AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:13

Le 22 mars De Grasse quitte Brest avec une flotte de 26 navires et de nombreux transports, la flotte se séparera en 3, une partie vers les Amériques avec un navire de guerre, une autre partie avec 5 navires avec Suffren vers l Inde, et le reste avec De Grasse vers les Antilles, quelques navires hollandais accompagnent les français, les hollandais navigueront vers le Cap en prévision d une attaque anglaise.

Restent a Brest après le départ de De Grasse 25 navires de guerre, la plupart en cours d armement: 5 de 10 c, 2 de 80, 12 de 74 5 de 64 et 1 de 50 canons. Le navire Couronne de 80 canons prendra feu, rapidement remplacer par une nouvelle construction du même nom.

L escadre de D Estaing qui une fois retourner des Amériques, fut réparer a Brest et au debut de l ete sous les ordres de Guichen et avec La Motte, avec 18 navires:
4 de 110c: Bretagne, Terrible, Royal Louis, et Invincible, 1 de 80 c: Triomphant, 9 de 74 c: Magnifique, Fendant, Robuste, Zodiaque, Guerrier, Protecteur, Actif, Bien Aime et Dauphin Royal, 4 de 64 c: Lion, Hardy, Alexandre et Indien, plus 3 fregates, se réunie avec celle de Cordova a Cádiz, ou ils sont rejoint par le Majestueux de 110c et une fregate qui arrivent de Toulon le 3 juillet, avec les navires espagnols S. Pascual, Atlante tous deux de 74 canons, les fregates Juno et S. Rufina de 28 c, Nuestra Señora del Rosario de 34, S. Gertrudis de 28 c, 6 jabeques: Mallorquin, Lebrel, Gamo, S. Luis Beltran, Carmen et Fortuna d entre 20 et 36 canons, la flotte allie reunie a Cadix, d ou ils mirent cap vers Minorque sans etre aperçus par les anglais pour débarquer les troupes qui reprendront Minorque sous les ordres du Duc de Crillon.

Le 21 les navires quittent Cadix, vers Rota puis le 25 ils passent devant Gibraltar de nuit, pour ne pas etre reperes. Prealablement, les acces au detroit ont etes securises par des navires de guerre pour empecher que les anglais n aient vent de l operation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:15

La flotte allie, une fois les troupes debarquees a Minorque, repassa le détroit et navigua vers le canal, arrivant fin aout.

Les anglais en infériorité n osèrent pas l a affronter.
Darby avec ses 30 navires se refugia a Torbay.
Apres une semaine sans combats, le 5 septembre les 30 navires espagnols retournèrent a Cadix, les 19 français a Brest.

La présence des allies réduit cependant le trafic maritime anglais et l envoi de forces anglaises vers les Amériques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:18

En 1782, après la prise de l île de Minorque, les efforts de la guerre passant a Gibraltar, un changement de chef du blocus intervient, Louis de Berton de Balbe de Quiers duc de Crillon comme chef des forces terrestres et l amiral Ventura Moreno Zavala comme chef des forces navales.

Crillon, (protege du roi français, il semblerait qu il descendait d une ligne de bâtards des Bourbon), essaiera comme a Minorque, d acheter la reddition du gouverneur de Gibraltar, mais soit la somme n était pas assez élevée, soit le gouverneur n accepta pas l offre.

Des idées nouvelles furent élaborées comme des hommes nageant sous l'eau avec des scaphandres, des bombes hydrauliques inondant Gibraltar, des bombes asphyxiantes lancées par des catapultes, des mines emplies d'un vinaigre qui dévore la pierre et le transforme en sable pour dissoudre le rocher... Il faudrait ne pas oublier l idée lancée en 1782 par un des frères Montgolfier, Joseph Michel , qui eut l idée de résoudre la situation avec l aide de ballons, realisant ainsi une attaque aérienne sur les positions anglaises, il suffisait de pouvoir faire envoler des ballons avec une dizaines hommes armes a bord d une dizaine de ballons et ainsi pouvoir s infiltrer par les airs sur les arrières de l ennemi et le prendre a revers, créant ainsi une brèche dans les défenses ennemies par laquelle l infanterie allies s engouffreraient. Malheureusement l idée ne fut pas tenue en compte par les autorités allies, qui voient la technique pas encore au point.

Sur la proposition de l'ingénieur Jean Claude Eléonore Le Michaud d’Arçon, officier du génie, en février 1782, on se décide pour un assaut par la mer, en s'approchant au plus près aux moyens de bâtiments de transport à fond plat, transformés en batteries flottantes avec un épais blindage de plaques de chêne, protégé par des sacs à laine, des peaux de boeuf et un système de pompage, de circulation et de refroidissement par eau pour empêcher les incendies.
L idée était de mettre en place un cordon de batteries flottantes autour du rocher et a la fois soumettre les positions anglaises a un déluge de feu et empêcher l arrivée de renforts de la mer.
En mai commence la construction des batteries a Algeciras et Cadix, non sans de fortes pression contraires de la part de nombreux ingénieurs qui avertissaient des dangers que les batteries encourraient.
Fin août les batteries flottantes sont achevées: 5 de 2 ponts et 5 d un pont, celles de 2 pont sont : la Pastora, de 28 canons et 700 hommes aux ordres de Buenaventura Moreno, la Talla piedra, de 28 canons et 700 hommes avec le prince de Príncipe de Nassau; Paula primera, 26 canons et 700 hommes aux ordres de Cayetano de Lángara; la Rosario, 26 canons et 700 hommes, aux ordres de Francisco Muñoz et la San Cristóbal, avec 18 canns et 600 hommes, Federico Gravina.
Celle d un pont : Príncipe Carlos, 11 canons et 400 hommes avec Antonio Basurto; San Juan, avec 1 canons et 400 hommes, José Angeler; Paula segunda, 9 canons et 366 hommes, Pablo de Cózar; Santa Ana, 10 canons et 350 hommes José Goicoechea et Los Dolores, 6 canons et 280 hommes, Pedro Sánchez.
Madrid demande l'envoi de 40 vaisseaux français en renfort pour soutenir l'attaque des batteries flottantes en cours de préparation, qui sera rejeter par le roi suivant les conseils du ministre des affaires étrangères le comte de Vergennes, Charles Gravier.


Le 13 septembre, les batteries flottantes aux ordres de Luis de Cordova, s'approchèrent des positions anglaises, les plus proches l etant face a la position du baluarte del Rey, soutenues par les 48 vaisseaux de la flotte franco-espagnole de Guichen et Cordoba. Pour être plus sûr de la position de ses prames et de la justesse de ses calculs, l ingénieur d'Arçon allait a bord de l une d entre elles, pour sonder lui-même en avant des fronts qu'on devait attaquer.
Vers 11 du matin, les batteries flottantes, celle de terre, les chaloupes canonnières ouvrirent le feu contre leurs objectifs, répondus par les batteries anglaises.
Les anglais avaient eut vent de l'opération, ainsi lors de la capture d un navire anglais qui voulait forcer le blocus, les espagnols trouverent a bord des lettres du gouverneur qui faisaient etat de la preocupation sur les batteries.
Le gouverneur de la place le général George Augustus Eliott, pris les mesures adecuates pour faire front a la menace:
Les anglais avaient creusé de nombreux tunnels dans le rocher ou ils mirent en place nombreux canons, quant les franco-espagnols passèrent a l'attaque, ils firent feu avec des boulets rouges, espérant causer quelques dommages sur les batteries, et ne tardèrent pas à percer les défenses de bois de la batterie flottante Talla Piedra , causant que les réserves de poudre explosèrent, ce qui causa une terrible explosion, suivit par celles des batteries Pastora et San Cristobal, puis par sympathie la Paula Primera brûla, alors que les flammes atteignaient les restantes prames. Devant le danger de les voir exploses ou tomber aux mains des anglais, le general Moreno ordonne la destruction des restantes prames qui furent incendiées et coulées. La violence des explosions fut telle, que de l'autre côté de la baie de nombreuses vitres d'Algésiras furent soufflées. Pres de 2.000 morts.
Il en faudrait pas croire que l idée des batteries flottantes était mauvaise, seulement qu une serie d erreurs les fit echouer: malfonctionnemt des systèmes de pompage, la situation des emplacements des batteries n etait pas celle que l ingénieur avait prévue, elles étaient quelque peu déplaces de leurs positions souhaites, près de la jetée nord, la moins défendue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:20

A la fin de mois de mai 1782 une flotte espagnole aux ordres de Cordova quitte Cadix et met cap vers Brest pour participer a une campagne dans le canal avec les flottes françaises et hollandaise.

Corbova possede 31 navires, 27 espagnols et 4 français. Le 25 juin a l hauteur des iles Sisargas, face aux cotes dela Galice, il intercepte un convoi anglais qui retourne du Canada, sous la protection de l amiral Campbell, capturant 9 transports, lesquels seront envoyer a Brest sous la protection d un navire français le Lion de 64 c.
Puis Cordova se place entre les iles Scilly et Ouessant attendant les flottes allies. Guichen et la Motte se presentent le 8 juillet avec 10 navires, mais les hollandais n arrivent pas au rendez vous.

Les allies navigueront tourt le mois de juillet attendant de prendre un convoi anglais, celui de la Jamaique avec Rodney, Parker et De Grasse, (prisonnier apres la bataille de Saintes le 12 avril 1782), avec 2 navires de guerre les Sandwich et Ajax.

Le 2 juillet Howe avec 22 navires sort pour aller a la rencontre de Rodney. Le 7 juillet le convoi de Howe, decouvert reussi neamoins a s echapper.
Aux 22 navires anglais s ajoutent 5 autres.
Une forte tempete a la fin du mois deplace les allies vers le SE, ce qui peremttra aux anglais de pouvoir passer le barrage allie avec le convoi de Rodney qui toucheront GB le 7 aout. Finalement Cordova, avec Guichen et La Motte partent vers Cadix, arrivant a Algericas le 12 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:22

Dans la ville, meme si le blocus était forcer de temps a autre, le manque d aliments causait de sérieux problèmes, et les anglais espéraient l arrive d un autre convoi.

Combat du Cap Espartel, 21 octobre 1782.

Situe au nord du Maroc.
Pour soulager al situation de Gibraltar, le 11 septembre de 1782 depuis Spithead sortit une flotte de secours avec 34 navires de ligne, 6 frégates qui escortaient un convoi de vivres, troupes et munitions.
Au cours de la preparation du convoi le navire Royal George de 98 canons coule dans le port, empotant avec lui 900 hommes et l amiral Kempenfelt.

Les allies envoyèrent a Luis de Cordova intercepter le convoi, aides par les canonnières d Antoni Barcelo dans le détroit de Gibraltar.

Les navires de guerres allies devant se battre contre les anglais, les cannonieres devant s occuper des transports.
Le 8 octobre Howe envoi la fregate Latona de 38 c reconnaître le detroit, lui inforanat que la flotte allie se trouve a Algeciras.
Le 10 octobre peu avant que les anglais se présentent devant le détroit, une forte tempête secoua les allies, plusieurs d entre eux s abordèrent, et le navire San Miguel de 70 canons a la dérive sans gouvernail échoua sur les quais de Gibraltar, les anglais s en emparant, la frégate Santa Perpetua echoua sur une plage, le reste de la flotte fut pousser vers la Méditerranée, subissant de sérieux dégâts dans les voiles et matures.

Ainsi le navire S. miguel echoua sur Gibraltar et fut capturer, les Triunfante, S. Pablo, les fregates S.Magdalena, S.Lucia, et Crescent souffrirent des degats, la fregate S.Natalia s echoue, le navire S. Damasco perd ses mats…

Comme que la tempête n avait pas frappes les navires anglais, au contraire ils se beneficierent des vents pour prendre de la vitesse, ceux ci purent entrer dans le détroit sans problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:24

Les frégates escortèrent le convoi alors que les navires de ligne se tenaient a l écart de peur de voir l artillerie côtière espagnole les atteindre.

Les canonnières de Barcelo entrèrent en combat, et seulement 4 sur une trentaine de transport réussirent a passer, avec le Panther, le reste continua vers la Méditerranée, obligeant l escadre de Howe a passer en Méditerranée pour couvrir les transports
qui n avaient pas put entrer a Gibraltar. Un navire anglais sera pris par la fregate espagnole Fincastle.

Sachant que les anglais se trouvent pres de Fuengirola, Luis de Cordova sortit le 13 depuis Algeciras avec les navires répares d urgence.

Les anglais avec le convoi recuperer, mirent cap vers l est, vers la cote marocaine, passant près de îles Chafarinas, et espèrent que le vent leur soit favorable, ce qui arrive le 15.
Profitant de deux jours de répit, les anglais reussisent a faire enter 12 transports et la fregate Latona , débarquent les renforts a Gibraltar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:25

Cordova ferme avec son escadre la sortie du detroit, mais la tempete du 16 l oblige a se disperser, situation que les anglais profiterent pour passer et mettre quelques transports de plus avec le navire Buffalo.

Le 19 Howe quitta la zone mettant cap vers le nord, vers GB, mais les allies les prennent en chasse, envoyant Cordova les navires plus rapides au devant.

Howe n avait pas l intention de combattre, sa mission remplie, il voulait retourner avec le plus de navires possibles chez lui, sachant qu il était en infériorité avec ses 34 navires face aux 46 des allies, 33 espagnols et 13 français.

Le 20, les allies sortaient du détroit , avec le vent favorable, et a une distance des anglais d une dizaines de milles.

Donc face au cap Espartel, les anglais se mettent en ligne de combat voyant qu ils ne pourraient pas éviter le combat, et décident de faire face aux navires allies de l avant garde, qui étaient assez disperses, vus qu ils etaient les plus rapides de l escadre de Cordova, et combattre les navires allies selon leur arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:26

Vers 18:00 les navires de tête allies prirent contact avec les anglais, étant l Invincible de Toussaint Guillaume Piquet, comte de la Motte, dit La Motte Piquet, le premier a ouvrir le feu, suivis par le Santissima Trinidad, le Majestueux et quelques autres de 74 canons, essayant de couper l arrière garde anglaise faite de l Union, de 3 ponts, et des Buffalo et Vengeance de 2 ponts.

Du fait de la vitesse des allies, le Santissima Trinidad se vit isoler du reste et se battit contre 7 navires anglais.

Les anglais en bonne formation continuèrent a faire route ensembles, et peu a peu gagnèrent en vitesse les navires allies, et le combat se fit intermittent, a chaque fois que les allies pouvaient s approcher a bonne vitesse des anglais qui naviguaient toujours en formation.
Jusqu a 22 heures les allies s efforcèrent de combattre un ennemi qui s échappait, Le fait que la plupart des navires allies avaient soufferts des conséquences de la tempête, permit aux anglais de pouvoir s échapper. Peu après 22 heures, le combat cessa. Les anglais perdirent 78 morts et 208 blesses, alors que les allies souffrirent 70 morts et 318 blesses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:27

Composición des flotes.
Escadre Allie 46 navires de ligne
(selon Fernández Duro).
f=français

-f Invincible (Lamotte-Picquet),110
-f Guerriere,74
-f Dictateur,74
-f Robuste,74
-f Suffisant,74
- Guerrero,70
- Arrogante,70
- Santa Isabel,70
- San Isidro,70
- San Lorenzo,70
-f Zodiaque,74
- Rayo (Jefe de Escuadra Posada),80
- San Isidoro,64
- Firme,70
- Terrible,74
- San Vincente (Ponce de León),70
-f Royal Louis (de Bausset),110
- San Joaquin,70
- Castilla,64
- San Juan Bautista,70
- San Justo,70
- Vencedor,70
- España,64
- Galicia,70
- Serio,70
- Triunfante,70
- Brillante (Vicomte de Rochecouart),70
- Septentrion,64
-f Indien,64
- San Rafael,70
- Santísima Trinidad ( Don Luis de Cordoba), 120 -f Bretagne, 110
-f Actif,74
- Atlas,70
- San Eugenio (Comde de Guichen),70
- Miño,54
- f Terrible ( Bonet),110
- León ( Don Miguel Miguel Jose Gaston de Iriarte),64
- Purisima Concepción,112
- San Fernando,80
- Africa,70
-f Bien Aimé,74
- Astuto,60
- Oriente,70
- San Julian,60
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:27

Escadre britannique 34 navires de ligne)
( D apres Schomberg)

Primiere Division:
- Goliath(74)
- Ganges(74)
- Royal William(80)
- Britannia (100)Barrington.
- Atlas(98)
- Ruby(64)
- Panther(64)

Segonde Division:
- Foudroyant(80)
- Edgar(74)
- Polyphemus(64)
- Suffolk(74)
- Vigilant(64)

Centre
Primiere Division:
- Valiant(74)
- Crown(64)
- Alexander(74)
- Sanson(64)
- Princess Royal(98)
- Victory (100)LordHowe.

Seconde Division:
- Blenheim(98)
- Asia(64)
- Egmont(74)
- Queen(90)
- Bellona(74)

arriere garde
Primiere Division:
- Raisonable(64)
- Fortitude(74)
- Princess Amalia (80)Sir Richard Hughes
- Berwick(74)
- Bienfaisant(64)
- Dublin(74)

Seconde Division:
- Cambridge(80)
- Ocean(90)Millbank.
- Union(90)
- Buffalo(64)
- Vengeance (74)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 08:35

Au cours de decembre les attaques contre Gibraltar s intensifient, surtout entre les 4 et 12 decembre, les cannonieres de Barcelo abimeront gravement le navire S Miguel pris au cours de la tempete du mois d octobre.
Les conversations de paix du mois de janvier freineront les actions contre Gibraltar, et le dernier coup de canon sera tirer le 30 janvier 1783.

Les negotiations entre les allies et les anglais s etablirent pour mettre fin aux hostilites, a la fois que les allies preparaient une action contre l ile de la Jamaique avec 40.000 hommes et 70 navires, ce qui fit ceder aux anglais, qui avec le traite de Versailles, favorable aux allies, mais qui ne contemplait pas le retour de Gibraltar au espagnols.

Finalement, en février 1783, les Franco-espagnols levèrent le siège.

Le traite de Versailles conclut sans la récupération de Gibraltar, mais l Espagne prenait possession de la presque totalité du golfe de Mexique, les 2 Florides. Pierre Vilar écrivit que le 18 siècle est pour l Espagne un grand siècle colonial.

La France inicia la guerre avec les buts definis et une bonne preparation militaire. Elle etait satisfete avec la perte des colonnies americaines de la part de GB, plus la recuperation de nombreuses enclaves. La dette française etait importante, fut un grave probleme qui a la longue finira par couter la tete a la dinastie des Bourbons.
Les chefs français Suffren qui brille, d Estaing, bon tacticien, il nettoyera les amers americaines d ennemis, d Orvilliers traditionnel, Guichen tres bon marin, superieur a Rodney au cours des 3 affronttements de saint Domingue, De GRasse, bonne conduite, comme a Cheseapeake, La Motte Piquet obtiendra de tres bons resultats, ou Charles Rene Dominique Sochet Des Touches qui saura se debrouiller avec peu de moyens a Rhode Island.

GB inicia la guerre sans une strategie claire et definie, fce aux attaques de ses ennemis, Français et espagnols. Elle etait sur la defensive, et sa lutte contre les rebelles americains lui faisait consommer de grandes resources.
Son gouvernement, celui du lord Frederick North, se saurat pas etablir une ligne de conduite, et seulement le hasard lui permettra de sortir quelque peu indemne du conflit.
L erreur de ne pas avoir accepter les conditions iniciales des espagnols a travers de Jose Moñino y Redondo, comte de Floridablanca, qui aurait put tenir l Espagne hors de la guerre, lui couta cher. Mal preparer militairement, consequence des economies realisees sur le sujet militaire, en partie consequence de la crise economique de GB. Apres 5 annes de guerre, GB se vit obliger de reconnaitre l independance des ses colonnies americaines, la perte de nombreuses possesions, son economie en une situation difficile, une grosse dette acumuler.
Son inferiorite navale l obligea a mouvoir ses flottes d un scenario a un autre, et seule la chance lui permit d obtenir quelques succes.
Seulement en deux actions navales au cours de la guerre, les Saintes et Cuddalore , les anglais purent opposer plus de navires que ses ennemis. Quant a la maitrisse des chefs anglais, il faut se rappeler que Keppel ne peut pas dominer d Orvilliers a Ouessant, D Estaing bat John Byron a la Grenade, Rodney cede devant Guichen a Saint Domingue, et Suffren est superieur a Edward Hughes en Inde.
Rodney reussit a battre de Grasse a la Saintes, et forcer le blocus de Gibraltar, certes.
Howe reussit a forcer le blocus au cours du 3 convoi, en grand apertie un coup de chance, Hood peut etre, marque quelques points. Mais Keppel, Byron, Samuel Barrington, Hughes, Hyde Parker, Charles Hardy, Francis Geary, George Darby, Thomas Graves, Mariot Arbuthnot… sont en general superes par les allies.

Quant a l Espagne, elle avait inicer une guerre avec des objectifs bien definis, lesquels sauf Gibraltar s accomplirerent en grande partie.
La dette espagnole inferieure a celle des autres, se vit attenuer grace aux apportacions de metaux precieux des ameriques.
L Espagne bien qu ayant aidee les rebelles, ne les voyait pas come des allies, mais des possibles ennemis, de fait les troupes espagnoles des frontieres avec le nouvel etat americain seront mise en alerte, et les incidents mineurs seront habituels avec les nouveaux voisins americains.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Lun 11 Oct 2010, 09:30

Les cannonieres.

Nees au cours dernier grand siege de Gibraltar, idée d Antoni Barcelo.

La difficulté d attaquer par mer une place forte terrestre a toujours ete presente dans les stratégies, ainsi il n est pas risquer d affirmer qu un canon a terre equivalait a une dizaine a bord d un navire.

Donc Barcelo imagina d équiper avec une pièce de 24 ou un mortier des chaloupes a rames.

Et pour protéger l équipage, il les équipa d une protection démontable.
Elles possédaient 14 rames par bande, et une trentaine d hommes.
La crainte que les chaloupes ne resistent pas le poids ou les efforts du tir de la piece, fut rapidement ecartee, une fois des essais concluants realises.

Il les dota même d un blindage en fer qui couvrait jusque en dessous de la ligne de flottaison, pour mieux les protegees, mais il s avéra innecesaire vue la rapidité et manœuvrabilite des chaloupes et la lenteur des systèmes de pointage existant a l epoque et le fait qu elles attaquaient de proue, offrait une cible reduite a l ennemi.

Laissons le capitaine Sayer, defenseur de Gibraltar nous en dire deux mots:


Nuit après nuit, elles envoyaient leurs projectiles sur la place, ce bombardement nocturne fatiguer énormément, plus que celui de jour. Nos batteries essayèrent de leur faire feu visant les coups de départ des cannonieres, mais il apparut rapidement que c était un gaspillage inutile de munitions. >>.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Lun 11 Oct 2010, 09:34

Une autre action des cannonieres fut celle de Rochefort en 1799.

Aux ordres de Francisco Melgarejo, 5 navires de guerre, le Real Carlos, l Argonauta, le San Augustin, Monarca, Castilla, deux frégates, une d entre elles la Paz, et un brigantin , sortis de Ferrol le 28 avril de 1799, avec 2.900 soldats, 14 canons et 14.000 armes pour une expédition avec les français sur l Irlande, le 5 mai il arrive a Rochefort.
Les français décidèrent de en pas mener a bout l expédition, et peu après le port est bloquer par des navires anglais.

L escadre espagnole etait dans la rade d Aix, a 12 milles de Rochefort et sous les defenses des batteries de l ile.
Les anglais deciderent de lui faire face le 1 juillet, envoyant 5 navires de ligne, 4 fregates, un brigantin , 3 bombardes et plusieurs navires legers: les Royal George, Venerable, Ramillies, Ajax y Sans-Pareil, les fregates Boadicea, Uranie, San Fiorenzo, Unicorn y le brigantin Sylph


L après midi du 2, les anglais passent a l action, iniciant le feu les 3 bombardes, les Sulphur, Volcano y Explosión, mais leurs obus tomberent loin des navires espagnols.

La nuit tombée, sans un souffle de vent, les espagnols décidèrent d envoyer des cannonieres equippees avec des pieces de 24 des navires, causant des degats aux navires ennemis et reussissant a eloigner les navires anglais, qui se limiterent a bloquer le port.
Telle fut la crainte et la peur des anglais, qu ils se crurent attaquer par des canons de 36 livres.

Au cours d une tempete, voyant que les navires anglais qui bloquaient la sortie s etaient quelque peu eloignes de la rade, Melgaredo decide de lever les ancres et de passer au milieu des ennemis. Il reussira a passer sans perdre un navire.
Au mois de septembre, l escadre espagnole rejoignit Ferrol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Lun 11 Oct 2010, 09:40

Etant les navires espagnols a Brest, debut 1800, l amiral Frederico Gravina y Napoli, ordonna de realiser des entrainements des equipages avec des canonnieres, dans la rade de Brest.

De nombreux officiers present et meme Latouche Treville furent favorablement impressiones des maneuvres des canonnieres espagnoles, considerant celles ci largement superieur au français quant a la maniere de les utiliser, comme sur leur conception, comme il apparaît dans la lettre de Treville au ministre Forfait au cours de l ete 1800, ou il exprime le desir de construire plus d une centaine de canonnieres, a espagnole.
Il insistera a nouveau l annee suivante.
Le ministre lui meme etait d accord sur la superiorite des cannonieres espagnoles sur les françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Lun 11 Oct 2010, 20:39

Trés interessant
merci thumright
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Mer 13 Oct 2010, 11:45

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.
» Lutte contre l´obésité infantile et canine
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» orks contre tyranide, l'occasion de tester des choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1626-1788-
Sauter vers: