AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MAS 527 (1942) à l'1/20ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Jeu 22 Déc 2011, 01:08

Je m'excuse tout d'abord avec vous tous de ma longue absence; me voici revenu avec le projet que je vous avais annoncé, peut-etre, au moment de quitter encore une fois ce pauvre Jaguar...

Il s'agit d'une copie quasimment conforme d'une maquette que j'ai déjà construite une fois, la vedette MAS 527 à l'1/20ème, mais cette fois-ci j'essayerai de la représenter dans sa configuration du 1942 alors que, avec la XII Squadriglia MAS dont elle était la IIème unité, elle se trouvait sur le Lac Ladoga en Finlande.

La XII Squadriglia, composée des MAS 526 - 529 (Classe "500", IIème série), y fut transférée dans le cadre des opérations contre l'Union Soviétique que la Regia Marina, tout comme les deux autres branches de nos forces armées, fut contrainte d'organiser, pour des raisons de prestige vis-à-vis de notre allié.
Ainsi, outre la XII du Ladoga, un régroupement composé de deux escadrilles MAS, une de MTM et une de sous-marins cotiers CB fut envoyée sur la Mer Noire; il était meme prévu d'envoyer une de ces deux escadrilles MAS sur la Mer Caspienne, sitot que la VIème Armée serait parvenue à ses cotes.
Tout ce branlebas n'apporta pas un bénéfice proportionné à l'effort qu'il exigea: aucune des unités qui quittèrent l'Italie n'y revint, soit parce-que perdue en action, soit à la suite de l'armistice du 8 Septembre. D'autre part, les équipages surent s'illustrer, on peut rappeler le torpillage du croiseur Molotov accompli par le MAS 568, ce qui constitua le meilleur succès obtenu par une unité de cette classe. Au Lac Ladoga, les quatre de la XII y coulèrent quelque transport, en plus d'une cannonière que le 527 emporta.

Du point de vue du modélisme, l'intéret de l'affaire constitue à réproduire une configuration sur laquelle on dispose de très peu de documentation. Exception faite des plans, représentant le 500 II série dans l'état où il devait sortir des chantiers, je ne dispose que de quelque photo et des descriptions des modifications qu'on fit aux unités de cette escadrille.
En effet, comme on imaginait bien que le Nord allait etre un milieu bien moins amical que la Méditerranée où nos MAS avaient jusque là survecu sans trop de peine, on decida de substituer leur mitrailleuse Breda de 13.2 mm par un canon de 20 mm, comme il avait déjà était fait sur les unités de la IIIème et de la IVème série.
Ainsi, en plus de la nouvelle arme, changea la disposition des rambardes à l'arrière, le nouvel affut nécéssitant de plus de place libre à l'entour, et le pont se trouva encombré par une multitude de boites à munitions de 20 mm.
On installa également une roue du safran derrière la timonerie, à disposition du commandant: à l'origine, lors de la course de torpillage, le commandant, début derrière la timonerie, devait viser sa cible avec son appareil de pointage et crier au barreur, en bas dans la timonerie, les corrections de cap nécéssaires, et cela par-dessus le hurlement de deux moteurs de 1000 ch. à échappement libre...
Finalement, pour abriter un peu mieux le monde à l'air libre, des pare-vent supplémentaires furent ajoutés aux cotés de la timonerie. Mais cela ne fut fait que sur le lac, lorsqu'on avait constaté ce que cela faisait de s'exposer à 40 noeuds de vent à des temperatures proches du zéro...

Voici donc le 527 comme il était à l'origine, dans sa mise mediterranéenne



Puis, son camarade, le 528, aux premiers temps du Lac Ladoga. Les pare-vents n'y sont pas encore...



... tandis que là, ils y sont: c'est un 529 vétéran et assez fatigué, montrant ce qui pouvait etre l'aspect d'un MAS de la XIIème au bout de quelque mois d'opérations. On peut etre certains que toute modification visible sur l'un avait été apportée aussi aux autres.



Voici la coque, finalement: elle est en fibre de verre, un premier essai de moulage, ravagé par un mauvais détachement de son moule, mais sauvable tout de meme, avec quelque peu d'enduit...

Les trucs pour les embruns (je ne connais meme pas leur nom en Italien...) je les ai faits en collant l'une sur l'autre trois baguettes à section décroissante, puis en enduisant leur coté supérieur: c'est beaucoup plus simple que l'on peut croire, alors que pour ma première maquette je m'étais donné un mal de cinq cent diables avec un profil en bois triangulaire...



Un p'tit coup de peinture noire pour s'assurer que le fond est bon... les deux trous visibles juste en dessous de la première marche de la coque sont les prises d'eau pour le refroidissement des moteurs (les vrais... c'est une maquette statique celle-ci)



Entre-temps, j'ai tripoté avec des détails divers: j'ai commencé par le canon Breda mod. 35 de 20 mm, avec son affut à libre pointage



Comme j'aimais bien le pantographe du viseur, j'ai laissé la possibilité d'éléver le canon... bien sur, il ne faut pas trop jouer avec!



Voilà tout, pour l'instant... comme je travaille aussi à d'autres chantiers (sans compter ma préparation aux concours...), cela pourrait prendre un peu de temps pour la prochaine mise à jour. Ciao a tutti!


Dernière édition par Lucio le Dim 15 Juil 2012, 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Jeu 22 Déc 2011, 09:05

Sujet historiquement intéressant, puisque je n(imaginais pas que des Italiens étaient partis se perdre dans des contrées aussi hautes!
Sujet toujours agréable à voir tant la réalisation semble pointieuse et le résultat est toujours parfait, alors nous allons patienter encore en salivant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 25 Déc 2011, 21:43

Merci! Very Happy

Voici les hélices: j'en avais de celles de Robbe qui étaient presque du bon diametre, mais le souci était que leur moyau était vraiment trop large, alors que les vraies hélices avaient, assez curieusement, des moyaux très très fins.

J'ai donc résolu de me debrouiller avec du plasticard (on coupe toutes les pales en tenant la première comme modèle). Pour rendre l'ensemble plus solide, en faisant le galbé de la racine des pales, je l'ai enduit avec du Milliput.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 11 Mar 2012, 21:08

La préparation au CAPES d'Italien, dont j'ai passé les écrits presque sans le vouloir, me laisse le temps de poursuivre ce chantier, certes, mais par contre elle me prive de la lucidité nécéssaire à bien travailler. Ainsi, la plupart des soirs je m'abrutis devant l'ordi et les travaux trainent

Néanmoins...

J'ai moulé les six grénades de profondeur de 50 Kg en résine. Cela a été mon premier essai avec les moules en silicone et il y a quelque bulle, ça et là, que j'ai du enduire...
Il y a aussi une bonne vingtaine de boites de munitions du canon de 20 mm à réproduire, ce que je suis en train de faire au moyen d'un autre moule.
(Les trois torpilles qui trainent appartiennent à d'autres projets)



Sur la coque, avant de passer à d'autres choses, il vaut mieux achever et fermer la timonerie. L'intérieur étant au peu près terminé, on peut coller à leur place la paroi arrière en plastique et les deux premier montants du toit qui, lui, est en bois



On met le toit à sa place pour s'assurer que les montants ont la bonne inclinaison...

Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 11 Mar 2012, 21:16

Magnifique Lucio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mer 23 Mai 2012, 23:27

Merci Very Happy

Le Sauro étant terminé, je peux revenir à ce chantier. Pour reprendre en douceur, on s'occupe de quelque détail, ça et là...

La rampe à grenades, les deux roues (une pour l'intérieur de la timonnerie, une pour l'extérieur), un télégraphe, la Breda qui a reçu sa gâchette en forme d'arc...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Jeu 05 Juil 2012, 22:39

Bien qu'avec une lenteur exasperante, due à une chaleur qui n'en est pas de moins, les travaux progressent. Je voudrais achever ce chantier avant de démenager chez vous à la rentrée scolaire, mais la qualité reste mon premier souci. Du moins, théoriquement...



A gauche il y a le lance-torpille, dont j'ai du inventer la mécanique interne, faute de documentation Embarassed

Au milieu, un échantillon des boites de munitions pour le canon de 20 mm: il y en aura une bonne vingtaine, d'où la decision de les mouler en resine (époxydique, dans ce cas)

Ces supports à la base de l'affut du canon servaient au pointeur pour y appuyer ses pieds: le pointage en site il le faisait en tournant l'affut par ses jambes. Cette boite rectangulaire du coté opposé au siège du pointeur n'était en effet qu'un contrepoids destiné à équilibrer le poids du pointeur sur l'affut, en réduisant ainsi les efforts qu'il aurait du faire pour contrer les effets du roulis et du tangage... scratch

Le pointage en élévation il l'obtenait en agissant avec ses mains sur les deux arques de la gachette. Pour tirer, le mécanisme c'est trop compliqué à expliquer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 15 Juil 2012, 00:38

« Or incomincian le dolenti note
a farmisi sentire; or son venuto
là dove molto pianto mi percuote. »

(Dante Alighieri, Enfer, Chant V, vv. 25-27)

La timonerie d'un MAS aurait fait le bonheur de tout carossier: que des toles à courbure complexe, très élégantes et très très très chiantes à réproduire.

On commence par les prises d'air. L'idéal ça serait le thermoformage, et c'était ainsi que j'avais résolu le problème la fois d'avant. Evidemment j'ai perdu les prises d'air que j'avais moulées pour mes projets suivants, et je n'avais pas trop envie de travailler avec le pistolet à air chaud et l'aspirateur par cette chaleur. D'ailleurs j'avais perdu aussi les moules.

Je me suis donc débrouillé tant bien que mal avec la méthode des modèles en papier: on trace la forme de la pièce dévéloppée empyriquement sur une feuille de papier; on la découpe, on la met en position, on coupe là où il y a trop de matériel. Une fois que la maquette en papier correspond assez bien à la pièce définitive on la reporte sur une feuille de plastique, qu'on coupe, on affine et on colle à sa place.

C'est long et moins propre que le thermoformage, mais tout de meme moins long si on compte aussi le temps qu'il m'aurait fallu pour refaire les moules.



Il y a une bande de tole autour de la timonerie: celle-là aussi on la fait avec la méthode de la maquette en papier réportée sur la feuille de plastique



Finalement, ça commence à ressembler à quelque chose!



Dernière édition par Lucio le Ven 20 Juil 2012, 00:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 15 Juil 2012, 10:31

Comme toujours, un magnifique travail
Il est plaisant que le printemps soit fini, tes belles peuvent ainsi te laisser travailler Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 15 Juil 2012, 23:48

Merci, mais j'ai chanté victoire trop tot: cet aprèm, pour égaliser un peu les surfaces, j'ai passé une couche d'enduit acrylique sur le toit de la timonerie: je savais que le plastique Evergreen était une quiche, mais je ne m'attendais pas à ce qu'un enduit acrylique puisse le fondre...
Bref, il se peut que je doive tout réfaire. Là j'attends que ce fichu plastique reprenne un peu de consistance pour voir si je peux le sauver.

Pour les belles aussi, j'ai chanté victoire trop tot: la plus harcelante vient de récupérer sa connexion internet Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Ven 20 Juil 2012, 00:44

Bon, j'ai sauvé les meubles; en attendant que la peinture sèche, je m'occupe du sopport du fumigène à l'arrière tribord



Il m'a fallu quelque temps pour comprendre pourquoi diable pour planter une bouteille sur un pont faut-il acagnarder des toles dans des formes si complexes: c'est parce-que ce support servait aussi de chaumard, l'amarre devait pouvoir glisser sur sa surface Rolling Eyes

A coté il y a la meme pièce mais provenante du MAS Italeri à l'1/35ème que j'ai pris comme référence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 22 Juil 2012, 00:26

Le DVX a visité le chantier mais il n'était pas content: il m'a imposé de corriger les pare-vents de la timonerie qui étaient trop courts, sous peine d'etre matraqué par les Chemises noires



Voilà l'arme sécrète du MAS, le fameux Machin Modèle 1939, avec ses inventeurs



Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 14 Juil 2013, 01:21

Un an après, étant rentré "chez moi" (en Italie  ), je peux continuer ce chantier, meme si je ne crois pas que je pourrai le terminer avant la rentrée...

Une couche de peinture, pour recommencer: du "grigio cenerino chiaro" de Lifecolor, pour etre sur que le gris n'est pas n'importe quel gris, mais bien LE gris



(Son pantalon est un peu bas, cependant... J'ai laissé la ligne de flottaison trop basse à l'avant, il faudra que je la corrige  )

Les rambardes sont en fil de cuivre soudé, à cette échelle c'est toujours la meilleure méthode.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 14 Juil 2013, 12:04

Superbe travail, bravo !!!

Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15819
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Dim 14 Juil 2013, 14:14

Joli travail, cette MAS!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Lun 15 Juil 2013, 13:40

Merci bien Very Happy 

Voilà, j'ai corrigé l'erreur de la ligne de flottaison. Puis, meme s'ils manquent encore des détails sur le pont, j'ai mis une première couche de gris, histoire de préparer un bon fond pour le gris de Lifecolor que je ne veux pas gaspiller...



J'en avais r@s le b0l de diluer la peinture au 50% car sinon l'aerographe travaillant à 1 - 2 atm ne la boit pas: la peinture ne couvre rien et se faufile sous le ruban du masquage. Alors j'ai décidé de quitter le petit compresseur de frigo que j'étais en train d'utiliser en faveur de quelque chose de plus performant... Histoire d'envoyer du 4 atm et de gaver mon aerographe de peinture non diluée  

Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15819
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Lun 15 Juil 2013, 14:22

C'est du travail de pro! mais quel résultat.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Lun 15 Juil 2013, 18:45

Oui et avec le matériel adéquat ...

thumright thumright thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Lun 15 Juil 2013, 23:19

du très très beau et gros travail Lucio cheers bravo belle maîtrise de l'outillage:D 
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mar 16 Juil 2013, 19:29

Et c'est un "EXPERT" qui le dit ... salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mar 16 Juil 2013, 20:16

c'est l'ami Lucio qui est un expert cheers je serais bien incapable de faire ce type projet scratch 
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mar 16 Juil 2013, 22:18

Lorsque l'on travaille sur des pièces de 2,5 mm, l'on est capable de tout !

Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mer 17 Juil 2013, 21:42

Tout à fait Very Happy  L'outillage "de pro" c'est juste parce-que mon père restaure de vrais bateaux et que je profite de son atélier, d'ailleurs je n'ai ni de tour à bois, ni de scie électromagnetique, ni d'autres outils dont les pros les vrais font usage. Si vraiment on avait un besoin incontournable de tout ce tas de trucs, comment nos grands-pères auraient-ils fait pour construire leurs maquettes? La passion, l'inventivité et un minimum d'outillage leur suffisaient.
Ainsi, personne ne peut dire qu'il n'est pas à mesure de méner un projet pareil, sauf si on a des limitations d'espace: c'est juste une question de détermination et pour ça, il suffit de choisir un sujet qui nous intéresse vraiment.

Merci enfin, vous etes tous bien gentils  

Je commence à embarquer les sous-ensembles, le grénadeur par exemple

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Mer 17 Juil 2013, 23:17

Excellent !!!
  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   Jeu 18 Juil 2013, 22:52

(Ou pas... Les grenades sont trop minces d'un bon 5 mm, ce qui fausse un peu toutes les mesures du grenadeur... Mais j'en avais un paquet que j'avais moulé pour mon premier modèle et je ne voulais pas tout réfaire, donc on fera mine de rien et on gardera ce sécret entre nous  
Merci tout de meme!)

Donc, la fameuse couleur pour la réconnaissance aérienne (c'est-à-dire, pour ne pas se faire couler par les Stukas); il n'y a aucune certitude là-dessus. Le seul texte autoritaire sur les couleurs des navires italiens, dont je dispose, ne dit rien à propos des MAS du Ladoga.
Les MAS en Méditerranée avaient la plage avant peinte avec les bandes rouges et blanches, mais sur les photos de la XIIème au Ladoga la couleur sombre a disparu et il s'agissait soit de blanc, soit de jaune (on peut exclure le bleu clair, le violet et le rose, je crois). Un collègue allemand m'a dit qu'en 1942 certains batiments allemands dans la Baltique avaient le chateau peint en jaune; ceci est logique car le jaune c'était la couleur qui distinguait es avions allemands des russes, donc la Luftwaffe l'associait aux "amis".

Je suis donc parti pour un "jaune signal" désaturé au blanc et chauffé au rouge



Puis, la comparaison avec la photo...





Cela me parait convenable. Un jour un type viendra me dire qu'il a fait de récherches sur le sujet, qu'il a intérrogé des témoins, consulté les archives et que la couleur c'était du blanc, mais ça, ça fait partie du métier Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAS 527 (1942) à l'1/20ème   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAS 527 (1942) à l'1/20ème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MAS 527 (1942) à l'1/20ème
» 1942 R H M n°13 les Chasseurs à Pied
» Censure.............1942
» 1942 Ceylon George VI 5 cents
» Sacramento - In Old California - 1942

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Vos maquettes et etudes-
Sauter vers: