes et les heures avec une grande précision. L’eau entraîne une roue à aubes qui entraîne une courroie. Cette courroie actionne une poulie qui elle-même permet de mettre en marche un mécanisme qui libère une bille chaque minute.

Le mécanisme, compliqué, occupe plus de 30 m2. Il rappelle le principe qu’utilisaient autrefois les scieries à eau. "

C’est en effet la force de l’eau qui entraîne la roue et les énormes billes qui vont actionner l’horloge et vous donner l’heure avec la plus grande précision. En haut de l’horloge, une chute d’eau permet la rotation d’une roue à aube entraînant un bras qui soulève du sol une bille de bois toutes les minutes ; la manœuvre est répétée cinq fois de suite et grâce à un système de contrepoids, la cinquième boule permet le basculement du réceptacle des minutes ; les quatre premières billes retournent alors au point de départ, en haut de l’horloge. De même, la bille correspondant à la soixantième minute permet le basculement d’un second réceptacle et le recyclage de la totalité des billes, sauf la dernière qui indique l’heure écoulée.

C’est une pompe électrique qui assure à l’horloge le débit constant de l’eau, puisque aucun cours d’eau ne passe sur la place du village. La roue à aube de deux mètres de diamètre a été réalisée en bois d’Iroko, et les billes en bois d’Assamela, des bois d’Afrique pouvant résister aux intempéries extérieures. Les goulottes sont en épicéa.

La roue, d’un diamètre de deux mètres, est fabriquée, de même que la structure, en bois d’IROKO (provenance : Afrique), quant aux goulottes permettant le transport des billes l’essence utilisée est l’Épicéa, traité en autoclave, puis peint.



Acquise par la commune de Lavoine en 2000, à des fins touristiques, cette horloge est le résultat d’un travail de l’école d’ingénieurs à Épinal (Vosges).

Il n’en n’existe que trois dans le monde :


à San Francisco (États-Unis),

à Munich (Allemagne)

à Lavoine.


La roue, d’un diamètre de deux mètres, est fabriquée, de même que la structure, en bois d’IROKO (provenance : Afrique), quant aux goulottes permettant le transport des billes l’essence utilisée est l’Épicéa, traité en autoclave, puis peint.


Les billes, en Assemela, ont un poids précis : 1.400Kg pour un diamètre de vingt centimètres. Elles sont au nombre de trente-deux.


Le principe d’utiliser la puissance motrice de l’eau pour mettre en rotation une roue est vieux comme le monde, mais l’utilisation qui en est faite ici est originale.


Le fonctionnement de cette horloge à billes et à eau est basé sur le même principe que celui qui actionnait autrefois les scieries à eau présentes dans les Bois-Noirs:


Une chute d’eau entraîne la roue à aube qui, via une courroie et une poulie de rappel, permet à un bras de soulever une bille, et de la déposer dans une goulotte l’acheminant dans un premier réceptacle indiquant les minutes. Cette opération est répétée cinq fois de suite, jusqu’à ce que la cinquième bille permette le basculement du réceptacle, grâce à un contrepoids. Quatre billes sont alors recyclées et rejoignent le point de départ. La cinquième, quant à elle, va prendre place dans un second réceptacle gradué de cinq minutes en cinq minutes. De la même façon, la bille correspondant à la soixantième minute permet le basculement de ce second réceptacle afin que l’une d’entre elles rejoigne le réceptacle des heures, tandis que les autres vont retrouver le point de départ.


Pour connaître l’heure, il suffit de lire les chiffres placés en face de la dernière bille de chaque réceptacle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15632
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Horloge à eau ou à billes   Lun 14 Jan 2013, 13:07

C'est ingénieux; mais difficile à mettre dans sa poche pour avoir l'heure!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Horloge à eau ou à billes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horloge à eau ou à billes
» la plus vieille horloge de Paris
» [AIDE] Quetsions horloge nouveau TF3D (Manila v 2.0/2.1)
» [INFO] Comment enlever le rectangle gris derriere l'horloge ? page d'acceuil
» [REQUETE] Modifier l'horloge du TF3D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: