AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CROISEUR LOURD USS WICHITA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:17

CROISEUR LOURD USS WICHITA
(ETATS UNIS)


Le USS Wichita au mouillage dans le Pacifique

INTRODUCTION

Les croiseurs lourds de l'US Navy

Entre 1898 et 1914 eut lieu une course aux armements navals entre la Grande Bretagne post-victorienne et l'Allemagne wilhelmhienne, course symbolisée par des flottes de cuirassés toujours plus puissants.

A cette course au cuirassé entre deux puissances européennes _L'Europe étant alors le continent dominant_ succèda une course aux cuirassés entre deux puissances extra-européennes, le Japon et les Etats Unis.

Cette course qui commença en 1916 par le programme naval américain prévoyant la construction de dix cuirassés (quatre Colorado et six South Dakota) et de six croiseurs de bataille (six de classe Constellation) qui fût suivit par le programme japonais dit «8-8» de 1917 écarta les autres puissances navales qu'il s'agisse de la France, de la Grande Bretagne, de l'Allemagne et de l'Italie.

Cette course aux armements suscita de plus de plus d'oppositions tant aux Etats Unis qu'en Europe et aboutit à la réunion en novembre 1921 d'une conférence sur la limitation des armements navals, sommet international se réunissant à Washington sur l'invitation du président Coolidge.

La conférence débouche sur la signature le 6 février 1922 d'un traité limitant les déplacements et l'armement des principales catégories de navires, notament des cuirassés et des porte-avions. Par exemple, le traité considère qu'un navire est un cuirassé si il déplace entre 10 et 35000 tonnes avec un artillerie principale de 203 à 406mm.

Le nombre de cuirassés étant limité, les différents pays vont se mettre à construire un nombre toujours plus grand de croiseurs lourds flirtant voir dépassant les limites admises (les exemples du peu de sincérité des signataires de ces traités sont légions), des navires peu protégés (d'où leur surnom de thin clad battleship ou cuirassé en fer blanc) déplaçant 10000 tonnes et armés de canons de 203mm.

Croiseurs lourds classe Pensacola

Les américains ont été handicapés durant la première guerre mondiale par le manque de croiseurs pour éclairer la flotte. Ce manque à été en partie compensée par la mise en service des Omaha mais ces navires sont jugés trop petits pour opérer dans le Pacifique. Une étude sur un corps de bataille de 17 cuirassés conclut à un besoin de 53 croiseurs pour l'éclairage auxquels il faudrait ajouter 20 pour la protection des lignes de communication.

De nombreuses études en 1920, portent sur des bâtiments entre 5 et 10000 tonnes avec une artillerie de 203 ou de 152mm. Le General Board demande l'étude d'un bâtiment de 10000 tonne début 1920 pour avoir à la fois une grande autonomie, vitesse (30 noeuds) et puissance de feu. Des projets déplaçant 8250 à 12000 tonnes sont présentés en 1921. Les demandes de construction pour de nouveaux croiseurs après les Omaha échouent. Les marins avaient demandé dix croiseurs en 1921 et le 24 septembre 1920 dix par an pour les années 1922,1923 et 1924 puis, plus modestement le 15 juillet 1921 six par an en 1923, 1924 et 1925.

C'est ainsi que l'autorisation est votée par le Congrès le 18 décembre 1924 est complétée en 1925 par le financement de deux croiseurs baptisés Pensacola et Salt Lake City. Ces navires sont d'abord classés comme croiseurs légers en raison de la présence des derniers croiseurs cuirassés mais à la suite de la conférence de Londres en 1931, deux catégories de croiseurs sont définies : les croiseurs légers armés de canons de 152mm et les croiseurs lourds armés de canons de 203mm. Les américains choisissent les dénominations de «Light cruiser» et de «Heavy cruiser». C'est ainsi que les deux Pensacola sont reclassé de CL à CA le 1er juillet 1931.

Ces deux Pensacola sont jugés comme ratés par les américains. Obsédés par l'idée de ne pas dépasser les limites du traité, ils obtiennent des navires de 9910 tonnes, trop courts et trop chargés dans les hauts.


Le USS Pensacola

-Le Pensacola est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard à New York le 27 octobre 1926 lancé le 25 avril 1929 et admis au service actif le 6 février 1930. Participant à la guerre du Pacifique, il survécu à un conflit qui faucha de nombreux navires, participant à l'opération Magic Carpet avant de servir de cible aux tests atomiques de Bikini. Le 24 août 1946, il est remorqué à Kwajalein où il est désarmé le 26 aoûtt 1946. la coque est remorqué pour être des études radiologiques et d'avaries. Ces études terminées, il fût sabordé le 10 novembre 1948 au large de l'Etat de Washington.


Le USS Salt Lake City à la mer

-Le Salt Lake City est mis sur aux chantiers American Brown Boveri Electric Corporation, un chantier intégré à la New York Shipbuilding Corporation (dont le chantier principal est installé à Camden dans le New Jersey) le 9 juin 1927 lancé le 23 janvier 1929 et admis au service actif le 11 novembre 1929. Participant à la guerre du Pacifique, il survécu à un conflit qui faucha de nombreux navires. Après avoir participé à l'opération «Magic Carpet», il est choisit pour servir de cible aux essais nucléaires de Bikini (opération Crossroads), survivants aux deux tirs. Désarmé le 29 août 1946, il servit de cible pour un exercice de tir le 25 mai 1948, coulant à 130 miles (240km) de la côte sud de la Californie et rayé du Naval Vessel Register le 18 juin 1948.


Caractéristiques Techniques de la classe Pensacola

Déplacement : 9100 tonnes (standard) 11512 tonnes (pleine charge)

Dimensions : longueur 178.30m largeur 19.90m tirant d'eau : 5.80m

Propulsion : turbines à engrenages Parson alimentées par huit chaudières à mazout dévellopant une puissance totale de 107000ch et actionnant 4 hélices

Vitesse maximale : 32.7 noeuds Distance franchissable : 13000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture de 64 à 101mm selon les endroits, ponts blindés 25à 44mm tourelles blindées entre 19 et 64mm, barbettes blindées à 19mm tour de commandement blindé à 32mm

Armement : 10 canons de 203mm (8 inch) Mark 9 en deux tourelles doubles et deux tourelles triples (tourelles doubles inférieures et tourelles triples supérieures); 4 canons de 127mm (5inch) en 4 affûts simples; La DCA légère se compose à l'origine de 4 affûts quadruples de 28mm remplacés en 1943 par 24 canons de 40mm Bofors et 28 canons de 20mm Oerlikon;6 tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes triples mettant en oeuvre des torpilles Mark 11 entrées en service en 1926.

Aviation : Deux catapultes et quatre hydravions

Equipage : 635 hommes


Croiseurs lourds classe Northampton

Les six croiseurs autorisés en 1924 sont financés à l'année fiscale 1926-27 et baptisés Northampton, Chester, Louisville, Chicago, Houston et Augusta.

Comme les Pensacola, ils sont classés croiseurs légers à cause de la présence des derniers croiseurs cuirassés mais après le traité de Londres en 1931, les croiseurs sont classés légers quand ils sont armés de canons de 152mm et lourds quand ils sont armés de canons de 203mm. Tous les croiseurs américains armés de canons de 203mm sont classés croiseurs lourds (CA _Cruiser Armoured_) le 1er juillet 1931.

Par rapport aux Pensacola, les Northampton réduisent l'armement principal à 9 canons de 203mm en trois tourelles triples, la coque est allongée de 4m et le gaillard d'avant surelévé pour améliorer la tenue à la mer.


Le USS Northampton avec sa fausse lame d'étrave

-Le Northampton est mis sur cale aux Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) de Quincy dans le Massachussetts le 12 avril 1928 lancé le 5 septembre 1929 et admis au service actif le 17 mai 1930. Il participe à la bataille de Santa Cruz et à celle de Tassafaronga le 1er décembre 1942 où il succombe aux torpilles japonaises.


Le USS Chester

-Le Chester est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Company le 6 mars 1928, lancé le 3 juillet 1929 et admis au service actif le 24 juin 1930. Contrairement au Northampton, il survit à la guerre du Pacifique, participe à l'opération Magic Carpet avant d'être placé en réserve le 10 juin 1946 où il reste jusqu'à sa vente à la démolition le 11 août 1959.


Le USS Louisville

-Le Louisville est mis sur cale au Puget Sound Navy Yard le 4 juillet 1929 lancé le 1er septembre 1930 et admis au service le 15 janvier 1931. Il participe à la guerre du Pacifique étant déployé aussi bien dans les eaux tropicales de Guadalcanal que dans les eaux froides des Aléoutiennes.Désarmé le 17 juin 1946 et confié aux bons soins de l'Atlantic Reserve Fleet. Le 1er mars 1959, il est rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition le 14 septembre de la même année à la Marlene Blouse Corporation de New York.


Le USS Chicago

-Le Chicago est mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard le 10 septembre 1928 lancé le 10 avril 1930 et admis au service actif le 9 mars 1931. Il participe à la guerre du Pacifique jusqu'à sa destruction lors de la bataille de l'île Renell le 29 janvier 1943, victimes d'avions torpilleurs G4M et G3M.


Le USS Houston

-Le Houston est mis sur cale aux Newports News Shipbuilding de Newport News (Virginie) le 1er mai 1928 lancé le 7 septembre 1929 et admis au service actif le 17 juin 1930. La carrière de l'avant dernier croiseur de classe Northampton est brève, succombant aux torpilles japonaises lors de la bataille du détroit de la Sonde dans la nuit du 28 février au 1er mars 1942.


Le USS Augusta

-L'Augusta est mis sur cale aux Newport News Shipbuilding and Drydock Company de Newport News (Virginie) le 2 juillet 1928 lancé le 1er février 1930 et admis au service actif le 30 janvier 1931. Affecté à l'Asiatic Fleet puis après refonte à la flotte de l'Atlantique, transporta notament le président Roosevelt pour la conférence de Terre Neuve en août 1941. Il participa ensuite aux débarquements en Afrique du Nord (Torch), en Normandie (Overlord) et en Provence (Dragoon). Le 31 octobre, l'Augusta gagna l'arsenal de New York pour être modifié en vu de servir à l'opération Magic Carpet de rapatriement des soldats américains en Europe et ce jusqu'à la fin de 1945. Désarmé le 16 juillet 1946 et placé en disponibilité à Philadelphie, il est rayé du Naval Vessel Register le 1er mars 1959 et vendu à la démolition le 9 novembre 1959 à un chantier de Floride situé à Panama City, la démolition commençant le 2 mars 1960.


Caracteristiques Techniques de la classe Northampton

Déplacement : standard 9300 tonnes pleine charge 12350 tonnes

Dimensions : longueur 182.9m largeur 20.1m tirant d'eau : 5.0m

Propulsion : 4 turbines vapeur à engrenages Parsons alimentées par 8 chaudières White-Forster dévellopant 107000ch et actionnant 4 hélices.

Vitesse maximale : 32.5 noeuds Distance franchissable : inconnue

Protection : ceinture 76mm pont au dessus de la salle des machine 25mm parois latérales de la salle des machines 95mm pont au dessus des soutes à munitions 51mm barbettes 38mm tourelles 64mm pour l'avant, 51mm pour le toit et 19mm pour l'arrière et les côtés.

Armement : 9 canons de 203mm (5inch) Mark 10 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière); 8 canons de 127mm (5inch) Mark 13 en 8 affûts simples; 4 canons de 127mm (5inch) en 4 affûts simples; 24 canons de 40mm et 28 canons de 20mm; 6 tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes triples mettant en oeuvre des torpilles Mark 11 entrées en service en 1926.

Aviation : deux catapultes derrière le mat tripode et le bloc passerelle avec quatre hydravions

Equipage : 55 officiers et 566 officiers mariniers et marins

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:26

Croiseurs lourds classe Portland

Si la classe Northampton se composait de six navires, elle aurait du à l'origine en compter huit puisque les USS Portland (CA-33) et Indianapolis (CA-35) avaient été prévus comme des Northampton. Néanmoins, ces deux navires furent au final plus longs de trois mètres, des superstructures et une protection modifiée et une DCA renforcée et formèrent donc la classe Portland. Les deux navires de cette classe sont financés à l'année fiscale 1929 (FY 1928-1929 qui court du 1er juillet 1928 au 30 juin 1929) en même temps que les trois premiers croiseurs de classe New Orleans (New Orleans Astoria Minneapolis).


Le USS Portland

-Le Portland est mis sur cale aux chantiers navals de la Bethlehem Steel Company, Shipbuilding Division installés à Quincy (Massachusetts) le 17 février 1930, lancé le 21 mai 1932 et admis au service actif le 23 février 1933. Il participe aux batailles de la mer de Corail et de Midway en escorte du porte-avions Yorktown.

Il participe aux différentes batailles de la campagne de Guadalcanal avant de participer aux opérations dans les Aléoutiennes et aux différents débarquement dans le Pacifique. Il termine sa guerre aux Phillipines participant notament à la bataille du détroit de Surigao et à Okinawa. Après avoir participé à l'opération Magic Carpet, il est désarmé et placé en réserve le 12 juillet 1946, rayé des registres le 1er mars 1959 et vendu à la démolition.


Le USS Indianapolis

-L'Indianapolis est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden dans le New Jersey le 31 mars 1930 lancé le 7 novembre 1931 et admis au service actif le 15 novembre 1932. Il participe à la guerre du Pacifique notament aux premières opérations offensives en Nouvelle Guinée et dans les Aléoutiennes. Il participa aux différents débarquement dans le Pacifique ainsi qu'aux opérations dans les Phillipines.

Après avoir couvert les débarquements à Iwo Jima et Okinawa, il est chargé d'une mission secrète qui changea le cours de la guerre. C'est en effet le CA-34 qui est chargé de transporter à Tinian les éléments de la première bombe atomique le 26 juillet 1945. Repartant pour Leyte, il est torpillé le 30 juillet 1945 par deux torpilles du sous-marin I-58, le croiseur coulant en douze minutes. Les secours tardant, seulement 317 marins sur les 1196 survécurent à l'attaque et au naufrage.



Caracteristiques Techniques de la classe Portland

Déplacement : standard 9800 tonnes

Longueur : 186m Largeur : 20.14m Tirant d'eau : 5.21m

Propulsion : quatre groupes de turbines à engrenages Parsons alimentées en vapeur par huit chaudières le tout dévellopant 107000ch et entrainant quatre hélices.

Performances : vitesse maximale 32.7 noeuds distance franchissable 10000 miles nautiques à 15 noeuds

Armement : 9 canons de 203mm en trois tourelles triples (deux avant et une arrière), 8 canons de 127mm antiaériens, 8 mitrailleuses de 12.7mm

Aviation : deux catapultes et quatre hydravions

Equipage : 848 officiers et marins


Croiseurs lourds classe New Orleans

Au budget 1929, la marine américaine parvient à faire financer cinq croiseurs lourds, les deux Portland mais également trois croiseurs d'un nouveau type. Leur coque est plus courte (179m contre 186m), les installations d'aviation sont regroupées à l'arrière, les tourelles de 203mm sont d'un nouveau modèle (pour une partie de la classe) et la protection est bien plus importante puisque dans le devis de poids, la protection représente 15% contre 6% pour les Northampton et les Portland.

Dernière classe construire selon les limitations du traité de Washington, cette classe peut être subdivisé en trois séries. Les New Orleans (CA 32), Astoria (CA 34) et Minneapolis (CA 36) forment le Block I, les Tuscaloosa (CA 37) et San Francisco (CA 38) financés au budget 1930 (année fiscale 1929-30) forment le Block II et enfin les Quincy (CA 39) et Vincennes (CA 44) financés au budget 1933 (année fiscale 1932-33) forment le Block III.


Le USS New Orleans

-Le New Orleans est mis sur cale au New York Navy Yard sis dans le quartier de Brooklyn le 14 mars 1931 lancé le 12 avril 1933 et admis au service actif le 15 février 1934. Il participe à la guerre du Pacifique notamment à la bataille de la mer de Corail, à la bataille de Midway, à Guadalacanal puis au «saut de puce» à travers le Pacifique. Survivant au conflit,il est désarmé le 10 février 1947 et mis en réserve jusqu'au 1er mars 1959 quand il fût rayé des registres et vendu à la démolition le 22 septembre à la Boston Metals Company installé à Baltimore (Maryland).


Le USS Astoria

-L'Astoria est mis sur cale au Puget Sound Navy Yard le 1er septembre 1930 lancé le 16 décembre 1933 et admis au service actif le 28 avril 1934. Participant à la bataille de la mer de Corail et à la bataille de Midway, il est coulé par la marine japonaise lors de la bataille de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942.


Le USS Minneapolis

-Le Minneapolis est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 27 juin 1931 lancé le 6 septembre 1933 et admis au service actif le 19 mai 1934. Après avoir participé à la bataille de la mer de Corail et à celle de Midway, le Minneapolis fût engagé dans la terrible campagne de Guadalcanal. Il participa ensuite au «saut de puce» à travers le Pacifique en appui des Marines. Il participa également à la bataille de la mer des Phillipines et à la bataille du détroit de Surigao. Survivant au conflit, il est désarmé le 10 février 1947 puis vendu à la démolition le 14 août 1959 à Union Metals and Alloys Corporation et promptement démantelé.


Le USS Tuscaloosa

-Le Tuscaloosa est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding and Drydock Corporation de Camden dans le New Jersey le 3 septembre 1931 lancé le 15 novembre 1933 et admis au service actif le 17 août 1934. Il commença la guerre dans l'Atlantique étant déployé à Scapa Flow en soutien de la Home Fleet. Il participe ensuite à l'opération «Torch» le 8 novembre 1942 puis à «Overlord» le 6 juin 1944. Après carénage et entrainement aux Etats Unis, il gagna le Pacifique, participant à la bataille d'Iwo Jima puis à Okinawa. Il est désarmé le 13 février 1946, il resta en réserve jusqu'au 1er mars 1959 quand il fût rayé des registres puis vendu à la démolition le 25 juin à Boston Medals Company de Baltimore (Maryland).


Le USS San Francisco

-Le San Francisco est mis sur cale au Mare Island Navy Yard de Vallejo en Californie le 9 septembre 1931 lancé le 9 mars 1933 et admis au service actif le 10 février 1934. Il participe d'abord aux patrouilles neutralités dans l'Atlantique avant de gagner le Pacifique pour participer à la couverture des raids aériens sur Lae et Salamaua en mars 1942 puis à la campagne de Guadalacanal avant de participer au «saut de puce» à travers le Pacifique. Désarmé et placé en réserve le 10 février 1946, il fût mouillé à Philadelphie au sein de l'Atlantic Reserve Fleet jusqu'au 1er mars 1959 quand il fût rayé des registres. Il est vendu à la démolition le 9 septembre à Union Mineral and Alloys Corporation de New York qui le fit démanteler en 1961 à Panama City (Floride).


Le USS Quincy

-Le Quincy est mis sur cale aux chantiers navals de la Betlhehem Shipbuilding Company de Quincy dans le Massachusetts le 15 novembre 1933 lancé le 19 juin 1935 et admis au service actif le 9 juin 1936. Il est déployé dans l'Atlantique jusqu'en juin 1942 quand il gagne le Pacifique. Sa carrière est des plus brèves puisqu'il est coulé à la bataille de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942.


Le USS Vincennes

-Le Vincennes est mis sur cale aux chantiers navals de la Bethlehem Shipbuilding Company's Fore River plant installés à Quincy dans le Massachusetts le 2 janvier 1934 lancé le 21 mai 1936 et admis au service actif le 24 février 1937. Il participe aux patrouilles de neutralité dans l'Atlantique avant de gagner le Pacifique pour participer au raid de Doolitle sur Tokyo le 18 avril 1942 puis à la bataille de Midway. Engagé dans l'opération Watchtower, il est coulé à la bataille de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942.



Caractéristiques Techniques des New Orleans

Déplacement : standard 10298 tonnes pleine charge 12692 tonnes

Dimensions : longueur hors tout : 179.25m largeur : 18.81m tirant d'eau : 5.90m

Propulsion : quatre turbines à engrenages Westinghouse alimentées en vapeur par huit chaudières Babcock & Wilcox dévellopant une puissance maximale de 107000ch et entrainant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 32.7 noeuds distance franchissable : 14000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture de 76 à 127mm pont blindé : 32 à 57mm tourelles de 203mm : 38 mm barbettes : 127mm (165mm sur le San Francisco) bloc passerelle 127mm

Armement : (New Orleans Astoria Mineapolis) 9 canons de 203mm (8inch) Mark 9 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière) (Tuscaloosa, San Francisco, Quincy et Vincennes) : 9 canons de 203mm (8inch) Mark 12 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière).

Les sept croiseurs de classe New Orleans disposaient d'un même modèle de canons pour ce qui concerne l'artillerie secondaire soit 8 canons de 127mm (5inch) Mark 13 en 8 affûts simples.

-8 mitrailleuses antiaériennes de 12.7mm remplacées au cours de la guerre pour ceux ayant échappé à l'enfer de Savo, le New Orleans disposant à la fin de la guerre de 16 canons de 40mm Bofors et de 19 canons Oerlikon de 20mm, ces derniers remplaçant les canons de 28mm un temps montés mais qui se révélèrent inefficaces

Aviation : deux catapultes installées à l'arrière de la deuxième cheminée pour un total de quatre hydravions. A la fin du conflit, un catapulte fût débarquée pour limiter la surcharge dans les hauts

Equipage : 876 officiers et marins

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:32

Les Brooklyn : des croiseurs légers fort bien armés

Croiseurs légers classe Brooklyn

La conférence de Londres et traité qui suivit limita le tonnage de croiseurs de la marine britannique à 339300 tonnes et celui de l'US Navy à 323500 tonnes. Ce contingent est quasiment par les deux navires de la classe Pensacola, les six navires de la classe Northampton (Northampton, Chester Louisville, Chicago, Houston et Augusta) les sept de navires de la classe New Orleans (New Orleans, Astoria Minneapolis Tuscaloosa San Francisco Quincy et Vincennes) et les deux navires de classe Portland (Portland et Indianapolis) soit un total de 17 croiseurs lourds.

Pour continuer d'augmenter leur flotte de croiseurs, les américains comme les japonais, toujours rivaux pour le contrôle du Pacifique doit se limiter à un nouveau type de croiseur, les croiseurs légers armés de canons d'un calibre maximum de 155mm.

Les premières études commencent à la fin 1930 avec un déplacement de 6000 à 10000 tonnes et un armement principal de six à quinze canons de 152mm. Ces projets entre en concurrence avec les projets de croiseurs à pont d'envol.

Finalement, le General Board approuve un projet de 9600 tonnes armé de douze canons en quatre tourelles triples. Il à failli être mis sur cale dans le cadre de l'année fiscale 1932 mais le Congrès l'à bloqué à cette époque préférant un croiseur à pont d'envol.

L'apparition des Mogami japonais armés de quinze canons de 155mm en cinq tourelles triples en février 1933 ce qui oblige les américains à réagir. Six projets de croiseurs légers sont présentés, tous de 10000 tonnes avec un armement compris de douze à seize canons de 152mm.

Le projet H est sélectionné avec quinze canons de 152mm en cinq tourelles triples (trois avant et deux arrières). Quatre croiseurs de ce type sont financés dans l'année fiscale (Fiscal Year) FY 1933 (1932-1933) et autorisés par le National Industrial Recovery Act, ces navires étant baptisés Brooklyn (CL-40) Philadelphia (CL-41) Savannah (CL-42) et Nashville (CL-43) plus le dernier croiseur de classe New Orleans, le Vincennes (CA-44).

Le 25 septembre 1933, des études sont relancées pour les croiseurs à mettre sur cale en 1935. Il s'agit d'utiliser au mieux les 47100 tonnes disponibles à partir du 1er janvier 1936. Les études préliminaires envisagent des bâtiments de 6000 à 1000 tonnes. Six études donnent des bâtiments de 5000 à 10000 tonnes armés de six à seize canons de 152mm.

Finalement, à l'année fiscale 1934 (FY 1934 FY 1933-34) sont financés la construction de trois autres croiseurs de la classe Brooklyn, les Phoenix (CL-46) Boise (CL-47) et Honolulu (CL-48). La classe Brooklyn va donc aligner un total de sept croiseurs.


Le USS Brooklyn en 1942

-Le Brooklyn est mis sur cale au.......Brooklyn Navy Yard le 12 mars 1935 lancé le 30 novembre 1936 et admis au service actif le 30 septembre 1937. Déployé dans l'Atlantique, il participe aux patrouilles de neutralité, à l'opération Torch (8 novembre 1942), aux débarquements en Sicile et en Italie (Husky en Sicile, Avalanche à Salerne et Shingle à Anzio-Netuno), au débarquement de Provence. Placé en réserve le 3 janvier 1947, il est transféré à la marine chilienne le 9 janvier 1951 où rebaptisé O'Higgins il est désarmé en 1985 avant de couler en remorque en 1992 alors qu'il allait être démoli.


Le USS Philadelphia

-Le Philadelphia est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 28 mai 1935 lancé le 17 novembre 1936 et admis au service actif le 23 septembre 1937. Il participe à la seconde guerre mondiale dans le Pacifique et en Méditerranée, participant à l'opération Torch et aux débarquements en Sicile et en Italie et enfin le débarquement de Provence. Une fois son dernier transport pour l'opération Magic Carpet effectué, le croiseur gagna Philadelphie le 9 janvier 1946 pour commencer le processus d'inactivation. Désarmé le 3 février 1947, il passa moins de quatre ans en réserve. En effet, le 9 janvier 1951, il fût rayé des registres et vendu dans le cadre du Mutual Defense Assistance Program à la marine brésilienne. Rebaptisé Almirante Barroso (C-11). Il sert dans la marine brésilienne jusqu'en 1973.


Le USS Savannah

-Le Savannah est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 31 mai 1934 lancé le 8 mai 1937 et admis au service actif à l'Arsenal de Philadelphie le 10 mars 1938. Comme ces deux premiers sister-ship, il participe à la guerre dans l'Atlantique et en Méditerranée, étant gravement endommagé par une bombe planante allemande le 11 septembre 1943 lors du débarquement à Salerne. Il est de retour en service en septembre 1944 mais la guerre est fini pour lui. Désarmé le 3 février 1947, il ne fût pas contrairement à ses sister-ships transférés à une marine sud-américaine en raison des dégâts reçus à Salerne. Rayé des registres le 1er mars 1959, il fût vendu à la démolition le 25 janvier 1966 à Bethlehem Steel Company.


Le USS Nashville

-Le Nashville est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation installés à Camden dans le New Jersey le 24 janvier 1935 lancé le 2 octobre 1937 et admis au service actif le 6 juin 1938. Il participe au raid de Doolitle en avril 1942 puis aux différentes phases de la guerre du Pacifique notamment en appui des différents débarquements. Il est désarmé le 24 juin 1946. Il resta quatre ans et demi en réserve puisque le 9 janvier 1951, il fût vendu à la marine chilienne où sous le nom de Capitan Prat, il servit jusqu'à son désarmement en 1985.


Le USS Phoenix

-Le Phoenix est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation installés à Camden (New Jersey) le 15 avril 1935 lancé le 13 mars 1938 et admis au service actif le 3 octobre 1938. Il participa à la guerre du Pacifique notamment en appui des opérations amphibies où ses canons de 6 pouces eurent fort à faire pour ramollir les défenses japonaises.

Le 11 janvier 1951, le Phoenix est racheté par la marine argentine qui le rebaptisé Diecisiete de Octobre. Après la chute de Juan Peron en 1955, il fût rebaptisé General Belgrano qui fût coulé le 2 mai 1982 par le SNA britannique HMS Conqueror, destruction célébrée par The Sun par le titre vengeur «Gotcha !» (on l'à eu).


Le USS Boise

-Le Boise est mis sur cale aux chantiers navals de la Newport News Shipbuilding and Dry Docks Company de Newports News (Virginie) le 1er avril 1935 lancé le 3 décembre 1936 et admis au service actif le 12 août 1938. Il participe à la guerre dans le Pacifique, notament à la bataille de Guadalcanal.

Il est gravement endommagé lors de la bataille de Cap Espérance les 11 et 12 octobre 1942. Le croiseur regagna les Etats Unis pour des réparations à l'Arsenal de Philadelphie du 19 novembre 1942 au 20 mars 1943. Il est ensuite déployé en Méditerranée jusqu'en décembre participant aux débarquements en Sicile et à Salerne.

Il participe aux opérations en Nouvelle Guinée puis aux Phillipines. Le 3 octobre 1945, il appareilla pour la côte est, arrivant à New York le 20 octobre 1945. c'est là qu'il fût désarmé et placé en réserve le 1er juillet 1946.

Le 11 juillet 1951, il est vendu à la marine argentine et rebaptisé Nueve de Julio (9 juillet 1816 indépendance de l'Argentine). Mis en réserve à Puerto Belgrano en 1971, il fût désarmé le 31 octobre 1977 (décret spécial n°3351). Vendu à la démolition le 28 juin 1981, il fût remorqué à Browsvillle et démantelé après une tentative pour en faire un musée.


Le USS Honolulu

-Le Honolulu est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard installé donc à New York le 10 septembre 1935 lancé le 26 août 1937 et admis au service actif le 15 août 1938. Il commence la guerre par un long déploiement dans les eaux de l'Alaska jusqu'en novembre 1942 quand il gagne les Salomons pour participer aux combats autour de Guadalcanal. Il est en réparations entre juillet et novembre 1943 suite à la bataille de Tassafaronga. Il participe ensuite au «saut de puce» à travers le Pacifique jusqu'au 20 octobre 1944 quand il est mit hors de combat par une torpille japonaise.

La guerre était terminée quand le navire effectua sa croisière de remise en condition en octobre 1945. Il gagna Newport (Rhode Island) pour des missions d'entrainement. Il arriva à l'Arsenal de Philadelphie le 8 janvier 1946 et y fût désarmé le 3 février 1947. Les avaries subies durant le second conflit mondial explique que contrairement à cinq de ses sister-ships mais comme le Savannah, il ne fût pas transféré à une marine sud-américaine. Le 17 novembre 1959, il fût vendu à la démolition et promptement démoli.



Caracteristiques Techniques des Brooklyn

Déplacement : standard 9767 tonnes pleine charge 11074 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 185m largeur 19m tirant d'eau 7m

Appareil propulsif : 4 turbines à engrenages Parson alimentées par 8 chaudières Babcock & Wilcox dévellopant une puissance totale de 100000ch et entrainant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 32.5 noeuds distance franchissable 10000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture blindée : 140mm pont blindé : 50mm barbettes : 152mm tourelles de 152mm : (toit) 50mm (côtés) 170mm

Armement :15 canons de 152mm (6 pouces) Mark 16 répartis en cinq tourelles triples (trois avant et deux arrières). 8 canons de 127mm en 8 affûts simples et 8 mitrailleuses de 12.7mm

Au cours du conflit, la DCA fût notablement renforcée avec l'embarquement de 28 canons Bofors de 40mm (quatre affûts quadruples et six affûts doubles) et de 20 canons Oerlikon de 20mm (dix affûts doubles)

Aviation : deux catapultes à la poupe et jusqu'à quatre hydravions

Equipage : 868 officiers et marins


Le Wichita comme prototype

Comme nous l'avons vu plus haut, le contingent de croiseurs alloué aux américains était sur le point d'être épuisé et comme l'US Navy était probablement la marine qui respectait le plus les limites de traité, elle s'interrogea sur la meilleure utilisation de son contingent.

Le budget 1934 avait financé la construction de trois croiseurs légers classe Brooklyn et un croiseur lourd de classe New Orleans. Elle s'interroge sur l'utilité de construire un autre croiseur lourd, un cuirassé en papier d'étain (Thinclad battleship) et un croiseur léger de type Brooklyn.

Au final, elle choisit de ne pas choisir en prennant une coque de type Brooklyn et d'y installer l'armement d'un croiseur lourd à savoir neuf canons de 203mm en trois tourelles triples. Cet unique navire financé au budget 1935 est baptisé Wichita avec pour marque de coque CA-45.

Cet unique navire peut être considéré comme le «chainon manquant» dans la généalogie des croiseurs lourds puisqu'il marque une certaine rupture avec la série des Pensacola/Northampton/Portland/New Orleans tout en annonçant les Baltimore qui sont des versions «boostées» du Wichita.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:43

HISTORIQUE

Présentation

Vue aérienne du USS Wichita. Les différences d'architecture entre le Wichita et les croiseurs lourds précédents est nette

-Le USS Wichita (CA-45) est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 28 octobre 1935 lancé le 16 novembre 1937 et admis au service actif le 16 février 1939.

le CA-45 est le premier navire de l'US Navy à porter le nom de cette ville du Kansas, fondée en 1870, intégrée au comté de Sedgwick et peuplée en 2006 de 366682 habitants. Elle à été longtemps une ville dominée par l'extraction pétrolier et l'industrie aéronautique, industries qui sont aujourd'hui en nette régression. Citons quelques célébritées nées à Wichita : Robert Ballard qui localisa et explora l'épave du Titanic, Ann Dunham la mère du président des Etats Unis Barack Obama, l'acteur Don Johnson ou encore Eric Harris l'un des deux auteurs du massacre de Columbine de 1999.

Depuis le CA-45, un autre navire à porté ce nom. Il s'agit d'un pétrolier ravitailleur, l'AOR-1. Il est mis sur cale le 16 juin 1966 aux chantiers navals de la General Dynamics Corporation de Quincy dans le Massachusetts, lancé le 16 mars 1968 et admis au service actif le 7 juin 1969. Il est désarmé le 12 mars 1993, transféré à Suisun Bay, rayé des registres le 15 février 1995 et transféré à la MARAD le 18 décembre 1998.


Le pétrolier ravitailleur USS Wichita (AOR-1)

Carrière opérationnelle

Dans l'Atlantique et la Méditerranée, il y avait le Wichita (1939-1942)

Vue aérienne du USS Wichita en mai 1940

La carrière du croiseur lourd commença par une participation à une cérémonie de commémoration en l'occurence de la bataille de San Jacinto (bataille qui eut lieu le 21 avril 1836 et qui aboutit à la création de la République Texanne) et pour se faire, le croiseur gagna Houston le 20 avril 1939.

Il quitta la grande ville texanne le 1er mai pour effectuer sa croisière de mise en condition qui fût l'occasion d'escales aux îles Vierges, à Cuba et aux Bahamas avant un retour dans son chantier constructeur pour les démontages et modifications après essais.

Disponible le 25 septembre 1939, il est affecté à la 7ème division de croiseurs et quitte Philadelphie le 27 septembre pour la baie de Chesapeake où il termine sa préparation opérationnelle avant de relever le Vincennes et assurer des patrouilles de neutralité jusqu'au 9 octobre avant de gagner l'Arsenal de Norfolk pour des travaux qui l'y immobilisèrent du 12 octobre au 1er décembre 1939.

Le 4 décembre, le Wichita appareilla pour la base navale de Guantanamo où il arriva le 8 décembre 1939, le croiseur lourd prennant la tête de la Caribbean Patrol composée également du Vincennes, des destroyers Borie, Broome, Lawrence, King et Truxtun plus les squadrons de patrouille maritime VP-33 et VP-51, cette force étant chargée de sécuriser les Caraïbes contre tout belligérant.

Après cinq jours de repos à Guantanamo, le USS Wichita effectua une série d'exercices du 8 au 24 janvier avant de quitter Cuba pour reprendre ses patrouilles au sein du Antilles Detachment en compagnie du Vincennes et du Destroyer Squadron 10 (DesRon 10), patrouilles entrecoupées d'escales et de visites de courtoisies. A la fin du mois de février 1940, le croiseur regagna les Etats Unis pour entretien et encore des exercices qui l'occupèrent durant tout le printemps.

Au mois de juin, le dernier né des croiseurs lourds américains fût choisit pour une mission d'influence et de propagande en Amérique du Sud où les élites étaient largement «philogermaniques» notamment en Argentine et au Brésil.

Le premier navire à mener cette mission fût le croiseur lourd Quincy qui fit escale à Montevideo le 20 juin 1940 suivit donc dix jours plus tard par le Wichita, les deux croiseurs ne quittant l'Uruguay que le 3 juillet avant de faire escale dans différents ports brésiliens, de revenir à Montevideo le 23 août puis de faire escale à Buenos Aires et à Rio de Janeiro puis de rentrer à Hampton Roads le 22 septembre 1940.

Après une semaine à Norfolk, le Wichita gagna New York où il arriva le 30 septembre. Jusqu'à la fin de l'année, il entraina des officiers de réserve tout en effectuant des écoles de feu, généralement en baie de Chesapeake.

Le 7 janvier 1941, le Wichita quitta Hampton Roads pour Guantanamo, arrivant à destination quatre jours plus tard et jusqu'à la mi-mars, il participa à de nombreuses manoeuvres dans les Caraïbes avec notamment des exercices amphibies à Porto Rico.

Après un petit carénage au New York Navy Yard, le Wichita appareilla le 6 avril pour les Bermudes en compagnie du Tuscaloosa entamant une série de patrouilles dans l'Atlantique Nord avant un nouveau carénage à New York du 17 mai au 2 juillet 1941.


Le USS Wichita dans la brume au large de l'Islande

Gagnant Newport (Rhode Island), il en appareilla le 27 juillet 1941 pour participer à l'opération «Indigo II», la relève par les Marines de la garnison britannique présente en Islande depuis 1940. Il arriva à Reykjavik le 6 août mais regagna les Etats Unis dès le 20 août avant de reprendre ses missions de patrouille, missions redoublées, les américains craignant une réaction allemande musclée avec l'augmentation de la présence américaine dans l'escorte des convois. C'et ainsi que le 23 septembre, le Wichita appareilla pour l'Islande en compagnie du porte-avions Wasp, du cuirassé Mississippi, du navire atelier Vulcan et de quatre destroyers, arrivant à destination le 28 septembre 1941.

Endommagé par plusieurs collisions dans des eaux hostiles et des conditions météo dantesque, le Wichita quitta l'Islande au début février pour des réparations au New York Navy Yard où il arriva le 9 février 1942. Les réparations furent achevées le 26 février et le croiseur lourd effectua ensuite sa mise en condition jusqu'au 11 mars quand il chargea des munitions à Boston avant de retourner en baie de Casco (Maine).

Le 26 mars 1942, la TF39 commandée par le contre-amiral Wilcox appareille de Portland pour Scapa Flow avec le cuirassé Washington, le porte-avions Wasp, les croiseurs lourds Wichita et Tuscaloosa et 8 destroyers afin de remplacer les navires britanniques engagés dans l'opération Ironclad contre Madgascar.

Le lendemain, l'alarme «homme à la mer» retentit à bord du cuirassé. L'homme étant passé par dessus bord n'était autre que le contre-amiral Wilcox. Le Tuscaloosa, deux destroyers et les avions du Wasp participèrent aux recherches.

C'est le destroyer Wilson qui fit la macabre découverte, le contre-amiral flottant sur le ventre. Les circonstances de ce dramatique incident restent obscure, certains parlant de négligence, d'autre de crise cardiaque ou pour certains encore un suicide. L'enquête officielle ne révéla aucune négligence de la part du contre-amiral.

Les conditions de mer empêchèrent la récupération du corps à 12.28 le 27 mars, l'opération de sauvetage fût abandonnée et le contre-amiral Wilcox fût remplacé par le contre-amiral Robert Giffen à bord du Wichita.

La TF américaine arriva à Scapa Flow le 4 avril et fût aussitôt placée sous le commandement de l'amiral Sir John Tovey, le commandant en chef de la Home Fleet qui avait posé sa marque sur le King George V. Après entrainement et formation des américains aux procédures britanniques, la TF39 sortit pour la première fois en mer le 28 avril 1942 pour couvrir les convois entre les îles britanniques et l'URSS contre les sous-marins, les avions voir les unités de surface allemands.

Le 14 août 1942, le Wichita reçut l'ordre de rentrer aux Etats Unis, recevant avant son départ, les compliments et les félicitations de l'amiral Tovey, le commandant en chef de la Home Fleet qui se rendit à bord pour adresser personellement ces compliments à l'équipage.

Après une courte escale de ravitaillement à Hvalfjörður, le Wichita vogua vers New York, arrivant à destination le 22 août. Il entra le même jour à l'Arsenal pour une remise en état marquée par un passage au bassin jusqu'au 5 septembre 1942. Il enchaina ensuite par une série d'exercices pour réentrainer son équipage en vue de l'opération Torch, le débarquement anglo-americain en Afrique du Nord.


Le USS Wichita lors de l'opération Torch

A l'aube du 8 novembre, au large de Casablanca, le Massachusetts accompagné par le Tuscaloosa et le Wichita ainsi que 4 destroyers furent pris pour cible par les quatre canons de 194mm et les quatre canons de 138mm de la batterie El Hank à 7h01. Les navires américains à 22000m riposent à 7h04 sur la batterie mais aussi sur le Jean Bart qui tire à son tour à 7h08 avec sa seule tourelle en état.

Le Massachusetts tira ainsi sans discontinuer jusqu'à 8h33 à l'exception d'une brève interruption de 7h40 à 7h47 un total de 9 salves complètes et de 38 salves partielles. L'une des salves partielles bloqua à 8h06 la tourelle du Jean Bart, les autres salves endommagèrent le port et coulèrent deux navires marchands.

A 8h10, la 2ème escadre légère (croiseur léger Primauguet, contre-torpilleurs Albatros, Milan et les torpilleurs Brestois Boulonnais Fougueux Frondeur Frondeur et L'Alcyon) sortit à pleine vitesse du port pour attaquer les transports mais ils furent refoulés. Le combat était de toute façon inégal entre des navires modernes et des navires anciens, mal équipés mais il impressionne tellement les américains que cet exemple est toujours cité par les américains comme un exemple de courage et de discipline. Un porte-avions d'escorte sera même baptisé Casablanca.

Le Wichita est légèrement endommagé par la batterie d'El Hank et échappe de peu à l'attaque du sous-marin français Antiope qui lance deux torpilles. Le croiseurs lourd cessa le feu à 11.42 et ses canons restèrent muets durant le reste de la journée. Il passa la nuit au large, patrouillant entre Casablanca et Fedhala. Sa tache accomplie, le USS Wichita quitta le Maroc le 12 novembre direction New York pour réparations et remise en état avant d'être envoyé dans le Pacifique.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:47

Le Wichita dans le Pacifique (1943-1945)

Au mouillage, le USS Wichita et le USS Wasp

Déployé dans le Pacifique à partir du mois de janvier 1943, il connait son baptême du feu sur ce théâtre d'opération le 29 janvier 1943 lorsqu'il participe à la bataille de l'île Rennell, les américains voulant s'opposer à un nouveau convoi de renfort japonais à destination de Guadalcanal alors qu'il s'agit en réalité d'une opération d'évacuation. Cette bataille déboucha sur la destruction par des avions torpilleurs japonais du croiseur lourd Chicago.

Le Wichita resta dans la région jusqu'à la fin du mois de mars avant d'appareiller pour Oahu le 7 avril 1943, arrivant à Pearl Harbor une semaine plus tard. Son escale hawaïenne fût des plus courtes puisque le 18 avril, il appareilla direction Adak (Alaska) où il arriva six jours plus tard, menant des raids contre les lignes de communication japonaises. Il resta sur zone jusqu'à la mi-août, participant à la reconquête des deux îles des Aléoutiennes occupées par les japonais : Kiska et Attu.

Le croiseur lourd gagna alors le Puget Sound Navy Yard de Bremerton (Etat de Washington) le 4 septembre 1943 pour réparations et modernisations jusqu'au 3 décembre 1943 quand il gagna les eaux californiennes, arrivant le 6 décembre mais appareillant pour les îles hawaïennes dès le lendemain 7 décembre. Sur place, il effectua sa remise en condition et s'entraina aux futures opérations notament les nombreuses opérations amphibies prévues pour reconquérir les archipels occupés par les japonais.


Le USS Wichita à la mer

Il participa ainsi à l'invasion des îles Marshall au mois de janvier 1944, assurant l'appui feu des Marines et la couverture des navires amphibies contre une possible intervention de la flotte japonaise.

Les Marshall sous contrôle, le Wichita alla souffler un peu à Majuro du 4 au 12 février 1944 avant d'appareiller au sein du TG 58.2 pour un raid contre Truk, le «Pearl Harbor japonais» le 16. Outre la couverture des opérations aériennes, le Wichita balança quelques obus de 8 pouces contre les navires ennemis, les installations portuaires et les aérodromes.

Peu après minuit, le porte-avions USS Intrepid fût torpillé par les japonais. Une Task Unit 58.2.4 fût mise sur pied pour protéger l'éclopé, unité à laquelle fût assigné le Wichita. La T.U 58.2.4 arriva à Majuro le 20 pour des réparations provisoires avant que le navire ne rentre aux Etats Unis pour remise en état complète.

Le 28 février 1944, le Wichita quitta Majuro pour Hawaï, arrivant à destination le 4 mars. Il devint alors le navire amiral de la 6ème division de croiseurs le 9 mars et appareilla pour Majuro le 15, arrivant dans l'atoll le 20 mars 1944.

Il assura l'appui de la force de porte-avions rapides pour des raids contre les positions japonaises, les croiseurs assurant la protection antiaérienne et la récupération des pilotes abattus à l'aide des hydravions embarqués.

De retour à Majuro le 4 mai, le Wichita y passa un mois pour s'entrainer avant de gagner Kwajalein, la base de départ des opérations contre les îles Marshall. Intégré à la TU 53.10.8, le croiseur lourd opéra au sud-est de Saipan pour pilonner les installations japonaises les 13 et 14 juin avant de couvrir après le débarquement les transports vides.


Le USS Wichita dans le Pacifique en 1944

Le 15 juin, le Wichita pilonna la côte ouest de l'île de Guam avant de reprendre sa position au large de Saipan puis le 17 de rejoindre le TG 58.7 pour patrouiller à l'ouest des Mariannes en sonnette car la flotte japonaise était attendue.

Le 19 juin, la DCA du Wichita participa au «Marianas Turkey Shoot», l'anéantisssement de l'aéronavale japonaise qui perdit près de 400 appareils. Les canonniers du CA-45 revendiquèrent la destruction de deux Nakajima B5N et récupèrent un pilote américain abattu.

Il ne participa pas à la riposte américaine puisqu'il regagna Saipan pour couvrir les transports en compagnie des porte-avions d'escorte tout en appuyant la progression des Marines en pilonnant les positions japonaises du 8 au 12 juillet puis après un passage à Saipan du 13 au 17 juillet, resta en position au large de Guam jusqu'au début du mois d'aôut.

Le 10 août, il quitta Guam pour gagner Eniwetok où il arriva trois jours plus tard pour repos et entretien avant de reprendre la mer le 29 août pour retrouver les porte-avions rapides qui pilonnèrent les Palaus, les Carolines, les Philippines et les Indes Néerlandaises, assurant protection antiaérienne et sauvetage des pilotes jusqu'au 25 septembre quand il gagna Manus dans les îles de l'Amirauté, arrivant à destination trois jours plus tard, le 28 septembre.

Le croiseur lourd reprit la mer le 2 octobre pour rejoindre les porte-avions rapides qui pilonnèrent Okinawa et plus généralement les îles des Ryu-Kyu. Le 11 octobre, le Wichita était toujours en appui des porte-avions rapides pour bombarder Phillipines puis le lendemain Formose, une diversion pour détourner l'attention des japonais sur le débarquement de Leyte.

La riposte japonaise se fit sentir, le croiseur lourd USS Canberra fût endommagé par deux torpilles et le Wichita le prit en remorque, protégé par trois croiseurs légers et cinq destroyers. Le 13 octobre, le Houston fût endommagé et prit en remorque par le Boston. Le 15 octobre au matin, un remorqueur releva le Wichita qui assura la protection des croiseurs lourds endommagés Canberra et Houston «The Cripple Division» (la division des éclopés).

Après avoir échappé au typhon Cobra le 18 octobre, le Wichita abandonna les éclopés trois jours plus tard pour retrouver les opérations à l'ouest de Luzon puis à l'ouest de Leyte, retrouvant les cuirassés de la TF34 du vice-amiral Willis A. Lee.

Cette force reçut l'ordre de rejoindre Samar pour assister les courageux porte-avions d'escorte, les destroyers et les destroyers d'escorte qui affrontaient cuirassés et croiseurs lourds. Le Wichita et le New Orleans tombèrent sur le croiseur lourd Chiyoda qui fût envoyé par le fond après une heure et demi de combat.

Le Wichita quitta les Phillipines le 31 octobre pour gagner Ulithi où il arriva le 2 novembre 1944 pour repos et entretien avant de retourner dans les Phillipines mais d'inquiétantes vibrations nécessitèrent un retour dans les Carolines le 20 novembre. Le croiseur lourd avec seulement deux hélices appareilla pour les Etats Unis le 27 novembre, se ravitaillant à Eniwetok, faisant une brève escale à Pearl Harbor avant d'appareiller pour la Californie le 9 décembre et d'arriver à destination le 15 décembre 1944.

Les réparations s'achevèrent le 8 février 1945 et le Wichita quitta les Etats Unis le 28 février pour Pearl Harbor, arrivant à destination le 6 mars, y passant cinq jours avant de gagner les Carolines via les Marshall le 11 mars. Il se ravitailla à Eniwetok avant d'arriver à Ulithi le 20 mars 1945.

Le 21 mars 1945, il appareilla pour participer à l'invasion d'Okinawa (opération «Iceberg»), le Wichita au sein de la TU 54.2.3 assura la couverture des opérations de dragage de mines et les bombardements préliminaires à partir du 25 mars, se retirant à la nuit tombée. Il échappa à une attaque de sous-marin puis à une attaque aérienne le 27 mars, la DCA du croiseur lourd en descendit un tout en continuant ses opérations de bombardement.

Le 29 mars, il gagna Kerama Retto pour se ravitailler en munitions, cet ilôt isolé servant de base avancée alors que toute résistance japonaise n'avait pas encore cessé, le Wichita étant le premier navire américain à profiter de cet ilôt. Il reprit ensuite ses missions de bombardement jusqu'au 1er avril 1945, date du débarquement, le croiseur lourd tirant de toutes ses armes en appui des marines, mission interrompue le soir même pour ravitaillement en mission. Il mena cette mission jusqu'à la mi-mai, étant endommagé deux fois par un obus de moyen calibre le 27 avril ce qui nécessita des réparations les 29 et 30 avril et la deuxième fois par un obus.......américain le 12 mai 1945.

Il gagna ensuite Leyte pour repos, ravitaillement et maintenance avant de revenir à Okinawa le 18 juin 1945. Il resta sur zone pour appuyer les forces américaines jusqu'à la fin de la guerre, étant sur place le 15 août 1945 quand les japonais capitulèrent.

Le Wichita et l'après guerre

Les canonniers du Wichita récitent leur symphonie

Le croiseur lourd USS Wichita fût ensuite affecté à la force d'occupation du Japon. Il quitta la baie de Buckner le 10 septembre pour Nagasaki où il arriva le 11 septembre, intégré au sein du TG 55.7.

Il participa au rapatriement de 10000 anciens prisonniers de guerre alliés avant de gagner Sasebo du 25 au 29 septembre puis être à Nagasaki où il ressortit indemne d'un terrible typhon qui frappa le Japon du 9 au 11 octobre.

Le 5 novembre 1945, le croiseur lourd reçut l'ordre de participer à l'opération «Magic Carpet», le rapatriement de millions de soldats, d'aviateurs et de marins américains démobilisés. Le USS Wichita se ravitailla à Tokyo avant de cingler vers San Francisco, arrivant à destination le 24 novembre 1945.

Il passa au bassin au Mare Island Naval Shipyard deux jours plus tard pour réparations et adaptation à sa nouvelle mission. Sorti du bassin le 1er décembre, il quitta la côte ouest le 6 pour Pearl Harbor où il arriva le 12 avant de gagner les Mariannes. Il embarqua ses passagers à Saïpan et mit cas à l'ouest pour San Francisco où il arriva le 12 janvier 1946.

Ses passagers débarqués, le USS Wichita quitte San Francisco le 27 janvier, franchit le canal de Panama du 5 au 9 février 1946 avant d'arriver à Philadelphie le 14. Il est mis en réserve le 15 juillet 1946. Désarmé le 3 février 1947, le croiseur lourd passa douze ans dans la naphtaline, étant rayé du Naval Vessel Register le 1er mars 1959 et vendu à la démolition le 14 août 1959 et promptement démantelé.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Mar 11 Jan 2011, 21:53

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : standard 9767 tonnes pleine charge 11074 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 185.42m largeur 18.82m tirant d'eau 6.05m

Appareil propulsif : 4 turbines à engrenages Parson alimentées par 8 chaudières Babcock & Wilcox dévellopant une puissance totale de 100000ch et entrainant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 32.5 noeuds distance franchissable 10000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture blindée : 140mm pont blindé : 50mm barbettes : 152mm tourelles de 203mm : (toit) 50mm (côtés) 170mm

Armement :

Dans l'Atlantique en 1942 vue de la plage avant du Wichita avec les deux tourelles triples de 203mm et le canon de 127mm avant

-9 canons de 203mm (8inch) Mark 12 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière). Ce canon de 55 calibres tire des obus de 118kg et des obus super lourds de 152kg à une distance maximale comprise entre 5490m (+3.1°) et 27480m (+41°) pour les obus conventionnels et une distance maximale à 41° de 27250m pour les obus superlourds.

La tourelle triple pèse 214 tonnes et permet aux canons de pointer en site de -10° à +41° à raison de 6° par seconde et en azimut sur 150° à raison de 3.5° degré par seconde. Le rechargement se fait à +5°. La dotation en munitions est de 150 obus par canons soit 1350 obus pour l'ensemble du navire.


Canons de 127mm tribord du USS Wichita en action

-8 canons de 127mm Mk12 en huit affûts simples. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance maximale comprise entre 8692m à +10° et 15903m à +45°, le tir en mode AA (+85°) ayant une portée maximale de 11887m avec une cadence de tir de 15 à 22 coups à la minute.

L'affût Mark 21 pèse 13272kg et peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et de 284 à 330° en azimut en fonction de la position à raison de 28° par seconde. La dotation en munitions est de 300 coups par canon soit un total de 2400 obus.

-8 mitrailleuses de 12.7mm antiaériennes (probablement remplacées au cours du conflit par des canons de 20mm et de 40mm)

Aviation : deux catapultes installés à la poupe avec quatre hydravions.

Equipage : 929 officiers et marins

SOURCES

-US Navy tome 1 1898 1945 «Du Maine au Missouri»

-Ressources internet diverses


FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : RAVITAILLEURS DE MUNITIONS CLASSE KILAUEA


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   Ven 14 Jan 2011, 15:52

D'autres photos et dessin du USS Wichita envoyées par l'ami Vautour






Le Wichita en 1939


Le Wichita en 1943


Le Wichita en 1944


Le Wichita en 1945


Le USS Wichita et le HMS London


Le USS Wichita à New York en 1939

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CROISEUR LOURD USS WICHITA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CROISEUR LOURD USS WICHITA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CROISEUR LOURD USS WICHITA
» Croiseur Lourd de classe Hyperion
» Le croiseur néerlandais De Ruyter (1936-1942)
» Croiseur lourd MOGAMI au 1/350 de Tamiya par pascal 72
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE MOGAMI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: