AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Ven 25 Mar 2011, 21:56

Celui-ci fut mon premier essai "sérieux" avec le papier; mais avant d'en venir au modèle lui-meme, un petit peu d'histoire...



Le Leone Pancaldo était un des douze scouts du type "Navigatori", classe qui est en quelque sorte liée à la France en ce qu'elle fut conçue en réponse aux Ct (contre-torpilleurs) type "Chacal", dont les qualités de vitesse et d'armement impressionnèrent l'état-majeur de la Regia Marina. Suite aux classes Turbine et Sauro, qui étaient des Ct traditionnels sans trop de surprises, on conçut donc une nouvelle classe de gros Ct à opposer aux "fauves" français, devant etre plus rapides et mieux armés que ces derniers.

Le projet fut préparé par le général Giuseppe Rota; les nouveaux navires, classés explorateurs pour signaler leur supériorité par rapport aux "communs mortels" des classes précédentes, s'éloignaient de la lignée des Ct italiens non seulement par leurs dimensions, mais aussi par des solutions empruntées aux croiseurs, comme la séparation des chaufferies AV et AR, et la prédisposition pour l'embarquement d'un hydravion. Le projet originaire, assez peu réaliste à vrai dire, prévoyait une passerelle sur trois étages, un hangar pour un hydravion, une catapulte sur la plage AV et un système de stabilisation par gyroscope. Seule la passerelle sur trois étages fut réellement construite, perdant aussitot son étage intermediaire pour une question de stabilité.
La puissance installée, quoique supérieure à celle des autres Ct italiens de l'époque, n'était pas si démésurée: 55000 chevaux, générés par quatre chaudières et deux turbines Belluzzo qui agissaient sur des hélices de 3.40 m. Pour atteindre des vitesses dans l'ordre des 40 noeuds, on comptait surtout sur les formes très fines de la coque.
Cette finesse excéssive des formes fut un défaut commun à tous les navires italiens de la deuxième moitié des années 20; ils le partageaient avec les quatre croiseurs du type "Condottieri" et les huit Ct type "Dardo", par exemple. Mais, si le
Dardo chavira dans le port de Palerme tandis qu'on le remorquait au chantier et le Giovanni delle Bande Nere risqua de faire naufrage dans la bourrasque qui suivit la deuxième bataille de la Sirte, il faut dire que les Navigatori n'encoururent jamais des vrais problèmes de ce genre.
L'armement principal consistait de six canons de 120 mm / 50 calibres, modèle Ansaldo 1926, en trois affûts bitube. Ce canon aussi a une histoire longue et tourmentée. Spécifiquement conçu pour armer les nouvelles classes de Ct, il empruntait le tube au canon de 120/50 modèle 1909 et, meme si on voulait en faire un complexe très léger, il réussit trop lourd pour la manoeuvre à la main: on dut par conséquent installer des moteurs éléctriques pour le pointage et le poids du complexe augmenta encore. La vitesse initiale des obus, qui était à l'origine de 950 m/s, dut aussi etre réduite à cause de la dispersion excessive constatée aux essais de tir. La portée théorique atteignait les 22000 m et la cadence de tir était de 6 coups par minute. Si cet affût n'était pas une merveille technologique, du moins il était très robuste et fiable et un bon directeur du tir pouvait bien s'en servir, ce qui fut démontré par le Da Recco qui eut l'occasion de descendre d'une seule volée trois Swordfish.
L'armement torpilleur était sacrifié aux exigences de poids, ne comprenant que six tubes en deux installations triples, l'agencement standard pour les Ct italiens. Rien n'était à l'origine prévu pour la lutte ASM et la DCA ne comptait que deux canons Vickers-Terni de 40/39 et quatre mitrailleuses Breda '31 de 13.2 mm.

Les douze navires portaient des noms d'explorateurs italiens de la Rénaissance (sauf Vespucci et Colombo qui furent mis à coté pour les deux vaisseaux qui allaient etre mis sur cale dans peu de temps); Leone Pancaldo, né à Savone en 1488, participa à la circumnavigation du monde de Magellan, rédigeant un des deux journaux officiels de l'expédition (l'autre étant rédigé par Antonio Pigafetta) et servant ensuite de capitaine pour le navire amiral. La dévise de ce navire était un vers d'un poème de D'Annunzio: "D'aquila penne, ugne di leonessa", ce qui signifierait au peu près "Plumes d'aigle et griffes de lion".
Sa construction fut confiée aux Cantieri Navali del Tirreno de Riva Trigoso; il fut le deuxième de sa classe à etre livré à la Marine, entrant en service en Novembre 1929. Moins d'une année après, en Septembre 1930, il rentra à l'arsenal pour la modification de sa passerelle; en Décembre, il suivit son régroupement dans l'Atlantique, à l'occasion de la première croisière transatlantique des hydravions d'Italo Balbo. Entre 1936 et 1938, il fut mobilisé pour la Guerre Civile. En 1938, il fut declassé à contre-torpilleur. En 1939, le voilà à nouveau aux chantiers, ceux du Muggiano à La Spezia cette fois, pour le deuxième grand cycle de travaux. L'abaissement de la passerelle avait déjà amelioré la stabilité de ces navires, ce qui avait été prouvé par la croisière en Atlantique, mais on croyait pouvoir faire mieux avec une intervention plus radicale qui comportait l'élargissement de la coque d'un mètre et l'ajout d'une nouvelle étrave du type dit "atlantique"; la modification fit augmenter la stabilité, la tenue à la mer et l'autonomie en dépit de la vitesse qui descendit à 28 noeuds: par conséquent, ces navires seraient destinés prioritairement à l'escorte des convois, n'ayant plus la vitesse nécessaire pour accompagner la Flotte. Seuls le Nicoloso Da Recco et le Antoniotto Usodimare ne furent pas modifiés.
Le Leone Pancaldo sortit du chantier en Janvier 1940; sa guerre ne fut pas des plus chanceuses: il fut le batiment de sa classe qui navigua le moins, ayant été deux fois coulé.

Meme si les Navigatori avaient été destinés, comme on l'a dit, à l'escorte des convois, lors de la Bataille de Punta Stilo du 9 Juillet la XIV Squadriglia Ct, dont le Leone Pancaldo faisait partie, fut adjointe à l'escadre de l'Amiral Campioni. Suivant son chef de section, le Ugolino Vivaldi, il partit meme pour une attaque à la torpille mais les cuirassés anglais étaient encore hors de portée lorsqu'ils furent rappelés. Les deux Ct rentrèrent donc à Augusta pour le ravitaillement; le soir du 10, le Leone Pancaldo était mouillé dans la rade, derrière un filet pare-torpilles. Trois Swordfish du porte-avions Eagle apparurent avec leur feux de navigation allumés, visant à se faire prendre pour des avions italiens: la ruse réussit, deux des Swordfish visèrent le Ct immobile et lancèrent leur torpilles profitant d'un coin ouvert de l'enceinte des filets; la première frola l'arrière du navire et se perdit, mais la deuxième toucha la coque sur la droite, à la hauteur de la passerelle, avec un angle d'impact de 150° (tandis que le troisième Swordfish torpilla le sémaphore de Torre Avalos qu'il avait pris pour un pétrolier...). A 21h 39, 14 minutes après le torpillage, le navire se posait sur le fond, emportant 16 hommes de son équipage avec lui.

Comme il gisait à 29 m de profondeur, mais rélativement intègre et sans bande, on en envisagea de suite le renflouement, qui fut accompli en un an au juste: le 26 Juillet 1941, le Leone Pancaldo revenait à la surface; il faut noter que, mélés aux scaphandriers du Génie maritime, il y avait aussi des plongeurs de la Decima MAS qui profitaient de ces travaux (auxquels, bien entendu, ne participaient pas) pour garder sous secret leurs entrainements.
Le 27 Octobre, le Ct était pret pour etre rémorqué à Genes. Là, aux chantiers Ansaldo, il fit l'objets des véritables travaux de réparation, qui s'étendaient aussi aux modifications que l'emploi des Navigatori dans la guerre des convois avait rendu nécéssaires; le navire qui en sortit disposait de 9 canons de 20/66 modèle Breda '35, deux canons de 37/54 dans une plateforme mise à la place des tubes AR, deux grénadeurs, quatre mortiers ASM du type Krupp et des prédispositions pour l'embarquement d'un sonar et d'un radar; il avait aussi une nouvelle livrée "disruptive" et la cheminée AR abaissé pour elargir le secteur utile des canons de 20 mm.
Après une dernière visite à l'arsenal de La Spezia pour embarquer le sonar, un SAFAR de production italienne, et le radar, un Ec3/Ter "Gufo", il réprit le service le 12 Décembre 1942. Mais l'entrainement du nouveau équipage le tint loin du canal de Sicile jusqu'en Mars 1943.



A cette époque, meme son équipement à la pointe de ce qui était disponible ne pouvait pas lui garantir une longue vie dans les eaux du canal: après avoir accompli quelque mission de transport de troupes en Tunisie, il fut coulé par des P 40 de l'USAAF le 30 Avril à 11 h 30, à deux milles seulement de Cap Bon. Cette fois, 156 hommes perdirent leur vie; les survivants furent 124; dans la meme occasion, le Ct allemand ZG-3 Hermes et l'italien Lampo furent également coulés.

(la description du modèle, ce post étant déjà un peu long, à suivre salut )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Ven 25 Mar 2011, 22:24

Shocked Shocked Shocked Ouah! Superbe!! Pourrais-tu mettre d'autres photos? STP Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1484
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 00:46

Très belle maquette

thumleft thumleft thumleft

et merci pour l'histoire study


Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5392
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 09:16

Lucio, tu as bien fait de t'inscrire chez nous, tu nous en mets plein les mirettes thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 10:24

Très réussi! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 14:47

Un gros merci à tout le monde Very Happy













Ce modèle est produit par l'éditeur ukrainien Dom Bumagi; je crois qu'il a été dessiné à partir du Profile Morskie qui traite du Pancaldo car le choix de ce sujet est un peu étrange: avec toute la sympatie et le respect que je porte à ce navire si malchanceux, si j'avais été chargé de choisir un Navigatori parmi les douze j'aurais considéré plutot le Luca Tarigo pour l'histoire ou le Niccolò Zeno pour le camouflage (un schéma "Claudus" vraiment unique, à base de gris, blanc, noir et... jaune ocre). Il faut dire que le Pancaldo est intéressant en ce qu'il montre bien le point d'aboutissement de l'évolution du Ct italien, avec sa suite complète de radar, sonar et DCA.
Le modèle en lui-meme ne réserve pas de grosses surprises, c'est une réproduction très fidèle dans les formes et les détails, un peu moins du coté peinture: l'original est imprimé avec un hideux violet à la place du gris et le traçé du camouflage sur les cheminées est erroné; j'ai taché de corriger la couleur, hélas la question du traçé je l'ai relevé trop tard pour que je puisse la corriger...
(à suivre thumright )
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10297
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Un général de la marine ?   Sam 26 Mar 2011, 16:55

Superbe réalisation.
Je suis toujours époustouflée par la précision et la qualité de la reproduction des personnages sur les ponts et la passerelle… Sont-ils fournis avec la boîte de construction ? Cette remarque sur la précision est d’ailleurs aussi valable pour l’ensemble des détails des superstructures…
Lucio a écrit:
Celui-ci fut mon premier essai "sérieux" avec le papier […] Le Leone Pancaldo était un des douze scouts du type "Navigatori" […] // Le projet fut préparé par le général Giuseppe Rota […]
Je n’avais pas remarqué, jusqu’alors, que le projet des NAVIGATORI, était signé d’un général… un terrien ? un aviateur ? un gendarme ? un ingénieur du génie maritime ?
Lucio a écrit:
[…] il fut coulé par des P 40 de l'USAAF le 30 Avril à 11 h 30, à deux milles seulement de Cap Bon. Cette fois, 156 hommes perdirent leur vie; les survivants furent 124; dans la meme occasion, le Ct allemand ZG-3 Hermes et l'italien Lampo furent également coulés.[…]
Il me semble qu'en mai 1943, le Zerstörer allemand ZG-3 (ex-grec Vasilevs Georgios I) ne portait plus le nom d’Hermes qui lui avait été attribué par les Italiens en 1942 (après l’avoir renfloué au Pirée), mais seulement cette immatriculation indigeste de ZG-3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 18:56

DahliaBleue a écrit:
Superbe réalisation.
Je suis toujours époustouflée par la précision et la qualité de la reproduction des personnages sur les ponts et la passerelle… Sont-ils fournis avec la boîte de construction ? Cette remarque sur la précision est d’ailleurs aussi valable pour l’ensemble des détails des superstructures…

Je voudrais bien qu'ils soient fournis avec le modèle... à présent, le seul producteur qui inclut des figures dans ses produits (exception faite des maquettes bidon de Revell des années '50 qui ont souvent, en effet, des figures) c'est Dragon, mais ils n'en donnent que six pour chaque navire, ce qui est assez ridicule. Dans ce cas, comme pour le Jaguar, j'ai eu recours aux figures civiles de Preiser, habillés à la va-vite en marins. Ils n'ont pas une attitude très martiale mais comme le 99.9% des observateurs ne savent pas comment les choses marchent sur un navire en mer, je crois que ça peut passer.
Pour les détails des superstructures, ça ne compte pas, j'ai pris les photodécoupes de GPM et tout l'effort consista en leur mise en place Embarassed



Citation :
Je n’avais pas remarqué, jusqu’alors, que le projet des NAVIGATORI, était signé d’un général… un terrien ? un aviateur ? un gendarme ? un ingénieur du génie maritime ?

Général du génie maritime, bien sur. Je ne sais pas pourquoi, mais dans la Regia Marina le génie (Genio Navale, abrégé GN) empruntait les grades de l'armée. Ainsi, c'était toujours un colonel ou un général qui signait nos projets. Je crois aussi qu'il y avait un seul général car celui-ci faisait fonction de directeur du service.
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6626
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Sam 26 Mar 2011, 22:01

Bravo.......... cheers cheers

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Dim 27 Mar 2011, 15:38

cheers Ouaip, je maintien, superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Ven 08 Avr 2011, 21:56

Me voilà résuscité, je m'excuse d'etre disparu pendant ce temps, mais je préparais les écrits de l'agrég et il ne me restait pas trop de temps pour l'internet.

Merci de vos compliments les amis Very Happy

Voici comment il se présentait au tout début de l'oeuvre: la précision n'était pas impéccable, car les membrures coupées par moi ne sont pas autant précises que celles coupées au laser...



La base avec la surface de la mer c'est toujours une des premières choses que je fais; un peu d'enduit et un coup d'aérographe, pour voir ce que ça donnera...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Mer 20 Juil 2011, 22:10

Pour vous prouver que je ne suis pas mort... on y va avec quelques autres images

Un des trois affuts de 120/50 mod. 1926, venant d'etre ébauché: tous les détails sont prévus par le dessinateur, y compris ceux qui plongeront dans l'obscurité éternelle une fois que le masque sera mis en place; les freins étaient égalemment présents, mais il me fallait moins de temps pour couper deux miettes d'une baguette Evergreen et les peindre, que pour découper et enrouler les carreaux de papier fournis...



La mature (accent circonchose sur le a) je la laisse toujours pour la fin des travaux: mais sur les Navigatori, notamment sur ceux qui portaint des radars, le mat était si profondement "intégré" dans les structures qu'il m'a fallu l'ajouter tout de suite, n'étent pas possible de reporter ce travail. C'est du fil de cuivre cuit et étiré, puis grossièrement tournu pour lui faire prendre sa forme



Deux des canons quasimment achévés, une des chaloupes sur son socle, et le TLT erroné qui venait avec le modèle: la vraie installation avait trois tubes, mais je m'en apercevrai plus tard...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Jeu 21 Juil 2011, 22:29

Le tracé du camouflage sur la chéminée est erroné: l'auriez-vous aperçu si je ne vous l'avais pas dit? Non? Donc voilà, j'ai bien fait de ne me prendre pas la tete pour le corriger (mais chuuut! Gardez ce sécret pour vous!)
Les capes du canon de 120 je le fais avec de la serviette en papier mouillée dans de la colle: simple et efficace.



Voici le TLT corrigé et chargé avec ses torpilles en baguettes Evergreen tournées et peintes. D'ailleurs le fait d'avoir les torpilles vient à notre aide lorsqu'il s'agit d'enrouler les tubes, car il est difficile d'obtenir des tuyaux en papier parfaitement ronds



A l'époque, au lieu de procéder de l'avant vers l'arrière comme je suis en train de le faire pour le Jaguar, je procédais du bas vers le haut: ainsi je pus obtenir assez rapidement toutes les superstructures, mais ce procédé me laissa avec un tas de détails à faire pour la suite, ce qui me ralentit considérablement.
Les manches à air ont été la partie la plus difficile à réaliser: pour en obtenir de convenables, il m'a fallu les noyer dans la cyanoacrylique, et il n'y en a pas deux pareil

Revenir en haut Aller en bas
Le Gros Ventre
Quartier Maître 2eme classe
Quartier Maître 2eme classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 54
Ville : Lévignac
Emploi : responsable de conduite
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Ven 22 Juil 2011, 20:33



Travail remarquable , super réalisation , bravo cheers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Dim 31 Juil 2011, 23:19

Merci Very Happy

Pour cette fois, je ne suis pas très content de ma mer: la couleur ne me plait pas trop, et la forme de la vague non plus; me souvenant de cette médiocrité, j'ai choisi quelque chose de moins ambitieux pour mon Jaguar



Le travail avec le papier étant quasimment achévé, j'ai pu me concentrer sur les photodécoupes et les autres accessoires, comme par exemple l'équipage, des figurines à peindre de Preiser (cher, mais bien fait)



Les rambardes sont de L'Arsenal, un peu épaisses peut-etre mais, de ce meme fait, solides et faciles à mettre en place: une goutte de cianoacrylique tous les dix chandeliers pour les ancrer à leur place, une goutte de vinylique pour tous les autres (ce faisant, la colle vinylique étant moins rigide que la cianoacrylique, on risque moins que les rambardes se détachent aprés quelque temps...)

Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   Lun 01 Aoû 2011, 20:33


C'est du papier ?? Shocked Hé ben , c'est magnifique thumright

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contre-torpilleur Leone Pancaldo - 1/200
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contre-torpilleur le Cassard
» Contre-torpilleur Jaguar - 1/200
» "Lieutenant BOURAKOV" contre-torpilleur de 300 tonnes - 1905.
» contre torpilleur ARQUEBUSE
» Pour ou contre le Magical Girl ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Vos maquettes et etudes-
Sauter vers: