AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La perte du San Telmo. 1819

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La perte du San Telmo. 1819   Mer 07 Sep 2011, 20:34

En 1819, devant l’agitation de certains secteur en Amérique du Sud, les autorites espagnoles envoient des renforts de troupes et matériel vers el Callao, sur la côte du Pacifique, ainsi qu’une quantité d’argent pour financier les dépenses militaires.

4 navires feront partie du convoi, le San Telmo, l Alejandro I, navire de ligne de 74 canons, qui ut acheter au ruses l’année précédente avec l’intention de renforcer la capacité de l’Armada, achat qui fut en partie financier par GB, l Alejandro I devra faire demi-tour a la hauteur du Tropique de l’Equateur a cause de voies d’eau. Puis il y avait la frégate Prueba, construite au Ferrol en 1804, et le navire de transport Primorosa Mariana. Les navires sont aux ordres du brigadier Rosendo Porlier y Asteguieta, veteran de Trafalgar.


Dès le début Porlier se rend compte du mauvais etat des navires, ce qui pourrait lui compliquer le passage du Cap Horn a cette époque de l’année.

L’expédition leva l’ancre le 11 mai 1819, faisant escale après le retour de l’Alejandro I, a Río de Janeiro puis Montevideo, se présentant devant le passage de Drake vers la fin aout.
La mauvaise météo les obligent a descendre plus au sud pour trouver des conditions météo plus clémentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La perte du San Telmo. 1819   Mer 07 Sep 2011, 20:35

L’expédition leva l’ancre le 11 mai 1819, faisant escale après le retour de l’Alejandro I, a Río de Janeiro puis Montevideo, se présentant devant le passage de Drake vers la fin aout.

La mauvaise météo les obligent a descendre plus au sud pour trouver des conditions météo plus clémentes.

Face au mauvais temps subit, les navires finissent par se séparer, le San Telmo sera vu le 2 septembre faisant route vers le sud par le Primorosa Maria, avec des dégâts sur le gouvernail et la voilure, les tentatives de le remorquer par la Primorosa Maria ayant échouées.

La position dernière du San Telmo, fut relevée par la Primorosa Mariana comme etant de 62 degrés de latitude australe et 70 de latitude ouest, selon le méridien de Cadiz.

Le Primorosa Mariana arrivera au port du Callao le 9 octobre, suivi une semaine plus tard de la frégate Prueba qui elle touchera Guayaquil.


Au cours des semaines suivantes, devant le manque de nouvelle du San Telmo, les autorités espagnoles ont encore l’espérance de le voir arriver, ou q u il ait touché un port au Chiloé ou a Valdivia, bien qu’elles sont assez tenues.
Le navire sera officiellement tenu pour disparu le 6 mai 1822.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La perte du San Telmo. 1819   Mer 07 Sep 2011, 20:37

Quelques mois après la disparition du San Telmo, le capitaine britannique William Smith, avec le navire Williams arrivera a l’Antarctique, Williams qui fera plusieurs voyages a ces contrées, au cours du 4 localisera les restes d’un naufrage sur la côte nord le l’ile de Livingston, et l’identifia comme étant d’un naufrage d’un navire espagnol.

Comme curiosité, il emportera de retour a GB des restes en bois du naufrage pour se faire un cercueil…

Williams informera de la trouvaille, decepcionner de n’être pas le premier a arriver sur ces terres, mais les autorités britanniques lui conseilleront de garder le silence sur la trouvaille.

Ce sera un autre officier de l’expédition, Robert Fildes qui fera un rapport sur les restes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La perte du San Telmo. 1819   Mer 07 Sep 2011, 20:39

Quelques années plus tard le britannique James Weddell (A voyage towards the South Pole.Londres.1825), informera sur les restes qu il trouve, comme étant celles d’un navire espagnol de 76 canons.

En 1823, Weddel, dans ses cartes de la zone, appellera les bas-fonds entre le cap Shirreff et Brizuela de l’ile Livingstone avec le nom de bas fond San Telmo, en souvenir de la tragédie. Ces informations confirment que le San Telmo dériva jusqu’ au 61 degrés sud, naufrageant sur la cote.

Une serie de missions archéologiques du Chili et de l’Espagne en 1992/3 a essayé de trouver les restes du naufrage, essayant de localiser l’endroit ou l’équipage de 644 hommes aurait pu trouver refuge, avant de périr de faim.
Les quelques indices trouves jusqu’ a présent ne permettent pas d’avancer des conclusions positives sur les restes trouves.

Si les restes sont du San Telmo, ils seraient les premiers hommes à avoir touché ces parages.

Il y a aussi les considérations politiques, étant l’Argentine et le Chili, les héritiers de l’empire espagnol dans cette zone, ils voient au cas où les restes du San Telmo apparaitront, une justification à leur réclamation sur le 6 continent.

Une plaque sur la plage de la Media Luna, cap shirreff sur l’ile Livingston, nous rappelle la tragédie des 644 hommes du San Telmo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La perte du San Telmo. 1819   Mer 07 Sep 2011, 20:40

La découverte de l’Antarctique correspont a Gabriel de Castilla en 1603.

Gabriel de Castilla, né en 1577 à Palencia et mort vers 1620 à Lima, est un explorateur et navigateur espagnol. Il a été un des premiers explorateurs de l'Antarctique. Sa contribution à la connaissance de l'Antarctique a été ignoré de son vivant et longtemps après. Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que ses contributions ont été reconnues.

Sous le vice-roi de Nouvelle-Espagne Luis de Velasco y Castilla, il part de Valparaíso avec trois navires et atteint le sud du passage de Drake.
Partant de Valparaíso en mars de 1603 avec le galion n Jesús María, de 600 tonnes et 30 canons, le Nuestra Señora de la Visitación, ancien navire de Richard Hawkins, et le Nuestra Señora de las Mercedes, de 400 tonnes, son but etait de poursuivre les pirates hollandais au sud du Chili.
La base antarctique Gabriel de Castilla sur l'île de la Déception est nommée en sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La perte du San Telmo. 1819   

Revenir en haut Aller en bas
 
La perte du San Telmo. 1819
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perte du San Telmo. 1819
» Methode drastique pour la perte de poids: le Lapband
» Message perte de signal de TSR1 à M6
» [AIDE] perte de réseau
» [AIDE] Perte de connection USB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1815-1859-
Sauter vers: