AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 French Naval Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mar 08 Mar 2016, 08:42

G. Je t'envoie dès que possible les documents manquants et les 2 ou 3 commentaires en privé évoqués ensemble,  ou ci dessus.
Au risque de me répéter,  c'est ton projet et il doit être respecté ou alors y apporter des échanges constructifs. thumright


Dernière édition par JJMM le Lun 05 Sep 2016, 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
R92
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 49
Ville : versailles
Emploi : conseil
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Jeu 01 Sep 2016, 01:11

merci JJMM pour tes suggestions.

Je vais revoir le format du projet sur les bases suivantes :
- réduction du format général et abandon du PH,
- FREMM DA avec l'adoption du radar Sea Fire 500,
- propulsion par turbine RR TG 30 pour le PA, les Horizon et les Fremm pour un gain de puissance et de vitesse par rapport à la turbine GE-Avio,
- des FLF remplacées par des FTI en cours de définition
- intégration et mise en oeuvre de systèmes de drones aériens et marins plus poussée
- pour les patrouilleurs hauturiers (1400 T) et cotiers (400 T) adoption de coques catamaran et trimaran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R92
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 49
Ville : versailles
Emploi : conseil
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mer 07 Sep 2016, 01:28

Format en adéquation avec un budget de 2% du PIB (2.200 mds €) soit 44 milliards d'euros dont environ 22% serait consacré à la MN (à répartir entre le programme 178 - préparation et emploi des forces navales et le programme 146 - equipement des forces avec un montant plus important au titre du programme 146 car la MN est une armée à faibles effectifs mais gros consommatrice de crédits d'équipement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mer 07 Sep 2016, 16:14

On attend ta mise à jour ou au moins l'actualisation de ton projet, ce sera avec plaisir thumright
Revenir en haut Aller en bas
R92
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 49
Ville : versailles
Emploi : conseil
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Dim 25 Juin 2017, 00:37

Frégate Horizon - Block II

Chantier : DCN Lorient
Déplacement : 7.050 t
Dimensions : 152,8 x 20,3 x 5,4
Vitesse : 31 nœuds
Autonomie : 7.500 nautiques
Equipage : 174
Armement : 1 PAAMS comprenant 48 silos Sylver A 50 pour missiles Aster 15
 ou Aster 30 Block I et 16 silos Sylver A 70 pour missiles Aster 30 Block II ou
 missiles de croisières SCALP Naval ou missiles anti-navire CVS 401 Perseus
 2 Otomelara 76/62 mm Strales
 24 missiles Mica VL en silos Sylver A 35
 1 système CIWS Oerlikon Millenium de 35 mm
 2 canons téléopérés Narwhal de 20 mm
 4 mitrailleuses de 12,7 mm
 2 tubes lance-torpilles MU 90 (24 torpilles)
 1 hélicoptère NH 90

Autorisées au titre des lois de programmation militaire 2009 – 2014 et 2015 – 2020 et destinées à assurer la protection aérienne et la défense de zone des groupes aéronavals et amphibies, le contrôle de l’espace aérien et le commandement de la défense aérienne depuis la mer. Seront livrées à raison d’une unité par an à compter 2012. Ont fait l’objet d’une modernisation destinée à mettre en œuvre une capacité de défense anti balistique au cours des années 2020 - 2025. 16 silos Syver A 70 ont été installés sur la passerelle avant pour accueillir les missiles Aster 30 Block I NT et Block II. Ces silos permettent également le tir de missiles de croisières SCALP et de missiles anti navire CVS 401 Perseus.  Les missiles anti navire MM 40 Block III ont été débarqués au cours de la modernisation. La capacité de défense rapprochée a été renforcée avec l’installation du système CIWS Millenium.

Propulsion assurée par deux turbines à gaz Rolls Royce TG 30 de 48.900 ch chacune (36MW de puissance unitaire), 2 diesels SEMT Pielstick de 5.875 ch et un propulseur d’étrave.

Comprennent un hangar de 180 m² pour hélicoptère NH 90. Autonomie de 45 jours. Radar de veille aérienne Smart S 1850 EWC d’une portée de 480 km en mode défense aérienne et radar de conduite de tir Empar d’une portée de 100 km. Mettent œuvre le système Aster 30 Block II de défense antibalistique de théâtre après la modernisation à mi-vie. Peuvent accueillir le drone naval tactique ORKA 1200. Equipées du système de lutte anti-torpille Contralto S. Disposent du système de combat SETIS permettant aux bâtiments d’une force navale de mettre en commun leurs capacités de détection et la mise en œuvre de leurs systèmes d’armes et du système d’information et de commandement SIC 21. Sont équipées des systèmes de télécommunications navales Inmarsat et Syracuse III.

Besoins opérationnels :
Les frégates Horizon doivent assurer la protection aérienne, la défense de zone des groupes aéronavals et amphibies, le contrôle de l’espace aérien et le commandement de la défense aérienne depuis la mer et constitueront l’élément principal de toute force navale dans le domaine de la lutte anti-aérienne.

L’emploi opérationnel de ces bâtiments positionne la frégate Horizon comme un navire d’escorte d’un groupe aéronaval, d’une force navale ou d’un groupe amphibie. La frégate Horizon peut également assurer une mission de présence ou de souveraineté de longue durée.  
Le programme comporte la réalisation de 5 unités.
Architecture générale du bâtiment répondant à une volonté de discrétion en matière acoustique, électromagnétique, magnétique et infrarouge et composée de douze sections étanches.

Signature radar réduite par l’utilisation de plans inclinés, la suppression des cavités et des dièdres et l’emploi de matériaux composites.

Signature acoustique très faible. Appareil propulsif monté sur des plots élastiques.

Signature magnétique et infrarouge réduite par la conception des échappements des diesels (refroidissement par dilution des gaz d’échappement en cheminée).

Plate-forme aviation de 530 m² et hangar de 180 m². Système de manutention Samahé

Energie – propulsion :

Système propulsif thermique de type CODOG (COmbined Diesel Or Gas). Propulsion assurée à basse vitesse par 2 diesels SEMT Pielstick de 5.875 ch et à vitesse élevée par deux turbines à gaz Rolls Royce TG 30 de 48.900 ch chacune (36MW de puissance unitaire). 2 hélices à 5 pales (fourniture de 2 hélices de rechange de grande prévoyance).

Un propulseur auxiliaire rétractable de 550 KW est utilisé pour les manœuvres de port. En cas de perte de la propulsion principale, sa poussée multidirectionnelle permet au bâtiment de marcher à 7 nœuds par mer 2 et à 4 nœuds par mer 4.

Détection – guerre électronique :

Radar de veille air surface tridimensionnel S 1850 LRR d’une portée de 400 km pour la détection des aéronefs et 65 km pour la détection des missiles furtifs, assurant la détection et le suivi de 1.000 pistes air et 100 pistes surface. Bande D. Période d’actualisation des données toutes les cinq secondes.
Radar EMPAR (European Multifunction Phased Array Radar) à balayage électronique en bande C assurant la détection et la poursuite de cibles aériennes (jusqu’à 400). Période d’actualisation des données toutes les secondes. Assure la discrimination des cibles, l’acquisition multi-cibles, la poursuite combinée de nombreuses cibles et le guidage des missiles Aster.
La modernisation réalisée au cours des années 2020 a porté sur le remplacement du radar EMPAR par le radar multi-missions APAR (Active Phased Array Radar) de nouvelle génération développée par Thalès et du radar S 1850 LRR par le radar SMART-L de nouvelle génération.
Sonar de coque TUS 4110 CL à longue portée actif/passif à basse fréquence qui assure la surveillance active, la détection active, la localisation et la classification des cibles. Autoprotection permanente contre les torpilles et capacité complémentaire d’évitement des obstacles sous-marins et de mines sous-marines. Une antenne linéaire remorquée à grande distance (1500 m) qui assure la réception passive et la surveillance passive.
Système Vampir NG à haute performance de veille et de poursuite infrarouge de type IRST (Infra-red Search and Track) pour traiter les menaces symétriques ou asymétriques.
Centrale de navigation inertielle Sigma 40 basée sur la technologie gyrolaser. Elle est une centrale de cap et d’altitude et un système de navigation inertielle. Sigma 40 fournit toutes les données indispensables à la navigation (cap, roulis, tangage, vitesse angulaire, position, vitesses, accélérations verticales et horizontales). Comprend une unité de navigation inertielle, un boitier de commande et d’affichage et un support d’installation.
NGDS (New Generation Dagaie System): système de guerre électronique d’auto-défense base sur un lance-leurres. Deux lanceurs doubles sont installés sur les frégates Horizon. Ils comprennent tout type de munitions (leurre infrarouge, leurre actif décalé). Deux lance-leurres anti-torpille équipés de 12 tubes sont également installés sur le toit du hangar.
Conduite de tir Oerlikon Skyshield pour le CIWS Millenium de 35mm.
Conduite de tir MSTIS (radar AMS NA 25 XP) pour les canons téléopérés Narwhal de 20mm.
Systèmes de conduite de tir électro-optique Vigy 20 de grande précision. Comprend un calculateur balistique intégré, une interface conduite de tir et d’une plateforme gyrostabilisé. Il permet d’effectuer des tirs de jour comme de nuit, dans des conditions de mer très difficiles et est intégré dans le système de combat.
Système de lutte anti-torpille Contralto V mettant en œuvre des contre-mesures anti-torpille Canto qui génère de façon simultanée de multiples fausses cibles acoustiques et proposant au navire des manœuvres évasives les plus adaptées par rapport à la situation tactique. Une antenne linéaire remorquée avec détecteur de torpilles Alto.

Systèmes de combat et de communication :
Le système de combat est organisé autour du SETIS (Ship Enhanced Tactical Information System) qui comprend un système de direction de combat permettant de détecter et de neutraliser des menaces en temps réel, un système de soutien au combat par une situation maritime de référence partagée, la planification des missions, la gestion des missions aériennes, des conditions environnementales et de la surveillance électromagnétique, un système d’information et de commandement permettant de gérer simultanément les informations en temps réel et en temps différé au travers de liaisons de données tactiques multiples et une capacité d’entrainement à bord utilisant un environnement de simulation dédié et intégré
Il comprend notamment le TSMP (Tenue de Situation Multi-Plate-forme) qui permet à un état-major de disposer en temps réel d’une image commune de la situation tactique et le CEMP (Capacité d’Engagement Multi-Plate-forme) destiné à améliorer l’efficacité des navires mis en réseau.
Le système d’aide au commandement en réseau et d’information SIC 21 permet de constituer, déployer et soutenir une force inter-armée (établissement d’une situation de théâtre, préparation des missions, gestion du renseignement, suivi de la logistique).
Le système Syracuse III est un système de radiocommunication par satellite permettant de relier les centres de commandement en métropole avec les systèmes navals. Le système comprend un élément spatial constitué des satellites Syracuse 3A et 3B et du satellite Sicral 2, un élément terrestre composé de deux stations de réceptions équipées d’antennes paraboliques et d’une centaine de stations mobiles et un élément naval installé sur les frégates FREMM comprenant deux antennes de 1,50 m de diamètre sous radome. Il offre une forte capacité de résistance à la menace de brouillage et une capacité de débit importante.
Le système de télécommunications civiles par satellite Inmarsat assure les fonctions suivantes : téléphonie, téléx, télécopie, transmission de données et visio-conférence

Systèmes d’armes :

Canons de 76 mm :
Les frégates Horizon sont équipés de deux canons OTOmelara Strales de 76 mm, calibres 62, capable de tirer la munition DART (Driven Ammunition Reduced Time of Flight). Ce canon est principalement destiné à la défense anti-missile et antiaérienne et dans une moindre mesure à l’appui feu naval. La munition est constituée par un obus sabot guidé avec capacité de vol disposant de plans canards à l’avant et d’ailettes à l’arrière pour le contrôle du vol. La munition bénéficie d’une vélocité importante (1.200 m/s) qui lui permet de contrer les manœuvres d’évitement des missiles antinavires. Le système Strales comprend une conduite de tir pour la munition associée. La portée maximale en tir anti-aérien est de 5 km et en tir surface de 17 km. La tourelle a un poids de 5,5 t. Cadence de tir de 120 coups/minute.

Missile Aster 15 et 30 Block I et Block II :
Missile destiné à l’interception de toute menace aérienne (missiles, drones, avions et hélicoptères).
Le missile Aster 15 a une portée d’interception de 30 km jusqu’à un volume d’interception jusqu’à 13.000 m. Grande manœuvrabilité permettant d’encaisser jusqu’à 60g. Il peut être tiré de lanceurs Sylver A 43 situés devant la passerelle avant et constitués de modules de 8 missiles.
Le missile Aster 30 a une portée de 100 km jusqu’à un volume d’interception de 20.000 m. Vitesse de 1.400 m/s. Tir est assurée à partir de lanceurs Sylver A 50 situés devant la passerelle avant et constitués de modules de 8 missiles qui peuvent également tirer les missiles Aster 15.
La version Aster 30 Block I permet l’interception et la destruction de missiles balistiques d’une portée supérieure à 1.500 km. La version Aster 30 Block II  permet l’interception de missiles balistiques d’une portée de 3.000 km.

Missile MM 40 Block III :
Missile antinavire autonome à vol rasant d’une portée maximale de 180 km. Doté d'un GPS, il peut effectuer des frappes sur des navires de surface mais également des frappes "littorales", c'est à dire assurant la destruction d'un navire à quai, voire d'installations terrestres côtières ou portuaires, désignées par leurs coordonnées géographiques. Charge militaire de 165 kg. Dans sa mission antisurface, nécessité de disposer d’un relais de désignation d’objectif pour exploiter pleinement la portée du missile. Vitesse de Mach 1.

Missile de croisière naval (Scalp naval) :
Missile de croisière autonome équipé d’un système de navigation inertielle avec recalage altimétrique pour le suivi de terrain associé à un guidage GPS et d’un autodirecteur infrarouge. Charge militaire de 500 kg. Vitesse de 0,8 Mach. Précision métrique. Tiré à partir de lanceurs Sylver A 70 situés devant la passerelle avant et constitués de modules de 8 missiles.

Missile CVS 401 Perseus:
Le missile CVS 401 est le futur missile antinavire dont la conception a été lancée en 2017. Il s’agit d’un missile furtif d’une portée de 300 km comprenant une charge militaire de 200 kg et des impacteurs secondaires de 40 à 50 kg. Vitesse pouvant atteindre Mach 3. Tiré à partir de lanceurs Sylver A 70.

Missile Mica VL :
Missile  de défense aérienne à courte portée (15 km) à guidage radar ou à guidage infra-rouge selon la portée de l’interception. Vitesse de Mach 4. Tiré à partir de lanceurs Sylver A 35 situés à bâbord arrière du bâtiment au niveau du hangar et constitués de modules de 8 missiles.

Aspects industriels :

Maîtrise d’ouvrage : DGA – Direction des plans et programmes
Maitrise d’œuvre industriel : DCNS
DCNS Ruelle : lanceur vertical Sylver A35/A43/A50/A70
DCNS Indret : propulsion, lignes d’arbres, réducteurs et hélices
DCNS Toulon : système de combat
DCNS Saint Tropez : système de lutte anti-torpille Contralto V et torpille MU 90
Principaux industriels associés au programme Horizon :
Le groupe Thales assure à travers ses différentes filiales, Thalès Nederland (radar de veille air SMART-L et radar multi-missions APAR), SIGEN (Thales et Electronica - guerre électronique) et Thales Underwater Systems (sonar de coque basse fréquence (TUS 4110 CL).
Le groupe MBDA assure, de son côté, la fourniture des principaux systèmes d’armes (missiles MM 40 Exocet Block III, missile Aster 15 et 30, missile Mica VL, missile MdCN Scalp, missile CVS 401 Perseus).
Le groupe italien OTOmelara fournit les canons de 76mm (62 calibres) Strales. Oerlikon fournit le système de défense rapproché CIWS Millenium de 35mm et Nexter fournit les canons téléopérés de 20mm.

Le groupe Sagem du groupe Safran assure l’équipement des systèmes suivants : le système Vampir NG à haute performance de veille et de poursuite infrarouge, la conduite de tir optronique, Vigy20 (traitement d’images, pilotage numérique des armes, calculateur balistique) qui permettra la mise en oeuvre automatique de la tourelle de 76 mm,  le système de lance-leurres NGDS ou New Generation Dagaie System qui permettra de leurrer les missiles antinavires les plus modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 52
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Dim 25 Juin 2017, 16:44

Beau descriptif très détaillé comme d'habitude G. ! thumright
Quid de la collaboration franco-italienne : abandon de la TAG GE Avio et (on ne s'en plaindra pas !) des D.A. Isotta Fraschini capricieux ?
As-tu prévu des noms et où places-tu le Millenium et les Narwhal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
R92
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 49
Ville : versailles
Emploi : conseil
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Dim 25 Juin 2017, 23:14

merci à toi, je travaille sur un calendrier révisé de réalisation du programme Horizon.

j'ai préféré utiliser la turbine Rolls Royce TG 30 car elle est plus performante que le modèle GE AVIO 2500 mais surtout je souhaite qu'elle soit installé sur tous les grands bâtiments de combat (PA, Frégate Horizon, Frégate FREMM) ce qui produit des économies appréciables tant en termes de coût d'acquisition que de coût de fonctionnement.

Sur l'emplacement du Millenium je pensais l'installer sur le toit du hangar pour hélicoptère (il est déjà installé de cette manière sur les destroyers Absalon) mais il faudra replacer le brouilleur radar arrière à un autre endroit. l'emplacement des Narwhal est prévu soit au niveau de la passerelle de chaque coté, soit en remplacement des missiles MM 40 qui ont été débarqués dans ma proposition actualisée des frégates Horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R92
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 49
Ville : versailles
Emploi : conseil
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mar 27 Juin 2017, 00:50

Suite...


Calendrier – échéancier commandes / livraisons :

Lorient est le principal centre de production de l’ensemble de la série. Toutes les frégates seront construites à Lorient, étant précisé que les centres de Brest et de Toulon seront amenés à participer à la construction des frégates, notamment la construction des blocs et anneaux pour Brest et la mise en place du système de combat pour Toulon. L’industrialisation a retenu une construction modulaire équivalente à celle des chantiers civils. L’ensemble des blocs et anneaux sont assemblés dans la forme du bassin de Lanester. Il est prévu que la construction s’étende sur une période de 4 ans et que l’armement à quai s’achève dans les 15 mois du lancement de la frégate. La montée en puissance du programme Horizon devrait permettre de réduire ces délais à 3 ans pour la phase de construction et à 12 mois pour l’armement du navire.
La conception des frégates Horizon est intervenue entre 2003 et 2008 : conception de la plate-forme entre 2003 et 2007 et conception du système de combat entre 2006 et 2008.

Calendrier de la construction de la frégate D 601 Suffren :

Phase d’industrialisation :
Septembre 2008 : découpe 1ère tôle
Décembre 2008 : pré-assemblage
Septembre 2008 : construction des blocs (DCNS Brest)
Janvier 2009 : arrivée du demi-flotteur avant (1.200 t) à Lorient
Février 2009 : mise sur cale du demi-flotteur – assemblage en forme de construction

Armement – système propulsif :
Juillet 2009 : installation des diesels
Septembre 2009 : installation de la turbine à gaz et des réducteurs
Octobre 2009 : installation des deux moteurs électriques de propulsion
Décembre 2009 – Février 2010 : chapeautage des anneaux
Mars 2010 : tirage des lignes de feu
Mai 2010 : installation des lignes d’arbres

Armement – système de combat :
Mars 2009 : embarquement du treuil sonar
Avril 2009 : confection du bulbe sonar
Juillet 2009 : embarquement des baies du système de combat
Septembre 2009 : embarquement des baies sonar
Décembre 2009 : installation des premiers éléments du central-opérations
Février 2010 : embarquement des matures
Mai 2010 : lancement de la frégate
Juin 2010 – juin 2011 : installation du système de combat, des cheminées et des silos Sylver
Juin 2010 – mars 2011 : installation des systèmes d’armes et des systèmes de guerre électronique.
Septembre 2011 – mars 2012 : essais en mer – traversée de longue durée
Mars 2012 – mai 2012 : arrêt technique de fin de garantie

Juin 2012 : livraison à la Marine Nationale
Juillet 2013 : admission au service actif


Aspects financiers :

Autorisées au titre des lois de programmation militaire 2009 – 2014 et 2015 - 2020 et destinées à assurer la protection aérienne Seront livrées à raison d’une unité tous les deux ans à compter 2013.

La Direction Générale de l’Armement (Service des Programmes Navals) a conclu avec DCNS en qualité de maître d’œuvre industriel un contrat portant sur l’étude, la conception, l’industrialisation et la construction de 5 frégates Horizon pour un montant total de 4.700 m€. Il comprend le coût de développement pour un montant de 800 m€ financé au titre de la loi de programmation militaire 2003 - 2008 pour un montant de 133,33 m€ par an.

Le programme a été lancé en 2002 et le contrat de marché de réalisation a été conclu en 2008. Par décision ministérielle, il a été décidé que les frégates porteraient le nom de marins de premier rang de la marine royale. La plupart de ces noms ont déjà été portés par des bâtiments de la Marine Nationale.

Le financement du programme est réparti sur deux lois de programmation militaire. Les deux premières frégates sont financées par six annuités de crédits de paiement. La construction des trois autres frégates est financée par cinq annuités de crédits de paiements.

Trois frégates ont été commandées au titre de la loi de programmation militaire 2009 – 2014 :

D 601 Suffren (2009)
D 602 Tourville (2011)
D 603 Duguay-Trouin (2013)

La loi de programmation militaire a autorisé pour la période 2009 – 2014 un montant de 2.340 m€ en autorisations d’engagements et un montant de 1.456 m€ en crédits de paiement.

Une frégate a été commandée au titre de la loi de programmation militaire 2015 – 2020 :

D 604 Duquesne (2015)
D 605 De Grasse (2016)

La loi de programmation militaire a autorisé pour la période 2015 – 2020 un montant de 1.560 m€ en autorisations d’engagements et un montant de 2.444 m€ en crédits de paiement.

Aspects opérationnels :

La première frégate de la série, D 601 Suffren a été admise au service actif en 2013 et a été affectée à la base de Toulon, base qui accueillera l’ensemble des frégates Horizon. Deux autres frégates, D 602 Tourville et D 603 Duguay – Trouin sont admises au service actif en 2014 et 2015 et viennent épauler la frégate Suffren pour assurer la protection anti-aérienne du porte-avions Richelieu. Les autres frégates D 604 Duquesne et D 605 De Grasse rejoignent la flotte en 2018 et 2020 et assurent l’escorte du porte-avions Colbert, admis au service actif en 2018.

Le cycle opérationnel comprend 150 jours de mer en moyenne pendant 30 ans. Chaque frégate fera l’objet d’un arrêt technique majeur tous les 8 ans d’une durée d’une année et d’un arrêt technique intermédiaire tous les 3 ans d’une durée de six mois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 52
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mar 27 Juin 2017, 18:16

J'ai actualisé un profil pour agrémenter ton projet ci dessous, je t'envoie l'original par mail.



Dessins (c) JJMM
Cependant il me semble avoir lu (ma mémoire me jous des tours !!) qu'il ne sera pas possible d'installer des Sylver A70 sur les FDA... actuelles.
Par ailleurs j'ai positionné un Millenium 35 mm sur le dessus du hangar, le brouilleur pourrait rester à sa place ?
Enfin il ne serait pas très réaliste de positionner à mon humble avis un ou des silos Sylver A35 dans le hangar d'après mes photos à l'intérieur du Forbin.
Mais comme les MM40 Block3 disparaissent, pourquoi ne pas installer 2 ou 3 modules terrestres érectiles et navalisés comme ci-dessous ?



Ceci ne change rien à ce que j'ai écrit plus haut bien sûr !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5122
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mar 27 Juin 2017, 21:56

Citation :
Mais comme les MM40 Block3 disparaissent, pourquoi ne pas installer 2 ou 3 modules terrestres érectiles et navalisés comme ci-dessous ?
compatibilité avec la rotation du 1850

pour ce qui est du brouilleur arrière prendre la disposition des Doria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 52
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mer 28 Juin 2017, 18:17

Merci Pascal, j'y avais + ou - pensé pour le brouilleur un peu dans le style des Narwhal des FREMM, et pour les lanceurs c'est un emplacement un peu au pif pour l'idée !
Mais à ce propos, serait-on obligé de mettre les lanceurs totalement à la verticale pour le lancement, par exemple 60° serait-il possible ?
Attendons l'avis de l'auteur, de toute façon il manquait aussi un drone, j'ai ajouté un Airbus VSR-700 Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2445
Age : 70
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Mer 28 Juin 2017, 18:24

JJMM a écrit:
Merci Pascal
Mais à ce propos, serait-on obligé de mettre les lanceurs totalement à la verticale pour le lancement, par exemple 60° serait-il possible ?

De nos jours, on peut tirer un missile à la verticale, sans avoir d'état d'âme sur sa trajectoire "définitive".
Cà doit, encore, être plus ou moins nécessaire avec des missiles antiaériens, tirés à courte portée, pour "réduire" leur temps de vol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJMM
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 52
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   Jeu 29 Juin 2017, 15:39

Merci Loïc, tu as raison !
C'est vrai maintenant qu'on est au 1/10ème - voire au 1/100ème de seconde- près, donc ériger un module puis tirer, c'est trop long...
A revoir, la copie ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eeforbin.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: French Naval Renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
French Naval Renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Chantier naval de Laurent : LCT (6)
» Bouton militaire US NAVY - Naval Reserve - XXème
» Rassemblement de modélisme naval
» Chantier naval
» Les leurres Naval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: