AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tireur embusqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 10:50

À l'occasion des conflits actuels (Irak, Afghanistan, Syrie…) on entend sans cesse parler de Sniper. Et de leur redoutable (et cruelle) efficacité. Avec, bien sûr, la connotation péjorative laissant entendre que ce seraient des sortes de "hors la loi" et des "franc-tireurs".
Sans prendre parti sur le plan moral (tel ou tel camp a-t-il raison ?) ce mode d'action militaire est-il interdit (et condamné) par des instances internationales (convention de Genève, par exemple) ? scratch scratch scratch

Comme les mines antipersonnel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elidath
Quartier Maître 1ère classe
Quartier Maître 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 426
Age : 41
Ville : Montrouge
Emploi : Ingénieur Dév. Logiciel
Date d'inscription : 07/08/2011

MessageSujet: Re: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 11:40

Le tireur d'élite doit bien exister depuis l'invention du fusil qui tire droit. A mon avis la connotation péjorative vient surtout du fait de son utilisation dans un but terroriste (tirer sur des civils choisis au hasard).
Il est possible que cet "usage" soit interdit, à confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 11:51

Bonjour Dahlia.

En fait ce sont d'abord les médias qui font un amalgame des genres, ceux dont ils parlent comme par exemple; l'allée des "Snipper" de Sarajevo que j'ai connue en son temps ce n'était que des tireurs chargés de semer la terreur dans la population, il en est de même en Syrie, en aucun cas il ne faut les appeler "snipper" qui lui est un vrai métier militaire, fait uniquement pour être utilisé contre la force ennemie et dans des cas très précis, d'ailleurs en France cette notion n'éxiste pas, nous avons simplement dans nos armées (terre, air, mer et gendarmerie) des Tireurs d'Elite, c'est une longue préparation, l'arme utilisée est spéciale et le tireur doit être un crack dans le domaine de la mobilité, la discrétion, le silence, l'immobilité et le camouflage. son arme n'est pas conventionnelle, c'est un fusil à répétition (pas semi automatique) muni d'un objectif puissant équipé d'une alidade et d'un télémètre donnant la distance exacte de la cible et ml'angle à adopter, le tireur n'a droit qu'a un seul tir.
Son rôle, neutraliser (sans tuer) un adversaire dans un but précis (le plus souvent ce sont des prises d'otages) rappelons nous de l'autocar avec 16 enfants pris en otage à Djibouti à la fin des années 70, chaque preneur d'otage dut être abattu dans le même laps de temps (1 seconde) chacun par un tireur désigné.
Perso étant tireur de haut niveau, j'ai donc endossé ce costume, mais les faits ont fait que je ne fus jamais engagé, la nécessité n'étant pas de mise, nous ne somms ni des francs tireurs et encore moins des hors la loi, seule une action donnée fait agir sur ordre.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 13:38

L'utilisation d'armes de précision n'est pas interdite... C'est un peu la critique actuelle qui existe avec les drônes US au Pakistan, puisque certains probablement avec une morale très élevée, comparent l'utilisation de drônes avec des missiles Hellfire contre les chefs Tailbans comme des meutres prémédités....
Seule l'utilisation de fusils à pompe avec la chevrotine était interdite dans les tranchées lors ou à l'issue de la première guerre mondiale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 15:31

Elidath, Cotentin, PALEZ… pour vos réponses éclairantes, avisées et argumentées.

En effet, entre tireur d'élite et "franc-tireur" il y a un amalgame médiatique évident, délibéré ou non. Bien souvent par un raccourci commode et par paresse. Quitte à induire l'auditeur/lecteur en totale erreur. Ce flou permet aussi d'entretenir tous les doutes souhaités, et ainsi de manipuler plus aisément l'Opinion. affraid

Il convient effectivement de distinguer le tireur d'élite qui s'acquitte militairement de sa mission (moralement fondée ou non) et le terroriste qui s'en prendrait à des civils innocents et inoffensifs (et serait alors, en bonne logique, assimilé à un hors-la-loi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Tireur embusqué   Mer 15 Aoû 2012, 20:00

Tiré de Wikipédia:

Pouvant servir à atteindre des cibles à longue distance, mais aussi pour l'observation et le renseignement, les tireurs se divisent en deux catégories :

Tireurs de précision (en anglais : marksman ou anciennement sharpshooter)
Tireurs d'élite (en anglais : sniper)

La différence réside principalement dans la doctrine d'emploi, totalement différente : le « tireur d'élite » agit en petite équipe (en duo, en trio voire isolément) de manière isolée, tandis que le « tireur de précision » appartient à une section d'infanterie. Il n'emploient généralement pas le même calibre ni le même type d'arme.

Lors de la guerre de Yougoslavie, ces tireurs furent utilisés comme des « armes psychologiques » par le biais de tirs plus ou moins ciblés visant des militaires comme des civils, hors des opérations de combat (tirs de snipers à Sarajevo sur Sniper Alley).

Outre l'emploi militaire, des tireurs de précision sont fréquemment sollicités dans des missions de police, comme par exemple lors de prises d'otages, pour l'efficacité préventive de leur tir à distance. On a aussi pu observer leur emploi lors d'assassinats de personnalités politiques ou publiques protégées. Ce fut le cas du président américain John F. Kennedy le 22 novembre 1963 lors d'une visite officielle à Dallas, où il fut abattu par un tireur embusqué alors qu'il traversait la ville en limousine décapotable.
Dans l'armée française

Dans l'armée de terre française, le tireur de précision (TP) appartient à une section et directement sous les ordres du chef de section dont il constitue « les yeux ». Il utilise en général le fusil FR-F2 chambré en 7,62 mm d'une portée efficace allant jusqu'à 800 m. Les tireurs de précision sont sélectionnés dans les régiments parmi les meilleurs tireurs, mais ayant aussi des qualités de calme, d'autonomie et de maîtrise de soi. Ils suivent une formation de huit semaines.

Le tireur d'élite opère, lui, au sein d'un binôme constitué d'un tireur d'élite et d'un chef de pièce, avec une grande autonomie et utilise une arme d'un calibre supérieur (en général un PGM Hécate II en 12,7 mm) qui permet des tirs précis à plus de 1 800 m1. Le pouvoir de pénétration étant supérieur, ce calibre permet des tirs anti-matériels efficaces (destruction de transformateurs électriques, de moteurs non protégés, etc.)

C'est la naissance des combats hurbains qui en est surement la première raison les conflits maintenant n'opposent plus une armée à une autre armée mais le plus souvent une armée à une armée qui ne peut pas dire son nom tant la mobilité et surtout l'initiative est laissée au combatant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tireur embusqué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tireur embusqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tireur embusqué
» tireur MG42 hiver 44
» clairon cor,chargeur tireur sml 89/10 30éme gc
» Demande aide contre armée de tireur nain
» Duo tireur anti-char russe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: