AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 marine française : grades et promotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Ven 31 Déc 2010, 16:50

LE BRETON a écrit:
Et qui naviguera sous pavillon belge affraid affraid


http://www.corlobe.tk/article22462.html

Elle ne devait pas sortir le 1er avril, cette info?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Ven 31 Déc 2010, 16:59

DahliaBleue Oh la vilaine, elle nous corrige en public.

Elle fait son " bidel " Rolling Eyes



On règlera ça à la récré.



J'ai une excuse comme tu le sais, pour la période des fêtes, j'ai un clavier en chocolat et entre la frappe des deux " l " j'ai mangé la touche lol!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Ven 31 Déc 2010, 17:14

Désolé les petits loups, mais le titre du sujet est FIL INFO MARINE FRANCAISE, alors on s'y tient, si c'est possible...

X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: La bidelle blonde…   Ven 31 Déc 2010, 17:15

JJ a écrit:
DahliaBleue Oh la vilaine, elle nous corrige en public.
Elle fait son " bidel " […]
Ce n’est pas du redressement disciplinaire gratuit… Je suis désolée pour ce pinaillage insupportable et prétentieux… mais il m’a échappé : je suis forcément plus sourcilleuse vis-à-vis de la présentation qui est faite de mes consœurs… En plus d'être "Blonde", serais-je aussi maniaque ?


Dernière édition par DahliaBleue le Ven 31 Déc 2010, 18:16, édité 1 fois (Raison : rectifié orthographe accord de participe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Promotions CC->CF   Ven 31 Déc 2010, 18:35

yamato a écrit:
[…]Qu'est-ce qu'elle est devenue après ce commandement de navire de combat ? Promotion directe au grade de Capitaine de Frégate avec en prime le CID en poche ?[…]
Les passages de CC à CF se font (en gros) par tiers : le tiers le mieux noté (i.e.=apprécié) est promu à quatre ans de grade de CC, le tiers suivant à cinq ans, et le reliquat passe à six ans de grade de CC.
Une promotion n’est pas (directement) liée à la fonction tenue, mais de l’avoir accomplie avec efficacité et brio ne peut pas nuire, et même peut grandement y aider, évidemment.
Ce qui détermine une promotion c’est une moyenne des notations annuelles (sur les cinq ou six dernières années).
Cela permet de lisser les éventuels incidents de parcours, ou les effets néfastes d’un notateur injustement mal disposé. Mais aussi ceux d’un unique notateur trop complaisant…
Il est clair qu’en général un officier méritant sera régulièrement repéré comme tel, et que ses notations successives devraient être assez homogènes et cohérentes.
De plus avec les années, la bonne réputation des uns et des autres devient de plus en plus notoire. Et, sauf accident, se répercuter sur la notation annuelle…
Mais la mauvaise aussi, bien sûr…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: CID dans la poche…   Ven 31 Déc 2010, 18:41

[quote="DahliaBleue"]
yamato a écrit:
[…]Qu'est-ce qu'elle est devenue après ce commandement de navire de combat ? Promotion directe au grade de Capitaine de Frégate avec en prime le CID en poche ?[…]
L'entrée au CID ne s’obtient que sur concours. Avec des conditions strictes pour le présenter (le concours).
Lors de l’expression de la candidature, il faut compter entre six et dix ans d’ancienneté de LV (par exemple un capitaine de corvette (de 2009) qui aurait été promu LV en 2002, peut présenter sa demande pour 2011, mais pas (encore) un CC de 2010 promu LV en 2005, ni un CF de 2010, promu LV en 2000, donc plutôt brillant, mais qui a laissé passer l’opportunité (=trop tard !).
Pour 2011 cela concernera donc (que les candidats soient LV ou CC) ceux qui ont été promus LV entre 2001 et 2005.
Ensuite la candidature est examinée par le directeur du Personnel, qui peut l’accepter ou non (les refus sont quand même rares).
Enfin, une fois acceptée la demande du candidat, il lui reste à préparer le concours (écrit, puis oral, si admissible) pendant une année (scolaire). Chaque candidat dispose de deux coups : il lui est possible de se présenter deux fois (pas obligatoirement de suite…) pas plus.
Très sélectif, l’écrit du concours est anonyme. Il n’y a donc pas de passe-droit possible. En revanche l’oral (entre la moitié et les deux tiers des candidats y accède) est évidemment moins impartial. Ce qui peut aider… ou nuire !!
La moitié des admissibles parvient au succès final (environ un quart du total des conditionnants).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Ven 31 Déc 2010, 18:53

Jour de l'An dans l'émirat d'Abu Dhabi pour le PA CDG

Grâce au journal régional nous ( je suis un peu ? chauvin Embarassed lol! ) avons des nouvelles fraiches des marins auvergnats embarqués sur notre PA. cheers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Aléas du concours et sésame ultérieur   Ven 31 Déc 2010, 19:03

DahliaBleue a écrit:
[…]Très sélectif, l’écrit du concours est anonyme. Il n’y a donc pas de passe-droit possible.[…]
À propos de succès aléatoire au concours : si les plus brillants (intelligence, caractère, potentiel professionnel) ont toutes leurs chances, il peut leur arriver une contre performance. C’est bien pourquoi une deuxième chance est offerte.
Mais dire qu’un officier est certain d’y réussir en raison de son pedigree est trop rapide. Il y a un exemple célèbre d’un officier particulièrement en flèche (toujours premier partout, à tous les grades et à toutes les fonctions, ayant glané très jeune, au combat (Indochine) des décorations multiples, ayant commandé des bâtiments avec succès. Tout le destinait à entrer sans problème à l’école de Guerre (prédécesseur du CID). C’était sans compter une écriture graphique quasiment illisible. Et ce qui devait arriver arriva : échec à l’écrit du concours (anonyme, rappelons-le).
Ce qui ne l’a pas empêché de poursuivre brillamment sa carrière jusqu’au plus haut niveau de la hiérarchie de la marine…
Comme quoi, aussi, le CID n’est pas absolument obligatoire pour réussir (même si ça aide bien…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Les Auvergnats   Ven 31 Déc 2010, 19:07

JJ a écrit:
Jour de l'An dans l'émirat d'Abu Dhabi pour le PA CDG
Grâce au journal régional nous ( je suis un peu ? chauvin […] nous avons des nouvelles fraiches des marins auvergnats embarqués sur notre PA.[…]
Chauvin ? Non, pourquoi ? Normal de s'intéresser à ses "Pays"…
Ce qu'il y a c'est que l'article ne donne pas grand chose, à part la liste des communes représentées par les marins, et leurs bons vœux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Claire Pothier fait la course en tête   Ven 31 Déc 2010, 19:42

yamato a écrit:
[…]Qu'est-ce qu'elle est devenue après ce commandement de navire de combat ? Promotion directe au grade de Capitaine de Frégate avec en prime le CID en poche ?[…]
Selon moi Claire Pothier devrait être promue cette année au grade de CF (si ce n’est déjà fait !).
Quant à son avenir professionnel, il est tout ce qu’il y a de plus prometteur !!
Elle dispose en effet de nombreux atouts pour sa carrière. Son entrée à l’X à 17 ans en fait déjà une personnalité exceptionnelle. De plus son origine ‘X’ lui a fait bénéficier d’une bonification de un an de grade d’EV1. Elle se trouve donc, dès l’aube de sa carrière avec quatre à six ans d’avance sur la plupart de ses camarades.
Et cette avance n’a fait que s’accroître. Promue capitaine de corvette au début du premier créneau possible (vers 2005) à l’âge de 28 ans, elle obtient son commandement de CC en 2007, à trente ans tout rond, un âge où la plupart de ses camarades de sa promotion Jeanne d’Arc sont encore lieutenants de vaisseau.
Le label ‘X’ est aussi, en lui-même un atout : les polytechniciens sont suffisamment rares dans la carrière militaire (et marine…) pour être particulièrement choyés (d’où, entre autres, cette bonification d’un an en début de carrière).
La faculté d’adaptation et l’agilité intellectuelle de l’ ‘X’ font le reste, et la preuve est là !
Forte de ses fonctions assumées avec brio, de son potentiel d’évolution, de son assurance, de son caractère polyvalent, tout devrait se poursuivre au mieux pour elle !! De plus, le fait d’être une fille devrait lui être très favorable, la marine cherchant à la mettre en valeur pour montrer que sa réputation de misogynie appartient désormais au passé…
Si elle a passé le concours du CID avec succès (ce qui est fort probable !!) elle entamera alors la deuxième partie de sa carrière vers les plus hauts postes de la marine : fonctions d’état-major, de commandement et de direction…
Si tout va bien, elle devrait être promue capitaine de vaisseau vers 2014/2015, à trente-sept ans à peine, record probablement jamais atteint (en temps de paix) même (et surtout, évidemment…) par les officiers masculins les plus brillants.
Ses étoiles ne seront alors plus très loin : contre-amiral vers quarante-deux ans ? [Il y a eu quelques rares cas en temps de guerre]…
Puis les 3 et 4 étoiles dans la foulée (vers 46/47 ans ?) et pourquoi pas 5 étoiles et le poste suprême de CEMM vers 50 ans ? On peut rêver… Elle y pense sûrement… Car la fonction suprême se prépare et se programme (dans les hautes sphères) de nombreuses années à l’avance…
Cela ne manquerait pas de panache ! Un(e) ‘X’ à la tête, une fille au pouvoir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Différences de traitement : hasard ou nécessité ?   Ven 31 Déc 2010, 19:55

yamato a écrit:
[…]Et pour les autres femmes, commandant de bâtiment non navire de combat, auront-elles un avancement moins rapide que celles qui ont eu (la chance) la direction d'un aviso ?
Cela ne dépend pas directement de la fonction occupée.
En fait, il convient de ne pas inverser les motifs. On pourrait dire que ce qui lui est favorable, n’est pas le commandement d’un aviso tombé par hasard, mais plutôt que Claire Pothier a obtenu ce poste valorisant parce qu’elle est brillante.
Étant a priori moins brillantes que Claire les autres femmes n’ont pas bénéficié de la même attention. Mais leur différence de traitement (et d’avancement à terme) était sans doute inscrite dans leur "pedigree" avant l’attribution des commandements.
Donc, là aussi, s’il y a un avancement moins rapide, ce n’est pas l’aviso qui fait la différence, mais l’observation (antérieure) que Claire était largement au dessus du lot…
Ceci dit, les choses peuvent évoluer, en bien comme en moins bien, et certaines carrières brillantes se débloquer plus tard, en fonction des circonstances… il n’y a pas que les commandements à la mer qui comptent (ceci est également vrai pour les officiers masculins).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yamato
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 56
Ville : chatillon
Emploi : militaire
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 01:52

DahliaBleue a écrit:
Les passages de CC à CF se font (en gros) par tiers : le tiers le mieux noté (i.e.=apprécié) est promu à quatre ans de grade de CC, le tiers suivant à cinq ans, et le reliquat passe à six ans de grade de CC.

Ce n'est plus vrai aujourd'hui avec les nouveaux statuts qui sont entrés en vigueur à compter du 1er janvier 2009. Le passage semi-automatique de CC à CF n'existe plus. A chaque grade est maintenant créé des échelons exceptionnels permettant de bloquer l'individu en question à son grade actuel.



Dernière édition par yamato le Sam 01 Jan 2011, 02:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yamato
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 56
Ville : chatillon
Emploi : militaire
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 02:14

DahliaBleue a écrit:
Une promotion n’est pas (directement) liée à la fonction tenue, mais de l’avoir accomplie avec efficacité et brio ne peut pas nuire, et même peut grandement y aider, évidemment.
Ce qui détermine une promotion c’est une moyenne des notations annuelles (sur les cinq ou six dernières années).
Cela permet de lisser les éventuels incidents de parcours, ou les effets néfastes d’un notateur injustement mal disposé. Mais aussi ceux d’un unique notateur trop complaisant…
Il est clair qu’en général un officier méritant sera régulièrement repéré comme tel, et que ses notations successives devraient être assez homogènes et cohérentes.
De plus avec les années, la bonne réputation des uns et des autres devient de plus en plus notoire. Et, sauf accident, se répercuter sur la notation annuelle…
Mais la mauvaise aussi, bien sûr…

Je pense que la nature du poste tenu par l'officier noté est pris en compte dans l'avancement. En effet, on ne peut pas juger au même niveau un officier qui tient un poste, dit "difficile", comme par exemple commandant d'un navire, à un autre officier de même grade ayant un poste moins "risqué", par exemple chef de la section propulsion d'un navire ou chargé d'affaires dans un bureau de l'EMM. Si l'officier qui a un poste difficile obtient une note B et celui qui a un poste moins risqué a la note A, lequel va t'on privilégier ?
Par ailleurs, la notation est aussi tributaire du nombre d'officiers qui s'y trouvent dans le même service. Un LV, qui est tout seul dans son coin, par exemple sur un aviso, peut récupérer tous les points que dispose son pacha, alors que sur un bâtiment plus important, par exemple le Porte-avions CdG, le Pacha devra distribuer ses points entre les divers LV qui s'y trouvent à bord de son navire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patzekiller
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1282
Age : 49
Ville : mouans sartoux (06)
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 10:08

yamato a écrit:
DahliaBleue a écrit:
Les passages de CC à CF se font (en gros) par tiers : le tiers le mieux noté (i.e.=apprécié) est promu à quatre ans de grade de CC, le tiers suivant à cinq ans, et le reliquat passe à six ans de grade de CC.

Ce n'est plus vrai aujourd'hui avec les nouveaux statuts qui sont entrés en vigueur à compter du 1er janvier 2009. Le passage semi-automatique de CC à CF n'existe plus. A chaque grade est maintenant créé des échelons exceptionnels permettant de bloquer l'individu en question à son grade actuel.


comme dans la fonction publique en general....

de toute façon dalhia a tres bien resumé son pedigré

*une fille brillante, sans doute passionnée, qui s'est donc investie à fond là dedans
*des passages de grade au bon moment, feminisation des armées depuis 95
*sauf si elle echoue une fregate, on devrait la retrouver aux etoiles
*apres, pour les plus hautes fonctions, cela sera aussi le fait d'une volonté politique et un peu aussi de la chance(le bon poste qui se libere au bon moment.
*sinon on verra debarquer cette donzelle dans le privé ou en politique

appreciation d'ordre personnel : c'est un choix de vie qui se respecte au sens le plus noble du terme mais qui risque de la faire passer à coté de pas mal d'autres choses. Crying or Very sad

_________________
frog of war le e-zine des pousseurs de pions.
www.frogofwar.org
www.strategikon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogofwar.org
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: promos CC->CF   Sam 01 Jan 2011, 10:27

yamato a écrit:
[…]Ce n'est plus vrai aujourd'hui avec les nouveaux statuts qui sont entrés en vigueur à compter du 1er janvier 2009. Le passage semi-automatique de CC à CF n'existe plus. A chaque grade est maintenant créé des échelons exceptionnels permettant de bloquer l'individu en question à son grade actuel.
Embarassed Bien vu ! ça m’avait échappé… Il faut que je mette à jour ma documentation !
pour cette précision… [comme quoi il me reste bien encore des traces de "blondeur" Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Objectivité, subjectivité de la notation   Sam 01 Jan 2011, 10:52

yamato a écrit:
[…]Je pense que la nature du poste tenu par l'officier noté est pris en compte dans l'avancement. En effet, on ne peut pas juger au même niveau un officier qui tient un poste, dit "difficile", comme par exemple commandant d'un navire, à un autre officier de même grade ayant un poste moins "risqué", par exemple chef de la section propulsion d'un navire ou chargé d'affaires dans un bureau de l'EMM. Si l'officier qui a un poste difficile obtient une note B et celui qui a un poste moins risqué a la note A, lequel va t'on privilégier ?
Par ailleurs, la notation est aussi tributaire du nombre d'officiers qui s'y trouvent dans le même service. Un LV, qui est tout seul dans son coin, par exemple sur un aviso, peut récupérer tous les points que dispose son pacha, alors que sur un bâtiment plus important, par exemple le Porte-avions CdG, le Pacha devra distribuer ses points entre les divers LV qui s'y trouvent à bord de son navire.
Ceci illustre parfaitement le côté subjectif de la notation, dont il est impossible de faire abstraction. Il y a des coups de chance (et parfois de malchance…) qui peuvent être essentiels. Mais dans l’ensemble, avec le lissage fait sur les notations successives les meilleurs éléments finissent par être décelés sans trop d’incertitudes : on trouvera très rarement des incapables aux sommets des hiérarchies, ni des surdoués bloqués aux niveaux subalternes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5388
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 11:03

DahliaBleue a écrit:
on trouvera très rarement des incapables aux sommets des hiérarchies, ni des surdoués bloqués aux niveaux subalternes.
Tu as raison, les mauvais auront été rangés dans des voies de garage, les bons seront partis eux-même du système...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: L’œuf ou la poule ?   Sam 01 Jan 2011, 11:06

yamato a écrit:
[…] Je pense que la nature du poste tenu par l'officier noté est pris en compte dans l'avancement. En effet, on ne peut pas juger au même niveau un officier qui tient un poste, dit "difficile"[…] à un autre officier de même grade ayant un poste moins "risqué"[…]
La nature du poste tenu par l'officier noté n’est prise en compte que par une conséquence logique, dans la mesure où, bien souvent, le poste valorisant lui est attribué en raison de la valeur déjà reconnue de l’intéressé. Il va alors de soi que, sauf accident, le pronostic préalable sur l’officier de valeur est tout simplement confirmé.
C’est un peu l’histoire de l’œuf et de la poule : l’officier est-il méritant parce qu’il a un poste difficile donc valorisant, ou obtient-il un poste valorisant parce qu’il est jugé apte à le tenir, et donc qu’il le mérite ?
C’est donc un effet boule de neige : en somme, le succès entraîne le succès !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Aléas des appréciations subjectives   Sam 01 Jan 2011, 11:10

lowlow a écrit:
DahliaBleue a écrit:
on trouvera très rarement des incapables aux sommets des hiérarchies, ni des surdoués bloqués aux niveaux subalternes.
Tu as raison, les mauvais auront été rangés dans des voies de garage, les bons seront partis eux-même du système...
pour cette approbation thumright
J’ai écrit « Très rarement », parce que ça peut quand même se produire… l’exemple très connu dans l’histoire est celui des dizaines de généraux qui se sont révélés incapables en 1914, d’assumer leur commandement au front et qui ont alors été « limogés » [l’expression vient de là…].
Inversement, un vieux colonel sur sa fin de carrière, à quelques mois de sa retraite, s’est à ce moment révélé exceptionnel… Maintenu dans les cadres, obtenant des promotions accélérées, il finira… Maréchal de France !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 12:34

patzekiller a écrit:


... *sauf si elle échoue une frégate, on devrait la retrouver aux étoiles ...

Euh ... c'est une allusion ? lol!

Au CC Christine Allain ?

A Nice, quai Ribotti, en ce beau matin de Juillet 2008 ( elle avait pris son commandement en Juin ) l'Aviso Commandant Bouan a enfoncé son étrave au-dessus de la ligne de flottaison après un choc contre le quai.

Un remorqueur était présent et il y avait un pilote à bord.

Qui " endosse " la responsabilité finale ? Le Commandant, n'est ce pas ?





Bon, il y en a eu d'autres Laughing un certain CV Philippe de Gaulle avait heurté, lui aussi, un quai avec la F.L.E Suffren et il a quand même eu ses deux étoiles peu de temps après.

Je me souviens également en 1968 ou 1969 à " Brest même aussi quoi gast alors " avoir vu un de nos deux porte-Avions rentrer avec une énorme déchirure sur babord.

A qui ne fait rien il n'arrive rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   Sam 01 Jan 2011, 14:57

"Un remorqueur était présent et il y avait un pilote à bord."

Donc non, la responsabilité n'incombe pas forcément au Cdt

"Je pense que la nature du poste tenu par l'officier noté est pris en compte dans l'avancement. En effet, on ne peut pas juger au même niveau un officier qui tient un poste, dit "difficile", comme par exemple commandant d'un navire, à un autre officier de même grade ayant un poste moins "risqué", par exemple chef de la section propulsion d'un navire ou chargé d'affaires dans un bureau de l'EMM. Si l'officier qui a un poste difficile obtient une note B et celui qui a un poste moins risqué a la note A, lequel va t'on privilégier ? "
C'est plus compliqué que cela, on ne devient pas commandant de frégate sans avoir une expérience d'EM par exemple Rolling Eyes

"Par ailleurs, la notation est aussi tributaire du nombre d'officiers qui s'y trouvent dans le même service. Un LV, qui est tout seul dans son coin, par exemple sur un aviso, peut récupérer tous les points que dispose son pacha, alors que sur un bâtiment plus important, par exemple le Porte-avions CdG, le Pacha devra distribuer ses points entre les divers LV qui s'y trouvent à bord de son navire."
Non-plus, si il n'y a qu'un LV sur un navire par ex, il n'y aura que les points pour 1 à distribuer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Fortunes de mer…   Sam 01 Jan 2011, 17:01

JJ a écrit:
patzekiller a écrit:
... *sauf si elle échoue une frégate, on devrait la retrouver aux étoiles ...
Euh ... c'est une allusion ?[…] Au CC Christine Allain ?[…]
Bon, il y en a eu d'autres un certain CV Philippe de Gaulle avait heurté, lui aussi, un quai avec la F.L.E Suffren et il a quand même eu ses deux étoiles peu de temps après.
Sans faire allusion à quiconque, l’accident est en effet toujours possible.
Les accidents de mer (ou de manœuvre) font systématiquement l’objet d’une enquête. La commission d’enquête (présidée par un officier d’un grade supérieur à celui de l’impétrant) évalue alors les responsabilités. Souvent mais pas toujours endossées par le commandant.
Il y a dans les annales de la marine des exemples d’accidents — mineurs — qui n’ont pas nui au commandant.
Le cas du CV Philippe De Gaulle est peut-être particulier — pour des raisons de haute "politique" — et aussi et surtout, probablement, parce que les conséquences furent minimes et qu’aucune "culpabilité" n’a été retenue contre lui…
C’est probablement ce qui est advenu à Christine Allain, puisqu’elle a accompli la totalité de son commandement sans encombre…


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 01 Jan 2011, 17:07, édité 1 fois (Raison : Complété une citation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Pour l'exemple et pour l'image…   Sam 01 Jan 2011, 17:06

JJ a écrit:
[…]Un remorqueur était présent et il y avait un pilote à bord.
Qui " endosse " la responsabilité finale ? Le Commandant, n'est ce pas ?
Mais il arrive aussi que des sanctions immédiates soient prises, avant même une enquête, au risque d’une certaine injustice.
D’abord pour l’exemple : un chef ne peut continuer à exercer avec une grosse tache qui fait désordre vis à vis de ses subordonnés et de ses égaux : sa réputation sera définitivement faite, et il risque de perdre toute crédibilité !
Ensuite pour l’image de la marine : là c’est sa crédibilité vis à vis des autres armées et des décideurs politiques qui est en jeu. Un peu comme un ministre qui se doit de démissionner s’il est impliqué dans une procédure judiciaire, quitte à être ultérieurement déclaré innocent puis blanchi…
Dans les débarquements immédiats, on peut citer celui d’un commandant d’escorteur d’escadre au début des années 1970, pourtant promis au plus bel avenir (major de promotion, avancement rapide, fonctions éminentes…) débarqué par le Préfet maritime le jour même d’un accident qui avait provoqué le décès d’une baigneuse sur le littoral…
De même celui du commandant de l’escorteur d’escadre Surcouf, en juin 1971 (9 marins disparus)…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Le Foch   Sam 01 Jan 2011, 17:11

JJ a écrit:
[…]Je me souviens également en 1968 ou 1969 à " Brest même aussi quoi gast alors " avoir vu un de nos deux porte-Avions rentrer avec une énorme déchirure sur babord.[…]
La brèche du PA Foch fait aussi partie des annales douloureusement connues dans la marine. C’était en mars 1969, avec à bord, excusez du peu, le Premier ministre en personne, et évidemment toute sa suite, dont le CEMA, le CEMM, le préfet maritime, le commandant de l’escadre de l’Atlantique et l’amiral porte-avions (ces cinq officiers généraux cumulant un total de vingt et une étoiles !!).
Bien que l’accident ait eu finalement peu de conséquences [à part la brèche dans le bulge bâbord entraînant temporairement un plafonnement de la vitesse maxi, en attendant le prochain passage au bassin] le commandant — lui aussi de grande valeur (le commandement d’un porte-avions ne s’obtient pas par hasard !!) — est aussitôt débarqué. Il avait de toute façon perdu là toute crédibilité, même pour un poste futur. Il a d’ailleurs de lui-même démissionné peu après…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10284
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Responsabilité totale ?   Sam 01 Jan 2011, 17:14

Requin a écrit:
[…]Donc non, la responsabilité n'incombe pas forcément au Cdt[…]
Exact en effet ! C’est la commission d’enquête qui donnera son avis (positif ou négatif) sur ce point. Avis généralement suivi par les décideurs opérationnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: marine française : grades et promotions   

Revenir en haut Aller en bas
 
marine française : grades et promotions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Marine Française de 1914 - 1918
» La nouvelle flotte de la marine française
» La guerre de 1870-71 et... la Marine Française
» Données sur la marine Française
» Bouton Marine Nationale française - XIX / XXème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: