AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 KAMOV KA-25 HORMONE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: KAMOV KA-25 HORMONE   Dim 07 Aoû 2011, 20:41

KAMOV KA-25 «HORMONE»
(RUSSIE/UNION SOVIETIQUE)


Un Kamov Ka-25 Hormone A en vol

INTRODUCTION

Tout le monde connait le Blackhawk, le Sea King, le Super Tallion, les réalisations de la Sikorsky Aero Engineering Ltd, l'entreprise fondée par Igor Sikorsky qui avant d'être fait citoyen américan en 1928 était citoyen russe.

Passé cette anecdote, le dévellopement de l'hélicoptère commença en URSS après le second conflit mondial en profitant comme dans beaucoups de domaines des recherches allemands récupérées lors de l'avancée de l'Armée Rouge.

Trois firmes majeurs étudièrent des projets d'hélicoptères : Yakovlev, Mil et Kamov. Si la première abandonna rapidement après l'échec du Yakovlev Yak 24, les deux autres firmes aquièrent une solide expérience, choisissant une configuration propre avec pour Mil une configuration orthodoxe (rotor principal et rotor anti-couple) et pour Kamov une configuration hétérodoxe devenue sa marque de fabrique avec deux rotors contrarotatifs coaxiaux.


Un Mil Mi-4 Hound" version transport d'assaut

Après deux hélicoptères légers propulsés par moteurs à piston, le Mil Mi-1 et 2, le Mil Mi-4 fût le premier véritable hélicoptère ASM de la marine soviétique. Dévellopé au début des années cinquante en réponse au H-19 Chickasaw américain dont les soviétiques avaient pu observé les prouesses en Corée.

Les premiers appareils furent utilisés par l'armée de terre soviétique qui en quelques années dévellopa une puissance force aéromobile destinée à appuyer les GMO (Groupes Mobiles Opérationnels) chargés de percer les défenses de l'OTAN et de foncer vers la mer du Nord.

Le «Hound» fût également utilisé par la marine soviétique. A défaut de navires pouvant embarquer ces lourds hélicoptères, les Mil Mi-4PL («Hound B») furent utilisés depuis des bases terrestres. Il n'est plus en service au sein de la marine russe, ayant été remplacé par le Mil Mi-14 qui lui non plus n'est plus utilisé par la Russie.



Caractéristiques Techniques du Mil Mi-4A (version de transport d'assaut du «Hound»)

Masse : à vide 5100kg en charge 7150kg maximale au décollage 7550kg

Dimensions : longueur 26.80m diamètre du rotor 21.00m hauteur 4.40m

Motorisation : un moteur à double étoile Shvetsov Ash-82V de 1700ch entrainant un rotor principal quadripale et un rotor anti-couple tripale

Performances : vitesse maximale 185 km/h distance franchissable 500km plafond opérationnel 5500 m

Equipage : un ou deux pilotes + 16 soldats ou 1600kg de charge


Cet appareil était un appareil efficace mais bien trop gros pour opérer depuis des plate-formes de taille réduite. D'où le choix d'un nouvel appareil pour opérer en haute mer.

Il fallait donc pour cela un appareil extrêmement compact tout en état fiable ce qui constituait à l'époque une sorte de quadrature du cercle car la technique était encore largement perfectible.

La configuration orthodoxe de l'hélicoptère était un rotor principal et un rotor anti-couple installé à la suite d'une longue poutre de queue, ce dernier tournant dans le sens inverse du premier pour éliminer l'effet de couple qui empêche l'hélicoptère d'avancer.

Cette configuration n'était pas la plus compacte, un autre modèle d'organisation apparu en l'occurence deux rotors superposés qui tournaient dans le sens inverse de l'autre pour éliminer l'effet de couple. Kamov en fit sa marque de fabrique en dévellopant toute une famille d'hélicoptères pourvus de rotors superposés.

Le premier appareil dévellopé fût le Kamov Ka-15 baptisé «Hen» par l'OTAN. Il s'agissait d'un appareil utilitaire biplace qui effectua son premier vol le 14 avril 1952. Suite aux essais en vol, il est mis en service en 1956, un après le début de sa production. Plusieurs centaines d'exemplaires furent construits.


Plan trois vues du Kamov Ka-15

Caractéristiques techniques du Kamov Ka-15

Masse : À vide 990kg pleine charge au décollage 1410kg Longueur : 6.26m diamètre du rotor 9.96m hauteur : 3.35m Motorisation un moteur radial Ivchenko AI-14V de 255ch Vitesse maximale 150 km/h vitesse de croisière 125 km/h distance franchissable 390km Equipage : un pilote plus un passager ou 250kg de charge.


Du Kamov Ka-15, les soviétiques extrapolèrent un appareil plus gros car quadriplace mais fonctionnant selon le même principe et menant les mêmes missions utilitaires que son devancier. Il reçoit le code de «Hog» dans la nomenclature OTAN, entrant en service dans la marine soviétique au début des années soixante.

Caractéristiques techniques du Kamov Ka-18

Masse maximale au décollage : 1502kg Longueur : 10m diamètre du rotor 10m hauteur 3.40m Motorisation : un Ivchenko AI-14VF de 268ch Vitesse maximale 160 km/h distance franchissable 450km plafond opérationnel 3500m


Le véritable prédecesseur de l'Hormone fût le Kamov Ka-20, un appareil conçu pour répondre au besoin de la marine soviétique d'un hélicoptère lourd embarqué. Bien que cet appareil eut été désigné «Harp» dans la nomenclature OTAN, il ne fût pas produit en série, ne servant que de prototype pour le Ka-25 qui allait devenir le premier véritable hélicoptère de combat embarqué de la marine soviétique.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   Dim 07 Aoû 2011, 20:52

CARRIERE OPERATIONNELLE

Kamov Ka-25 soviétique en vol

C'est au début des années soixante que la marine soviétique dévellopa sérieusement sa force de surface. Sous l'influence des idées «kroutchéviennes», elle avait privilégié le missile et le sous-marin.

La crise des missiles à Cuba en 1962 avait montré les limites de cette politique et à partir de cette date, sous l'impulsion de Brejnev et de l'amiral Gorchkov, la flotte de surface soviétique devint une force redoutable qui rendait les nuits des amiraux otaniens pénibles.

Ces navires contrairement aux générations précédentes incluaient des installations pour hélicoptères allant de la simple plate-forme à des installations complète d'accueil et d'entretien. L'évolution est particulièrement notable en ce qui concerne les frégates de classe Krivak qui après deux séries sans installations d'hélicoptères (Krivak I et II) reçurent une plate-forme et un hangar (Krivak III).


Kamov Ka-25 sur un porte-aéronefs de classe Kiev

C'est en 1958 que la marine soviétique exprima le besoin pour un véritable hélicoptère naval de combat. Kamov dévellopa tout d'abord le Kamov Ka-20 qui était un simple démonstrateur puisque l'appareil présenté à Tsuchino en 1961 était dépourvu de toute capacité de combat.

Le 26 avril 1963, le prototype du Kamov Ka-25 effectua un premier vol stationnaire, quelques mois après qu'ait été prise la décision de le produire en série. L'appareil commence à entrer en service dans la marine soviétique en 1965. Au total 460 exemplaires sont produits jusqu'en 1973.


Kamov Ka-25 de l'armée de l'air yougoslave

Sur ces 460 exemplaires, 40 exemplaires furent exportés en Bulgarie (3 exemplaires encore en service en 2008) en Inde (5 exemplaires, un nombre indeterminé encore en service en 2008 pour l'entrainement, ils servaient auparavant sur les destroyers type Kashin Mod.), en Yougoslavie (6 exemplaires, 2 encore en service en 2008 dans la marine monténégrine), en Syrie (9 exemplaires tous retirés du service) et au Vietnam (17 exemplaires, 4 encore en service en 2008).


Kamov Ka-25 Hormone de la marine indienne

420 exemplaires ont donc équipé la marine soviétique et à la chute de l'URSS, il est restait encore 83 exemplaires en service répartis entre la Fédération de Russie (65 exemplaires) et l'Ukraine (18 exemplaires). Si les derniers Hormone russes on été retirés du service au tout début des années 2000, la marine ukrainienne disposait encore de 17 exemplaires en service en 2008.

Le Kamov Ka-25 à été dévellopé en trois grandes versions. La première version appelée «Hormone A» par l'OTAN (Kamov Ka-25BSh) était un appareil de lutte ASM équipé d'un radar de veille surface «Big Bulge», d'un sonar trempé et d'un détecteur d'anomalies magnétiques avec comme armes des torpilles et des charges de profondeur conventionnelles ou nucléaires.


Kamov Ka-25 Hormone B en vol

La seconde version «Hormone B» (Kamov Ka-25K) est chargée du recalage en vol des missiles antinavires soviétiques. A la différence des missiles occidentaux destinés à désemparer un navire, les missiles soviétiques étaient destinés à couler leur cible, ils étaient bien plus gros, avait une portée bien plus importante et devait donc guider à mi-chemin le missile jusqu'à sa cible. Il est poru cela équipé d'un radar «Short Horn».


Un Hormone en vol stationnaire

Enfin, la troisième version «Hormone C» (Ka-25PS) est chargée de missions de recherche et de sauvetage. C'était une version désarmée qui était cependant équipé du radar «Big Bulge».


Un Kamov Ka-25 sous les couleurs de l'Aeroflot lors du Salon du Bourget en 1967

D'autres versions ont été construites en petit nombre comme le Ka-25Bshz de dragage de mines (huit exemplaires) ou n'ont pas dépassé le statut de prototype comme le Ka-25F, une version d'assaut aéroterrestre qui perdit une compétition l'opposant au Mil Mi-22 et au Mil Mi-24, futur Hind ou encore le Ka-25K, une grue volante à usage civil dont un seul prototype vola en 1966.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (Ka-25BSh «Hormone A»)


Masse : à vide 4765kg en charge 7500kg

Dimensions : longueur 9.75m diamètre du rotor 15.74m hauteur 5.37m

Motorisation : deux turbomoteurs Glushenkov GTD-3F de 990ch chacuns entrainant deux rotors quadripales contrarotatifs.

Performances : vitesse maximale 209 km/h vitesse de croisière 193 km/h distance franchissable 400km


Un Kamov Ka-25 Hormone A avec la soute ouverte

Armement : deux torpilles ASM en soute ou accrochées à l'extérieur. La soute peut accueillir également des charges de profondeur.

Equipage : quare hommes

SOURCES

-Flotte de combat 2008

-Encyclopédie des armes Editions Atlas Tome 1 «Les hélicoptères navals p201-220» (Kamov Ka-25 Hormone p219)

-Encyclopédie des armes Editions Atlas Tome 8 «Premiers hélicoptères p1901-1920» (Mil Mi-4 Hound p1916)

-Le Grand livre des hélicoptères de combat de éditions Atlas (Hormone et Helix au service de la flotte p158-167)

-Ressources internet diverses


FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : FREGATES LANCE-MISSILES CLASSE MAESTRALE


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   Mar 09 Aoû 2011, 19:38

Bouh qu'il est laid Evil or Very Mad (les rotors contrarotatifs c'est vraiment pas mon truc). Ca vaut pas un Super Frelon ou un Dauphin tout ca.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   Mar 09 Aoû 2011, 20:51

Effectivement, je préfère quand même l'Helix.

Cet article si je devais le refaire, j'aurais regroupé les deux appareils Hormone et Helix, cela aurait fait quelque chose de plus consistant.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   Mar 09 Aoû 2011, 22:44


Ce ne sont pas les même engins ... c'est comme parler de ferrari et de Lamborghini lol!
Le contra-rotatif a ses aventages ... c'est vrai que c'est pas beau ... mais ca marche bien lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   Mar 09 Aoû 2011, 22:48

Je le trouve au contraire assez élégant. Bien plus qu'un Lynx par exemple.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KAMOV KA-25 HORMONE   

Revenir en haut Aller en bas
 
KAMOV KA-25 HORMONE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KAMOV KA-25 HORMONE
» KAMOV KA-27 HELIX
» Et pourquoi pas un Kamov?
» KAmov 52, birotor de 2.40M
» Kamov Ka-52 Alligator/Hokum-B...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Russie / Union Soviétique-
Sauter vers: