AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:10

En 1703 et 1704 la flotte anglaise envoyee en Mediterrannee n avait pas réussie de grands exploits, elle n avait pas de bases et elle craignait la flotte française de Toulon.

Alors en 1704, ayant déjà jete sur Gibraltar un oeil, profitant de l occasion que Darmstadt offrit, devant son incapacité d empêcher les mouvements de la flotte française, sans pouvoir mener a bout des actions contre Barcelone ou Cadix, ou elle avait connue des échecs, Rooke sauta sur l occasion.

Le 1er août, l'escadre allie aux ordres de Rooke, jette l'ancre dans la baie d Algeciras: 61 navires, avec 4.000 canons, 9000 hommes de troupes et 25.000 marins. Elle a pour objectif la prise de Gibraltar, au non du prétendant Habsbourg et suivant les ordres de Darmstadt et les consignes de John Churchill, duc de Marlborough, qui n attribuent pas a cette prise une quelconque permanence a long terme .
Le duc de Marlborough préférait Toulon, qui permettait mieux contrôler les voies de communication avec l Italie, ainsi en 1707, les armées du Duc de Savoie, Victor Amedee II et du Prince Eugène François de Carignan, appuyes par les navires anglais de Cloudesley Shovell, essayèrent de prendre Toulon.

Le 11 juillet, pres de 40.000 hommes franchissent le Var à la suite du duc Victor-Amédée.
 Une flotte anglo-hollandaise est destinée a appuyer les troupes: 35 vaisseaux, 6 galiotes et 8 brûlots, plus une douzaine de bâtiments de charge, sous le commandement de l’amiral Showell.
Basée aux îles d’Hyères à partir du 17 juillet, la flotte met le blo­cus devant la presqu’île de saint Mandrier dès le lendemain.
Les batteries françaises, les navires de guerre, (une quinzainne de vaisseaux français seront sabordés dans la rade durant le siège et ne seront pas renfloués.) Il faut rappeler l aide des espagnols sous les ordres du duc de Berwick, ( nous trouvons entre les defenseurs a Blas de Lezo qui perdra son oeil gauche au cours des combats, il se distinguera a la defense du fort Saint Catherine. Devant la dure defense, les allies devront désister, les anglais espereront une meilleure occasion, Toulon restant toujours present comme objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:14

Le gouverneur de Gibraltar, le Sargento Mayor de Batalla Diego de Salinas, et le maire, Cayo Antonio Prieto, decident de resister, avec les faibles moyens a leurs disposition. Gibraltar a ce moment avait environ 5000 habitants, une garnison d une centaine d hommes, et peu de canons.

Sans trouver de résistance, le prince Georges de Hesse-Darmstadt fidele a la cause des Habsbourg, débarque au nord de la ville avec 1 800 soldats anglais et néerlandais, l artillerie de deux navires empêche des soldats espagnols sur les les collines environnantes de riposter , et sont dispersés par le feu des deux navires.

Le prince Georges, demande aux troupes espagnoles fidèles au Bourbon de se rendre et de faire allégeance au prétendant Charles III, mais le gouverneur Don Diego de Salinas, refuse.
La situation des troupes fideles au Bourbon est difficile, ils ont peu d'hommes, environ une trentaine de soldats epaules par une centaine de miliciens, presque sans artillerie.

L'escadre de Byng s'approche de la cote au plus près, le Lenox est à portée de tir de mousquet des digues, manœuvres troublé par quelques tirs des batteries espagnoles.

En pleine nuit, le Dorsetshire mene une attaque contre un navire corsaire français, amarré à la vieille digue, qui ouvre le feu sur les ennemis débarqués sur l'isthme.

Le 3 août, a l aube les 22 navires de l'escadre de Byng, soit 16 anglais et 6 hollandais, ouvrent le feu sur les murs et fortifications., craignant une offensive de la flotte française, ils decident de mettre le paquet sur les troupes espagnoles.
Vers 11 heures, les canons cessent de tirer, les assaillants debarquent sur des positions abandonnées par les espagnols.

Des civils de Gibraltar réfugies dans une chapelle à l'extrémité sud de la péninsule, commencent à regagner leurs foyers, pour defendre leurs biens, lorsque un navire anglais tire un coup dans leur direction, pour eviter qu ils puissent attendre le village, le reste de la flotte reprend le bombardement.

Les marines investissent le fort abandonné de la nouvelle digue, juste au moment ou un des magasins du fort explose, faisant plus d une centaine de morts, la panique s'empare des soldats anglais provoquant la fuite des soldats survivants vers les navires.

Les allies envoient des troupes de renforts, qui se rassemblent et se dirigent au nord, le long du front de mer, vers les remparts de la ville, ou les anglais hissent les drapeau anglais sur un des bastions.
Byng débarque avec quelques centaines de marines, investissent le sud de la ville, au nord les soldats du prince Georges font également leur entrée.

Les civils sont capturés par des soldats anglais, et subissent les violences des soldats.
Finalement Don Diego se voit contraint a accepter les conditions de reddition, qui lui garantissent une reddition honorable.
Des 5.000 civils, seulement 70 décideront de rester, la plupart des religieux qui craignent de voir les anglais profaner les lieux saints.
Les biens des citoyens français furent aussi expolies, et les français residents seront emprisonnes.
Le 6 août, le prince Georges de Hesse-Darmstadt entre dans la ville au nom de Charles de Habsbourg qu'il présente comme le futur Charles III d'Espagne, mais les Anglais contre tout l accord maintiennent le contrôle de la ville. Darmstadt plantera le drapeau du prétendant habsbourg alors que les anglais le feront avec leur drapeau.
Darmstadt, restera profondément contrarier de l attitude des anglais, de leur intentions de s appropier du rocher comme il apparaît dans sa correspondance.(voir Commentarios de la Guerra de España e Historia de su rey Felipe V el Animoso).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:17

Velez Malaga

Les Espagnols tenteront de reprendre Gibraltar par terre, suivie d une première tentative française d'invasion par la mer, qui n aboutira pas, lors de la bataille de Vélez-Málaga le 24 août 1704, qui vit s opposer les flottes de l amiral George Rooke, John Leake, et les hollandais Callenburg et Van der Dussen, avec les navires:


Prince George 96 canons, Newark 80, Boyne 80, Norfolk 80, Yarmouth 70, Berwick70, Namur 96, Barfleur 96, Warspite 70, Oxford 70, Swiftsure 70, Lenox 70, Assurance 66, Nottingham 60, Tilbury 50, Royal Catherine 90, St George 96, Shrewsbury 80, Grafton 70, Nassau 70, Eagle 70, Monmouth 70, Montagu 60, Panther 50, Kent 70, Cambridge 80, Royal Oak 76, Bedford 70, Suffolk 70, Burford 70, Monk 60, Swallow 50, Ranelagh 80, Somerset 80, Dorsetshire 80, Torbay 80, Essex 70, Le Ferme 70, Kingston 60, Triton 50, Centurion 50, puis comme arriere garde les: Gelderland 72, Dordrecht72, Graaf van Albermarle 64 qui explosera le 27 de retour a Gibraltar, Unie 90, Katwijk 72, Wapen van Vriesland 64, Wapen van Utrecht 64, Bannier 64,Leeuw 64, Vlissingen 64, Nijmegen 54, Damiaten 52, puis 6 frégates Larke 40, Roebuck 40, Charles Galley 32, Tartar 32, Newport 24, ????, 2 galiotes à bombe les HMS Hare et HMS Terror, et 7 brûlots et 2 navires hopitaux, environ plus de 22.000 hommes et celle du comte de Toulouse Louis Alexandre de Bourbon, amiral de la flotte, avec son aide le marechal Victor Marie D Estrees, avec les navires:

L'Intrépide de 84 canons, L'Excellent de 60, Le Sage 58, L'Écueil 68, Le Magnifique 90, Le Monarque 84, Le Furieux 58, Vermandois 60, Le Parfait 74, Le Tonnant 90 c, L'Orgueilleux 72, Le Mercure 50, Le Sérieux 60, Le Fleuron 54, Le Vainqueur 86, Le Foudroyant 104 , Le Terrible 102, L'Entreprenant 58, Le Fortuné 54, Le Henri 66, Le Magnanime 74, Le Lys 88, Le Sceptre 84, Le Fendant 58, comme vice amiral Philippe Le Valois, marquis de Villette-Mursay, qui commandait les navires de l avant garde: L Eclatant de 65 c, l Eole de 62, l Oriflamme de 62, le Saint Philippe de 92, l Heureux de 72, le Rubis de 56, l Arrogant de 56, le Marquis de 56, le Constant de 68 et le Fier de 90 canons, comme arrière-garde, Le Zélande 60, Le Saint-Louis 60, L'Admirable 92, La Couronne 76, Le Cheval-Marin 44, Le Diamant 58, Le Gaillard 54, L'Invincible 68, Le Soleil Royal 102, Le Trident 56, Le Content 60, Le Maure54, Le Toulon 62, Le Triomphant 92, Le Saint-Esprit 74, L'Ardent, 64, 7 fregates, les L'Étoile, L'Hercule, La Galatée, L'Andromède, L'Oiseau, La Méduse et La Sybille , 12 galeres françaises aux ordres de Roye et Forvill, 12 galeres espagnoles: 5 galeres d Espagne et 7 de la flotte de Genes au ordres du duc de Tursi, de la famille des Doria, 7 brulots, 2 navires de transports et plus de 24.000 hommes.

A bord du navire français le Foudroyant, se trouvait un jeune officier de marine, Blas de Lezo le futur heros de Cartagena de Indias en 1741, et qui au cours du combat perdit une jambe d un coup de boulet.
Et en face, a bord du Shrewsbury, se trouvait Edward Vernon, celui qui attaquera Cartagena de Indias en 1741 et perdra face a Blas de Lezo.

Une semaine apres la prise de Gibraltar, Rooke reçut la nouvelle par ces navires éclaireurs qu une flotte française qui sortait de Barcelone était sur le point d arriver a Gibraltar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:18

Laissant les troupes de débarquement sur Gibraltar, pour défendre la place, il se dirigea vers l est avec la flotte anglo-hollandaise pour faire face a la menace.

La flotte française, arriva a Malaga, ou pendant un mois elle réalisa des manœuvres, étant informer par les espagnols de la position de la flotte ennemie, qui se trouvait sur les cotes de la Berberie.

Lorsque les nouvelles sur la position des ennemis situèrent sa flotte assez près, les chefs français, le 22 août décidèrent de mettre les voiles vers elle, la trouvant a 30 milles du port de Malaga.

Le combat qui s ensuivit fut assez confus, les ennemis se situant en lignes parallèles, les anglais au vent et les français sous.
L escadre d avant-garde française de Villette Mursay face a l allie de Leake, le centre de Toulouse faisait face a celle de Rooke, et l arrière-garde de Callemburg faisait face a celle de Langeron. Les galeres franco-espagnole, sous le vent des navires français serviraient a remorquer les navires qui en auraient besoin.

Aucun navire ne fut couler ni capturer, se limitant les deux flottes a un dur echange d artillerie, qui causa de nombreuses pertes entre les equipages des deux flottes, 2.700 morts et blesses du cote allie face au 1.600 morts et blesses français.

Le vaisseau amiral français, Le Foudroyant, du comte de Toulouse, démâte le navire amiral anglais, Royal Catherine, de Rooke. Le Sérieux, par 3 fois se lance a l'abordage du Kent, l hollandais Albermarle, et pris a partie par le Soleil Royal. L Eclatant obligea au Yarmouth a se retirer de la ligne de feu.

Le Vainqueur de Lorraine Armagnac, se battit avec 4 ennemis, dematant l un d entre eux. Le Terrible, de Relingue, obliga l Eagle a se retirer de la ligne anglaise avec force tues.

Le Fier, de Villette-Mursay, qui fit face a 4 ennemis, leurs causant de sérieux degats, et reçoit une bombe qui a détruit une partie de son arrière et de sa dunette, dut etre remorquer par les galeres, quitter la ligne de feu pour eteindre l incendie et apres pouvoir retourner au feu.. Le Saint Philippe de Le Roux Saint Aubin, d Infreville, s opposa au Prince de Leake, lui causant d enormes degats jusqu au point que l anglais dut etre secourut par d autres anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:19

Le Magnifique est pris entre 6 ennemis, au cours du combat son capitaine Belle Isle mourra, le navire sans pouvoir manoeuvrer, sera pris en remorque par les galeres, et sortira de la ligne de feu, évitant ainsi de couler.

L amiral Rooke vers 14 heures essaiera de passer au milieu de la ligne française, avec 8 navires, mais les Foudroyant et Vainqueur et deux autres navires, faisant feu sur les anglais font qu ils se retirent.
A l arrière, les Soleil Royal, Admirable, Triomphant, Scepte et deux autres reussisent a abimes les navires allies, causant au Albemarle des degats qui résulteront de sa perte quelque temps après.
Vers 5 heures de l après midi, les navires anglais commencent a manquer de munitions, et commencent a lacher prise.


Les navires de l amiral Byng, a cours de munitions du fait du combat et de la prise de Gibraltar, se virent forces a quitter le combat les premiers des anglais.

Les 25 août et le 26 se déroulent sans combats, la nuit du 26 au 27 les anglais commencent a se retirer mettant voile vers Gibraltar pour effectuer les réparations d urgence que les navires mal en point réclament, alors que les navires français retournaient a Toulon. La décision de ne pas poursuivre l anglais, dut principalement a l avis du favori de la Maintenon, ôta aux français la possibilite d une eclatante victoire.

L objectif, Gibraltar n a pas este pris, chose qui aurait put etre facile, car les anglais étaient a cours de munitions et avec pas moins de 25 navires hors d état de se battre, étant remorquer par ceux qui pouvaient, mais les français ne pouvaient pas le savoir. Rooke tomba en disgrace a la suite de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:21

1705.

En janvier 1705 le roi Philippe V d'Espagne décide de reconquérir la ville, et donne le commandement de l'armée au maréchal de Tessé.
Sachant que Gibraltar sera repris s il est possible d interdire l accès des alliés par la mer.

Il envoie l'amiral Jean Bernard de Pointis , pour assiéger Gibraltar avec une flotte de 18 navires de ligne.

Le prince Georges de Hesse-Darmstadt, qui commande Gibraltar, demande à John Leake de venir à son secours.
L'amiral le fera avec une escadre de 23 navires britanniques, 4 navires néerlandais et huit navires portugais de différentes tailles.

Le 17 mars, devant cette force supérieure à la sienne, De Pointis demande au maréchal de Tessé de pouvoir se mettre à l'abri à Toulon, la voyant refuser et de rester dans la baie.

Comme que la la météo n'est pas au beau fixe, sur le detroit, les allies ne peuvent rien tenter.

Une forte tempête secoue entre le 18 au 20 mars, dans la baie de Gibraltar la flotte française, plusieurs navires sont dispersés, ne disposant que de 5 bâtiments dans la baie.

En début de journée du 21 mars, une escadre anglo-néerlandaise apparaît devant la baie de Marbella, essayant de prendre a revers et d enfermer les navires français, qui devant le danger larguent leurs amarres, parvenant a s'échapper.
Comme les ennemis ont le vent en poupe, les navires français seront rattraper, ceci près du cap d'Europe, trois seront captures, deux s'échoueront seront incendiés par leurs équipages. Devant la situation, le maréchal de Tessé retire une partie de ses troupes a la fin du mois de mars, transformant le siège en blocus.

John Leake a reussit a repousser la chute de Gibraltar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:24

Siege de fevrier/juillet 1727

Nous allons passer rapidement sur ce siege, principalement terrestre.

Apres le traite de Hannover de 1725, l Espagne decide de mettre Gibraltar sous siege, justifiant celui ci pour cause d incompliment de part des envahisseurs.

Les mouvements de troupes espagnoles mettent en etat d alerte le gouvernement anglais, qui renforce les troupes de Gibraltar, et envoi 4 navires de guerre, 4 fregates et deux bombardes, avec 3 batallon d infanterie.

Les troupes espagnoles renforcent les fortifications de la zone du rocher, ce qui cause une denonce des anglais au gouvernement espagnol, qui repond que les fortifications se font sur sol espagnol.
Les anglais decident donc de bombarder les constructions qui continuent neanmoins, sous un echange d artillerie.

Depuis les positions espagnoles, l artillerie oblige les navires anglais a se retirer.

A la fin de mars, les anglais effectuent un debarquement sur l embouchure de la riviere Guadiaro, mais les troupes espagnoles les repoussent et obligent a reembarquer.

Puis s iniciera un duel d artillerie entre espagnols et anglais qui s etalera plusieurs mois, jusqu au mois de juillet, ou les conversations de paix aboutiront a un cesser le feu. Les fortifications espagnoles seront reconstruites et amelliorees.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:27

(1779-1783)

La rébellion des colonies américaines de GB fut le détonnant d un nouvel conflit, la France appuyant les rebelles, les espagnols sont réticents, craignant de voir la situation se reproduire dans leurs territoires américains.. Elle envoiera neanmoins des armes et des fonds pour financier les rebelles.

L Espagne accepta au début, avant dentreren guerre contre GB, le role de mediateur a petition des anglais, avertissant les anglais qu en cas de guerre ouverte, elle serait a cote des français.

Les anglais avaient ouvert des négociations secrètes avec les espagnols, a Lisbonne a la fin de 1779, ou les anglais étaient disposes a perdre Gibraltar si l Espagne se déclarait neutre dans le conflit, ou si elle accédait a les aider contre les rebelles des colonies, le RU céderait la Floride, les droits de peche en Terre-Neuve, ( en contre des interes français) et quelques autres.
En juin 1780 le secretaire Cumberland arrive a Madrid, mais les propositions anglaises ne furent pas accepter par le gouvernement espagnol, a la fois que les français acceptent de collaborer plus activement avec les espagnols.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:29

Donc en juin 1779, l'Espagne s allie a la France aux côtés des rebelles nord américains contre la couronne britannique.

Elle s'engageait dans la guerre avec ses propres objectifs, qui n'étaient pas principalement d'aider les révoltés américains, mais de récupérer les possessions perdues lors des conflits précédents, comme la Floride, l ile de Minorque et Gibraltar.

La collaboration entre les deux allies sera relativement bonne, sans toutefois éviter certains problèmes, plus personnels que politiques, le peu de résultat de la campagne du Canal en 1779, ou le manque d aide française contre Rodney et les renforts vers Gibraltar en sont quelques exemples.

Soldats, navires, généraux, sont apportes par la France contre Gibraltar, Minorque, a la fois que les espagnols apportent leur aide pour, come exemple, la défense de la moitie française de Saint Domingue avec Solano, avec troupes et navires, fonds comme pour financier les operations de De Grasse sur les cotes des colonies anglaises du nord de l Amérique, comme la campagne de Yorktown, les allies collaborent aussi pour la prise de la Jamaïque que la fin de la guerre empêchera de se voir accomplie.

Le comte d Aranda, ambassadeur espagnol a Paris déploiera tous ses efforts pour faciliter la collaboration entre les allies, ou Charles Henri D Estaing qui passera l année 1779 a Madrid pour planifier une autre campagne dans le canal, ou Guichen, La Motte Piquet, le duc de Crillon… collaborent activement avec les chefs espagnols.

L Espagne décide de ne pas participer directement dans des opérations avec les rebelles, leur envoyant néanmoins de grands quantités de matériel, finançant les armées rebelles ou effectuant des opérations militaires contre les anglais dans leurs colonies pour protéger les leurs.
Comme dans les opérations sur la Floride, ou les troupes espagnoles se battront contre les troupes anglaises, mais sans être directe, la participation espagnole n en est pas moins importante. ( lire le livre sur le sujet ecrit par Thomas E. Chavez: Spain and the independence of the United States, An intrinsic gift, university of New Mexico press, 2002)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:31

La stratégie du gouvernement espagnol prévoyait de frapper les anglais sur leurs terres, faire la guerre navale dans les eaux anglaises, avec une action de débarquement sois en GB sois en Irlande.

Le but était de récupérer aussi bien Minorque que Gibraltar, ce dernier étant un objectif irrenoncable des gouvernements espagnols depuis sa cession forcer aux anglais.

Le contrôle du canal de la Manche avec une flotte allie, deux armées de 20.000 hommes chacune réunies au Havre e a Saint Malo pour être débarques soit en GB, l ile de Wright ou Portsmouth soit en Irlande.

La composante navale allie réunissait pas moins de 30 navires français, 38 espagnols, comptant plus de 5.000 bouches a feu, face aux 38 navires anglais et 3.000 bouches a feu.

Les divergences de critère, d exécution et le mauvais temps jouèrent en faveur des anglais, qui restèrent dans leurs ports sans oser sortir.
Un changement de plans se produit alors, Gibraltar serait assiege, de fait un des objectifs de la politique espagnole, depuis sa perte, et ce en depit du traite d Utrech, ce qui se fit en juillet 1779 da bord a travers l ithsme (chose curieuse, les espagnols le firent en respectant les clauses du traite qui permettait la fortification de celui-ci, alors qu ils auraient pu passer outre les clauses)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:33

Pour éviter le ravitaillement de Gibraltar depuis Brest une escadre de 40 navires allies aux ordres de Miguel Gaston, près du détroit avec l amiral Langara avec 12 navires plus 16 navires a Cadix de Cordova.


En juin 1779 une escadre franco-espagnole est envoyer vers le canal de la Manche, avec 68 navires, aux ordres de Luis de Cordova y Cordova et l amiral , Louis Guillouet comte d'Orvilliers pour tenter l invasion des iles britanniques en août 1779, la présence de l escadre allies causa l effondrement du commerce anglais, la RN n osant pas faire face aux allies. A la fin de cette campagne, Luis de Cordova recevra du roi Louis XVI comme remerciements une boite en or garnie de diamants avec l inscription: De Louis a Louis.

D Orvilliers etait de l opinion qu il fallait detruire d abord la flotte anglaise avant de tenter un débarquement, alors que Cordova etait de l opinion qu il n etait pas nécessaire de l affronter, vu q u elle n etait pas a meme de s opposer ni d eviter un debarquement, qu il fallait effectuer le plut tôt possible. A la fin il n y eut pas de débarquement, le mauvais temps et unes épidémies de scorbut et de typhus l empêchèrent, l escadre rentrant a Brest pour soigner ses malades.
D Orvilliers perdra son fils, officier de marine de suite du scorbut fin juillet

Au cours des navigations de l escadre allie, le general français Luc Urbain de Bouëxic, comte de Guichen s etonnait du fait que Córdova prenait des précautions en prévision de mauvais temps alors que la météo était clémente, ou qu il sortait a naviguer alors que la meteo etait encore inclémente. Guichen curieux demanda a Jose de Mazarredo Salazar d ou provenait cette capacité de prévoir les changements de météo, et Mazarredo lui montra un baromètre marin que les navires espagnols avaient a bord, alors que les navires français n ent avaient encore pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:35

En juillet, les forces espagnoles aidées de troupes françaises mettaient le siège devant la garnison britannique de Gibraltar.

C est le troisième siège de Gibraltar, les Français soutenant les espagnols grâce au pacte entre les deux familles de Bourbon qui régnaient à Versailles et à Madrid.
Les défenseurs anglais , sous les ordres du baron George Elliott, firent face pendant trois ans à un blocus soutenu, ou 40 000 hommes s efforceront d enlever les positions ennemies.

Le principal atout pour la prise de Gibraltar n etait pas autant l assaut, mais l action de l artillerie et un efficace blocus naval, comme l avaient appris les espagnols lors des sieges précédents en 1704 et 1727.

Il était primordial d eviter l entree de vivres, chose atteinte lors des premiers mois du blocus, avec la flotte de Don Juan de Lángara y Huarte, qui situer a l entree du detroit permit eviter l arrivée de renforts et aliments au anglais, causant une situation désespérer sur le rocher, qui neanmois reussit a faire entrer des vivres depuis le Maroc.

A l interieur de la ville de Gibraltar, le marche noir permettait a ceux qui pouvaient se le permettre d obtenir des biens a des prix desorbitants. Les autorités anglaises attendait l arrivée de l amiral Georges Rodney.

Du cote espagnol les opérations initiales contre Gibraltar étaient sous les ordres de Martin Alvarez de Sotomayor, qui disposait de 2 bataillons de guardias españoles, 2 de guardias valonas, mille artilleurs et 12 escadrons de chevallerie , environ 13.000 effectifs.
L artillerie etait sous les ordres de Rudesindo Tilly, la chevalerie et les dragons français sous les ordres du marqués de Arellano.
Les forces navales en charge du blocus etaient au ordres de Antonio Barceló, avec base a Algeciras, avec une flottille de jabeques et chaloupes canonnières.
11 navires et 2 frégates dans le Golfe de Cadiz sous els ordres de Don Luis de Córdova devaient eviter l arrivée de renforts anglais.
Comme que peu de temps après la prise du rocher par les anglais, les espagnols avaient fortifies le littoral autour de Gibraltar,a ce quoi les anglais avaient prosteste, les fortifications espagnoles étaient en mesure de couvrir de leurs feux la baie d Algesiras
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:37

Année 1780

Cap San Vicente

La bataille du Cap San Vicente, eut lieu entre le 16 et 17 janvier 1780 face aux cotes du sud du Portugal entre l escadre de l amiral anglais Georges Rodney et celle de l amiral espagnol Don Juan de Langara.

L escadre anglaise qui quitta la Grande Bretagne le 27 decembre 1779, avait ordres de d abord secourir Gibraltar, et Minorque puis de mettre cap vers les colonies américaines, avec 20 navires de ligne et 6 frégates :

Sandwich (90)
Royal George (100)
Prince George (90)
Ajax (74)
Alcide (74)
Dublin (74)
Bedford (74)
Culloden (74)
Cumberland (74)
Defence (74)
Edgar (74)
Invincible (74)
Marlborough (74)

Monarch (74)
Montagu (74)
Resolution (74)
Terrible (74)
Shrewsbury (74)
America (64)
Bienfaisant (64)
Convert (32)
Pearl (32)
Triton (28)
Pegasus (24)
Porcupine (24)
Hyaena (24)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:37

et en route vers Gibraltar il topa avec l escadre de Langara , 7 navires de ligne et 2 fregates:

Fenix (80)
Diligente (70)
Monarca (70)
San Agustín (70)
Santo Domingo (70)
San Eugenio (70)
San Lorenzo (70)
San Julián (70)
Princesa (70)

Santa Gertrudis (26)
Santa Rosalia (28),

2 autres navires , les San Genaro et San Justo de 74 canons chacun s étaient t sépares du fait d une tempête deux jours auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:39

Les allies ayant eut vent des preparatifs anglais, envoyèrent deux escadres pour l intercepter.

A Brest se trouvaient l escadre allie qui avait participer dans le contrôle du Canal de la Manche avec ses 70 navires, donc une vingtaine de chaque allie furent detaches pour accomplir la mission.

Prévoyant tous les scénarios, depuis Madrid il fut décider d envoyer une autre escadre de 26 navires tous espagnols depuis Brest aux ordres de Luis de Cordova et une autre de 10 navires aux ordres de Juan de Langara, qui devait naviguer pres du Detroit, au cas ou les anglais passeraient au travers du filet.

Rodney qui escortait presque 200 navires de transport, sortit avant que les allies puissent aprester les navires a Brest, rappelons nous que l escadre souffrait d une épidémie de Scorbut et typhus, les équipages étant réduits, ce qui lui laissa la voie libre jusqu au detroit de Gibraltar ou se trouvait Langara, qui croyait avoir a faire face au restes de l escadre anglaise qui auraient échappes aux combats face aux escadres allies, tout au plus.

Le 7 janvier une partie du convoi se sépara et mis cap vers les Amériques sous la protection du navire de 74 canons Hector avec 3 frégates et une autre partie mis cap vers les Indes.

Le 8 janvier 1780 Rodney se trouvant face aux cotes de la Galicie, profite de l occasion et attaque un convoi espagnol de 12 transports de la Real Compañia Guipuzcoana de Caracas et son escorte, un seul navire de 64 canons, le Nuestra Señora de la Asuncion, en route vers l Amerique qui furent surpris de voir l ennemi si pres de leur cote, croyant que les escadre de Brest avaient nettoyer la mer de la presence de Rodney.

L escadre de Cordova sortie de Brest avec 15 navires a temps pour avoir put intercepter le convoi anglais si le vent n aurait pas changer de direction les ralentissant alors qu auparavant il avait favoriser les anglais, ce qui ajouta encore a l avantage qu ils avaient pris sur les allies. Devant le detroit a nouveau le vent aida les navires anglais, donnant aux anglais une bonne vitesse pour atteindre Gibraltar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:41

L escadre de Langara avait souffert d une violente tempête des jours avant, ce qui l obligea a quitter sa position n et rejoindre Cartagene pour effectuer les réparations adecuates le plus rapidement possible.

A ce moment arriva Cordoba, et ne trouva pas la flotte de Langara au lieu escompter, et comble de la malchance souffrit lui aussi des conséquences de la météo, étant sur le point de perdre plusieurs navires sur les cotes africaines et devant mettre cap sur Cadix pour réparer.

Langara, les réparations finies a la hâte, retourna a sa position a l entrée du détroit, rencontra l ennemi, et sachant les navires de Cordova trop eloignes et avec de nombreuses pannes, decida de faire face avec ce qu il avait sous la main.

Langara ordonna ses navires en ligne de combat, a une distance de 12 milles des anglais, lorsqu il s aperçu du nombre d ennemis vers 13:30, il fit virer pour obtenir de la vitesse face aux anglais, et vers 15:00 comme que les ennemis gagnaient sur eux, il fit tenir un conseil d officiers pour évaluer la situation, ou il fut accorder de renter a Cadix a 160 kilomètres de distance, et de ne présenter combat que si ce n était inévitable.

Rodney tout d abord se crut en mauvaise posture, mais une fois averti du nombre d espagnol, profita de sa supériorité aussi au niveau puissance que de la vitesse, pour donner chasse aux espagnols, qui avaient perdus de la vitesse en manœuvrant pour faire face puis en virant pour se retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:42

Les navires anglais furent plus rapides et rattrapèrent les espagnols après deux heures de poursuite, vers 4 heures de l après midi les anglais Defence, Bedford, Resolution et Edgar ouvrirent le feu sur le Santo Domingo, le plus en arrière des navires espagnols, qui avait la mature abîmée des suites de la tempête, les réparations ne supportèrent pas l effort d avoir mis toutes les voiles dehors, 40 minutes après, une explosion secoue le Santo Domingo de 70 canons, le navire sera perdus corps et biens.


La tombée de la nuit vit la poursuite se continuer, ainsi le Fenix se battit contre le Defence, qui dut se retirer, mais les Bienfaisant et Royal Georges arrivèrent a la rescousse, devant supporter le Fenix l attaque de trois ennemis, un quatrième navire anglais se joignit a l attaque. Langara a bord du Fenix souffrit 3 blessures , perdant connaissance a la troisième.

Vers 21 heures un 5 navire anglais vint se joindre aux 4 autres, déversant un déluge d feu sur le Fenix, qui finit par amener le pavillon, sans mature, et presque sans équipage.

Puis les anglais attaquèrent le San Julian et le San Eugenio, qui finirent comme le Fenix.

A minuit le Monarca fut atteint par deux anglais, puis par le Sandwich, le navire de Rodney ,et vers 2 heures du matin il amena le pavillon son équipage réduit a néant et sans mature.

A l aube le reste des navires espagnols échappèrent, 4 navires et 2 frégates, 6 navires tombèrent aux mains des anglais.

Des 6 navires, les San Julian et San Eugenio, mal en point souffrirent a cause d une tempête près des cotes portugaises, les anglais pour faire face a la tempête qui les menaçaient, demandèrent aux l équipages espagnols prisonniers de prêter main forte pour sauver les navires, ceux-ci refusèrent sauf si les anglais se rendaient, chose qui fut accepter, et grâce aux efforts des équipages espagnols libres, les navires retournèrent vers Cadix avec les anglais comme prisonniers.

Donc seulement 4 navires furent capturer et un perdu par explosion interne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:45

Les anglais profitèrent pour envoyer vers Minorque les navires de transport nécessaires accompagnes des Marlborough et Invincible.

Lors du retour de Rodney vers GB, étant près des cotes du Portugal, le 13 janvier la flotte de Brest avait pris la mer avec 19 navires espagnols:

San Luis, Rayo, Guerrero, Miño, Vencedor, Arrogante, Serio, San Joaquin, Santa Isabel, San Damaso, San Pedro, San CArlos, S. Vicente, S. Francsico de Borja, S.Miguel, Septentrion, Valeroso, Atlante, et Angel de la Guarda et 4 français:

les Glorieux, Neptune, Bourgogne et Scipion aux ordres de l amiral espagnol Miguel Jose Gaston de Iriarte.

L amiral français Louis Charles Duchaffault de Besne s opposait a la sortie, esperant augmenter la nombre de navires pour intercepter Rodney.

Ils arriveront a Cadix alors que Rodney est deja a Gibraltar. Cordova aurait put alors faire face a Rodney, mais il laissat passer l occasion, en partie du fait des avaries de ses navires.

Rodney profitant de la situation fila vers l Atlantique, et a la hauteur du cap San Vicente, sépara sa flotte, envoyant le transports est la plupart des navires avec Robert Digby vers GB et pris avec les Sandwich, Ajax, Terrible et Montagu cap vers les indes occidentales.

Digby trouvera a la hauteur des Azores le 23 février, un convoi français de 15 navires de transports sous la protection des Protée de 64 c, Ajax de 64, la frégate Charmante et la corvette Argos, qui étaient parties de France le 13 février vers l océan Indien.

Le Protée, a la faveur de la nuit, avec 3 transport réussit a tromper les anglais qui se lanceront a sa poursuite, permettant que le reste du convoi file. Au lever du jour le Protée sera attaquer par les Resolution, Bedford et Marlborough, suivis par l Invincible et le Raisonnable, il sera pris après âpre combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:45

Les allies s accusèrent les uns les autres du manque de coordination qui permit que Rodney put ravitailler Gibraltar.

Le gouvernement espagnol sollicita a la France des renfort, et elle envoiera l'un de ses meilleurs vice-amiraux, le comte de Guichen qui accompagnera la flotte espagnole dans son blocus avec 12 vaisseaux .

Pour renforcer le blocus les allies envoient des navires a Cadix, 40 navires sous les ordres de Cordova, 9 des quels français sous les ordres du vice-amiral Monsieur De Bausset.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:47

Les troupes terrestres sont augmenter aussi bien que l artillerie. Des navires seront sollicites pour effectuer des bombardement sur Gibraltar.

Antoni Barcelo créa des batteries flottantes, rien a voir avec celles de l ingénieur français D Arçon, il s agissait de chaloupes blindées, armées avec un canon de 24/26 livres, comme elles étaient mues a al rame elles étaient très maniables, et causèrent de sérieux dégâts et maux de têtes aux anglais, surtout la nuit, attaquants la ou les anglais s y attendaient le moins. Il suffit de lire les mémoires des officiers anglais présents lors des attaques de ces canonnières pour comprendre la peur qu elles causaient aux anglais.
Il s utilisa aussi des brûlots qui n eurent pas l effet escompter.
Le 24 juin une division de l escadre de Barcelo avec les navires San Miguel de 74 canons, les fregates Nuestra Señora del Rosario et la Santa Gertrudis avec des navires auxiliaires aux ordres de Juan Moreno s approchent des défenses de Gibraltar pour battre les anglais, et essayer de prendre le navire anglais Panther, telle est la volonté de combats des espagnols qu ils se mettront sous les feux de l artillerie anglaise, sans souffrir de serieux degats, mais ne réussiront pas a prendre le Panther, lui causant quelques dégâts.

Pendant le printemps et l été, le blocus s avérera efficace, selon une lettre du général Elliott a lord Hillsborough il apparaît que la plupart des navires qui essaient de forcer le blocus ne reussisent pas. Ainsi un convoi de 10 navires fut capturer et seulement un réussit a passer. A la fin de l année, cependant le blocus commencera a faiblir.


Pour éviter que les anglais continuent a recevoir des vivres depuis le Maroc, le gouvernement espagnol conclut un accord avec le roi du Maroc a la fin de décembre 1780 et réussit a expulser l ambassadeur anglais au Maroc, qui sera envoyer en Espagne, avec une centaine de ressortissants anglais ceux ci leurs permettront de passer a Gibraltar en janvier. Une fois les vivres depuis la proche cote africaine coupes, la situation des défenseurs du rocher se tourna difficile, causant une épidémie de scorbut, mais au début d avril de 1781, le vice-amiral Georges Darby réussit a passer avec ses 28 navires de ligne et 10 frégates et débarque les vivres et renforts qui soulagent quelque peu les défenseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:48

Sorti de Sainte Helene le 13 mars 1781, vers Gibraltar, arrivant le 11 avril a la hauteur du cap Espartel, jetant l ancre le 12 avril a Gibraltar, une partie des navires mettant cap vers l ile de Minorque.

Des leurs arrives dans la baie de Gibraltar, l artillerie de siège ouvrit le feu sur les navires anglais a la fois que les cannonieres espagnoles, causèrent de sérieux dégâts.
Darby ordonnant que 3 navires de ligne protegent les transports, les navires de ligne ne purent pas repousser les canonnières, néanmoins, les cannonieres n eviterent pas le déchargement de la plupart des transports, et une fois accomplit, il quitte le Detroit pour retourner au RU.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:50

Une trentaine de transports anglais, sous les ordres du commodore Hotham, avec 2 navires de guerre et 2 fregates, avec le butin du pillage de saint Eustache, du mois de fevrier 1781 par Rodney, qui pilla les iles hollandaises de Saba et Saint Martin, navigue vers le RU.

Connaissant la sortie du convoi et les services d espionnage allies estimant son passage près des cotes espagnoles, et devant la pétition des hollandais de récupérer le butin, les allies préparent une action contre le convoi.

Une escadre avec La Motte Piquet, sortit de Brest avec 6 navires de ligne, l Invincible de 110 canons, 2 de 74 cannons, un de 64 et 2 frégates.

Localisant le convoi le 2 mai, et devant la supériorité française, les anglais déclarent le sauve qui peut. La Motte Picquet réussit a capturer la plupart des transports, soit 22 navires, en coule un, et les jours suivant des corsaires français en capturent 3 autres.
Darby envoyer a la rescousse n arrivera pas a temps.

Si le blocus naval eut ete plus efficace, il est hors de doute que la prise rocher serait l aboutissement de l operation, mais l impossibilité d empêcher efficacement le blocus naval, permit aux defenseurs de Gibraltar de tenir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:50

Sachant qu un important convoi anglais etait sorti pour les indes orientales et occidentales, Cordova avec 31 navires, 22 espagnols et 9 français sous les ordres de Bausset, les pris en chasse, et le 9 août près du Cap San Vicente leur tomba dessus; 58 transports protéges par le Ramillies de 74 canons, 2 fregates.
Les allies capturerent 52 navires, de nombreux d entre eux etaient des fregates chargées, qui passèrent a l armada espagnole sous d autres noms. Plus de 1.300 soldats tombèrent prisonniers, une grande quantité d materiel de guerre, et une enorme quantité de livres sterling en or. Cette prise causa un désastre économique a GB.
(voir le sujet UNE BELLE PRIS 1780)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:52

Le 24 septembre arrivent a Cadix les navires français sous les ordres de l amiral Guichen, avec La Motte et François Joseph Paul De Grasse, venant des Antilles: 19 navires et une centaine de transports, une partie des navires mettra cap vers Toulon sous la protection de 5 navires de guerre. La flotte presente a Cadix est de 51 navires: ceux qui ont pris le convoi precedent, plus les Terrible 110c, Lyon 64 c, et Sagittaire, auxquels s ajoutent les nouveaux venus de Guichen.

D estaing, qui etait venu pour planifier une réédition de l opération des allies dans les eaux du Canal de la Manche, plans qui n aboutiront pas, descend a Cadix, prend le commandement des navires français, sort le 16 octobre, en contre des avertissements espagnols de l arrivée d une forte tempête, se voit contraint a retourner a Cadix, sort a nouveau le 8 novembre escorte par les navires espagnols jusqu au Cap San Vicente, mettant cap vers Brest avec 30 navires.

Les anglais informes de la sortie de l escadre de D Estaing, décideront de lui faire face, ainsi la Home Fleet sous les ordres de Darby et avec 28 navires. Mais ils ne pourront pas localiser la position des français, les tempetes separeront plusieurs navires anglais du reste, pas moins de 6 seront separes.

D estaing aussi souffrira les tempêtes, n arrivant a Brest qu au debut janvier 1781.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   Sam 09 Oct 2010, 07:54

L Espagne continue d accumuler les effectifs sur Gibraltar, causant de serieux problemes au RU.

Une puissante escadre aux ordres de D Estaing au debut de 1781 avec 30 navires de guerre etait prete a Brest pour intercepter les convois anglais en route vers Gibraltar. A Cadix, Cordova avec un nombre similaire de navires constitue le second echellon au cas ou le premier n aurait pas put intervenir.

Mais des désaccords sur les priorités firent que lorsque Darby quitta le RU avec un convoi vers Gibraltar, le 13 mars avec 35 navires de guerre, 11 d entre eux de 3 ponts, et de nombreux transports, les navires français, ne firent rien pour l intercepter. Les français considéraient prioritaire l envoi de navires vers l Amérique, ainsi De Grasse appareilla le 22 mars.

Les anglais separerent le convoi, une fois hors de danger des navires de Brest en 3, une partie fila vers l Amérique, un autre avec 5 navires de guerre aux ordres de Johnstone le fit vers l Afrique du sud et l Inde, et le reste avec Darby fila vers Gibraltar. Le 11 avril il se trouve devant le cap Espartel, jetant l ancre le 12 au soir a Gibraltar, envoyant 13 transport vers Minorque avec les frégates Flore et Crescent, de 36 et 28 canons.


Ces deux fregates retournant de Minorque seront poursuivies par des navires espagnols et les frégates trouveront leur salut sur la cote africaine, ou elle se battront contre deux frégates hollandaises, les Castor de 36 canons et Briel de 36 canons, ou la FLore captura la Castor, a la fois que la Briel fit de meme avec l anglaise Crescent, qui finalement s échappera grâce a l aide de la Flore et de l Enterprise , 28 canons, qui arriva de Gibraltar. La Briel se refugia a Cadix.

Continuant leurs route vers le RU, les deux fregates anglaises et leur prise furent attaques par les français des Gloire et Friponne, la Flore réussira a fuir, la Crescent sera capturer et la CAstor est liberee.

L artillerie de siège et les cannonieres bombarderent les transports copieusement, causant d enormes degats aussi bien au navires qu aux assiéges ( lettre D Elliott a Hillsborough, ou il est etat de la quasi destruction de la ville et des grandes pertes subies par les défenseurs.

Cordova manquant d équipages ne put pas sortir pour faire face a Darby.

Au retour de Darby vers le RU, en plein golfe de Vizcaya, le Nonsuch de 64 canons fait face au français Actif de 74 canons, le 14 mai, navire de l arriere garde de De Grasse , dans un combat ou l anglais resultera serieusement touche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actions navales contre Gibraltar,1704-1783.
» Lutte contre l´obésité infantile et canine
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» orks contre tyranide, l'occasion de tester des choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1626-1788-
Sauter vers: