AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FREGATES ASM CLASSE GARCIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 21:52

FREGATES ASM CLASSE GARCIA
(ETATS UNIS)


Le USS O'Callahan (FF-1051) à la mer

AVANT PROPOS

Sous l'empire de la necessité, naquirent de nouveaux navires : les destroyers d'escorte

Le vingtième siècle fût marqué par un grand nombre de révolutions militaires. Parmis elles, on peut citer celle du sous marin qui par deux fois fit basculer le cours d'un conflit mondial. Durant la première guerre mondiale, les U-Boot allemands jouant sur des capacités encore méconnues faillirent provoquer l'asphyxie de la Grande Bretagne et surtout entraina l'entrée en guerre des Etats Unis. Pourtant le conflit se termina sans qu'une véritable réponse n'ait été apporté à la lutte contre les submersibles.

En effet, si les grenades ASM ont montré une certaine efficacité, les systèmes de détection sont rudimentaires et les autres parades (bâteaux-pièges et champs de mines pour créer de véritable corridors protégés au profit des convois) ont montré une efficacité toute relative.

Durant l'entre-deux guerre, la lutte ASM est loin d'être une priorité pour les états majors qui s'intéressent plus aux navires de l'escadre qu'il s'agisse de quelques cuirassés, de croiseurs et de destroyers.

Si la lutte ASM fût négligée, les performances des sous marins ne cessèrent d'augmenter durant les années vingt et trente même si avec une vitesse en surface plus élevée qu'en plongée, ces navires étaient plus des torpilleurs submersibles, attaquant en surface à la torpille et au canon (d'un calibre général allant de 75 à 120mm) mais approchant et fuyant en plongée.

Dès le début de la seconde guerre mondiale, les U-Boot de l'amiral Doenitz se montrent à la hauteur de leurs prédecesseurs et font vivre un véritable cauchemar à la Grande Bretagne qui avait quand même anticipé la menace à la fin des années trente en commandant notament les fameuses corvettes de classe Flower plus plusieurs séries de chalutiers armés.

Les chantiers britanniques aux méthodes de construction souvent vieillisantes sont incapables de construirent suffisament d'escorteurs tout en préparant la flotte de l'après guerre et en compensant les pertes en cargos et en pétroliers.

Le Royaume Uni demande donc l'aide des Etats Unis et comme pour de nombreux secteurs industriels, cette commande lance la machine. De véritables chantiers surgissent et construisent dans des délais affolant (à peine trois mois et demi pour les plus rapides).

La première commande est ainsi passée par les britanniques le 1er novembre 1941 (50 exemplaires) mais les pertes et les besoins toujours plus importants pour l'escorte aboutissent à la commande de 1005 destroyers d'escorte, une véritable génération spontanée comme pour les bâtiments amphibies.

Ces 1005 exemplaires sont répartis en six variantes qui se différencie par la longueur de la coque, la propulsion et l'armement.


Le USS Wintle type Evarts

La première série, la classe Evarts se compose d'un total de 97 navires (105 commandés mais 8 annulés). L'US Navy en arme 65 exemplaires et la Royal Navy 32 sous le nom de classe Captain, les navires en question portant le nom de capitaines de la période napoléonienne. Ces navires ont une coque dite courte de 88.23m, une propulsion diesel-électrique et un armement composé notament de 3 canons de 76mm et plus de 160 grenades ASM.


Le USS Buckley

Ils sont suivis par la classe Buckley composés de 154 exemplaires. Ils se distinguent des précédents par une coque plus longue (93.3m) et propulsée par un système très apprécié des américains : des moteurs électriques et des turbines à engrenages avec toujours pour armement trois canons de 76mm mais un armement ASM accru avec plus de 200 grenades ASM et surtout des lance-roquettes Hedgehog.

Sur les 154 exemplaires, 46 exemplaires furent livrés à la marine britannique formant une partie de la classe Captain (qui se composa au final de 78 navires), 102 servirent directement comme destroyers d'escorte au sein de l'US Navy et 6 furent transformés sur cale en navires de transport rapide. Plus tard, 37 des 102 destroyers d'escorte furent également modifiés en transport rapides.


Le USS Cannon

La troisième série de destroyers d'escorte, la classe Cannon se compose d'un total de 72 navires pour un total de 116 exemplaires commandés (44 sont donc annulés). Ils sont semblables à la classe Evart par la propulsion mais disposent de la même coque que les Buckley. Ils sont armés de 3 canons de 76mm et d'un important armement ASM. Tous ces navires servent au sein de l'US Navy sauf six qui sont transferés à la marine française en 1944.

Après guerre, les Cannon sont largement cédés à des marines alliées, 42 exemplaires sont ainsi transferés à des marines européennes (8 à la France,4 à la Grèce, 3 à l'Italie et 6 aux Pays-Bas) sud-américaines (8 au Brésil, 3 au Pérou et 2 à l'Uruguay) et asiatiques (2 au Japon qui les transféra ensuite aux Phillipines qui en reçut un autre exemplaires _l'un d'entre eux étant toujours en service_, 4 à Taiwan et 1 à la Thaïlande). A noter que le USS Slater (DE-766) à été préservé comme musée à Albany.


Le USS Edsall

La quatrième série est la classe Edsall qui se compose de 85 navires (aucune annulation). Ces navires ont une coque longue et une propulsion diesel. Ils sont armés également de 3 canons de 76mm et d'un important armement ASM. Il s'agit des seuls navires qui ont tous été commandés dès l'origine par l'US Navy. Après guerre, sur les 80 exemplaires survivants, un certain nombre furent transferés par l'US Navy.

Cette dernière céda ainsi 11 navires aux gardes-côtes, 1 à la marine mexicaine, 1 à la marine tunisienne et deux à la marine sud-vietnamienne (un fût récupéré par les Phillipines et le deuxième capturé par les nord-vietnamiens à été utilisé comme navire-école). Le Stewart est lui préservé comme navire-musée à Galveston au Texas.


Le USS Rudderow

La cinquième série est la classe Rudderow, la plus puissante classe de DE puisqu'ils combinent une coque longue, une propulsion turbo-électrique (turbines à engrenages et moteurs électriques) et un armement principal composé de deux canons de 127mm.

Ils arrivèrent cependant à un moment où la bataille de l'Atlantique était sur le point d'être gagnée ce qui explique que sur les 252 exemplaires envisagés, 180 furent annulés avant même la mise sur cale et sur les 72 exemplaires construits, seuls 22 furent achevés en destroyers d'escorte, les 50 autres formant la classe Crosley de transports rapides; ces navires servant en Corée et au Vietnam.


Le USS John C. Butler

La sixième et dernière série est la classe John C. Buttler propulsée par des turbines à vapeur et un armement principal composé lui aussi de deux canons de 127mm. Comme pour la classe Ruderow, ils arrivèrent au moment où la victoire alliée dans l'Atlantique ne faisait plus guère de doutes et où la priorité était la construction d'une puissante flotte amphibie pour reprendre pied en Europe occidentale. Aussi sur les 292 exemplaires prévus, seuls 83 furent achevés et 3 perdus au combat

Au final sur les 1005 destroyers d'escorte commandés, 436 sont annulés ou la construction arrêtés avant lancement, 6 sont abandonnés après lancement et 563 sont achevés.

A la fin de la guerre, un grand nombre de destroyers d'escorte sont désarmés, mis en réserve ou démolis. Certains sont modifiés pour des missions particulières comme l'alerte aérienne avancée en vue de contrer les attaques de kamikazes mais sur les vingt destroyers prévus, seuls sept Buckley sont modifiés et désarmés dès 1947.


Le USS Harveson, l'un des DER déployés dans l'Atlantique

Entre 1950 et 1958, 32 destroyers d'escorte de classe Edsall sont modifiés pour servir de piquet radar à 150 miles des côtes américains afint de réperer avec un bon préavis les bombardiers soviétiques armés de bombes nucléaires. Deux autres s'ajouteront en 1954/55, des John C. Buttler restés inachevés en 1945. La barrière est abolie en 1965 et quelques DER (Destroyer Escort Radar) sont engagés au Vietnam.


Un DEC

Trois Buckley sont transformés en navires de commandement pour les opérations amphibies. Ces trois DEC (Destroyer Escort Command) connus aussi sous le nom d'Amphibious Control Ship sont en service de 1950 à 1954.


Le USS Jack W. Wile, l'un des EDE

Trois destroyers d'escorte sont aussi utilisés pour les essais de sonar remorqué sans pour autant changer de marque de coque pour deux d'entre eux, un seul à été reclassé EDE (Electronic Destroyer Escort).


Le USS Peterson, l'un des DE modernisés après guerre

Quatre destroyers sont également modifiés et modernisés pour la lutte ASM, ils perdent en particulier leurs canons de 76mm contre deux canons de 127mm.

En 1949, il reste 227 destroyers d'escorte en réserve et seulement 13 en service. Des unités sont réarmées au moment de la guerre de Corée. Le dernier DE classique est retiré en 1962 et les derniers DER en 1973.


Un DE transformé en APD

Caractéristiques Techniques des destroyers d'escorte

Déplacement standard : 1140 tonnes (Evarts) 1400 tonnes (Buckley) 1240 tonnes (Cannon) 1200 tonnes (Edsall) 1450 tonnes (Rudderow) 1350 tonnes (John C. Butler)

Dimensions : Longueur : 88.23m (Evarts) 93.27m (Buckley Cannon Edsall Rudderrow John C. Butler) largeur : 10.69m (Evarts) 11.28m (Buckley) 11.17m (Cannon et John C. Butler) 11.15m (Edsall) 11.22m (Rudderow) Tirant d'eau : 2.51m (Evarts) 2.87m (Buckley John C. Butler) 2.67m (Cannon) 2.61m (Edsall) 2.94m (Rudderow)

Performances : vitesse maximale 21 noeuds (Evarts Cannon Edsall) 23.5 noeuds (Buckley) 24 noeuds (Rudderow et John C. Butler) distance franchissable : 4150 miles à 12 noeuds (Evarts) 4940 miles nautiques à 12 noeuds (Buckley) 10800 miles nautiques à 12 noeuds (Cannon) 9100 miles nautiques à 12 noeuds (Edsall) 5050 miles nautiques à 12 noeuds (Rudderow) 4650 miles nautiques à 12 noeuds (John C. Buttler)

Armement :
-3 canons de 76mm en affûts simples sous masque (deux avant et un arrière) pour les Evarts Buckley Cannon et Edsall; 2 canons de 127mm (une tourelle avant et une tourelle arrière) pour les Rudderow et les John C. Buttler

-4 canons de 28mm ou 2 de 40mm pour les Evarts et les Buckley, 2 canons de 40mm pour les Cannon et les Edsall et 4 canons de 40mm pour les Rudderow et les John C. Buttler.
-9 canons de 20mm pour les Evarts, 8 pour les Buckley, les Cannon et les Edsall, 10 pour certains Cannon, les Rudderow et les John C. Buttler

-Trois tubes lance-torpilles de 533mm (sauf pour les Evarts)

-2 grenadeurs, 8 mortiers et 1 Hedgehog (herisson)

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 22:16

Le besoin pour de nouveaux escorteurs : Dealey et Claud Jones

La classe Dealey

Les DE de la seconde guerre mondiale sont rapidement dépassés. Leur vitesse maximale devient bien vite insuffisante contre les nouveaux sous marins dérivés des type XXI allemands qui dépassant les vingt noeuds en plongée, pourraient attaquer les convois ou esquiver l'attaque en présence d'escorteurs menaçants.

En attendant la construction d'escorteurs tirant les leçons de la seconde guerre mondiale, un certain nombre de Fleet destroyers sont modifiés en bâtiments ASM spécialisés et reclassés DDK (Destroyer Submarine Killer) ou DDE (Destroyer Submarine Escorte). 18 Fletcher et 6 Gearing sont concernés, ces navires recevant par exemple un Hedgehog et un lance-roquettes Weapon A à l'avant.

Tirant les leçons de la guerre, les américains veulent pouvoir lancer rapidement une construction massive d'escorteurs au cas où les soviétiques voudraient rejouer une nouvelle bataille de l'Atlantique contre les convois de renforts venant des Etats Unis et du Canada et à destination de Rotterdam, d'Anvers et des ports français de la côte Atlantique.

Différentes études d'abord lancées pour remplacer les patrouilleurs ASM type PC et au final, les américains aboutissent à un bâtiment plus gros, la classe Dealey composée de treize navires qui auraient été reproduits en grande série en cas de conflit majeur avec l'URSS.



-Le Dealey (DE-1006) est mis sur cale aux chantiers Bath Iron Works (Bath,Maine) le 15 décembre 1952 lancé le 8 novembre 1953 et admis au service actif le 3 juin 1954. Le Dealey est désarmé le 28 juillet 1972, rayé du Naval Vessel Register transféré le même jour à la marine uruguayenne qui le repbatise 18 de Julio (DE-3) en référence à la date de proclamation de la première constitution du pays. Il servit dans la marine uruguayenne jusqu'en 1991 date de son désarmement et sa vente à la démolition.



-Le Cromwell (DE-1014) est mis sur cale aux chantiers Bath Iron Works (Bath,Maine) le 3 août 1953 lancé le 4 juin 1954 et admis au service actif le 24 novembre 1954. Le Cromwell est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 5 juillet 1972. Un projet de transfert à la Nouvelle Zelande ayant échoué, il est vendu à la démolition le 15 juin 1973.




-Le Hammerberg (DE-1015) est mis sur cale aux chantiers Bath Iron Works (Bath,Maine) le 12 novembre 1953 lancé le 20 août 1954 et admis au service actif le 2 mars 1955. Le Hammerberg est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 14 décembre 1973 et vendu à la démolition le 14 juin 1974.



-Le Courtney (DE-1021) à été mis sur cale aux chantiers de la Defoe Shipbuilding Company à Bay City dans le Michigan (sur le Lac Huron) le 2 septembre 1954 lancé le 2 novembre 1955 et admis au service actif le 24 septembre 1956. Le Courtney est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 14 décembre 1973 puis vendu à la démolition le 17 juin 1974.



-Le Lester (DE-1022) est mis sur cale aux chantiers de la Defoe Shipbuilding Company de Bay City dans le Michigan le 2 septembre 1954 lancé le 5 janvier 1956 et admis au service actif le 14 juin 1957. Le Lester fût désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 14 décembre 1973 et vendu à la démolition le 17 juillet 1974.



-L'Evans (DE-1023) est mis sur cale aux chantiers de la Puget Sound Bridge and Dredging Company de Seattle (Washington) le 8 avril 1955 lancé le 14 septembre 1955 et admis au service actif le 14 juin 1957. L'Evans fût désarmé en septembre 1968 et maintenu en réserve jusqu'au 3 décembre 1973 avant d'être vendu à la démolition en 1974.



-Le Bridget (DE-1024) est mis sur cale aux chantiers de la Puget Sound Bridge and Dredging Company de Seattle (Washington) le 19 septembre 1955 lancé le 25 avril 1956 et admis au service actif le 24 octobre 1957. Il est désarmé le 12 novembre 1973 et vendu à la démolition le 1er septembre 1974.



-Le Bauer (DE-1025) est mis sur cale aux chantiers Bethlehem Pacific Coast Steel Corporation d'Alameda en Californie le 1er décembre 1955 lancé le 7 décembre 1957 et admis au service actif le 21 novembre 1957. Il est désarmé à San Diego et rayé du Naval Vessel Register le 3 décembre 1973 et vendu à la démolition en août 1974.



-Le Hooper (DE-1026 à été mis sur cale aux chantiers Betlehem Pacific Coastal Steel Corporation d'Alameda (Californie) le 4 janvier 1956 lancé le 1er août 1957 et admis au service actif à San Francisco le 18 mars 1958. Transferé à la réserve le 1er février 1968, il est désarmé le 6 juin 1973, rayé du Naval Vessel Register le même jour et vendu à la démolition le 20 février 1974.



-Le John Willis (DE-1027) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Company de Camden (New Jersey) le 5 juillet 1955 lancé le 4 février 1956 et admis au service actif à l'Arsenal de Philadelphie le 21 février 1957. Il est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 14 juillet 1972 et vendu à la démolition le 8 mai 1973.



-Le Van Voorhis (DE-1028) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Compagny de Camden (New Jersey) le 29 août 1955 lancé le 28 juillet 1956 et admis au service actif à l'Arsenal de Philadelphie le 22 avril 1957. Il est désarmé le 1er juillet 1972. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il fût vendu à la démolition à la Union Minerals and Alloys Corporation de New York le 15 juin 1973 et demantelé.



-Le Hartley (DE-1029) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Company de Camden (New Jersey) le 31 décembre 1955, lancé le 24 novembre 1956 et admis au service actif le 26 juin 1957 à l'Arsenal de Philadelphie. Il est vendu à la Colombie le 8 juillet 1972 et rebaptisé Boyaca (du nom d'une bataille décisive pour l'indépendance de la Colombie le 7 août 1819) avec comme marque de coque, le DE-16. Il est désarmé en 1994 et préservé comme navire musée à Guatape.



-Le Joseph K. Taussig (DE-1030) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 3 janvier 1956 lancé le 9 mars 1957 et admis au service actif le 10 septembre 1957. Il est désarmé et rayé des registres le 1er juillet 1972 avant d'être vendu à la démolition le 15 juin 1973.

Caractéristiques techniques de la classe Dealey

Déplacement : standard 1270 tonnes pleine charge 1314 tonnes

Dimensions : longueur 95.9m largeur 11.2m tirant d'eau 5.5m

Propulsion : une turbine à engrenage De Laval alimentée par deux chaudières Foster-Wheeler dévellopant une puissance totale de 20000 ch (15MW) et entrainant une hélice

Vitesse maximale : 25 noeuds

Armement : 4 canons de 76mm modèle 1948 (Mark 22) en deux tourelles doubles Mark 33 (une avant et une arrière). 4 tubes lance torpilles de 533mm en deux plate-formes doubles. 2 affûts triples lance-torpilles Mark 32 pour des torpilles ASM Mk46. Un mortier ASM Mark 108 «Weapons Alfa». Cette arme qui pèse 10 tonnes en ordre de combat tire 12 roquettes à la minute avec 22 projectiles en réserve, projectiles ayant une portée de 600 à 900m Deux mitrailleuses de 7.62mm

Aviation : Au cours des années soixante, les Dealey perdirent leur tourelle arrière de 76mm au profit d'un hangar et d'une plate-forme pour un hélicoptère radiocommandé Gyrodyne QH50 DASH (Drone Antisubmarine Helicopter). Ce dernier porteur de deux torpilles était censé les larguer sur un sous marin ennemi détecté au sonar mais ce système peu fiable fût rapidement abandonné au profit de l'hélicoptère piloté.

Equipage : 170 officiers et marins


A noter que la Norvège construira cinq frégates légères inspirés des Dealey, la classe Oslo. Financée pour moitié par les américains dans le cadre du Mutual Defense Allied Plan, les Oslo étaient fortement inspirées des Dealey américains. Les différences reposaient essentiellement sur un haut franc-bord et de systèmes électroniques et d'armes différents.



L'Oslo et le Trondheim sont mis en service en 1964, les Bergen et Narvik en 1965 et le Stavanger en 1966. Modernisés dans le courant des années soixante-dix et au milieu des années quatre-vint après le naufrage de l'Oslo en 1994. La Stavanger est désarmée en 1998, la Bergen en 2005, la Trondheim en 2006 et la Narvik en 2007.

Caracteristiques de la classe Oslo

Déplacement : standard 1763 tonnes pleine charge 2134 tonnes

Dimensions : longueur 96.6m largeur 11.2m tirant d'eau 5.5m

Propulsion : deux turbines à engrenages (une à basse pression et une à haute pression) alimentées par deux turbines à engrenages dévellopant une puissance totale de 20000ch et entrainant une hélice

Performances : vitesse maximale 25 noeuds distance franchissable 3900 miles nautiques à 15 noeuds

Electronique : un radar de veille combinée Siemens Plessey AWS-9 un sonar de coque Thomson-CSF Sintra et un sonar remorqué actif, un sonar actif pour le lance-roquettes Terne, quatre lance-leurres SRBOC Mk36

Armement : deux canons de 76mm en une tourelle double à l'avant, un canon de 40mm Bofors (qui à remplacé la tourelle double arrière de 76mm pour diminuer le poids dans les hauts), 2 canons de 20mm, 2 mitrailleuses de 12.7mm, un lanceur octuple Mk29 pour huit missiles Sea Sparrow, six missiles surface-surface Penguin, un lance-roquettes sextuple Kongsberg Terne et deux affûts triples lance-torpilles Mk32 pour torpilles Sting Ray

Aviation : aucune

Equipage : 120 officiers et marins


Classe Claud Jones

Les Dealey sont des navires d'une conception simple pour être comme je l'ai dit être reproduit en grand nombre en cas de guerre. Apparemment, ils ne sont pas assez simples, assez austères car ils sont suivis par les quatre navires de classe Claud Jones, une version simplifiée des Dealey à propulsion diesel, plus lents et plus légèrement armés.

Trop lents pour être de bons chasseurs de sous marins et jugés sous armés, les Claud Jones ne connaissent qu'une brève carrière (à peine quinze ans) et son transférés au début des années soixante dix à la marine indonésienne qui va les utiliser pendant près de trente ans.



-Le USS Claud Jones (DE-1033) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Marine de Westego (Louisiane) le 1er juin 1957 lancé le 27 mai 1958 et admise au service actif le 10 février 1959. Il est désarmé, rayé des registres et vendu à la marine indonésienne le 16 décembre 1974 et rebaptisé KRI Mongisidi (DE-343) et utilisé par cette dernière jusqu'en 2002, date de son désarmement.



-Le USS John R. Perry (DE-1034) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Marine de Westego (Louisiane) le 4 janvier 1956 lancé le 29 juillet 1958 et admis au service actif le 5 mai 1959. Le 20 février 1973, il est désarmé, rayé des registres et vendu à la marine indonésienne qui le rebaptise KRI Samadikun (D-1 puis DE-341 en 1982). Il à été désarmé en 2004.



-Le USS Charles Berry (DE-1035) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Marine de Westego (Lousiane) le 29 octobre 1958 lancé le 17 mars 1959 et admis au service actif le 25 novembre 1959. Le 31 janvier 1974, il est désarmé, rayé des registres et vendu à la marine indonésienne qui le rebaptisé KRI Martadinata (DE-342) et l'utilise jusqu'à son désarmement en 2006.



-Le USS McMorris (DE-1036) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Marine de Westego (Lousiane) le 5 novembre 1958 lancé le 26 mai 1959 et admis au service actif à l'Arsenal de Charleston en Caroline du Sud le 4 mars 1960. Le 16 décembre 1974, il est désarmé, rayé des registres et vendu à la marine indonésienne. Rebaptisé KRI Ngurah Rai (D-3 puis D-344), il à été désarmé en 2006.

Caracteristiques Techniques de la classe Claud Jones

Déplacement : standard 1335 tonnes pleine charge 2000 tonnes

Dimensions : longueur 95m largeur 11.84m tirant d'eau 3.68m

Propulsion : quatre moteurs diesels Fairbanks-Morse 38ND8 dévellopant une puissance totale de 9240ch et entrainant une hélice

Performances : vitesse maximale 22 noeuds distance franchissable 7000 miles nautiques à 12 noeuds

Armement : deux canons de 76mm en une tourelle simple à l'avant et une autre à l'arrière, deux mortiers Hedgehog et six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-formes triples Mk32. Entre 1961 et 1964, les Charles Berry et Mc Morris sont armés du lance-roquettes ASM norvégien Terne dévellopé avec l'aide des américains.

Equipage : 12 officiers et 159 officiers mariniers/matelots

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Mar 06 Juil 2010, 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 22:26

GENESE DES GARCIA

La classe Bronstein

L'augmentation de la vitesse des sous marins en plongée change la donne dans le domaine de la lutte ASM. Désormais les sous marins peuvent choisir ou nom de combattre mettant les escorteurs dans une situation délicate, eux qui avaient généralement l'habitude d'avoir le dessus sur les sous marins.

Pour contrer l'augmentation de la vitesse et de la portée des torpilles, bien vite apparaît l'idée d'augmenter la vitesse des armes anti-sous marines. Si le mortier et le lance-roquettes atteignent vite leurs limites et sont rapidement cantonnés dans le domaine de l'autodéfense ou de la lutte ASM côtière.

La torpille ASM à autoguidage acoustique devient l'arme de prédilection des chasseurs de sous marins mais sous l'eau, l'augmentation de la vitesse se heurte à des problèmes de frottement et d'inertie. D'où l'idée de lui faire parcourir une partie de son parcours dans les airs. Les américains vont ainsi mettre au point deux systèmes d'armes : le missile ASROC et plus innovant encore, un drone lance-torpilles, le Gyrodyne QH-50 DASH.

Si le premier système est un succès et est encore utilisé aujourtd'hui dans une version à lancement vertical, le DASH se révéle être un échec ou au moins une déception en raison de problèmes techniques constants (un appareil perdu en moyenne pour 80h de vol) et peut être de technologies non matures. En somme, les idées étaient plus avancées que la technologie.

Cette mise au point de nouveau systèmes entraine des changements dans la conception des escorteurs américains. L'embarquement du DASH oblige les architectes navals américains à aménager une plate-forme et un hangar pour deux QH-50 en plus de prévoir l'embarquement d'un lanceur ASROC et d'un sonar d'étrave.

L'année fiscale (Fiscal Year) 1960 (1er juillet 1959-30 juin 1960) finance ainsi la construction de deux destroyers d'escorte de type SCB 199 formant la classe Bronstein.



-Le USS Bronstein (DE-1037) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale en Lousiane le 16 mai 1961 lancé le 31 mars 1962 et admis au service actif le 15 juin 1963. Reclassé frégate (FF) le 30 juin 1975, elle est désarmée le 13 décembre 1990 et après avoir été rayé des registres le même jour est transférée à la marine mexicaine le 1er octobre 1993. Rebaptisée au suf du Rio Grande Hermenegildo Galeana (E-42 puis F202), elle est toujours en service en 2010.



-Le USS McCloy (DE-1038) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale en Lousiane le 1er septembre 1961 lancé le 9 juin 1962 et admis au service actif le 21 octobre 1963. Reclassé frégate (FF) le 30 juin 1975, elle est désarmée le 14 décembre 1990 et rayé des registres le 17 décembre. Le 1er octobre 1993, elle est transférée à la marine mexixaine où rebaptisée Nicolas Bravo (E-40 puis F201), elle est toujours en service en 2010.

Les navires de classe Bronstein bien que parfaitement et pleinement opérationnels peuvent être considérés comme des prototypes ou des navires expérimentaux destinés à défricher les futurs concepts de navires d'escorte à une époque où les technologies connaissent une évolution continue et extrêmement rapides. Trop lents pour opérer avec d'autres navires ASM, ils annoncent pourtant la classe Garcia dont ils sont les ascendants directs.

Caracteristiques techniques de la classe Bronstein

Déplacement : standard 2385 tonnes pleine charge 2985 tonnes

Dimensions : longueur 113m largeur 12m tirant d'eau 7m (au niveau du dome sonar)

Propulsion : une turbine à engrenages Westinghouse alimentées en vapeur par deux chaudières Foster-Wheeler dévellopant une puissance maximale de 22000ch et entrainant une hélice.

Performances : vitesse maximale 24 noeuds distance franchissable : 4000 miles nautiques à 15 noeuds

Electronique : un radar de veille aérienne AN/SPS-40 un radar de veille surface AN/SPS-10 un radar de conduite de tir AN/SPG-35 un sonar d'étrave AN/SQS-26, un sonar remorqué TAAS (Towed Array Sonar System) monté à titre expérimental sur le McCloy au milieu des années soixante mais débarqué par la suite, un système de leurres anti-torpilles Mk6

Armement : trois canons de 76mm (une tourelle double à l'avant et un canon simple à l'arrière remplacé sur le McCloy par le sonar remorqué),un lanceur octuple Mk-116 pour missiles ASROC, six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-formes triples Mk32

Equipage : 16 officiers et 180 officiers mariniers et matelots logements pour 20 officiers et 200 officiers mariniers et matelots.


Dévellopement de la classe Garcia

Comme je l'ai dit plus haut, la classe Bronstein à préparé le terrain à une nouvelle génération d'escorteurs plus spécifiquement chargés de protéger les convois marchands, les groupes amphibies et les groupes de soutien à la mer généralement composés de navires dont la vitesse maximale est de 20 noeuds, l'escorte des porte-avions étant assurée par des croiseurs (classés frégates jusqu'en 1975 quand pour combler le «Cruiser Gap» avec l'URSS et se rapprocher des standards européens, les frégates devinrent des croiseurs et les destroyers d'escorte, des frégates) et des destroyers.

Dix navires sont ainsi financés. L'année fiscale 1961 (1er juillet 1960-30 juin 1961) finance la construction de deux navires de classe Garcia plus d'un navire expérimental dérivé de la classe Garcia, le USS Glover (que je traiterai à la fin de l'article), l'année fiscale 1962 finance la construction de six Garcia et enfin l'année fiscale 1963 finance la construction des deux dernières Garcia et des six Brooke, version dédiée à la défense antiaérienne de zone des Garcia.


Les frégates lance-missiles classe Brooke (ci-dessus le USS Brooke) et les destroyers lance-missiles classe Farragut (ci-dessus le USS Farragut) étaient les piliers de la Défense Aérienne de la Mer de l'US Navy

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 22:47

HISTORIQUE

Le USS Garcia (FF-1040)

Vue aérienne du USS Garcia

Présentation

-La frégate Garcia est mise sur cale aux chantiers Bethleheem Steel installés à San Francisco en Californie le 16 octobre 1962 lancé le 31 octobre 1963 et admis au service actif le 21 décembre 1964.


Le Private First Class Fernando Luis Garcia USMC

Elle rend hommage au soldat de 1ère classe Fernando Luis Garcia (Utuado-Porto Rico 14 octobre 1929-Corée 5 septembre 1952), le premier soldat américain d'origine portoricaine à avoir été décoré de la Congressional Medal of Honor.

Engagé dans le Corps des Marines le 19 septembre 1951, Garcia reçut son instruction de base à Parris Island en Caroline du Sud avant de gagner Camp Lejeune en Caroline du Nord pour subir l'entrainement nécessaire à un déploiement en Corée au sein du 3ème bataillon du 5ème régiment de Marines. Dans la nuit du 4 au 5 septembre 1952, il fût grièvement blessé par les nord-coréens mais eut la force de conduire les hommes sous ses ordres à un dépôt pour récupérer des grenades à main. Une grenade tombe à proximité et pour sauver ses hommes, il fit barrage avec son corps et fût tué sur le coup. La Medal of Honor fût remise à ses parents le 25 octobre 1953.

Outre la frégate qui porte son nom, la mémoire du Private First Class Fernando Luis Garcia à été célébré par le corps des Marines qui donna son nom à un camp militaire situé à Vieques sur l'île de Porto Rico.

Carrière opérationnelle

Autre vue aérienne de l'USS Garcia

Après ses essais au large de la Californie, le destroyer d'escorte appareilla de San Diego le 22 mars 1965, franchissant le canal de Panama avant d'arriver à son port d'attache, Newport (Rhode Island).

Il enchaina par une croisière de mise en condition dans les Caraibes à partir du 7 mai avant de rentrer à Newport le 16 juillet. Il fût ensuite fort occupé jusqu'à la fin 1966 par un entrainement intensif à la lutte ASM.


Le USS Garcia à la mer avec Cuba en arrière plan

Basé à Newport durant toute sa carrière, la frégate USS Garcia fût désarmée le 31 janvier 1989 et transférée à la marine pakistanaise le même jour et rebaptisée Saif. Devant le refus d'Islamabad de renoncer à son programme nucléaire militaire, le contrat de location fût dénoncé par les américains et la frégate Saif fût rendue aux Etats Unis dès le 13 janvier 1994 et vendue à la démolition le 29 mars 1994.


Le Garcia naviguant de conserve avec le ravitailleur rapide Seattle et le porte-avions Saratoga

La USS Bradley (FF-1041)

Le USS Bradley à la mer en 1976

Présentation

-Le USS Bradley est mis sur cale aux chantiers navals Bethleheem Steel installés à San Francisco le 17 janvier 1963 lancé le 26 mars 1964 et admis au service actif le 15 mai 1965.


Capitaine Willis Winter Bradley. J'ignore si il à un lien de parenté avec "General GI", Omar Bradley

Il rend homage au Capitaine Willis Winter Bradley (Ramsonville, Etat de New York 28 juin 1888-Santa Barbara,Californie 27 août 1954). Sorti de l'Académie Navale d'Annapolis en 1906, il se spécialise dans les explosifs, alternant entre postes à la mer et postes à terre.

Affecté sur le croiseur cuirassé USS Pittsburgh, il reçut la Medal of Honor le 23 juillet 1917 quand il sauva un marin d'un incendie dans une casemate avant de replonger dans un enfer de flammes et de fumées pour éteindre le feu qui menaçait de faire sauter le navire.

Il participe à la seconde guerre mondiale jusqu'à sa retraite de l'US Navy le 1er août 1946 avant de se lancer dans une courte carrière politique puisqu'il fût l'un des représentants de la Californie à la Chambre des Représentants sous les couleurs républicaines du 3 janvier 1947 au 3 janvier 1949 et après une défaite aux élections de 1948, il travailla dans le privé avant d'être élu au Congrès de Californie de 1952 à sa mort. Il est enterré au Fort Rosecrans National Cemetery de San Diego en Californie.

Carrière opérationnelle

Vue aérienne du USS Bradley

A peine admis au service actif, le nouveau destroyer d'escorte fût envoyé au Vietnam pour une mission bien éloignée de celle pour laquelle il avait été construit : le bombardement naval et l'appui feu des troupes au sol. Présent en Extrême Orient de juillet à décembre 1966, il passa quatre fois au large du Vietnam, alternant entre bombardement de cibles Vietcongs et escorte de porte-avions.

En février 1967, il reçut le prototype du système Sea Sparrow pour en réaliser la qualification à la mer mais après des séances d'essais intensives de mai à septembre 1967, le système fût débarqué.

Il ne l'utilisa donc pas durant son deuxième déploiement opérationnel en Extrême Orient qui commença en décembre 1967 mais à la fin du mois de janvier, la capture du navire espion Pueblo par les nord-coréens le 23 janvier 1968 entraine le déploiement d'une importance force navale qui restera l'arme pied.

De mars à juin 1968, le Bradley fût déployé au large du Vietnam pour des missions de bombardement naval, tirant par exemple 3247 obus en 10 jours avec ses deux canons de 127mm. Il subit ensuite un premier grand carénage d'octobre 1968 à mai 1969.

Il effectua un troisième déploiement au Vietnam de janvier à juin 1970 et comme lors des deux précédents déploiements alterna entre des missions d'appui feu et d'escorte de porte-avions. Durant les cinq dernières années de la guerre du Vietnam (1970-75), il effectua trois autres déploiements au Vietnam avec entre-temps, un carénage en 1971-72. Il subit un autre grand carénage de juin 1975 à juin 1976. En juillet 1975, il est reclassé de destroyer d'escorte à frégate.


Le USS Bradley à Subic Bay en 1983

Après les essais post-refonte, le Bradley effectua deux autres déploiements outre-mer, en Océan Indien plus précisément avant un nouvel carénage d'un an avant deux nouveaux déploiements en Corée et en Malaisie avant un dernier grand carénage de juin 1983 à juin 1984 notament pour rémédier aux problèmes de chaudières.

La frégate effectua deux autres déploiements opérationnels, le premier dans le Pacifique Occidental de mi-1986 à janvier 1987 et dans le Pacifique Nord en mai et juin 1988 avant son désarmement prononcé le 30 septembre 1988.

En septembre 1989, le Bradley fût loué au Brésil et rebaptisé pour l'occasion Pernambuco (D30) du nom d'une grande ville du nord du Brésil. Définitivement cédée au Brésil en janvier 2001 et donc rayé des registres, elle resta en service dans la marine bréslienne jusqu'au 11 mars 2004 quand elle fût désarmée et placée en réserve, en attentante de démolition.


La frégate brésilienne Pernambuco

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 23:12

Le USS Edward McDonnell (FF-1043)

Le USS Edward MacDonnell à la mer

Présentation

-L'Edward McDonnell est mis sur cale aux chantiers Avondale à Westwego en Lousiane le 1er avril 1963 lancé le 15 février 1964 et admis au service actif le 15 février 1965.


Le vice amiral Eward Orrick McDonnell

La troisième frégate de classe Garcia rend hommage au Vice-amiral Edward Orrick McDonnell (13 novembre 1891-6 janvier 1960) qui reçut la Medal of Honor en 1915 pour avoir maintenu une station de transmission à Veracruz les 21 et 22 avril 1914 durant l'intervention américaine sous le feu de l'ennemi. Après sa retraite de la marine, il fût tué dans le crash d'un avion commercial en Bolivie.

Carrière opérationnelle

Autre vue aérienne du USS Edward McDonnell

Le destroyer d'escorte puis frégate USS Edward McDonnell servit dans la marine américaine jusqu'au 30 septembre 1988 quand il fût désarmé après 23 ans et sept mois de service. Rayé du Naval Service Register le 15 décembre 1992, il à été vendu à la démolition le 7 décembre 2001 à Metro Machine Corporation de Philadelphie qui utilisa les anciennes installations du Philadelphia Naval Shipyard (fermé en 1995) pour démanteler l'ancien navire.

Le USS Brumby (FF-1044)

Le USS Brumby à la mer en 1983 lors de l'exercice Distan Drum

Présentation

-Le Brumby est mis sur cale aux chantiers navals Avondale à Westwego en Lousiane le 1er août 1963 lancé le 6 juin 1964 et admis au service actif le 5 août 1965.


L'amiral Frank Brumby

Ce navire rend hommage à l'Amiral Frank Hardeman Brumby (Athens,Géorgie 11 septembre 1874, Portsmouth, Virginie 16 juillet 1950) qui servit dans la marine américaine de 1895 à 1938, commandant notament la Battle Force de l'US Fleet en 1934 et 1935. Sorti de l'académie à un excellent rang (3ème sur 45 diplomés), il participa comme enseigne à la guerre hispano-américaine.

Participant également à la première guerre mondiale, il termina sa carrière par le commandement du 5ème district naval et la base navale de Norfolk du 8 avril 1935 au 30 septembre 1938 avant de prendre sa retraite le 1er octobre 1938. Il à été promu amiral le 16 juin 1942.

Carrière opérationnelle

Le USS Brumby dans l'Atlantique Nord en 1976

A la différence du Edward McDonnell, le Brumby ne participa pas à la guerre du Vietnam puisque durant ce conflit qui fit au moins 50000 morts chez les américains, le destroyer d'escorte servait dans l'Atlantique et il y continua sa carrière jusqu'à son désarmement le 31 mars 1989.

Loué au Pakistan le jour même de son désarmement, il fût rebaptisé Harbah mais devant le refus du Pakistan d'abandonner son programme nucléaire, le contrat de location fût dénoncé et la frégate fût rendue aux Etats Unis le 9 septembre 1994, rayé des registres le même jour et vendu à la démolition.

Le USS Davidson (FF-1044)

Le USS Davidson à la mer le 1er juillet 1986

Présentation

-Le Davidson est mis sur cale aux chantiers navals Avondale de Westwego en Lousiane le 30 septembre 1963 lancé le 2 octobre 1964 et admis au service actif le 1er décembre 1965.


Le vice-amiral Lyal Ament Davidson

Elle rend hommage au Vice Amiral Lyal Ament Davidson (12 décembre 1886-29 décembre 1950). Sorti de l'Académie Navale en 1910 et fait officier en 1912, il participa aux événements de Vera Cruz en 1914 puis au premier conflit mondial avant d'occuper des postes à terre en alternance avec des commandements à la mer. Contre-amiral en novembre 1941, il commanda notament en Méditérranée la TF86. Il fût promu Vice-Amiral lors de son départ à la retraite en juin 1946. Il est enterré au cimetière d'Arlington.

Carrière opérationnelle

Vue aérienne tribord du USS Davidson

Bien que sa mise en service eut lieu à Charleston en Caroline du Sud, le Davidson passa la totalité de sa carrière dans le Pacifique avec Pearl Harbor comme base. Il participa ainsi à la guerre du Vietnam notament comme bâtiment d'appui feu.


Vue aérienne babord du USS Davidson

Reclassé frégate comme ses sister-ship en juillet 1975, le USS Davidson fût désarmé le 8 décembre 1988. transféré au Brésil le 25 juillet 1989 et rebaptisé Paraiba (D28), elle y à été désarmée le 28 juillet 2002.


La frégate Paraïba

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 23:20

Le USS Voge (FF-1047)

Le USS Voge à la mer

Présentation

-Le Voge est mis sur cale aux chantiers navals de la Defoe Shipbuilding Company installés à Bay City dans le Michigan le 21 novembre 1963 lancé le 4 février 1965 et admis au service actif le 25 novembre 1966 à l'Arsenal de Boston.


Richard George Voge

Il rend hommage au contre-amiral Richard George Voge (Chicago, Illinois 4 mai 1904-Port Chester-Etat de New York 1948). Sorti de l'académie navale le 4 juin 1925, il fût affecté sur le croiseur cuirassé Pittsburgh jusqu'en 1929 avant de choisir la voix des sous marins à bord duquel il fit le reste de sa carrière. Il participa aux premières phases de la Seconde Guerre Mondiale, effectuant cinq patrouilles jusqu'en août 1942 quand il fût affecté dans des etats majors à terre. Il fût promu capitaine le 20 juillet 1943 puis gagna Washington pour servir dans le bureau du CNO jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite le 1er novembre 1946 avec le rand de contre-amiral.

Carrière opérationnelle

Après d'ultimes mis au point à l'Arsenal de Boston, le destroyer d'escorte appareilla le 11 avril 1967 pour son port d'attache : Newport dans le Rhode Island où il commença réellement sa carrière opérationnelle à la mi-mai. Le 15 mai 1967, il appareilla pour sa croisière de mise en condition qui s'acheva par son retour au port le 24 juin 1967. Il subit ensuite les traditionnels démontages et modifications après essais et ce du 1er août 1967 à février 1968. Il passa le reste de l'année 1968 au large de la côte est, testant de nouveaux équipements et de nouvelles procédures dans le domaine ô combien pointu de la lutte ASM.

Le 1er avril 1969, il appareilla de Newport direction l'Europe afin de participer à un exercice OTAN et après un exercice ASM avec les deux marines ibériques, le USS Voge gagna Spithead en Grande Bretagne pour participer à la revue navale célébrant le vingtième anniversaire de la signature du traité créant l'organisation militaire rivale du Pacte de Varsovie.

Il termina cette escapade européenne par des escales jusqu'à début juin à Cherbourg, Edimbourg et Brême et sur le chemin du retour, traqua un sous marin soviétique de type Yankee, mettant en oeuvre des tactiques patiement dévellopées.

Après un grand carénage d'août 1970 à janvier 1971, il passa le mois de février dans différents essais puis le printemps à réentrainer son équipage notament dans les Caraïbes et en baie de Narragansett.

Au printemps 1972, le USS Voge prit à nouveau le chemin de l'Europe pour un exercice bilatéral américano-espagnol auquel participèrent également des navires de la marine portugaise. De retour à Newport le 24 avril 1972, il commença aussitôt l'entrainement pour son premier déploiement au sein de la 6ème flotte en Méditerranée.

Il appareille de Newport le 13 juin 1972 pour Rota en Espagne, arrivant le 22 juin et entamant un déploiement de six mois dans la Grande Bleue. Outre différents excercices, il fût chargé au mois de novembre de suivre les sous marins soviétiques et de les marquer à la culotte. Son déploiement s'achève le 10 décembre et il est de retout à Newport le 18 décembre 1972.

Après un mois d'entretien et de repos pour l'équipage, le USS Voge reprit une activité de routine au large de la côte est à partir de janvier 1973. Cette routine ne fût brisée que par deux exercices importants en mars, une mission de formation en avril, un exercice avec la marine française en juin et une autre mission de formation en juillet 1972.

Le 16 août 1972, on décida de le baser désormais à Mayport en Floride et le destroyer d'escorte quitta définitivement le Rhode Island pour la Floride le 20 août, arrivant à destination le 22 août, occupant le reste de l'année 1972 par une activité sans événements majeurs.

Quittant la Floride le 4 janvier 1974, il arriva à Rota le 14 pour un second déploiement en Méditerranée, relevant le Claude V. Ricketts (DDG-5 anciennement, Biddle DD-955 classe Charles F.Adams) (célèbre pour avoir été l'objet d'un essai de juin 1964 à décembre 1965 d'équipage multinational avec 51% de non américain, plus précisément des ouest-allemands, des italiens, des grecs, des britanniques, des néerlandais et des turcs au total 14 officiers et 166 hommes, le reste de l'équipage soit 10 officiers et 164 hommes étant américains dans le but de créer une véritable force navale multinationale) avant retrouver le TG 60.1 à Golfe Juan le 19 janvier avant de se lancer dans une serie d'exercices jusqu'à la fin de son déploiement le 24 juin quand il quitta Rota pour rentrer à Mayport où il arriva le 3 juillet 1974.

Après un mois de juillet passé en entretien et repos de l'équipage, il passa le mois d'août à préparer un grand carénage. Il quitta son port-base le 4 septembre et le lendemain entra au Charleston Naval Shipyard où il resta immobilisé pendant dix mois et c'est durant cette immobilisation qu'il devint une frégate selon la grande reclassification réalisée le 1er juillet 1975. Reprennant la mer en juillet, il effectua un entrainement intensif jusqu'en octobre mais resta immobilisé à Charleston jusqu'en janvier 1976 pour des problèmes de propulsion.

Le Voge reprit la mer à la mi-février 1976 pour des exercices dans les Caraïbes avec les marines britanniques et néerlandaises avant de commencer la préparation d'un troisième déploiement en Méditerranée.Quittant Charleston le 14 avril, il arriva à Rota le 26 avril, entama comme précédement une série d'exercices et de visites de courtoisie dans les ports du bassin Méditerranée.

Surveillant également l'Eskadra _les forces soviétiques détachées en Méditerranée, il entra en collision le 28 août en mer Ionienne avec le sous marin soviétique K-22 (classe Echo II). Les deux navires furent sérieusement endommagés, le sous marin devant être réparé à flot par un navire atelier pour regagner l'URSS tandis que la frégate américaine du passer au bassin à Toulon et après des essais à la mer concluants, il gagna Rota où relevé, il pu quitter l'Espagne le 20 novembre et rentrer à Mayport où il arriva le 2 décembre. Il passa les premiers mois de l'année 1977 à tester sa propulsion principale.

Le 11 juillet 1977 il quitta la Floride pour un quatrième déploiement en Méditerranée en compagnie du porte-avions Saratoga et de son sister-ship, le USS Koelsch mais une contamination de l'eau potable entraina son retour à Mayport dès le 13 juillet. Après résolution de ce problème, il traversa seul l'Atlantique et arriva à Rota le 3 août pour un déploiement qui s'acheva le 12 décembre quand il quitte Gibraltar pour Mayport où il arriva le 23 décembre 1977.


Le USS Voge en évolution à grande vitesse en 1988

Après cinq mois passés dans des entrainements au large de Mayport, la frégate gagna début juin les Bahamas pour appuyer des sous marins. Il gagna ensuite Charleston, chargeant des munitions qu'il débarqua à Boston avant d'entrer en refonte aux chantiers Braswell de Boston le 12 juillet 1978 pour un carénage qui se poursuivit en 1979. Les dix dernières années de la frégate ne furent marqués d'aucun événement d'importance et ce jusqu'à son désarmement le 23 août 1989.

Vendu à la démolition le 25 juillet 1995 mais le premier chantier n'ayant pas donné satisfaction, un nouveau contrat fût signé le 26 mai 2000, le démantelement s'achevant le 16 janvier 2001.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 23:38

Le USS Sample (FF-1048)

Le pétrolier Misspillion ravitaillant le Sample et le croiseur Leahy

Présentation

-Le Sample est mis sur cale aux chantiers de la Puget Sound Bridge & Dry Dock Co, Lockeed Aircraft Corp sis à Seattle (Etat de Washington) le 19 juillet 1963 lancé le 28 avril 1964 et admis au service actif le 23 mars 1968.


Le contre-amiral William Sample

Il rend hommage au contre-amiral William Dodge Sample (9 mars 1898-2 octobre 1945) qui participa à la première guerre mondiale en Europe à bord de destroyer avant de devenir aviateur à partir de 1923. Il commanda le porte-avions Santee durant l'opération Torch avant d'être envoyé dans le Pacifique, commandant l'Intrepid et le Hornet. Gravement blessé durant un vol au dessus de Leyte durant l'invasion de l'île en octobre 1944, il disparu le 2 octobre 1945 lors d'un vol d'entrainement et son corps n'ayant jamais été retrouvé, il n'à été déclaré mort le 3 octobre 1946 que pour des raisons administratives.

Carrière opérationnelle

Le USS Sample à la mer

Affecté d'abord au DesRon 29 à Long Beach, le USS Sample effectua sa croisière de mise en condition entre la Californie et les îles Hawaï jusqu'au printemps 1969, étant ensuite affecté à Pearl Harbor. A la mi-avril, il appareilla pour son premier déploiement au sein de la 7ème flotte, effectuant des escales à Yokosuka, à Okinawa et aux Philippines avant d'arriver début mai à Subic puis de gagner le golfe du Tonkin pour des missions de patrouille et l'escorte des porte-avions.

Il passa le mois de juillet au sein de la Taiwan Strait Patrol avant de regagner début août la mer de Chine méridionale après une escale au Japon mais à la mi-août, il reprit ses patrouilles au large de Taïwan jusqu'au 22 août quand il gagna le Japon pour repos de l'équipage et entretien.

A la mi septembre, il quitta Yokosuka pour un nouveau tour of duty suivi par des patrouilles au large de Taïwan avant de gagner les Philippines. A la fin du mois de septembre, il effectua des missions spéciales dans le nord-est de la mer de Chine méridionale avant de faire escale à Hong Kong Taïwan et au Japon puis de rentrer à Pearl Harbor où il arriva le 18 octobre 1969.

Le 14 juillet 1970, il quitta Hawaï pour un second déploiement au sein de la 7ème flotte qu'il retrouva le 21 juillet. Arrivé à Subic Bay le 28, il en appareilla le 1er août comme ange-gardien de l'USS Oriskany engagé à Yankee Station dans le Golfe du Tonkin. Il opéra au large du Vietnam jusqu'au 25 août avant de gagner Kaohsiung (Taïwan) où il arriva le 27 août, cette ville étant l'une des bases arrières de l'offensive américaine au Vietnam.

De retour à Subic le 5 septembre, il effectua un nouveau déploiement au large du Vietnam jusqu'au 29 septembre et après une période d'entretien à Subic (chaudières), il gagna Okinawa où il arriva le 3 octobre afin de participer à un exercice américano-japonais. Après une escale à Hong Kong et au Japon, le destroyer d'escorte regagna les Etats Unis et plus précisément Pearl Harbor où il arriva le 12 décembre 1970. Il passa l'année 1971 à Pearl Harbor ou dans les eaux hawaïennes, subissant un grand carénage de janvier à juin.

Le 27 janvier 1972, le USS Sample appareilla pour l'Asie du Sud Est, effectuant à Yankee Station des patrouilles, des escortes et un appui-feu aux troupes au sol. Ce troisième déploiement s'acheva le 10 août et il était de retour à son port d'attache le 25.

Mis à part l'exercice COMTUEX 4-72 du 4 au 8 décembre 1972, le reste de son année fût très calme. Il effectua un quatrième déploiement en Extrême Orient du 14 mai 1973 (départ de Pearl Harbor) au 8 décembre 1973 (retour à Pearl Harbor).


La frégate Parana (D-30)

Désarmé le 23 octobre 1988, il fût rayé des registres le 24 janvier 2001 quand la frégate fût vendue à la marine brésilienne qui l'avait loué le 15 avril 1989 et l'avait rebaptisé Parana (D30). Elle à été désarmée en 2004 et vendu à la démolition à un chantier pakistanais en décembre 2004.


L'ex Sample arrivant dans son chantier de démolition au Pakistan

La USS Koelsch (FF-1049)

Le USS Koelsch à la mer

Présentation

-Le Koelsch est mis sur cale aux chantiers navals de la Defoe Shipbuilding Company de Bay City (Michigan) le 19 février 1964 lancé le 8 juin 1965 et admis au service actif le 10 juin 1967.


Le lieutenant John Kelvin Koelsch

Il rend hommage au Lieutenant John Kelvin Koelsch (22 décembre 1923-16 octobre 1951), de l'US Navy, premier pilote d'hélicoptère à avoir reçu la Congressional Medal of Honor pour son action de bravoure en Corée. Le 3 juillet 1951, il fût appelé pour une mission de sauvetage, un pilote de Corsair, le capitaine James Wilkins de l'USMC ayant été abattu lors d'une mission de reconnaissance à 35 miles au nord de Wonsan.

Le mauvais temps empêchant l'appui, l'hélicoptère fût abattu et les trois hommes (Wilkins, Koelsch et son copilote, George Neal) s'enfuirent dans les montagnes et échappèrent aux patrouiles nord-coréennes pendant neuf jours avant d'être capturé.

Durant sa captivité, le jeune lieutenant (28 ans) fit preuve d'un héroïsme remarquable, résistant aux pressions et aux tortures de ces geoliers mais pas hélas à la malnutrition et à la dysentrie qui l'emporta trois mois après sa capture. Son corps repose aujourd'hui au cimetière d'Arlington.

Carrière opérationnelle

Le USS Koelsch au bassin à l'Arsenal de Boston

Basé durant toute sa carrière opérationnelle à Newport (Rhode Island), il effectue de nombreux exercices pour se préparer aux missions qu'il aurait à assurer en cas de guerre : escorte de grands bâtiments, de navires de soutien et de convois; lutte ASM; surveillance et blocus........ .


Vue aérienne de l'USS Koelsch montrant la finesse de la ligne de la coque

Désarmée le 31 mai 1989, la frégate fût louée au Pakistan qui la rebaptisa Siqqat (F-267). Le gouvernement pakistanais refusant de stopper son programme nucléaire militaire, les Etats Unis dénoncèrent le contrat de location et l'ancienne USS Koelsch fût rendue aux Etats Unis le 19 août 1994 et rayé des registres le même jour.

Transféré à la MARAD le 9 septembre 1994, le navire fût vendu à la démolition à une compagnie de New York qui le fit démanteler à Hong Kong.


Le USS Koelsch à la mer le 20 novembre 1986

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Dim 04 Juil 2010, 23:50

Le USS Albert David (FF-1050)

L'Albert David à la mer

Présentation

-L'Albert David est mis sur cale aux chantiers navals de la Lockeed Shipbuilding & Constructions Co lancé le 28 avril 1964 lancé le 19 décembre 1964 et admis au service actif au Puget Sound Naval Shipyard le 19 octobre 1968.


Le lieutenant Albert David

Elle rend hommage au Lieutenant Albert Leroy David (18 juillet 1902-17 septembre 1945) qui avait reçut la Medal of Honor pour son rôle dans la capture du sous marin allemand U-505 au large de l'Afrique en juin 1944. Il reçut cependant cette décoration à titre posthume, c'est sa veuve qui reçut la médaille et le ruban des mains du président Truman le 5 octobre 1945.

Carrière opérationnelle

Le destroyer d'escorte passa le reste de l'année 1968 à des essais et une remise en condition, activité qui se poursuivit jusqu'en mai 1969 avec cinq semaines d'entrainement au large de San Diego. Basé à Long Beach à partir du 10 mai 1969 mais le 12 mai, il regagna Bremerton pour huit semaines de démontages et de modifications après essais. Le destroyer repris la mer le 7 juillet et était de retour à Long Beach le 18 juillet 1969.


L'Albert David à Yankee Station

Le 8 octobre 1969, il quitta Long Beach pour son premier déploiement en Extrême Orient, arrivant à Yokosuka le 31 octobre après des escales à Pearl Harbor et Midway. Il passa deux semaines à patrouiller au sein de la Taiwan Strait Patrol puis de faire escale à Subic Bay pour ravitaillement avant de gagner Da Nang puis de participer aux opérations américaines au Vietnam, effectuant des patrouilles et des escortes, protégeant notament le Hancock et le Coral Sea jusqu'en février 1970. Il enchaina par des missions d'appui feu pendant quinze jours avant de passer huit jours à protéger les porte-avions engagés dans le Golfe du Tonkin.

Le 21 mars 1970, il quitta Subic Bay pour rentrer au pays, effectuant des escales à Guam, Midway et Pearl Harbor avant d'arriver à Long Beach le 9 avril 1970, reprennant une activité normale après entretien et repos de l'équipage. En novembre 1970, il entra au Long Beach Naval Shipyard pour un grand carénage qui l'y immobilisa pendant huit mois. Il reprit la mer pour essais et remise en condition le 1er juillet 1971 avant de reprendre une activité normale en septembre 1971.

Le 12 novembre 1971, il appareilla de Long Beach pour un second déploiement en Extrême Orient et après une escale d'une semaine à Pearl Harbor avant de continuer en direction des Philippines, le destroyer d'escorte arrivant à Subic Bay le 9 décembre 1971. Il reprit la mer le 15 décembre, direction le Golfe du Tonkin pour une mission de six semaines d'appui de feu.

A la fin du mois de janvier 1972, il regagna Subic Bay pour entretien, repos de l'équipage et ravitaillement avant de retourner au combat mais cette fois dans le Golfe de Siam pour appuyer les troupes au Sud-Vietnam du 6 au 24 février avant de regagner le Golfe du Tonkin et d'assurer la protection du Constellation pendant deux jours d'opérations (29 février-2 mars) puis durant le transit jusqu'à Subic où les navires restèrent dix jours pour repos et entretien.

Il appareilla de Subic Bay pour Hong Kong le 14 mars, faisant escale dans la colonie britannique du 16 au 22 mars avant de gagner Okinawa et de réaliser des exercices ASM du 26 au 29 mars avant une escale à Yokosuka du 30 mars au 5 avril prélude au départ pour les Etats Unis.

Ce départ fût annulé au profit d'un nouveau tour of duty au Vietnam, effectuant un appui feu dans la région de la DMZ du 10 à 14 avril avant d'assurer la protection du croiseur nucléaire Long Beach qui assurait une mission de piquet radar dans le golfe du Tonkin avant de reprendre une mission d'appui feu du 28 avril au 12 mai. Il termina ce tour of duty par une mission d'information des navires marchands que les eaux nord-vietnamiennes étaient en cours de minage.

Le 17 mai, le destroyer d'escorte regagna Subic Bay en compagnie du Constellation, restant aux Philippines du 19 au 22 mai avant de gagner Singapour pour une escale de quatre jours, reprennant la mer le 30 mai, effectuant une mission d'appui de feu au Sud-Vietnam du 2 au 12 juin.

Après une brève escale le 15 juin à Subic Bay, il appareilla pour Yokosuka pour une escale de deux jours du 20 au 22 juin. Il appareilla en compagnie du Constellation pour rentrer aux Etats Unis, les deux navires naviguant de conserve jusqu'au 30 juin quand le DE et le porte-avions se séparèrent, l'Albert David arrivant à Long Beach le 1er juillet 1972.

Après un mois d'entretien et de repos pour l'équipage, le destroyer repris une activité normale, assurant l'escorte du Ranger durant son entrainement au large de la Californie du 3 au 26 août avant de participer à «Rimpac 72» dans les eaux hawaïennes. Il regagna ensuite la Californie et repris une activité normale au large de la côte ouest.

Le 5 janvier, il appareilla pour un troisième déploiement en Extrême Orient en compagnie du porte-avions Constellation. Il arriva à Subic Bay le 22 janvier. Quatre jours plus tard, il appareilla pour le golfe du Tonkin toujours en escorte du Constellation, assurant cette mission durant trois semaines. Il regagna Subic Bay le 14 février 1973 et y passa trois semaines en entretien et entrainement avant de regagner le Vietnam et l'île de Panay le 6 mars pour la mission «End Sweep», le déminage des eaux nord-vietnamiennes. Cette mission s'accompagna d'escales à Sasebo, Subic Bay et Hong Kong.

Le DE quitta les eaux vietnamiennes le 9 juin, visitant Keelung (Taiwan) les 12 et 13 juin avant d'arriver à Yokosuka le 17 juin. Deux jours plus tard, il quitta le Japon pour les Etats Unis, arrivant à Long Beach le 3 juillet 1973. Il fût indisponible ou en disponibilité réduite jusqu'au mois de novembre, gagnant dans la foulée San Diego qui avait été choisi comme son nouveau port d'attache le 20 août.

Le 23 avril 1974, il quitta San Diego en compagnie du USS Leonard F. Mason (DD-852) and USS Waddell (DDG-24), direction l'Extrême Orient, le destroyer d'escorte arrivant à Yokosuka le 14 mai pour dix jours d'escale. Il appareilla le 25 mai au sein d'un groupe de combat créé autour du porte-avions Midway pour des exercices au large de Honshu. Alternant période d'entrainement et escales, il regagna San Diego le 22 octobre 1974. Il effectua de nombreuses exercices durant l'année 1975 notament l'exercice RIMPAC dans les eaux hawaïennes au mois d'avril. Le destroyer d'escorte devint frégate le 30 juin 1975.


Le USS Albert David au large de la Californie le 18 décembre 1975

En septembre 1975, la nouvelle frégate effectua une nouvelle croisière d'entrainement aux îles hawaïennes, passant quatre semaines dans la région avant de rentrer San Diego au début du mois de nombre. Il n'effectua que des opérations de «routine» jusqu'au printemps 1976 avant de subir d'avril 1976 à avril 1977, une refonte au Long Beach Naval Shipyard, regagnant San Diego neuf jours plus tard. Il passa le reste de l'année 1977 et les premiers mois de l'année 1978 à l'entrainement notament pour remettre l'équipage sur le pied de guerre.

Le USS Albert David appareilla de San Diego le 4 avril pour Hawaï où il participa notamment à RIMPAC 78 avant de gagner les Philippines, faisant escale à Subic Bay le 16 mai. Il passa les cinq mouis suivant dans des exercices, notament avec les marines de la région. Après une escale à Guam du 11 au 14 octobre, il regagna les Etats Unis arrivant à San Diego le 29 octobre 1978 et passa le reste de l'année au port ou à sa proximité immédiate.

Le 13 novembre 1979, il appareilla San Diego pour retourner en Extrême Orient, arrivant à Subic Bay le 9 décembre après une brève escale de ravitaillement à Pearl Harbor le 21 novembre. Après avoir passé la fin de l'année 1979 et le début 1980 aux Phillipines, le USS Albert David appareilla en février 1980 pour Singapour en compagnie du USS Long Beach, du USS Workfett et de la frégate USS Bronstein mais une avarie de propulsion l'obligea à rentrer à Subic Bay où il resta du 12 février au 1er mars, appareillant à cette occasion pour Okinawa et deux semaines


La frégate gagna ensuite Pusan le 23 mars pour une escale d'une semaine avant de gagner Sasebo pour entretien avant de regagner les Etats Unis, la frégate quittant le Japon le 9 avril pour San Diego où elle arriva le 2 mai. De la mi-août 1980 à septembre 1981, la frégate fût immobilisé pour un carénage au Puget Sound Naval Shipyard. Les essais et la remise en condition occupèrent la frégate jusqu'en mai 1982.

Le 29 mai 1982, le Albert David appareilla pour l'Extrême Orient, arrivant à Subic Bay le 2 juillet, passant trois semaines aux Philippines avant de gagner Sasebo où il resta du 26 juillet au 12 août avant de revenir à Subic Bay le 17 août et de repartir le 21 en compagnie du destroyer John Young de classe Spruance et du ravitailleur de combat San José pour gagner la mer d'Arabie pour opérer avec la Middle East Force du 7 septembre au 18 octobre. Il quitta la zone le 19 octobre pour rentrer à San Diego le 30 novembre 1982.

Le 4 octobre, la frégate quitta à nouveau les Etats Unis pour l'Extrême Orient, effectuant une escale de cinq jours à Pearl Harbor puis un «Battle problem» dans les Mariannes avant de gagner Subic Bay à la mi-novembre. De là, il effectua plusieurs exercices bilateraux avec les marines malaisiennes, singapouriennes et sud-coréennes sans parler de différentes escales de représentation.

Ce déploiement s'acheva en avril 1984, les quatre premiers mois de l'année étant marqués notament par des exercices avec la marine thaïlandaise, la 7ème flotte, une période d'entretien et de réparations à Yokosuka et des exercices avec la marine coréenne sans parler des escales de représentation.

Il quitta la région le 3 avril, faisant escale à Pearl Harbor les 21 et 22 avril avant de rentrer à San Diego le 30 avril 1984. La fin de l'année fût occupée par l'entretien et le repos de l'équipage après un aussi long déploiement puis l'entrainement au large de la côte de Californie.

Après un petit carénage de novembre 1984 à janvier 1985, le Albert David s'entraina au large de la Californie avec tout de même des escales au Canada et aux Etats Unis. Le 29 septembre 1986, la frégate subit un carénage à San Diego.


Le USS Albert David à Apra Harbor (Guam) le 2 novembre 1985

Désarmé le 28 septembre 1988, la frégate fût désarmée puis louée à la marine brésilienne le 18 septembre 1989. Définitivement cédée à la marine auriverde le 24 janvier 2001 et rayé du Naval Vessel Register le même jour, le Para (D27) servit dans la marine brésilienne jusqu'au 12 novembre 2008.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 00:01

Le USS O'Callahan (FF-1051)

Le USS O'Callahan à la mer

Présentation

-Le O'Callahan est mis sur cale aux chantiers navals Defoe Shipbuilding Company de Bay City (Michigan) le 19 février 1964 lancé le 20 octobre 1965 et admis au service actif le 13 juillet 1968.


Le chapelain O'Callahan

Il rend hommage au chapelain jesuite de l'US Navy, Joseph Timothy O'Callahan (Boston, Massachusetts 14 mai 1905-Worcester, Massachusetts 18 mars 1964) qui reçut la Medal of Honor pour son comportement remarquable lors de l'attaque japonaise du USS Franklin le 19 mars 1945.
Bien que lui même blessé, il donna non seulement les derniers sacrements aux agonisants, réconfortant les blessés mais dirigea également une équipe de contrôle des dommages, noyant une soute à munitions. Selon le commandant du porte-avions Franklin, ce fût l'homme le plus brave qu'il ait jamais vu.

Carrière opérationnelle

Le USS O'Callahan à Subic Bay en 1970

Le 16 août 1968 après d'ultimes modifications à Boston, il appareilla pour son port d'attache, San Diego, faisant escale à Norfolk, Charleston et Fort Lauderdale. Il appareilla le 1er octobre pour 25 jours de tests d'armement et d'électronique avant de commencer sa croisière de mise en condition du 4 novembre 1968 au 4 mars 1969.

Il entra ensuite au Long Beach Naval Shipyard pour les ultimes modifications et réparations ce qui l'y immobilisa du 4 mars à la mi-mai. Il effectua ensuite plusieurs déploiements en Extrême Orient comme tous les navires de la 1ère flotte.


Le USS O'Callahan le 15 octobre 1982

Reclassée frégate le 30 juin 1975, il servit au sein de la marine américaine jusqu'à son désarmement le 31 mai 1989. Cédée à la marine pakistanaise dans le cadre d'un contrat de location, elle fût cependant rendue aux Etats Unis le 19 août 1994 après dénonciation du contrat en raison de la poursuite du programme nucléaire par Islamabad. Elle fût transférée à la MARAD le 9 septembre puis vendu à la démolition à une entreprise newyorkaise qui le fit remorquer puis démanteler à Hong Kong.


Le USS O'Callahan en 1988

Le USS Glover (FF-1098)

Le USS Glover à la mer

Financée au budget 1961, la USS Glover n'est pas à proprement parlée une frégate de classe Garcia mais un navire expérimental dont les formes de coque et l'appareil propulsif s'inspire des dix autres frégates type SCB 199A. On pourrait comparer sa situation à l'escorteur d'escadre type T56 La Galissonnière de la marine nationale : un navire chargé en premier lieu de différentes expérimentations mais qui pouvait au besoin mener des missions de guerre.

-Le USS Glover est mis sur cale aux chantiers Bath Iron Works de Bath dans le Maine le 28 juin 1961 lancé le 29 juillet 1963 et admis au service actif le 13 novembre 1965.

Successivement classé auxiliaire (AG-163), escorteur expérimental (AGDE-1) à son admission au service actif le 13 novembre 1965, frégate expérimentale (AGFF1) le 30 juin 1975 et enfin frégate (FF-1098) en 1979, elle sert au sein de la 2ème flotte (Atlantique) à partir de 1966. Après une refonte importante en 1974, elle servit au sein de la marine américaine jusqu'au 15 juin 1990 date de son désarmement.

Rayé des registres le 20 novembre 1992, la frégate est vendue à la démolition le 15 avril 1994.


John Glover

Elle rend hommage à John Glover (5 novembre 1732-30 janvier 1797), un armateur et marchand américain de Marblehead (Massachusetts) qui devint leader des Insurgents avec le grade de Brigadier General de l'Armée Continentale. Retiré de l'armée en 1782, il succomba à l'hépatite et est enterré à Old Burial Hill (Marblehead, Massachusetts).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 00:17

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : standard 2620 tonnes pleine charge 3560 tonnes (3450 tonnes pour la Glover)

Dimensions : longueur 126.30m largeur 13.50m tirant d'eau : 4.40m

Propulsion : turbines à engrenages General Electric alimentée en vapeur par deux chaudières à haute pression Forster-Wheeler timbrées à 83.4kg dévellopant une puissance maximale de 35000ch et entrainant une hélice quadripale

Performances : vitesse maximale : 27 noeuds distance franchissable : 4000 miles nautiques à 20 noeuds

Electronique : radar de veille air SPS-40; radar de veille surface SPS-10; radar de conduite de tir SPG-35, radar de navigation LN-66; systèmes de contre-mesures électroniques WLR-1 WLR-3 ULQ-6; système de navigation aérienne tactique SRN-15 (sauf FF-1040 et 1043), sonar d'étrave SQ-26 et sur les FF-1040 et FF1043 un sonar remorqué BQR-15.

Armement :

Tourelles avant du destroyer de classe Fletcher, le USS Aaron Ward qui allait survivre à cinq kamikazes !

-Deux canons de 127mm Mk12 en deux affûts simples Mk30. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance maximale comprise entre 8692m à +10° et 15903m à +45°, le tir en mode AA (+85°) ayant une portée maximale de 11887m avec une cadence de tir de 15 à 22 coups à la minute.


Schéma de la tourelle Mk30

L'affût simple Mk30 pèse 15200kg et permet donc au canon de 127mm de pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et de 284 à 330° en azimut en fonction de la position à raison de 28° par seconde. La dotation en munitions est de 350 coups par affût soit 700 pour le navire.


Lanceur octuple de missiles Asroc sur le Columbus et ci-dessous un missil Asroc à lancement vertical


-Un lanceur octuple Mk16 pour missiles Asroc sans système de rechargement pour les cinq premiers navires.Ce système est entré en service en 1963 qui au cours de leur carrière, embarquaient deux missiles Harpoon. Le missile mesure 4.8m de long, une envergure de 683mm et un diamètre de 422mm pour un poids total de 638kg. Le projectile était le plus souvent une torpille Mk46 mais pouvait embarquer une charge de profondeur nucléaire W44 de 10 kilotonnes. La portée du missile étant de 28km.


Lancement d'une Mk46 par un lanceur Mk32 du USS Mustin (classe Arleigh Burke)

-Deux tubes lance-torpilles triples Mk32 pour torpilles Mk 44 et Mk46. Elles avaient une longueur de 2.59m, un diamètre de 324mm (12.75 pieds), pesaient 235kg (dont 44.5kg pour la charge militaire). Elles pouvaient parcourir 8000 yard (7.3km) à la vitesse de 28 noeuds (52km/h) et toucher une cible à 365m de profondeur.


Une torpille Mk44 conservée au musée de Kanoya et ci-dessous, une Mk37


-Deux tubes lance-torpilles ASM fixes Mk25 de 533mm (débarqués au cours de leur carrière)

Le USS Glover disposait d'un canon de 127mm à l'avant, de 4 tubes lance-torpilles de 533mm et d'un lanceur Octuple Asroc.


Un DASH sur la plate-forme du Allen M. Summer

Aviation : Plate-forme et hangar pour à l'origine deux drones anti-sous marins Gyrodyne QH-50 mais l'echec de ce système entraina son remplacement par un hélicoptère Kaman SH-2F Seasprite.

Equipage : 247 officiers et marins sauf pour les FF-1040, FF-1041, FF-1043 et FF-1044 qui étéit réduit à 239 officiers et marins.

SOURCES

-Jean Moulin US Navy Tome 2 1945-2001 De Nimitz au Nimitz

-Jean Moulin Les destroyers d'escorte en France 1944-1972

-Encyclopédie des Armes Editions Atlas Tome 6 «Frégates Modernes» p1401-1420 (Classe Garcia et Brooke p1415)

-Jean Moulin Marc Piché L'US Navy 1960-1980 en images

-Ressources Internet diverses

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CROISEURS LOURDS CLASSE TRENTO


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 08:30

Gracias señor Claus
c'était très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 11:08

elle prefigurent les Perry ces fregates ont dirait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 12:24

Clem R98 a écrit:
Gracias señor Claus
c'était très intéressant

Mais je ne fais que des articles intéressants Clem', tu devrais le savoir depuis le temps lol! lol!

Toutes les frégates américains jusqu'aux Perry ont une ligne d'arbre mais je ne sais pas si cette usine à gaz de LCS à une ou deux lignes d'arbre.

Leur look est assez étrange surtout la position de la tourelle II de 127mm, le champ de tir doit être limité quand même ? scratch

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Lun 05 Juil 2010, 22:51

LCS ?? ligne d'arbre ?? ou tu vas là Claus ... ce sont des turbines a eaux

Bravo pour les Garcia ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   Mar 06 Juil 2010, 00:17

Merci jolly. Je suis entrain de faire les Trento et ensuite j'enchainerai par les Brooke, la version antiaérienne des Garcia.

Quand au LCS, c'est une véritable usine à croire que les américains ne sont pas capables de dévelloper un système d'armes sans exploser le budget.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FREGATES ASM CLASSE GARCIA   

Revenir en haut Aller en bas
 
FREGATES ASM CLASSE GARCIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FREGATES ASM CLASSE GARCIA
» FREGATES MULTIROLES CLASSE ANZAC
» FREGATES MULTIROLES CLASSE BRANDEBURG (TYPE 123)
» FREGATES MULTIROLES CLASSE FRIDJOF NANSEN
» Photos de bateaux militaires Français contemporains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: