AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 projet uchronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Sam 11 Fév 2012, 13:39

1943

-Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Cherbourg-Chantereyne)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298 Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : huit Loire 130. Appareils remplacés en septembre 1943 par dix Bréguet Br790

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): six Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : 24 Latécoère Laté 298, dix Bréguet Br790 et 6 Potez-CAMS 141 soit un total de 40 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1943


Hanriot NC-600

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Potez 631. Appareils remplacés en juin 1943 par douze Hanriot NC-600

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 36 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : dispose de huit North Américan NA-57 et de six CAMS-37

-Création d'une Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55 et deux Bloch MB-221 de transport soit un total de quatre appareils
Le CNAN dispose au 31-12-1943 de 94 appareils (46 hydravions et 48 avions)

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : dix-huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : 8 Bréguet Br790, 8 Latécoère Laté 615, 12 Bréguet Bizerte et 18 Latécoère Laté 298 soit un total de 46 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : quatre CAMS-55, deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480 pour entrainement opérationnel. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : douze bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M, quatre CAMS-55, deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480 soit un total de 48 appareils

7ème flottille d'aviation navale

Plan trois vues du D-790, un appareil de taille pour le Me-109T des porte-avions Graf Zeppelin et Peter Strasser

Cette flottille créée en juin 1943 va être le groupe aérien du Painlevé avec Lanvéoc-Poulmic comme base terrestre

-Escadrille 15R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison : quatre NAA-57 d'entrainement et deux Bloch de transport

Total : neuf CAO-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401, six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 46 appareils


Escadrille 5R (Dakar hors rang) : huit Loire 130. huit appareils toujours en service en décembre 1943

Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic): douze Loire 130 et deux CAMS 55-10. Les douze Loire 130 sont remplacés par douze Dewoitine HD-731 et les CAMS 55-10 sont remplacés par deux Loire 130 soit un total de quatorze hydravions

-Section d'Entrainement de Brest : huit North-American NAA-57 et quatre CAMS-55 soit un total de douze appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NAA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

-Section de Servitude et d'Entrainement du Béarn : deux Bloch MB-220, deux Bloch MB-131,
huit Morane-Saulnier MS-230 et quatre North American NAA-57 soit un total de seize appareils

Le CAAN dispose au 31-12-1943 de 252 appareils (78 hydravions et 174 avions)

Commandement Nord-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyeres-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): seize Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 (autogyres) et vingt-huit Latécoère Laté 298 soit un total de 52 appareils (40 hydravions et 12 autogyres)

4ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 6R (Berre) : dix huit Loire 130. Appareils remplacés par douze Bréguet Br790

Escadrille 2E (Berre) : neuf Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 20E : neuf Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet br790, neuf Latécoère Laté 615 et neuf Bréguet Bizerte soit un total de cinquante-quatre appareils

2ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Grumman G-36A en janvier 1941. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1943

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : seize Bloch MB-175T, seize Grumman G-36A, douze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de soixante appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

-Escadrille 12R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison : quatre NAA-57 d'entrainement et deux Bloch MB-221 de transport

Total : neuf CA0-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401 six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 46 appareils


Dewoitine HD-731, appareil standard sur les cuirassés et les croiseurs en remplacement du Loire 130

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 décembre 1943, le GH-MED dispose à Saint Mandrier dispose de 24 Loire 130, de 8 Dewoitine HD-731 et de deux Gourdou-Lesseure GL.832HY soit un total de trente-quatre hydravions

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55

-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : deux CAMS-55 et deux CAMS-37 plus deux Bloch MB-131 et quatre Morane Saulnier MS-230 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose au 31-12-1942 de 264 appareils (140 hydravions, 12 autogyres et 112 avions)

Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CSMAN) (Karouba)

6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481

Escadrille 4E : huit Bréguet Bizerte

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141

Total : seize Bloch MB-481, huit Bréguet Bizerte et huit Potez-CAMS 141 soit un total de trente-deux appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 298

Escadrille 6E : neuf Bréguet Bizerte.

escadrille 8E : douze Bréguet Br790

Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 298 et neuf Bréguet Bizerte soit un total de 45 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : douze Potez-CAMS 141

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina

Total : douze Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-six hydravions

4ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 4C : seize Grumman G-36A

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456

Total : seize Grumman G-36A, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 45- soit un total de soixante-quatre appareils

Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord : Huit Loire 130 basés à Karouba pour les croiseurs légers Emile Bertin La Galissonnière Jean de Vienne et La Marseillaise. Au 31 décembre 1943, les huit Loire 130 tunisiens sont toujours en service mais deux autres se sont ajoutés, détachés à Arzew pour le cuirassé Bretagne soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit Morane Saulnier MS-230 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de Servitude à Arzew : quatre CAMS-55 et quatre North American NA-57 soit un total de huit appareils

Le CSMAN dispose le 31-12-1943 de 207 appareils (129 hydravions et 78 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

Loire 130

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille de chasse 10C équipée de douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1943

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit un total de quatorze hydravions et vingt-six avions

Le CLAN dispose le 31-12-1942 de 40 appareils (26 avions et 14 hydravions)

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : six Loire 130C

Les deux Potez 452 des avisos-coloniaux sont remplacés par deux autres Loire 130C, celui basé en Martinique porte à sept l'effectif de la 7R alors que son homologue guyanais reste symboliquement attaché à l'aviso.

Total : huit hydravions Loire 130

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1943

Les Potez 452 usés ont été retirés du service en juin 1943

Escadrille 13E : huit Consolidated Catalina

Total : quatre Latécoère Laté 298 et huit Consolidated Catalina soit douze hydravions

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): huit loire 130C. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Détachement aviation Duguay-Trouin : deux GL.832HY

-Escadrille 13R (Than-Son-Nut) :douze Bloch MB-131. Ces appareils sont remplacés en juillet 1943 par douze CAO-700M de reconnaissance maritime.

-Escadrille 15B : douze Martin 167F. Ces appareils sont remplacés en novembre 1943 par douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime

Création de l'escadrille 12C de chasse en octobre 1943 avec douze Dewoitine D-520


Total : huit loire 130C; douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T et douze Dewoitine D-520 soit trente-six avions et huit hydravions

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Détachement aviation Lamotte-Picquet (Djibouti) : deux GL.832HY

-Escadrille 18E (Djibouti) : les huit Bloch MB-131 sont remplacés par quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456.

-Escadrille 9T (Djibouti)équipée de six Bloch MB-481

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) équipée de six Bloch MB-481

-Escadrille 11C (Djibouti) équipée de douze Grumman G-36A

Total : deux GL.832HY six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Grumman G-36A soit vingt hydravions et vingt-quatre avions

Au 31 décembre 1943, l'aéronavale dispose de 925 appareils (441 hydravions 12 autogyres et 472 avions)

A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Dim 12 Fév 2012, 15:32

1944

-Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Cherbourg-Chantereyne)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : dix Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): six Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : 24 Latécoère Laté 298, dix Bréguet Br790 et 6 Potez-CAMS 141 soit un total de 40 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Hanriot NC-600 Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 36 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : dispose de huit North Américan NA-57 et de six CAMS-37 auxquels s'ajoutent deux Dewoitine D-720 soit un total de seize appareils

-Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55 et deux Bloch MB-221 de transport soit un total de quatre appareils

Le CNAN dispose au 31-12-1944 de 96 appareils (46 hydravions et 50 avions)

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN) (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : dix-huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : 8 Bréguet Br790, 8 Latécoère Laté 615, 12 Bréguet Bizerte et 18 Latécoère Laté 298 soit un total de 46 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : douze Bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 45- et douze CAO-700M soit un total de quarante appareils

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : quatre CAMS-55, deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480 pour entrainement opérationnel. Appareils toujours en service en décembre 1944 soit un total de huit appareils

7ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 15R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299 Appareils toujours en service en décembre 1944

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401, six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 46 appareils.

Escadrille 5R (Dakar hors rang) : huit Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1944

Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic): quatorze Dewoitine HD-731 (cuirassés Jean Bart et Gascogne, croiseurs lourds Foch et Colbert, croiseurs légers Gloire, Montcalm et Georges Leygues) et deux Loire 130 (croiseurs léger Jeanne d'Arc) soit seize appareils.

-Section d'Entrainement de Brest : huit North-American NA-57 et quatre CAMS-55 soit un total de douze appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

-Section de Servitude et d'Entrainement du Béarn : deux Bloch MB-220, deux Bloch MB-131,
huit Morane-Saulnier MS-230 et quatre North American NA-57 soit un total de seize appareils

Le CAAN dispose au 31-12-1944 de 254 appareils (80 hydravions et 174 avions)

Commandement Nord-Méditerranée de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyères-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): seize Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 (autogyres) et trente Latécoère Laté 298 soit un total de 42 hydravions et 12 autogyres

4ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 6R (Berre) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 2E (Berre) : neuf Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 20E : neuf Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet br790, neuf Latécoère Laté 615 et neuf Bréguet Bizerte soit un total de cinquante-quatre appareils

2ème flottille d'aviation navale (Fréjus-Saint Raphaël):

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Grumman G-36A en janvier 1941. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : quatorze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : seize Bloch MB-175T, seize Grumman G-36A, quatorze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de soixante-deux appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

-Escadrille 12R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299. Appareils toujours en service en décembre 1943

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CA0-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401 six Latécoère Laté 299 quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 décembre 1944, le GH-MED dispose à Saint Mandrier dispose de 24 Dewoitine HD-731 répartis entre les cuirassés Dunkerque Strasbourg Richelieu Clemenceau, les croiseurs lourds Algérie Suffren Dupleix Saint Louis Henri IV ainsi que les croiseurs légers De Grasse Chateaurenault et Guichen.

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55

-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : deux CAMS-55 et deux CAMS-37 plus deux Bloch MB-131 et quatre Morane Saulnier MS-230 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose au 31-12-1944 de 258 appareils (132 hydravions, 12 autogyres et 114 avions)

Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CSMAN) (Karouba)

8ème flottille d'aviation navale (Alger)

Flottille terrestre créée en juin 1944. C'est la composante terre du commandement de l'aviation navale chargée d'appuyer la 4ème Escadre en cours de montée en puissance. Elle dispose des escadrilles suivantes :

-Escadrille de chasse 14C : douze Dewoitine D-520

-Escadrille de reconnaissance maritime 22E : douze CAO-700M

-Escadrille de bombardiers-torpilleurs 16T : douze Lioré et Olivier Léo 456

Total : trente six avions


6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 4E : huit Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : seize Bloch MB-481, huit Bréguet Bizerte et huit Potez-CAMS 141 soit un total de trente-deux appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 6E : neuf Bréguet Bizerte. Appareils toujours en service en décembre 1944

escadrille 8E : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 298 et neuf Bréguet Bizerte soit un total de 45 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : douze Potez-CAMS 141. Dix Appareils toujours en service en décembre 1944 (deux appareils perdus suite à des accidents)

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481.

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina

Total : dix Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-quatre hydravions

4ème flottille d'aviation navale (Karouba) :

-Escadrille 4C : seize Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : seize Grumman G-36A, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 45- soit un total de soixante-quatre appareils

Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord : Huit Loire 130 basés à Karouba pour les croiseurs légers Emile Bertin La Galissonnière Jean de Vienne et La Marseillaise et deux Loire 130 basés à Arzew pour le cuirassé Bretagne soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit Morane Saulnier MS-230


Dewoitine D-720

-Création d'une Section d'Entrainement et de Servitude à Arzew : quatre CAMS-55, quatre North American NAA-57 auxquels s'ajoutent quatre Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

Le CSMAN dispose le 31-12-1944 de 245 appareils (127 hydravions et 118 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille de chasse 10C : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit quatorze hydravions et vingt-six avions

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : huit Loire 130C dont un détaché à Cayenne

-Détachement aviation du croiseur léger Primauguet à Fort de France : deux GL.832HY

Total : huit hydravions Loire 130 et deux GL.832HY

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R (Papeete) : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 13E (Nouméa) : huit Consolidated Catalina

Total : quatre Latécoère Laté 298 et huit Consolidated Catalina soit douze hydravions

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): huit loire 130C. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Detachement aviation du croiseur lourd Duquesne : deux Loire 130C

-Escadrille 13R (Than-Son-Nut) :douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 15B : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Escadrille 12C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : dix Loire 130C; douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T et douze Dewoitine D-520 soit trente-six avions et huit hydravions

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1944

-Détachement aviation du croiseur lourd Tourville : deux Loire 130C

-Escadrille 18E (Djibouti) :quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456.

-Escadrille 9T (Djibouti) : six Bloch MB-481

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) : six Bloch MB-481

-Escadrille 11C (Djibouti) : douze Grumman G-36A

Total : deux Loire 130C six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Grumman G-36A soit vingt hydravions et vingt-quatre avions

Au 31 décembre 1944, l'aviation navale dispose de 1003 appareils (449 hydravions, douze autogyres et 542 avions)

A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Lun 13 Fév 2012, 11:28

1945

Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Cherbourg-Chantereyne)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

Latécoère Laté 298, un appareil en fin de carrière en 1945

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : dix Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): six Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : 24 Latécoère Laté 298, dix Bréguet Br790 et six Potez-CAMS 141 soit un total de 40 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Le Dewoitine D-520, chasseur le plus moderne de l'armée de l'air en 1940 est encore un appareil tout à fait valable en 1945

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Hanriot NC-600 Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1945

Création en juin 1945 à Calais-Marck de l'escadrille de bombardiers-torpilleurs 15T équipée de douze Lioré et Olivier Léo 456

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600, 12 Lioré et Olivier Léo 456 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 48 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : dispose de huit North Américan NA-57 et de six CAMS-37 auxquels s'ajoutent deux Dewoitine D-720 soit un total de seize appareils

-Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55 et deux Bloch MB-221 de transport soit un total de quatre appareils

Le CNAN dispose au 31-12-1945 de 106 appareils (48 hydravions et 58 hydravions )

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN) (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Bréguet Br790, un hydravion de surveillance moderne et efficace

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Bréguet Bizerte. Appareils remplacés par douze Potez-CAMS 143, version améliorée du -141

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : dix-huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : 8 Bréguet Br790, 8 Latécoère Laté 615, 12 Potez-CAMS 143 et 18 Latécoère Laté 298 soit un total de 46 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

CAO-700M. Traquer les sous-marins et les raiders allemands telle est sa mission

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 19445

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : douze Bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 456 et douze CAO-700M soit un total de quarante appareils

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : Au 1er janvier 1945, l'EEA dispose de quatre CAMS-55, deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480 mais douze mois plus tard, l'EEA dispose de quatre Loire 130, de deux Bréguet Bizerte, de deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480.

Total : quatre Loire 130, deux Bréguet Bizerte, deux Potez CAMS-141 et deux Bloch MB-480 soit un total de dix appareils

7ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 15R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299 Appareils toujours en service en décembre 1945

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401, six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils

Escadrille 5R (Dakar hors rang) : huit Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1945

Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic): Au 31 décembre 1945, le GH-ATL dispose de quatorze HD-731 et deux Loire 130 soit un total de seize hydravions

-Section d'Entrainement et de Servitude de Brest : fusion le 1er juin 1945 de la SE de Brest et de la SES du Béarn, la SES-Brest dispose de douze North-American NAA-57, de quatre CAMS-55, de deux Bloch MB-220 et de deux Bloch MB-131 mais les MS-230 usés ont retirés du service.

Total : douze North American NAA-57, quatre CAMS-55, deux Bloch MB-220 et deux Bloch MB-131 soit un total de vingt-appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NAA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

Le CAAN dispose le 31-12-1945 de 248 appareils (90 hydravions et 158 avions)

Commandement Nord-Méditerranée de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyères-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Les Catalina repèrent..........

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): seize Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 (autogyres) et vingt-huit Latécoère Laté 298 soit un total de 52 appareils (40 hydravions et 12 autogyres)

4ème flottille d'hydravions :

.......alors que les Bloch MB-481 attaquent

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 6R (Berre) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1944

Escadrille 2E (Berre) : neuf Bréguet Bizerte. Appareils remplacés au printemps 1945 par douze Poez-CAMS 143

Escadrille 20E : neuf Latécoère Laté 615. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet br790, neuf Latécoère Laté 615 et douze Potez-CAMS 143 soit un total de 57 appareils

2ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Grumman G-36A en janvier 1941. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : quatorze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : seize Bloch MB-175T, seize Grumman G-36A, quatorze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de soixante-deux appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

Le bimoteur CAO-600 est chargé de la reconnaissance depuis les porte-avions Joffre et Painlevé en attendant le Commandant Teste

-Escadrille 12R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch B-221

Total : neuf CA0-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401 six Latécoère Laté 299 quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante six appareils

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 décembre 1945, le GH-Med dispose de 28 Dewoitine HD-731 repartis entre les croiseurs de bataille Dunkerque et Strasbourg, les cuirassés Richelieu Clemenceau Alsace et Provence, les croiseurs lourds Suffren Dupleix Algérie Saint Louis et Henri IV ainsi que les croiseurs légers De Grasse Chateaurenault et Guichen.

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55

-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : quatre CAMS-55 plus deux Bloch MB-131 et quatre Morane Saulnier MS-230 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose le 31 décembre 1945 de 263 appareils (137 hydravions 114 avions et 12 autogyres)

Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CSMAN) (Karouba)

8ème flottille d'aviation navale (Alger)

-Escadrille de chasse 14C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille de reconnaissance maritime 22E : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille de bombardiers-torpilleurs 16T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : trente six avions (douze D-520, douze CAO-700M et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de 46 appareils

6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 4E : huit Bréguet Bizerte. Appareils remplacés courant 1945 par douze Potez-CAMS-143

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : seize Bloch MB-481, douze Potez-CAMS 143 et huit Potez-CAMS 141 soit un total de trente-six appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1945

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945


Bréguet Bizerte

Escadrille 6E : neuf Bréguet Bizerte. Appareils remplacés fin 1945 par huit Potez-CAMS 143

escadrille 8E : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1944

Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 298 et huit Potez-CAMS 143 soit un total de 44 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : dix Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : dix Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-quatre hydravions

4ème flottille d'aviation navale (Karouba) :

Grumman G-36. Un chasseur embarqué qui ne fût jamais déployé (sauf essais et entrainement) à bord des porte-avions français

-Escadrille 4C : seize Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1945


Bloch MB-175T

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : seize Grumman G-36A, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 45- soit un total de soixante-quatre appareils

Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord : Au 1er janvier 1945 Huit Loire 130 basés à Karouba pour les croiseurs légers Emile Bertin La Galissonnière Jean de Vienne et La Marseillaise et deux Loire 130 basés à Arzew pour le cuirassé Bretagne mais au 31 décembre, tous ces appareils ont été remplacés par douze Dewoitine HD-731

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit North American NA-57 qui remplacent les MS-230 qui sont réformés soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de Servitude à Arzew : quatre CAMS-55, quatre North American NA-57 auxquels s'ajoutent quatre Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

Le CSMAN dispose le 31-12-1945 de 260 appareils (132 hydravions et 128 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille de chasse 10C : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit un total de quarante appareils (quatorze hydravions et vingt-six avions)

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : huit Loire 130C dont un détaché à Cayenne. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : huit hydravions Loire 130

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R (Papeete) : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 13E (Nouméa) : huit Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : quatre Latécoère Laté 298 et huit Consolidated Catalina soit douze hydravions

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): huit loire 130C. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 13R (Than-Son-Nut) :douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 15B : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 12C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : huit loire 130C; douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T et douze Dewoitine D-520 soit trente-six avions et huit hydravions

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 18E (Djibouti) :quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 9T (Djibouti) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1945

-Escadrille 11C (Djibouti) : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1945

Total : six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Grumman G-36A soit dix-huit hydravions et vingt-quatre avions

Au 31 décembre 1945, l'aviation navale dispose de 1025 appareils (469 hydravions, douze autogyres et 544 avions)

A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mar 14 Fév 2012, 11:41

Salut à tous

Achèvement des TE de classe Bourrasque ce qui porte le total de pages écrites à 918 pages.

Cet après midi, je poste la suite de ma synthèse sur l'aéronavale.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mar 14 Fév 2012, 14:24

1946

Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Cherbourg-Chantereyne puis Calais-Marck en juin 1946)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : dix Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): six Potez-CAMS 141. Appareils remplacés par huit Potez-CAMS 143

Total : 24 Latécoère Laté 298, dix Bréguet Br790 et 8 Potez-CAMS 143 soit un total de 42 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Hanriot NC-600 Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 15T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600, 12 Lioré et Olivier Léo 456 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 48 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : huit North Américan NAA-57, six CAMS-55 et deux Dewoitine D-720 soit un total de seize appareils

-Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55 et deux Bloch MB-221 de transport soit un total de quatre appareils

Le CNAN dispose au 31-12-1946 de 110 appareils (50 hydravions et 60 avions)

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN) (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 615. Ils sont remplacés par six Latécoère Laté 617 en juin 1946

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : dix-huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : 8 Bréguet Br790, 6 Latécoère Laté 617, 12 Potez-CAMS 143 et 18 Latécoère Laté 298 soit un total de 44 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : douze Bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M soit un total de quarante appareils

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : quatre Loire 130, deux Bréguet Bizerte, deux Potez CAMS-141, deux Bloch MB-480 soit un total de dix appareils

7ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 15R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299 Appareils toujours en service en décembre 1946

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401, six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils.

9ème flottille d'aviation navale

Flottille créée en juin 1946 pour embarquer à bord du porte-avions léger Alienor d'Aquitaine qui une fois prêt doit rallier les FNFEO (Forces Navales Françaises en Extrême Orient). Il dépend donc temporairement du Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN).

Ce groupe aérien est composée des escadrilles suivantes :

-Escadrille 13C : six Dewoitine D-795 (version navalisée du D-550)

-Escadrille 15C : six Dewoitine D-795 (version navalisée du D-550)

-Escadrille 17T : six Latécoère Laté 299-5

-Escadrille 11B : quatre Loire-Nieuport LN-420 (bombardier en piqué biplace appelé à remplacer le LN-401)

-Section d'Entrainement et de Servitude : quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : douze Dewoitine D-795, six Latécoère Laté 299-5 et quatre Loire-Nieuport LN-420 soit 28 appareils


Escadrille 5R (Dakar hors rang) : huit Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1946

Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic): Au 31 décembre 1946, le GH-ATL dispose de seize HD-731 et deux Loire 130

-Section d'Entrainement et de Servitude de Brest : douze North-American NAA-57, de quatre CAMS-55, de deux Bloch MB-220 et de deux Bloch MB-131 soit un total de vingt appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NAA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

Le CAAN dispose le 31 décembre 1946 de 276 appareils (90 hydravions et 186 avions)

Commandement Nord-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyères-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): seize Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 (autogyres) et vingt-huit Latécoère Laté 298 soit un total de cinquante-deux appareils (40 hydravions et 12 autogyres)

4ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 6R (Berre) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 2E (Berre) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 20E : neuf Latécoère Laté 615. Appareils remplacés à l'été 1946 par sept Latécoère Laté 617

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet Br790, sept Latécoère Laté 615 et douze Potez-CAMS 143 soit un total de 57 appareils

2ème flottille d'aviation navale (Fréjus-Saint Raphaël):

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Grumman G-36A en janvier 1941. Appareils remplacés par douze Dewoitine D-550

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : quatorze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : seize Bloch MB-175T, douze Dewoitine D-550, quatorze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de cinquante-huit appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

-Escadrille 12R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401. Ces Appareils sont toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et de deux Bloch MB-221

Total : neuf CA0-600, seize Dewoitine D-790, neuf LN-401, six Latécoère Laté 299, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils.

Escadrille Ecole de la Méditerranée (Cuers-Pierrefeu) : Escadrille hors-rang créée en septembre 1946 pour soulager l'EE-Atlantique à Hourtin. Elle est composée de quatre Loire 130, de quatre Bréguet Bizerte et des deux prototypes du Dewoitine HD-730 soit un total de dix appareils

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 décembre 1946, le GH-Med dispose de 26 Dewoitine HD-731 repartis entre les cuirassés Richelieu Clemenceau Alsace et Provence, les croiseurs lourds Suffren Dupleix Algérie Saint Louis Henri IV Charlemagne ainsi que les croiseurs légers De Grasse Chateaurenault Guichen.

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55


-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : quatre CAMS-55, deux Bloch MB-131, quatre Morane Saulnier MS-230 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de quatorze appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose le 31-12-1946 de 271 appareils (145 hydravions, 12 autogyres et 114 avions)

Commandement Sud-Méditerranée de l'Aviation Navale (Karouba puis Arzew en septembre 1946)

8ème flottille d'aviation navale (Alger)

-Escadrille de chasse 14C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille de reconnaissance maritime 22E : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille de bombardiers-torpilleurs 16T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : douze D-520, douze CAO-700M et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-six avions

6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 4E : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : seize Bloch MB-481, douze Potez-CAMS 143 et huit Potez-CAMS 141 soit un total trente-six appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 6E : huit Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

escadrille 8E : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 298 et huit Potez-CAMS 143 soit un total de 44 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : dix Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : dix Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-quatre hydravions

4ème flottille d'aviation navale (Karouba) :

-Escadrille 4C : seize Grumman G-36A. Appareils remplacés en 1946 par douze Dewoitine D-550

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : douze Dewoitine D-550, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 45- soit un total de soixante appareils

10ème flottille d'aviation navale

Bien que rattachée dès sa création au Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Navale (QG à Karouba), c'est à Cherbourg-Querqueville que le groupe aérien du Commandant Teste est activé en octobre 1946, le porte-avions étant construit à Saint Nazaire, il semblait plus judicieux de rassembler ce groupe aérien en Normandie.

Ce groupe aérien bénéficie des derniers appareils embarqués produits en France qu'il s'agisse du MB-159M, la version navalisée du MB-159, le meilleur chasseur français en ligne en septembre 1948 à la ressemblance prononcée avec le Fw-190 allemand; du CA0-610 version améliorée du CAO-600 (moteurs plus puissants, vitesse et autonomie plus importante, armement défensif plus important, radar.......), du Latécoère Laté 299-5, version améliorée du -299 ou encore du Loire-Nieuport LN-420, un bombardier en piqué biplace successeur du LN-401

Il va être composé des escadrilles suivantes :

-Escadrille 16C : neuf chasseurs Bloch MB-159M

-Escadrille 18C : neuf chasseurs Bloch MB-159M

-Escadrille 22C : neuf chasseurs Bloch MB-159M

-Escadrille 16R : six CAO-610

-Escadrille 18R : six CAO-610

-Escadrille 18T : huit Latécoère Laté 299-5

-Escadrille 20T : huit Latécoère Laté 299-5

-Escadrille 18B : neuf Loire-Nieuport LN-420

-Escadrille 20B : neuf loire-Nieuport LN-420

-Section de servitude et d'entrainement basée à terre avec huit Morane-Saulnier MS-474, version embarquée du MS-472 et quatre Dewoitine D-720

Total : 27 Bloch MB-159M, 12 CAO-610, 16 Latécoère Laté 299-5, 18 Loire-Nieuport LN-420, 8 Morane-Saulnier MS-474, 4 Dewoitine D-720 soit un total de 84 appareils


Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord : au 1er janvier 1946, le GH-AFN dispose de douze Dewoitine HD-731, huit à Karouba pour les croiseurs de la 6ème Escadre Légère (croiseur léger mouilleur de mines Emile Bertin croiseurs de 7600 tonnes La Galissonnière Jean de Vienne La Marseillaise) et quatre à Arzew pour le cuirassé Bretagne et le croiseur léger Latouche-Tréville

Douze mois plus tard, le GH-AFN dispose de huit Dewoitine HD-731 à Karouba et de dix à Arzew suite à la mise en service du croiseur léger Gambetta et du transfert des croiseurs de bataille Dunkerque et Strasbourg. Cela entraine la création d'une escadrille des hydravions de Tunisie (EHT) et d'une escadrille des hydravions d'Algérie (EHA) soit un total de dix-huit appareils

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit North American NAA-57 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de Servitude à Arzew : quatre CAMS-55, quatre North American NAA-57 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

Le CSMAN dispose le 31-12-1946 de 336 appareils (138 hydravions et 198 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille de chasse 10C : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit un total de quarante appareils (quatorze hydravions et vingt-six avions)

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : huit Loire 130C dont un détaché à Cayenne. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Création en octobre 1946 de l'escadrille 19T basée à Fort de France-Schoelcher et équipée de douze Bloch MB-481

-Création d'une Escadrille d'Aviation Navale des Antilles (EANA), une escadrille composite avec six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456

Total : huit hydravions Loire 130, douze Bloch MB-481, six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-huit appareils (20 hydravions et 18 avions)

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R (Papeete) : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 13E (Nouméa) : huit Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : quatre Latécoère Laté 298 et huit Consolidated Catalina soit douze hydravions

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): huit loire 130C. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 13R (Than-Son-Nut) :douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Détachement Aviation Embarquée : deux Loire 130C pour le Tourville et deux Gourdou-Lesseure GL-832HY remplacés par quatre Dewoitine HD-731

-Escadrille 15B : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 12C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : huit loire 130C; quatre Dewoitine HD-731 douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T et douze Dewoitine D-520 soit un total de quarante-huit appareils (trente-six avions et douze hydravions)

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 18E (Djibouti) :quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 9T (Djibouti) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Escadrille 11C (Djibouti) : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1946

-Détachement Aviation croiseur léger Primauguet : deux GL.832HY

Total : six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Grumman G-36A soit un total de 42 appareils (dix-huit hydravions et vingt-quatre avions)

Au 31 décembre 1946, l'aviation navale dispose de 1173 appareils (499 hydravions, 12 autogyres et 662 avions)

A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 13:37

1947

Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Calais-Marck)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298. Appareils remplacés par douze Laté 299-7, version hydravion du 299-5 embarqués

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 298 Appareils remplacés par douze Laté 299-7, version hydravion du 299-5 embarqués

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : dix Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): huit Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : 24 Latécoère Laté 299-7, 10 Bréguet Br790 et 8 Potez-CAMS 143 soit un total de 42 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Hanriot NC-600 Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 15T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600, 12 Lioré et Olivier Léo 456 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 48 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : dispose de huit North Américan NAA-57 et de six CAMS-55 soit un total de quatorze appareils

-Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55, deux Bloch MB-221 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de huit appareils

Le CNAN dispose au 31-12-1947 de 112 appareils (50 hydravions et 62 avions)

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN) (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 617. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : dix-huit Latécoère Laté 298. Appareils remplacés seize Latécoère Laté 299-7


Dewoitine HD-780

Création en janvier 1947 de l'escadrille 17C équipée de douze hydravions de chasse Dewoitine HD-780, version à flotteur du D-520

Total : 8 Bréguet Br790, 6 Latécoère Laté 617, 12 Potez-CAMS 143, douze Dewoitine HD-780 et 16 Latécoère Laté 299-7 soit un total de 54 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : douze Bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 456 et douze CAO-700M soit un total de quarante appareils.

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : quatre Loire 130, deux Bréguet Bizerte, deux Potez CAMS-141, deux Bloch MB-480 soit un total de dix appareils

7ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 15R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils remplacés par des CAO-610 plus performants

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401 Appareils remplacés par des LN-420

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299 Appareils remplacés par des Laté 299-5

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre North American NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-610, seize Dewoitine D-790, neuf LN-420, six Latécoère Laté 299-5, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils

9ème flottille d'aviation navale

Dewoitine D-550. Le D-795 est sa version embarquée

Flottille créée en juin 1946 pour embarquer à bord du porte-avions léger Alienor d'Aquitaine qui une fois prêt doit rallier les FNFEO (Forces Navales Françaises en Extrême Orient). Il dépend donc temporairement du Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN).

Ce groupe aérien est composée des escadrilles suivantes :

-Escadrille 13C : six Dewoitine D-795 (version navalisée du D-550)

-Escadrille 15C : six Dewoitine D-795 (version navalisée du D-550)

-Escadrille 17T : six Latécoère Laté 299-5

-Escadrille 11B : quatre Loire-Nieuport LN-420 (bombardier en piqué biplace appelé à remplacer le LN-401)

-Section d'Entrainement et de Servitude : quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : douze Dewoitine D-795, six Latécoère Laté 299-5, quatre Loire-Nieuport LN-420, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 28 appareils

11ème flottille d'aviation navale

Flottille créée en juin 1947 pour former le groupe aérien du porte-avions léger Henriette de France, sister-ship de l'Alienor d'Aquitaine. Un temps on envisagea de l'envoyer en Méditerranée pour couvrir la 6ème Escadre Légère mais au final, on préféra le baser à Brest pour couvrir les croiseurs de la 3ème Escadre Légère.

Ce groupe aérien est composée des escadrilles suivantes :

-Escadrille 19C : six Dewoitine D-795

-Escadrille 21C : six Dewoitine D-795

-Escadrille 21T : six Latécoère Laté 299-5

-Escadrille 13B : quatre Loire Nieuport LN-420

-Section d'Entrainement et de Servitude : quatre NA-57 et deux Bloch MB-221

Total : douze Dewoitine D-795, six Latécoère Laté 299-5, quatre Loire-Nieuport LN-420, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 28 appareils


1ère Flottille mixte d'aviation navale

Flottille créée en septembre 1947 et basée à Dakar. Comme son nom l'indique, elle dispose à la fois d'avions et d'hydravions

-Escadrille 5R : huit Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1947

Création en septembre 1947 de l'escadrille 22T équipée de douze Bloch MB-481

Création en septembre 1947 de l'escadrille 20C équipée de douze Dewoitine D-550

Création en juin 1947 de l'escadrille 19E équipée de six CAO-700M et de huit Lioré et Olivier Léo 456

Création d'une Section de Servitude avec quatre NAA-57, deux Loire 130 de servitude et deux Dewoitine D-720

Total : huit loire 130, douze Bloch MB-481, douze Dewoitine D-550, de six CAO-700M, de huit Lioré et Olivier Léo 456, de quatre NAA-57, deux Loire 130 et deux Dewoitine D-720 soit vingt-deux hydravions et trente-deux avions


Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic):

Au 31 décembre 1946, le GH-ATL dispose de seize HD-731 et deux Loire 130. Un an plus tard, elle dispose de dix-huit HD-731. Si les deux HD-731 du Jean Bart ont suivit le sister-ship du Richelieu et du Clemenceau à Mers-El-Kébir,deux autres appareils appartenant au cuirassé Normandie sont venus les rejoindre tout comme deux appareils utilisés par le croiseur-école Jeanne d'Arc.

-Section d'Entrainement et de Servitude de Brest : douze North-American NAA-57, de quatre CAMS-55, de deux Bloch MB-220 et de deux Bloch MB-131 soit un total de vingt appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NAA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

Le CAAN dispose au 31-12-1947 de 360 appareils (114 hydravions et 246 avions)

Commandement Nord-Méditerranée de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyères-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): seize Latécoère Laté 298. Appareils remplacés par douze Latécoère Laté 299-7

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 et douze Laté 299-7 soit un total de 40 appareils (24 hydravions et 12 autogyres)

12ème flottille d'hydravions (Aspretto)

Flottille créée en septembre 1947 et regroupant près d'Ajaccio les escadrilles suivantes

Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 298. Appareils remplacés par douze Latécoère Laté 299-7

Création en mars 1947 de l'escadrille 23E basée à Aspretto avec douze Bréguet Br790

Création en juin 1947 de l'escadrille 24C basée à Aspretto avec douze Dewoitine HD-780

Total : douze Laté 299-7, douze Bréguet Br-790 et douze Dewoitine HD-781 soit un total de trente-six hydravions


4ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 6R (Berre) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 2E (Berre) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 20E : sept Latécoère Laté 617. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet Br790, sept Latécoère Laté 617 et douze Potez-CAMS 143 soit un total de 55 appareils

2ème flottille d'aviation navale (Fréjus-Saint Raphaël):

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : douze Dewoitine D-550. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : quatorze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : seize Bloch MB-175T, douze Dewoitine D-550, quatorze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de cinquante-huit appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

-Escadrille 12R : neuf CAO-600 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils remplacés courant 1947 par neuf CAO-610

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 401. Ces Appareils sont remplacés courant 1947 par neuf LN-420

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299. Appareils remplacés courant 1947 par six Latécoère Laté 299-5

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-610, seize Dewoitine D-790, neuf LN-420, six Latécoère Laté 299-5, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils


Les deux prototypes du HD-730 ont terminé leur carrière au sein de l'EEM de Cuers-Pierrefeu

Escadrille Ecole de la Méditerranée (Cuers-Pierrefeu) : quatre Loire 130, de quatre Bréguet Bizerte et des deux prototypes du Dewoitine HD-730 soit un total de dix appareils

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 décembre 1946, le GH-Med dispose de 26 Dewoitine HD-731 repartis entre les cuirassés Richelieu Clemenceau Alsace et Provence, les croiseurs lourds Suffren Dupleix Algérie Saint Louis Henri IV Charlemagne ainsi que les croiseurs légers De Grasse Chateaurenault Guichen.

Au 31 décembre 1947, le GH-Med dispose de vingt-huit Dewoitine HD-731, les deux appareils supplémentaires étant ceux du cuirassé Flandre, affecté à Toulon

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55


Morane-Saulnier MS-472

-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : quatre CAMS-55, quatre Morane Saulnier MS-472, deux Bloch MB-131 et deux Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose le 31-12-1947 de 289 appareils (165 hydravions, 12 autogyres et 112 avions)

Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Naval (CSMAN) (Arzew)

8ème flottille d'aviation navale (Alger-Maison Blanche)

-Escadrille de chasse 14C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille de reconnaissance maritime 22E : douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille de bombardiers-torpilleurs 16T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : douze D-520, douze CAO-700M et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-six appareils

6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 4E : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : seize Bloch MB-481, douze Potez-CAMS 143 et huit Potez-CAMS 141 soit un total de trente-six appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1947

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 298. Appareils remplacés par douze Laté 299-7

Escadrille 6E : huit Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service en décembre 1946

escadrille 8E : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service en décembre 1946

Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 299-7 et huit Potez-CAMS 143 soit un total de 44 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : dix Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : dix Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-quatre hydravions

4ème flottille d'aviation navale (Sidi-Ahmed) :

-Escadrille 4C : douze Dewoitine D-550. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : douze Dewoitine D-550, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de soixante appareils

10ème flottille d'aviation navale

Le MB-159M est la version embarquée du MB-159 lui même dérivé du MB-157

Créé à Cherbourg-Querqueville, cette 10ème FAN sera ensuite transférée à Arzew avec le porte-avions Commandant Teste

-Escadrille 16C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 18C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 22C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 16R : six CAO-610. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 18R : six CAO-610. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 18T : huit Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 20T : huit Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 18B : neuf Loire-Nieuport LN-420. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 20B : neuf loire-Nieuport LN-420. Appareils toujours en service en décembre 1947


Morane-Saulnier MS-474, version embarquée du MS-472

-Section de servitude et d'entrainement basée à terre avec huit Morane-Saulnier MS-474, version embarquée du MS-472 et quatre Dewoitine D-720, ces derniers ne pouvant apponter sur le Commandant Teste

Total : 27 Bloch MB-159M, 12 CAO-610, 16 Latécoère Laté 299-5, 18 Loire-Nieuport LN-420, 8 Morane-Saulnier MS-474, 4 Dewoitine D-720 soit un total de 84 appareils

Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord :

-Escadrille des Hydravions de Tunisie (EHT) : huit Dewoitine HD-731 basés à Karouba pour les croiseurs de la 6ème Escadre Légère (croiseur léger mouilleur de mines Emile Bertin croiseurs de 7600 tonnes La Galissonnière Jean de Vienne La Marseillaise)

-Escadrille des Hydravions d'Algerie (EHA) : quatorze hydravions Dewoitine HD-731 basés à Arzew pour les cuirassés Bretagne et Jean Bart, les croiseurs de bataille Dunkerque et Strasbourg ainsi que les croiseurs légers Latouche Treville, Gambetta et Condé.

Le 1er septembre 1947, le QG du GH-AFN est transféré de Karouba à Arzew et dispose donc au 31 décembre de vingt-deux hydravions

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit North American NA-57 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de Servitude d'Arzew : quatre CAMS-55, quatre North American NA-57 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

Le CSMAN dispose au 31-12-1947 de 338 appareils (140 hydravions et 198 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille de chasse 10C : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit un total de quarante avions (quatorze hydravions et vingt-six avions)

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : huit Loire 130C dont un détaché à Cayenne. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 19T (Fort de France-Schoelcher) : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille d'Aviation Navale des Antilles (EANA): six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

Total : huit hydravions Loire 130, douze Bloch MB-481, six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-huit avions (vingt hydravions et dix-huit avions)

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R (Papeete) : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Création de l'Escadrille 23C équipée de huit Dewoitine HD-780, escadrille qui constitue la composante de chasse de la Polynésie

-Escadrille 13E (Nouméa) : huit Consolidated Catalina. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Création en juin 1947 de l'Escadrille 24E équipée de huit CAO-700M et de huit Lioré et Olivier Léo-456

-Création de l'Escadrille 25C équipée de douze Dewoitine D-520 de chasse


Total : quatre Latécoère Laté 298, huit Consolidated Catalina, huit Dewoitine HD-780, huit CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Dewoitine D-520 soit un total de cinquante-deux appareils (vingt-quatre hydravions et de vingt-huit avions)

Le CPAN dispose le 31-12-1947 de cinquante-deux appareils (24 hydravions et 28 avions)

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

11ème flottille d'hydravions

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): huit loire 130C. Appareils remplacés par douze Consolidated PBY-5 Catalina

-Escadrille d'Hydravions de l'Indochine (EHI (Cam-Ranh) : quatre Dewoitine HD-731. Appareils toujours en service en décembre 1947. Détachés pour emploi à bord du Tourville et du Duguay-Trouin

Création en mars 1947 de l'Escadrille 23T équipée de huit Bloch MB-481

Total : douze Consolidated Catalina, quatre Dewoitine HD-731 et huit Bloch MB-481 soit un total de vingt-quatre appareils

12ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 13R (Than-Son-Nut) :douze CAO-700M. Appareils toujours en service en décembre 1947. Unité transférée à Cam-Ranh fin 1947

-Escadrille 15B (Cam-Ranh): douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 12C (Haïphong): douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Création en avril 1947 de l'escadrille 24T basée à Haïphong et équipée de douze Lioré et Olivier Léo 456

Total : douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T, douze Dewoitine D-520 et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de quarante-huit appareils.

Le CIAN dispose le 31-12-1947 avec 72 appareils (24 hydravions et 48 avions)

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 18E (Djibouti) :quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 9T (Djibouti) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Escadrille 11C (Djibouti) : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service en décembre 1947

-Détachement Aviation croiseur léger Primauguet (Diego-Suarez) : deux GL.832HY. Appareils remplacés au printemps 1947 par deux Dewoitine HD.731

Total : six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, deux Dewoitine HD-731, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Grumman G-36A soit un total de quarante-appareils (vingt hydravions et vingt-quatre avions)

Le CAEAN dispose au 31-12-1947 de 44 appareils (vingt hydravions et vingt-quatre avions)

Au 31 décembre 1947, l'Aviation Navale dispose de 1345 appareils (571 hydravions 12 autogyres et 762 avions)

A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 15:47

clausewitz a écrit:
Salut à tous

Achèvement des TE de classe Bourrasque ce qui porte le total de pages écrites à 918 pages.

Cet après midi, je poste la suite de ma synthèse sur l'aéronavale.

Correction, j'ai complété les historiques des Bourrasque, portant le total de pages écrites à 929 (bientôt le millier).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 17:45

clausewitz a écrit:
[…]Achèvement des TE de classe Bourrasque ce qui porte le total de pages écrites à […]bientôt le millier.
Embarassed Je suis un peu perdue… les TE de la classe BOURRASQUE, c’est uchronique ? ou bien historique ? scratch

Et le millier de pages ? Toutes productions marineforum comprises ? ou bien uniquement les chapitres uchroniques ? scratch Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 18:58

Les Bourrasque se sont ceux de la tranche 1922 mais ils sont retirés du service selon le calendrier suivant :

-Le Bourrasque est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de France (ACF) à Dunkerque le 12 novembre 1923, lancé le 5 août 1925 et admis au service actif le 23 septembre 1926. Son désarmement est prévu pour octobre 1941.

-Le Cyclone est mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Méditerranée (FCM) au Havre le 29 septembre 1923 lancé le 24 janvier 1925 et admis au service actif le 25 juin 1928. Son désarmement est prévu pour l'été 1943.

-Le Mistral est mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Méditerranée (FCM) au Havre le 28 novembre 1923, lancé le 6 juin 1925 et admis au service actif le 21 janvier 1928. Son désarmement est prévu pour mars 1943.

-L'Orage est mis sur cale aux Chantiers Navals Français (CNF) de Caen le 20 août 1923 lancé le 30 août 1924 et admis au service actif le 19 janvier 1927. Son désarmement est prévu pour février 1942

-L'Ouragan est mis sur cale Chantiers Navals Français (CNF) de Blainville le 7 septembre 1923 lancé le 6 décembre 1924 et admis au service actif le 15 septembre 1927. Son désarmement est prévu pour septembre 1942

-Le Simoun est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Saint Nazaire-Penhoët le 8 août 1923 lancé le 3 juin 1924 et et admis au service actif en décembre 1926. Son désarmement est prévu pour janvier 1942

-Le Siroco est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Saint Nazaire-Penhoët le 15 mars 1924 lancé le 3 octobre 1925 et admis au service actif le 5 février 1928. Son désarmement est prévu pour mars 1943.

-La Tempête est mise sur cale aux Anciens Chantiers Dubigeon sis à Nantes (quartier Chantenay) le 3 décembre 1923 lancé le 21 février 1925 et admis au service actif à la fin de 1926. Son désarmement est prévu pour décembre 1941

-La Tornade est mise sur cale aux chantiers Dyle & Bacalan installés à Bordeaux le 25 avril 1923 lancé le 12 mars 1925 et admis au service actif le 21 mai 1928. Son désarmement est prévu pour juin 1943.

-La Tramontane est mise sur cale aux Forges et Chantiers de la Gironde (FCG) sis à Bordeaux le 29 juin 1923 lancée le 29 novembre 1924 admise au service actif le 1er janvier 1928. Son désarmement est prévu pour mars 1943.


-Le Typhon est mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Gironde (FCG) en septembre 1923 lancé le 22 mai 1925 et admis au service actif le 22 octobre 1928. Son désarmement est prévu pour novembre 1943.

-La Trombe est mise sur cale aux Forges et Chantiers de la Gironde (FCG) à Harfleur le 5 mars 1924 lancé le 27 décembre 1925 et admis au service actif le 21 décembre 1927. Son désarmement est prévu pour janvier 1943.

Cela donne deux navires désarmés en 1941, trois navires désarmés en 1942 et sept navires désarmés en 1943.

Ces douze navires sont répartis en divisions de torpilleurs (DT) devenues en mai 1941 Divisions de Torpilleurs d'Escadre (DTE) en raison de la mise en place des Divisions de Torpilleurs avec les Le Fier (1er, 3ème, 5ème et 7ème DT).

Au sein de la 1ère escadre, on trouve la 2ème flottille basée à Brest avec la 4ème DT (Bourrasque Ouragan Orage) et la 6ème DT (Cyclone Siroco Mistral).

La 1ère flottille en Méditerranée voit La Tempête former la 1ère DT avec La Palme et Le Mars (classe L'Adroit), le Simoun forme la 3ème DT avec Le Fortuné (classe l'Adroit) alors que la 7ème DT est composée des Tramontane, Typhon et Tornade

A Oran est déployée la 3ème flottille de torpilleurs avec notamment la 8ème DT composée outre des torpilleurs Bordelais et L'Alcyon (classe L'Adroit) est composée du torpilleur Trombe.

Suite à la réorganisation de septembre 1940, la 1ère Escadre basée à Brest va disposer des 2ème DT Fougueux Frondeur L'Adroit, 4ème DT Bourrasque Ouragan Orage, 5ème DT Brestois Foudroyant Boulonnais et enfin la 6ème DT Cyclone Siroco Mistral. Ces divisions forment toujours une deuxième flottille de torpilleurs (2ème FT)

La 1ère flottille de torpilleurs (1ère FT) est intégrée au groupement de ligne de la 2ème escadre à Toulon et se compose toujours de la 1ère DT La Palme Le Mars La Tempête, de la 3ème DT Le Fortuné Simoun et de la 7ème DT Tramontane Typhon Tornade.

La 3ème flottille de la 4ème escadre à Mers-El-Kébir et se compose de la 8ème DT Bordelais Trombe L'Alcyon et de la 9ème DT Forbin Basque

4ème DTE : Bourrasque désarmé en octobre 1941, Ouragan désarmé en septembre 1942 et Orage en février 1942. Division dissoute en février 1942.

6ème DTE : Cyclone désarmé en juillet 1943, Siroco et Mistral en mars 1943. La division est dissoute en mars 1943.

1ère DTE : La Palme est désarmée en avril 1943, Le Mars en mai 1943, La Tempête est désarmée en décembre 1941. Division dissoute en avril 1943.

3ème DTE : Le Simoun est désarmé en janvier 1942

7ème DTE : La Tramontane est désarmée en mars 1943, le Typhon est désarmé en novembre 1943 et la Tornade en juin 1943. Division dissoute en juin 1943.

8ème DTE : La Trombe est désarmé en mars 1943.

*
**

Les 929 pages se répartissent ainsi :

-France (intro + parties politiques, les chantiers navals, les bases, présentation rapide de l'armée de terre et de l'armée de l'air..........) : 103 pages

-Cuirassés et Porte-Avions : 137 pages

-Croiseurs lourds : 82 pages

-Croiseurs légers : 162 pages

-Contre-torpilleurs Jaguar à Milan : 171 pages

-Contre-torpilleurs Vauquelin à Guépratte : 221 pages

-Torpilleurs d'escadr : 53 pages

Voili voilou thumright salut

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 19:30

clausewitz a écrit:
[…]
*
**
Les 929 pages se répartissent ainsi […] Voili voilou thumright salut
Very Happy Voilà qui me paraît plus clair, en effet ! Mais quel ouvrage titanesque ! affraid Mené de front avec les révisions ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Mer 15 Fév 2012, 19:49

J'ai commencé en juillet 2011. Je menai de front avec le CAPES même si naturellement entre septembre et novembre j'ai un peu levé le pied.

J'espère pouvoir commencer à publier (sur un blog ou un site internet) l'été prochain.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 09:55

j'attends la publication avec impatience, tu me donnes l'eau à la bouche

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 10:32

Merci david. Ce sont des commentaires qui m'encouragent. Il y à des jours où je me dit "mais pourquoi je me suis lancé là dedans" et il y à des jours où j'ai une force capable de soulever des montagnes.

D'ici quelques semaines, je lancerai un appel à candidatures pour les illustrations. Je suis un bon conteur mais un piètre illustrateur.

Ce sera une sorte d'uchronie participative lol! lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 13:15

1948

NdA : pour des raisons évidentes, le bilan de l'année 1948 s'arrête au 31 août 1948, dès le 1er septembre commence la mobilisation avec son cohorte de modifications : activation des unités de réserve, dispersion des unités avec l'activation ou la réactivation des BAN auxiliaires.

Commandement Nord de l'Aviation Navale (CNAN) (Calais-Marck)

1ère Flottille d'hydravions (1ère FH) :

-Escadrille 1T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 3T (Cherbourg-Chantereyne) : douze Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 1R (Cherbourg-Querqueville) : dix Bréguet Br790 Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 5E (Cherbourg-Querqueville): huit Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : 24 Latécoère Laté 299-7, 10 Bréguet Br790 et 8 Potez-CAMS 143 soit un total de 42 hydravions

1ère flottille d'aviation navale :

Escadrille 1C (Calais-Marck) : douze Dewoitine D-520.Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 3C (Calais-Marck) : douze Hanriot NC-600 Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 1B (Calais-Marck) : douze bimoteurs Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 15T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : 12 Dewoitine D-520, 12 Hanriot NC-600, 12 Lioré et Olivier Léo 456 et 12 Bloch MB-175T soit un total de 48 avions

-Section d'Entrainement de Cherbourg : dispose de huit North Américan NAA-57 et de six CAMS-55 soit un total de quatorze appareils

-Section de Servitude à Calais : deux CAMS-55, deux Bloch MB-221 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de huit appareils

Le CNAN dispose au 31-08-1948 de 112 appareils (50 hydravions et 62 avions)

Commandement Atlantique de l'Aviation Navale (CAAN) (Lanvéoc-Poulmic)

-3ème flottille d'hydravions :

Escadrille 3R (Lanvéoc-Poulmic) : huit Bréguet Br790.Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 3E (Lanvéoc-Poulmic) : six Latécoère Laté 617. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 1E (Lanvéoc-Poulmic) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 7T (Lanvéoc-Poulmic) : seize Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 17C (Lanvéoc-Poulmic) douze Dewoitine HD-780. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : 8 Bréguet Br790, 6 Latécoère Laté 617, 12 Potez-CAMS 143, douze Dewoitine HD-780 et 16 Latécoère Laté 299-7 soit un total de 54 hydravions

-3ème flottille d'aviation navale :

-Escadrille 5C (Lanvéoc-Poulmic) : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 3B (Lorient-Lann Bihoué) : douze Lioré et Olivier Léo 456 de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 9E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 11E (Lanvéoc-Poulmic) douze Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze Dewoitine D-520, douze Lioré et Olivier Léo 456, douze CAO-700M et douze Bloch MB-175T soit un total de 48 appareils

-5ème flottille d'aviation navale :

Escadrille 5T (Lorient-Lann Bihoué) : douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 7B (Lorient-Lann Bihoué) : seize Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 7E (Lorient-Lann Bihoué) : douze CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze bloch MB-175T, seize Lioré et Olivier Léo 456 et douze CAO-700M soit un total de 40 appareils

Escadrille d'entrainement de l'Atlantique (EEA) (Hourtin) : quatre Loire 130, deux Bréguet Bizerte, deux Potez CAMS-141, deux Bloch MB-480. Appareils toujours en service le 31 août 1948 auxquels s'ajoutèrent deux Bloch MB-131

Total : quatre Loire 130,deux Bréguet Bizerte, deux Potez CAMS-141, deux Bloch MB-131 deux Bloch MB-480 soit un total de 12 appareils

7ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 15R : neuf CAO-610 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 7C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 9C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790 Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 9B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 420 Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 11T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299-5 Appareils toujours en service le 31 août 1948
-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre North American NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-610, seize Dewoitine D-790, neuf LN-420, six Latécoère Laté 299-5, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils

11ème flottille d'aviation navale

Flottille créée en juin 1947 pour former le groupe aérien du porte-avions léger Henriette de France, porte-avions basé à Brest pour appuyer les croiseurs et les contre-torpilleurs de la 3ème Escadre Légère.

Ce groupe aérien est composée des escadrilles suivantes :

-Escadrille 19C : six Dewoitine D-795. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 21C : six Dewoitine D-795. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 21T : six Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 13B : quatre Loire Nieuport LN-420. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Section d'Entrainement et de Servitude : quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : douze Dewoitine D-795, six Latécoère Laté 299-5, quatre Loire-Nieuport LN-420, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de 28 appareils

1ère Flottille mixte d'aviation navale

Flottille créée en septembre 1947 et basée à Dakar. Comme son nom l'indique, elle dispose à la fois d'avions et d'hydravions

-Escadrille 5R : huit Loire 130. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 22T : douze Bloch MB-481

-Escadrille 20C : douze Dewoitine D-550

-Escadrille 19E : six CAO-700M et de huit Lioré et Olivier Léo 456

-Section de Servitude avec quatre NAA-57, deux Loire 130 de servitude et deux Dewoitine D-720

Total : huit loire 130, douze Bloch MB-481, douze Dewoitine D-550, de six CAO-700M, de huit Lioré et Olivier Léo 456, de quatre NAA-57, deux Loire 130 et deux Dewoitine D-720 soit un total de 54 appareils (vingt-deux hydravions et trente-deux avions)

Groupement d'hydraviation de l'Atlantique (Lanvéoc-Poulmic): Au 31 août 1948, le GH-ATL dispose de dix-huit HD-731.

-Section d'Entrainement et de Servitude de Brest : douze North-American NA-57, de quatre CAMS-55, de deux Bloch MB-220 et de deux Bloch MB-131 soit un total de vingt appareils

-Ecole de pilotage et du personnel volant : basée à Rochefort, Elle dispose de six North-American NAA-57, de quatre CAMS-55 et deux Bloch MB-131 soit un total de douze appareils

-Section de Servitude d'Hourtin : dispose de deux CAMS-55 soit un total de deux appareils

Le CAAN dispose le 31-08-1948 de 334 appareils (114 hydravions et 220 avions)

Commandement Nord-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CNMAN) (Hyères-Le Palyvestre)

2ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 4R (Hyères-Le Palyvestre) : douze Lioré et Olivier C40. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 4T (Hyères-Le Palyvestre): douze Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze Consolidated Catalina, douze Lioré et Olivier C40 et douze Laté 299-7 soit un total de trente-six appareils (24 hydravions et 12 autogyres)

12ème flottille d'hydravions (Aspretto)

-Escadrille 6T (Aspretto) : douze Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 23E (Aspretto) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 24C (Aspretto) : douze Dewoitine HD-780 Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze Laté 299-7, douze Bréguet Br-790 et douze Dewoitine HD-780 soit un total trente-six hydravions

4ème flottille d'hydravions :

Escadrille 2B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 4B (Berre) : douze Bloch MB-481 de reconnaissance, de bombardement et de torpillage. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 6R (Berre) : douze Bréguet Br790 Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 2E (Berre) : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 20E (Berre) : sept Latécoère Laté 617. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total :vingt-quatre Bloch MB-481, douze Bréguet Br790, sept Latécoère Laté 617 et douze Potez-CAMS 143 soit un total de 55 appareils

2ème flottille d'aviation navale (Fréjus-Saint Raphaël):

Escadrille 6B (Fréjus-Saint Raphaël) : seize Bloch MB-175T de reconnaissance et d'attaque maritime. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 2C (Fréjus-Saint Raphaël) : douze Dewoitine D-550. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 12E (Fréjus-Saint Raphaël) : quatorze CAO-700M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 8T (Fréjus-Saint Raphaël): seize Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : seize Bloch MB-175T, douze Dewoitine D-550, quatorze CAO-700M et seize Lioré et Olivier Léo-456 soit un total de cinquante-huit appareils

6ème flottille d'aviation navale (Hyères-Le Palyvestre)

-Escadrille 12R : neuf CAO-610 utilisés pour l'observation et secondairement pour l'attaque et le torpillage. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 6C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 8C : escadrille de chasse équipée de huit Dewoitine D-790. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 16B : escadrille de bombardement équipée de neuf LN 420. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 2T : escadrille de torpillage équipée de six Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Une Section d'Entrainement et de Servitude à terre pour entrainement et liaison avec quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221

Total : neuf CAO-610, seize Dewoitine D-790, neuf LN-420, six Latécoère Laté 299-5, quatre NAA-57 et deux Bloch MB-221 soit un total de quarante-six appareils

Escadrille Ecole de la Méditerranée (Cuers-Pierrefeu) : Elle est composée de quatre Loire 130, de quatre Bréguet Bizerte et des deux prototypes du Dewoitine HD-730 soit un total de dix appareils. Elle reçoit le renfort en juin 1948 de quatre Bloch MB-131, les autrres appareils restant en service soit un total le 31-08-1948 de quatorze appareils

Groupement d'hydraviation de la Méditerranée : Au 31 août 1948, le GH-Med dispose de 28 Dewoitine HD-731 repartis entre les cuirassés Richelieu Clemenceau Alsace Flandre et Provence, les croiseurs lourds Suffren Dupleix Algérie Saint Louis Henri IV Charlemagne ainsi que les croiseurs légers De Grasse Chateaurenault Guichen.

Ce GH-MED est subdivisé à partir du 1er juin en trois groupes : HS-1 pour les cuirassés (10 appareils), HS-2 pour les croiseurs lourds (12 appareils) et HS-3 pour les croiseurs légers (6 appareils), ces groupements étant purement informels pour favoriser entretien et administration puisqu'en mer les détachements avia font partie de l'équipage du navire et dépendent du commandant du bâtiment.

-Section d'Entrainement de Berre : quatre CAMS-55

-Section d'Entrainement et de servitude d'Hyères : quatre CAMS-55, quatre Morane Saulnier MS-472, deux Bloch MB-131 et deux Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

-Section d'Entrainement et de servitude d'Aspretto : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Saint Mandrier : deux CAMS-55

Le CNMAN dispose le 31-08-1948 de 293 appareils (165 hydravions, 12 autogyres et 116 avions)

Commandement Sud-Méditerranéen de l'Aviation Navale (CSMAN) (Arzew)

8ème flottille d'aviation navale (Alger-Maison Blanche)

-Escadrille de chasse 14C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille de reconnaissance maritime 22E : douze CAO-700M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille de bombardiers-torpilleurs 16T : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze D-520, douze CAO-700M et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-six appareils

6ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8B : seize Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 4E : douze Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 10E : huit Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : seize Bloch MB-481, douze Potez-CAMS 143 et huit Potez-CAMS 141 soit un total de trente-six appareils

8ème flottille d'hydravions :

Escadrille 8R : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 10T : douze Latécoère Laté 299-7. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Escadrille 6E : huit Potez-CAMS 143. Appareils toujours en service le 31 août 1948

escadrille 8E : douze Bréguet Br790. Appareils toujours en service le 31 août 1948
Total : vingt-quatre Bréguet Br790, douze Latécoère Laté 299-7 et huit Potez-CAMS 143 soit un total de 44 appareils

10ème flottille d'hydravions :

-Escadrille 14E : dix Potez-CAMS 141. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 12T : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 14R : douze Consolidated Catalina. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : dix Potez-CAMS 141, douze Bloch MB-481 et douze Consolidated Catalina soit un total de trente-quatre hydravions

4ème flottille d'aviation navale (Sidi-Ahmed) :

-Escadrille 4C : douze Dewoitine D-550. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 16E : seize CAO-700M de patrouille maritime. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 10B : seize Bloch MB-175T. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 12B : seize Lioré et Olivier Léo456 Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze Dewoitine D-550, seize CAO-700M, seize Bloch MB-175T et seize Lioré et Olivier Léo 45- soit un total de soixante appareils

10ème flottille d'aviation navale

La 10ème flottille d'aviation navale est le groupe aérien du porte-avions Commandant Teste. Elle est basée à Arzew et se compose des escadrilles suivantes :

-Escadrille 16C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 18C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 22C : neuf chasseurs Bloch MB-159M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 16R : six CAO-610. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 18R : six CAO-610. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 18T : huit Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 20T : huit Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 18B : neuf Loire-Nieuport LN-420. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 20B : neuf loire-Nieuport LN-420. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Section de servitude et d'entrainement basée à terre avec huit Morane-Saulnier MS-474, version embarquée du MS-472 et quatre Dewoitine D-720, ces derniers ne pouvant apponter sur le Commandant Teste

Total : 27 Bloch MB-159M, 12 CAO-610, 16 Latécoère Laté 299-5, 18 Loire-Nieuport LN-420, 8 Morane-Saulnier MS-474, 4 Dewoitine D-720 soit un total de 84 appareils

Groupement d'hydraviation d'Afrique du Nord :

-Escadrille des Hydravions de Tunisie (EHT) : huit Dewoitine HD-731 basés à Karouba pour les croiseurs de la 6ème Escadre Légère (croiseur léger mouilleur de mines Emile Bertin croiseurs de 7600 tonnes La Galissonnière Jean de Vienne La Marseillaise)

-Escadrille des Hydravions d'Algerie (EHA) : seize hydravions Dewoitine HD-731 basés à Arzew pour les cuirassés Bretagne Bourgogne et Jean Bart, les croiseurs de bataille Dunkerque et Strasbourg ainsi que les croiseurs légers Latouche Treville, Gambetta et Condé.

Total : vingt-quatre hydravions Dewoitine HD-731

-Section d'Entrainement de Karouba : deux CAMS-55

-Section d'Entrainement de Sidi-Ahmed : deux Bloch MB-131 et huit North American NA-57 soit un total de dix appareils

-Section d'Entrainement et de Servitude d'Arzew : quatre CAMS-55, quatre North American NAA-57 et quatre Dewoitine D-720 soit un total de douze appareils

Le CSMAN dispose de 342 appareils (144 hydravions et 198 avions)

Commandement du Levant de l'Aviation Navale (CLAN) (Tripoli du Liban)

-Escadrille 10R : six Loire 130. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 14T : huit Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 14B : six CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille de chasse 10C : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : six Loire 130, huit Latécoère Laté 298, six CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456, douze Grumman G-36A soit un total de quarante appareils (quatorze hydravions et vingt-six avions)

Commandement Antilles-Guyane de l'Aviation Navale (CANGAN)

-Escadrille 7R : : huit Loire 130C dont un détaché à Cayenne. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 19T (Fort de France-Schoelcher) : douze Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille d'Aviation Navale des Antilles (EANA): six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : huit hydravions Loire 130, douze Bloch MB-481, six Grumman G-36A, quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de trente-huit appareils (vingt hydravions et dix-huit avions)

Commandement Pacifique de l'Aviation Navale (CPAN)

-Escadrille 9R (Papeete) : quatre Latécoère Laté 298. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 23C : huit Dewoitine HD-780, escadrille qui constitue la composante de chasse de la Polynésie. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 13E (Nouméa) : huit Consolidated Catalina. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 24E : huit CAO-700M et de huit Lioré et Olivier Léo-456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 25C : douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : quatre Latécoère Laté 298, huit Consolidated Catalina, huit Dewoitine HD-780, huit CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 et douze Dewoitine D-520 soit un total de cinquante deux appareils (vingt-quatre hydravions et de vingt-huit avions)

Commandement Indochine de l'Aviation Navale (CIAN)

9ème flottille d'aviation navale

Cette Flottille créée en juin 1946 est le groupe aérien du porte-avions léger Alienor d'Aquitaine, le fleuron des Forces Navales Françaises en Extrême Orient (FNFEO). Il est composée des escadrilles suivantes :

-Escadrille 13C : six Dewoitine D-795. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 15C : six Dewoitine D-795. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 17T : six Latécoère Laté 299-5. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 11B : quatre Loire-Nieuport LN-420. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Section d'Entrainement et de Servitude avec quatre Morane-Saulnier MS-474 et deux Dewoitine D-720

Total : douze Dewoitine D-795, six Latécoère Laté 299-5, quatre Loire-Nieuport LN-420, quatre MS-474 et deux Dewoitine D-720 soit un total de 28 appareils

11ème flottille d'hydravions

-Escadrille 11R (Cam-Ranh): douze Consolidated PBY-5 Catalina. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille d'Hydravions de l'Indochine (EHI (Cam-Ranh) : quatre Dewoitine HD-731. Appareils toujours en service en décembre 1947. Détachés pour emploi à bord du Tourville et du Duguay-Trouin. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 23T : huit Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze Consolidated Catalina, quatre Dewoitine HD-731 et huit Bloch MB-481 soit un total de vingt-quatre appareils

12ème flottille d'aviation navale

-Escadrille 13R (Cam-Ranh) :douze CAO-700M. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 15B (Cam-Ranh): douze Bloch MB-175T. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 12C (Haïphong): douze Dewoitine D-520. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 24T (Haïphong) : douze Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : douze CAO-700M, douze Bloch MB-175T, douze Dewoitine D-520 et douze Lioré et Olivier Léo 456 soit un total de quarante-huit appareils.

Le CIAN dispose le 31-08-1948 de 100 appareils (vingt-quatre hydravions et soixante-seize avions)

Commandement AEF de l'Aviation Navale (CAEFAN)

-Escadrille 17E (Diego Suarez) : six Potez CAMS 141. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 18E (Djibouti) :quatre CAO-700M et huit Lioré et Olivier Léo 456. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 9T (Djibouti) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 13T (Diego-Suarez) : six Bloch MB-481. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Escadrille 11C (Djibouti) : douze Grumman G-36A. Appareils toujours en service le 31 août 1948

-Détachement Aviation croiseur léger Primauguet (Diego-Suarez) : deux Dewoitine HD-731. Appareils toujours en service le 31 août 1948

Total : six Potez CAMS 141, douze Bloch MB-481, quatre CAO-700M, huit Lioré et Olivier Léo 456 deux Dewoitine HD-731 et douze Grumman G-36A soit un total de quarante-quatre appareils (vingt hydravions et vingt-quatre avions)

Au 31 août 1948, l'Aviation Navale dispose de 1320 appareils (565 appareils, 743 avions et 12 autogyres)

Hydravions : 565 appareils

Hydravions de surveillance

Bréguet Br790 : 66 exemplaires en service

Potez-CAMS 143 : 52 exemplaires en service

Latécoère Laté 617 : 13 exemplaires en service

Loire 130 : 32 exemplaires en service

Potez-CAMS 141 : 26 exemplaires en service

Dewoitine HD-731 : 76 exemplaires en service

Consolidated Catalina : 44 exemplaires en service

Total : 309 hydravions de surveillance

Hydravions de torpillage et de bombardement

Latécoère Laté 298 : 12 exemplaires en service

Latécoère Laté 299-7 : 76 exemplaires en service

Bloch MB-481 : 96 exemplaires en service

Total : 184 hydravions de torpillage et de bombardement en service

Hydravions de chasse

Dewoitine HD-780 : 32 exemplaires en service

Total : 32 hydravions de chasse en service

Hydravions de soutien et d'écolage

CAMS 55 : 34 exemplaires en service

Bréguet Bizerte : deux exemplaires

Bloch MB-480 : deux exemplaires

Dewoitine HD-730 : deux exemplaires

Total : 40 hydravions de soutien et d'écolage

Avions : 743 exemplaires

Avions de chasse :

Bloch MB-159M : 27 appareils en service

Dewoitine D-520 : 60 appareils en service

Dewoitine D-790 : 32 exemplaires en service

Dewoitine D-795 : 24 exemplaires en service

Dewoitine D-550 : 36 exemplaires en service

Grumman G-36A : 30 exemplaires en service

Hanriot NC-600 : 12 appareils en service

Total : 221 avions de chasse

Avions de bombardement et de torpillage

Bloch MB-175T : 80 exemplaires en service

Lioré et Olivier Léo 456 : 116 exemplaires en service

Loire-Nieuport LN-420 : 44 exemplaires en service

Latécoère Laté 299-5 : 40 exemplaires en service

Total : 280 bombardiers-torpilleurs

Avions de reconnaissance et de patrouille maritime

CAO-700M : 106 exemplaires en service

CAO-610 : 30 exemplaires en service

Total : 136 avions de reconnaissance et de patrouille maritime en service

Avions d'entrainement et de servitude

North-American NA-57 : 50 exemplaires

Bloch MB-220 : 2 exemplaires

Bloch MB-221 : 6 exemplaires

Bloch MB-131 : 14 exemplaires

Dewoitine D-720 : 18 exemplaires

Morane-Saulnier MS-472 : 4 exemplaires

Morane-Saulnier MS-474 : 12 exemplaires

Total avions de servitude et d'entrainement : 106 exemplaires

Autogyres : 12 Lioré et Olivier C40

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 13:18

B-Bases aéronavales

Peu de changement ont lieu entre septembre 1940 et septembre 1948, les bases existantes sont modernisées et agrandies. Il est cependant prévue qu'en cas de guerre que les unités soient dispersées sur des bases de l'armée de l'air, des aérodromes civiles voir des implantations austères de campagne.

-La base centrale de l'Aéronautique Navale reste à Orly avec son annexe pour hydravions des Mureaux. Elle ne chôme pas bien au contraire et voit son emprise agrandie.

-Les bases de Lanvéoc-Poulmic près de Brest, celle de Cherbourg-Chantereyne en Normandie et celle de Berre sur l'étang du même nom au nord de Marseille restent les principales bases de l'Aviation Navale.

-Elles sont relayées sur la côte nord-ouest par la base aéronavale de Rochefort et celle de Hourtin qui est une base-école et en Méditerranée par celle de Saint Mandrier, Hyères Cuers-Pierrefeu, Frejus Saint Raphaël et Aspretto.

La BAN de Hyères-Le Palyvestre voit son statut s'améliorer puisque c'est la base qui accueille le groupe aérien du porte-avions Joffre quand celui-ci est à quai à Toulon.

En Afrique du Nord, l'aéronautique navale dispose de quatre bases aéronavales : Port Lyautey au Maroc, Arzew en Algérie, Sidi Ahmed et Karouba en Tunisie. Cette situation se poursuit après février 1940.

Au Levant, les avions et hydravions du CLAN sont concentrés à Tripoli du Liban, précision nécessaire pour ne pas confondre avec la capitale de l'Italie libyenne.

Aux Antilles, on trouve la base aéronavale de Fort de France-Schoelcher alors que l'aérodrome de Cayenne accueille l'unique hydravion basé dans la seule colonie française d'Amérique du Sud.

-Une base est établie à Djibouti et une autre à Diego-Suarez pour couvrir la montée en puissance des FNAEF.

Dans le Pacifique, l'Aviation Navale dispose d'une base à Fare-Ute près de Papeete pour couvrir la Polynésie tandis qu'une base est établie en Nouvelle-Calédonie à Tantouta au nord de Nouméa. Il accueilleira également des unités de l'armée de l'air.

-La quasi-totalité des bases aéronavales auxiliaires armées durant la guerre de Pologne sont désactivées à l'exception de celle de Calais-Marck (couverture de Dunkerque, future base de l'ELN), Querqueville (pour désengorger Cherbourg-Chantereyne), Lorient-Lann Bihoué (finalement préférée à celle située à Lorient même), et celle de l'étang de Thau pour désengorger celle de l'étang de Berre.

-La décision de construire une base navale à Cam-Ranh enraine la construction d'une base aéronavale à proximité qui disposera d'installations auxiliaires à Haïphong et à Pnom-Penh. La base de Than-Son-Nhut près de Saïgon pourra servir de base de réserve et servira en tout cas de lieu de regroupement où les nouveaux appareils affectés aux FNFEO seront pris en charge par leurs équipages.

C-Emploi

Quand la France entre en guerre en septembre 1948, l'emploi de l'aviation navale est réglé par un texte daté de septembre 1944. Il est rédigé par le CV Sanguinetti qui après avoir commandé l'escadrille 4C basée à Sidi-Ahmed de 1942 à 1944, commandera la 10ème flottille d'hydravions à Arzew de 1946 à 1948, prennant ensuite le commandement du porte-avions Joffre à Toulon au moment de la déclaration de guerre.

Ce document indique les axes généraux de l'action de l'Aviation Navale qu'elle soit basée à terre ou embarquée puis des exemples, des pistes d'actions plus précises en fonction des théâtres d'opérations.

Les missions principales de l'Aviation Navale sont les suivantes :

-Les groupes aériens embarqués doivent couvrir et appuyer le corps de bataille. Les chasseurs D-790, D-795 et MB-159M doivent protéger les cuirassés et les croiseurs de bataille des avions-torpilleurs et des bombardiers en piqué ennemis alors que les avions-torpilleurs et les bombardiers en piqué amis doivent amoindrir, ralentir le corps de bataille ennemi en particulier si notre corps de bataille est inférieur à celui de l'ennemi. Les avions d'observation embarqués doivent repérer et pister les navires ennemis.

La menace sous-marine doit également être prise en compte ce qui explique que les avions-torpilleurs Laté 299 puis 299-5 sont régulièrement utilisés pour des patrouilles ASM qui à défaut d'être une assurance tout risque rendent difficile que l'écran des torpilleurs soit dépassé.

-Les escadrilles d'hydravions basés à terre ont pour principale mission la reconnaissance stratégique et la lutte ASM. L'envoi de troupes d'Afrique du Nord et d'Afrique Noire en Métropole rend nécessaire l'organisation de convois entre les ports de l'AOF, du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie et ceux du sud de la France, convois qui doivent bénéficier d'une couverture aérienne permanente.

-Les escadrilles d'hydravions torpilleurs doivent assurer à la fois des patrouilles ASM mais également des missions offensives contre la navigation ennemie.

-Les escadrilles d'avions basés à terre doivent assurer différentes missions. Elles doivent assurer la protection des côtes, des bases de la marine mais également mener des opérations offensives en bénéficiant du fait que les bases nord-africaines sont hors d'atteinte d'une menace terrestre italienne.

Les escadrilles de chasse basées à terre ont pour mission première de protéger les bases navales de la marine avec ou sans le soutien des unités de l'armée de l'air dont la mission première est la protection active du territoire en traquant les bombardiers allemands et italiens qui ne manqueront d'attaquer le territoire nationale.

Cela n'exclu pas des missions d'escorte de bombardiers et des avions-torpilleurs basés à terre notamment lors des raids dans des régions où la menace de la Regia Aeronautica voir de la Luftwafe est prégnante.

Les avions de patrouille maritime auront deux missions différentes. Les CAO-700M, puissants quadrimoteurs seront chargés de mener une veille permanente dans les zones sensibles comme le Golfe de Gascogne, le détroit de Sicile....... . Ils pourront mener aussi des missions de lutte ASM en chargeant leurs soutes de grenades ASM aéroportées, leur efficacité dans cette mission ne pouvant qu'être décuplée par la mise au point d'un détecteur acoustique aéroporté.

Les Bloch MB-175T seront chargées de missions de reconnaissance armée. Armés de bombes et de roquettes, ces bimoteurs meneront des missions de patrouille, de maraude prêts à intervenir contre la navigation ennemie qu'elle soit militaire ou civile.

Les bombardiers-torpilleurs Lioré et Olivier Léo 456 seront chargés de missions d'attaque planifiées, décollant par exemple suite à la découverte d'un convoi par un hydravion ou un avion de patrouille maritime CAO-700M et Bloch MB-175T.

Les lignes précédentes définissaient un cadre d'utilisation général. Le CV Sanguinetti va plus loin en proposant un scénario d'engagement des escadrilles de l'aviation navale sur les différents théâtres d'opérations.

-En Manche et en mer du Nord, les unités de la CNAN pourraient empêcher un déploiement massif de la Kriegsmarine en mer du Nord, d'appuyer l'ELN, les marines belges, néerlandaises et britanniques.

-Dans l'Atlantique, l'absence de menace navale majeure pousserait les unités de la CAAN à nettoyer le Golfe de Gascogne d'un éventuel déploiement de sous-marins allemands voir espagnols (même si le CV Sanguinetti estime cette hypothèse peu vraisemblable) et de couvrir les convois Dakar-Casablanca-Brest.

Des missions plus offensives seront également possibles notamment pour les groupes aériens des porte-avions Painlevé et Henriette de France qui pourraient dissuader l'Espagne de nous attaquer mais plus vraisemblablement, ces porte-avions soient passeront en Méditerranée ou renforceront la Home Fleet en mer du Nord.

-En Méditerranée, les CNMAN et CSMAN auront fort à faire tant la menace de la Regia Marina est jugée prégnante.

Se rappelant de l'expérience de la guerre de Pologne, le CV Sanguinetti estime que l'Italie ne déclenchera pas la guerre ce qui permet d'envisager une phase défensive durant laquelle la répartition des rôles sera la suivante :

Les escadrilles basées à terre qu'il s'agisse d'hydravions et d'avions seront chargées de couvrir les convois entre la métropole, l'Afrique du Nord et le Levant, couverture contre les sous-marins et les navires de surface.

Les groupes aériens embarqués du Joffre et du Commandant Teste auront aussi leur rôle à jouer en assurant au sein de groupes de combat la couverture éloignée des convois en empêchant les cuirassés de la Regia Marina d'arriver à portée des convois.

En phase offensive, les unités basés à terre assureront la traque de la navigation italienne, des navires de guerre mais également des missions de mouillage de mines. Ils appuyeront également les navires de surface mais également les sous-marins.

-Le CLAN (Commandement Levant de l'Aviation Navale) aura une mission essentiellement défensive pour couvrir la navigation allant et venant des mandats syriens et libanais. Ils opéreront également en coopération avec la Mediteranean Fleet basée à Alexandrie. Une attitude plus offensive est bien entendue possible notamment contre le Dodécanèse.

-Le CAAN (Commandement Antilles de l'Aviation Navale) aura pour principale mission de couvrir les Caraïbes contre la menace des sous-marins et des raiders, menant des patrouilles avec et sans l'appui des navires de surface. Ils opéreront en collaboration avec les avions et hydravions basés à Dakar.

-Le CAEFAN (Commandement de l'Afrique Equatoriale Française de l'Aviation Navale) aura pour principale mission la lutte contre les sous-marins et les raiders de surface. La présence de forces navales italiennes non négligeables en mer Rouge devrait voir de possibles affrontements entre la marine italienne et l'aviation navale dans la région.

-Le CPAN (Commandement Pacifique de l'Aviation Navale) aura essentiellement des missions de souveraineté, les menaces contre la Nouvelle Calédonie et la Polynésie semblant réduites.

-Le CIAN (Commandement Indochine de l'Aviation Navale) aura fort à faire tant la menace japonaise contre l'Indochine est évidente. Si le groupe aérien de l'Alienor d'Aquitaine aura pour principale mission de couvrir les FNFEO (un croiseur lourd, un croiseur léger, quatre torpilleurs légers), les avions et hydravions basés à terre auront pour mission de rendre incofortable à la marine japonaise le Golfe du Tonkin et les côtes de l'Annam et de la Cochinchine.



FIN

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 16:45

clausewitz a écrit:
[…]Dans le Pacifique, l'Aviation Navale dispose d'une base à Fare-Ute près de Papeete pour couvrir la Polynésie tandis qu'une base est établie en Nouvelle-Calédonie à Tantouta au nord de Nouméa. Il accueilleira(sic) également des unités de l'armée de l'air.[…]
On ne peut pas faire plus près de Papeete : Fare Ute est le quartier nord de Papeete, constituant la zone portuaire et incluant la base navale. La commune de Faa’a, à 4 kilomètres de Papeete (vers l’ouest) aurait été plus indiquée… C’est là que sera construit (en vrai) le (futur) aéroport international.

Plutôt Tontouta (ou La Tontouta, désormais — v.note) ; dans la mesure où l’exactitude typographique/patronymique a de l’importance dans une uchronie… (La liberté d’invention est aussi plaisante que la licence poétique…).

Note : La Tontouta est un lieu dit de la commune de Païta. La marine a longtemps désigné l’aérodrome sous le nom simple de Tontouta (ex : BAN Tontouta). Un nom qui en vaut un autre, même s’il a un rapport étroit avec le lieu dit…
Il semble que l’aéroport international de Nouméa ait (par facilité ?) d’abord conservé ce nom.

La BAN Tontouta vient (en 2011) d’être remise à l’armée de l’Air qui en a profité pour changer son nom : désormais BA 186 Lieutenant Paul Kleinstudy

PS1 : Je m’aperçois avoir transgressé la vieille recommandation d’attendre la fin de la publication de tous les chapitres du sujet, avant d’intervenir. Ce que j’ai pourtant commis, hier, mercredi 15, à 17:45… J’espère qu’il ne m’en sera pas tenu rigueur… Embarassed

PS2 : Superbe travail ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 17:23

En lisant votre UCHRONIE dont on se plait à rèver qu'elle ai pu exister dans "La vraie Vie" et en imaginant le même travail demain en "Anticipation", il vient tout de suite une première remarque: Pourquoi ne pas rassembler les articles tel que décrit dans votre introduction ce qui donnerai aux récents marins du forum de pouvoir l'aprécier plus facilement grace à une mise en page et une police de caractères plus adaptée à la lecture.
De plus celà donnerai vie à votre souhait de voir ces maintenant 1000 pages être publiée, voir même si nécessaire à compte d'auteur.
je suppose que vous avez déjà tout ça bien range sur clé ou sauvegarde alors ne serait-il pas possible d'ouvrir un chapitre sur le forum mais protégé par un mot de passe pour éviter que nous y répondions ce que nous continurions à fair sur cette page. Qu'en pensez vous ??

Bien amicalement Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 18:09

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
[…]Dans le Pacifique, l'Aviation Navale dispose d'une base à Fare-Ute près de Papeete pour couvrir la Polynésie tandis qu'une base est établie en Nouvelle-Calédonie à Tantouta au nord de Nouméa. Il accueilleira(sic) également des unités de l'armée de l'air.[…]
On ne peut pas faire plus près de Papeete : Fare Ute est le quartier nord de Papeete, constituant la zone portuaire et incluant la base navale. La commune de Faa’a, à 4 kilomètres de Papeete (vers l’ouest) aurait été plus indiquée… C’est là que sera construit (en vrai) le (futur) aéroport international.

Plutôt Tontouta (ou La Tontouta, désormais — v.note) ; dans la mesure où l’exactitude typographique/patronymique a de l’importance dans une uchronie… (La liberté d’invention est aussi plaisante que la licence poétique…).

Note : La Tontouta est un lieu dit de la commune de Païta. La marine a longtemps désigné l’aérodrome sous le nom simple de Tontouta (ex : BAN Tontouta). Un nom qui en vaut un autre, même s’il a un rapport étroit avec le lieu dit…
Il semble que l’aéroport international de Nouméa ait (par facilité ?) d’abord conservé ce nom.

La BAN Tontouta vient (en 2011) d’être remise à l’armée de l’Air qui en a profité pour changer son nom : désormais BA 186 Lieutenant Paul Kleinstudy

PS1 : Je m’aperçois avoir transgressé la vieille recommandation d’attendre la fin de la publication de tous les chapitres du sujet, avant d’intervenir. Ce que j’ai pourtant commis, hier, mercredi 15, à 17:45… J’espère qu’il ne m’en sera pas tenu rigueur… Embarassed

PS2 : Superbe travail ! thumleft

-Fare Ute est la seule implantation de l'Aviation Navale car il n'y à en Polynésie que des hydravions et pas d'avions terrestre mais il n'est pas impossible que quand le conflit éclate, une piste soit aménagée

-Merci pour cette correction sur cette base de la marine en Nouvelle Calédonie, je connais encore assez mal le sujet

-Pour le reste ma chère vous êtes toute excusée

Gilles17137 a écrit:
En lisant votre UCHRONIE dont on se plait à rèver qu'elle ai pu exister dans "La vraie Vie" et en imaginant le même travail demain en "Anticipation", il vient tout de suite une première remarque: Pourquoi ne pas rassembler les articles tel que décrit dans votre introduction ce qui donnerai aux récents marins du forum de pouvoir l'aprécier plus facilement grace à une mise en page et une police de caractères plus adaptée à la lecture.
De plus celà donnerai vie à votre souhait de voir ces maintenant 1000 pages être publiée, voir même si nécessaire à compte d'auteur.
je suppose que vous avez déjà tout ça bien range sur clé ou sauvegarde alors ne serait-il pas possible d'ouvrir un chapitre sur le forum mais protégé par un mot de passe pour éviter que nous y répondions ce que nous continurions à fair sur cette page. Qu'en pensez vous ??

Bien amicalement Gilles

Pour le moment je ne publie pas car mon uchronie évolue sans arrêt au gré de mes humeurs et surtout de mes informations. Par exemple, j'étais persuadé que le Bréguet Br790 était un hydravion embarquable destiné à succéder au Loire 130 avant de me rendre qu'il était destiné à la surveillance côtière ce qui m'oblige à modifier les historiques et remplacer les Breguet Br790 par des Dewoitine HD-731.

Néanmoins, je pense faire un document d'étape retraçant les très grandes lignes de mon uchronie, une sorte de plan enrichit que je posterai dès qu'écrit pour vous donner l'eau à la bouche.

De toute façon, je m'engage à commencer à poster à l'été sur un blog ou un site à créer même si tout n'est pas terminé

En toute cas encore merci pour vos encouragements et si vous aimez l'uchronie, ma nouvelle version sur l'Ecosse est encore orpheline de commentaires.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 19:22

clausewitz a écrit:
[…]
-Fare Ute est la seule implantation de l'Aviation Navale car il n'y à en Polynésie que des hydravions et pas d'avions terrestre mais il n'est pas impossible que quand le conflit éclate, une piste soit aménagée
[…]-Pour le reste ma chère vous êtes toute excusée[…]
salut Me voilà rassurée par tant de mansuétude ! thumleft

Pour une hydrobase à Tahiti, l’idéal serait alors le superbe plan d’eau abrité de Vairao, dans le lagon de Tahiti Iti, bien que la liaison par la terre avec Papeete ne fût pas (à l’époque) très carrossable, et encore moins rapide.

À défaut, un autre plan d’eau pourrait convenir (un peu comme Schoelcher à la Martinique) : entre Mahina et Arue, à l’abri de la Pointe Venus… à moins de dix kilomètres de Papeete…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Jeu 16 Fév 2012, 19:30

Merci pour ces infos, j'en prend bonne note thumleft

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Lun 27 Fév 2012, 01:30

Salut à tous

Achèvement de la classe L'Adroit après onze jours de boulot (je commençai à en rêver la nuit)

Bref, cela porte le total de pages écrites à 998, on s'approche du millier et j'ai loin d'avoir fini. Je suis entrain de me demander si la France ne va pas occuper 2000 pages au lieu de 1500 pages comme je le pensai au départ.

Parallèlement je travaille sur un plan enrichi, une sorte de version beta de mon projet uchronique que je posterai le plus vite possible pour donner un avant goût de mon projet.

Bonne nuit à tous

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Sam 03 Mar 2012, 21:41

Achèvement ce matin de la classe Le Hardi stricto sensu (Le Hardi Le Fleuret l'Epée,le Mameluk, le Casque, le Lansquenet le Corsaire et le Flibustier) ce qui porte le total à 1033 pages

J'ai également commencé les Intrépide (Le Hardi modifiés) au nombre de vingt-trois dans mon uchronie ce qui porte le total à 1035 pages.

Je suis également entrain de compléter l'historique du Lorraine entre 1940 et 1944 puisque son escorte est assurée par l'Intrépide et le Téméraire.


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Sam 10 Mar 2012, 14:53

Achèvement des Intrepide ce qui porte le total de pages écrites à 1091 pages

J'entame aussitôt, la classe Empire, des Intrepide améliorés.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Dim 11 Mar 2012, 15:13

Achèvement des Empire, des Intrepide améliorés ce qui porte le nombre de pages écrites à 1100 pages ! affraid

Je vais travailler alors sur les sous-marins pour éliminer de possibles doublons dans les textes avant d'enchainer par les torpilleurs légers

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Lun 19 Mar 2012, 21:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: projet uchronique    Dim 11 Mar 2012, 17:40

simple question poussé par la curiosité et peut être l'impatience de lire ton travail , les intrépides sont des amélioration des le hardi, alors quelles sont les améliorations des empires par rapport aux intrépides ?

et aussi en 1939, l'état majors de la marine projetait d'acheter des bensons aux etats unis, feras tu de même ou justement les empires remplacent les bensons ?

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: projet uchronique    

Revenir en haut Aller en bas
 
projet uchronique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» croquis projet BD
» Projet UNIQUE !
» Du projet utopique "Nildanirmë"
» Casting - Projet Spectacle Musical Bénévole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: