AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   Mar 21 Juin 2011, 13:36

SOUS-MARIN USS NAUTILUS (SSN-571)
(ETATS-UNIS)


Le USS Nautilus à la mer

INTRODUCTION

Du torpilleur submersible au sous-marin électrique

L'homme n'a jamais manqué d'idées pour s'entretuer et après avoir appris à combattre sur la mer, il pensa pouvoir combattre sous la surface de la mer. C'est ainsi que le 19ème siècle vit l'apparition du sous-marin qui allait révolutionner l'approche du combat naval même si les débuts furent laborieux car si la première attaque d'un sous marin contre un navire de surface se révéla fructueuse (17 février 1864, l'aviso nordiste Housatonic fût coulé par le Hunley) ce fût après deux tentatives qui échouèrent faute d'un sous-marin suffisamment au point (problème de stabilité).


Le CSS Hunley

Ce fût d'ailleurs le problème du sous-marin jusqu'au 19ème siècle, les capacités techniques n'étaient pas à la hauteur des potentialités tactiques. Les premiers sous marins étaient ainsi propulsés à la vapeur en surface, la stabilité était imparfaite tout comme l'équipement de détection et l'armement.

Le sous-marin véritablement opérationnel est donc né avec le vingtième siècle. A deux reprises, il faillit faire basculer le cours de la guerre, à chaque fois les U-Boot faillirent asphyxier la Grande Bretagne et faire gagner la guerre à l'Allemagne.

Cependant le véritable sous-marin n'était pas encore né. En effet, les premiers sous-marins étaient plus des torpilleurs pouvant plonger que de véritables submersibles.

Preuve en est que la vitesse en surface était plus importante que la vitesse plongée à la fois pour des raisons techniques (puissances diesels plus importante que celle des moteurs électriques, hydrodynamisme défaillant) mais aussi tactiques, les différentes amirautés rêvant de sous marin pouvant suivre l'escadre ce qui expliquait dans les années, une vitesse de surface de vingt à vingt-cinq nœuds qui d'ailleurs ne sera jamais atteinte sauf par deux sous marins.


Maquette de la classe K

La première est la classe K britannique qui se révéla être une telle plaie qu'ils furent rebaptisés «Kalamity», leur propulsion à la vapeur les rendant vulnérable aux voies d'eau et interdisant les plongées d'urgence (5 minutes entre l'arrêt des chaudières et la submersion, le record étant de 3 minutes 25) et la classe KD6 japonaise (23.5 nœuds en surface mais seulement 8.25 en plongée).


Le sous-marin type XXI Wilhem Bauer préservé comme musée

Il faut donc attendre la seconde guerre mondiale pour que le sous marin devienne vraiment submersible. Les type XXI allemands marquèrent une véritable rupture dans ce domaine. Les allemands acculés par les alliés, ayant compris qu'un sous marin en surface ne sert à rien supprimèrent tous le superflu : l'artillerie lourde disparu et la coque souvent disgracieuse avaient perdu toutes les aspérités qui gênaient l'hydrodynamisme et faisaient perde de précieux nœuds en plongée.

C'est ainsi que pour la première fois, un sous marin était plus rapide en plongée (17.2 nœuds) qu'en surface (15.75 nœuds). Fort heureusement pour les alliés, seulement deux sous marins étaient réellement opérationnel.

Il est bien entendu difficile de vouloir faire l'histoire mais si ce sous marin avait été prêt plutôt, l'Allemagne aurait perdu la guerre mais les pertes alliées auraient été bien plus élevées et la guerre peut être prolongée de plusieurs mois.


Le USS Tang

Ce modèle marqua les différentes marines occidentales et soviétiques qui s'en inspirèrent pour leurs nouveaux submersibles : les américains récupérèrent ainsi deux type XXI qui donnèrent naissance au programme Guppy (Greater Underwater Propulsive Power/Augmentation de la puissance propulsive en immersion) avant de mettre au point la classe Tang, les anglais s'en inspirèrent pour la classe Porpoise et la classe Oberon, les français pour la classe Narval et enfin les soviétiques pour les classe Zulu ( 26 exemplaires) et Whiskey (215 exemplaires).


Un sous-marin de type Whiskey préservé à Saint Petersbourg

Les progrès issus des type XXI avaient certes fait progresser la guerre sous marine mais il restait toujours un problème : le sous marin devait revenir en surface (ou à proximité avec le schnorchel) pour recharger ses batteries ce qui rendait le submersible vulnérable. De même la vitesse restait plafonnée à 20-25 nœuds alors que les navires de surface pouvaient allégrement dépasser les 30 nœuds et même avec des torpilles, cinq de nœuds d'écart c'est une différence énorme.

Les marines du monde étaient donc à la recherche du sous marin autonome, l'arme absolue qui pouvait faire basculer la guerre.

Le rêve du sous marin autonome

Ce rêve était ancien puisque dès les années trente les premiers essais de propulsion anaérobie furent réalisés en France et surtout en Allemagne puisqu'en 1934, le professeur Helmut Walter mis au point la turbine qui porta son nom, turbine qui utilisait comme comburant le peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée).

Le peroxyde d'hydrogène concentré à 90% (appelé perhydrol par les allemands) produisait de l'oxygène et de l'eau en passant par un catalyseur; l'oxygène mélangé à du gazole brûlait dans une chambre à combustion, produisant de la vapeur qui alimentait une turbine . Entre 1940 et 1943, l'Allemagne construisit ainsi dix bâtiments type XVII, l'un d'eux, le U794 pouvant filer à 25 nœuds.

Ces bâtiments de 310 tonnes furent tous sabordés en 1945 mais deux d'entre eux furent relevés et testés par la marine britannique et la marine américaine. Un XXVIIB fût relevé par la marine britannique et rebaptisé HMS Météorite.

Les essais débouchèrent sur un projet de construction de six navires mais l'économie britannique encore convalescente ne pouvait supporter un tel effort et seulement deux navires non armés furent construits :les HMS Explorer et Excalibur mais les essais furent si décevants que la construction d'autres sous marins d'autant qu'à l'époque la propulsion nucléaire était bien plus prometteuse.


Le U-1406 relevé par les américains

Les américains arrivèrent également à la même conclusion. Ils récupèrent un type XVII à Cuxhaven, le U1406 est relevé et testé jusqu'en 1948. Cela débouche côté américain sur le sous marin de poche X1 mais il est évident dès cette époque que c'est une voie sans issue. L'avenir est décidément au nucléaire.


Le sous-marin X1

A noter que les soviétiques ont aussi étudié ce mode de propulsion que ce soit une version améliorée du projet 611 Zulu (projet 611 bis) avec une turbine Walter de 6500ch sur la ligne d'arbre centrale avec une vitesse prévue de 22 nœuds(projet abandonné dès 1950); le projet 615 QQuébecdont 30 exemplaires furent construits mais qui se rrévélèrentplus dangereux pour leurs équipages que pour un hypothétique adversaire avec de nombreuses fuites d'oxygène; le projet 617 Whale (un exemplaire construit) qui se révéla aussi raté que le précédent (vibrations excessives, bruit qui empêchait la mise en oœuvre du sonar).


Sous-marin type 615 "Québec"

A cela s'ajoute des projets abandonnés sur la planche à dessin comme le projet 617M/647 (plus grande endurance et meilleurs moyens de détection), le projet 635/643 (1660 tonnes 22 nœuds 8 tubes lance-torpilles puis 1866 tonnes), le projet 621 (sous marin de transport avec 745 hommes) le projet 612 abandonné au profit du projet 615, le projet 618 lui aussi abandonné au profit du projet 615, le projet 630 version plus lourde du projet 615 et le projet 623 de sous marins mouilleurs de mines.

Et le sous-marin devint nucléaire............

Les Etats Unis sont les pionniers dans ce domaine puisque dès 1939, le professeur Ross Gunn soumet à l'US Navy un projet de sous marin nucléaire. Il faut cependant attendre 1946 pour que le projet ne démarre réellement avec la mise en place à Oak Ridge d'une équipe de cinq officiers dirigée de fait par le capitaine de vaisseau Hyman Rickover.


"The Father of Nuclear Navy", l'amiral Herman G. Rickover

Jusque là le programme nucléaire américain était géré par le projet Manhattan mais cette organisation était une organisation du temps de guerre. A la fin de 1946 est créée l'Atomic Energy Commission (AEC) qui est une organisation militaire et une organisation civile qui reprend le projet le Manhattan et son Naval Group est repris par l'AEC le 1er janvier 1947.

Le 7 juin 1947, l'amiral Nimitz, Chef des Opérations Navales approuve un plan de développement du nucléaire naval militaire pour des sous-marins à propulsion nucléaire et des sous-marins lance-missiles. Il va s'en dire que bientôt les premiers et les seconds ne feront qu'un.

Début 1949, Rickover décide de développer un réacteur à eau pressurisée (PWR Pressurised Water Reactor). Le développement à lieu à l'Argonne National Laboratory près de Chicago avec l'Oak Ridge National Laboratory dans le Tennessee.

Le prototype baptisé STR (Submarine Thermal Reactor) Mk1 est construit par Westinghouse et diverge en mars 1953, son quasi-jumeau, le MkII est installé à bord du Nautilus, le premier sous marin à propulsion nucléaire de l'histoire.

Le premier sous-marin à propulsion nucléaire répond au projet SCB64. Le design de la coque est comme pour tous les sous-marins de l'époque est une copie du type XXI allemand.

Il sera mis sur cale deux mois après celle de l'Albacore, un sous-marin qui développait une coque en forme de goutte d'eau, une forme de coque devenue standard pour les sous-marins conventionnels comme les sous-marins nucléaires.

L'autorisation de construction est accordée par le Congrès le 15 juillet 1951 et donc financé au budget 1952. Le 12 décembre 1951, ce pionnier est baptisé Nautilus en référence au sous-marin du capitaine Némo du roman «20000 lieues sous les mers», succédant à trois autres navires ayant déjà porté ce nom au sein de l'US Navy.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   Mar 21 Juin 2011, 14:08

HISTORIQUE

Le USS Nautilus à New York en 1958

Présentation

Les chantiers navals de Groton, le lieu de naissance du Nautilus et ci-dessous, le président Truman authentifiant la premier pièce de métal



Construction du SSN Nautilus

-Le Nautilus mis sur cale aux chantiers navals de l'Electronic Boat Company (filiale de General Dynamics) installés à Groton (Connecticut) le 14 juin 1952 lancé le 21 janvier 1954 et commissionné (armé pour essais) le 30 septembre 1954.


Lancement d'un navire pionnier


Le SS (N) 571 (jusqu'au 3 octobre 1967, après SSN-571 ou SSN571) est le troisième navire de l'US Navy à avoir porté ce nom après une goélette de 12 canons en service de 1799 à 1812 quand il est capturé par les britanniques le 6 juillet.

Il est suivit par une goélette hydrographique de 76 pieds mise en service en 1838, utilisé durant la guerre mexicano-américaine en raison de son faible tirant d'eau avant d'être rendu à son opérateur originel en juillet 1848 et utilisé jusqu'en 1859.

Le troisième Nautilus de l'US Navy est également le premier sous-marin, un sous-marin de classe Narwhal, le SS-168 mis sur cale le 2 août 1927 lancé le 15 mars 1930 et commissionné le 1er juillet 1930. Il participe au second conflit mondial d'abord comme sous-marin d'attaque classique puis comme navire de soutien pour opérations spéciales, sa grande taille s'y prêtant (sans parler du fait que de nombreux Fleet Submarines entraient en service). Il est désarmé le 30 juin 1945, rayé des registres le 25 juillet 1945 puis vendu à la démolition le 16 novembre 1945.


Le sous-marin Nautilus (SS-168)

Carrière opérationnelle

Vue aérienne du Nautilus lors de ses essais à la mer

Le réacteur S2W diverge pour la première fois le 30 décembre 1954 et le Nautilus appareille le 17 janvier 1955 pour entamer ses essais à la mer. Il plonge et envoie le message resté célèbre «Underway on nuclear power».

Le 10 mai 1955, il appareille pour sa croisière de mise en condition, croisière sous-marine de 1100 miles nautiques (2100km) entre New London (Connecticut) et San Juan (Porto Rico), traversée qu'il effectua en 90 heures.


Le USS Nautilus arrivant à New York, franchissant le George Washington Bridge qui franchit la rivière Hudson dans le New Jersey

De 1955 à 1957, le sous-marin nucléaire effectua de nombreux tests qui ringardisèrent les tactiques si durement apprises dans la bataille de l'Atlantique. En mai 1957, il gagne le Pacifique pour participer à l'exercice «Home Run» destiné à montrer les capacités de sous-marins nucléaires à la flotte du Pacifique. Il est de retour à New London (Connecticut) le 21 juillet 1957.

Le 19 août 1957, le USS Nautilus effectue un premier voyage sous les glaces du pôle, un transit de 1202 miles nautiques avant de participer à des exercices otaniens, rentrant à New London le 28 octobre 1957.

Le 25 avril 1958, il reprend la mer pour la côte ouest, faisant escale à San Diego, San Francisco et Seattle. Le but de cette nouvelle incursion Pacifique est d'effectué une traversée du pôle Nord dans le cadre de l'opération Sunshine. Il quitte Seattle le 9 juin et pénètre le 19 juin en mer de Chukchi mais l'opération est reporté car la glace est trop épaisse dans des eaux trop peu profondes.


Le USS Nautilus et son demi-frère, le USS Seawolf qui équipé d'un réacteur à sodium liquide fût au final équipé d'un réacteur à eau pressurisée

Il arrive à Pearl Harbor le 28 juin et n'en repart que le 23 juillet, franchissant le pôle Nord entre le 1er et le 3 août et faisant surface au large du Groenland. Néanmoins pour faire surface au pôle nord, il faudra attendre le 17 mars 1959 avec le sous-marin nucléaire d'attaque Skate (SSN-578).


Chargement d'une torpille à bord du Nautilus

Cette traversée se révéla difficile, les interférences du pôle magnétique perturbèrent les systèmes de navigation, laissant courir un risque de désorientation. Le commandant Anderson avait envisagé pour faire surface utilisé des torpilles pour casser la glace.

Cet événement arriva à point nommé pour contrer la propagande soviétique lié au lancement en octobre 1957 du satellite Spoutnik 1, le premier satellite artificiel au monde.

Du Groenland, le sous-marin gagna en plongée l'île de Portland (Grande Bretagne) et reçu une citation présidentielle. Il gagna ensuite Londres et l'estuaire de la Tamise avant de rentrer à New London le 29 octobre 1958.

Après des exercices au large de la côte est, le Nautilus subit son premier carénage au Portsmouth Naval Shipyard à Kittery (Maine) du 28 mai 1959 au 15 août 1960 avant sa remise en condition opérationnelle jusqu'au 24 octobre 1960 quand il appareille pour son premier déploiement en Méditerranée au sein de la 6ème flotte qui s'achève par son retour à New London le 16 décembre 1960.

Le Nautilus participe en octobre 1962 à la crise des missiles de Cuba avant un second déploiement en Méditerranée d'août à octobre 1963 avant de rentrer de manœuvrer au large de la côte est avant un deuxième grand carénage du 17 janvier 1964 au 2 mai 1966, date à laquelle il reprend du service actif.

Après un nouveau grand carénage d'août 1967 à janvier 1968 et de 1972 à 1974 (avec à chaque fois rechargement du réacteur), le sous-marin est surtout utilisé pour des tests d'équipement, le nom de SNA en service dispenser les américains d'utiliser un sous-marin pionnier rapidement dépassé en terme de signature acoustique.


Travaux de désactivation du USS Nautilus


Le 26 mai 1979, le premier sous-marin à propulsion nucléaire de l'histoire arrive au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (près de San Francisco) pour subir les préparatifs d'un désarmement effectif le 3 mars 1980. Le même jour, il est rayé du Naval Vessel Register.


Le Nautilus en 1980 et ci-dessous en 1981


Classé monument historique le 20 mai 1982, il est acquis par l'Etat du Connecticut dont il devient le navire officiel. Après avoir été adapté au Mare Island Naval Shipyard (notamment le débarquement du réacteur), le Nautilus est remorqué à Groton où il arrive le 6 juillet 1985.


Le Nautilus en cours de remorquage vers Groton


2002 : le Nautilus quitte son chantier constructeur après une remise en état

Ouvert au public le 11 avril 1986, il est la pièce maitresse du U.S Navy Submarine Force Library & Museum, le seul musée américain exclusivement dédié aux sous-marins. Le sous-marin à quitté pour la première fois sa «maison de retraite» en 2002 pour subir des travaux sur le site même de construction pour un coût de 4.7 millions de dollars. Néanmoins avec 250000 visiteurs par an son avenir est assuré.


Clin d'oeil de l'histoire : le USS Hawai de classe Virginia passe devant le pionnier des SNA

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : surface 3533 tonnes plongée 4092 tonnes

Dimensions : longueur 97.5m largeur 8.5m tirant d'eau 7.9m

Propulsion : un réacteur à eau pressurisé ST2 ultérieurement rebaptisé S2W entrainant des turbines développant 13400ch connectées à deux lignes d'arbre.

Performances : vitesse maximale 22 nœuds en surface et 25 nœuds en plongée

Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm concentrés à l'avant avec 18 armes

Equipage : 13 officiers et 92 officiers mariniers et matelots

SOURCES

-Jean Moulin US Navy Tome 2 1945-2001 de Nimitz au Nimitz

-Robert Hutchinson Sous-marins la guerre sous les océans de 1776 à nos jours (Le Nautilus p118-119)

-Jean Moulin Marc Piché L'US Navy 1960-1980 en images (Le Nautilus p24)

-Ressources internet diverses


FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : PORTE-AVIONS ZUIHO ET SHOHO


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10329
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   Mar 21 Juin 2011, 16:32

clausewitz a écrit:
HISTORIQUE […]Le 26 mai 1979, le premier sous-marin à propulsion nucléaire de l'histoire arrive au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (près de San Francisco) pour subir les préparatifs d'un désarmement effectif le 3 mars 1980. Le même jour, il est rayé du Naval Vessel Register.
[…]Le Nautilus […] ci-dessous en 1981
[…]
scratch Les dates de "Navsource" sont conformes à celles du présent article : "She left Groton in 1979 under her own power and arrived at Mare Island in preparation for decommissioning on 3 March 1980."

La photo ci-après l'atteste : “Nautilus (SSN-571), and Long Beach (CGN-9) at Mare Island Naval Shipyard on 31 Jan 1980. Nautilus was at the shipyard for inactivation.
http://navsource.org/archives/08/571/0857114.jpg
Spoiler:
 

Mais la photo suivante :
http://navsource.org/archives/08/571/0857122.jpg
Spoiler:
 

identique à celle de l'article (hostingpics.net/viewer.php?id=642597USSNautilus1981.jpg) fait apparaître un étrange anachronisme.

La légende de cette photo (US Navy photo # MSA 157560-6-82, courtesy of Darryl Baker) la prétend en effet datée de 1981 [“The Nautilus (SSN-571) is seen in San Francisco Bay circa 1981 just prior to inactivation at Mare Island. Treasure Island is to the left and Yerba Buena Island is to the right.”] alors que le Nautilus a commencé son désarmement en mars 1980.

Ou alors était-il en remorque ? À une vitesse un peu élevée, non ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   Mar 21 Juin 2011, 16:49

c'est une erreur de date car en 1981, il n' a plus de réacteur et donc il est plus léger comme le montre la photo ou le sous marin est remorqué alors qu'il est plus bas sur l'eau sur la photo qui te pose question, mlême si nav source est un site de reference, il peut arrivé que des coquilles de palourdes se glisse dedans

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11718
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   Mar 21 Juin 2011, 17:07

bonsoir
le "Polmar" (13°édition):
"she was formally decommissioned on 3 march 1980 and moored at Mare Island prior to being towed back to the east coast for establishment as a memorial. the navy had decided to moor the ship at the Washington navy yard in the nation's capital. president Carter, however, directed that the ship be moored at New London".

le "Polmar" (17°édition):
"the pioneer nuclear-powered submarine Nautilus survives as a memorial/museum at Groton Conn. she was decommissioned on 3 march 1980, after being defueled and modified at the Mare Island naval shipyard, Vallejo Calif. in 1985 she was towed to Groton and formally transferred to private control on 6 july 1985 for use as a museum".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE USS NAUTILUS
» SOUS MARIN NUCLEAIRE D'ATTAQUE HMS DREADNOUGHT
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE VALLIANT
» SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE SKIPJACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: