AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -83%
Antivirus McAfee Total Protection 2021 – 5 ...
Voir le deal
15.51 €

 

 ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3880
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 EmptySam 12 Sep 2020, 13:37

dedesomme a écrit:
Les HMS HOOD et REPULSE au mouillage à Outer Harbor, Adelaïde, en 1924.
Deux superbes unités aux destins similaires...

"Superbes" par l'élégance des lignes, surtout pour le HMS Hood, résultat, pour une bonne part, de ses 262 m de longueur - 20 m de moins pour la classe Renown-Repulse ! -, sans aucun doute, mais le concept du "battlecruiser" avait, définitivement, été flingué par la Bataille du Jutland, en mai 1916! ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Coscorro

Le HMS Repulse avait été lancé le 8 janvier 1916, le HMS Renown, le 4 mars 1916, et le HMS Hood, mis en chantier le 31 mai 1916 (!), tandis que la construction de ses 3 autres cousins de la classe, Rodnay, Howe, Anson, elle, avait été définitivement suspendue.

Ces trois bâtiments n'avaient cessé, durant les dernières années du conflit et, dans l'entre-deux-guerres, de bénéficier de multiples améliorations, portant, plus particulièrement, à renforcer leurs cuirasses et leurs compartimentages, pour essayer d'en faire des "cuirassés"!  Mais la perte du Hood, envoyé par le fond, le 24 mai 1941, après avoir encaissé les quatre projectiles de la 5ème salve du KMS Bismarck, tendrait à prouver que tous les problèmes de cuirassement n'avaient pas été résolus! Sauf erreur, aucun battlecruiser n'avait été engagé (en première ligne), par la RN, lors de la "Curée" du 27 mai.

C'est, là, toute la différence (essentielle) qui existait dans la conception des Battlecruisers britanniques et de leurs pendants allemands, les Große Kreuser (grands croiseurs), "classe" inaugurée avec le KMS Von der Tann et, surtout, ses successeurs, conçus, dès le départ, comme des cuirassés rapides, avant la lettre! Le blindage des "croiseurs lourds" allemands, à date de mise en chantier comparable, était aussi épais que celui des cuirassés (Battleships) britanniques ! La différence des missions avait, aussi, jouer sur le compartimentage, l'Allemagne, contrairement à l'Angleterre, n'ayant que très peu de possessions coloniales, en l'absence de longues croisières, le "confort" des équipages allemands avait été réduit au strict minimum.

Mais, comme la Kaiserliche Marine avait perdu la guerre, on avait (très) vite, côté RN, enterré le dossier sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6463
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 EmptyMer 13 Jan 2021, 05:26

Le chasseur Sopwith Camel en position de stockage sur la tourelle Q du HMS TIGER

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Camel_10

Son envergure (8,53m) étant plus importante que sa longueur (5,72m), l'appareil est rangé perpendiculairement à la tourelle pour que sa caisse de transport offre moins de prise au vent quand le croiseur de bataille avance. Pour préparer l'avion à un lancement, il faut tourner la tourelle de manière à ce que la face de la caisse en cours de démontage soit dos au vent : ainsi, si un morceau s'en détache au cours du décaissement, il ne heurtera pas le fragile avion. Une fois la caisse entièrement démontée (et jetée), l'avion est tourné de 90° pour être aligné avec la plateforme de décollage qui court au-dessus de la volée des pièces.
study
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18536
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 EmptyMer 13 Jan 2021, 08:29

Situation pour le moins inconfortable, c'est néanmoins en quelque sorte à la fois à l'origine du hangar d'aviation et de la catapulte.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6186
Age : 56
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 EmptyMer 13 Jan 2021, 14:52

ces installations sont avant tout destinées à tester la mise en oeuvre des premiers appareils "embarqués", il s'agissait pour les Marines de tester les lancements d'aéronefs (sans capacité de récupération) un concept absolument novateur à l'époque dont seuls quelques visionnaires envisageaient alors l'utilisation future
ces plate-formes et ce qu'elles supportent n'auraient pas résisté bien longtemps au souffle des départs
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3880
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 EmptyMer 13 Jan 2021, 16:42

Tout ces installations n'avaient vu le jour qu'après la Der des Ders. Jusque-là, les très rares bâtiments spécialisés se contentaient de transporter des hydravions, de les déposer sur la mer - si possible, calme! Very Happy - pour y effectuer leurs décollages, puis les récupérer à leur retour de mission.

La flotte de dirigeables rigides, les Zeppelin,  de la Kaiserliche Marine, s'était avérée essentielle pour la reconnaissance à longue distance et, même, à certaines occasions, le bombardement naval, mais sans grand succès. A l'époque, ces dirigeables disposaient d'une autonomie sans équivalence et, pendant longtemps, ils avaient bénéficié d'une altitude de vol et d'une vitesse, qui les avaient mis à l'abri de la "chasse", sauf que leurs nécessaires réservoirs d'hydrogène, particulièrement sensibles aux munitions explosives, avaient fini par en faire des cibles prioritaires et, ce, d'autant plus que les performances des aéronefs, elles, avaient progressé.  Il n'y en avait eu, néanmoins, pas tant que çà mis en service, car chaque exemplaire coûtait la "peau des murges" et leurs changements d'altitude et de cap trop lents avaient, assez vite - tout est relatif! -, été dépassés par celles des aéronefs, durant la seconde partie du premier conflit. En 1916, au lendemain de la Bataille du Jutland, se sont les Zeppelins, naviguant à haute altitude et par beau temps, qui avaient suivi & signalé à l'état-major allemand, les manoeuvres de recherche menées par la flotte britannique, durant sa vaine chasse de son adversaire allemand, qui, lui, avait rapidement trouvé, durant la nuit et le petit matin, l'abri du mouillage de la Jade. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE   ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY : CROISEUR DE BATAILLE
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: