AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Ven 20 Mai 2011, 20:59

CUIRASSES HMS ERIN
(GRANDE-BRETAGNE)


Le HMS Erin à la mer

INTRODUCTION

Brève histoire navale de l'Empire Ottoman


Illustration de la bataille navale de Lepante

7 octobre 1571: Lepante, 300 navires ottomans commandés par Ali Pacha affrontent 220 navires espagnols, genois, vénitiens et pontificaux commandés par Don Juan d'Autriche, le fils naturel de Charles Quint mais subissent une terrible défaite avec 30000 morts, 8000 prisonniers, 240 navires et 450 canons perdus.


Bataille de Navarin

20 octobre 1827 : Navarin, 90 navires ottomans commandés par Ali Pacha affrontent 28 navires anglais, français et russes mais subissent une terrible dégaite avec 6000 morts et 80 navires détruits contre 174 morts et 475 blessés côté allié.


La bataille de Sinope

30 novembre 1853 : Sinope, la flotte ottomane est anéantie par une flotte russe supérieure en nombre comme en technique puisqu'elle utilisa des obus Paixhans contre des coques en bois.

En voyant ces trois défaites cinglantes, un esprit malveillant pourrait dire que les ottomans n'ont pas le pied marin, qu'ils n'ont jamais été maitre des flots.

Ce serait faire peu de cas du fait qu'elle à tenu tête aux républiques maritimes de Gênes et de Venise en les chassant de Méditerranée orientale après avoir absorbé en 1453 un Empire Byzantin moribond et cliniquement décédé depuis 1204 et la quatrième croisade.

Ce serait également faire injure à deux grands marins ottomans : Khayr ad-Din Barberousse et Turgut Reis.


Khayr ad-Din Barberousse

Le premier nommé était un corsaire au service de l'Empire Ottoman né en 1476 et mort en 1546 qui installé à Alger fit régner la terreur en Méditerranée, exfiltrant les musulmans et les juifs persécutés par la Reconquista des Rois Catholiques, capturant des prisonniers chrétiens et tenant tête à l'Empire de Charles Quint.

En 1536, il devint Pacha à Istanbul, réorganisant la marine ottomane, les mémorialistes turcs le considérant comme le père de la marine ottomane. Il effectua plusieurs razzia en Italie et en 1538 affrontant l'autre grand marin du temps, Andrea Doria qui subit une terrible défaite à Prévéza le 28 septembre 1538 en dépit d'une supériorité numérique. Il effectua une dernière campagne en 1534 à l'âge respectable de 58 ans. Allié au roi de France, il pilla la Calabre, assiégea Nice qui se rendit au roi de France.


Turgut Reis

Turgut Reis (Bodrum 1514-Malte 1565) égale en célébrité son illustre prédecesseur dont il fût le protégé. Il participa ainsi la bataille de Prévéza sous ses ordres mais en 1540 il est fait prisonnier par un neveu d'Andrea Doria, passant quatre ans aux galères. Libéré en 1544, il reprit du service écrasant une flotte espagnole le 11 mai 1560, massacrant 5000 espagnols. Il participe ensuite au siège de Malte (mai-septembre 1565) au cours duquel il est tué.

Pour en revenir à la chronologie, on peut considérer que les ottomans commencent à s'intéresser à la marine au 14ème siècle, marine destinée à appuyer la progression des ottomans contre les byzantins qui perdent définitivement la partie avec la chute de la Constantinople en 1453.

L'essentiel des opérations navales ottomanes eurent lieu en Méditerranée mais les navires frappés du pavillon au croissant s'aventurèrent également dans l'Océan Indien et même dans l'Atlantique même si pour ces dernières opérations, ces opérations furent éphémères.

Comme pour les opérations terrestres, les opérations navales ottomanes décrurent fortement au 17ème siècle quand l'Empire s'enfonçant dans un long et inexorable déclin, déclin symbolisé en mer par la défait de Lepante en 1571 et sur terre par l'échec du siège de Vienne en 1683.

La marine ottomane s'enfonça dans un profond déclin, symbolisant «L'Homme malade de l'Europe», déclin symbolisé par les défaites de Navarin en 1827 et de Sinope en 1853. Il faudra attendre le 20ème siècle et la révolution «Jeune Turc» de 1908 pour que le déclin de la marine turc soit enrayé.

Des cuirassés pour la marine turque

Au début du vingtième siècle, le maitre étalon de la puissance navale était le cuirassé et les «Jeunes Turcs» étudièrent l'acquisition de cuirassés.

En raison de liens économiquement forts avec l'Allemagne, c'est vers la monarchie wilhelmienne que les turcs se tournèrent pour acquérir des cuirassés.

A l'époque, la Kaiserliche Marien était en plein dévellopement et construisait de nombreux cuirassés de type dreadnought et superdreadnought qui nécessitaient des équipages.

Elle fût donc bien contente de vendre deux cuirassés de type prédreadnought de classe Brandenburg à la marine turque.


Le SMS Kurfürst Friedrich Wilhelm

-Le Kurfürst Friedrich Wilhelm est mis sur cale au Kaiserliche Werft de Wilhelmshaven en mai 1890 lancé le 30 juin 1891 et admis au service actif le 29 avril 1894. Il est vendu à la marine turque le 12 septembre 1910 et rebaptisé Barbaros Hayreddin. Il est coulé par le sous-marin britannique E11 le 8 août 1915 lors de la campagne des Dardanelles.

-Le Weissenburg est mis sur cale aux chantiers navals AG Vulcan de Stettin en mai 1890 lancé le 14 décembre 1891 et admis au service actif le 14 octobre 1894. Il est vendu à la marine turque le 12 septembre 1910 et rebaptisé Turgut Reis. Transformé en navire d'entrainement en 1924, il n'est démantelé qu'en 1957.


Schéma de la classe Brandenburg

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 10013 tonnes

Dimensions : longueur 115.70m largeur 20m tirant d'eau 7.9m

Propulsion : deux machines verticales à triple expansion alimentées par douze chaudières à vapeur marchant au charbon dévellopant 10000ch et entrainant trois hélices

Performances : vitesse maximale 17 noeuds distance franchissable 4500 miles nautiques à 10 noeuds

Protection : ceinture 305 à 406mm tourelles 230mm pont blindé 76mm


Armement : six canons de 280mm en trois tourelles doubles (une avant, une au centre et une arrière) 8 canons de 105mm, 8 canons de 88mm et trois tubes lance-torpilles de 450mm

Equipage : 568 officiers et marins


L'acquisition de ces deux cuirassés déjà dépassés était bien entendu un pis-aller destiner à permettre à la marine ottomane de se faire les dents. Pour être une puissance navale respectable, il fallait acquérir des cuirassés de type dreadnought ou superdreadnought.

Logiquement, les turcs auraient du ou pu se tourner vers les chantiers allemands pour passer commande mais c'est vers la firme Vickers que les turcs se tournèrent pour commander un cuirassé moderne.

A l'époque, la marine britannique venait de passer du dreadnought ou superdreadnought avec les Orion puis avec les King George V armés de dix canons de 343mm en cinq tourelles doubles et d'un armement secondaire composé de canons de 102mm.


Le Reshadieh était un cousin des KGV. Principale différence : l'artillerie secondaire (152 à la place du 102mm)

Les turcs commandèrent en 1910 un cuirassé étroitement dérivé des King George V mais avec un armement secondaire bien plus puissant avec des canons de 152mm au lieu de canons de 102mm, cuirassé baptisé Reshad puis Reshadieh.

En 1911, le Brésil passa commande d'un cuirassé armé de 14 canons de 305mm en sept tourelles doubles baptisé Rio de Janeiro mais en décembre 1913, incapable de le payer, le Brésil le revendit à l'Empire Ottoman qui le rebaptisa Sultan Osman I.

Les événements du printemps et de l'été 1914 firent qu'aucun de ces deux navires n'entrèrent en service sous le pavillon au croissant mais sous le pavillon de la White Ensign.


L'HMS Agincourt porta le pavillon britannique. Il s'en fallu de peu qu'il porte le pavillon brésilien puis le pavillon ottoman

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Ven 20 Mai 2011, 21:07

HISTORIQUE

Le HMS Erin à la mer

Présentation

L'Erin : une silhouette élégante

-Le Reshadieh est mis sur cale aux chantiers navals Vickers installés à Barrow-In-Furness le 1er août 1911 lancé le 3 septembre 1913 et complété en août 1914.

L'équipage ottoman présent en Grande-Bretagne était prêt à prendre en main le cuirassé pour les essais à la mer et le transit vers Istanbul mais la première guerre mondiale ayant éclaté, la Grande Bretagne par l'intermédiaire du Premier Lord de la Mer, Winston Churchill saisit les deux cuirassés destinés à la marine ottomane.

Si le Sultan Osman I fût rebaptisé HMS Agincourt, le Reshadieh est rebaptisé HMS Erin. Erin est le nom ancien de l'Irlande en référence à la déesse-mère Eriu dans le panthéon celtique. A ma connaissance, c'est le seul et unique navire de la Royal Navy à avoir porté ce nom.


Le HMS Erin au mouillage

Carrière opérationnelle

Le HMS Erin en 1917

Le Reshadieh est saisi par la Royal Navy le 22 août 1914 et rebaptisé Erin. Cet acte peu diplomatique justifiable par la volonté de renforcer la Royal Navy participa au basculement de l'Empire Ottoman aux côtés des Empires Centraux, les allemands s'empressant de céder à la Turquie le croiseur de bataille Goeben même si dès le 2 août 1914, une alliance secrète avait été signée entre Berlin et Istanbul et qu'une compensation britannique fût superbement ignorée.

L'Erin rejoint la Grand Fleet le 5 septembre 1914 avec pour base Scapa Flow dans les Orcades. Il fût d'abord affecté au 4th Battle Squadron avant d'être transféré au 2nd Battle Squadron, formant une division avec le King George V, l'Ajax et le Centurion, l'Erin étant le quatrième navire dans la ligne.


Le HMS Erin

Comme le reste des cuirassés britanniques, l'Erin effectua une fin de guerre sans gloire, sans grand affrontement. L'Erin est mis en réserve dans le Nore en octobre 1919 et à partir de décembre, sert de maitre-étalon pour toruelles au Chatham Dockyard.

Refondu en juillet-août 1920, il aurait du, suite au traité de Washington être transformé en navire d'entrainement mais au final c'est le Thunderer qui fût choisit.

En mai 1922, il est placé sur la liste des unités à vendre, étant vendu à la démolition le 19 décembre 1922 à Cox & Danks qui le démantela à Queenborough au cours de l'année 1923.


Le HMS Erin avec la tourelle A pointée à tribord

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Ven 20 Mai 2011, 21:13

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : standard 27900 tonnes pleine charge 30740 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 170.54m largeur 28m tirant d'eau 8.5m

Propulsion : quatre turbines à engrenages Parsons alimentées en vapeur par quinze chaudières dévellopant 26500ch et entrainant quatre hélices.

Performances : vitesse maximale 21 noeuds distance franchissable : 5300 miles nautiques à 10 noeuds

Protection : ceinture blindée 230 à 300mm tourelles 100 à 280mm

Armement :

Tourelles doubles de 343mm de l'Empress of India. Les canons de l'Erin sont des quasi-copies des canons des KGV

-10 canons de 343mm (13.5 pouces) Mark VI en cinq tourelles doubles (deux avant positions «A» et «B», une en position centrale «Q» et deux arrières positions «X» et «Y»). Ce canon de 45 calibres tire des obus perforant de 567kg et de 635kg pour une portée maximale comprise entre 2290m (site : 1.1°) et respectivement 21780 et 21710m (site +20°) à raison de 1.5 à 2 coups par minute.

La tourelle double Mark II ter permet aux canons de 13.5 pouces modèle 1909 de pointer en site de -3° à +20° à raison de 5° par seconde et en azimut sur 150° de chaque côté pour les tourelles avant et arrières tandis que ceux de la tourelle «Q» peuvent pointer de 30° à 150° de chaque côté. La dotation en munitions est de 112 obus par canon soit un total de 1120 projectiles.

-16 canons de 152mm (6 pouces) Mark VII en seize casemates latéraux. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 45kg à une distance maximale de 13385m (+15°) à raison de 5 à 7 coups par minute. L'affût permet aux canons de pointer en site de -7° à +15° et en azimut sur 80°. La dotation en munitions est d'environ 150 coups par canon soit un total de 2400 coups.

-6 canons de 57mm

-2 canons antiaériens de 76mm installés en 1917

-4 tubes lance-torpilles de 533mm

Aviation : Installation en 1918 de plate-formes aviation sur les tourelles B et Q pour le lancement de chasseurs.

Equipage : 1070 officiers et marins

SOURCES

-Ressources internet diverses

-L'essentiel des photos m'ont été fournies par l'ami Le Breton

NdA : Il s'agit de mon 200ème article (depuis juin 2009)

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : PAQUEBOT FRANCE (1960)


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11720
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Sam 21 Mai 2011, 01:22

bonsoir
et félicitations; 200 articles en moins de deux ans… cela représente une jolie moyenne ! si je ne me trompe pas, le thème "Grand'Fleet" s'achève aujourd'hui; tout au moins en ce qui concerne les cuirassés et croiseurs de bataille (je n'ai pas encore recensé les croiseurs). beau travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Sam 21 Mai 2011, 10:38

Effectivement c'est presque terminé. Il y à bien le HMS Canada mais je le ferrai quand j'aborderai l'Almirante Lattore. Il y à également des prédreadnought mais je ne sais pas si ces cuirassés anciens étaient intégrés à la Grand Fleet.

Je commence le France ce soir. Ce sera mon premier article sur un paquebot et je crois que cela va me faire bizzare de ne pas parler d'armement et de blindage. lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11720
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Sam 21 Mai 2011, 10:50

bonjour
au début de la guerre le 3° Battle Squadron, constitué des "King Edward VII", faisait partie de la "Grand' Fleet". lorsque le nombre de "Dreadnought" fut suffisant, cette escadre fut envoyée dans la Manche. en 1916, peu avant le Jutland,le Dreadnought devait la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Dim 22 Mai 2011, 21:47


3 tourelles en ligne a l'arrière ?? Shocked c'etait pour la fuite ?? lol!

Bel article comme d'habitude mon brave ... déjà 200 ?? euhhh faut pas exagerer hein , il triche , j'suis sur lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Dim 22 Mai 2011, 22:03

en fait comme tous les cuirassés britanniques à 5 tourelles axiales (à partir de la classe Orion) l'Erin a sa tourelle centrale (la Q) orientée au repos vers l'arrière mais en fait son débattement latéral était suffisant pour tirer quasiment à 30° de l'axe ...

Rappelons que ces navires sont avant tout conçus pour se sabrer mutuellement en latéral

on retrouve une dispo identique sur les König les Texas et pire les Wyoming avec 6 tourelles axiales dont 4 vers l'arrière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Lun 23 Mai 2011, 14:44

JollyRogers a écrit:

3 tourelles en ligne a l'arrière ?? Shocked c'etait pour la fuite ?? lol!

Bel article comme d'habitude mon brave ... déjà 200 ?? euhhh faut pas exagerer hein , il triche , j'suis sur lol!

Merci Jolly

Si tu me crois pas, je peux t'envoyer la liste complète par contre cela risque de prendre du temps pour vérifier sur le forum lol! Blague à part, cette liste comprend uniquement les articles dont j'ai pu voir l'article suivant (Fin de l'article A suivre) mais il y en à sûrement plus au final.

Je poste l'article sur le France ce soir

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: HMS ERIN   Mar 10 Jan 2012, 19:17

Une carte postale du HMS ERIN
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    Mar 10 Jan 2012, 19:21

très belle carte postale thumleft

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: HMS ERIN   Mar 10 Jan 2012, 20:57

La puissance de la ferraille et de la vapeur aux côtés de frêles esquisses en bois et à voile.

La barcasse la plus proche de son babord risque d'être sacrément secouée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: HMS ERIN EN CARENAGE   Jeu 12 Jan 2012, 07:34

LE HMS ERIN DANS UN DOCK FLOTTANT A INVERGORDON (ECOSSE) EN JUIN 1919.
[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN    

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY CUIRASSE HMS ERIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD
» ROYAL NAVY CROISEURS LOURDS CLASSE COUNTY
» Petit bouton d'uniforme Royal Navy XXe, siècle
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: