AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 11:54

CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA
(ETATS UNIS)


Le USS Omaha (CL-4) au mouillage

AVANT PROPOS

En 2010 et probablement pour bien longtemps encore, la marine américaine, The United States Navy plus souvent abrégé sous le nom de US Navy est la marine la plus puissante du monde, capable de projeter sa puissance sur tous les océans de la Planète.

Cet état de fait apparu après la première guerre mondiale (avec tout de même la concurrence de la marine japonaise, de la marine britannique et dans une moindre mesure de la marine française _quatrième marine mondiale en 1939_) devient incontestable à partir de 1945 puisqu'à la fin du second conflit mondial, les marines japonaises allemandes et italiennes sont au fon de l'eau, les marines britanniques et françaises sont soit très réduites (cas français) ou fortement usées (cas britannique). La marine soviétique devint dans les années soixante une force respectable et crainte des alliés mais l'absence d'une force aéronavale conséquente et d'importants amphibies réduisait l'efficacité de la marine de l'amiral Gorshkov.

Il fût cependant un temps où la marine américaine était une marine de seconde zone. L'US Navy telle qu'on la connait est née en 1794 avec la construction de nouveaux navires, la première marine de guerre américaine appelée Continental Navy ayant été dissoute après la paix de Paris en 1783.

Elle n'est pas inactive durant ce 19ème siècle, participant notament à la «quasi-guerre» contre la France en 1798 et 1800, à la guerre anglo-américaine de 1812 à 1814 mais également des interventions lointaines notament en Méditerranée contre les Barbaresque de Tripoli entre 1800 et 1805.

Néanmoins, pendant une bonne partie du XIXème siècle, les américains sont peu intéressés par le dévellopement d'une puissante marine de guerre qui est à leurs yeux uniquement justifiée pour les nations cherchant à s'étendre à l'étranger ou devant défendre un commerce mondial.

Avec la Conquête de l'Ouest, les américains ont suffisament de terres à explorer, conquérir et aménager pour se risquer à des aventures outre-mer. Il y à bien quelques tentatives dans le Pacifique notament (expédition du Commodore Perry en 1852 qui impose l'ouverture au monde d'un Japon fermé sur lui même depuis 1641) mais cela reste très limité.

La guerre de Secession (1861-1865) provoque comme dans tout conflit une inflation des moyens matériels et humains mais le soufflé retombe vite. De 1860 à 1882, dans la période appelée «the old navy», seulement vingt navires sont construits (dix croiseurs, huit avisos et deux torpilleurs) et en 1881, l'US Navy se trouve au 12ème rang derrière la Chine, le Chili et le Danemark avec une frégate à vapeur, une trentaine d'avisos et quatre canonnières. Les quatorze monitors restant sont totalement périmés.

Les américains prennent conscience de la décrépitude de leur flotte dès 1873 quand une tension diplomatique avec l'Espagne faillit dégénerer en conflit ouvert.

Il faut cependant attendre près de dix ans pour que les actes suivent les mots. Le Naval Act du 3 mars 1883 finance la construction de trois croiseurs et d'un aviso pour 1883 et surtout l'abandon de l'entretien des navires en bois dont 46 sont radiés d'un coup. C'est l'acte de naissance de la «New Navy» qui connaitra son baptême du feu durant la guerre contre l'Espagne en 1898. C'est ainsi que de 1883 à 1897 sont autorisés onze cuirassés, six monitors, deux croiseurs cuirassés, seize croiseurs, quatre destroyers, dix-huit torpilleurs et dix-sept canonnières.

LES CROISEURS LEGERS DE LA NEW NAVY

En dépit du dévellopement de son industrie et de son commerce, les Etats Unis sont encore loin d'être capables de rivaliser avec les marines mondiales. En-ont-ils de toute façon l'envie ? Rien n'est moins sur.

Cela est particulièrement visible dans les premières constructions navales de la New Navy. Plus que des cuirassés, les américains se concentrent sur les canonnières, les aviso et les croiseurs, des navires adaptés à ces besoins c'est à dire la protection de leur commerce, les missions type «show the flag» dans le Pacifique et les Caraïbes........... .

Les trois premiers croiseurs de la New Navy sont des croiseurs dits «protégés» ou de 3ème classe, baptisés Atlanta Boston et Chicago.


Le USS Atlanta

L'Atlanta est mis en service en 1886 et sert dans la marine américaine jusqu'en 1895 avant de passer cinq ans en réserve puis d'être réarmé en 1900 jusqu'à son désarmement en 1905 avant d'être utilisé comme ponton jusqu'à sa démolition en 1912.

C'est un navire de 3240 tonnes, de 87.93m de long sur 12.85m de large avec un tirant d'eau de 6.05m, une vitesse maximale de 16.3 noeuds et un armement composé de 2 canons de 200mm et de 6 canons de 152mm.


Le USS Boston

Le Boston est mis en service en mai 1887 et sert au sein de l'US Navy jusqu'en 1907 avant d'être désarmé. De 1911 à 1916, il est utilisé comme navire d'entrainement par la milice navale d'Oregon avant d'être récupéré par la marine américaine pour servir de ponton. Rebaptisé Despatch en 1940 pour libérer le nom de Boston, il est utilisé jusqu'à sa destruction comme cible en février 1946.

C'est un navire de 3189 tonnes, de 86m de long sur 12.8m de large sur un tirant d'eau de 5.2m, une vitesse de 13 noeuds et un armement composé de 2 canons de 203mm et de 6 canons de 152mm.


Le USS Chicago

Le Chicago est mis en service en avril 1889 servant notament dans le Pacifique et en 1906 évacua 20000 habitants de San Francisco après le grande tremblement de terre du 18 avril 1906 ce qui fût la plus grande évacuation jusqu'à l'opération Dynamo en mai/juin 1940 à Dunkerque. Il servit jusqu'en 1910 quand il fût désarmé et cédé à la milice navale du Massachussett jusqu'en avril 1916 puis à la milice navale du Pennsylvania en 1916/1917.

Remis en service au sein de la marine américaine, il est transformé en tender de sous marins en décembre 1919 et utilisé ainsi à Pearl Harbor jusqu'à son désarmement en septembre 1923. Il est utilisé comme ponton jusqu'en 1935 et coule lors de son remorquage en direction de San Francisco.

C'est le plus gros des trois puisque le USS Chicago déplace 4600 tonnes, mesure 104.29m de long sur 14.71m de large et un tirant d'eau de 5.8m, une vitesse maximale de 14 noeuds et un armement composé de 4 canons de 203mm, de 8 canons de 152mm, de 2 canons de 127mm et de 2 mitrailleuses de 7.7mm.

Le USS Chicago est suivi par les deux navires de classe New Orleans qui ont la particularité d'avoir été construits en Grande Bretagne pour le Brésil mais comme souvent, le Brésil s'est retrouvé incapable de payer les navires et ces derniers à été racheté par les Etats Unis qui ne voulait pas que l'Espagne ne les rachètent et ne renforce ainsi une marine assez peu efficace.


Le USS New Orleans

Le New Orleans est ainsi connu à l'origine sous le nom d'Amazonas. Mis en service en mars 1898, il participe à la guerre contre l'Espagne et sert jusqu'en 1905 avant de passer quatre ans en réserve. Réarmé en 1909, il sert dans le Pacifique jusqu'en 1914 avant d'être prêté à la milice navale de l'Etat de Washington. Réarmé lors de l'entrée en guerre des Etats Unis en 1917, il assure l'escorte de convois à destination de l'Europe avant de retrouver le Pacifique, participant à l'intervention occidentale contre la Russie bolchévique. Il est désarmé le 16 décembre 1922 et démoli en 1929.


Le USS Albany

L'Albany est connu à l'origine sous le nom d'Almirante Abreu. Il est racheté alors qu'il est encore sur cale le 16 mars 1898, lancé le 14 janvier 1899 et admis au service actif le 29 mai 1900. Il sert en Europe et dans le Pacifique jusqu'en 1904 avant de passer trois ans en réserve. Réarmé le 10 juin 1907, il est de nouveau affecté dans le Pacifique et y sert jusqu'en 1915 quand il est cédé aux milices des Etats de Washington et de l'Oregon et servir ainsi de navire d'entrainement.

Réarmé par l'US Navy en mai 1916, il assure jusqu'en 1918 l'escorte des convois à destination de l'Europe avant de retrouver le Pacifique et de participer au soutien des troupes américains déployés dans la région de Vladivostok et le long du Transsibérien. Il termina sa carrière par un séjour en Chine et aux Phillipines avant d'être désarmé le 10 octobre 1922 et condamné en 1929.

Caractéristiques techniques de la classe New Orleans

Déplacement : 3483 tonnes Longueur : 108.14m Largeur : 13.34m Tirant d'Eau : 5.33m Vitesse maximale : 19.5 noeuds Armement : 6 canons de 152mm (deux affûts axiaux simples avant et arrière, quatre affûts latéraux) 4 canons de 120mm en casemates 10 canons de 57mm et 3 tubes lance-torpilles de 457mm.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 12:11

Aux deux «ex-brésiliens» succèdent l'unique USS Newark qui est le premeir croiseur protégé à recevoir une marque de coque, la marque C-1.


Le USS Newark

Mis en service le 2 février 1891, il sert dans l'Atlantique jusqu'en 1898 participant ainsi à la guerre contre l'Espagne. Il est ensuite engagé aux Phillipines puis en Chine (rébellion des Boxer) avant de passer quatre ans dans l'Atlantique jusqu'en 1906 quand il est cédé à l'Etat de New York pour entrainer sa milice navale. Il est ensuite affecté de 1908 à 1912 à Cuba. Désarmé le 26 juin 1912, il est transformé en navire hôpital jusqu'à sa vente à la démolition en 1926.

Déplacement : 4149 tonnes Longueur : 94.89m Largeur : 14.99m Tirant d'eau : 5.99m Vitesse maximale : 19 noeuds Armement : 12 canons de 150mm, 4 canons de 6 livres, 4 canons de 3 livres et 2 canons d'1 livre.


Le USS Charleston

Il est suivi par le USS Charleston (C-2) admis au service actif le 26 novembre 1889. Il est affecté dans le Pacifique de 1890 à 1896 puis après un court passage en réserve participe à la guerre contre l'Espagne en 1898 dans le Pacifique participant à la prise de Guam mais le 2 novembre 1899, il perdu par échouage au large de Luzon

Déplacement : 3790 tonnes Longueur : 98m Largeur : 14m Tirant d'Eau : 5.64m Vitesse maximale : 19 noeuds Armement : 2 canons de 203mm et 6 canons de 152mm


Le USS Baltimore

Au Charleston succède le Baltimore (C-3) qui est admis au service actif le 7 janvier 1890. Il effectue sa première partie de carrière dans le Pacifique (1890-1900), participant à la guerre contre l'Espagne aux Phillipines avant de passer trois ans en réserve (1900-1903). Il effectue un court passage en Europe en 1903/04 avant de retrouver l'Asie jusqu'à une nouvelle mise en réserve en 1907. Il sert de navire-dépôt à l'Arsenal de Charleston jusqu'en 1913 avant d'être transformé en mouilleur de mines et de mettre en place le barrage de la mer du Nord. Il retourne dans le Pacifique en septembre 1919 avant d'être désarmé à Pearl Harbor en 1922 et démoli en 1942.

Déplacement : 4484 tonnes Longueur : 102m Largeur : 14.78m Tirant d'eau : 6.25m Vitesse maximale : 19 noeuds Armement : 4 canons de 203mm et 6 canons de 152mm


Le USS Philadelphia

Il est suivi par le Philadelphia (C-4) admis au service actif le 28 juillet 1890. Il sert dans l'Atlantique jusqu'en 1893 puis dans le Pacifique jusqu'en 1902 quand il est désarmé au Puget Sound Navy Yard au mois de mai. Transformé en navire dépôt en 1904, il sert de 1912 à 1916 de bâtiment prison puis à nouveau de navire dépôt avant d'être vendu à la démolition en novembre 1926.

Déplacement : 4393 tonnes Longueur : 102m Largeur : 14.78m Tirant d'eau : 5.84m Vitesse maximale : 19 noeuds Armement : 12 canons de 152mm 4 canons de 6 livres (57mm) 4 canons de 3 livres (47mm) 2 canons d'une livre 3 canons révolver de 37mm et 4 mitrailleuses Gatling


Le USS San Francisco

Le USS San Francisco (C-5) est admis au service actif le 15 novembre 1890. Il sert dans le Pacifique jusqu'en 1893 puis dans l'Atlantique et en Europe jusqu'en 1896. Il participa indirectement au conflit avec l'Espagne, effectuant des patrouilles le long des côtes de Floride. En réserve en 1898 à 1902 et de 1904 à 1908, il est ensuite transformé en mouilleur de mines, participant à des missions de mouillage de mines en Europe de 1917 à 1918. Il est désarmé en décembre 1921 et placé en réserve. Rebaptisé Tahoe puis Yosemite le 1er janvier 1931. Il est rayé des registres en juin 1937 et démoli en juin 1939.

Déplacement : 3708 tonnes Longueur : 98.91m Largeur : 14.99m Tirant d'eau :5.74m Vitesse maximale : 19 noeuds Armement : 12 canons de 152mm, 4 canons de 57mm et 4 canons de 47mm.


Le USS Olympia hier.......

A l'unique San Francisco, succède l'Olympia (C-6). Il est admis au service actif le 5 février 1895 et affecté dans le Pacifique, participant ainsi au volet philipin de la guerre américano-espagnole de 1898. Il passa trois ans en réserve (1899-1902) avant de servir dans l'Atlantique, dans les Caraïbes et en Méditerranée de 1902 à 1907 avant d'être mis en réserve mais réarmé épisodiquement pour les croisières de l'académie navale. Bâtiment dépôt de 1912 à 1916, il participe à la première guerre mondiale dans l'Atlantique puis à l'intervention occidentale en Russie. Désarmé le 9 décembre 1922, il est depuis 1957 navire musée à Philadelphie. Son sort est cependant incertain et en raison de problèmes financiers, il pourrait être sabordé comme récif artificiel.


......et le USS Olympia aujourd'hui

Déplacement : 5870 tonnes Longueur : 104.88m Largeur : 16.2m Tirant d'eau : 6.55m Vitesse maximale : 20 noeuds Armement : 4 canons de 203mm (deux tourelles doubles), 10 canons de 127mm en affûts simples, 14 canons de 57mm, 6 canons de 37mm, 4 Gatling et 6 tubes lance-torpilles de 450mm.

A l'unique Olympia, succède une classe de deux croiseurs protégés, la classe Columbia composée des USS Columbia (C-12) et Minneapolis (C-13).


Le USS Columbia

Le Columbia est admis au service actif en avril 1894 et sert dans l'Atlantique jusqu'en 1894 représentant les Etats Unis pour l'inauguration du canal de Kiel en juin 1895. Il est réarmé en 1898 durant la guerre hispano-américaine. Après une période de réserve, il est réarmé de 1902 à 1907 puis en réserve jusqu'en 1917 quand il est réarmé pour participer à la première guerre mondiale. Il est désarmé le 29 juin 1921, rebaptisé Old columbia le 17 novembre 1921 et vendu à la démolition le 26 janvier 1922.


Le USS Minneapolis

le Minneapolis est admis au service actif en décembre 1894, servant dans l'Atlantique puis en Europe de 1894 à 1897. Il participe à la guerre hispano-américaine avant de servir de bâtiment-dépôt et de missions diverses de 1902 à 1906. Il est réarmé le 2 juillet 1917 pour participer à la Grande Guerre avant d'être affecté dans le Pacifique le 7 février 1919. Il est désarmé le 15 mars 1921 et vendu à la démolition le 5 août 1921.

Déplacement : 7493 tonnes Longueur : 126m Largeur : 16m Tirant d'eau : 7m Vitesse maximale : 21 noeuds Armement : 1 canon de 203mm 2 canons de 152mm 8 canons de 102mm 12 canons de 57mm 4 canons de 37mm 4 tubes lance-torpilles de 356mm

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 12:26

Aux deux Columbia succèdèrent la classe Denver composée de six navires (Denver Des Moines Chattanooga Galveston Tacoma et Cleveland).


USS Denver

Le Denver est admis au service actif le 17 mai 1904, servant en Atlantique de 1904 à 1907 puis dans le Pacifique du 1907 à 1910. Après un passage en réserve de 1910 à 1912, il sert dans les Caraïbes jusqu'à son désarmement le 14 février 1931. Il est vendu à la démolition le 13 septembre 1933.


Le USS Des Moines

Le Des Moines est admis au service actif le 5 mars 1904, affecté à l'Atlantique de 1904 à 1915 puis au Moyen Orient de 1915 à 1917. Il participe à la première guerre mondiale avant d'intervenir à Mourmansk en 1919/20 avant de revenir dans les Caraïbes en 1920/21. Il est désarmé le 9 avril 1921 et démoli le 11 mars 1930.


Le USS Chattanooga

Le Chattanooga est admis au service actif le 11 octobre 1904. Il est affecté dans l'Atlantique en 1904/05 puis dans les Phillipines entre 1906 à 1910. Après un passage en réserve de 1910 à 1914, il retrouve les Caraïbes jusqu'en 1917 avant de participer à la première guerre mondiale. Il est déployé en Adriatique entre 1919 et 1921 avant d'être désarmé le 19 juillet 1921 puis démoli le 8 mars 1930.


Le USS Galveston

Le Galveston est admis au service actif le 15 février 1905. Il est déployé en Atlantique et en Méditerranée en 1905 et 1906, aux Phillipines de 1906 à 1910. Après un passage en réserve en 1910 à 1912, il est déployé dans les Phillipines et dans le Pacifique entre 1912 et février 1918. Il participe à la première guerre mondiale avant d'être déployé en Russie en 1919/20. Il est ensuite déployé dans les Caraïbes de 1920 à 1923 avant d'être désarmé le 2 septembre 1930 puis démoli le 13 septembre 1933.


Le USS Tacoma

Le Tacoma est admis au service actif le 30 janvier 1904. il en service dans l'Atlantique et dans les Caraïbes durant toute sa carrière moins une période de réserve en 1911/12. Il est perdu par échouage le 16 janvier 1924 et vendu à la démolition le 5 septembre 1924.


Le USS Cleveland

Le Cleveland est admis au service actif le 2 novembre 1903. Il passe l'essentiel de sa carrière dans l'Atlantique et dans les Caraïbes de 1903 à 1917 avant un passage en réserve en 1911 et 1912. Il participe ensuite à la première guerre mondiale avant de retrouver les Caraïbes et l'Amérique Centrale en 1918/20. Il est ensuite déployé dans le Pacifique de 1920 à 1929 avant d'être désarmé le 7 mars 1930

Déplacement : 3251 tonnes Longueur : 94.13m Largeur : 13m Tirant d'eau : 4.80m Vitesse maximale : 16 noeuds Armement : 10 canons de 127mm

La classe Denver est suivie par la dernière classe de croiseurs protégés (protected cruiser) de la marine américaine à savoir la classe Saint Louis composée de trois navires baptisés Saint Louis Milwaukee et Charleston. A l'origine, cette classe devait être une simple amélioration de la classe Columbia mais au final, de multiples modifications firent que les les Saint Louis se révélèrent fort différents.


Le USS Saint Louis

Le Saint Louis est admis au service actif le 18 août 1906. Il sert dans le Pacifique de 1907 à 1909 avant de passer un long moment en réserve de 1910 à 1917. Il participe ensuite à la première guerre mondiale, escortant des convois dans l'Atlantique.

La guerre terminée, il rapatrie les forces américaines déployées en Europe. Le Saint Louis termine sa carrière au sein de l'European Squadron jusqu'à son désarmement le 3 mars 1922. Il est rayé des registres le 20 mars 1930 avant d'être démoli le 13 août pour respecter le traité de Londres.


Le USS Milwaukee

Le Milwaukee est admis au service actif le 10 décembre 1906. Il sert dans le Pacifique de 1906 à 1908 avant d'être désarmé en réserve de 1908 à 1913. Il est réarmé au sein de la Pacific Reserve Fleet le 17 juin 1913 avant d'être utilisé à partir de mars 1916 comme tender de sous marins et de destroyers à San Diego. En tentant de sauver le sous marin H-3, il s'échoue sur les côtes de Californie le 13 janvier 1917. Désarmé le 6 mars 1917, l'épave est brisée en deux par une tempête en novembre 1918.


Le USS Charleston au temps de sa splendeur

Le Charleston est admis au service actif le 17 octobre 1905. Il sert dans le Pacifique de 1905 à 1908 avant d'être affecté aux Phillipines (Asiatic Station) de 1908 à 1910. Désarmé de 1910 à 1912, il est réarmé au sein de la Pacific Reserve Fleet de 1912 à 1916 avant d'être réarmé le 6 avril 1917 pour des patrouilles anti-raider dans les Caraïbes et l'escorte de convois direction l'Europe. Il retrouve le Pacifique en juillet 1919 jusqu'à son désarmement le 4 décembre 1923. Vendu le 6 mars 1930, il est débarassé de ses superstructures et remorqué en Colombie Britannique pour servir de brise-lâmes à Powell River. En 1961, la coque est échouée après une tempête et elle toujours visible aujourd'hui.


La coque du USS Charleston aujourd'hui

Déplacement : 9856 tonnes Longueur : 130m Largeur : 20m Tirant d'eau : 7.57m Vitesse maximale : 22 noeuds Armement : 14 canons de 152mm, 18 canons de 76mm, 12 canons de 57mm, 8 canons de 37mm et 4 mitrailleuses de 7.7mm

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 12:37

GENESE DES OMAHA

Les Chester : premiers croiseurs légers de l'US Navy

Les croiseurs protégés comme les croiseurs cuirassés construits par les américains étaient parfaitement adaptés à des missions de présence en Asie et dans les Caraïbes, à la protection des intérêts américains et la protection du commerce.

Ils étaient cependant relativement lents et peu adaptés à l'éclairage du corps de bataille. Pour en revenir aux cuirassés, les américains ne construisent pas de cuirassés à coque en fer comme les autres marines passant directement au cuirassé qu'on à appelé à partir de 1906 «Pré-dreadnought». Le premier d'entre-eux, le USS Maine est mis en service en 1895 et coulé en 1898 suite à une explosion (interne ? Criminelle ?) qui allait servir de pretexte aux américains pour déclarer la guerre à l'Espagne et s'emparer de Cuba (1898).

Malgré le peu d'intérêt du Congrès pour la marine, les américains construisent régulièrement des cuirassés comme les trois unités de classe Indiana (Indiana Massachusetts et Oregon) entrés en service en 1895/1896, l'Iowa entré en service en 1897, la classe Kearsarge (Kearsarge et Kentucky) entré en service en 1900/01 et la classe Illinois (Illinois Alabama et Wisconsin).

En 1901, suite à l'assassinat du président McKinley, le vice-président Théodore Roosevelt accède au pouvoir. Avec lui la marine américaine subit un coup de fouet qui entame une formidable expansion qui allait en faire la première marine du monde.

Entre 1902 et 1908, cinq classes de cuirassés sont ainsi construites : la classe Maine ( Maine Missouri et Ohio) entrée en service entre 1902 et 1904, la classe Virginia (Virginia Nebraska Georgia New Jersey) entrée en service en 1906/07, la classe Connecticut (Connecticut, Lousiana Vermont Kansas Minnesota et New Hampshire) entrée en service entre 1906 et 1908 et la classe Mississipi (Mississipi et Idaho) entrée en service en 1908.

Pour éclairer ce croiseur de bataille qui devient de plus en plus imposant, les américains décident de construire trois croiseurs éclaireurs, appelés Scout-Cruiser en version originale. Trois navires sont financés au budget 1904, formant la classe Chester (Chester Salem Birmingham) qui allaient devenir les premiers navires de l'US Navy à être propulsés par des turbines et les premiers navires à être classés croiseurs légers ou Light Cruiser avec comme marques de coque CL-1, CL-2 et CL-3.


Le USS Chester

-Le Chester est mis sur cale aux chantiers Bath Iron Works de Bath dans le Maine, lancé le 26 juin 1907 et admis au service actif le 25 avril 1908. Il passa l'essentiel de ses années de service avant la première guerre mondiale dans les Caraïbes et en Amérique Latine. En avril 1912, il escorta le paquebot Carpathia qui devint tristement célèbre pour avoir récupéré les survivants du Titanic.

Après une période de réserve du 15 décembre 1911 au 5 novembre 1913, le Chester assura la protection des intérêts américains dans un Mexique secoué par de graves turbulences avant de subir un carénage puis une nouvelle période en réserve (décembre 1914-avril 1915).

Il fût ensuite déployé en Méditerranée puis au large du Liberia avant d'être relégué à Boston comme navire dépôt puis d'être à nouveau en réserve du 10 mai 1916 au 24 mars 1917. Il participa à l'escorte des convois américains à destination de l'Europe, attaquant un sous marin le 5 septembre 1918 mais sans résultats.

La guerre terminée, il transporta différentes commissions d'armistice pour l'inspection des prots allemands ainsi que des troupes américaines dans le nord de la Russie. Il quitta l'Europe avec des vétérans américains à bord le 26 avril 1919 arrivant aux Etats Unis le 7 mai 1919.

Désarmé à l'Arsenal de Boston le 10 juin 1921, il est remorqué à Philadelphie puis rebaptisé York le 10 juillet 1928 avant d'être vendu à la démolition le 13 mai 1930.


Le USS Birmingham

-Le Birmingham est mis sur cale aux chantiers navals de la Fore River Shipbuilding Company à Quincy (Massachusetts) le 14 août 1905 lancé le 29 mai 1907 et admis au service actif le 11 avril 1908.

Il passa les trois premières années de son service actif dans la flotte de l'Atlantique jusqu'à sa mise en réserve à Boston le 27 juin 1911. Entre temps, le croiseur léger joua un rôle crucial dans le dévellopement de l'aéronavale américaine puisque le 14 novembre 1910, Eugène Ely à bord de son biplan Curtiss Model D décolla d'une plate-forme montée à l'avant du croiseur.


14 novembre 1910 : Eugène Ely décolle du croiseur Birmingham à l'ancre à Hampton Road

Remis en service le 15 décembre 1911, il effectua une croisière dans les Caraïbes avant d'être affecté à la flotte de réserve de l'Atlantique à Philadelphie le 20 avril 1912. Repris par la flotte de l'Atlantique, il devint tender pour les flottilles de torpilleurs à partir de 1914.

Après l'entrée en guerre des Etats Unis, le Birmingham participa à des patrouilles le long de la côte est jusqu'au mois de juin avant d'enchainer par des escortes de convois transportant des troupes américaines en Europe.

Après une courte croisière en Méditerranée orientale, il regagna les Etats Unis en janvier 1919. il fût ensuite affecté à San Diego comme navire amiral des destroyers de la flotte du Pacifique avant de gagner Balboa, la zone du Canal de Panama. Après une croisière en Amérique Centrale et dans le nord de l'Amérique du Sud, il regagna Philadelphie et fût désarmé le 1er décembre 1923 avant d'être venud à la démolition le 13 mai 1930.


Le USS Salem

-Le Salem est mis sur cale aux chantiers navals de la Fore River Shipbuilding Company le 28 août 1905 lancé le 27 juillet 1907 et admis au service actif le 1er août 1908. Il passa les premières années au sein de la flotte de l'Atlantique jusqu'à sa mise en réserve en avril 1912 à Boston.

Réarmé le 23 avril 1914, il participa à l'intervention au Mexique notament à Vera Cruz avant d'être remis en réserve le 1er décembre 1914. Réarmé le 21 mai 1916, il servit dans les Caraïbes et au large du Mexique avant d'être à nouveau placé en réserve le 2 décembre 1916.

Après l'entre en guerre des Etats Unis, le Salem est remis en service le 21 avril 1917 pour servir d'auxiliaire portuaire au Philadelphia Navy Yard. Deux jours plus tard, il est cependant désarmé et remorqué à l'Arsenal de Boston pour remplacement de ses turbines Curtis par des turbines de General Electric.

Remis en service le 25 juillet, il ne fût cependant réellement opérationnel le 12 mars 1918, assurant l'escorte des chasseurs de sous marins jusqu'à Ponta Delgada (Açores). Le 18 juin 1918, il devint le navire amiral d'une flottille de 12 chasseurs de sous marins basés à Key West.

La force en question est dissoute le 27 novembre et après un carénage à Boston, le Salem fût affecté dans le Pacifique. Désarmé à Mare Island le 16 août 1921, il est rayé des registres le 13 novembre 1929 et vendu à la démolition le 11 février 1930.

Caractéristiques Techniques de la classe Chester

Déplacement : 3810 tonnes Longueur : 129m Largeur : 14.4m Tirant d'eau : 5.1m Vitesse maximale : 24 noeuds Armement : 2 canons de 127mm, 6 canons de 76mm et deux tubes lance-torpilles de 533mm


Le programme naval de 1916 : des cuirassés et des croiseurs


La mission première des Omaha (ici le USS Detroit) : l'éclairage des cuirassés de l'US Navy

Au moment où la première guerre mondiale éclate, la rivalité entre le Japon et les Etats Unis pour le contrôle du Pacifique devient de plus en plus sensible. A l'époque, le Japon est allié à la Grande Bretagne (traité d'alliance signé en 1902) et Washington craint d'être pris entre deux feux dans une guerre l'opposant aux marines japonaises et britanniques.

Une course aux armements est lancée alors que le Japon est peu concerné par la première guerre mondiale et que les Etats Unis sont encore neutres. Cette course aux armements se manifeste par une construction de nombreux cuirassés et croiseurs de bataille.

Ce sont les américains qui tirent les premiers. Le 21 juillet 1915, le président Wilson demande à son secrétaire à la marine, Josephus Daniels un programme navale qui est établit à la fin du mois d'août 1915 et prevoit huit navires de ligne, cinq croiseurs, 65 destroyers et sous marins mais il est doublé en octobre avec seize navires de ligne et 140 autres navires à réaliser en cinq ans pour 481 millions de dollars.

Le programme naval de 1916 est ainsi approuvé le 15 août 1916 et le Bill devient Act par signature du président Wilson le 29 août 1916. Le financement de dix cuirassés, six croiseurs de bataille, dix croiseurs,cinquante destroyers, soixante-sept destroyers et treize auxiliaires est étalé sur les années fiscales 1917 1918 et 1919.

Depuis les Salem, les américains n'avaient pas construits de croiseurs en raison notament de désaccords sur le type de croiseurs à adopter. Néanmoins, la décision d'augmenter de manière significative le corps de bataille nécessitait des éclaireurs rapides et bien armés capable de fournir aux cuirassés les informations sur le corps de bataille ennemi et surtout d'empêcher les éclaireurs ennemis de localiser les cuirassés et croiseurs de bataille.

Le projet initial demandait un navire de 8000 tonnes capable de filer à 30 noeuds (pour pouvoir opérer avec les destroyers), une distance franchissable de 10000 miles nautiques et un armement minimal de six canons de 6 pouces (152mm).

Le projet évolua bientôt avec un armement principal devant être porté à 10 canons de 6 pouces, 4 canons antiaériens, deux tubes lance-torpilles, quatre hydravions et la possibilité de poser des mines mais ces demandes aussi justifiées soit-elle, provoquaient l'explosion des coûts.

Une véritable chasse au poids fût lancée et le contrat signé le 8 juin 1916 donnait des navires d'un déplacement standard de 7050 tonnes. Leur rapidité (35 noeuds) avait pour origine à la fois une puissance propulsive importante pour un navire de son tonnage (90000ch) et une protection assez faible.

La classe Omaha se composa au final de dix navires. Si l'Omaha (CL-4), le Milwaukee (CL-5), le Concord (CL-10), le Trenton (CL-11) et le Memphis (CL-13) furent armés de 12 canons de 152mm, les Cincinatti (CL-6), Raleigh (CL-7), Detroit (CL-8), Richmond (CL-9) et le Marblehead (CL-12) furent au final armés de 10 canons de 152mm.

Ces navires à l'allure caractéristique, à cheval sur deux époques sont cependant quasiment périmés dès leur mise en service à tel point qu'on envisagera en mai 1920 de transformer deux d'entre eux en porte-avions avant d'y renoncer en raison de la faiblesse du groupe aérien qui aurait été embarqué.


La classe Omaha

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 12:47

HISTORIQUE

Le USS Omaha (CL-4)

Le USS Omaha au mouillage

Présentation

-L'Omaha est mis sur cale aux chantiers navals de la Todd Shipbuilding & DryDock Company de Tacoma (Etat de Washington) le 6 décembre 1918 lancé le 14 décembre 1920 et admis au service actif le 24 février 1923.

Le CL-4 est le deuxième navire à porter le nom de la plus grande ville de l'Etat du Nebraska connu pour avoir donné son nom à l'un des plages du débarquement en Normandie, longue de huit kilomètres sur les communes de Vierville sur Mer, St Laurent sur Mer et Colleville sur Mer avec le surnom peu flatteur de «Bloody Omaha» ou de «Beach of Blood».


Le sloop USS Omaha

Le premier navire de l'US Navy à avoir porté ce nom avait été un sloop à hélices de classe Algoma en service de 1872 à 1891 avant d'être utilisé jusqu'en 1914 en Californie comme barge de quarantaine.

Après le croiseur léger, un troisième navire à porté ce nom, un sous marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles, le SSN-692 entré en service le 11 mars 1978 et désarmé le 7 février 1995. Il est depuis le 1er octobre 2007 à Bremerton en plein recyclage.

Carrière opérationnelle

Vue aérienne du USS Omaha au mouillage

A sa mise en service, le USS Omaha est affecté à la flotte de l'Atlantique, menant essentiellement des missions d'entrainement. Il effectua des missions de type «show the flag» en Méditerranée et dans les Caraïbes.

Bien qu'isolationistes, les américains maintiennent dans l'entre-deux-guerre une présence navale en Europe sous la forme d'un stationnaire. Le 28 avril 1938 dans la somptueuse rade de Villefranche, le Raleigh est relevé par son sister-ship l'Omaha. Ce dernier reste en Europe jusqu'en octobre 1940 quand les derniers navires américains quittent l'Europe, l'Omaha ayant également relevé le Trenton à Lisbonne où il fût basé du 5 juillet au 22 octobre 1940.


Le USS Omaha à quai en 1937

Le 15 juin 1941, est mise sur pied sous l'autorité du contre-amiral Jonas H. Ingram, la TF3 avec les croiseurs de classe Omaha, les USS Menphis Milwaukee Cincinatti et Omaha formant la 2ème division de croiseurs et cinq destroyers. Ils patrouillent depuis Recife et Bahia.

Peu avant l'entrée en guerre des Etats Unis, le 6 novembre 1941 alors qu'il effectuait une patrouille de neutralité avec le destroyer USS Somers (DD-381) dans l'Atlantique au niveau de l'Equateur, il repéra un navire au comportement suspect. En voyant le pavillon américain, il afficha le nom de Willmoto à la poupe avec Philadelphie comme port d'attache.

Jugeant cette identité suspecte, le commandant du croiseur envoya une équipe de prise à bord alors que l'équipage du navire avait pris place dans les canots de sauvetage. Plusieurs explosions retentirent et en dépit des risques, les marins américains parvinrent à stopper le sabordage du forceur de blocus Odenwald. Le navire ramené à Porto Rico fût le dernier navire qui rapporta une prime à l'équipage de l'Omaha et du Somers soit un total de 3000 dollars.

Après l'entrée en guerre des Etats Unis, l'Omaha continua ses patrouilles dans l'Atlantique Sud avec pour principale mission d'intercepter les forceurs de blocus allemands. Cette mission qui s'acheva en février 1944 fût suivie par un déploiement en Méditerranée.

Il participa ainsi le 15 août 1944 à la couverture du débarquement de Provence (opération Dragoon) puis le 19 août protégeant ensuite la pénétration des armées américaines et françaises en bombardant notament Toulon et l'île de Porquerolles occupée par une garnison allemande.

Le USS Omaha fût également présenté à la rédition des allemands occupant à Gien le 23 août et le 25 août, bombarda des cibles dans la région de Toulon. Peu de temps après, il regagna l'Atlantique Sud et termina la guerre par des missions de patrouilles.

Le croiseur léger regagna Philadelphie le 1er septembre 1945 et fût désarmé le 1er novembre 1945 avant d'être rayé des registres le 28 novembre 1945 puis démantelé à l'Arsenal de Philadelphie en février 1946.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 12:57

Le USS Milwaukee (CL-5)

Le USS Milwaukee à la mer

Présentation

Lancement du croiseur Milwaukee

-Le Milwaukee est mis sur cale aux chantiers navals de la Seattle Construction & Drydock Company sis à Seattle (Etat de Washington) le 13 décembre 1918 lancé le 24 mars 1922 et admis au service actif le 20 juin 1923.

Le deuxième croiseur de la classe Omaha est le troisième navire à avoir porté le nom de cette ville de l'Etat du Wisconsin. Le premier fût un monitor mis en service dans la marine nordiste en 1864 et coulé en 1865. Il fût suivi par un croiseur protégé de classe Saint Louis en service de 1906 à 1917 (voir plus haut).


Le pétrolier ravitailleur classe Wichita, le USS Milwaukee

Après le croiseur léger, un quatrième navire de l'US Navy à porté le nom de la 23ème ville la plus peuplée des Etats Unis à savoir un pétrolier ravitailleur de classe Wichita en service du 1er novembre 1969 au 27 février 1994. Rayé des registres le 8 avril 1997 puis transféré à la Maritime Administration (MarAd) le 24 février 2001 avant d'être vendu à la démolition le 24 février 2009.

Carrière opérationnelle

Après son admission au service actif, le nouveau croiseur effectua sa mise en condition opérationnelle dans le Pacifique avec des escales à Hawaï, Samoa, les Fidji et la Nouvelle Calédonie avant de représenter la marine américaine au congrès PanPacifique de sciences qui s'ouvrit le 23 août 1923 avec comme thème la question de la détection sous marine, un domaine qui intéressait forcément les marines. Il effectua également une mission de renseignement dans les Marshall sous mandat japonais.

Du 12 au 15 octobre 1924, le Milwaukee assure avec le Detroit et le tender de dirigeables Patoka la couverture du transit transatlantique du Los Angeles (ZR-3) qui s'amarra à Lakehurst le 15 octobre.

Le Milwaukee passa la plus grande partie de l'entre-deux-guerre dans le Pacifique mais effectua des incrusions dans les Caraibes. Il aida par exemple les victimes d'un ouragan à l'île des Pins en octobre 1926.

Le 12 décembre 1937, les japonais attaquèrent la cannonière Panay qui patrouillait dans le Yang Tsé près de Hankow. Officiellement, il s'agissait d'une tragique erreur mais en réalité il s'agissait de tester la volonté des américains de rester dans la région. Les américains décidèrent de renforcer leur dispositif sur place.

Le USS Milwaukee appareilla de San Diego le 3 janvier 1938 direction l'Extrême Orient via Hawai, Samoa, l'Australie, Singapour, les Phillipines et Guam. Comme la tension était retombée, le croiseur regagna la Californie le 27 août 1938.


Le Milwaukee à la mer près de New York en août 1943

Quand le Japon attaqua Pearl Harbor le 7 décembre 1941, le Milwaukee était immobilisé à l'Arsenal de New York pour un carénage. Il quitte la «Big Apple» le 31 décembre 1941 en escortant un convoi en direction des Caraïbes, arrivant Balboa (Panama) le 31 janvier 1942. Il passa le canal et prit en charge l'escorte de huit transports de troupes direction les îles de la Société. Il regagna l'Atlantique en repassant le canal de Panama le 7 mars, faisant escale à Trinidad avant de gagner Recife (Brésil) où il retrouva les autres navires de la South Atlantic Patrol Force.

Il passa les deux années suivantes à des missions de patrouille dans l'Atlantique Sud au large du Brésil. Le 19 mai, alors qu'il venait d'appareiller l'île d'Ascension, il reçut un SOS venant du cargo brésilien SS Commandante Lyra qui d'être torpillé par le sous marin italien Barbarigo.

Arrivé sur place lendemain, le croiseur trouva le cargo abandonné, incendié à l'avant et à l'arrière et affligé d'un bande importante à tribord. Le destroyer Moffett récupéra 16 survivants et le croiseurs 25 autres. L'Omaha et le destroyer McDougal arrivèrent bien vite sur place. Quand au cargo, il fût remorqué en direction de Fortaleza où il arriva le 24 mai 1942.

Le 8 novembre 1942, le Milwaukee quitta Recife en compagnie de son sister-ship Cincinatti et du destroyer Sommers pour localiser et intercepter les forceurs de blocus. Le 21 novembre, le Milwaukee répara le forceur de blocus Annaliese Essenberger qui s'identifia comme le cargo norvégien Sjhflbred. Le navire fût intercepté à 6.51 le lendemain matin mais les alliés arrivèrent trop tard pour empêcher le sabordage et le naufrage du navire. Le Milwaukee récupéra 62 prisonniers.

Le 2 mai 1943 au matin alors que le Milwaukee était en réparations à Recife, l'équipage du croiseur aida à éteindre l'incendie qui ravageait le pétrolier SS Livingston Roe.

Le USS Milwaukee continua ses opérations de patrouilles jusqu'au 8 février 1944 quand il quitta Bahia pour l'Arsenal de New York afin d'être remis en état. Il quitta New York le 27 février pour assurer l'escorte des convois à direction de l'URSS, arrivant à Belfast le 8 mars 1944.

Le 29 mars 1944, il quitta Belfast direction Mourmansk avec le convoi JW58 composé de 56 cargos et de 41 escorteurs. Ce convoi avait appareillé du Loch Ewe le 27 mars et arriva à destination le 4 avril 1944. Durant le transit, plusieurs attaques de sous marins furent repoussés avec deux U-Boot détruits.


Le USS Milwaukee sous pavillon soviétique

Le 20 avril 1944 pour anticiper le partage de la flotte italienne, le Milwaukee fût transféré à l'URSS et plus précisément à la flotte du Nord. Sous le nom de Murmansk, il effectua des patrouilles et des escortes de convois dans les eaux arctiques.

La guerre terminée, il servit de navire d'entrainement, participant notament aux manoeuvres de 1948. Le 16 mars 1949, il fût retourné aux Etats Unis, ramené à l'Arsenal de Philadelphie le 18 mars 1949 et vendu à la démolition le 10 décembre 1949 à un chantier installé à Wilmington en Caroline du Nord.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 13:04

Le USS Cincinatti (CL-6)

Le USS Cincinatti entrant à Portland dans les années trente

Présentation

-Le Cincinatti est mis sur cale aux chantiers de la Todd Drydock & Construction Company installé à Tacoma (Etat de Washington) lancé le 23 mai 1921 et admis au service actif le 1er janvier 1924.


La Cannonière USS Cincinatti

Le troisième navire de classe Omaha est également le troisième navire à porter le nom de cette ville de l'Ohio après une cannonière en service de 1862 à 1865, participant à la guerre de Sécession, étant coulé deux fois avant d'être vendue en 1866. Le second est un croiseur de 3ème classe en service de 1894 à 1919.


Le SNA USS Cincinatti

Après le CL-6, un autre navire à porté ce nom. Il s'agit d'un sous marin nucléaire d'attaque classe Los Angeles, le SSN-693 en service du 11 mars 1978 au 29 juillet 1996. Il est actuellement en cours de recyclage à Bremerton après qu'une tentative pour le préserver comme musée eut échouée.

Carrière opérationelle

Après une croisière de mise en condition en Amérique du Sud, le Cincinatti est affecté en juin 1924 à la Scouting Fleet dans l'Atlantique. Il passa la majeure partie de son temps dans l'Atlantique et dans les Caraïbes même si il gagna le Pacifique pour participer au printemps 1925 à des manoeuvres avec la Battle Force.

Le 17 février 1927, le Cincinatti appareilla de Balboa pour des opérations en Extrême Orient, étant basé soit à Shanghai soit à Manille. Il regagna la côte est le 25 juillet 1928 et resta dans l'Atlantique jusqu'en 1932.

Cette année là, il est affecté à la Battle Force dans le Pacifique ce qui ne l'empêcha pas de participer à la croisière sur la côte est entre avril et juillet 1934 avec la revue navale présidentielle du 31 mai 1934. Dans le Pacifique, il passa les été de 1935 à 1938 à des croisières pour les réservistes.


Le USS Cincinatti en 1942

Après un nouvelle passage dans l'Atlantique de 1939 à avril 1940, il fût déployé dans le Pacifique pour des missions de patrouilles et de transport jusqu'en mars 1941 quand il retourna dans l'Atlantique afin de participer aux opérations de patrouilles et d'interception dans l'Atlantique, participant ainsi à l'interception du SS Annaliese Essberger le 21 novembre 1942.


Le USS Cincinatti au mouillage en 1942

Après un carénage à l'Arsenal de New York début 1944, le Cincinatti escorta trois convois entre New York et Belfast de mars à juillet 1944. Le 28 juillet, il quitta Norfolk pour la Méditerranée afin de participer au débarquement de Provence. A la différence de l'Omaha, il n'assura que la couverture des transports jusqu'à son retour à New York le 9 septembre 1944.


Le USS Cincinatti en 1944

Après un nouveau carénage, il retrouva la 4ème flotte à Recife le 17 novembre, patrouillant dans l'Atlantique jusqu'à la fin de la guerre en Europe.

A l'été 1945, il assura deux croisières d'entrainement pour aspirants officiers. Arrivé le 29 septembre 1945 à Philadelphie, il y fût désarmé le 1er novembre 1945 et démoli le 27 février 1946.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 13:18

Le USS Raleigh (CL-7)

Le USS Raleigh dans les années trente

Présentation

-Le Raleigh est mis sur cale aux chantiers de la Bethlehem Steel Corporation installés à Quincy (Massachusetts) le 16 août 1920 lancé le 25 octobre 1922 et admis au service actif le 6 février 1924 à l'Arsenal de Boston.

Le quatrième navire de la classe Omaha est le deuxième navire de l'US Navy à avoir porté le nom de la capitale de l'Etat de Caroline du Nord après un croiseur de 3ème classe en service de 1894 à 1919 et avant un navire amphibie (Landing Platform Dock) en service du 8 septembre 1962 au 13 septembre 1991. Rayé des registres le 25 janvier 1992, il est utilisé comme cible le 4 décembre 1994.


Le LPD USS Raleigh

Carrière opérationelle

Le nouveau croiseur léger gagna ensuite l'Arsenal de New York le 26 février 1924 pour assurer d'ultimes travaux de mise au point. Il quitta l'Arsenal le 16 avril pour sa mise au point en baie de Cheasapeake.

Le 30 juillet, il appareilla pour l'Europe du Nord retrouvant le reste de la division de croiseurs de la Scouting Fleet, faisant escale en Norvège, au Danemark et en Ecosse. Il gagna ensuite l'Islande puis le Groenland avant de retourner à l'Arsenal de Boston le 3 septembre pour les réparations nécessaires après ce voyage.

Il quitta l'Arsenal de Boston le 16 octobre pour des manoeuvres en baie de Cheasapeake avant d'effectuer des manoeuvres au large du Panama, de la Californie et des îles Hawaï. Quittant les îles Hawai le 10 juin 1925, faisant escale à San Diego avant de rentrer à Boston le 13 juillet. Il opéra dans l'Atlantique et dans les Caraïbes pendant les deux années suivantes.

Le 1er février 1927, le Raleigh quitta Boston, embarquant deux détachements de Marines à Charleston et participa à des manoeuvres en baie de Guantanamo avant de franchir le canal de Panama et de débarquer les Marines à Corinto (Nicaragua) le 5 février pour protéger les intérêts et les ressortissants américains. Le croiseur resta sur zone jusqu'au 23 mars avant de rentrer à Boston.

Au printemps 1928, le Raleigh opéra au large des côtes de Californie et dans les eaux Hawaïennes avant de rentrer à Boston le 26 juin pour préparer une croisière en Europe. Quittant le Massachusetts le 17 août, il gagna Hampton Roads, relevant le Detroit qui était le navire amiral des forces navales américaines en Europe avec le vice-amiral John H. Dayton. Cette tournée s'acheva par le retour à Hampton Roads le 4 septembre 1929 et cessa d'être le navire amiral des forces navales américaines en Europe.


Vue babord arrière du Raleigh

Le Raleigh fût alors affecté à lé 3ème division de croiseurs de la Scouting Force opérant dans l'Atlantique avec des croisières occasionnelles dans le Pacifique. Basé à San Diego de 1933 à 1936, il subit un carénage à l'Arsenal de Norfolk à partir du 15 juin.

La guerre d'Espagne ayant éclaté, l'US Navy mit sur pied le Squadron 40-T pour évacuer les ressortissants américains. Le Raleigh quitta Norfolk le 18 septembre 1936 pour Gibraltar où il arriva le 27 septembre à Gibraltar retrouvant les destroyers Kane et Hatfield plus le Cayuga.

Après avoir sauvé un grand nombre de ressortissants américains, le Raleigh fût relevé à Villefranche le 28 avril 1938 et deux jours plus tard, le Raleigh appareilla pour Hampton Roads, arrivant à Norfolk le 13 mai pour un carénage.

Le carénage achevé, il quitta Norfolk le 16 août, effectua sa remise en condition en baie de Guantanamo avant de franchir le canal de Panama et de retrouver San Diego le 5 septembre, San Diego qui devint son nouveau port base.

Au début 1939, il participa à un Fleet Problem au large des Iles Hawai avant de regagner San Diego en mai pour réprendre son occupation routinière. Affecté ensuite à Hawaïan Detachment, il quitte la Californie le 5 octobre comme navire amiral de la 1ère flottille de destroyers.

Lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, le Tanger était amarré à l'ouest de l'île Ford _A l'opposé de l'allée des cuirassés_ entre son sister-ship le Detroit et le bâtiment cible ex-cuirassé Utah, le tender d'hydravions Tangier fermant la ligne.


Le USS Raleigh après l'attaque japonaise

Lors de la première attaque, une torpille passa sous le navire et une deuxième toucha le navire à babord milieu et le croiseur léger prit une telle gite qu'il faillit chavirer. Alors qu'une partie de l'équipage luttait pour la survie du navire, les canonniers du croiseurs détruisirent cinq avions avec un prix miraculeux : seulement quelques blessés.


Le Raleigh pris en charge par des remorqueurs

Le croiseur fût remorqué à l'Arsenal le 22 décembre 1941 pour des réparations d'urgence avant de quitter Pearl Harbor le 21 février 1942 pour San Francisco où il arriva le 1er mars 1942. Après réparations à Mare Island, il quitta San Francisco le 23 juillet, assurant des missions d'escorte entre San Francisco, Hawai, Samoa et les Fidji.

Il assura ensuite des missions type Search and Destroy au large des Gilbert et des îles Ellice avant de réaliser les même missions dans les Aléoutiennes, escortant également les convois en direction de Dutch Harbor et de la baie de Kulak. Le 10 février 1943, il quitta la zone et gagna l'Arsenal du Puget Sound où il entra le 23 mars pour réparations.


Le Raleigh en juillet 1942

Quittant le Puget Sound le 22 avril, il arriva à Adak le 28 avril et fût affecté au TG 16.6, patrouillant dans les Aléoutiennes avant de participer aux bombardements sur Kiska le 2 août 1943 puis à nouveau le 12 août avant de subir un carénage à San Francisco.

Quittant la Californie le 15 septembre 1943, il continua les opérations dans les eaux autour de l'Alaska. Le 1er février 1944, il bombarda les installations ennemies à Kurabu Zaki et à Paramushiru dans les Kouriles du Nord. Il effectua une autre mission de ce genre le 4 février.

De retour à Attu le 5 février, le Raleigh retourna au Puget Sound Navy Yard le 1er mars 1944 pour un carénage de trois mois jusqu'en juin 1944. Retrouvant la TF94 dans la baie du Massacre le 6 juin, il souffrit de deux graves avaries aux moteurs alors qu'il était en route pour l'île de Matsuwa.


Le USS Raleigh au large de l'Alaska en 1943

Après réparations au Puget Sound, le Raleigh quitta Seattle le 22 juin pour San Pedro où il franchit le canal de Panama avant de gagner Hampton Roads et de Norfolk. Faisant escale à Annapolis (Maryland) le 1er juillet, il effectua deux croisières d'aspirants dans les Caraïbes et au large de la côte est.

Il appareilla ensuite pour Philadelphie le 29 septembre 1945, il y fut désarmé le 2 novembre, rayé des registres le 28 novembre 1945 et démantelé à Philadelphie le 27 février 1946.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 13:35

Le USS Detroit (CL-8)

Le USS Detroit à la mer

Présentation

-Le Detroit est mis sur cale aux chantiers navals de la Bethlehem Shipbuilding Corporation de Quincy (Massachusetts) lancé le 29 juin 1922 et admis au service actif le 31 juillet 1923.

Le CL-8 est le quatrième navire à porter le nom de la plus grande ville du Michigan, cet état du nord est des Etats Unis mais seuls trois furent effectivement mis en service. Le premier navire fût un navire armé de 12 pièces construit par les britanniques mais capturé par les américains à la bataille du lac Erié le 10 septembre 1813.


Le croiseur de 3ème classe USS Detroit

Il aurait du être suivi par un vapeur à roues à aube mais le navire mis sur cale en 1865 ne fût jamais lancé et détruit sur cale en 1866. Le troisième Détroit fût un sloop, le USS Canandaigua mis en service en 1862 mais connu sous le nom de Détroit du 15 mai au 10 août 1869. Le quatrième fût un croiseur de 3ème classe en service de 1893 à 1905.


Le ravitailleur rapide USS Detroit classe Sacramento

Après le CL-4, un autre navire à porté ce nom. Il s'agit d'un ravitailleur rapide de classe Sacramento en service du 14 mars 1970 au 17 février 2005. Il à été depuis remorqué à Brownsville au Texas en octobre 2005 et pourrait être démantelé au Mexique.

Carrière opérationnelle


Le USS Detroit à la mer

Après une croisière de mise en condition en Méditerranée, le Détroit fût affecté à la Scouting Fleet effectuant d'inlassables maboeuvres et croisières le long de la côte est mais également en Méditerranée. Il effectua également des manoeuvres dans le Pacifique (février-juillet 1925).

De juillet 1925 à mars 1926 puis de juillet à décembre 1926, le Detroit alors navire amiral de la 3ème division de croiseurs légers fû déployé dans les Caraïbes pour des manoeuvres avec le reste de la Scouting Fleet. En mars et avril 1927, il patrouilla au large du Nicaragua pour protéger les intérêts et les ressortissants américains dans un pays en proie à de graves troubles politiques.

Le 16 juin 1927, le USS Détroit quitta Boston pour devenir navire amiral des forces navales américaines en Europe (US Naval Forces in Europe), effectuant à cette occasion de nombreuses visites de courtoisie dans des ports d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen Orient. Les rois de Norvège, du Danemark, d'Espagne et le président de l'Etat Libre d'Irlande montèrent à bord.

Il transporta également entre l'Irlande et la France, le secrétaire d'Etat américain Kellogg pour des pourparlers qui allaient déboucher au pacte Briand-Kellog censés mettre la guerre hors la loi.

En mars 1931, il gagna San Diego où il devint le navire amiral de la force des destroyers de la Battle Force et à part un «Fleet Problem» dans l'Atlantique en 1934, il resta dans le Pacifique jusqu'à la guerre.


Carte de Pearl Harbor montrant la position des navires américains au matin du 7 décembre 1941

Présent à Pearl Harbor le 7 décembre 1941 à l'ouest de l'île Ford devant le Raleigh, il ne fût endommagé que par les mitraillages des chasseurs, les six torpilleurs qui tentèrent de l'attaquer manquèrent leur but. L'attaque terminée, il appareilla pour patrouiller à l'ouest d'Oahu afin d'empêcher un éventuel débarquement japonais avant de rejoindre les autres navires américains pour tenter de retrouver la force d'attaque japonaise.

De retour à Pearl Harbor le 10 décembre 1941, le Detroit assura ensuite l'escorte d'un convoi à destination de la côte ouest des Etats Unis. Il transportait ainsi 8 tonnes d'or et 12 tonnes d'argent évacués de Corregidor par le destroyer Trout qu'il déposa à San Francisco. En septembre 1942, il escorta deux convois à destination de Pago Pago (Samoa), sauvant au passage l'équipage d'un Catalina qui s'était abimé en mer.

Le 10 novembre 1942, le USS Detroit appareilla de San Francisco direction Kodiak (Alaska) pour devenir le navire amiral du TG 8.6 chargé de patrouiller entre Adak et les îles Attu et empêcher la pénétration japonaise dans le reste des Aléoutiennes.


Le USS Detroit en 1942

Le 12 janvier 1943, il assura la couverture du débarquement américain à Amchitka pour aménager une base destinée à couper les voies de communications entre le Japon et les îles d'alaska occupées par les japonais (Attu et Kiska).

Après un carénage à Bremerton en février et mars 1943, il reprit sa mission de patrouilles, bombardant Hotlz Bay et Chicago Harbor à Attu en avril avant de participer en mai à l'assaut sur l'île. Il fit de même au mois d'août contre Kiska qui avait été secrètement évacuée.

Le Detroit resta déployé dans ces eaux inhospitalières pour couvrir les bases américaines dans la région. Cela ne l'empêcha pas de mener des opérations plus offensives comme en juin 1944 quand il bombardant des installations japonaises dans les Kouriles.

Le 25 juin, le vieux croiseur appareilla d'Adak direction Bremerton pour quelques menues réparations avant de cingler vers Balboa (Panama) où il arriva le 9 août pour servir temporairement de navire amiral à la Southeast Pacific Force, patrouillant au large des côtes sud-américaines jusqu'en décembre.

Après un passage par la Californie, le Detroit quitta San Francisco le 16 janvier 1945 pour Ulithi où il arriva le 4 février 1945. Il servit ainsi jusqu'à la fin de la guerre de navire amiral du groupe de ravitaillement chargés de fournir carburant, eau, munitions et pièces détachées à la task force de porte-avions rapide (Logistic Support Group 50.8 puis TF 30.8 le 27 mai 1945).

Il entra en baie de Tokyo le 1er septembre 1945 et fût présent le lendemain à la cérémonie de rédition du Japon. C'était le seul avec le cuirassé West Virginia à avoir été présent lors de l'attaque et lors de la cérémonie de capitulation.


A Philadelphie en 1946. Le Trenton et le Detroit _ce dernier prêt du quai_ en cours de désarmement et au bassin se trouvent les cuirassés Tennessee et California

Il participa aux premières opérations liées à l'occupation alliée du Japon avant de participer au rapatriement des soldats japonais isolés sur les différentes iles et atolls du Pacifique. Il quitta le Japon le 15 octobre 1945, embarquant des vétérans américains (opération Magic Carpet).

Le Detroit gagna ensuite Philadelphie où il fût désarmé le 11 janvier 1946 et vendu à la démolition le 27 février de la même année.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 13:48

Le USS Richmond (CL-9)

Le USS Richmond lors de ses essais à la mer en 1923

Présentation

-Le Richmond est mis sur cale aux chantiers de la compagnie William Cramp & Sons de Philadelphie (Pennsylvanie) le 16 février 1920 lancé le 29 septembre 1921 et admis au service actif le 2 juillet 1923.

Le croiseur léger de classe Omaha est le troisième navire de l'US Navy à avoir porté le nom de la capitale de l'Etat de Virginie qui fût également durant la guerre de Secession, la capitale des Etats Confédérés.


Le sloop à vapeur Richmond

Le premier avait été un brick lancé et acquis par la Navy en 1798 mais revendu dès 1801 et le second un sloop à vapeur lancé en 1860, participant à la guerre de Secession avant de servir d'auxiliaire portuaire jusqu'à ce qu'il soit rayé des registres en 1919.

Carrière opérationelle

Vue babord du USS Richmond

Après son admission au service actif, le Richmond réalisa une croisière de mise en condition de trois mois qui l'amena en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud. Il resta ensuite immobilisé pour travaux jusqu'en décembre avant de devenir navire amiral de la Scouting Force.

Il passa les premiers mois de l'année 1924 dans les Caraïbes, participant à Fleet Problem III avant de rester dans la région pour mener des missions de présence. En juillet, il servint de navire stationnaire pour couvrir le tour du monde menée par des avions de l'armée de terre avant de passer les trois derniers mois de l'année en carénage à l'Arsenal de New York.

En janvier 1925, le Richmond alors navire amiral des croiseurs de la Scouting Fleet participa à des exercices dans les Caraïbes avant de passer dans le Pacifique jusqu'en novembre, manoeuvrant au large de la Californie et des îles Hawai avant de participer à la croisière de la Battle Fleet en Australie et en Nouvelle Zealand. Il passa l'année 1926 dans les Caraïbes.

Le 1er février 1927, le croiseur léger franchit une nouvelle fois le canal de Panama, participant à des exercices dans les eaux hawaïennes avant de continuer sa route jusqu'en Chine, arrivant à Shanghai le 3 avril 1927. Il resta près d'un an en Chine avec de fréquentes escales aux Phillipines pour exercices et réparations diverses.

De retour en Californie à la mi-avril 1928, il gagna en juillet l'Amérique Centrale qu'il débarqua au Nicaragua avant de franchir le canal de Panama le 25 juillet 1928 et de passer les six années suivantes dans l'Atlantique avec quelques incursions dans les Caraïbes et dans le Pacifique pour exercices.

De septembre 1934 à décembre 1937, le Richmond opéra sur la côte ouest avec les autres unités de la Scouting Fleet avant de regagner la côte est en mai 1938. Trois mois plus tard, en août, il est de retour à San Diego, reprenant son rôle de navire amiral de force sous marine. A l'hiver 1939-40 et 1940, le croiseur retourna dans l'Atlantique pour des exercices destinés à ses sous marins jusqu'en décembre 1940 quand il cessa d'être le navire amiral de la Submarine Force.


Le Richmond photographié en 1943

En janvier 1941, le Richmond gagna Pearl Harbor et opéra dans les eaux hawaïennes jusqu'en octobre 1941 avant de revenir en Californie en novembre et d'entamer des patrouilles de neutralité le long de la côte ouest. Le 7 décembre 1941, il était en route pour Valparaíso (Chili).

Abandonnant les patrouilles de neutralité, le Richmond escorta plusieurs convois en direction des Galapagos et des îles de la Société tout en continuant ses patrouilles notament pour empêcher une éventuelle action contre le canal de Panama.

Après un carénage à San Francisco (Mare Island Navy Yard) en décembre 1942 et janvier 1943, le croiseur gagna les Aléoutiennes, devenant à son arrivée à Unalaska le 28 janvier 1943, navire amiral du TG 16.6 chargé de couvrir la nouvelle base d'Amchitka. Le 10 février, il échappa à une attaque aérienne japonaise avant de participer au bombardement préliminaire sur l'île d'Attu où les américains et ce en compagnie du croiseur lourd Indianapolis et de quatre destroyers (TG 8.6 du contre amiral McMorris). Cela allait provoquer la seule vraie bataille navale dans cette région, la bataille des îles Komandorski.

Le 26 mars 1943 à l'aube, dans le sud des îles Komandorski (îles du Commandeur à 175 miles à l'est de la Péninsule du Kamchatka), le radar du croiseur Salt Lake City détecta des navires japonais sous le commandement de l'amiral Hosogaya. Ce dernier dispose des croiseurs Nachi, Maya, Abukuma et Tama; les destroyers Hatsushimo; Ikazuchi, Inazuma et Wakaba et les transports Asaka Maru et Sakito Maru. Les américains de l'amiral McMorris alignent le croiseur lourd Salt Lake City, le croiseur léger Richmond et les destroyers Bailey, Coghlan, Dale et Monaghan.

Le feu est ouvert à environ 12000m mètres. Le Nachi est touché par le Richmond et est avarié mais ce dernier qui tente d'atteindre les transports mais doit faire face au Tama. Le Salt Lake City dont un hydravion est incendié sur sa catapulte, découvrant l'infériorité de sa formation face aux japonais, manoeuvre, pris sous le feu du Nachi et reçoit un coup direct qui cause un incendie. Ralenti, une machine noyée, il est couvert par un rideau de fumée des destroyers qui foncent sur les japonais pour le sauver.

Hosogaya face à des problèmes de mazout et craignant l'intervention de l'aviation américaine, abandonne la partie et regagne les Kouriles. Une attaque à la torpille de trois destroyers américains tombe dans le vide. Le combat à duré trois heures, le Salt Lake city et le Bailey avariés rallient Dutch Harbor. Les japonais renoncent à faire passer d'autres navires de surface aux Aléoutiennes qui sont ravitaillées par sous marins.

Le 26 avril, le TG 8.6 bombarde Attu, cette force étant composée pour l'occasion du Detroit, du Richmond, du Santa Fe et de six destroyers.

Pour éliminer cette menace potentielle sur les convois à destination de l'URSS, les américains lancent le 11 mai l'opération «Landcrab» pour reprendre Attu et Kiska, débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI sur Attu. Un total de 12000 hommes sont débarqués qui anéantissent 2400 japonais le 30 mai

En août 1943, le Richmond participa à la reprise de Kiska, bombardant l'île mais quand les américains débarquèrent le 15 août (29000 hommes plus 5300 canadiens) , ils ne trouvèrent aucune trace des japonais et pour cause car l'île avait évacué par l'armée nippone le 27 juillet 1943 sans que les américains ne soupçonnent quoi que ce soit.


Le USS Richmond en 1944

Le Richmond quitta les Aléoutiennes le 24 août pour l'Arsenal de Mare Island où il subit un grand carénage avant de retourner en Alaska, effectuant des patrouilles dans la région des Aléoutiennes jusqu'à la fin de la guerre.

Le 11 juin 1945, la TF92 du contre amiral John Brown Jr formée du Richmond et du Trenton bombarde Matsuwa dans les Kouriles et un mois plus tard, le 13 juillet, le croiseur participe à un mission de chasse antisurface en compagnie du Concord et de cinq destroyers qui le mène jusqu'en mer d'Okhosk avant de bombarder Suribachi (Kouriles) le 21 juillet 1945.

La dernière mission du Richmond est une autre mission de bombardement menée au sein de la TF92 avec son sister-ship le Concord et douze destroyers contre les installations japonaises sur l'île de Matsuwa, au cap Karabu et en baie de Suribachi. Dix chalutiers sont coulés au cours de ce raid.

Le conflit terminé, le USS Richmond couvrit la mise en place des forces d'occupation dans le nord du Japon jusqu'au 14 septembre 1945 quand il quitta Ominato direction Pearl Harbor pour ravitaillement avant de poursuivre jusqu'à Philadelphie.


Le USS Richmond en octobre 1945

C'est dans son port de naissance que mouru le Richmond qui fût désarmé le 21 décembre 1945, rayé des registres le 21 janvier 1946 et vendu à la démolition le 18 décembre de la même année.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 13:58

Le USS Concord (CL-10)

Le Concord à la mer

Présentation

-Le Concord est mis sur cale aux chantiers de la compagnie William Cramp & Sons installés à Philadelphie le 29 mars 1920 lancé le 15 décembre 1921 et admis au service actif le 3 novembre 1923.

Le CL-10 est le quatrième navire de l'US Navy à porter le nom de cette ville du Massachusetts qui est aussi le site de la première bataille de la guerre d'Indépendance américaine le 19 avril 19975 (bataille de Lexington et de Concord).

Le premier fût un sloop lancé en 1828 et perdu peu de temps après sur un banc de sable au large du Mozambique suivit par une cannonière en service de 1890 à 1909 et participant à la bataille de la baie de Manille (1er mai 1898) au cours de la guerre hispano-américaine. Le troisième Concord fût un remorqueur acquis en 1917, rebaptisé Mendota en 1920 puis Muscotah en 1932 avant d'être désarmé en 1934.


Le ravitailleur USS Concord de classe Mars

Depuis le croiseur léger de classe Omaha, un cinquième navire à porté ce nom. Il s'agit d'un ravitailleur de combat de classe Mars admis au service actif le 21 novembre 1968. Désarmé le 15 octobre 1992 par l'US Navy, il est cédé au Military Sealift Command et toujours en service en 2010.

Carrière opérationnelle

Une fois admis au service actif, le Concord effectua sa croisière de mise en condition du 23 novembre 1923 au 9 avril 1924 passant par la Méditerranée, franchissant le canal de Suez, le cap de Bonne Espérance avant de manoeuvrer avec la flotte dans les Caraïbes puis de rentrer à Philadelphie.

Une fois opérationel, il devint le navire amiral des destroyers de la Scouting Fleet et participa ainsi à des exercices dans l'Atlantique, dans les Caraïbes mais également dans les eaux hawaïennes en 1924 et 1925. Il participa étalement à la revue navale présidentielle présidée par Calvin Coolidge le 4 juin 1927.

En 1932, il fût affecté à la Battle Force comme navire amiral de la 3ème division de croiseurs avec pour base San Diego. Il effectua de nombreux exercices dans le Pacifique et dans les Caraïbes et participa à deux revues navales présidentielles présidées par Franklin Roosevelt les 30 septembre 1935 et 12 juillet 1938.


Le USS Concord à la mer

Après avoir passé l'hiver 1938/39 sur la côte est, il retourna dans le Pacifique et fût basé à partir du 1er avril 1940 à Pearl Harbor dans l'espoir de dissuader le Japon d'aller plus loin dans une fuite en avant qui allait conduire à la guerre dans cette partie du monde.

Le 7 décembre 1941, le Concord se trouvait à San Diego où il subissait un carénage qui s'acheva en février 1942. Affecté à la South East Pacific Force, il escorta des convois à Bora Bora dans les îles de la Société, manoeuvra dans la zone du canal de Panama et croisa au large de l'Amérique du Sud et des îles du Pacifique sud-est, servant un temps de navire amiral.

Du 5 septembre au 24 novembre 1943, il embarqua le contre-amiral Richard E. Byrd pour une tournée d'inspection des îles qui pourraient accueillir des aérodromes aussi bien militaires que civils une fois la guerre terminée.


Vue aérienne du USS Concord

Victime de l'explosion d'un réservoir de carburant aviation qui tua 22 hommes dans l'officier opération, le navire du gagner Balboa pour être réparé. Les réparations s'achevèrent en mars 1944 et le croiseur cingla vers l'Alaska, arrivant à Adak le 2 avril 1944 et devenant navire amiral de la TF94. Il participa ainsi aux bombardements menés contre les Kouriles mais également les missions de chasse aux navires japonais présents encore sur zone, attaquant par exemple un convoi le 25 août 1944.


Le USS Concord à la mer en 1944

Le 31 août 1945, le Concord quitta Adak pour couvrir le débarquement des forces américaines à Ominato qui se déroula du 8 au 14 septembre avant que le vénérable croiseur ne gagne Philadelphie via Pearl Harbor, le canal de Panama et Boston. Désarmé le 12 décembre 1945, il fût vendu à la démolition le 21 janvier 1947.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 14:09

Le USS Trenton (CL-11)

Le USS Trenton à la mer

Présentation

-Le Trenton est mis sur cale aux chantiers navals de la compagnie William Cramp & Sons de Philadelphie (Pennsylvanie) le 18 août 1920 lancé le 16 avril 1923 et admis au service actif le 19 avril 1924.

Ce navire est le deuxième de l'US Navy à avoir porté le nom de cette ville du New Jersey connue pour avoir été le théâtre d'une bataille de la guerre d'indépendance américaine le 26 décembre 1776 qui vit la victoire de l'armée continentale sur une garnison de mercenaires allemands. Le premier avait été un vapeur à roues à aube mis en service en 1877 et perdu par échouage à Samoa à cause d'un ouragan en 1889.


Le LPD USS Trenton

Depuis le CL-11, un troisième navire à porté le nom de Trenton. Il s'agit d'un transport de chalands de débarquement (Landing Ship Dock en version originale) de classe Austin mis en service le 6 mars 1971 et désarmé le 17 janvier 2007. Vendu à l'Inde et rebaptisé INS Jalashva, il à gagné l'Inde en mai 2007 après refonte à Norfolk. Il est basé à Visakhapatnam et placé sous le commandement du Eastern Naval Command.

Carrière opérationnelle

Le USS Trenton de retour de sa croisière de mise en condition en 1924

Une fois sa mise en service prononcée, le Trenton largua les amarres et appareilla du port de New York pour sa croisière de mise en condition opérationnelle en Méditerranée et au Proche Orient. Le 14 août 1924 alors qu'il était en mer entre Port Said et Aden, il reçut l'ordre de gagner Busher (Perse) où il arriva le 25 août pour embarquer le corps du vice-consul des Etats Unis Robert Imbrie. Le croiseur fit escale à Suez, à Port Said, Villefranche avant d'arriver au Washington Navy Yard le 29 septembre 1924.

Le 20 octobre 1924, le Trenton effectuait des exercices de tir dans la région de Norfolk quand des gargousses de la tourelle avant explosèrent tuant ou blessant tous les servants. Dans la lutte contre le sinistre qui suivit, l'enseigne Henry Clay Drexler et le premier maitre George Cholister tentèrent de plonger les autres gargousses dans un citerne à eau pour éviter un incendie catastrophique mais échouèrent.

Drexler fût tué par l'explosion de la charge qu'il transportait pendant que Cholister était gravement brûlé et intoxiqué par l'incendie alors qu'il tentait la même manoeuvre. Il mouru le lendemain des suites de leurs blessures. En récompense de leur courage, les deux hommes reçurent à titre posthume la Congressional Medal of Honor, la plus haute distinction militaire des Etats Unis.

Après avoir opéré au large de la côte est jusqu'en février 1925, il participa à des exercices dans les Caraïbes et dans le Pacifique avec la Battle Fleet jusqu'au 7 juin quand la plus grande partie de la Scouting Fleet regagna ses pénates sur la côte est.

Le Trenton intégré à la 2ème division de croiseurs n'était pas de la partie et participa ainsi à la croisière réalisée par la Battle Fleet en Australie et en Nouvelle Zélande avec des escales à Melbourne, Wellington, Sydney, Auckland, Dunedin et Lyttelton.

A la fin du mois d'août, la 2ème division de croiseurs abandonna la Battle Fleet et regagna la côte est via les Marquises, les Galapagos et le canal de Panama, retrouvant la Scouting Fleet en baie de Guantanamo le 4 octobre et après un exercice de tir, le Trenton retrouva le port de Philadelphie le 9 novembre 1925.

En janvier 1926, le Trenton retrouva Guantanamo pour un mois d'exercices tactiques et d'exercices de tir avant de mettre le cap sur Panama pour six semaines d'exercices combinés avec la Battle Fleet et bien entendu la Scouting Fleet. Le Trenton passa son été à emmener des réservistes pour des exercices en baie de Narragansett avant de retrouver Cuba en septembre pour les manoeuvres d'hiver.

Au début de l'année 1927, la Scouting Fleet et la Battle Fleet se retrouvèrent pour des manoeuvres combinées au large de Cuba et en mai, il transporta du Nicaragua à Hampton Roads, le colonel Henry Stimson qui avait été chargé d'observer la situation du pays en proie à de graves troubles politiques.

Après une revue navale passée par le président Coolidge en juin, la flotte américaine au complet se sépara pour reprendre leurs activités habituelles dans l'Atlantique et dans le Pacifique. Le Trenton termina l'année par des exercices en solitaire ou avec le reste de la Scouting Fleet.

En janvier 1928, le Trenton et les autres croiseurs embarquèrent des Marines à Charleston et les débarquèrent au Nicaragua pour assurer la bonne tenue des élections organisées suite à la visite du colonel Stimson. Cette mission de transport achevé, le Trenton et les autres croiseurs de la 2ème divison retrouvèrent le reste de la Scouting Fleet en baie de Guantanamo avant d'appareiller pour le Pacifique le 9 mars et réaliser des exercices au large de la Californie et des îles hawaïennes.

Les exercices terminés, le Trenton et ses sister-ship Memphis et Milwaukee appareillèrent pour l'Asie afin de relever la 3ème division de croiseurs au sein de l'Asiatic Station et à l'occasion du transit aller, il embarqua le colonel Stimson qui cette fois allait occuper le poste de gouverneur général des Phillipines. Sur zone, le Trenton, il participa à des manoeuvres armée-marine et patrouillant dans le nord de la Chine, mettant à terre sa compagnie de débarquement une fois à Chefoo.

En mai 1929, le Trenton et les deux autres croiseurs de sa division furent détachés de l'Asiatic Station pour regagner les Etats Unis. Le Trenton subit un carénage aux Phillipines avant de regagner la Scouting Fleet qu'il ne quitta pas pendant prêt de quatre ans, effectuant de réguliers exercices dans les Caraibes et au large de la Nouvelle Angleterre avec parfois des missiosn de surveillance dans une Amérique Centrale particulièrement agitée.

Au printemps 1933, le Trenton fût affecté dans le Pacifique, devenant par la même occasion, le navire amiral des croiseurs de la Battle Force, opérant dans le Pacifique jusqu'en septembre 1934 quand il regagna les Caraïbes pour servir au sein du Special Service Squadron, une unité chargé de surveiller le canal de Panama et l'Amérique Centrale.

Après quinze mois de mission, il gagna le Mare Island Navy Yard en janvier 1936 pour un grans carénage avant de reprendre son rôle au sein de la Battle Force jusqu'au printemps 1939. Il effectua une deuxième croisière en Australie en 1937 et représenta les Etats Unis lors des célébrations du 150ème anniversaire de la colonisation de l'île-continent (1788-1938).


Vue aérienne du USS Trenton

En mai 1939, le USS Trenton retourna dans l'Atlantique et après une escale à Hampton Roads quitta la Virginie le 3 juin pour l'Europe et plus précisément l'Espagne. Si le Raleigh et d'autres navires du squadron 40-T évacuèrent des ressortissants américains, le Trenton patrouillant dans le bassin occidental de la Méditerranée. Il effectua cette mission jusqu'à la mi-juillet 1940 quand il retourna aux Etats Unis, embarquant la famille grand-ducale du Luxembourg occupé par les allemands.

En novembre 1940, le Trenton regagne le Pacifique et la Battle Force, devenant membre de la 3ème division de croiseurs. Jusqu'à la mi-1944, le navire effectua des missions de patrouilles et d'escorte depuis Balboa (Panama) notament en direction de Bora Bora.


Le USS Trenton en 1943

De la mi-1942 à la mi-1944, il patrouilla le long de la côte ouest de l'Amérique sud entre le canal de Panama et le détroit de Magellan.

Le 18 juillet 1944, le Trenton gagna la région des Aléoutiennes, arrivant à Adak le 2 septembre avant de gagner un mois plus tard l'île d'Attu. Au mois d'octobre, il retrouva son sister-ship le Richmond et neuf destroyers pour deux missions de chasse aux navires japonais dans les Kouriles du Nord, le premier du 16 au 19 octobre et le second du 22 octobre au 9 novembre 1944 en diversion des débarquements à Leyte. Il frappa une nouvelle fois dans les Kuriles le 3 janvier 1945 avant de continuer ses opérations de patrouille.

Il poursuivit ses patrouilles jusqu'à la fin de la guerre, bombardant les installations japonaises de Paramushiru le 18 février et un mois plus tard bombarda Matsuwa. Il remis ça les 10 et 11 juin 1945 avant de réaliser sa dernière mission de guerre du 23 au 25 juin 1945.

Il gagna ensuite San Francisco le 1er août et entra au Mare Island Navy Yard pour les prémices de son désarmement. Au début du mois de novembre 1945, il quitta la Californie et franchit le canal de Panama le 18 novembre arrivant une semaine plus tard à Philadelphie. Il fût désarmé le 20 décembre, rayé des registres le 21 janvier 1946 et vendu à la démolition le 29 décembre 1946.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 14:23

Le USS Marblehead (CL-12)

Le USS Marblehead à la mer en 1933

Présentation

Le Marblehead peu avant son lancement

-Le Marblehead est mis sur cale aux chantiers navals de la compagnie William Cramp & Sons sise à Philadelphie le 4 août 1920 lancé le 9 octobre 1923 et admis au service actif le 8 septembre 1924.

L'avant dernier croiseur léger de classe Omaha est le troisième navire à avoir porté le nom de cette ville du Massachusetts considérée comme le berceau de la marine américaine puisque le premier navire de cette marine fût armé par un équipage originaire de cette ville.


Le croiseur de troisième classe USS Marblehead

Le premier avait été une cannonière lancée en 1861 et utilisée jusqu'à a vente en 1868 et le second un croiseur de troisième classe lancé en 1892, utilisé durant la guerre contre l'Espagne en 1898 avant d'être vendu à la démolition en 1921.

Carrière opérationnelle

Après sa mise en service, le Marblehead appareilla de Boston pour sa croisière opérationelle qui le mena dans la Manche et en Méditerranée.

L'année suivante, il visita l'Australie et le Pacifique avant de gagner l'Amérique Centrale en 1927 pour tenter de ramener la paix au Nicaragua. Les efforts américains aboutirent au traité de Tipitapa signé le 4 mai 1927 par toutes les factions sauf celle d'Augusto Sandino et les Etats Unis supervisèrent les élections de 1928.

Il gagna ensuite Shanghai (Chine) en compagnie du Richmond et du Trenton pour protéger les américains et les autres ressortissants occidentaux lors des combats entre communistes et nationalistes en 1927.

Le croiseur passa également du temps à Hankow sur le Yangtse avant de visiter différents ports japonais et de quitter l'Asie en mars 1928. Après un passage au Nicaragua pour superviser les élections, le croiseur regagna Boston en août 1928.


Le USS Marblehead en 1938

Durant les dix années qui suivirent, le Marblehead opéra soit dans l'Atlantique (août 1928-janvier 1933) et dans le Pacifique (février 1933-janvier 1938). Il gagna alors l'Asiatic Fleet à titre provisoire mais ce provisoire devint définitif à partir d'aoûr 1938, son port d'attache étant Cavite en baie de Manille.

Devant la menace de guerre, le Marblehead quitta les Phillipines le 24 novembre 1941 et jeta l'ancre à Tarakan sur l'île de Bornéo le 29 novembre et attendit des instructions supplémentaires. Après l'attaque sur Pearl Harbor le 7 décembre, le Marblehead comme tous les navires américains reçut le message suivant «Le Japon à déclenché les hostilités. Agissez en conséquence».

Au moment où éclate la guerre, l'Asiatic Fleet placée sous le commandement de l'amiral Hart se composait du croiseur lourd Houston, des croiseurs légers Boise (à titre provisoire) et Marblehead, treize vieux destroyers type flush-decker et 29 sous marins dont 21 modernes.

Participant à la force ABDA (American-British-Dutch-Autralian), le Marblehead ne pouvait faire grand chose contre la tornade japonaise aux moyens matériels bien supérieurs et aux équipages surentrainés. Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1942, le Marblehead (qui ne peut filer qu'à quinze noeuds suite à une avarie de turbine) couvre quatre destroyers qui attaquent un convoi japonais mouillé au large de Balikpapan, coulant quatre transports et un patrouilleur avec un seul destroyer légèrement endommagé.

Six jours plus tard, la même force tenta de réitérer ce succès contre un convoi mouillé à Kendari mais quand les navires arrivèrent sur place, le convoi avait déjà quitté la zone et les navires alliés regagnèrent leur port.

Le 4 février, la force alliée placée sous le commandement de l'amiral hollandais Karel Doorman et composée des croiseurs Tromp, Houston, Marblehead, de trois destroyers hollandais et de trois destroyers américains appareilla pour détruire un autre convoi japonais localisé dans le sud du détroit de Macassar.


Le USS Marblehead après l'attaque aérienne

A 9.49, 36 bombardiers sont localisés et attaquent la force alliée qui était sans couverture aérienne, touchant le Houston et le Marblehead qui encaissa deux bombes larguées par des G4M pendant qu'un troisième appareil était abattu. Le croiseur est sévèrement endommagé, ralliant Tjilatap à 12.55 en gouvernant aux hélices tout en naviguant à la vitesse maximale. A 11.00 les incendies étaient sous contrôle. Le bilan humain était de 15 morts et de 84 blessés graves. Rapidement réparé, il reprit la mer le 13 février pour être réparé en Afrique du Sud.

Manoeuvrant toujours aux hélices, il arriva à Trincomalee (Ceylan) le 21 février mais là encore, les réparations étaient impossibles. Le vieux croiseur quitta Ceylan pour l'Afrique du Sud le 2 mars, arrivant à Simonstown le 24 mars après des escales à Durban et Port Elizabeth.

En réparations jusqu'au 15 avril, le croiseur cingla direction New York où il arriva le 4 mai via Recife. Entré aussitôt au New York Navy Yard situé dans le quartier de Brooklyn, il en ressortit le 15 octobre 1942.


Le USS Marblehead le 10 mai 1944

Il gagna alors l'Atlantique Sud et jusqu'en février 1944 multiplia les patrouilles destiner à intercepter et à détruire les forceurs de blocus. De retour à New York le 20 février, il assura l'escorte de convois dans l'Atlantique jusqu'en juillet 1944.

Déployé en Méditerranée, il arriva à Palerme le 29 juillet et participa à l'opération Dragoon, bombardant les installations allemandes dans la région de Saint Raphaël (15-17 août 1944) avant de gagner la Corse le 18 août.

Le Marblehead regagna alors les Etats Unis et jusqu'à la fin de la guerre assura des missions d'entrainement et de formation à destination des aspirants de l'Académie Navale d'Annapolis.

Désarmé à Philadelphie le 1er novembre 1945, il fût rayé des registres le 28 novembre 1945 et vendu à la démolition le 27 février 1946.


Le USS Marblehead et le USS Franklin rentrant aux Etats Unis pour réparations

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 14:46

Le USS Memphis (CL-13)

Le USS Memphis au mouillage

Présentation

-Le Memphis est mis sur cale aux chantiers William Cramp & Sons installés à Philadelphie en Pennsylvanie le 14 octobre 1920 lancé le 17 avril 1924 et admis au service actif le 4 février 1925.

Le dixième et dernier croiseur de classe Omaha est le quatrième navire de l'US Navy à porté le nom de cette ville du Tennessee souvent connue pour avoir été la ville où à été assassinée Martin Luther King le 4 avril 1968 ou être le lieu où des chanteurs aussi célèbres qu'Elvis Presley, Johnny Cash ou BB King firent leurs débuts.

Le premier navire à porté le nom de Memphis fût un navire de 5 canons réquisitionné par l'US Navy pour une expédition au Paraguay en 1853 avant d'être rebaptisé Mystic le 14 juin 1859. Le second fût un navire civil à vapeur acquis par l'US Navy le 4 septembre 1862, utilisé durant la guerre de Secession avant d'être désarmé et vendu le 8 mai 1869.


Le croiseur cuirassé Tennessee termina sa carrière sous le nom de Memphis

Le troisième était un croiseur cuirassé mis en service le 17 mai 1906. Le 25 mai 1916, il est rebaptisé Memphis pour libérer le nom destiné au cuirassé BB-43 et plus généralement dans un souci de clarification : aux cuirassés les noms d'état et aux croiseurs les noms de ville. Le 29 août 1916, il est victime d'un seisme sous marin (ou d'une vague scélérate) et s'échoua provoquant de si sévères avaries que le navire est désarmé et vendu à la démolition.


L'épave du Memphis

Après le croiseur léger, deux autres navires de l'US Navy ont porté ce nom. Un pétrolier de classe Cumberland, le T-AO 162 acquis par l'US Navy le 28 novembre 1956 mais transféré à l'US Army en 1967. Le second est un sous marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles admis au service actif le 17 décembre 1977 et toujours en service en 2010. Il est basé à Groton (Massachusetts)

Carrière opérationnelle

A la fin du mois de février, le croiseur effectua sa croisière de mise en condition dans les Caraibes et le 13 février, il se rendit à Port of Spain pour inaugurer le mémorial dressé à la mémoire du Commodore Oliver Hazard Perry. Le vainqueur de la bataille du Lake Erie le 10 septembre 1813 était mort en 1819 à Port of Spain (Trinidad et Tobago) et enterré sur place avant que ses cendres ne soient transférés à Newport (Rhode Islande) en 1825.

En juin 1925, le Memphis et les autres navires de la Scouting Fleet présents à Honolulu pour des manoeuvres dans le Pacifique participa à la fameuse croisière menée par la Battle Fleet en Australie et en Nouvelle Zélande. D'octobre 1925 à avril 1926, le croiseur léger opéra dans les Caraibes avant de regagner son port d'attache, New York.


Le USS Memphis à Kiel en 1926

En juin 1926, il appareilla pour l'Europe arrivant au large Saint Nazaire le 26 juin et releva le croiseur cuirassé Pittsburgh comme navire amiral des US Naval Forces Europe le 4 juillet. Il opéra en Europe jusqu'en juin 1927 quand il fût relevé par son sister-ship le Detroit. Lors de son passage à Santander à l'été 1926, le roi d'Espagne, Alphonse XIII visita le navire.

Le 3 juin 1927, le USS Memphis embarqua le capitaine Charles A. Lindbergh et son avion à Southampton après sa traversée transatlantique entre New York et Paris. Le croiseur fit le lendemain escale à Cherbourg avant de cingler à travers l'Atlantique direction Washington où il arriva le 11 juin, débarquant son passager et son avion dans l'enceinte même de l'Arsenal. Il passa le reste de l'année au large de la côte est.

En janvier 1928, le Memphis assura avec d'autres navires l'escorte du yatch présidentiel et donc du président Coolidge qui réalisa une croisière dans les Caraibes. Après quatre mois dans les Indes Occidentales, le croiseur gagna le Pacific. Jusqu'en mai 1933, il fût affecté au Special Service Squadron surveilla l'Amérique Centrale mais même après, le Memphis n'était jamais bien loin de cette zone ô combien sensible.


Le USS Memphis en 1929

Après une croisière en Australie en janvier 1938, le Memphis fit relâche à Honolulu le 1er avril avant de rejoindre le reste de la flotte pour des exercices et une revue navale présidentielle au large San Francisco le 12 juillet 1939. En août, il gagna l'Alaska et y resta jusqu'au début 1941.


Le USS Memphis en novembre 1942

Le Memphis gagna ensuite la côte est, entamant depuis Newport et à partir du 24 avril 1941 de nombreuses patrouilles destinées à faire respecter la neutralité américaine, le CL-13 étant plus particulièrement attentif au triangle Trinidad-Cap San Roque-Iles du Cap Vert. Arrivé à Recife le 10 mai, il continua ses opérations de patrouille, les agrémentant d'escortes de convoi comme en mars 1942 quand il escorta deux convois à destination de l'île d'Ascension où les américains établirent un aérodrome devant servir d'escale pour les avions gagnant l'Afrique. En mai, il était devant Fort de France.

En janvier 1943, le croiseur alors en escale à Bathurst (Gambie) arbora le pavillon présidentiel durant la conférence de Casablanca du 14 au 24 janvier. De février à septembre, le croiseur reprit ses missions de patrouille destinées aussi bien à protéger le trafic commercial qu'à intercepter les forceurs de blocus allemands.

Le croiseur gagna ensuite l'Europe et plus précisément Naples où il arriva le 16 janvier 1945 et le 27 janvier, arborant le pavillon de l'amiral Stark, commandant des US Naval Forces in Europe (ou 12ème flotte), le croiseur gagna la Valette où les alliés occidentaux préparèrent la conférence de Yalta. Deux hôtes de marque montèrent à bord du navire : le Chief of Naval Operations (CNO) l'amiral Ernest King et le chef d'état major général, le général d'armée George Marshall.

Le 18 février, le Memphis arriva à Alger pour la dernière conférence du président Roosevelt (qui allait mourir le 12 avril suivant) avant de rentrer aux Etats Unis. Durant les huit mois qui suivirent, il participa à diverses opérations non militaires donc la comémoration du premier anniversaire du débarquement allié en Provence le 15 août 1945 ou le Navy Day à Naples le 27 octobre 1945.


Le USS Memphis en 1945

A la fin du mois de novembre 1945, le croiseur quitta Tanger pour Philadelphie où il fût désarmé le 17 décembre 1945. Rayé des registres le 8 janvier 1946, il fût vendu à la démolition le 18 décembre 1946 et démantelé à partir du 10 janvier 1947.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 14:59

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : standard 7162 tonnes pleine charge 9296 tonnes

Dimensions : longueur (hors tout) 169.3m (entre perpendiculaires) 167.6m largeur : 16.85m tirant d'eau : 4.11m

Propulsion : quatre groupes de turbines à engrenages Parson ( Richmond Concord Trenton Marblehead Memphis) Westinghouse (Omaha, Milwaukee Cincinatti) ou Curtis (Raleigh et Detroit) alimentées par douze chaudières Yarrow (Omaha Milwaukee Cincinatti Raleigh Detroit) ou White-Foster (Richmond Concord Trenton Marblehead et Memphis) dévellopant une puissance totale de 90000ch et entrainant quatre hélices


Entretien d'une hélice sur le USS Milwaukee

Performances : vitesse maximale 34 noeuds distance franchissable : 8460 miles nautiques à 10 noeuds

Protection : ceinture blindée de 76mm pont blindé de 38mm

Armement :


Tourelle double avant du USS Memphis

-12 canons de 152mm (6 pouces) Mark 12 (10 sur les Cincinatti, Raleigh Detroit Richmond et Marblehead) en deux tourelles doubles et six en casemates installés par paire à l'avant et à l'arrière du croiseur à tribord comme à babord. Ce canon de 53 calibres tire des obus de 47.6kg à une distance comprise entre 19290m (site : +20°) et 23130m (site : +30°) à raison de 6 à 7 coups par minute.

L'affût casemate Mark 13 pèse 19 tonnes et peut pointer en site de -10° à +20° et en azimut de 75° tandis que la tourelle double Mark 16 pèse 52.6 tonnes et peut pointer en site de -10° à +30° à raison de 7.6° par seconde et en azimut sur 360°. La dotation en obus est de 200 obus par canon soit un total de 2400 ou 2000 obus.


Exercice de tir sur un canon de 76mm sur le Milwaukee

-4 à 8 canons de 76.2mm (3 inch) en affûts simples. Ce canon de 23 calibre tire des obus de 7.5kg à une distance maximale de 8050m (site : +45°) en tir surface et de 5490m en tir antiaérien (site : +75°)
L'affût simple pèse 241kg et peut pointer en site de -15° à +75° et en azimut sur 360°. La dotation en munitions est inconnue.

-2 canons de 47mm et 8 mitrailleuses de 12.7mm


Lancement d'une torpille par le USS Milwaukee

-6 tubes lance-torpilles de 533mm (21 pouces) en deux plate-formes triples. La torpille Mark 11 pèse 1593kg avec une charge militaire de 227kg. La portée est 5500m à 46 noeuds, 9150m à 34 noeuds et 13700m à 27 noeuds.

-224 mines

Au cours de leur carrière, leur armement évolua et durant la seconde guerre mondiale, le nombre de canons de 76mm fût réduit à quatre, les canons de 47mm et les mitrailleuses de 12.7mm furent remplacés au maximum par 16 canons de 40mm Bofors et 18 canons de 20mm Oerlikon.


Lancement d'un hydravion par le USS Richmond

Aviation : deux catapultes installées à l'arrière et deux hydravions

Equipage : 800 officiers et marins

SOURCES

-US Navy tome 1 1898 1945 «Du Maine au Missouri»

-Ressources internet : NavWeaps, Navsource, Wilkipedia

-Photos et un PdF de l'ami Vautour

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : SAVOIA-MARCHETTI SM79 SPARVIERO


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 16:20

Du beau travail (comme d'hab thumright )

Des navires au design original, avec les canons superposés (ca me rappelle un peu les Nagato japonais)
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 16:22

Merci Eagle Eye. A mon sens ce sont des navires de transition avec des canons en tourelles et en casemates. Leur remplacement était prévu en 1939 mais avec la guerre on à préféré les conserver pour des missions secondaires comme l'interception des forceurs de blocus.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6591
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 20:36

pas une grande réussite esthétique et militaire comparés au CL Anglais et Allemand de la même époque

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 21:01

clausewitz a écrit:
Leur remplacement était prévu en 1939 mais avec la guerre on à préféré les conserver pour des missions secondaires comme l'interception des forceurs de blocus.

Heuh , pas vraiment missions secondaires.
L'US Navy, manquant de croiseurs légers pour l'appuie du corps de bataille (Battle Fleet), fut obligé de les garder durant la 1ere partie de la guerre (1941/1943), jusqu'à ce que les Cleveland arrivent en masse.

Faut pas oublier que, par exemple, les Raleigh/Marblehead furent des 1ers combats du pacifique en 1941/1942....

Par contre, ces rafiots furent quasi obsolètes dès leurs mises en services vers 1923/1925....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 21:05

Oui enfin à part le Marblehead, aucun Omaha n'à combattu en première ligne et par pitié ne me parle pas des Aléoutiennes où part la bataille des îles Komandorski, il ne passa strictement rien. Par mission secondaire, j'entendais par rapport à un combat classique entre escadres car les forceurs de blocus se sabordaient dès l'interception.

Quand à leur obsolescence, je pense pouvoir te rejoindre.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 21:19

clausewitz a écrit:
Oui enfin à part le Marblehead, aucun Omaha n'à combattu en première ligne et par pitié ne me parle pas des Aléoutiennes où part la bataille des îles Komandorski, il ne passa strictement rien. Par mission secondaire, j'entendais par rapport à un combat classique entre escadres car les forceurs de blocus se sabordaient dès l'interception.


Un navire, ce n'est pas qu'une bataille, c'est aussi un emploi/usage !!!
En Janvier/Juin 1942, quand la menace d'un débarquement japonais sur les cotes US se fit +/- sentir, le haut commandement américain fut très très très très content d'avoir ces 10 rafiots.....au cas ou.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 21:38

Hé ben ..... comme toujours , que dire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Lun 07 Juin 2010, 21:39

Que le meilleur, l'unique, le grand, l'immense Clausewitz, maitre des articles marine et que vous êtes mes humbles fidèles ^^ (Bon je vais prendre une douche froide pour me calmer) lol! lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Mar 08 Juin 2010, 05:22

Nous rendons grâce à toi Clausewitz le père tout puissant, créateur des articles de marine, nous te prions nous te vénérons, nous te rendons grâce, maintenant et pour les siècles des siècles

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   Mar 08 Juin 2010, 18:15

.....AMEN
Bon
marrant les croiseur du 19eme siecle, il ressenbles a des navire civil et meme pour certains des yatchs
j ai lu que l Olympia etait en surci...quel dommage un temoignage rare d une epoque revolue...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» USN CROISEURS LEGERS CLASSE OMAHA
» ROYAL NAVY CROISEURS LEGERS CLASSE TOWN (1936)
» ROYAL NAVY CROISEURS LEGERS CLASSE ARETHUSA
» ROYAL NAVY CROISEURS LEGERS CLASSE CROWN COLONY
» USN CROISEURS CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: